Autorité et pédagogie : je viens d'avoir une révélation...

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Autorité et pédagogie : je viens d'avoir une révélation...

Message par lapetitemu le Dim 23 Oct 2011 - 20:37

... et je veux la partager avec vous, et notamment avec les enseignants, débutants ou presque débutants, qui voient leur métier gâché par des problèmes de gestion de classe, et qui pensent avoir des problèmes d'autorité.

Je viens en fait de comprendre, et d'accepter, que l'autorité n'était pas au centre de tout dans notre plaisir à enseigner. Il y a bien plus important : c'est le fait de transmettre quelque chose aux élèves, à des élèves en tout cas, et de sentir que cette transmission s'est faite.

Ca paraît stupide de dire une évidence pareille, mais je viens vraiment de m'en rendre compte...

Toute l'année dernière, j'ai eu l'impression de n'entendre que ces mots : autorité, gestion de classe. Autorité, gestion de classe. Autorité, gestion de classe. Que ce soient les formateurs, les inspecteurs, les collègues, les collègues stagiaires, les parents, et même parfois les élèves, le mot revenait tout le temps. J'en avais donc compris qu'un bon prof = un prof qui a de l'autorité. J'avais aussi noté que de l'autorité, je n'en avais pas, ou peu. La conclusion était simple : je ne suis pas une bonne prof.

Cette conclusion m'était très difficile, évidemment. Et surtout, je ne comprenais pas comment ce qui relève finalement d'un trait de caractère, d'un élément constitutif de notre personnalité, pouvait décider d'autant de choses alors que, jusque là, dans ma vie personnelle et scolaire, la question de savoir si j'avais ou non de l'autorité ne s'était jamais posée. En amitié, en amour, dans les études, dans les loisirs, il peut être utile d'avoir du caractère, pour se faire entendre et respecter, mais "l'autorité", on n'en parle pas. Or, d'un coup, cette qualité (au sens neutre du terme) devenait LA qualité (au sens connoté, cette fois) suprême.

Cette année, deux choses ont changé. L'une ne vient pas de moi : j'ai des élèves globalement plus sympas que l'an dernier. L'autre est un progrès que j'ai fait par rapport à mon année de stage : je fais de meilleurs cours. Pas parfaits, c'est sûr, mais des cours qui me conviennent, avec lesquels je suis à l'aise.
Pourtant, j'ai quand même, régulièrement, des problèmes de "gestion de classe", qui soulignent mon "manque d'autorité". Moins graves que l'an dernier, mais qui peuvent quand même m'énerver, déranger mon cours, me faire sortir de classe fatiguée ou franchement agacée.
Seulement, à côté de ça, j'ai le sentiment que le courant passe avec mes élèves. Qu'ils apprécient mes cours, qu'ils s'y sentent plutôt bien. Qu'une confiance s'est instaurée entre eux et moi. Et, surtout, que ce que j'essaie de leur transmettre arrive jusqu'à eux, et y reste (à peu près!).

J'ai donc décidé d'accepter que ce serait ce sentiment-là qui passerait avant tout, et pas le fait de savoir que je manque d'autorité. Car, à la fin d'une semaine, les bons souvenirs avec une classe me restent plus en tête que les mauvais.

Je tenais donc à partager cette "révélation" avec vous, pour dire à ceux qui ont l'impression que tout tourne autour des problèmes de gestion de classe que, non, il n'y a pas que ça, et qu'on a le droit de dire qu'on est content de son métier même si nos classes sont bavardes, agitées, que parfois nos élèves font des conneries, et que parfois, c'est vrai, c'est parce qu'on n'a pas posé de limites assez claires.
Je le dis aussi pour ceux qui, comme moi, pensent qu'ils n'impressionneront jamais les élèves, parce qu'ils n'ont pas le physique ou le caractère pour ça. Sans tomber dans la démagogie, je voudrais retenir cette phrase de ma collègue : "Tu ne leur fais pas peur mais tu les fais rire, et c'est aussi important, voire plus".

Sur ces grandes réflexions, je m'en vais regarder Spiderman 3 Very Happy

lapetitemu
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Autorité et pédagogie : je viens d'avoir une révélation...

Message par eclictek le Dim 23 Oct 2011 - 20:47

je surfe sur la même vague que toi
bon spiderman (assez sympa comme film) Smile

eclictek
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Autorité et pédagogie : je viens d'avoir une révélation...

Message par Schéhérazade le Dim 23 Oct 2011 - 21:28

Entièrement d' accord avec toi.
D' abord, l' autorité, ce n'est pas comme avoir des c... ou pas. Il n'y a pas de magie. Elle tient à notre propre cohérence et à celle de l'établissement. Et dans un établissement où tout va à vau l'eau, personne n'a "d'autorité". Le CDE qui reproche aux professeurs de son établissement de "manquer d'autorité" avoue son refus d'exercer son rôle de garant de celle-ci. Et, bien sûr, on gagne en autorité, car on gagne en crédit auprès des élèves, quand on a appris à faire des cours efficaces et adaptés (donc "frontaux", pas très IUFMent corrects); ça m'a pris au moins trois ans. J'ai eu le sentiment d'apprendre toute seule, mais aussi avec des collègues et avec néo. Tu es sur la bonne voie. Tu verras, on apprend petit à petit à éviter au mieux que les élèves ne bavardent, à ce qu'ils s' agitent . ça prend du temps. Je sais que ce n' est pas parfait chez moi, mais pour l' essentiel, ça va.

Schéhérazade
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Autorité et pédagogie : je viens d'avoir une révélation...

Message par cristal le Dim 23 Oct 2011 - 21:30

Ton message est très encourageant, Lapetitemu. Very Happy

cristal
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Autorité et pédagogie : je viens d'avoir une révélation...

Message par Pioup le Dim 23 Oct 2011 - 21:42

Lapetitemu, dans le fond je suis d'accord avec toi, mais en tant que prof stagiaire, on exige de moi cette autorité.
J'ai une classe, ma classe "repos" puisque c'est la seule heure de la journée où je peux me détendre un peu, qui ne contient aucun cas social particulier, aucun élève qui va me retourner sa table en plein milieu du cours, m'insulter ou autre. Et du coup, je me relâche un peu niveau autorité. Je les laisse intervenir sans lever la main (sachant que tous s'entendent bien, donc personne ne hurle à l'affront, personne ne coupe la parole, etc), je laisse un léger bruit de fond (d'ailleurs c'est une classe où les élèves forts aident beaucoup les plus faibles). Et c'est la classe avec qui je m'entends le mieux. C'est la classe où je suis contente de tester des trucs, de créer des séquences qui vont leur plaire, c'est à cette classe que je me raccroche. C'est la classe qui aime me poser des questions pour apprendre à me connaitre et c'est la classe où je connais le mieux les élèves (alors qu'ils sont 28).

Mais mon tuteur reste insatisfait de ma gestion de classe dans cette classe en particulier, puisque, comme il n'y a pas d'élément perturbateur particulier, je devrais obtenir un silence de mort à chaque cours sans problème, et donc je n'ai aucune excuse.

D'ailleurs je m'en veux un peu de les avoir "bridé" durant la première visite de mon tuteur dans cette classe, pour lui montrer que je savais gérer ma classe. J'ai accepté beaucoup moins que d'habitude, et ils l'ont ressentis. Quelques temps plus tard, à la cantine, des élèves m'ont accostées pour me demander si c'était à cause "de la personne dans le fond de la classe". Elles ont ressenties mon stress et mon angoisse de bien faire et m'ont assurées qu'elles feraient des efforts supplémentaires la prochaine que la personne reviendrait. Est-ce qu'il faut en arriver là? Faire semblant, eux et moi, devant une personne extérieure à la classe?

Sans compter ce qu'on nous rabâche depuis bientôt deux mois maintenant : si notre cours n'est pas particulièrement bon niveau pédagogie, on a quand même de fortes chances d'être titularisé, par contre la gestion de classe ne passera pas.

Pioup
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Autorité et pédagogie : je viens d'avoir une révélation...

Message par pk le Dim 23 Oct 2011 - 21:47

[quote="Pioup"]Mais mon tuteur reste insatisfait de ma gestion de classe dans cette classe en particulier, puisque, comme il n'y a pas d'élément perturbateur particulier, je devrais obtenir un silence de mort à chaque cours sans problème, et donc je n'ai aucune excuse.[/quote]

Ton tuteur est un c**!
Le fond et la forme ne sont pas acceptables.

pk
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Autorité et pédagogie : je viens d'avoir une révélation...

Message par La Jabotte le Dim 23 Oct 2011 - 21:48

Finalement, Lapetitemu, tu as compris que l'autorité, on l'a quand on fait bien son boulot, et non pas l'inverse.
D'où l'idée "d'argument d'autorité". C'est la référence à celui qui sait (ou qui est censé savoir, puisque cette sorte d'argument est connotée négativement).

Plus tes cours seront préparés à ta convenance, plus ce que tu as à faire passer à tes élèves passera efficacement, plus tu auras de l'autorité.
L'autorité qui se base sur rien, l'autorité pour elle-même, l'autorité dans le vide... ça s'appelle de l'autoritarisme.

Quant à l'idée de "gestion de classe"... le seul que j'imagine employer ce terme, c'est notre CdE adjoint et franchement, ça veut dire quoi ? Je ne gère pas une classe, moi, je fais cours. Je laisse la gestion à l'intendant, aux entrepreneurs et aux personnels des ressources humaines.

Du coup, comme je n'aime pas faire de la gestion de classe, j'avoue que je tombe souvent - disons parfois, pour être juste - dans l'autoritarisme : j'exige le silence, et il n'y a qu'une seule raison à cela... ce n'est pas que j'ai quelque chose à dire et à faire passer, c'est que je ne supporte pas le bruit. De même, tout comportement inadéquat ne m'apparaît pas d'abord comme inadéquat mais comme irrespectueux et inacceptable, si bien que je réagis avec sévérité et autoritarisme, on peut le dire. J'ai encore du travail à faire de ce côté-là. Mais avoir des heures calmes, ça n'a pas de prix.

Mais fais attention, lapetitemu, tu suis une pente dangereuse : encore un peu, et tu vas nous dire que si nous avons des problèmes de gestion de classe, c'est que nous ne savons pas intéresser nos élèves ! De là au presse-purée, il n'y qu'un pas... Wink

La Jabotte
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Autorité et pédagogie : je viens d'avoir une révélation...

Message par pk le Dim 23 Oct 2011 - 21:52

Il ne faut effectivement pas confondre être autoritaire avec tyrannique ou suffisant.


Dernière édition par pk le Dim 23 Oct 2011 - 21:53, édité 1 fois

pk
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Autorité et pédagogie : je viens d'avoir une révélation...

Message par zabriskie le Dim 23 Oct 2011 - 21:53

C'est chouette de lire ça Lapetitemu.
C'est clair que quand le courant passe avec les élèves, on n'a rien à envier aux collègues qui ont un silence de plomb dans leurs cours, parfois au détriment de la qualité de la relation avec la classe. Etre PP permet d'apprécier cela ; j'ai remarqué que les élèves étaient souvent sensibles au fait qu'un tel ou unetelle ne souriait jamais. Ils disent des choses comme "on a l'impression qu'il/elle n'aime pas son métier", "il/elle ne répond pas à nos questions", etc. Or, c'était le fait de collègues chez qui régnait un silence d'or. Ne pas sourire, limiter les interactions, sont évidemment des moyens qui permettent d'éviter les débordements, mais il en ressort que cela prive la classe - et sans doute l'enseignant - de quelque chose.
Oui, s'épanouir dans son métier, avoir envie d'y aller, de voir ses élèves, est essentiel.

Un bémol toutefois. Les élèves, et particulièrement ceux qui sont en difficulté, ont aussi besoin d'un cadre de travail serein, calme, et c'est à nous de faire en sorte que cela soit le cas.
Je précise que j'ai moi aussi des classes bruyantes, qui ne le sont pas avec tous les collègues. Donc les élèves s'autorisent avec moi ce qu'ils ne se permettent pas avec d'autres. Je sais que cela vient du fait que j'y accorde moins d'importance que les autres, je pense donc qu'il faut que cela change, même s'il est difficile de changer sa nature.
Accepter qu'on est un bon prof même si on n'impressionne pas ses élèves, je suis à 100% d'accord. Je pense par contre qu'il ne faut pas abandonner l'ambition d'obtenir de vrais et longs moments de silence dans chaque cours, pour leur permettre de se concentrer et de travailler. Certains profs arrivent à conjuguer ambiance studieuse et belle relation avec leurs classes, c'est mon objectif !
Tu remarquais que tu avais changé tes cours, je sais que plus j'améliore les miens, mieux ça se passe, y compris au niveau discipline ; savoir mettre les élèves en activité au bon moment, avoir des attentes où la difficulté est croissante est un moyen de ne pas les perdre, de les garder avec nous, et donc de les canaliser. C'est, je crois, une autre approche de la gestion de classe. Plus longue, certes, mais obtenir le calme grâce à son cours, franchement, c'est beau !

zabriskie
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Autorité et pédagogie : je viens d'avoir une révélation...

Message par pk le Dim 23 Oct 2011 - 21:54

Si tu te sens bien comme ça lapetitemu, tu es seule juge.

pk
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Autorité et pédagogie : je viens d'avoir une révélation...

Message par La Jabotte le Dim 23 Oct 2011 - 21:55

On vous met la pression sur l'autorité parce qu'on sait que, si on se laisse dépasser, on peut se retrouver très vite déstabilisé et c'est toute l'année qui est foutue.
D'expérience, une classe agréable mais un peu bruyante en début d'année peut tourner au cauchemar à partir de février mars. Les habitudes, bonnes ou mauvaises, se prennent en septembre, et après il faut une poigne d'enfer pour redresser une mauvaise direction. De plus il ne faut pas oublier que ces jeunes sont... jeunes, justement, et qu'ils évoluent très vite en quelques mois. Une petite sympathique en septembre peut devenir une peste insolente en janvier pour cause de réveil hormonal.
Il faut donc trouver le juste milieu...

Mais qu'on ne se fasse pas d'illusion : c'est la qualité du contenu qui amène le respect des élèves, où qu'on soit et quel que soit le niveau auquel on enseigne. Ils le sentent, quand on les méprise ou qu'on se fiche d'eux en ne préparant rien. Il n'y qu'à penser à ce que nous ressentons, nous, quand une formation à laquelle nous assistons (de gré ou de force) n'est pas à la hauteur de nos espérances et que nous avons l'impression d'être pris pour des imbéciles.

Autre chose à ne pas oublier : pour un grand nombre d'élèves, la compréhension et l'assimilation des connaissances se font mieux dans le silence que dans le bruit... ça semble une évidence, mais bon. [oups : redite avec zabriskie, désolée !]
En revanche, un "silence de mort"... ce serait plutôt inquiétant, non ? Ou alors il doit être soporifique à souhait, ton tuteur, pioup !


Dernière édition par La Jabotte le Dim 23 Oct 2011 - 21:56, édité 1 fois

La Jabotte
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Autorité et pédagogie : je viens d'avoir une révélation...

Message par Pioup le Dim 23 Oct 2011 - 21:56

@La Jabotte : Je pense que tu as raison quand tu dis qu'il ne faut pas tomber dans l'extrémisme.

Voici ce qu'un formateur nous a dit quand à la gestion de classe :
"Le vendredi, faites du ludique, passez des vidéos, faites des webquests, rien de trop dur" et "si vous avez des pbs de gestion de classe, c'est que votre cours n'est pas intéressant".

(A force, vous allez surement vous dire que je suis passée maitre dans la plainte et les gémissements...)

Comme tu le dis, je pense que les deux sont nécessaires : obtenir le degré de silence qu'on estime propice à la transmission de ses connaissances, et faire un cours qui nous plait. Et c'est ce juste milieu qui est difficile à trouver.


Dernière édition par Pioup le Dim 23 Oct 2011 - 22:03, édité 1 fois

Pioup
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Autorité et pédagogie : je viens d'avoir une révélation...

Message par La Jabotte le Dim 23 Oct 2011 - 22:02

Le conseil de ce formateur est débile. J'ai la moitié de mes heures de 6e sur le vendredi et le samedi. A ce compte-là, on aura fait moitié du programme et vu beaucoup de vidéos, en fin d'année.

A mon sens, et en cela je suis sans doute "autoritaire", réactionnaire ou vieille école, comme on voudra, l'école en général est autant un apprentissage de l'effort qu'un lieu de connaissance. Donc apprendre qu'on travaille aussi le vendredi n'est pas dépourvu d'intérêt. Je ne vois pas pourquoi on instaurerait des différences entre les jours de la semaine. En revanche, il est clair que je fais la différence entre l'heure de 9h à 10h et l'heure de 16h à 17h, et ce, quel que soit le jour. Cette différence m'amène à proposer plus de travail écrit en fin de journée, pour ne pas laisser aux élèves l'opportunité d'extérioriser leur fatigue comme ils savent si bien le faire : en s'excitant, remuant et bavardant.

La Jabotte
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Autorité et pédagogie : je viens d'avoir une révélation...

Message par Pioup le Dim 23 Oct 2011 - 22:05

Mon tuteur arrive effectivement à faire rentrer et sortir ses élèves dans le silence, à faire cours dans le silence le plus total, etc, etc (bon, sachant qu'il est quand même dans un collège relativement aisé), mais j'ai l'impression que la participation et l’enthousiasme/motivation des élèves s'en fait ressentir et je préfère de loin une classe où je dois rappeler à l'ordre plusieurs fois mais où quinze doigts seront levés dès la première question plutôt que ce type de classe là.

Et je vois toutes mes classes le vendredi et je ne peux pas intercaler dans chaque séquence plusieurs vidéos (encore faut-il le matériel qui va avec), ils ont déjà du mal à avancer, ça ne leur rendrait pas service.
La Jabotte, quelle matière enseignes-tu?

Pioup
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Autorité et pédagogie : je viens d'avoir une révélation...

Message par Lornet le Dim 23 Oct 2011 - 22:07

@Pioup a écrit:
"Le vendredi, faites du ludique, passez des vidéos, faites des webquests, rien de trop dur" et "si vous avez des pbs de gestion de classe, c'est que votre cours n'est pas intéressant".

Le vendredi, en dernière heure, je fais de la conjugaison avec mes 6e, qui sont très calmes.
Comme ils sont très calmes, on entend ce qui se passe dans les classes à côté de la mienne.
Il y a toujours de la musique dans l'une des deux.
"C'est bizarre, a remarqué un 6e vendredi-ci, une demi-heure avant les vacances, parce qu'on n'est pas à côté de la salle de musique et il y a toujours de la musique le vendredi !"

En fait, c'est la télé.

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/…/decou…/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Autorité et pédagogie : je viens d'avoir une révélation...

Message par Celeborn le Dim 23 Oct 2011 - 22:09

@Pioup a écrit:Elles ont ressenties mon stress et mon angoisse de bien faire et m'ont assurées qu'elles feraient des efforts supplémentaires la prochaine que la personne reviendrait. Est-ce qu'il faut en arriver là? Faire semblant, eux et moi, devant une personne extérieure à la classe?

Bien sûr, qu'il faut en arriver là : tu sors les projecteurs, le décor en carton-pâte, et hop, spectacle ! L'objectif, c'est d'être titularisé. Tes élèves ont l'air de t'apprécier puisqu'ils souhaitent que ça se passe bien pour toi, donc ça devrait clairement aller.

La petite Mu, je suis vraiment content pour toi : tu es en train de découvrir le meilleur aspect du métier : prendre du plaisir avec les élèves car on fait ce qu'on aime et qu'on aime ce qu'on fait. Si ça ne suffit pas non plus à gérer une classe, il faut bien dire que l'assurance qu'on gagne car on se sent bien dans son cours est une dimension très importante de la fameuse "autorité".

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Autorité et pédagogie : je viens d'avoir une révélation...

Message par La Jabotte le Dim 23 Oct 2011 - 22:11

@Pioup a écrit:Mon tuteur arrive effectivement à faire rentrer et sortir ses élèves dans le silence, à faire cours dans le silence le plus total, etc, etc (bon, sachant qu'il est quand même dans un collège relativement aisé), mais j'ai l'impression que la participation et l’enthousiasme/motivation des élèves s'en fait ressentir et je préfère de loin une classe où je dois rappeler à l'ordre plusieurs fois mais où quinze doigts seront levés dès la première question plutôt que ce type de classe là.

Et je vois toutes mes classes le vendredi et je ne peux pas intercaler dans chaque séquence plusieurs vidéos (encore faut-il le matériel qui va avec), ils ont déjà du mal à avancer, ça ne leur rendrait pas service.
La Jabotte, quelle matière enseignes-tu?

J'enseigne le français.
Moi aussi je me sens mal dans une classe qui ne participe pas. J'ai l'impression d'avoir raté quelque chose ou de parler dans une langue totalement inconnue des élèves - ou qu'ils n'éprouvent strictement aucun intérêt pour ce que je dis, ce qui est pire.

La Jabotte
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Autorité et pédagogie : je viens d'avoir une révélation...

Message par Audrey le Dim 23 Oct 2011 - 22:13

Lornet, ça veut dire que la classe qui a cours de musique à cette heure-là, à côté de toi, ne voit que des films ou des docs sur la télé depuis le début de l'année?
Chaque classe n'ayant qu'une heure de musique par semaine...voilà ce que j'en déduis... Rolling Eyes

EDIT: Ok, heureusement qu'on est en vacances, je ne suis même plus foutue de lire deux lignes correctement...pffff.... ne pas tenir compte de ma remarque...vu que c'est pas la salle de musique à côté de Lornet...


Dernière édition par Audrey le Dim 23 Oct 2011 - 22:17, édité 1 fois

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Autorité et pédagogie : je viens d'avoir une révélation...

Message par Celeborn le Dim 23 Oct 2011 - 22:13

@Pioup a écrit:
"Le vendredi, faites du ludique, passez des vidéos, faites des webquests, rien de trop dur" et "si vous avez des pbs de gestion de classe, c'est que votre cours n'est pas intéressant".

À mon sens, à moins d'avoir une sacrée bouteille, les "webquests" et le ludique, c'est de très loin ce qui peut donner le plus gros bazar ! Je n'ai jamais autant souffert que lors d'un travail de groupe dans une 6e une année, parce que ce n'était pas ma façon d'enseigner et que je ne me sentais pas du tout à l'aise. Il faut déjà se sentir bien avec sa pratique pédagogique.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Autorité et pédagogie : je viens d'avoir une révélation...

Message par La Jabotte le Dim 23 Oct 2011 - 22:14

Exactement tout pareil que celeborn, mais je n'aime pas écrire +1.

La Jabotte
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Autorité et pédagogie : je viens d'avoir une révélation...

Message par Lornet le Dim 23 Oct 2011 - 22:15

Mais on n'est pas là pour faire du ludique. C'est déprimant de voir qu'on nous demande de tenir nos classes, donc pas de vagues, pas de chahut, donc le vendredi soir, mieux vaut leur passer des films...Mais qu'est-ce qu'ils apprennent si on renonce à leur enseigner quoi que ce soit et si on préfère les mettre devant un écran ? C'est encore le ludique et le social avant le pédagogique. Devant une classe difficile, je préfère exclure les plus perturbateurs que capituler en cédant ma parole et mon autorité à la télé. Mais je comprends qu'on en soit arrivé là, en même temps.

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/…/decou…/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Autorité et pédagogie : je viens d'avoir une révélation...

Message par Lornet le Dim 23 Oct 2011 - 22:17

@Audrey a écrit:Lornet, ça veut dire que la classe qui a cours de musique à cette heure-là, à côté de toi, ne voit que des films ou des docs sur la télé depuis le début de l'année?
Chaque classe n'ayant qu'une heure de musique par semaine...voilà ce que j'en déduis... Rolling Eyes

Non : ce n'est pas la salle de musique, donc ce n'est pas un cours de musique.
Mais comme leur professeur leur passe des films, c'est la musique du film qu'elle passe qu'on entend. Or chaque semaine, on entend de la musique, donc chaque semaine, en dernière heure, c'est le film du vendredi soir.
Mais en début d'heure, on entend aussi de grosse voix d'élèves contestataires en début d'heure, une 6e m'ayant même dit "C'est Truc dans la salle d'à coté ! On reconnaît sa voix !" Une fois que le film commence, ils se calment. Mais on a la musique.

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/…/decou…/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Autorité et pédagogie : je viens d'avoir une révélation...

Message par Provence le Dim 23 Oct 2011 - 22:19

@Lornet a écrit:
@Audrey a écrit:Lornet, ça veut dire que la classe qui a cours de musique à cette heure-là, à côté de toi, ne voit que des films ou des docs sur la télé depuis le début de l'année?
Chaque classe n'ayant qu'une heure de musique par semaine...voilà ce que j'en déduis... Rolling Eyes

Non : ce n'est pas la salle de musique, donc ce n'est pas un cours de musique.
Mais comme leur professeur leur passe des films, c'est la musique du film qu'elle passe qu'on entend. Or chaque semaine, on entend de la musique, donc chaque semaine, en dernière heure, c'est le film du vendredi soir.

C'est la méthode Bad Teacher.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Autorité et pédagogie : je viens d'avoir une révélation...

Message par Audrey le Dim 23 Oct 2011 - 22:29

Oui oui, Lornet, j'ai édité mon message avant que tu répondes...lol

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Autorité et pédagogie : je viens d'avoir une révélation...

Message par Invité5 le Dim 23 Oct 2011 - 22:29

@Provence a écrit:
@Lornet a écrit:
@Audrey a écrit:Lornet, ça veut dire que la classe qui a cours de musique à cette heure-là, à côté de toi, ne voit que des films ou des docs sur la télé depuis le début de l'année?
Chaque classe n'ayant qu'une heure de musique par semaine...voilà ce que j'en déduis... Rolling Eyes

Non : ce n'est pas la salle de musique, donc ce n'est pas un cours de musique.
Mais comme leur professeur leur passe des films, c'est la musique du film qu'elle passe qu'on entend. Or chaque semaine, on entend de la musique, donc chaque semaine, en dernière heure, c'est le film du vendredi soir.

C'est la méthode Bad Teacher.

Si seulement on pouvait leur dire nous aussi "Silence, bande de nazes" Rolling Eyes

Invité5
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum