Mutation, arrêt maladie, congé parental... : que feriez-vous à ma place ?

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Mutation, arrêt maladie, congé parental... : que feriez-vous à ma place ?

Message par ysabel le Mer 15 Fév 2012 - 16:38

@Armide a écrit:
@Marie Laetitia a écrit:
Dans le pire des cas, et en attendant l'année scolaire prochaine où j'imagine que tu feras jouer le rapprochement de conjoint et les points enfants, prendre un logement sur place pour terminer l'année ne te reviendrait-il pas moins cher en nounou et en frais de déplacement? (il faut faire le calcul)

C'est faire bien peu de cas du père, non ?

et un 2ème logement à payer et meubler... trouver une nouvelle nounou...

idée qui me semble aberrante et hallucinante ! Suspect

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutation, arrêt maladie, congé parental... : que feriez-vous à ma place ?

Message par A Tuin le Mer 15 Fév 2012 - 16:47

@ysabel a écrit:idée qui me semble aberrante et hallucinante ! Suspect

Ce qui est le plus hallucinant somme toute, c'est de pouvoir en arriver à travailler pour absolument rien financièrement dans de pareils cas, en grande partie à cause de règles de mutations aberrantes.
Quand on regarde les difficultés à obtenir aujourd'hui un concours avec les nouvelles attentes, et qu'on place en vis-à-vis les conditions dans lesquelles on peut être amené à travailler, je peux comprendre que cela puisse reculer beaucoup de monde.
Je vivais par exemple mieux financièrement quand je travaillais en dehors de l'EN. Certes c'était plus précaire, mais au moins il n'y avait pas toutes ces contingences ineptes. J'ai toujours voulu faire ce métier et ne me suis donc pas forcément souciée à l'époque de penser à d'autres métiers possibles, mais ce serait à refaire, sans aucun doute je choisirais un autre parcours permettant d'avoir un métier et ensuite une vie normale Rolling Eyes

A Tuin
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutation, arrêt maladie, congé parental... : que feriez-vous à ma place ?

Message par Armide le Mer 15 Fév 2012 - 16:50

Exactement ! Merci Isabelle ! Un moment j'ai cru que j'étais un monstre de considérer, outre l'idiotie financière, les simples sentiments de l'autre parent. Les pères s'impliquent-ils si peu dans le quotidien de leurs enfants qu'on puisse considérer comme envisageable de les priver de leurs mômes la semaine ? A voir ceux qui m'entourent, je n'en ai pas l'impression. Maintenant, ce n'est que mon opinion. Effectivement, "chacun voit midi à sa porte" (c'est pratique les proverbes quand même comme reader digest du bon sens )

Armide
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutation, arrêt maladie, congé parental... : que feriez-vous à ma place ?

Message par Dani le Mer 15 Fév 2012 - 16:54

@frimoussette77 a écrit:Prendre un congé maladie lorsqu'on n'est pas malade, c'est curieux d'envisager cette possibilité.
"Bonjour docteur, mon lieu de travail est un peu loin, j'ai peur d'être fatiguée, ce n'est pas rentable, puis-je avoir un arrêt dans l'intérêt de mes élèves ?" Very Happy
Quand je vois que ma copine qui a eu un cancer a dû reprendre très vite, une telle demande me paraît affraid

Qui l'a forcée à reprendre "très vite" ?
Et sinon, la justice de ce pays, l'exploitation des travailleurs , ça te fait quoi ?

Dani
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutation, arrêt maladie, congé parental... : que feriez-vous à ma place ?

Message par ysabel le Mer 15 Fév 2012 - 16:54

@A Tuin a écrit:
@ysabel a écrit:idée qui me semble aberrante et hallucinante ! Suspect

Ce qui est le plus hallucinant somme toute, c'est de pouvoir en arriver à travailler pour absolument rien financièrement dans de pareils cas, en grande partie à cause de règles de mutations aberrantes.
Quand on regarde les difficultés à obtenir aujourd'hui un concours avec les nouvelles attentes, et qu'on place en vis-à-vis les conditions dans lesquelles on peut être amené à travailler, je peux comprendre que cela puisse reculer beaucoup de monde.
Je vivais par exemple mieux financièrement quand je travaillais en dehors de l'EN. Certes c'était plus précaire, mais au moins il n'y avait pas toutes ces contingences ineptes. J'ai toujours voulu faire ce métier et ne me suis donc pas forcément souciée à l'époque de penser à d'autres métiers possibles, mais ce serait à refaire, sans aucun doute je choisirais un autre parcours permettant d'avoir un métier et ensuite une vie normale Rolling Eyes

il faut dire que je connais la situation, néo-tit on m'a balancée (TZR) à 100 km de chez moi (je vivais seule avec mon fils de 6 ans). achat de voiture neuve + gazole + nourrice = 80% de mon salaire... je me suis retrouvée dans une merde noire financièrement parlant...

je gagnais de l'argent quand j'étais en AM, soit toutes les 3 semaines... il faut dire que levée 6j/7entre 5h et 6h30 + route, plus gamins + etc. ça use. et j'ai explosé en plein vol... depuis je ne supporte plus de conduire longtemps tant j'ai failli me planter en m'endormant au volant.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutation, arrêt maladie, congé parental... : que feriez-vous à ma place ?

Message par sand le Mer 15 Fév 2012 - 17:00

Pourquoi ne pas reprendre à 80% pour commencer ? C'est trop tard pour demander ?
(Désolée si quelqu'un l'a déjà évoqué)

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutation, arrêt maladie, congé parental... : que feriez-vous à ma place ?

Message par A Tuin le Mer 15 Fév 2012 - 17:14

@ysabel a écrit:
il faut dire que je connais la situation, néo-tit on m'a balancée (TZR) à 100 km de chez moi (je vivais seule avec mon fils de 6 ans). achat de voiture neuve + gazole + nourrice = 80% de mon salaire... je me suis retrouvée dans une merde noire financièrement parlant...

je gagnais de l'argent quand j'étais en AM, soit toutes les 3 semaines... il faut dire que levée 6j/7entre 5h et 6h30 + route, plus gamins + etc. ça use. et j'ai explosé en plein vol... depuis je ne supporte plus de conduire longtemps tant j'ai failli me planter en m'endormant au volant.

Ben tiens, tu m'étonnes. Je me doute ! Aller se mettre en danger pour un travail, à partir du moment où on est dans la possibilité d'avoir une famille je me dis que ça n'en vaut pas la peine. Il faut voir quelles sont les priorités en fonction du contexte qu'on a, et adapter au mieux autour. Personne ne sera jamais redevable de quoi que ce soit si on fait du zèle ou si on se plante sur la route.

Quant à une femme qui doit par exemple habiter loin de son bébé la semaine, il faut bien qu'elle fasse avec bien que cela ne soit guère enthousiasmant.
En même temps à un moment donné aussi c'est vrai qu'il faut faire les choses quand on peut les faire : on n'a pas forcément envie non plus de faire comme tant de femmes qui attendent et passé un certain âge après ça ne marche plus et elles se retrouvent à ne pas pouvoir avoir d'enfants et à faire une dépression parce que ça marche plus.
Et sans les points associés, point de mutation possible, donc des années et des années en perspective à attendre et se faire ch*** en attendant hypothétiquement de pouvoir mener une vie comme tout le monde et avoir des enfants ?
Mais qui accepterait cela sans broncher honnêtement ? Il faudrait être bien résigné de sa vie tout de même.

Donc à un moment donné je peux comprendre que les gens soient amenés à faire des choix donnés pour leur vie.
Il n'y a pas de mieux en la matière, on fait comme on peut en fonction des circonstances de la vie de chacun ....

A Tuin
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutation, arrêt maladie, congé parental... : que feriez-vous à ma place ?

Message par ysabel le Mer 15 Fév 2012 - 17:34

@sand a écrit:Pourquoi ne pas reprendre à 80% pour commencer ? C'est trop tard pour demander ?
(Désolée si quelqu'un l'a déjà évoqué)

le 80% n'améliore pas forcément l'EdT, c'est un gros pb...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutation, arrêt maladie, congé parental... : que feriez-vous à ma place ?

Message par A Tuin le Mer 15 Fév 2012 - 17:41

ah, ça ! Ce serait beau, mais dans certains lieux rien n'empêche d’avoir cours 5 jours/5.
L'ironie : après avoir demandé son 80%, on part mendier sous les ponts pour compléter ce qu'on peine déjà à gagner Razz

A Tuin
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutation, arrêt maladie, congé parental... : que feriez-vous à ma place ?

Message par frimoussette77 le Mer 15 Fév 2012 - 18:08

@Dani a écrit:
@frimoussette77 a écrit:Prendre un congé maladie lorsqu'on n'est pas malade, c'est curieux d'envisager cette possibilité.
"Bonjour docteur, mon lieu de travail est un peu loin, j'ai peur d'être fatiguée, ce n'est pas rentable, puis-je avoir un arrêt dans l'intérêt de mes élèves ?" Very Happy
Quand je vois que ma copine qui a eu un cancer a dû reprendre très vite, une telle demande me paraît affraid

Qui l'a forcée à reprendre "très vite" ?
Et sinon, la justice de ce pays, l'exploitation des travailleurs , ça te fait quoi ?
Le médecin. Sad Le congé thérapeutique à temps partiel n'a pas pu être renouvelé.

Et je ne comprends pas vraiment ta remarque, je ne vois pas pourquoi je devrais encourager quelqu'un qui se demande s'il peut frauder en réclamant un arrêt de travail de mars à juillet alors que cette personne n'est pas malade Suspect Et ne pousse pas non plus en parlant d'exploitation des travailleurs : il y a la possibilité de prendre un congé parental, et des aides sont accordées quand on a des enfants. Avoir des enfants en bas âge ne donne pas tous les droits ni tous les privilèges.
Je suis pour l'allongement du congé maternité bien évidemment, mais puiqu'il n'a pas encore été allongé quand il faut reprendre, on reprend ou on prend un congé parental mais on ne prend pas un congé maladie quand on est en forme, ou en tout cas on ne l'écrit pas sur un forum public.
Parfois certains travailleurs en exploitent d'autres Wink
Je compatis parce que la situation n'est pas facile, mais on le sait quand on choisit de faire un enfant (encore plus lorsqu'il s'agit d'un petit deuxième).

frimoussette77
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutation, arrêt maladie, congé parental... : que feriez-vous à ma place ?

Message par Marie Laetitia le Mer 15 Fév 2012 - 19:34

@ysabel a écrit:
@Armide a écrit:
@Marie Laetitia a écrit:
Dans le pire des cas, et en attendant l'année scolaire prochaine où j'imagine que tu feras jouer le rapprochement de conjoint et les points enfants, prendre un logement sur place pour terminer l'année ne te reviendrait-il pas moins cher en nounou et en frais de déplacement? (il faut faire le calcul)

C'est faire bien peu de cas du père, non ?

et un 2ème logement à payer et meubler... trouver une nouvelle nounou...

idée qui me semble aberrante et hallucinante ! Suspect

@A Tuin a écrit:

Et pour une autre réaction lue sur ce qui est d'habiter loin en semaine, sur le lieu de travail, j'irai dans le même sens que ce qui a été répondu : parfois on fait juste comme on peut, on ne pas pas forcément les moyens financiers de se permettre de lâcher 8 ou 900 euros d'essence par mois juste par plaisir, en plus des autres frais y compris un loyer, sans compter les risques sur la route, le temps passé et autres. Parfois louer pour la semaine un logement meublé quelconque est la seule solution viable, c'est comme ça en attendant d'avoir mieux.

Merci A Tuin, j'avais l'impression d'être une dingue tout d'un coup ! Razz Razz

Moi en tout cas je vais me retrouver dans une situation aberrante et hallucinante à la rentrée mais le choix est limité. Mon mari a retrouvé l'équivalent d'un CDD pour six mois, peut-petre un an à Paris, je dépends d'une académie dans l'est, en septembre je vais rejoindre mon poste dans l'est et mon mari restera à Paris. On prend du taf là où il y en a, la dèche noire j'ai connu non merci. Et aucune envie de redemander ma mut pour Paris (sans que mon conjoint ait la garantie d'y être encore dans un an ou deux), avec le risque de tomber dans un bahut pourri de région parisienne, je préfère encore le tx de bahut pourri de mon académie actuelle... Et avoir un appartement d'une taille autre que microscopique. Mais chacun voit ce qu'il a à faire...

Armide: si un enfant arrive, je préfère lui donner à manger que devoir se serrer à 3 dans 30 mètres carrés et ne pas avoir de quoi le nourrir. Et accessoirement, tu crois que les enfants verront bcp leur mère si elle part le matin à 6h ou 7h et rentre à 20h, même trois ou quatre jours par semaine?

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutation, arrêt maladie, congé parental... : que feriez-vous à ma place ?

Message par Coquelicot38 le Mer 15 Fév 2012 - 22:27

Ce sujet "me parle", mon conjoint est en thèse et ne peut donc pas changer de boulot, nous avions un bébé de 8 mois en septembre dernier, je voulais vraiment reprendre... mais j'ai obtenu aux mutations une affectation à 250km de chez nous (enfin, en moyenne... car TZR, donc avec une grande zone de remplacement...). Je sortais déjà de 6 mois de congé parental suite à mon congé maternité parce que je n'avais pas obtenu l'académie où travaillait mon conjoint lors des mutations précédentes et que là, c'était à l'autre bout de la France (par contre, d'ailleurs, il me semblait qu'on ne pouvait prendre le congé parental qu'à la suite du congé maternité ? Ou je me trompe peut-être...), c'était une situation un peu difficile financièrement de devoir envisager ainsi de prolonger ce "sans solde" avec pour seul revenu du couple un salaire de thésard (pas glorieux...) (d'autant que néotit, je n'avais pas droit au CLCA de la CAF vu qu'il fallait 8 trimestres de cotis'). J'ai sans hésiter demandé une prolongation de congé parental... même sans solde, sans même faire de calculs financiers, je ne me voyais pas de toute façon être séparé du papa ou bien passer ma vie en voiture et ne pas voir mon fils. On m'a dit "Mais tu aurais dû te faire mettre en arrêt maladie, au moins tu aurais été payée", j'avoue que cette idée ne m'avait même pas effleuré l'esprit et qu'elle m'avait plutôt choquée... Après, il est également choquant d'avoir ce genre d'affectation si loin de son domicile dans cette situation familiale...

J'ai eu du mal à "encaisser" le coup de ne pas reprendre, j'avais vraiment très envie de me retrouver face à des élèves, de refaire marcher un peu mes neurones...

Dans tous les cas, dans ton cas, j'aurai tout simplement pris un CP, je crois qu'on arrive toujours plus ou moins à se débrouiller... un temps au moins, et de façon surprenante, plus que ce qu'on pensait à la base, je crois...

Coquelicot38
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutation, arrêt maladie, congé parental... : que feriez-vous à ma place ?

Message par lulucastagnette le Jeu 16 Fév 2012 - 9:46

@blanche a écrit:
@Daphné a écrit:
@Maelle04 a écrit:

D'ailleurs j'ai une autre question: au bout de combien de temps perd-on son poste qd on se met en congé parental? il me semble que c'est 12 mois mais je n'en suis pas sûre. Et pour les points, un an de cp parental c'est 0 pts de rapprochement de conjoint, c'est bien ça?

Cela dépend des académies : dans certaines académies on ne perd pas son poste, dans d'autres c'est tout de suite, ailleurs ce peut être au bout de 6 mois, 12 mois...........
Il faut te renseigner sur la règle dans ton académie.

Nous envisageons d'avoir un troisième enfant et si c'est le cas, je pense prendre un congé parental de six mois dans la suite du congé de maternité. Je risquerais donc de perdre mon poste, sérieux??? affraid affraid affraid

Ne t'inquiète pas, Blanche. Dans notre aca, pas de suppression de poste en cas de congé parental. Wink

lulucastagnette
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutation, arrêt maladie, congé parental... : que feriez-vous à ma place ?

Message par A Tuin le Jeu 16 Fév 2012 - 10:38

@Marie Laetitia a écrit:
Merci A Tuin, j'avais l'impression d'être une dingue tout d'un coup ! Razz Razz

Moi en tout cas je vais me retrouver dans une situation aberrante et hallucinante à la rentrée mais le choix est limité.

Ben, de rien Rolling Eyes
Il y a plein de gens dans ce genre de situations. Personne ne peut se permettre de faire 2 ou 3 heures de route aller, 2 ou 3 heures de route retour pour aller travailler, tous les jours.
Dans le secteur privé les gens peinent à trouver un emploi, mais une fois le travail en poche il ne se retrouvent pas aussi systématiquement dans de telles situations. Et quand ça tombe sur eux, ils font comme tout le monde, ils prennent un deuxième logement à côté sur place pour y rester la semaine. Je ne vois pas ce qu'il y a de honteux à exprimer cette vérité sur un forum public Razz

Et puis, je me dis ... pour le constater régulièrement .... ce n'est peut-être pas l'idéal de ne pas voir son enfant tous les jours, mais ce n'est pas ça qui fera de lui un enfant bien ou mal élevé par la suite. Ce n'est vraiment pas une référence que d'asséner qu'il faut obligatoirement les deux parents. Encore faut-il que les deux parents s'investissent et s'en occupent comme il faut quand ils sont avec.
De plus en un sens, quand le bébé est chez la nounou en journée, on le récupère le soir et on va le voir deux, trois heures pour s'occuper de lui, lui faire prendre son bain, le changer ? et hop il va dormir. Comme tu dis, on n'a pas trop le temps d'en profiter.
Il est donc logique de prendre les dispositions les plus efficaces pour associer au mieux le travail et sa famille, quitte à habiter ailleurs en semaine si on ne peut pas faire autrement. Ce n'est pas ce qu'on souhaiterait naturellement, mais il faut bien s'adapter.

A Tuin
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutation, arrêt maladie, congé parental... : que feriez-vous à ma place ?

Message par Nuits le Mer 22 Fév 2012 - 8:42

@A Tuin a écrit:
@Marie Laetitia a écrit:
Merci A Tuin, j'avais l'impression d'être une dingue tout d'un coup ! Razz Razz

Moi en tout cas je vais me retrouver dans une situation aberrante et hallucinante à la rentrée mais le choix est limité.

Ben, de rien Rolling Eyes
Il y a plein de gens dans ce genre de situations. Personne ne peut se permettre de faire 2 ou 3 heures de route aller, 2 ou 3 heures de route retour pour aller travailler, tous les jours.
Dans le secteur privé les gens peinent à trouver un emploi, mais une fois le travail en poche il ne se retrouvent pas aussi systématiquement dans de telles situations. Et quand ça tombe sur eux, ils font comme tout le monde, ils prennent un deuxième logement à côté sur place pour y rester la semaine.Mais il est parfois impossible de payer deux logements (si le conjoint travaille dans une grande ville, c'est fichu). Ou alors on a un vrai logement pour la famille et un studio d'appoint pour soi la semaine.
Aujourd'hui, il faut un bac + 5 pour devenir enseignant, aujourd'hui, la moyenne d'âge de la première grossesse est de 30 ans. Attendre tout ce temps pour se retrouver à bouffer des pâtes dans une chambre d'étudiant, loin de sa famille, ça ne fait pas rêver, et je comprends qu'on mette tout en oeuvre pour l'éviter. Quitte à faire plusieurs heures de trajet par jour.
Je ne vois pas ce qu'il y a de honteux à exprimer cette vérité sur un forum public Razz Non, ce qu'il était honteux de faire sur un forum public était d'anticiper un A.M sans qu'il y ait réellement maladie.


Et puis, je me dis ... pour le constater régulièrement .... ce n'est peut-être pas l'idéal de ne pas voir son enfant tous les jours, mais ce n'est pas ça qui fera de lui un enfant bien ou mal élevé par la suite. Mais ce n'est pas le problème quand il s'agit de son propre enfant ! On n'a pas uniquement envie de passer du temps avec son enfant pour qu'il soit "bien élevé", il y a aussi la dimension affective. Ce n'est vraiment pas une référence que d'asséner qu'il faut obligatoirement les deux parents. Encore faut-il que les deux parents s'investissent et s'en occupent comme il faut quand ils sont avec.
De plus en un sens, quand le bébé est chez la nounou en journée, on le récupère le soir et on va le voir deux, trois heures pour s'occuper de lui, lui faire prendre son bain, le changer ? et hop il va dormir. Comme tu dis, on n'a pas trop le temps d'en profiter. alors là, franchement, les bras m'en tombent. Comme de toute façon on ne verra bébé que deux ou trois heures par jour, bah c'est pas rentable, mieux vaut passer la semaine loin de lui ?
Il est donc logique de prendre les dispositions les plus efficaces pour associer au mieux le travail et sa famille, quitte à habiter ailleurs en semaine si on ne peut pas faire autrement. Ce n'est pas ce qu'on souhaiterait naturellement, mais il faut bien s'adapter.


_________________
C'est dans l'intérêt de l'enfant. Very Happy

Nuits
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutation, arrêt maladie, congé parental... : que feriez-vous à ma place ?

Message par AerisLike le Mer 22 Fév 2012 - 9:18

Je me sens aussi concernée par le sujet...
Actuellement, je fais 3H de route/jour pour aller à mon lycée. Bien entendu, je n'ai PAS choisi cette situation: mon conjoint a un CDI depuis 4 ans la ou l'on habite et pour retrouver un poste comme celui-ci actuellement, c'est pas gagné ! Je me retrouve ainsi dans une autre académie et j'attends impatiemment les résultats du mouvement (je bénéficie d'une année de séparation alors que ça fait 3 ans que je fais la route - j'étais stagiaire dans l'académie que je souhaite obtenir mais cette aca est immense...).

Je n'ai pas encore d'enfants mais la question se pose de plus en plus: je ne tiendrais pas une 4ème année à faire la route tous les jours (si je n'ai pas ma mut, ça sera dans tous les cas la dernière année - j'aurai suffisamment de points ensuite).

Je ne vois pas comment tu peux tenir avec autant de route et deux enfants... je te conseille moi aussi un CP... car, même si je suis tout à fait consciente de la situation difficile dans laquelle tu es, un AM anticipé me parait... plus ou moins "malhonnête". Pourtant, je sais à quelle point la situation peut être invivable...
Sinon, comme tu le dis, tu essayes... et de toute manière, tu tiendras peut être un mois? Mais on ne pourra te le reprocher!!

AerisLike
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum