poésie et cirque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

poésie et cirque

Message par etoo le Mer 15 Sep 2010 - 15:54

Bonjour,
Auriez-vous des idées de poèmes ayant pour thème le cirque ou les disciplines du cirque?
Merci d'avance!

etoo
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: poésie et cirque

Message par moi le Mer 15 Sep 2010 - 16:16

Je te copie/colle ce que j'ai trouvé sur le net...


Les bohémiens
Maurice FOMBEURE

Les Bohémiens sont au village
Les femmes lisent dans les mains :
" Vous vous marierez, ma fille,
Vous vous marierez.
-D'ici peu ? -Je ne sais, mais vous vous marierez. "
Les Bohémiens volent les poules,
Les oies, les oeufs, les navets.
" Ils sont partis, quel ennui "
Disent les filles.
" Ils sont partis, quelle chance " disent les vieux de l'endroit.

Les Bohémiens reviendront
(Ils sont comme une tour de ronde)
Egayer le pauvre monde.
Puis ils le voleront.

Bohémiens, bohémiens, vos destins valent les mIens.
Moi je suis le pauvre monde.
Bohémiens, bohémiens, vous avez tout -je n'ai rien.


Saltimbanques
Guillaume Apollinaire

Dans la plaine les baladins
S'éloignent au long des jardins
Devant l'huis des auberges grises
Par les villages sans églises
Et les enfants s'en vont devant
Les autres suivent en rêvant
Chaque arbre fruitier se résigne
Quand de très loin ils lui font signe

_________________
"Il existe un autre monde mais il est dans celui-ci." (W.B. Yeats)

moi
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: poésie et cirque

Message par henriette le Mer 15 Sep 2010 - 17:11

Il y a aussi le magnifique Clown de Michaux, mais c'est peut-être ardu pour des collégiens.

Un jour.
Un jour, bientôt peut-être.
Un jour j'arracherai l'ancre qui tient mon navire loin des mers.
Avec la sorte de courage qu'il faut pour être rien et rien que rien, je lâcherai ce qui paraissait m'être indissolublement proche.
Je le trancherai, je le renverserai, je le romprai, je le ferai dégringoler.
D'un coup dégorgeant ma misérable pudeur, mes misérables combinaisons et enchaînements "de fil en aiguille".
Vidé de l'abcès d'être quelqu'un, je boirai à nouveau l'espace nouricier.
À coups de ridicules, de déchéances (qu'est-ce que la déchéance?), par éclatement, par vide, par une totale dissipation-dérision-purgation, j'expulserai de moi la forme qu'on croyait si bien attachée, composée, coordonnée, assortie à mon entourage et à mes semblables, si dignes, si dignes, mes semblables.
Réduit à une humilité de catastrophe, à un nivellement parfait comme après une intense trouille.
Ramené au-dessous de toute mesure à mon rang réel, au rang infime que je ne sais quelle idée-ambition m'avait fait déserter.
Anéanti quant à la hauteur, quant à l'estime.
Perdu en un endroit lointain (ou même pas), sans nom, sans identité.

CLOWN, abattant dans la risée, dans le grotesque, dans l'esclaffement, le sens que contre toute lumière je m'étais fait de mon importance.
Je plongerai.
Sans bourse dans l'infini-esprit sous-jacent ouvert à tous,
Ouvert moi-même à une nouvelle et incroyable rosée
à force d'être nul
et ras...
et risible...

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: poésie et cirque

Message par Abraxas le Mer 15 Sep 2010 - 18:59

"Un mât dressé supporte une tente de toiles
Qui frissonne toute à l'orchestre du dehors ;
Cymbales et tambours, fifres et cuivres tords,
Et les quinquets, là-haut, simulent les étoiles.

Et l'ombre du filet qui choit sur la sciure
Y dessine un treillis mobile et losangé
Où le Baladin feint, d'un embarras singé,
Aux mailles en reflet d'empêtrer son allure.

L'arêne a la couleur de sable d'une grève ;
Et le vent, dans la toile lâche qu'il soulève,
Halète un bruit de mer lointaine dans la nuit

Et semble, aux jambes du clown roux qu'il importune,
Gonfler le pantalon bouffant d'étoffe où luit
Un semis de fleurs d'or et de de quartiers de lune."

(Henri de Régnier, "Le Clown", in Vers d'il y a vingt ans, paru dans Vers et prose, 1912.)

Merci qui ?

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: poésie et cirque

Message par thrasybule le Mer 15 Sep 2010 - 19:05

Il n'y a pas des choses chez Laforgue? Sinon il y a Apollinaire( chanté par Montand je crois)
Abraxas, ce texte de Régnier est une pure merveille
Edit:je n'avais pas vu que Moi avait déjà cité Apollinaire

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: poésie et cirque

Message par Leelou le Sam 18 Sep 2010 - 15:15

vous pouvez aussi regarder sur le site du Fuilet , il y a des textes classés par thème ou par auteur .

Leelou
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: poésie et cirque

Message par etoo le Dim 19 Sep 2010 - 11:27

Merci pour vos idées!

etoo
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum