Quelle image vous faisiez-vous du métier de prof... avant de devenir prof ?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Quelle image vous faisiez-vous du métier de prof... avant de devenir prof ?

Message par simone du bavoir le Mar 3 Mai 2011 - 21:27

Issue de famille de prof, je ne concevais pas de finir prof. je suis entrée dans le métier par passion pour la matière (erreur) et par fatalisme (deuxième erreur). J'ai découvert que j'aimais ce métier en même temps que j'ai découvert qu'il m'était impossible de le pratiquer (mais en fait, ça, je le savais déjà).

simone du bavoir
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle image vous faisiez-vous du métier de prof... avant de devenir prof ?

Message par melaniguiz le Mer 4 Mai 2011 - 8:42

Mes désillusions portent surtout sur les rouages du métier : j'ai été très déçue par l'iufm en mon temps, je vois que maintenant c'est encore pire. Je ne supporte pas toutes ces heures qu'on nous réduit avec tout ce qu'on nous rajoute (histoire de l'art, b2i etc), cette impression de devoir faire à la va-vite mon boulot et finalement peu importe que je le fasse mal, pourvu qu'il y ait les bons intitulés. Par contre, pour le reste, je ne m'imaginais pas spécialement de choses et je n'ai aucune désillusion. Je trouve mon métier passionnant, j'aime ma liberté d'organisation et j'ai eu beaucoup de chance d'aller toujours vers le mieux (j'ai commencé dans les zep difficiles du 93 mais ai pu en partir assez vite, ça a juste eu le temps de bien me former et sur le moment, je savais tellement que j'allais passer par là que je ne me suis étonnée de rien, j'ai foncé tête baissée ). Je souffre parfois de l'opinion des autres : ce n'est pas forcément un manque de reconnaissance car il y en a toujours pour nous admirer de cotoyer des ados en pleine crise, mais personne n'imagine le réel travail, l'implication de ce métier, que je n'ai jamais de réelle coupure, que je ne suis jamais réellement en vacances, que j'ai toujours la tête à une amélioration de cours, à un élève en perdition, à un livre à leur présenter... Mais finalement si on m'attaque sur mes vacances etc, je reste fière de faire un métier que je considère comme intellectuel, je trouve ce métier bien supérieur à des tas d'autres métiers qui pourtant apportent une meilleure paye.

melaniguiz
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle image vous faisiez-vous du métier de prof... avant de devenir prof ?

Message par Kroko le Mer 4 Mai 2011 - 8:46

ouh et j'ai oublié ! je croyais aussi que l'administration soutenait les profs, pas qu'elle copinait avec les élèves.

_________________
fools, said I, you do not know, silence like a cancer grows

Kroko
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle image vous faisiez-vous du métier de prof... avant de devenir prof ?

Message par Rikki le Mer 4 Mai 2011 - 8:55

Je fais partie des gens qui ont bossé 10 ans dans le privé avant. Je suis entrée dans le métier à 30 ans, avec 3 gosses — pas une poulette de l'année, donc.

J'avais vécu des choses pas faciles dans le privé, dont un gros conflit social où j'ai laissé des plumes. Aucune illusion sur la solidarité, donc. J'avais vécu son absence totale dans la presse, et un certain nombre de coups bas...

J'ai commencé en maternelle, et j'ai adoré mon métier tout de suite. Par contre, je ne savais pas que ça serait épuisant à ce point, et difficile. Je me suis sentie très seule, très démunie, l'absence de formation digne de ce nom m'a profondément choquée. A l'IUFM, j'ai appris à faire du développement photo, j'ai eu quelques cours de physique niveau CM2 ("pour la maternelle, vous adapterez"), et rien sur un sujet aussi futile que l'apprentissage de la lecture.

J'ai eu des collègues super au début, une équipe formidable, et je ne savais pas que c'était un coup de bol incroyable et que ça ne se reproduirait jamais !

Par contre, j'ai mal vécu la déchéance sociale dont parle Mélisande : dans un dîner en ville, passer du "Je suis journaliste" à "Je suis instit", ça calme !
- Tu fais quoi, dans la vie ?
- Je suis journaliste.
- Waouh ! Ca doit être super intéressant ! Tu travailles dans quel journal ?

- Tu fais quoi, dans la vie ?
- Je suis instit.
- Ah bon ? ... heu... Ca doit être cool, tu peux accompagner tes enfants à l'école et aller les chercher, et puis, tu as toutes les vacances !


(grosse surprise à chaque fois que je dis que non, je ne travaille pas dans l'école de mes gosses, donc au contraire je n'ai jamais pu voir leurs enseignants car j'ai exactement les mêmes horaires donc je ne peux pas les rencontrer)

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle image vous faisiez-vous du métier de prof... avant de devenir prof ?

Message par Jane le Mer 4 Mai 2011 - 9:10

Je ne me faisais aucune illusion côté élèves; j'avais une image désastreuse des ados et pourtant, c'est d'eux qu'est venue la meilleure surprise, puisque j'ai la chance d'avoir de très bons rapports avec les ados, question de caractère, peut-être ? En revanche, je trouve le niveau bien mauvais (et là, aucune surprise !)

Je me faisais une haute opinion du métier: la transmission du savoir, crinière au vent, envers et contre tout (tous ?), portant les couleurs de la république (blablabla...); au final, je me retrouve lâchée (ministère, administration, médias, opinion publique etc...) avec des programmes insipides et abscons auxquels je dois faire semblant de croire.

J'imaginais être reconnue pour ma valeur, mes diplômes avant de passer dans ce grand hachoir de compétences qu'est l'EN. J'ai la désagréable impression de m'être gâchée en entrant dans le métier.

Je pensais être un individu et non un NUMEN.

Je pensais que nous étions tous égaux dans notre carrière (ça vous fait rire ? un brin de naïveté n'a jamais tué personne, si ?) avant de découvrir que c'est loin d'être le cas et que les copineries vont bon train.

J'imaginais qu'une solidarité existait entre collègues.


Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle image vous faisiez-vous du métier de prof... avant de devenir prof ?

Message par Nuits le Mer 4 Mai 2011 - 9:23

@Jane a écrit:Je ne me faisais aucune illusion côté élèves; j'avais une image désastreuse des ados et pourtant, c'est d'eux qu'est venue la meilleure surprise, puisque j'ai la chance d'avoir de très bons rapports avec les ados, question de caractère, peut-être ? En revanche, je trouve le niveau bien mauvais (et là, aucune surprise !)

Je me faisais une haute opinion du métier: la transmission du savoir, crinière au vent, envers et contre tout (tous ?), portant les couleurs de la république (blablabla...); au final, je me retrouve lâchée (ministère, administration, médias, opinion publique etc...) avec des programmes insipides et abscons auxquels je dois faire semblant de croire.

J'imaginais être reconnue pour ma valeur, mes diplômes avant de passer dans ce grand hachoir de compétences qu'est l'EN. J'ai la désagréable impression de m'être gâchée en entrant dans le métier.

Je pensais être un individu et non un NUMEN.

Je pensais que nous étions tous égaux dans notre carrière (ça vous fait rire ? un brin de naïveté n'a jamais tué personne, si ?) avant de découvrir que c'est loin d'être le cas et que les copineries vont bon train.

J'imaginais qu'une solidarité existait entre collègues.


Exactement pareil. Et je pensais avoir un peu plus de temps libre que l'année de préparation à l'agreg.

_________________
C'est dans l'intérêt de l'enfant. Very Happy

Nuits
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle image vous faisiez-vous du métier de prof... avant de devenir prof ?

Message par Jane le Mer 4 Mai 2011 - 9:24

Nuits aat

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle image vous faisiez-vous du métier de prof... avant de devenir prof ?

Message par lene75 le Mer 4 Mai 2011 - 11:53

Malgré une mère prof, ou justement à cause de ça, parce qu'elle a beaucoup aimé son métier, j'avais des illusions sur ce métier. J'en connaissais certains défauts (relations avec l'administration, parents qui peuvent être chiants, métier socialement méprisé, innovations pédagogiques à la con, etc.) mais pas tous, parce que, aux dires mêmes de ma maman encore en contact avec d'anciennes collègues, le métier a bien changé ces dernières années, ce n'est pas pour rien, d'ailleurs, qu'elle est partie un peu avant à la retraite...

Cela dit ce n'est pas partout pareil : j'ai eu la chance l'année dernière d'être dans un excellent lycée et j'y ai aimé le métier bien au-delà de mes espérances.

Ce qui me pèse le plus ?

- Désintérêt et impunité des élèves en tout 1er lieu. Faire de la garderie ou contraindre des forçats ne m'intéresse pas. Si les cours se passent bien, si les élèves sont disciplinés et intéressés, comme c'est parfois le cas, tout le reste a peu d'importance.
- Temps de travail : travail qui empiète sur la vie privée. Ma matière n'y est peut-être pas pour rien, ma mère, prof d'histoire en collège, travaillait beaucoup moins que moi et m'avait prévenue...
- Salaire que je savais pas très élevé mais qui a considérablement diminué en valeur réelle par rapport à la génération de nos parents (les syndicats parlent de 20-25%).
- Mépris généralisé envers les profs, même si sur ce point, j'étais prévenue.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle image vous faisiez-vous du métier de prof... avant de devenir prof ?

Message par Sugnet le Mer 4 Mai 2011 - 14:41

@Dulcinea a écrit:Mon image était celle d'un métier intellectuel qui nous laissait pas mal de libertés au niveau de la conception des cours et de l'organisation de son travail, bref pas mal d'autonomie. Par contre, je ne me faisais aucune illusion sur la réalité des ados et sur la paye. Idem pour la reconnaissance sociale.
Et là, je déchante car notre liberté pédagogique se réduit comme peau de chagrin, que la portée intellectuelle de notre métier tend à disparaître et c'est ce qui me pèse le plus.
C'est presque mot à mot ce que j'aurais écrit (sauf que chez moi ça aurait pris deux pages Laughing )

_________________
" Le silence est comme une note suspendue qui permet de mieux entendre celle qui précède et celle qui suit. Ecole du respect, il prépare la qualité de notre présence à l'autre et la qualité de la rencontre..." Michel Hubault

Sugnet
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle image vous faisiez-vous du métier de prof... avant de devenir prof ?

Message par mitochondrie le Mer 4 Mai 2011 - 20:12

@simone du bavoir a écrit:je suis entrée dans le métier par passion pour la matière (erreur) et par fatalisme (deuxième erreur). J'ai découvert que j'aimais ce métier en même temps que j'ai découvert qu'il m'était impossible de le pratiquer (mais en fait, ça, je le savais déjà).
Arf, un peu pareil...

mitochondrie
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle image vous faisiez-vous du métier de prof... avant de devenir prof ?

Message par Malaga le Mer 4 Mai 2011 - 20:15

Quand j'étais moi-même élève, pour rien au monde je n'aurais voulu devenir prof. J'étais dans des classes difficiles au collège où une partie des élèves s'amusaient à faire tourner les profs en bourrique et je ne me sentais pas du tout capable de faire ce métier.

Finalement, après des études de géo, beaucoup de questions et de doutes sur mon orientation professionnelle, j'ai passé le CAPES.

Les bonnes surprises: les élèves! Je ne pensais pas m'attacher à des ados et pourtant, je suis contente de bosser avec eux. Les collègues sont aussi une bonne surprise car dans les quatre collèges où j'ai bossé, je me suis bien entendu avec les autres profs.

Les mauvaises surprises: le temps de travail! Je bosse beaucoup plus que je ne l'avais imaginé donc cela me fait bondir quand on me dit "mais ton boulot, ça va, c'est tranquille, vous ne bossez que 18h par semaine". :colere:

Malaga
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum