Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par neomath le Sam 24 Mar 2012 - 19:21

@La Jabotte a écrit:
Désolée si je suis un peu HS, mais j'aimerais savoir si des collègues ont ressenti le même mouvement de recul que moi à cette annonce d'une minute de silence. Pourquoi impliquer tous les élèves - même les maternelles ?!
C'est comme cela qu'il veut la construire, son identité nationale ?
(Homère faisait de même en dépeignant Ulysse face aux cyclopes barbares et anthropophages et franchement... j'ai du mal. Les grecs éparpillés en diverses cités avaient besoin d'un texte fédérateur, soit. Et nous ? Nous en sommes vraiment encore là ?)
+1
Je déteste d'instinct toutes ces cérémonies. Mais j'ai de la chance. Lors de la minute de silence pour le 11 septembre je ne travaillais pas, et là, pareil.
Ma réminiscence littéraire dans ces moments là : les "deux minutes de haine" dans 1984.

neomath
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par Lornet le Sam 24 Mar 2012 - 19:44

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/un-professeur-demande-une-minute-de-silence-a-ses-eleves-pour-merah-chatel-demande-sa-suspension_1096940.html

Une femme "fragile"

Mario de Mazière n'a pas connaissance de précédentes plaintes à l'encontre de cette femme, professeure depuis 32 ans et en poste au lycée Flaubert depuis 2007.

De son côté, le syndicat enseignant SGEN-CFDT de Haute-Normandie assure que son propos n'est "pas un acte politique d'une extrémiste" et qu'elle était "suivie psychologiquement". Il s'agit "d'une collègue qui a des soucis de santé, qui est fragile", a expliqué à l'AFP le secrétaire du syndicat, Pascal Bossuyt. "Elle a eu une phrase malheureuse dans un contexte particulier et elle a immédiatement regretté ce qu'elle avait dit", a-t-il ajouté.

Selon lui, l'enseignante n'aurait pas formellement demandé de minute de silence, mais en aurait évoqué la possibilité dans le cadre d'un cours sur les minorités.

_________________
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par Daphné le Sam 24 Mar 2012 - 20:39

@frankenstein a écrit:
Finalement, c'est peut-être le responsable du SGEN local qui aurait du réfléchir avant de faire sa déclaration.

C'est possible ça scratch Laughing

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par Thalia de G le Sam 24 Mar 2012 - 21:42

La Jabotte, je n'avais pas cours ce mardi à 11 heures et j'ose avouer que moi aussi cela me mettait mal à l'aise.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par Avril69 le Sam 24 Mar 2012 - 21:55

@La Jabotte a écrit:Je ne sais pas ce que cette collègue a réellement dit en classe ou pas, mais je peux vous dire que de mon côté, je me suis mordu la langue pour ne surtout pas dire ce que je pensais de cette minute de silence imposée qui nous impliquait tous en tant que fonctionnaires de l'état. La décision prise par le chef d'établissement était de réunir les élèves dans la cour. J'y ai accompagné mes élèves mais me suis éclipsée aussitôt. Il n'est pas question que je participe à cette comédie visant à nous faire croire que nous sommes quasi en état de guerre. Vraiment, tout ça arrive à point nommé.
Désolée si je suis un peu HS, mais j'aimerais savoir si des collègues ont ressenti le même mouvement de recul que moi à cette annonce d'une minute de silence. Pourquoi impliquer tous les élèves - même les maternelles ?!
C'est comme cela qu'il veut la construire, son identité nationale ?

Je suis... je suis... je ne sais même pas dire... La nausée.

Edit : Avril, on s'est croisées !

Tout pareil ! Quand on pense au fait que la belle équipe de Sarko avait complètement ignoré les familles des militaires pendant 10 jours, et que les familles ont dû venir à leurs propres frais pour participer à l'hommage !!! confused Sad
http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/sarkozy-rend-hommage-aux-113175

Pendant ce temps, beaux discours, larmes de crocodiles, mais vraies angoisses instillées dans les âmes de nos enfants. J'en ai plus de marre de répondre aux questions de mon fils de sept ans qui est plus marqué que je ne le pensais par toute cette affaire. Sa tête est pleine de visions d'horreur: il m'a dit aujourd'hui qu'il aurait fallu enfermer le tuer et le torturer pendant deux mois sans lui donner à manger, puis lui transpercer la tête et le cœur avec deux lances pour le punir.... affraid

Ah oui, on a aussi la preuve que c'est Sarko qui a voulu faire durer l'affaire. Dans un interview, le raid disait qu'ils seraient intervenus plus vite, mais que c'est la présidence qui s'y était opposée.

:colere: furieux wanted

Avril69
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par Condorcet le Sam 24 Mar 2012 - 22:10

Merci Celeborn. Ce lynchage médiatique rappelle fort l'institution des sycophantes.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par JPhMM le Sam 24 Mar 2012 - 22:15

@Celeborn a écrit:Court billet de blog ici : lien
Merci.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par gelsomina31 le Sam 24 Mar 2012 - 22:25

@La Jabotte a écrit:Je ne sais pas ce que cette collègue a réellement dit en classe ou pas, mais je peux vous dire que de mon côté, je me suis mordu la langue pour ne surtout pas dire ce que je pensais de cette minute de silence imposée qui nous impliquait tous en tant que fonctionnaires de l'état. La décision prise par le chef d'établissement était de réunir les élèves dans la cour. J'y ai accompagné mes élèves mais me suis éclipsée aussitôt. Il n'est pas question que je participe à cette comédie visant à nous faire croire que nous sommes quasi en état de guerre. Vraiment, tout ça arrive à point nommé.
Désolée si je suis un peu HS, mais j'aimerais savoir si des collègues ont ressenti le même mouvement de recul que moi à cette annonce d'une minute de silence. Pourquoi impliquer tous les élèves - même les maternelles ?!
C'est comme cela qu'il veut la construire, son identité nationale ?
(Homère faisait de même en dépeignant Ulysse face aux cyclopes barbares et anthropophages et franchement... j'ai du mal. Les grecs éparpillés en diverses cités avaient besoin d'un texte fédérateur, soit. Et nous ? Nous en sommes vraiment encore là ?)

Et quand je lis ailleurs qu'il l'a fait huer en meeting, je affraid
Il est même indigne de se présenter à une élection quelle qu'elle soit. Mais dans quel pays sommes-nous ? A quelle époque ?

Je suis... je suis... je ne sais même pas dire... La nausée.

Edit : Avril, on s'est croisées !

Pareil que toi, même si je n'ai pas réussi à me dérober à la minute de silence de mardi, nous n'étions que deux maitresses dans l'école et l'inspectrice s'est pointée).

gelsomina31
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par frankenstein le Sam 24 Mar 2012 - 22:48

@Avril69 a écrit:Merci Celeborn !
Le fait que Sarko ait fait huer cette femme accusée sans preuves en meeting ajoute encore à l'abomination.
Il mériterait d'être éjecté des le premier tour, c'est vraiment infect No
A quel moment fait-il allusion à cette enseignante ?
Spoiler:
Je ne vais pas me taper tout son discours ! lol!
http://www.youtube.com/watch?v=nPvCwjVh3wY

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par Jacq le Sam 24 Mar 2012 - 23:26

@La Jabotte a écrit:Je ne sais pas ce que cette collègue a réellement dit en classe ou pas, mais je peux vous dire que de mon côté, je me suis mordu la langue pour ne surtout pas dire ce que je pensais de cette minute de silence imposée qui nous impliquait tous en tant que fonctionnaires de l'état. La décision prise par le chef d'établissement était de réunir les élèves dans la cour. J'y ai accompagné mes élèves mais me suis éclipsée aussitôt. Il n'est pas question que je participe à cette comédie visant à nous faire croire que nous sommes quasi en état de guerre. Vraiment, tout ça arrive à point nommé.
Désolée si je suis un peu HS, mais j'aimerais savoir si des collègues ont ressenti le même mouvement de recul que moi à cette annonce d'une minute de silence. Pourquoi impliquer tous les élèves - même les maternelles ?!
C'est comme cela qu'il veut la construire, son identité nationale ?
(Homère faisait de même en dépeignant Ulysse face aux cyclopes barbares et anthropophages et franchement... j'ai du mal. Les grecs éparpillés en diverses cités avaient besoin d'un texte fédérateur, soit. Et nous ? Nous en sommes vraiment encore là ?)
...
Edit : Avril, on s'est croisées !

Je n'avais pas cours, pas plus que pour la minute du 11 septembre.
A cette annonce, sans réfléchir bien plus à l'aspect "j'utilise l'évènement pour me placer au centre de l'union nationale", je m'étais posé une question (deux en fait) :
- et s'il y a un autre meurtre ou série de meutres tout aussi atroce le lendemain, on fait quoi ? Une minute tous les jours ? Parce que cela a été annoncé le lundi soir et qu'officiellement on ne savait rien alors du meurtrier.

- autre chose, totalement différent du côté utilisation dans la campagne médiatique : à qui revient la responsabilité de parler de cette affaire aux enfants les plus jeunes ? Au chef d'établissement, aux profs, aux parents ? Si en tant que parent je ne veux pas que mon enfant entende parler de cela au nom de quoi doit-on le lui imposer le lendemain ? Pour les lycées, ou les collèges (selon les âges) je ne dis pas, mais en maternelle où les directeurs avaient la responsabilité de faire ou non ? La moindre des choses était qu'ils puissent peut être en parler avec les parents d'abord ? Selon les âges n'est-ce encore vouloir faire porter la fardeau de la violence à des gamins ?

Et ce qui me frappe c'est finalement cette sorte de culte des morts assez violent et morbide que NS cherche à imposer aux enfants.
IL y a déjà eu l'affaire Guy Moquet, ensuite l'histoire des enfants qui doivent honorer chacun nominalement la mémoire d'un enfant juif déporté et mort, puis cette minute de silence qui me semble véritablement contestable pour les enfants, les plus jeunes.
Si au moins cette minute avait été une minute d'intimité, mais avec les caméras partout (de nos amis journalistes nationaux qui ne sont jamais là lorsqu'on ferme une classe par contre)...

Jacq

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par gene1 le Sam 24 Mar 2012 - 23:32

édité (même si le message original ne dit ni qui nous sommes, ni où nous sommes,... donc nous ne sommes pas identifiables )


Dernière édition par gene1 le Dim 25 Mar 2012 - 10:39, édité 1 fois

gene1
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par La Jabotte le Sam 24 Mar 2012 - 23:34

Edité aussi, alors !


Dernière édition par La Jabotte le Dim 25 Mar 2012 - 10:41, édité 1 fois

La Jabotte
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par Avril69 le Sam 24 Mar 2012 - 23:42

@Jacq a écrit: à qui revient la responsabilité de parler de cette affaire aux enfants les plus jeunes ? Au chef d'établissement, aux profs, aux parents ? Si en tant que parent je ne veux pas que mon enfant entende parler de cela au nom de quoi doit-on le lui imposer le lendemain ? Pour les lycées, ou les collèges (selon les âges) je ne dis pas, mais en maternelle où les directeurs avaient la responsabilité de faire ou non ? La moindre des choses était qu'ils puissent peut être en parler avec les parents d'abord ? Selon les âges n'est-ce encore vouloir faire porter la fardeau de la violence à des gamins ?

Et ce qui me frappe c'est finalement cette sorte de culte des morts assez violent et morbide que NS cherche à imposer aux enfants.
IL y a déjà eu l'affaire Guy Moquet, ensuite l'histoire des enfants qui doivent honorer chacun nominalement la mémoire d'un enfant juif déporté et mort, puis cette minute de silence qui me semble véritablement contestable pour les enfants, les plus jeunes.
Si au moins cette minute avait été une minute d'intimité, mais avec les caméras partout (de nos amis journalistes nationaux qui ne sont jamais là lorsqu'on ferme une classe par contre)...
Jacq
Exactement !
D'ailleurs je me rappelle la réaction horrifiée de Simone Veil à l'époque:
http://d-d.natanson.pagesperso-orange.fr/cm2.htm
Toujours d'actualité !

Mais j'ai l'impression que les abus de pouvoir se sont banalisés, et qu'en même temps les gens ont insidieusement perdu une partie de leur clairvoyance.
Nos gouvernants se permettent des choses inimaginables il y a seulement cinq ans Evil or Very Mad

Avril69
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par LadyC le Dim 25 Mar 2012 - 10:47

@Thalia de G a écrit:La Jabotte, je n'avais pas cours ce mardi à 11 heures et j'ose avouer que moi aussi cela me mettait mal à l'aise.

+ 1
Ce qui ne m'empêche pas bien sûr d'être horrifiée devant les actes en question ; mais cette communion forcée ne m'inspire pas du tout. Cela rappelle d'ailleurs un sentiment religieux plus que "national" / "étatique". Surtout avec l'enterrement à Jérusalem.

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Un ami, des amis ; un souci, des soucis.
Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._
 Smile

LadyC
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par La Jabotte le Dim 25 Mar 2012 - 10:52

J'avais du retard dans la lecture de Courrier International, et c'est tant mieux. J'ai un peu rattrapé ce retard avec la lecture de celui de la semaine dernière, et voici un extrait d'un article de Hazem Al-Amin (Al-Hayat, Londres), à mettre en perspective avec la manière dont les médias français ont brillamment traité cette affaire de minute de silence inexistante.

Hazem Al-Amin regrette qu'aucun journaliste arabe ne soit présent en Syrie et que la presse et la télévision arabe se contente du travail effectué sur place par les militants syriens dont ce n'est pas le travail (c'est moi qui souligne) :
Il ne s'agit pas d'exprimer des regrets ou de se livrer à l'autoflagellation, d'autant que l'épreuve syrienne est loin d'être terminée et que nous pouvons encore nous rattraper. Il faut souligner le paradoxe que constitue la couverture sur le terrain du soulèvement syrien par des correspondants improvisés venus compenser notre absence. Une substitution qui ne s'est pas limitée aux reporters de terrain mais qui s'est transformée en une véritable fabrique de l'information, avec tournages, montages, rédaction de textes. La production des militants syriens a été adaptée aux besoins de diffusion et de publication des différents médias.
La presse occidentale, elle, ne s'est pas contentée de la profusion d'informations fournies par les militants syriens : son public, plus exigeant, ne peut accepter que les médias qu'il finance soient une simple boîte de réception et de diffusion d'un matériau produit par d'autres. Par respect pour les lecteurs et les téléspectateurs, le journaliste doit engager sa responsabilité quant à la précision et la crédibilité de l'information.

Ironique, non ?

Encore un goût amer...

La Jabotte
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par Celadon le Dim 25 Mar 2012 - 11:11

La France tu l'aimes ou tu la quittes, c'était qui, déjà ?

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par La Jabotte le Dim 25 Mar 2012 - 11:21

Tu me pousses dehors, Celadon ? Laughing
Le pire, c'est que j'y pense parfois, et de plus en plus souvent. Mais franchement : c'est pas mieux ailleurs.

La Jabotte
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par Mufab le Dim 25 Mar 2012 - 11:22

@Celeborn a écrit:Court billet de blog ici : lien

Merci Celeborn.

_________________
Poky et Lucas, dessin de Phi :

"Là où on ne lit pas, là où on n'élit pas, on ne rigole pas tous les jours. Lire est le propre de l'homme."
(Yvan Pommaux, auteur "Jeunesse")

Mufab
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par Malaga le Dim 25 Mar 2012 - 13:22

Cela ne m'a pas dérangé de faire une minute de silence en mémoire de ces enfants tués dans leur école. Ce qui m'a gêné, c'est la précipitation, l'obligation de la faire dès le lendemain du drame. Pourquoi cette hâte, si ce n'est pour des raisons purement médiatiques et politiques?

Et on retrouve la même chose dans cette "affaire" qui semble toujours très confuse. En quoi est-il urgent que M. Chatel vienne donner son point de vue, seulement quelques heures après l'acte de cette enseignant?

Cette course au "toujours plus vite" est écoeurante.

Malaga
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par User5899 le Dim 25 Mar 2012 - 13:35

@condorcet a écrit:Merci Celeborn. Ce lynchage médiatique rappelle fort l'institution des sycophantes.
Sycophantes généraux de l'EN :colere:

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par Chocolat le Dim 25 Mar 2012 - 16:41

@Ergo a écrit:La version que Princesse Soso a obtenue: (qu'elle dit bien de prendre au conditionnel)
Ce qu'il s'est passé selon les élèves de la classe :

Cours sur le patriotisme américain. La prof parle des dérives du patriotisme : nationalisme, terrorisme...etc. Elle explique que selon les communautés et les pays, la minute de silence aurait été obervée pour Mohamed Merah, considéré comme une victime alors.
Et basta. Elle n'a jamais demandé une minute de silence.
Les élèves n'ont jamais quitté la salle.
Les élèves n'ont jamais été voir le proviseur pour se plaindre.

Une élève de la classe, une peste contestataire apparemment, a appelé sa mère, avocate, pour lui raconter l'histoire en déformant la vérité. Elle raconte que la prof leur a imposé une minute de silence et que beaucoup d'élèves étaient choqués.
La mère contacte immédiatement la presse pour baver.
La presse contacte le rectorat.
Le rectorat contacte le proviseur du lycée qui n'était au courant de rien.

Voilà.

C'est tout.


Mais c'est horrible ! affraid

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par Lornet le Dim 25 Mar 2012 - 19:16

Je viens de lire cet article dont la fin est surprenante (on lui met vraiment tout sur le dos !) : http://fr.news.yahoo.com/des-jeunes-honorent-la-m%C3%A9moire-mohamed-merah-%C3%A0-172556468.html

_________________
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par Edgar le Dim 25 Mar 2012 - 21:23

Idée saugrenue, peut-être irréfléchie et probablement irresponsable d'une enseignante d'anglais qui aurait mieux fait ce jour là de s'en tenir au "tout anglais", ce qui lui aurait évité de faire une c...........

Je ne peux toutefois m'empêcher de penser que cette idée absurde et déplacée fait quand même un certain écho à la décision hâtive, irréfléchie et peu claire de nous imposer à tous de faire une minute de silence par le Ministre qui nous sert, contre notre gré, de patron et maintenant de guide spirituel.

Chatel, vous provoquez peut-être les réactions que vous méritez.

Edgar
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par User5899 le Dim 25 Mar 2012 - 21:44

@Chocolat a écrit:
@Ergo a écrit:La version que Princesse Soso a obtenue: (qu'elle dit bien de prendre au conditionnel)
Ce qu'il s'est passé selon les élèves de la classe :

Cours sur le patriotisme américain. La prof parle des dérives du patriotisme : nationalisme, terrorisme...etc. Elle explique que selon les communautés et les pays, la minute de silence aurait été obervée pour Mohamed Merah, considéré comme une victime alors.
Et basta. Elle n'a jamais demandé une minute de silence.
Les élèves n'ont jamais quitté la salle.
Les élèves n'ont jamais été voir le proviseur pour se plaindre.

Une élève de la classe, une peste contestataire apparemment, a appelé sa mère, avocate, pour lui raconter l'histoire en déformant la vérité. Elle raconte que la prof leur a imposé une minute de silence et que beaucoup d'élèves étaient choqués.
La mère contacte immédiatement la presse pour baver.
La presse contacte le rectorat.
Le rectorat contacte le proviseur du lycée qui n'était au courant de rien.

Voilà.

C'est tout.


Mais c'est horrible ! affraid
Ca vous étonne ? Si c'est avéré, cela montrera une nouvelle fois les ravages de la rapidité et le pourquoi des enquêtes sérieuses vs le buzz... Sarkozy aura laissé une belle empreinte, décidément.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enseignante suspendue par Luc Chatel après une minute de silence pour Merah + communiqué du lycée en page 3 : cette histoire serait un mensonge !

Message par InvitéO le Dim 25 Mar 2012 - 22:02

Je songe au calvaire de la collègue, fragile ou non. Espérons qu'elle est entourée. Je trouve odieuse l'attitude de notre hiérarchie qui ne s'est guère embarrassée d'instruire sérieusement l'affaire avant de suspendre. Je découvre cette année à quel point certains élèves peuvent être manipulateurs et menteurs.

_________________
Il n'est pas de vent favorable pour qui ne connait pas son port.
Faut qu'ça s'sache! professeur[center]

InvitéO
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum