Ces élèves qui refusent d'écrire...

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ces élèves qui refusent d'écrire...

Message par Lora le Mer 26 Juin 2013 - 8:13

Lundi soir, on a eu une réunion au collège avec les instits de CM2 qui sont venus nous présenter les " cas " qui arrivent chez nous. J'ai été frappée par le nombre d'élèves qui refusent d'écrire. La plupart sont brillants, mais certains écrivent tellement peu depuis des années que les instits ne peuvent même pas les évaluer et supposent qu'ils ont des lacunes, mais sans en être certains.
Vous êtes-vous déjà penchés sur ce problème ? Connaissez-vous des méthodes ou des livres pour aider ce type d'enfants ?

Lora
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ces élèves qui refusent d'écrire...

Message par Stered le Mer 26 Juin 2013 - 9:03

Nous avons eu une formation sur les EIP il y a peu puisque notre collège va être amené à en recevoir de plus en plus.

Beaucoup de ceux qui sont en décrochage refusent d'écrire, quelques-uns pas provocation, mais la plupart car cela leur fait mal (problème de musculature fine). Sans l'intervention d'un grapho-thérapeute, malheureusement...

Le collège Charcot à Joinville, spécialisé dans l'accueil des EIP, propose un atelier calligraphie avec un spécialiste (mais bon... Ils ont les moyens de le faire...).

Sinon, autre explication, le refus d'écrire peut traduire justement un refus d'être évalué (problème d'estime de soi chez les EIP de façon globale) : "je ne le fais pas, donc personne ne sait si j'en capable ou non et c'est mieux qu'un échec".

Essaye de passer par le forum de l'ANEIP, peut-être pourront-ils te donner des pistes.

Stered
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ces élèves qui refusent d'écrire...

Message par Lora le Mer 26 Juin 2013 - 9:11

OK. C'est vrai que ces enfants (et beaucoup d'autres aussi, d'ailleurs) ont été présentés comme manquant énormément de confiance en eux.

Lora
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ces élèves qui refusent d'écrire...

Message par philann le Mer 26 Juin 2013 - 9:57

Je n'ai aucune idée sur les solutions.

Mais j'ai été confrontée cette année à un nombre impressionnant d'élèves refusant d'écrire dès qu'il s'agissait de faire la moindre phrase en allemand. Je ne sait pas si c'est dû à l'écriture elle-même ou au fait de refuser d'affronter l'obstacle sur le mode: "je sais que ce sera mauvais, alors je ne fais pas" "pas la peine".

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ces élèves qui refusent d'écrire...

Message par Lux_ le Mer 26 Juin 2013 - 14:32

Je constate cela également. Depuis quelques années, le nombre d'élèves qui arrivent en 6e et refusent d'écrire est en constante augmentation (d'où aussi la multiplication des copies blanches lors de contrôles). Lorsque l'élève est en 3e, on peut encore se dire que cela va trop vite pour lui et que pour l'an prochain il s'oriente en lycée professionnel afin de pouvoir travailler en atelier. Mais en 6e, je me sens démunie et sans solutions pour résoudre ce problème. Parfois quand je m'assois à côté de l'enfant, il prend son stylo. Mais cela ne dure que quelques mots (même pas une phrase). Et je ne peux pas non plus rester une heure à ses côtés.

Lux_
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ces élèves qui refusent d'écrire...

Message par Cath le Mer 26 Juin 2013 - 15:08

Lux-Aeterna a écrit: Lorsque l'élève est en 3e, on peut encore se dire que cela va trop vite pour lui et que pour l'an prochain il s'oriente en lycée professionnel afin de pouvoir travailler en atelier.

Ah bon ?

Parce que bien sûr, en LP, on n'a pas besoin d'écrire, juste savoir signer son nom...(et encore, une croix et hop).

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ces élèves qui refusent d'écrire...

Message par roxanne le Mer 26 Juin 2013 - 15:11

Oui, à un moment il va bien falloir qu'ils écrivent .Qu'il y ait un cas particulier une fois de temps en temps avec un handicap reconnu, d'accord.Mais que l'on commence, comme pour les dis, à en avoir 4 ou 5 par classes, c'est n'importe quoi.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ces élèves qui refusent d'écrire...

Message par Lux_ le Mer 26 Juin 2013 - 15:11

Non, je ne pense pas cela Cath ! Je n'ai pas dit non plus qu'au lycée professionnel, les élèves n'écrivaient que leur nom...

Certains élèves décrochent lorsque je dicte le cours d'HG en 3e et j'avoue être moins sur leur dos s'ils souhaitent une seconde professionnelle qu'une seconde générale. D'ailleurs, certains de mes élèves de 3e qui s'orientent en LP souhaitent être plus actifs et être assis sur une chaise moins longtemps qu'une journée entière. Lorsqu'ils visitent le LP, ce sont les ateliers qui les enthousiasment le plus.

Lux_
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ces élèves qui refusent d'écrire...

Message par Cath le Mer 26 Juin 2013 - 15:13

Oui, et ils n'ont pas tout à fait raison.

Jette un coup d’œil aux programmes d'enseignement général et tu vas comprendre leur douleur.

Il faut cesser de nous envoyer en 2nde des élèves qui ont un profil CAP.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ces élèves qui refusent d'écrire...

Message par doubledecker le Mer 26 Juin 2013 - 15:17

alors je n'ai pas de réponse miracle mais deux idées comme ça. Si c'est le fait d'écrire qui bloque ces élèves (par ailleurs brillants comme cela a été souligné) pourquoi ne pas dans un premier temps axer les production sur l'oral? ce doit être ma déformation de prof de Langue qui me fait écrire ça!
deuxième idée : et si donner du sens à ce qui doit être écrit permettait de les aider? comme par exemple créer un journal (ce ne peut être qu'un feuillet). Je me souviens quand j'étais en primaire (ça remonte) mon instit avait installé une boite au fond de la classe. Nous étions invités à écrire une histoire (souvenir, rêve, saynete...) et tous les vendredis c'était la cérémonie des "textes libres" (j'adorais cette expression de textes "libres" je trouvais ça très poétique) : l'instit lisait chaque texte (anonyme) et nous devions voter pour celui que nous préférions. Peu à peu ça a permis d'en raccrocher.


Dernière édition par doubledecker le Mer 26 Juin 2013 - 16:02, édité 1 fois (Raison : le L est trop près du M, beaucoup trop près)

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)

Le blog pour découvrir les nouvelles petites bricoles :
Loladragibus


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊

doubledecker
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ces élèves qui refusent d'écrire...

Message par Lux_ le Mer 26 Juin 2013 - 15:26

cath5660 a écrit:Il faut cesser de nous envoyer en 2nde des élèves qui ont un profil CAP.

Je suis d'accord avec toi (et d'ailleurs l'un de mes collègues de techno oeuvre beaucoup pour éviter cette généralisation). Mais où devons-nous envoyer les élèves qui relèvent d'un CAP alors que ces derniers sont en voie de disparition ? (je sais que ce n'est pas le propos du post ici, mais l'interrogation est vivace lors des conseils de classe de Troisième)

Lux_
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ces élèves qui refusent d'écrire...

Message par V.Marchais le Mer 26 Juin 2013 - 15:29

Quand j'ai vu comment ça se passait pour mes enfants, pourtant excellents élèves, et aidés à la maison comme vous pouvez l'imaginer, je comprends que certains refusent d'écrire.
Pour avoir envie de faire quelque chose, il faut s'en sentir capable, se dire qu'on va réussir, qu'on peut progresser.
Or, l'enseignement de l'écriture au sens de rédaction est sinistré.
Les élèves de primaire rédigent très peu. Please, les collègues instits, ne me tombez pas dessus comme la misère sur le monde en me jurant que vous, ici, vous faites une rédac par mois. Je parle en général. Mise en commun des constats avec les copains parents : nos enfants font très très peu de rédactions. Même leurs contrôles, leurs exercices, ce sont le plus souvent des textes à trous, ou des questions auxquelles on accepte des réponses incomplètes, non rédigées, non ponctuées...
Les élèves peinent à rédiger une phrase. Ils sont par ailleurs de moins en moins familiers d'une langue écrite, lisant de moins en moins. Ils sont peu familiers de la syntaxe de l'écrit, de ses codes. Or, on ne les leur enseigne pas méthodiquement. Même au collège, l'exercice de la rédaction n'est pas pensé comme un moment d'apprentissage, c'est une simple évaluation où l'on vérifie ce que l'élève sait faire par lui-même, ou à peu près. C'est probablement le seul domaine scolaire où l'on ne procède que par évaluations, sans penser à donner, entre deux, du contenu (étant bien entendu qu'une leçon de grammaire n'est pas transférable telle quelle à la rédaction), encore moins à organiser ce contenu de façon méthodique.
Le savoir-faire en pédagogie de la rédaction s'est complètement perdu. Mon fils, après n'avoir jamais appris à rédiger ne serait-ce que trois ou quatre phrases dûment reliées entre elles de façon logique et explicite, s'est retrouvé en 6e à devoir faire des rédactions complètes sans autre guidance que le sujet. Eh bien je vais vous dire, heureusement que maman était là pour lui apprendre à organiser ses idées, structurer ses phrases, mieux les relier entre elles, lui demander de faire quelques efforts sur le lexique... La rédaction est le seul domaine où il se sent démuni face à ce qu'on attend de lui. Alors imaginez des élèves qui n'ont ni ses facilités, ni son horizon culturel !
Cela fait des années - à nouveau ! à nouveau hélas ! - que je travaille à réinventer cette pédagogie. Mais toute seule dans mon coin, je ne vais pas changer la face de l'école.

Il faudrait peut-être que nous nous interrogions sur les moyens réels que nous donnons aux élèves pour apprendre à écrire, sur les réponses que nous apportons à ceux qui ont du mal, pour qu'ils se voient progresser et se disent que ça vaut la peine de s'y mettre. Sinon, pas étonnant qu'ils laissent tomber.


Dernière édition par V.Marchais le Mer 26 Juin 2013 - 15:34, édité 2 fois

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ces élèves qui refusent d'écrire...

Message par Olympias le Mer 26 Juin 2013 - 15:30

cath5660 a écrit:Oui, et ils n'ont pas tout à fait raison.

Jette un coup d’œil aux programmes d'enseignement général et tu vas comprendre leur douleur.

Il faut cesser de nous envoyer en 2nde des élèves qui ont un profil CAP.

Le problème est que les principaux semblent avoir des objectifs pour envoyer le plus d'élèves possibles en seconde générale (alors que certains ne pourront jamais suivre)...mais objectent : Mais il y a l'AP....(donc, tout ira bien)...furieux
Le rôle du lycée est-il désormais d'apprendre aux élèves à lire et à écrire ? On a tellement dévalorisé l'enseignement pro en en faisant des filières de relégation par défaut que....doit-on s'étonner ?

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ces élèves qui refusent d'écrire...

Message par MarieL le Mer 26 Juin 2013 - 15:33

@doubledecker a écrit:alors je n'ai pas de réponse miracle mais deux idées comme ça. Si c'est le fait d'écrire qui bloque ces élèves (par ailleurs brillants comme cela a été souligné) pourquoi ne pas dans un premier temps axer les production sur l'oral? ce doit être ma déformation de prof de mangue qui me fait écrire ça!
deuxième idée : et si donner du sens à ce qui doit être écrit permettait de les aider? comme par exemple créer un journal (ce ne peut être qu'un feuillet). Je me souviens quand j'étais en primaire (ça remonte) mon instit avait installé une boite au fond de la classe. Nous étions invités à écrire une histoire (souvenir, rêve, saynete...) et tous les vendredis c'était la cérémonie des "textes libres" (j'adorais cette expression de textes "libres" je trouvais ça très poétique) : l'instit lisait chaque texte (anonyme) et nous devions voter pour celui que nous préférions. Peu à peu ça a permis d'en raccrocher.

Tiens, ce qui me fait penser effectivement à cet élève de 5ème qui refuse d'écrire quoi que ce soit - sans agressivité mais il a une force d'inertie décourageante. Il a pourtant rendu un carnet d'aventures pas mal du tout. (Par contre, pour l'anthologie poétique de la classe j'attends toujours son oeuvre ceci dit...)

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ces élèves qui refusent d'écrire...

Message par Ronin le Mer 26 Juin 2013 - 15:36

Ben si Veronique, ils font une rédac par mois...c'est bien le problème. En cycle 3 pour moi c'est une par semaine minimum. Une par mois tu ne peux rien travailler. Premier jet, indications de corrections, dictionnaires et cahier de leçons puis production finale. Pareil en dictée d'ailleurs. Sinon...

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ces élèves qui refusent d'écrire...

Message par V.Marchais le Mer 26 Juin 2013 - 15:39

Une rédac par mois, c'est dans les bonnes écoles. Mes fils en ont fait une par trimestre environ, pareil pour les enfants des amis... humhum Alors qu'il faudrait travailler l'écriture un peu tous les jours, de façon progressive, avec, oui, un travail plus consistant chaque semaine.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ces élèves qui refusent d'écrire...

Message par Ronin le Mer 26 Juin 2013 - 15:49

Et après on s'étonne que le privé progresse...

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ces élèves qui refusent d'écrire...

Message par fabecben le Mer 26 Juin 2013 - 15:53

@doubledecker a écrit:alors je n'ai pas de réponse miracle mais deux idées comme ça. Si c'est le fait d'écrire qui bloque ces élèves (par ailleurs brillants comme cela a été souligné) pourquoi ne pas dans un premier temps axer les production sur l'oral? ce doit être ma déformation de prof de mangue qui me fait écrire ça!
deuxième idée : et si donner du sens à ce qui doit être écrit permettait de les aider? comme par exemple créer un journal (ce ne peut être qu'un feuillet). Je me souviens quand j'étais en primaire (ça remonte) mon instit avait installé une boite au fond de la classe. Nous étions invités à écrire une histoire (souvenir, rêve, saynete...) et tous les vendredis c'était la cérémonie des "textes libres" (j'adorais cette expression de textes "libres" je trouvais ça très poétique) : l'instit lisait chaque texte (anonyme) et nous devions voter pour celui que nous préférions. Peu à peu ça a permis d'en raccrocher.

Je ne connais pas cette discipline, mais ça a l'air bon ! Very Happy

Plus sérieusement, je fais ce douloureux constat en lycée et pour l'instant je ne sais trop quoi faire...


Dernière édition par fabecben le Mer 26 Juin 2013 - 15:54, édité 1 fois (Raison : typographie)

fabecben
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ces élèves qui refusent d'écrire...

Message par doubledecker le Mer 26 Juin 2013 - 16:01

@fabecben a écrit:
@doubledecker a écrit:alors je n'ai pas de réponse miracle mais deux idées comme ça. Si c'est le fait d'écrire qui bloque ces élèves (par ailleurs brillants comme cela a été souligné) pourquoi ne pas dans un premier temps axer les production sur l'oral? ce doit être ma déformation de prof de mangue qui me fait écrire ça!
deuxième idée : et si donner du sens à ce qui doit être écrit permettait de les aider? comme par exemple créer un journal (ce ne peut être qu'un feuillet). Je me souviens quand j'étais en primaire (ça remonte) mon instit avait installé une boite au fond de la classe. Nous étions invités à écrire une histoire (souvenir, rêve, saynete...) et tous les vendredis c'était la cérémonie des "textes libres" (j'adorais cette expression de textes "libres" je trouvais ça très poétique) : l'instit lisait chaque texte (anonyme) et nous devions voter pour celui que nous préférions. Peu à peu ça a permis d'en raccrocher.

Je ne connais pas cette discipline, mais ça a l'air bon ! Very Happy

Plus sérieusement, je fais ce douloureux constat en lycée et pour l'instant je ne sais trop quoi faire...

prof de Langue un peu fatiguée avec un riquiqui-clavier...m'en vais éditer cafe

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)

Le blog pour découvrir les nouvelles petites bricoles :
Loladragibus


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊

doubledecker
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ces élèves qui refusent d'écrire...

Message par MelanieSLB le Mer 26 Juin 2013 - 16:04

@Lora a écrit:Lundi soir, on a eu une réunion au collège avec les instits de CM2 qui sont venus nous présenter les " cas " qui arrivent chez nous. J'ai été frappée par le nombre d'élèves qui refusent d'écrire. La plupart sont brillants, mais certains écrivent tellement peu depuis des années que les instits ne peuvent même pas les évaluer et supposent qu'ils ont des lacunes, mais sans en être certains.
Vous êtes-vous déjà penchés sur ce problème ? Connaissez-vous des méthodes ou des livres pour aider ce type d'enfants ?

Question: refusent-ils d'écrire (j'ai des élèves comme ça, refus total de prendre un stylo, même pour copier quelques mots) ou refusent-ils de faire des rédactions?

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .
La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)

MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ces élèves qui refusent d'écrire...

Message par philann le Mer 26 Juin 2013 - 16:09

ma collègue d'histoire s'est plainte cette année que les élèves rechignaient pour écrire...mais elle remarquait aussi que la plupart de ses collègues faisaient même en 3ème remplir des feuilles à trous, des exercices pré-rédigés...

Bref, l'écriture est comme un muscle, il faut écrire un peu chaque jour, pour pouvoir écrire de mieux en mieux et pour que l'exercice alors habituel ne soit plus effrayant pour les élèves.

Moi j'ai du mal à supporter qu'ils n'écrivent pas! Je leur dit souvent que je préfère un élève qui fait l'effort, qui prend le risque et qui a tout faux...à un élève qui n'essaie même pas...

Mais le problème semble être ailleurs et je reste démunie...

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ces élèves qui refusent d'écrire...

Message par Lora le Mer 26 Juin 2013 - 16:17

Je ne parle pas d'écrire des rédactions mais bien de prendre un stylo pour recopier la leçon écrite au tableau, faire les exercices (à trous ou pas)... Les élèves ne veulent (peuvent ?) par laisser une trace écrite.

Lora
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ces élèves qui refusent d'écrire...

Message par Caspar Goodwood le Mer 26 Juin 2013 - 16:25

Ce ne serait pas tout simplement de la paresse? Ou l'habitude des claviers (voir le fil sur les jeunes Japonais qui ont de plus en plus de mal à écrire à la main).

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ces élèves qui refusent d'écrire...

Message par Stered le Mer 26 Juin 2013 - 16:25

Pour faire la différence entre vouloir et pouvoir, il faudrait que leurs parents prennent rendez-vous avec un grapho-thérapeute qui leur dira s'il y a un problème réel de musculature à rééduquer ou non. Mais nous ne pouvons pas le faire à leur place, hélas...

Comme le souligne Philann, il faut s'entraîner à écrire pour que ça devienne facile : j'en ai fait moi-même l'expérience il y a quelques années quand j'ai voulu reprendre mon stylo plume. Les premières heures ont été douloureuses... La honte...


Par contre, s'il s'agit de stratégie pour éviter l'échec probable ou supposé au devoir, c'est autre chose.


Il faut déterminer où est le problème et c'est en partie à la famille de le faire.

Stered
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ces élèves qui refusent d'écrire...

Message par Lux_ le Mer 26 Juin 2013 - 16:28

@philann a écrit:ma collègue d'histoire s'est plainte cette année que les élèves rechignaient pour écrire...mais elle remarquait aussi que la plupart de ses collègues faisaient même en 3ème remplir des feuilles à trous, des exercices pré-rédigés...

Bref, l'écriture est comme un muscle, il faut écrire un peu chaque jour, pour pouvoir écrire de mieux en mieux et pour que l'exercice alors habituel ne soit plus effrayant pour les élèves.

Moi j'ai du mal à supporter qu'ils n'écrivent pas! Je leur dit souvent que je préfère un élève qui fait l'effort, qui prend le risque et qui a tout faux...à un élève qui n'essaie même pas...

Mais le problème semble être ailleurs et je reste démunie...

Je refuse de donner des feuilles à trous... Quelle horreur ! affraid
Et je suis tout à fait d'accord avec toi sur l'habitude et l'entrainement liés à la pratique de l'écriture.

Toutefois, pour certains élèves, le problème le plus grave n'est pas là. Ce qui se cache sous ce refus d'écrire est parfois plus grave (je ne parle pas des élèves qui ne veulent rien faire par fainéantise) et n'est pas forcément du ressort de l'école.

Lux_
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum