La vocation ?

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La vocation ?

Message par minette74 le Ven 20 Aoû 2010 - 9:28

Pareil que morgane 9513 : avec les adultes, je suis très timide, je prépare tout par écrit, je ne suis vraiment pas à l'aise, je rougis, bredouille. Par contre avec les élèves c'est complètement différent, je suis naturelle, à l'aise comme un poisson dans l'eau.

minette74
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vocation ?

Message par Clarianz le Ven 20 Aoû 2010 - 9:34

Vocation totale.

Je n'ai jamais imaginer faire autre chose. Je me suis tjrs sentie prof de français.
Pour autant avoir seulement le CAPES ne me satisfait pas intellectuellement parlant, par contre j'aime mon job, j'aime les ado teigneux, j'aime travailler dans les collèges difficiles parce que j'aime me sentir utile, même si c'est dur, même si je prends des colères monstrueuses très régulièrement, même si je me plains de mal gagner ma vie, je ne changerai pour rien au monde!

_________________
Mama's Rock

Clarianz
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vocation ?

Message par Carabas le Ven 20 Aoû 2010 - 10:49

@Clarianz a écrit:Vocation totale.

Je n'ai jamais imaginer faire autre chose. Je me suis tjrs sentie prof de français.
Tout pareil. humhum

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett

Rejeter le socialisme parce que tant de socialistes sont des gens lamentables équivaut à refuser de prendre le train sous prétexte que le contrôleur a une tête qui ne vous revient pas.

George Orwell

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vocation ?

Message par Reine Margot le Ven 20 Aoû 2010 - 10:51

moi aussi, déjà petite je faisais cours aux enfants plus jeunes de ma nourrice, j'aimais leur lire des livres, j'ai aimé étudier ce que j'allais enseigner...puis j'ai découvert qu'il s'agissait avant tout de faire de l'éducatif et de gérer des ados qui feraient tout pour faire enrager le/la prof...et la vocation est partie.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vocation ?

Message par roxanne le Ven 20 Aoû 2010 - 11:06

Mais Marquise , il y a quand même des moments , des classes où tu as du plaisir , où tu enseignes ? c'est à ces moments-là qu'il faut s'accrocher je pense.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vocation ?

Message par olivier-np30 le Ven 20 Aoû 2010 - 12:25

Jusqu'à l'âge de 25 ans je n'envisageais aussi que cette profession que j'estimais être comme la plus "naturelle" par rapport à mon goût pour les mathématiques.

Très vite je me suis aperçu que ce qui m'interessait avant tout était d'apprendre des choses nouvelles ...

Je le savais avant de passer les concours mais je pensais avoir plus de temps "à moi" pour évoluer. Cependant la réalité est vite venue: comme tout métier le démarrage pompe beaucoup d'énergie et il m'était difficile de faire autre chose ...

Par la suite j'en ai parlé autour de moi et beaucoup aimeraient (surtout les personnels en coll_ge) avoir des aménagements pour ne pas faire que ça. D'ailleurs pourquoi affecter toujours aux mêmes les mêmes niveaux ... et de surcroit pas nécessairement à des gens les plus compétents en pédagogie...

A+

olivier-np30
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vocation ?

Message par Cerise le Ven 20 Aoû 2010 - 13:01

Pour raconter mon expérience, j'ai toujours rêvé d'être surveillante pendant mes études. Very Happy J'ai déposé plusieurs dossiers au rectorat et une année, on m'a proposé d'être surveillante à mi-temps. J'ai beaucoup aimé le contact avec les élèves et cette année-là m'a permis d'apprendre plein de choses concernant l'autorité, la façon de gérer les difficultés.
Ensuite, le principal m'a proposé de prendre la place de la doc qui partait à la retraite et de passer la capes.
Le capes, jamais je n'imaginais le passer ! Ca me paraissait être une montagne impossible à escalader !
Et il a bien fallu que je m'y mette, car j'aime ce métier.
Donc, je suis devenue prof par un heureux concours de circonstances. Enfin, il a fallu que je passe 4 fois ce capes, alors j'ai eu le temps de me rendre compte que j'aimais ce métier !
Et quand j'arrive au boulot, je suis de bonne humeur, j'adore les élèves, je m'entends bien avec mes collègues et j'apprécie faire un métier où il n'y a rien à vendre, pas de chiffre à faire. Le résultat de ce que je fais se traduit par l'envie des élèves (ou non) de venir au CDI, leur écoute, etc.

Cerise
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vocation ?

Message par Fourseasons le Ven 20 Aoû 2010 - 14:09

@Cerise a écrit:Pour raconter mon expérience, j'ai toujours rêvé d'être surveillante pendant mes études. Very Happy J'ai déposé plusieurs dossiers au rectorat et une année, on m'a proposé d'être surveillante à mi-temps. J'ai beaucoup aimé le contact avec les élèves et cette année-là m'a permis d'apprendre plein de choses concernant l'autorité, la façon de gérer les difficultés.
Ensuite, le principal m'a proposé de prendre la place de la doc qui partait à la retraite et de passer la capes.
Le capes, jamais je n'imaginais le passer ! Ca me paraissait être une montagne impossible à escalader !
Et il a bien fallu que je m'y mette, car j'aime ce métier.
Donc, je suis devenue prof par un heureux concours de circonstances. Enfin, il a fallu que je passe 4 fois ce capes, alors j'ai eu le temps de me rendre compte que j'aimais ce métier !
Et quand j'arrive au boulot, je suis de bonne humeur, j'adore les élèves, je m'entends bien avec mes collègues et j'apprécie faire un métier où il n'y a rien à vendre, pas de chiffre à faire. Le résultat de ce que je fais se traduit par l'envie des élèves (ou non) de venir au CDI, leur écoute, etc.

Joli témoignage... qui a dit que le métier de prof est un long fleuve tranquille ? Wink

Fourseasons
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vocation ?

Message par Reine Margot le Ven 20 Aoû 2010 - 15:07

@roxanne a écrit:Mais Marquise , il y a quand même des moments , des classes où tu as du plaisir , où tu enseignes ? c'est à ces moments-là qu'il faut s'accrocher je pense.

oui, j'en ai eu bien sûr. je crois que j'ai été très marquée par deux rempla très durs l'an dernier, et donc un peu désabusée...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vocation ?

Message par Carabas le Ven 20 Aoû 2010 - 15:37

@Cerise a écrit:Et quand j'arrive au boulot, je suis de bonne humeur, j'adore les élèves, je m'entends bien avec mes collègues et j'apprécie faire un métier où il n'y a rien à vendre, pas de chiffre à faire. Le résultat de ce que je fais se traduit par l'envie des élèves (ou non) de venir au CDI, leur écoute, etc.
Ce témoignage fait plaisir à lire et donne presque envie de passer le capes doc.

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett

Rejeter le socialisme parce que tant de socialistes sont des gens lamentables équivaut à refuser de prendre le train sous prétexte que le contrôleur a une tête qui ne vous revient pas.

George Orwell

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vocation ?

Message par Aëmiel le Ven 20 Aoû 2010 - 15:50

Aucune vocation ! J'ai toujours dit que je ne serais jamais prof. Ce métier ne me plaisait pas du tout. Et puis, après une maîtrise de lettres... Coup de poker gagnant : j'adore mon boulot, j'adore transmettre, j'aime bp mes élèves, je prends mon pied en enseignant, je me lève heureuse d'aller au collège, bref, j'ai eu de la chance.

_________________
Auteur jeunesse
le site : http://www.anne-ferrier.fr
le blog : http://anne-ferrier.blogspot.fr/

Aëmiel
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vocation ?

Message par Nasopi le Ven 20 Aoû 2010 - 15:59

Moi j'ai su en 5e que je voulais être prof de français. Mes premières années d'enseignement ont été un peu difficiles, mais ça y est j'ai pris le pli, et j'adore ce boulot Very Happy !

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)

Nasopi
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vocation ?

Message par Karine B. le Ven 20 Aoû 2010 - 16:01

Oiseau phenix a écrit:Pensez-vous que pour être (bon) enseignant, il faille nécessairement une véritable vocation ?

J'ai toujours eu envie de transmettre aux autres, mais mon goût pour l'histoire elle-même est tardif (hypokhâgne, même si j'ai toujours bien aimé, et eu un premier coup de coeur en 3e), et ce n'est que depuis quelques années que je pense sérieusement à l'enseignement. Parfois j'ai peur de ne pas avoir cette fameuse vocation... même si, j'avoue, je pense de plus en plus à mes futures classes (dans un an donc), je me projette, j'imagine mes premières erreurs, des projets...)

Et vous ?

je voulais être instit (petite fille et fille d'instit de maternelle), puis en primaire je me suis décidée pour l'histoire (on n'en faisait pas !) et ça m'est resté. Après coup, je me dis que j'aurais pu chercher autre chose (concepteur d'effets spéciaux pour la guerre des étoiles, animateur graphique chez Disney ou imprimeur), mais ça me plaît depuis le début que j'enseigne et même de plus en plus, donc tant pis pour Georges Lucas

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vocation ?

Message par Fourseasons le Ven 20 Aoû 2010 - 18:12

@Carabas a écrit:
@Cerise a écrit:Et quand j'arrive au boulot, je suis de bonne humeur, j'adore les élèves, je m'entends bien avec mes collègues et j'apprécie faire un métier où il n'y a rien à vendre, pas de chiffre à faire. Le résultat de ce que je fais se traduit par l'envie des élèves (ou non) de venir au CDI, leur écoute, etc.
Ce témoignage fait plaisir à lire et donne presque envie de passer le capes doc.

"Presque" ? Ca ne te tente pas ? (désolé si je suis indiscrète ou à coté, pourtant je t'ai souvent lu) Wink

Fourseasons
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vocation ?

Message par Carabas le Ven 20 Aoû 2010 - 19:17

Loise a écrit:"Presque" ? Ca ne te tente pas ? (désolé si je suis indiscrète ou à coté, pourtant je t'ai souvent lu) Wink
"Presque" parce que cela signifie retenter un concours tout en passant un M2, me reconfronter à des classes, resubir le stress de la validation en cas de réussite... Tout ceci, le concours en tête, me semble insurmontable. pale

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett

Rejeter le socialisme parce que tant de socialistes sont des gens lamentables équivaut à refuser de prendre le train sous prétexte que le contrôleur a une tête qui ne vous revient pas.

George Orwell

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vocation ?

Message par MIA le Ven 20 Aoû 2010 - 19:51

Aucune vocation ! J'ai toujours dit que je ne serais jamais prof. Ce métier ne me plaisait pas du tout. Et puis, après une maîtrise de lettres... Coup de poker gagnant : j'adore mon boulot, j'adore transmettre, j'aime bp mes élèves, je prends mon pied en enseignant, je me lève heureuse d'aller au collège, bref, j'ai eu de la chance..
Exactement pareil pour moi! Parfois je regarde mes élèves travailler en silence, puis j'observe par la fenêtre les lapins et je me dis que je suis la plus heureuse des femmes!

MIA
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vocation ?

Message par carole17 le Ven 20 Aoû 2010 - 20:19

marquisedemerteuil a écrit:moi aussi, déjà petite je faisais cours aux enfants plus jeunes de ma nourrice, j'aimais leur lire des livres, j'ai aimé étudier ce que j'allais enseigner...puis j'ai découvert qu'il s'agissait avant tout de faire de l'éducatif et de gérer des ados qui feraient tout pour faire enrager le/la prof...et la vocation est partie.

Je suis d'accord avec toi Marquise...

Je crois que oui, j'ai la vocation d'enseigner... Je suis, je pense, devenue le prof que j'aurais aimé avoir quand j'étais au collège, quand je détestais l'école ! Je consacre du temps à mon travail, à mes élèves, et j'aime cela...
Tu parlais de "conditions normales" de travail, aussi.
Je crois que je n'ai pas la vocation pour en prendre plein la gueule pendant des mois. Depuis que ça m'est arrivé, mon plaisir d'enseigner s'est assombri : je suis inquiète. Inquiète de retomber sur des groupes/classes dont je comprends pas les réactions. Inquiète de me retrouver en guerre avec des élèves, sans savoir pourquoi... Inquiète de me sentir à nouveau complètement démunie...

Mon compagnon me raisonne et me dit que c'était le hasard, qu'il ne faut pas me formaliser pour une année (3 rempla) difficile... mais c'est la toute première fois que j'en ai assez, assez de souffrir (je choisis à dessein ce terme un peu fort, parce que c'est le plus juste) de ne pas comprendre ce qui arrive. Le collège où je me trouvais n'est pas du tout un collège difficile, au contraire... La campagne, des moyens, les parents TRES présents. TROP présents. Mes élèves étaient arrogants, indisciplinés, et j'ai sollicité l'aide de toutes les personnes qui pouvaient m'aider, en vain (pp, le principal, qui m'a posé 3 lapins... genre je m'en fous de ce qui vous arrive..., parents d'élèves sympas...). La CPE m'a expliqué que je ne pouvais rien faire de plus... C'était un cauchemar. Traumatisant.

Franchement, là, je suis partagée : j'ai BESOIN de travailler, mais je ne me sens pas prête. On dit qu'après une chute à cheval, il faut vite remonter... Tout ce que j'espère, c'est que le Rectorat me proposera un poste "normal", dans un collège "normal", avec des élèves "normaux"...

J'ai confiance en moi, en mon travail. Je me défie par contre de tous ces paramètres qui nous échappent. J'en ai parlé longuement avec des collègues, et je ne suis pas la seule à éprouver un sentiment d'inquiétude face à certains groupes. Je pense tout simplement que nous ne sommes pas payés pour TOUT accepter. La vocation, il faut l'avoir pour faire ce métier qui demande de la présence, de la foi dans ce qu'on fait... Nous avons cette vocation... de là à y laisser des plumes...

C.

carole17
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vocation ?

Message par Reine Margot le Sam 21 Aoû 2010 - 6:26

J'ai exactement le même vécu, l'année dernière a été très dure, et je ne me vois pas vivre 40 ans avec le stress de savoir si ça va recommencer.

J'ai eu des années relativement calmes jusqu'à l'an dernier, voire l'année d'avant avec une classe. Mais là, c'est fini...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vocation ?

Message par Fourseasons le Sam 21 Aoû 2010 - 6:55

@Carabas a écrit:
Loise a écrit:"Presque" ? Ca ne te tente pas ? (désolé si je suis indiscrète ou à coté, pourtant je t'ai souvent lu) Wink
"Presque" parce que cela signifie retenter un concours tout en passant un M2, me reconfronter à des classes, resubir le stress de la validation en cas de réussite... Tout ceci, le concours en tête, me semble insurmontable. pale

Je ne pense pas que ce soit insurmontable. Et puis visiblement ce métier te tient vraiment à coeur. Tu as déjà réussi un concours une fois... Avec les années qui passent, les choses sont différentes (expérience, maturité...). Ou encore professeur des écoles...

Fourseasons
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vocation ?

Message par Cerise le Sam 21 Aoû 2010 - 7:27

Et puis documentaliste, c'est un beau métier !-)

Cerise
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vocation ?

Message par carole17 le Sam 21 Aoû 2010 - 7:40

Loise a écrit:
@Carabas a écrit:
Loise a écrit:"Presque" ? Ca ne te tente pas ? (désolé si je suis indiscrète ou à coté, pourtant je t'ai souvent lu) Wink
"Presque" parce que cela signifie retenter un concours tout en passant un M2, me reconfronter à des classes, resubir le stress de la validation en cas de réussite... Tout ceci, le concours en tête, me semble insurmontable. pale

Je ne pense pas que ce soit insurmontable. Et puis visiblement ce métier te tient vraiment à coeur. Tu as déjà réussi un concours une fois... Avec les années qui passent, les choses sont différentes (expérience, maturité...). Ou encore professeur des écoles...

Bonjour !

Non, ce n'est pas insurmontable, et bien sûr on voit que Marquise a des ressources. C'est bien aussi de faire le point de manière réaliste sur ce qu'on a vécu pendant quelques mois. Ne le fait-on pas pour tout le reste? On met dans la balance les bonnes choses d'un côté, les mauvaises de l'autre; on essaie de faire des choix qui nous sont bénéfiques...

A ta place, Marquise, je ne trancherais pas maintenant. C'est risqué de prendre des décisions "dans l'émotion"... Je referais une rentrée. En même temps, je construirais un projet différent, personnellement motivant, et je garderais à l'esprit que je peux tout laisser si c'est vraiment trop difficile. Cela va faire grandir un espace dans ta tête, de liberté et d'évolution personnelle. Parce que ne pas se sentir piégé est très important. Tu es jeune. Tout est possible ! bounce

( Embarassed j'suis désolée, je m'exprime très mal ce matin... mal réveillée ??)




carole17
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vocation ?

Message par percehaie le Sam 21 Aoû 2010 - 9:51

J'ai connu une excellente professeur d'histoire, élève, qui nous avouait faire ce métier à contre-coeur, et pourtant Dieu sait que les élèves étaient fascinés: cours de qualité, charisme, pas un bruit dans son cours...

De mon côté, j'ai vraiment la vocation d'enseigner, depuis tout petit: au lieu d'acheter des bonbons, enfant, j'achetais des stylos rouges. Je préparais des contrôles pour les enfants du village, je demandais à Noël un tableau et des craies...

percehaie
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vocation ?

Message par carole17 le Sam 21 Aoû 2010 - 10:27

C'est le paradoxe... Peut-être est-on d'autant plus exigeant avec soi-même, lorsque la motivation est limitée. Et puis, certaines personnes sont faites pour ça, qu'elles le veuillent ou non !

C'est en troisième que j'ai décidé de devenir enseignante. Je voulais enseigner le français à l'étranger. Je rêvais d'habiter Boston (Pourquoi cette fascination ? j'en sais rien !)... tout ça à cause d'une super prof d'anglais... et de ses cours qui n'étaient jamais assez longs à mon goût...
J'ai pensé mon orientation dans cet objectif. Herureuse.

J'ai eu beaucoup de mal à faire mes études en travaillant et j'ai dû les interrompre plusieurs fois. Avec un peu de recul, j'apprécie mon parcours. Quand certains voient dans ma situation un échec (toujours contractuelle à 37 ans !), je suis contente de ne pas avoir placé ma réussite au concours au centre de ma vie, même temporairement.

Je me suis rendue compte qu'il n'est question ni de vocation, ni d'échec, ni de réussite, mais de bonheur : on est heureux si on capable de transformer chacune de nos expériences en quelque chose de constructif pour soi. Et quand on est heureux, on "assure". On rayonne.
Avoir la vocation et être un bon prof sont deux choses bien distinctes. De temps en temps, cela vaut la peine de se demander si un manque de motivation, temporaire ou permanent, a des conséquences sur la qualité de notre travail. D'autant qu'on risque fort de faire ce métier encore de longues années !

Une de mes copines a fait un parcours brillant à la fac, elle a passé le CAPES sur un coup de tête, et l'a décroché du premier coup. Dès la première année, elle s'est ennuyée. Elle a mis 7 ans à réaliser qu'elle devait faire autre chose. Et pas passer l'Agrèg... Parfois, la réussite, ça bloque ! Aujourd'hui, elle est commerciale et travaille à son compte. Elle a multiplié son salaire par trois et ne passe plus toutes ses soirées à bosser sur des copies ou des prépas de cours ! Et surtout, elle n'est plus triste !

carole17
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vocation ?

Message par leyade le Sam 21 Aoû 2010 - 10:30

@percehaie a écrit:je demandais à Noël un tableau et des craies...



leyade
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vocation ?

Message par percehaie le Sam 21 Aoû 2010 - 10:38

@carole17 a écrit: Aujourd'hui, elle est commerciale et travaille à son compte. Elle a multiplié son salaire par trois et ne passe plus toutes ses soirées à bosser sur des copies ou des prépas de cours ! Et surtout, elle n'est plus triste !

Personnellement, j'adore corriger des copies, préparer des corrigés personnalisés...
Je dois dire que je m'ennuie terriblement depuis deux mois sans rien à corriger... ! Crying or Very sad

percehaie
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vocation ?

Message par carole17 le Sam 21 Aoû 2010 - 10:42

... alors vivement la rentrée ! yesyes


_________________
espèce en voie de disparition

carole17
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum