dnb français 2013

Page 18 sur 18 Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: dnb français 2013

Message par Choupsy le Mar 2 Juil 2013 - 22:12

"J'estime que ce n'est pas à moi de m'esquinter les yeux avec des écritures hyéroglyphes. Si l'élève voulait être bien corrigé, il avait largement le temps de s'appliquer un minimum.

C'est moi qui me suis sentie insultée par tout cet ensemble, cela me fait donc rire lorsque l'on me parle de note humiliante lorsque l'élève a fait "l'effort" de passer un examen inepte."

+1...Rien à ajouter! Lilith888 a tout dit!

Choupsy
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: dnb français 2013

Message par Dalva le Mer 3 Juil 2013 - 1:05

Je trouve quand même qu'il y a une différence entre corriger vite, très vite, en prenant 7 à 10 minutes par copie comme vous le dites... Et passer trois minutes par copie. Il y a une marge, non ? A moins que les copies ne soient quasiment vides, je pense qu'il me faut déjà plus de 3 minutes pour simplement lire tout (dictée comprise) sans réfléchir.
Je suis sans doute lente, mais je ne suis pas non plus une tortue.
Forcément qu'on s'étonne quand ça va du simple au double.
Je ne parle évidemment pas de l'amplitude horaire de correction, puisque certains corrigent sans s'arrêter quand d'autres font des pauses régulières pour s'aérer, mais bien du temps nécessaire pour lire une copie et l'évaluer.

Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: dnb français 2013

Message par jilucorg le Mer 3 Juil 2013 - 8:45

Et finalement, le propos ce serait quoi ?

  1. « Il faut être étonné. » ?
  2. « Il faut demander la recette. » ?
  3. « Il faut exiger une autocritique. » ?
  4. « Il faut dénoncer au chef. » ?
  5. « Il faut punir. » ?
  6. Autre proposition...

jilucorg
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: dnb français 2013

Message par lisette83 le Mer 3 Juil 2013 - 8:55

Moi je proposerais aussi d'installer une videosurveillance chez les correcteurs des EAF pour être sûr qu'ils ne bâclent pas les corrections... Où va-t-on?
Il faut aussi réfléchir à l'impact qu'aura la note sur 40 sur un brevet noté sur 380; en tout cas je corrige sérieusement et assez vite car je ne me pose pas de questions pour 0.25 ou 0.5 point.

lisette83
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: dnb français 2013

Message par Herrelis le Mer 3 Juil 2013 - 9:22

J'ai été très surprise de mon nombre de copies cette année, par rapport à ma norme de la région parisienne : en gros 10 de moins voir bien moins (pas de collègue absent, ouf!). Du coup cette fois je n'ai pas fini à 17h/ 17h30, ce qui a toujours été ma moyenne avant. Mais aussi, pas de réunion blabla avant de commencer, juste décompte des copies, vérification, on nous a dit qu'il y avait deux corrigées : le national et l'académique (le tout agrafé avec les sujets, une galère -_-') et zou! Du coup on a aussi commencé bien plus tôt que ce à quoi j'étais habituée (on n'a pas eu de sermon du chef de l'établissement, ça aide aussi à gagner du temps).

Après j'avoue, j'ai eu deux trois copies illisibles, j'ai fait un effort de déchiffrage au début, mais après... ben j'ai abandonné parce que c'était vraiment illisible (c'est un n? Un m? Un s? ). Mais oui, 10 minutes par copie en gros. Et quand même il ne faut pas oublier que la partie question était très facile et brève, parce que les élèves n'ont pas justifiés leurs réponses, voir même parfois pas du tout cité le texte. Dictée comprise, la moyenne du nombre de pages pour moi c'était 2/3.

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Without you I feel... hollow." - "Such a lovely way to say that 'am a pain in the ass."

Herrelis
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: dnb français 2013

Message par linotte le Mer 3 Juil 2013 - 9:24

@V.marchais a écrit:Sujet 1, traité maladroitement : pas d'invraisemblances monstrueuses, mais des récits hyper-plan-plan, tous les mêmes, de familles qui passent une nuit dehors, dont les membres trouvent un petit boulot dès le lendemain, se dégottent un logement, prennent leur premier repas correct (séquence émotion), se félicitent d'être venus, ah ! vraiment ! c'est la vie qui commence. Pas de dialogues, pas de descriptions, pas de marques d'émotion : une suite de faits sans grand intérêt. Et sur le plan linguistique, pas la catastrophe (phrases correctes, ponctuées, parfois même des paragraphes) mais rien qui dénote un réel effort. Vocabulaire limité, structures répétitives...

Vraiment d'accord !
Le fait de ne pas avoir de consignes les a desservis ( ils n'ont pas 'pensé' au dialogue ), c'est vraiment un point à travailler en classe l'année prochaine.
Le vocabulaire, comme toujours : comment les faire réutiliser du voc spécifique ? ( comment rendre émouvante une  'séquence émotion' Very Happy )

linotte
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: dnb français 2013

Message par Roumégueur Ier le Mer 3 Juil 2013 - 10:02

@Capessou a écrit:29 copies prévues mais 3 collègues absents.
J'ai apparemment mis 12 min par copies.
J'en avais 32. On a commencé vers 10h (avant il y a eu le détail du corrigé puis une copie test) et j'ai fini vers 16h30.
Seuls trois collègues ont fini vers 14h. Les autres, nous étions tous à peu près au même rythme.
Pour les questions, c'est également la 6 qui déroutait. De plus, ils n'ont pas reconnu le futur et n'ont pas su indiquer la valeur des temps. Dans l'ensemble les réponses étaient bien rédigées.
Pour la réécriture, nous devions mettre 0,5 pour chacune des 8 transformations attendues, -0,25 pour les erreurs de copies et aussi -0,25 pour le pour qu'ils se perdent.
En dictée, peu de 0, mais ce n'est pas non plus extra.
Pour la rédaction, comme Véro, plan plan, l'impression de lire 15 fois la même copie. Beaucoup de notes autour de 8.
Le barème proposé :
sujet 1 :
- / 4 respect du texte de départ (narratrice = 1er pers, s'adresse à Don... temps du passé, même mélangés, comme dans le texte de départ, récit de l'enfance faire par l'adulte)
- / 4 qualités d'invention (idées trouvées, récit bien mené, vraisemblance, bonnes connaissances ce NY à caloriser)
- / 4 qualités narratives (structure, valoriser description, sentiments, dialogue mais ne aps trop sanctionné les pb de mise en page si effort pour faire un dialogue)
- / 3 expression

sujet 2
- / 3 construction (intro, dvpt, ccl) paragraphes, connecteurs...
- / 9 argumentation (3 argt + exples)
- / 3 expression

J'ai mis un 15 en rédaction, un 14, 13 et 12,5, et trois 12. Que c'était agréable (sujet 1). Je suis souvent un peu gentille pour les rédactions. Mais je suis intransigeante pour le reste ! Mais j'ai aussi mis des 2, 3 ...
La moyenne de mon paquet est de 8,5 / 15
Au total, je crois que mon maximum doit être un 34/40 et j'ai dû avoir un 09/40.

Pour les rédacs, chez nous c'était :
sujet 1 :
- prise en compte du texte support narration à la première personne et temps du passé /4
- qualités d'invention (!) : narrer des faits qui suscitent l'intérêt du lecteur (!) /3
- qualités narratives : construire un récit que l'on peut souhaiter complexe (dialogue, description, accès aux sentiments de la narratrice) / 4
- qualités d'expression /4

Sujet 2 :
Valoriser ceux qui ont pris ce sujet car l'immense majorité a pris le 1 à condition qu'il s'agisse d'une réflexion argumentée (ah, quand même!). Ne pas pénaliser ceux qui ont fait moins de 50 lignes.
- construction claire du devoir /5
- qualités de l'argumentation : /6
- expression et correction de la langue /4

Bon, l'exercice de réécriture était vraiment une fumisterie, même des copies nullissimes glanaient des points (je n'ai pas mis un seul zéro) et la dictée aménagée était une honte absolue, bien trop mal calibrée et trop simpliste.
On se rend compte aussi des décalages entre barèmes : certains ont dû mettre 9 points sur l'argumentation, d'autres semble-t-il n'ont pas pu noter la langue dans certains centres (je ne trouve plus l'intervention d'un collègue sur ce point).
Et j'ai entendu dire (attention, je cherche à vérifier l'info) que dans un centre de correction les collègues de math ont dû faire une première correction normale (notée) et ont dû reprendre les copies pour évaluer les compétences cette fois! D'autres collègues ont entendu ces bruits de couloir? Quelqu'un peut confirmer?

Roumégueur Ier
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: dnb français 2013

Message par caribouc le Mer 3 Juil 2013 - 10:10

Oui, un truc du genre en tout cas. Dans mon ancien collège, pour la toute première fois, les collègues de maths sont après ceux de français Suspect (ma copine n'a pas été très explicite "à cause des compétences à valider")

_________________
"J'adore parler de rien : c'est le seul domaine où j'ai de vagues connaissances" (O. Wilde)

caribouc
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: dnb français 2013

Message par User5899 le Mer 3 Juil 2013 - 10:56

@lilith888 a écrit:En même temps, j'assume : oui, j'ai survolé.
Le jour où on arrêtera de nous prendre pour des buses, je ferai mon travail de correcteur de manière plus précise.

A examen insultant pour mon travail, je suis le mouvement : correction à la hauteur du truc. Ni plus, ni moins.

C'est quand même merveilleux l'EN : on se fait humilier pour un examen qui n'en est pas un, et il faudrait EN PLUS s'arracher les yeux sur une correction minutieuse...

Mais QUAND allons-nous cesser de jouer les bons petits élèves besogneux à tendre l'autre joue avant même qu'on nous le demande ???

Je suis révoltée par ce brevet 2013, j'ai fait un topic là-dessus. N'ayant pas trouvé de solution satisfaisante (faire la morte pour que mon paquet soit réparti entre les collègues ne me ressemble pas), j'ai choisi la plus cohérente selon moi.

J'estime que l'élève qui ne fait pas l'effort d'écrire en français ne mérite pas le brevet de français, point.
J'estime que ce n'est pas à moi de m'esquinter les yeux avec des écritures hyéroglyphes. Si l'élève voulait être bien corrigé, il avait largement le temps de s'appliquer un minimum.

C'est moi qui me suis sentie insultée par tout cet ensemble, cela me fait donc rire lorsque l'on me parle de note humiliante lorsque l'élève a fait "l'effort" de passer un examen inepte.
Entièrement d'accord.
@lisette83 a écrit:Moi je proposerais aussi d'installer une videosurveillance chez les correcteurs des EAF pour être sûr qu'ils ne bâclent pas les corrections...
Pour l'EAF, le problème, c'est précisément ceux qui ne bâclent pas. Parce que dès qu'on les lit, ces me***rdes, pour trouver des points, il faut en vouloir !
J'exclus évidemment les 5 candidats sur 100 qui se sont manifestement appliqués.
Quant aux 18 sur 100 qui écrivent sur chaque ligne de petits carreaux en replissant chaque carreau de lettres énormes et dont les b, les p, les t, les e ont exactement la même amplitude, eh bien ils auront ce qu'ils méritent. C'est déjà scandaleux d'écrire ainsi au CP, ils avaient le temps de réagir autrement qu'à coups de "mais-c'est-ma-personnalitéheu".

furieux furieux furieux furieux furieux furieux furieux

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: dnb français 2013

Message par Thalie le Mer 3 Juil 2013 - 18:06

Entièrement d'accord avec Lilith et Véronique.
Mais je ne comprends pas pourquoi les consignes de correction sont si disparates selon les académies. Qui peut m'expliquer ? Ne s'agit-il pas d'un sujet national ? Pourquoi la correction ne l'est-elle pas ?
Par ailleurs, pourquoi tous les collègues de Français au collège ne sont-ils pas convoqués ?
Ne devrions-nous pas écrire une requête collective pour harmoniser toutes ces pratiques ? Là, n'est pas le pire évidemment (pire bien résumé par Lilith) mais bon si on peut se faciliter un peu cette correction qui devient de plus en plus pénible.

Thalie
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: dnb français 2013

Message par User5899 le Mer 3 Juil 2013 - 18:09

D'ailleurs, nulle part pour le bac on ne voit écrit "consignes" : ce sont des "propositions". Parce que "consignes" serait illégal, j'imagine.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: dnb français 2013

Message par Dalva le Mer 3 Juil 2013 - 18:12

@Thalie a écrit:Entièrement d'accord avec Lilith et Véronique.
Mais je ne comprends pas pourquoi les consignes de correction sont si disparates selon les académies. Qui peut m'expliquer ? Ne s'agit-il pas d'un sujet national ? Pourquoi la correction ne l'est-elle pas ?
Par ailleurs, pourquoi tous les collègues de Français au collège ne sont-ils pas convoqués ?
Ne devrions-nous pas écrire une requête collective pour harmoniser toutes ces pratiques ? Là, n'est pas le pire évidemment (pire bien résumé par Lilith) mais bon si on peut se faciliter un peu cette correction qui devient de plus en plus pénible.
Je suis tout à fait d'accord, et je me pose les mêmes questions que toi.

Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: dnb français 2013

Message par Dalva le Mer 3 Juil 2013 - 18:17

Cripure a écrit:D'ailleurs, nulle part pour le bac on ne voit écrit "consignes" : ce sont des "propositions". Parce que "consignes" serait illégal, j'imagine.

Alors ça, c'est intéressant. Si je comprends bien, on vous donne quelques conseils, quelques idées des attentes qu'on pouvait avoir à partir des sujets, mais en aucun cas on ne vous impose une manière de noter.
Et effectivement, c'est exactement le contraire au brevet, puisque dans certaines académies on va jusqu'à interdire d'enlever plus de tant de points pour un hors-sujet ou pour une pauvreté excessive de la langue.
"Consignes" serait vraiment illégal ? Dans quelle mesure ?

Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: dnb français 2013

Message par User5899 le Mer 3 Juil 2013 - 18:20

@Dalva a écrit:
Cripure a écrit:D'ailleurs, nulle part pour le bac on ne voit écrit "consignes" : ce sont des "propositions". Parce que "consignes" serait illégal, j'imagine.

Alors ça, c'est intéressant. Si je comprends bien, on vous donne quelques conseils, quelques idées des attentes qu'on pouvait avoir à partir des sujets, mais en aucun cas on ne vous impose une manière de noter.
Et effectivement, c'est exactement le contraire au brevet, puisque dans certaines académies on va jusqu'à interdire d'enlever plus de tant de points pour un hors-sujet ou pour une pauvreté excessive de la langue.
"Consignes" serait vraiment illégal ? Dans quelle mesure ?
Dans la mesure où elles devraient être nationales, vu que le sujet l'est, non ? Je n'ai pas de certitudes, là, hein. Mais les documents que j'ai publiés sur le fil de l'EAF sont bien intitulés "propositions".
Et un correcteur n'a pas à être interdit de quoi que ce soit.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: dnb français 2013

Message par Dalva le Mer 3 Juil 2013 - 18:28

Justement, je ne comprends pas pourquoi les consignes ou propositions ou éléments de correction ne sont pas nationaux, puisque le sujet l'est. Pourquoi sont-ce les IPR qui, dans chaque académie, se réunissent et font à leur sauce ? Je suppose qu'ils partent tout de même d'éléments nationaux, mais ne devrait-on pas en rester là ?
Et d'ailleurs, pourquoi les consignes de correction (à savoir comment comptabiliser les fautes de la dictée, comment répartir les points des questions) ne sont-elles pas données par les concepteurs du sujet eux-mêmes, dès sa conception ? C'est bien eux qui sont censés savoir quels ont été leurs critères de conception, non ?

Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 18 sur 18 Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum