problème avec les colles

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

problème avec les colles

Message par Invité le Sam 25 Sep 2010 - 17:17

Je suis dans un collège rural et avec peu de moyens. Il manque un poste de surveillant, du coup nous sommes interdits de mettre des heures de colle aux élèves le mercredi après midi, il faut prendre l'élève ou les élèves incriminés dans son cours, ou bien le prendre durant sa pause (je parle aussi de la pause du prof le midi).
Alors je vais être bassement matérialiste, peut on demander des heures supps pour ce genre de service rendu ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: problème avec les colles

Message par moi le Sam 25 Sep 2010 - 19:58

Mais pourquoi vous ne collez pas m'élève dans le cours d''un autre collegue?
Je te promets qu'un petit 6e avec des 3e ou inversement, ils n'aiment pas!

_________________
"Il existe un autre monde mais il est dans celui-ci." (W.B. Yeats)

moi
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: problème avec les colles

Message par Provence le Dim 26 Sep 2010 - 0:41

Nous n'avons plus de colles le mercredi après-midi pour des raisons d'assurance (raison officielle...). Pour les heures sup', entre nous, ça m'étonnerait.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: problème avec les colles

Message par minnie le Dim 26 Sep 2010 - 6:25

Moi je n'imaginais même pas que les colles le mercredi AM étaient encore possible Very Happy

minnie
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: problème avec les colles

Message par Invité le Dim 26 Sep 2010 - 7:41

@minnie a écrit:Moi je n'imaginais même pas que les colles le mercredi AM étaient encore possible Very Happy

Très possible, ma fille (dans un autre collège) était collée tous les mercredi après midi pendant qques temps.
Et dans mon ancien établissement ça se faisait aussi.
C'est bien donc la situation est normale, on se retrouve à faire aussi le boulot des surveillants pour le même tarif. Evil or Very Mad

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: problème avec les colles

Message par linotte le Dim 26 Sep 2010 - 7:47

ps de collle le mercredi non plus. Le CDE nous a dit qu'il ne pouvait pas ouvrir et faire venir des élèves en dehors des heures d'ouverture. L'année dernière , on collait sur l'heure d'acc. éducatif de 16h45 à 17h45 ( et de nbrx parents nous envoyaient paitre car plus de transport pour rentrer donc gros sentiment d'impunité).

Donc c'est colle sur temps de permanence , en permanence (bonjour la punition...)

On colle qqx dans notre salle , ou dans celle d'un collègue , mais l'année dernière on nous a demandé d'arreter notre " cuisine interne" et de nous en tenir à la perm. Rolling Eyes. Ceci dit , quand on a déjà 28 élèves et qu'on se prend 3 collés en plus à gérer (qqx c'est même limite en chaises !) c'est pas l'idéal...


linotte
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: problème avec les colles

Message par Invité le Dim 26 Sep 2010 - 7:48

Donc quand on prend un élève ou plusieurs durant sa pause du midi, c'est à dire lorsque nous n'avons pas cours, vous trouvez normal de ne pas être payé en conséquence. Je tombe des nues.
Dsl j'ai 19 heures, et non 21 heures, voire 23 heures, même s'il ne s'agit pas d'heures de cours...ne pas oublier que l'on note aussi le travail donné.
Je n'ai pas de petits sixièmes mais plutôt de grands cinquièmes et de grands quatrièmes qui se feraient un plaisir de faire les cons dans un autre cours pour faire leur beau.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: problème avec les colles

Message par Invité le Dim 26 Sep 2010 - 7:52

@linotte a écrit:ps de collle le mercredi non plus. Le CDE nous a dit qu'il ne pouvait pas ouvrir et faire venir des élèves en dehors des heures d'ouverture. L'année dernière , on collait sur l'heure d'acc. éducatif de 16h45 à 17h45 ( et de nbrx parents nous envoyaient paitre car plus de transport pour rentrer donc gros sentiment d'impunité).

Donc c'est colle sur temps de permanence , en permanence (bonjour la punition...)

On colle qqx dans notre salle , ou dans celle d'un collègue , mais l'année dernière on nous a demandé d'arreter notre " cuisine interne" et de nous en tenir à la perm. Rolling Eyes. Ceci dit , quand on a déjà 28 élèves et qu'on se prend 3 collés en plus à gérer (qqx c'est même limite en chaises !) c'est pas l'idéal...


C'est n'importe quoi dans ton collège.
Ma fille a été collée je ne sais combien de fois l'année dernière, elle n'avait pas de transport pour rentrer , ben elle allait quand même en colle et j'allais la chercher... même si c'était gonflant.
Elle a même eu trois heures de colle à la suite une fois, et pas une petite heure comme chez vous.
Mais bon comme son collège fait aussi internat, ils sont ouverts tout le temps quasiment. Donc pour eux c'est facile de coller, et je peux te dire qu'ils ne s'en privent pas... là c'est l'excès inverse , on v a dire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: problème avec les colles

Message par Albertine le Dim 26 Sep 2010 - 7:58

Les élèves collés par les profs doivent être collés avec les profs; les colles en permanence sont réservées aux élèves collés par les surveillants!

C'est déjà un casse tête de trouver une heure dispo dans leur emploi du temps quand je veux les coller, en plus il faut que je les surveille!
Mes classes ne me permettent pas d'accueillir un élève collé, trop de problèmes de discipline pour l'instant.
J'ai des demi-groupes mais les élèves que je voudrais coller ont cours à ces heures!
Résultat: je mets des observations, je donne des punitions ou téléphone aux parents; je ne vais pas faire des heures supp non payées pour me retrouver avec mes monstres!

affraid

Albertine
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: problème avec les colles

Message par Invité le Dim 26 Sep 2010 - 8:09

@Albertine a écrit:Les élèves collés par les profs doivent être collés avec les profs; les colles en permanence sont réservées aux élèves collés par les surveillants!

C'est déjà un casse tête de trouver une heure dispo dans leur emploi du temps quand je veux les coller, en plus il faut que je les surveille!
Mes classes ne me permettent pas d'accueillir un élève collé, trop de problèmes de discipline pour l'instant.
J'ai des demi-groupes mais les élèves que je voudrais coller ont cours à ces heures!
Résultat: je mets des observations, je donne des punitions ou téléphone aux parents; je ne vais pas faire des heures supp non payées pour me retrouver avec mes monstres!

affraid

Pas de demi groupe chez nous, donc ça règle le problème et effectivement si tu as (comme moi) des problèmes de discipline , gérer en plus un affreux, c'est loin d"'être la joie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: problème avec les colles

Message par minnie le Dim 26 Sep 2010 - 8:10

@linotte a écrit:ps de collle le mercredi non plus. Le CDE nous a dit qu'il ne pouvait pas ouvrir et faire venir des élèves en dehors des heures d'ouverture. L'année dernière , on collait sur l'heure d'acc. éducatif de 16h45 à 17h45 ( et de nbrx parents nous envoyaient paitre car plus de transport pour rentrer donc gros sentiment d'impunité).

Donc c'est colle sur temps de permanence , en permanence (bonjour la punition...)

On colle qqx dans notre salle , ou dans celle d'un collègue , mais l'année dernière on nous a demandé d'arreter notre " cuisine interne" et de nous en tenir à la perm. Rolling Eyes. Ceci dit , quand on a déjà 28 élèves et qu'on se prend 3 collés en plus à gérer (qqx c'est même limite en chaises !) c'est pas l'idéal...


Ah ben nous c'est le contraire.... on colle, on assume! Autant vous dire que j'adoooooooooooooooooooore humhum
Le seul avantage que j'y vois, c'est que je colle mes 5e avec mes 6e et que ça impressionne mes 6e.....

minnie
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: problème avec les colles

Message par Stered le Dim 26 Sep 2010 - 8:22

Chez nous, les surveillants assurent les colles : début ou fin de journée, là où ça em**** les gamins et mercredi aprem : comme il y a l'AS, il y a un car qui passe à 15 h, donc les parents n'ont rien à dire. Être collé le mercredi, c'est être collé 3h, donc c'est vraiment dissuasif, d'autant que la CPE fixe un nombre limite de collés pour pouvoir les isoler.
Mais on a une perle.

Stered
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: problème avec les colles

Message par melaniguiz le Dim 26 Sep 2010 - 8:43

Ca m'est déjà arrivé de coller sur mes heures de trou, et bien entendu, on n'est pas payé pour ça ! Moi j'aime bien par contre ce système de colle, rien que pour la menace : menacer d'une colle en précisant que ce sera une heure de tête à tête avec moi, ça fait toujours plus d'effet. Pendant cette heure de colle, je ne lache pas le gamin pendant disons 20mn, une dictée, des exos à l'oral, au tableau, puis ensuite je le laisse avec un devoir et je corrige mes copies. Ou je lui fais faire un truc d'utilité publique, un panneau pour la classe, un compte-rendu d'une petite lecture à afficher dans la classe etc, mais toujours en gardant l'oeil sur lui, il ne peut pas lever la tete plus de 5sec sans que je lui rappelle ce qu'il doit faire. Les EDT ne collent pas toujours, mais quand une heure de perm de l'élève tombe sur un trou à moi, ça m'arrange.

Sinon, si tu ne veux pas coller tes élèves dans un autre de tes cours, ne peux-tu pas t'arranger avec d'autres collègues ? Tu colles tes élèves chez eux et eux les leurs chez toi. Ca déstabilise plus les élèves, qui ne vont pas penser à faire les andouilles chez un prof qui n'est pas le leur.

Dans mon collège apparemment les colles le mercredi après midi ont existé mais il y a fort longtemps, ou plutot celle du mercredi lorsque les cours étaient le samedi matin. Les colles en perm sont toujours autorisées mais à mon sens pas efficaces (le travail n'est jamais réellement fait, certains élèves s'arrangent pour se retrouver en colle ensemble, beaucoup à cause des cars ne peuvent de toutes façons pas partir plus tot ou arriver plus tard...) et selon le CPE en place on a ou non des remarques sur le nombre des colles qu'on met...

melaniguiz
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: problème avec les colles

Message par Sekhmet le Dim 26 Sep 2010 - 9:29

Dans mon collège, les heures de colle données par les profs sont à surveiller par les profs. Les surveillants ne gèrent que les retenues données par la vie scolaire.
Ce qui contribue à me faire galérer avec mes 3e : en plus de ne pas avoir le droit d'exclure un élève, je ne peux les coller qu'une seule heure dans la semaine, à moins de rester au collège juste pour eux et je refuse. Ils me font déjà suer en cours, je ne vais pas me faire ch*** à rester pour leurs retenues. Donc j'essaie de les coller au minimum...
Je n'aime vraiment pas cette manière de fonctionner, qui a l'air finalement répandue! Shocked

Sekhmet
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: problème avec les colles

Message par Invité le Dim 26 Sep 2010 - 9:35

Meryret a écrit:Dans mon collège, les heures de colle données par les profs sont à surveiller par les profs. Les surveillants ne gèrent que les retenues données par la vie scolaire.
Ce qui contribue à me faire galérer avec mes 3e : en plus de ne pas avoir le droit d'exclure un élève, je ne peux les coller qu'une seule heure dans la semaine, à moins de rester au collège juste pour eux et je refuse. Ils me font déjà suer en cours, je ne vais pas me faire ch*** à rester pour leurs retenues. Donc j'essaie de les coller au minimum...
Je n'aime vraiment pas cette manière de fonctionner, qui a l'air finalement répandue! Shocked

Donc en fait la vie scolaire ne sert plus qu'à gérer les absences chez vous, pour la discipline c'est zéro...à ce rythme là, je regrette de ne pas avoir fait CPE.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: problème avec les colles

Message par linotte le Dim 26 Sep 2010 - 10:35

Déjà , on n'a pas de CPE, donc effectivement la vie scol ne gère que les absences pale et l'équipe de vie scol est composée de 5 nouvelles AED (dont c'est le 1er poste...). La PA ? Disons que la gestion d'élèves , c'est pas son truc....

Le nouveau CDE ne veut pas "gaspiller" sa maigre dotation en AED pour les collés hors temps scol. , il préfère qu'elles soient présentes en journée.
HEUREUSEMENT, ce n'est pas un collège difficile (ce qui explique aussi certainement le manque d'initiatives de ce côté), même si avec notre ancienne CDE ça avait vraiment chauffé lorsqu'on avait demandé à ce que les exclus ne soient plus "inclus" en perm pour la journée ...

linotte
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: problème avec les colles

Message par Gryphe le Dim 26 Sep 2010 - 11:09

"Colles mises par les profs = exclusivement gérées par les profs,
colles mises par la vie sco = exclusivement gérées par la vie sco,"
eh bien ça me donne des idées tout ça...

Dans mon établissement, on n'en est pas là ; il y a effectivement des colles assurées par la vie scolaire. Mais pour le suivi, c'est clair que lorsque la colle est assurée par la personne qui veut punir l'élève, c'est plus rapide, plus efficace, plus dissuasif.

Dans mon collège précédent, le système arrivait à un point d'engorgement tel que si on voulait coller un élève avec la vie scolaire, disons en mars, la colle était fixée en juin... à ce rythme, c'était préférable de gérer soi-même ses propres collés, ou de faire un "échange" avec un collègue.

D'une manière générale, la "vie scolaire" ne peut pas récupérer tout ce qui ne fonctionne pas en cours classique. C'est parfois utile, mais cela ne peut pas être systématique ; sinon,
- on arrive rapidement à un engorgement tel que décrit plus haut : heures de colles 3 mois plus tard, 20 exclus à gérer en même temps par un surveillant de 19 ans...
- cela soulage à court terme l'enseignant, mais cela peut aussi contribuer à le décrédibiliser : si en cas de problème, il fait appel à un surveillant, les élèves peuvent percevoir cela comme de la faiblesse, et que devient alors son autorité de professeur ? C'est un réel problème, car parfois, il faut que l'élève soit pris à part, ailleurs, vu par quelqu'un d'autre... mais si c'est trop fréquent, les élèves perçoivent que l'autorité n'est pas dans la classe, mais qu'elle est "déléguée" à d'autres (surveillants, CPE...).

Bref, c'est plus efficace si chacun peut gérer directement la plupart des problèmes rencontrés, même si c'est parfois un peu plus contraignant.
Cela n'empêche pas de se tenir au courant les uns les autres de ce qui est fait avec chaque élève.

Je crois que je n'ai pas du tout répondu à la question posée, là...

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: problème avec les colles

Message par minnie le Dim 26 Sep 2010 - 11:49

@Gryphe a écrit:"Colles mises par les profs = exclusivement gérées par les profs,
colles mises par la vie sco = exclusivement gérées par la vie sco,"
eh bien ça me donne des idées tout ça...

Dans mon établissement, on n'en est pas là ; il y a effectivement des colles assurées par la vie scolaire. Mais pour le suivi, c'est clair que lorsque la colle est assurée par la personne qui veut punir l'élève, c'est plus rapide, plus efficace, plus dissuasif.

Dans mon collège précédent, le système arrivait à un point d'engorgement tel que si on voulait coller un élève avec la vie scolaire, disons en mars, la colle était fixée en juin... à ce rythme, c'était préférable de gérer soi-même ses propres collés, ou de faire un "échange" avec un collègue.

D'une manière générale, la "vie scolaire" ne peut pas récupérer tout ce qui ne fonctionne pas en cours classique. C'est parfois utile, mais cela ne peut pas être systématique ; sinon,
- on arrive rapidement à un engorgement tel que décrit plus haut : heures de colles 3 mois plus tard, 20 exclus à gérer en même temps par un surveillant de 19 ans...
- cela soulage à court terme l'enseignant, mais cela peut aussi contribuer à le décrédibiliser : si en cas de problème, il fait appel à un surveillant, les élèves peuvent percevoir cela comme de la faiblesse, et que devient alors son autorité de professeur ? C'est un réel problème, car parfois, il faut que l'élève soit pris à part, ailleurs, vu par quelqu'un d'autre... mais si c'est trop fréquent, les élèves perçoivent que l'autorité n'est pas dans la classe, mais qu'elle est "déléguée" à d'autres (surveillants, CPE...).

Bref, c'est plus efficace si chacun peut gérer directement la plupart des problèmes rencontrés, même si c'est parfois un peu plus contraignant.
Cela n'empêche pas de se tenir au courant les uns les autres de ce qui est fait avec chaque élève.

Je crois que je n'ai pas du tout répondu à la question posée, là...


Je suis très TRES sceptique sur cet argument qu'on nous ressort à chaque fois qu'on demande à la vie sco de gérer un problème de discipline.
Je trouve qu'au contraire, laisser le prof gérer lui-même ses gamins qui posent problème, ça montre très vite au gamin que ce collègue n'est pas soutenu, que dans le bahut, c'est chacun sa mer***
Le truc c'est que la vie sco est présente aux heures où le gamin peut être collé, le prof rarement. Où alors il fait du bénévolat. Encore. En fait le plus souvent il ne colle pas ..... et les gamins qui déconnent.... continuent de déconner.

minnie
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: problème avec les colles

Message par Invité le Dim 26 Sep 2010 - 12:13

@minnie a écrit:
@Gryphe a écrit:"Colles mises par les profs = exclusivement gérées par les profs,
colles mises par la vie sco = exclusivement gérées par la vie sco,"
eh bien ça me donne des idées tout ça...

Dans mon établissement, on n'en est pas là ; il y a effectivement des colles assurées par la vie scolaire. Mais pour le suivi, c'est clair que lorsque la colle est assurée par la personne qui veut punir l'élève, c'est plus rapide, plus efficace, plus dissuasif.

Dans mon collège précédent, le système arrivait à un point d'engorgement tel que si on voulait coller un élève avec la vie scolaire, disons en mars, la colle était fixée en juin... à ce rythme, c'était préférable de gérer soi-même ses propres collés, ou de faire un "échange" avec un collègue.

D'une manière générale, la "vie scolaire" ne peut pas récupérer tout ce qui ne fonctionne pas en cours classique. C'est parfois utile, mais cela ne peut pas être systématique ; sinon,
- on arrive rapidement à un engorgement tel que décrit plus haut : heures de colles 3 mois plus tard, 20 exclus à gérer en même temps par un surveillant de 19 ans...
- cela soulage à court terme l'enseignant, mais cela peut aussi contribuer à le décrédibiliser : si en cas de problème, il fait appel à un surveillant, les élèves peuvent percevoir cela comme de la faiblesse, et que devient alors son autorité de professeur ? C'est un réel problème, car parfois, il faut que l'élève soit pris à part, ailleurs, vu par quelqu'un d'autre... mais si c'est trop fréquent, les élèves perçoivent que l'autorité n'est pas dans la classe, mais qu'elle est "déléguée" à d'autres (surveillants, CPE...).

Bref, c'est plus efficace si chacun peut gérer directement la plupart des problèmes rencontrés, même si c'est parfois un peu plus contraignant.
Cela n'empêche pas de se tenir au courant les uns les autres de ce qui est fait avec chaque élève.

Je crois que je n'ai pas du tout répondu à la question posée, là...


Je suis très TRES sceptique sur cet argument qu'on nous ressort à chaque fois qu'on demande à la vie sco de gérer un problème de discipline.
Je trouve qu'au contraire, laisser le prof gérer lui-même ses gamins qui posent problème, ça montre très vite au gamin que ce collègue n'est pas soutenu, que dans le bahut, c'est chacun sa mer***
Le truc c'est que la vie sco est présente aux heures où le gamin peut être collé, le prof rarement. Où alors il fait du bénévolat. Encore. En fait le plus souvent il ne colle pas ..... et les gamins qui déconnent.... continuent de déconner.

+1
Et ce n'est pas parce que certains enseignants collent à tort et à travers que tout le monde doit payer.
Nous sommes profs et non surveillants, il y a des boulots différents. Si les surveillants ne font plus les colles, ni les exclusions (idem pour la CPE) on peut se demander quel est l'intérêt de leur boulot...ce qui va être effectivement ce qui leur pend au nez.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: problème avec les colles

Message par Gryphe le Dim 26 Sep 2010 - 12:19

@minnie a écrit:
@Gryphe a écrit:- cela soulage à court terme l'enseignant, mais cela peut aussi contribuer à le décrédibiliser : si en cas de problème, il fait appel à un surveillant, les élèves peuvent percevoir cela comme de la faiblesse, et que devient alors son autorité de professeur ? C'est un réel problème, car parfois, il faut que l'élève soit pris à part, ailleurs, vu par quelqu'un d'autre... mais si c'est trop fréquent, les élèves perçoivent que l'autorité n'est pas dans la classe, mais qu'elle est "déléguée" à d'autres (surveillants, CPE...).
Je suis très TRES sceptique sur cet argument qu'on nous ressort à chaque fois qu'on demande à la vie sco de gérer un problème de discipline.
Je trouve qu'au contraire, laisser le prof gérer lui-même ses gamins qui posent problème, ça montre très vite au gamin que ce collègue n'est pas soutenu, que dans le bahut, c'est chacun sa mer***
Je pense que c'est une question de "seuil" et de "dosage" : quand garder soi-même, quand faire appel à quelqu'un ?

Il y a une dizaine d'années, on avait beaucoup réfléchi sur ce point dans un collège :
"Quand est-ce que c'est à moi de gérer ?" / "Quand dois-je faire appel à quelqu'un d'autre ?"
C'est parfois délicat.

Je me souviens d'une collègue qui disait "C'est de ma responsabilité d'enseignante d'appeler tes parents, je dois le faire." Et là, l'élève comprenait qu'elle ne se dessaisissait pas de son autorité, et qu'elle gérait elle-même, même si elle appelait les parents.

Je suis d'accord avec toi minnie, soutenir les collègues, c'est capital ; les élèves doivent sentir qu'en cas de problème sérieux, le professeur n'est pas seul, et que tout le monde fera bloc avec lui pour gérer ce problème. (Tout le monde = autres collègues, vie sco, direction).

Le souci, constaté en tant que prof puis en tant que principale adjointe, c'est que si trop de problèmes sont "transférés sur d'autres" (colles, rapports, exclusions de cours...), le système devient vite ingérable, et, de fait, le professeur ne peut plus être soutenu, puisque 50 collés à caser en même temps, 20 exclus de cours à caser quelque part en perm', 30 parents à appeler... Et là, de fait, les problèmes ne sont pas gérés, et les élèves en retirent un sentiment d'impunité total.

Pour moi, c'est une question de "dosage" : savoir quand gérer soi-même / savoir quand faire part du problème à d'autres que soi.
Ce "dosage" est capital pour que les problèmes puissent être gérés correctement, pour une question d'efficacité, pour que les collègues puissent réellement être et se sentir soutenus.

Je prends l'exemple des exclusions de cours : si un collègue fait appel à moi pour que j'intervienne dans son cours, je viens.
Si je suis appelée par le même collègue plusieurs fois par semaine,
ou si je suis appelée 5 fois dans la même matinée, clairement, je ne viens plus, au risque de passer à côté de quelque chose de sérieux.
D'où l'intérêt du "dosage" évoqué plus haut. Ce n'est pas pour "laisser chacun dans ses problèmes", c'est au contraire pour parvenir mieux à gérer les problèmes les plus sérieux.

Entre les deux passages en gras ci-dessus, celui que j'ai écrit et celui de minnie, la frontière est parfois mince.
Ce n'est pas toujours évident de savoir s'il faut faire appel à quelqu'un d'autre ou gérer soi-même / intervenir dans une situation ou laisser le collègue essayer de gérer seul, tout en le soutenant par ailleurs.

D'où l'intérêt de discussions comme ici sur Neo, pour exercer son jugement, et demain, prendre de meilleures décisions. Enfin moi j'vois ça comme ça... Le partage d'expérience, ça aide je trouve...


_________________
Τί ἐστιν ἀλήθεια ;

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: problème avec les colles

Message par Invité le Dim 26 Sep 2010 - 12:20

@Gryphe a écrit:
D'une manière générale, la "vie scolaire" ne peut pas récupérer tout ce qui ne fonctionne pas en cours classique. C'est parfois utile, mais cela ne peut pas être systématique ; sinon,
- on arrive rapidement à un engorgement tel que décrit plus haut : heures de colles 3 mois plus tard, 20 exclus à gérer en même temps par un surveillant de 19 ans...
- cela soulage à court terme l'enseignant, mais cela peut aussi contribuer à le décrédibiliser : si en cas de problème, il fait appel à un surveillant, les élèves peuvent percevoir cela comme de la faiblesse, et que devient alors son autorité de professeur ? C'est un réel problème, car parfois, il faut que l'élève soit pris à part, ailleurs, vu par quelqu'un d'autre... mais si c'est trop fréquent, les élèves perçoivent que l'autorité n'est pas dans la classe, mais qu'elle est "déléguée" à d'autres (surveillants, CPE...).

Bref, c'est plus efficace si chacun peut gérer directement la plupart des problèmes rencontrés, même si c'est parfois un peu plus contraignant.
Cela n'empêche pas de se tenir au courant les uns les autres de ce qui est fait avec chaque élève.

Je crois que je n'ai pas du tout répondu à la question posée, là...

Honnêtement...je ne préfère pas dire ce que je pense...
Quand on a dans le règlement intérieur des colles le mercredi après midi, et que finalement cela n'existe pas, ça décrédibilise qui ? l'enseignant ou le CDE ?
Je penche pour la deuxième solution.
On ne fait pas appel à un surveillant, on donne une punition, cela n'a rien à, voir avec le fait de faire venir un surveillant dans la classe parce qu'on ne gère plus. Là on tombe dans des arguments qui ne tiennent pas la route.
Maintenant, j'ai besoin de fric , alors ok je prends les élèves en colle pendant mes heures de trou, mais je veux être payée pour ça, je ne fais pas de bénévolat et apparemment nos amis CPE et surveillants non plus.
Maintenant tu as raison, chacun pour soi, effectivement, c'est la meilleure façon de faire fonctionner un collège...


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: problème avec les colles

Message par Provence le Dim 26 Sep 2010 - 12:23

Je trouve également l'argument de mauvaise foi. On abandonne de plus en plus les enseignants à leurs difficultés. Qu'on n'aille pas prétendre qu'on essaie de renforcer leur légitimité.

S'il y a engorgement au niveau des heures de colle, c'est peut-être plutôt que la discipline est mal gérée au niveau de l’établissement. En tout cas, une colle officielle aura toujours plus de poids auprès des parents comme des élèves qu'une petite cuisine interne du prof dans sa classe.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: problème avec les colles

Message par Gryphe le Dim 26 Sep 2010 - 12:36

morgane9513 a écrit:Je suis dans un collège rural et avec peu de moyens. Il manque un poste de surveillant, du coup nous sommes interdits de mettre des heures de colle aux élèves le mercredi après midi, il faut prendre l'élève ou les élèves incriminés dans son cours, ou bien le prendre durant sa pause (je parle aussi de la pause du prof le midi).
Alors je vais être bassement matérialiste, peut on demander des heures supps pour ce genre de service rendu ?
J'avais perdu de vue le début du sujet, désolée.

Oui, je pense que tu peux demander des heures sup' si tu prends les élèves en plus de ton emploi du temps normal, surtout s'il manque un surveillant et que donc il faut suppléer ce manque.

Mais bon, après, cela dépend aussi du stock d'heures sup' disponibles dans ton établissement.

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: problème avec les colles

Message par minnie le Dim 26 Sep 2010 - 13:06

Gryphe, nous sommes d'accord, mais ce "dosage" est moins guidé par la recherche de la meilleure solution que du manque cruel d'ingrédients dont nous disposons (pour filer la métaphore culinaire)
Autrement dit, le prof est amené à gérer lui-même pour de mauvaises raisons, à savoir : il y a trop de problème à gérer pour une vie scolaire/direction qui manque de moyens humains.
Là est le véritable problème.

Je pense toujours qu'un collègue qui vire 5 fois par semaine est un collègue qui a besoin d'aide et ce que j'ai vu c'est qu'au contraire on les laisse tomber très vite.
Surtout les nouveaux collègues, ceux qu'on ne connait pas.
Aujourd'hui je peux sereinement faire appel à ma direction, la CPE parce que j'ai "fait mes preuves", l'année dernière était une toute autre histoire. Seule pour gérer les problèmes, ne connaissant pas les collègues pour leur demander de me prendre un collé, regardée de travers quand je collais encore le même gamin.....
Chez nous il n'y a même pas de vie sco ouverte entre 11 et 14 heures.... si on a cours pendant ce laps de temps et qu'un gamin doit être exclu (parce qu'il arrive qu'un gamin doive être exclu) et bien....ce n'est pas possible.

Que va donner ce système avec les stagiaires nouvelle mouture?
A mon avis, des démissions à la pelle pour les malheureux qui seront tombés dans le mauvais bahut.

minnie
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: problème avec les colles

Message par minnie le Dim 26 Sep 2010 - 13:07

@Gryphe a écrit:
morgane9513 a écrit:Je suis dans un collège rural et avec peu de moyens. Il manque un poste de surveillant, du coup nous sommes interdits de mettre des heures de colle aux élèves le mercredi après midi, il faut prendre l'élève ou les élèves incriminés dans son cours, ou bien le prendre durant sa pause (je parle aussi de la pause du prof le midi).
Alors je vais être bassement matérialiste, peut on demander des heures supps pour ce genre de service rendu ?
J'avais perdu de vue le début du sujet, désolée.

Oui, je pense que tu peux demander des heures sup' si tu prends les élèves en plus de ton emploi du temps normal, surtout s'il manque un surveillant et que donc il faut suppléer ce manque.

Mais bon, après, cela dépend aussi du stock d'heures sup' disponibles dans ton établissement.

Franchement, dans mon bahut il ne faut pas rêver!!!!!

minnie
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum