Le témoignage de Linda Robertson, chrétienne, sur la mort de son fils gay.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le témoignage de Linda Robertson, chrétienne, sur la mort de son fils gay.

Message par John le Sam 13 Juil 2013 - 1:09

http://www.huffingtonpost.fr/linda-robertson/apprendre-a-aimer-notre-fils-gay_b_3572532.html?utm_hp_ref=tw

Extrait :
Linda Robertson
Directrice du Centre chrétien de sensibilisation sur l'épidémie du Sida, dans l'état de Washington

Comment j'ai appris à vraiment aimer mon fils gay

Ce texte a été écrit le 5 décembre 2012, publié la première fois le 14 janvier 2013, son auteure tient le blog "Just because he breathes", ouvert après la mort de son fils Ryan, traduction : J. Grauling. Note du traducteur : paraît-il que le témoignage de Linda n'était pas étranger au volte-face d'Allan Chambers, président d'Exodus, l'une des plus grandes organisations internationales prônant les fameuses thérapies "Ex-gay", qui a présenté mi-juin des excuses complètes aux familles et aux personnes LGBT passées par ces thérapies.

Dans la soirée du 20 novembre 2001, une conversation par messagerie instantanée changea nos vies à jamais. Notre garçon âgé de 12 ans m'envoie des messages dans mon bureau à partir de l'ordinateur qui se trouve dans sa chambre.
Ryan : je peux te parler ?
Maman : Oui, j'écoute
Ryan : bien je ne sais pas vraiment comment le dire... Mais je ne peux continuer à me mentir à moi-même. J'ai caché ça depuis trop longtemps et j'ai pensé qu'il fallait te le dire maintenant. Bon, sûrement que tu as une petite idée maintenant de ce que vais te dire.
Ryan : Je suis gay
Ryan : j'arrive pas à croire que je te l'ai dit comme ça
Maman : Est-ce que c'est une blague ?
Ryan : non
Ryan : je pensais que tu comprendrais à cause d'oncle Don
Maman : bien sûr que oui
Maman : mais qu'est-ce qui te fait penser que tu l'es
Ryan : je le sais, c'est tout
Ryan : je n'aime pas Hannah
Ryan : c'est juste une couverture
Maman : mais ça ne fait pas de toi une personne homosexuelle...
Ryan : je sais
Ryan : mais tu comprends pas
Ryan : je suis gay
Maman : dis-m'en plus
Ryan : c'est que je suis comme ça et j'en suis sûr
Ryan : toi, t'es pas lesbienne et tu le sais... moi c'est la même chose
Maman : qu'est-ce que tu veux dire ?
Ryan : je suis gay, c'est tout
Ryan : je suis... ça
Maman : Je t'aime quoiqu'il en soit
Ryan : je sais
Ryan : je suis un garçon, pas une fille
Ryan : je suis attiré par les garçons, pas les filles
Ryan : tu sais ce qu'il en est pour toi, moi je sais pour moi
Maman : Dieu, que pense-t-il de ces désirs ? Tu y as réfléchi ?
Ryan : je sais
Maman : merci de m'en avoir parlé
Ryan : et je suis terriblement confus de tout ça, juste là
Maman : Je t'aime encore plus pour être honnête
Ryan : je sais
Ryan : merci

Nous étions complètement sous le choc. Pas que nous ne connaissions pas et n'aimions pas des personnes homosexuelles - mon propre frère unique avait fait son coming-out, il y quelques années, et nous avons énormément d'affection pour lui. Mais Ryan ? Il n'avait peur de rien, il était fort comme l'acier, et complètement garçon. Nous n'avions pas vu venir ça, et l'émotion qui nous submergea au point de ne plus en dormir la nuit et qui, tristement, influença toutes nos réactions pendant les six années à venir, cette émotion était la peur.

Nous disions toutes ces choses que nous pensions que des parents chrétiens croyant que la Bible est la Parole de Dieu devaient dire :
Nous t'aimons. Nous t'aimerons toujours. Et c'est dur. Vraiment dur. Mais nous savons ce que Dieu dit de ça, et tu vas donc devoir faire des choix vraiment difficiles.

Nous t'aimons. Mais d'autres ont affronté ce même combat, et Dieu a œuvré en eux afin de changer leurs désirs. On va te trouver les livres qu'ils ont écrits... tu pourras écouter leurs témoignages. Et nous mettrons notre confiance en Dieu pour cela.
Nous t'aimons. Mais tu es jeune, et ton orientation sexuelle évolue encore. Ces sentiments que tu as eus pour d'autres gars ne font pas de toi un gay. Alors, nous t'en prions, ne dis à personne que tu es gay. Tu ne sais pas qui tu es, pour l'instant. Ton identité n'est pas que tu es gay - ton identité est que tu es un enfant de Dieu.

Nous t'aimons. Nous t'aimerons toujours. Mais si tu penses suivre Jésus, la sainteté est ta seule option. Tu auras à choisir de suivre Jésus, quoiqu'il en soit. Et comme tu sais ce que la Bible dit et que tu veux suivre Dieu, accueillir ta sexualité n'est pasune option.

Au fond, nous disions à notre fils qu'il devait choisir entre Jésus et sa sexualité. Nous l'obligions à faire un choix entre Dieu et le fait d'être une personne sexuelle. Choisir Dieu signifiait en pratique de mener une existence de solitude (ne jamais tomber amoureux, recevoir un premier baiser, se tenir par la main, partager un compagnonnage intime, faire des expériences romantiques), mais cela signifiait aussi la vie en abondance, la paix parfaite et des récompenses éternelles. Alors, pendant les six prochaines années, il essayait de choisir Jésus. Comme tant d'autres avant lui, il adjurait Dieu de l'aider à être attiré par les filles. Il mémorisait les Ecritures, rencontrait son pasteur responsable de la jeunesse, semaine après semaine, participait avec enthousiasme à tous les événements de son groupe de jeunes ecclésial et aux études bibliques, se fit baptiser, lisait tous les livres qui prétendaient savoir où ses sentiments gays trouvaient leur origine, plongeait dans les consultations pour mieux comprendre les « pourquoi » de son attraction non-souhaitée pour les garçons, suivait une douloureuse thérapie de résolution de conflits avec mon mari et moi, et construisait des amitiés fortes avec des garçons - des garçons straight (=hétéros), suivant en tout les conseils qu'il avait reçus. Il a même fait son coming-out devant son groupe de jeunes, en donnant son témoignage sur la manière dont Dieu l'a sauvé des pièges tendus par l'ennemi, tout en partageant - de mémoire - les versets, les uns après les autres, que Dieu avait utilisés pour mener Ryan vers Lui-même.

Mais rien n'avait changé. Dieu ne répondait pas à ses prières - ni aux nôtres - alors même que nous croyions fermement que le Dieu de l'univers - ce Dieu pour qui rien n'est impossible - pouvait rendre Ryan straight (non gay). Mais Il ne le faisait pas.

Alors que nos cœurs étaient sans doute bons (nous croyions vraiment que ce que nous faisions était de l'amour), nous n'avions même pas donné la chance à Ryan de lutter avec Dieu, de découvrir lui-même ce que Dieu pouvait lui signifier concernant sa sexualité, à travers les Ecritures. Nous pensions fermement avoir donné à chacun de nos quatre enfants suffisamment d'espace pour mettre en question le christianisme, pour décider par eux-mêmes s'ils voulaient suivre Jésus, pour réellement acquérir leur propre foi. Mais nous avions trop peur de laisser à Ryan cette liberté quand il s'agissait de sa sexualité, par crainte qu'il puisse faire le mauvais choix.

Ainsi, juste avant son 18e anniversaire, Ryan - déprimé, suicidaire, désillusionné et convaincu qu'il n'arriverait jamais à se faire aimer de Dieu - fit un nouveau choix. Il décida de virer sa Bible par-dessus bord, et sa foi avec, et d'essayer de chercher ce qu'il souhaitait désespérément - la paix - d'une autre manière. Et la première chose qu'il essaya était la drogue.

Sans en avoir l'intention, nous avions appris à Ryan à haïr sa sexualité. Et comme la sexualité ne peut être séparée de la personne, nous avons inculqué à Ryan de se haïr lui-même. Ainsi, en consommant les drogues, il le faisait avec une telle imprudence et un manque de précaution pour sa propre sécurité que tous ceux qui le connaissaient s'en alarmaient.

La suite : http://www.huffingtonpost.fr/linda-robertson/apprendre-a-aimer-notre-fils-gay_b_3572532.html?utm_hp_ref=tw

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le témoignage de Linda Robertson, chrétienne, sur la mort de son fils gay.

Message par Gryphe le Sam 13 Juil 2013 - 11:24

Des fois je regrette de ne pas avoir assez d'énergie pour mener tous les combats que j'aurais envie de mener...
Allez, je rediffuse, ce sera déjà ça...

Like a Star @ heaven

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le témoignage de Linda Robertson, chrétienne, sur la mort de son fils gay.

Message par doubledecker le Sam 13 Juil 2013 - 11:39

Il est terrible ce témoignage, terrible. C'est même peut être pire comme situation que d'avoir des parents qui refusent en bloc et rejettent...En même temps, j'écris ça mais je n'ai jamais eu à vivre ce genre de situation alors finalement je suis bien mal placée...La seule chose que je pourrai faire c'est rester la même avec mes filles si elles me disent un jour péférer les filles. Et ça j'en suis intimement persuadée. Parce que je n'ai pas fait ces enfants pour moi.

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)

Le blog pour découvrir les nouvelles petites bricoles :
Loladragibus


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊

doubledecker
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le témoignage de Linda Robertson, chrétienne, sur la mort de son fils gay.

Message par LadyC le Sam 13 Juil 2013 - 12:14

Il est terrible, mais fondamental ; s'il pouvait faire changer d'avis ces parents qui croient aussi bien faire...
Like a Star @ heaven

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Un ami, des amis ; un souci, des soucis.
Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._
 Smile

LadyC
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le témoignage de Linda Robertson, chrétienne, sur la mort de son fils gay.

Message par Gryphe le Sam 13 Juil 2013 - 12:19

@LadyC a écrit:ces parents qui croient aussi bien faire...
Oui, le pire, c'est qu'ils croient bien faire. C'est n'imp'. Mais c'est grave car ils jouent avec des vies croyant et prétendant les sauver. Crying or Very sad

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le témoignage de Linda Robertson, chrétienne, sur la mort de son fils gay.

Message par Chocolat le Sam 13 Juil 2013 - 12:31

Que dire devant un exemple de plus (et de trop) de l'immensité de la connerie humaine ?

Certaines personnes croient toujours mieux savoir à la place des autres et estiment être en droit de leur imposer coûte que coûte leur vision du monde, en prétendent les aimer et agir pour leur bien...


Quant à la religion - ce n'est qu'un instrument comme un autre, utilisé pour tenter d'imposer sa propre vision du monde et/ou cacher ses propres peurs.

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le témoignage de Linda Robertson, chrétienne, sur la mort de son fils gay.

Message par LadyC le Sam 13 Juil 2013 - 12:41

Ce n'est pas juste en prétendant... Ce n'est pas un prétexte. Cette dame pensait visiblement au plus profond d'elle-même que son fils "s'égarait" en étant homosexuel. C'est une illusion, mais je suis persuadée qu'elle était sincère.
Je ne crois pas que ce soit un exemple de "connerie", parce qu'elle a changé d'avis - et il n'y a que les imbéciles... bref.

Tout le monde, je pense, à un moment ou un autre, et les parents sûrement, est amené à faire des choix pour d'autres - ou influer sur leurs choix -, par intime conviction d'être dans le vrai, et d'agir (sans violence... en tout cas, sans violence volontaire ni visible) pour le bien de personnes aimées. Qui n'a jamais donné de mauvais conseil ? J'ai entendu dire un jour qu'il n'y a pas de bons parents - de même qu'il n'y a pas, si l'on me passe cette comparaison sans doute bizarre, d'expérience où l'observateur (le simple fait d'observer) n'influe pas sur les faits : par le simple fait qu'un parent est un parent, il réfrène, il influence. Bien difficile d'être parent...
Franchement, je ne lui jetterais pas la pierre, je crois qu'elle a assez "payé" d'avoir cru agir pour le bien de son fils et de se dire maintenant qu'elle a contribué à sa mort. Sad

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Un ami, des amis ; un souci, des soucis.
Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._
 Smile

LadyC
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le témoignage de Linda Robertson, chrétienne, sur la mort de son fils gay.

Message par EU1 le Sam 13 Juil 2013 - 12:55

Je ne pense pas que cette femme soit capable de penser quoi que ce soit par elle-même LadyC.

Donc forcément, lors de l'étape suivante, l'action, on imagine les dégâts.

Quand serons-nous débarrassés de tous ces dogmes mortifères qui bouffent le cerveau des gens ?? quand ?

EU1
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le témoignage de Linda Robertson, chrétienne, sur la mort de son fils gay.

Message par LadyC le Sam 13 Juil 2013 - 13:44

La question n'est de toute façon pas de faire le procès de cette dame (et nous ne pourrions faire que des hypothèses). La question est que son témoignage est très important pour les parents qui se retrouveraient dans la même situation qu'elle.

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Un ami, des amis ; un souci, des soucis.
Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._
 Smile

LadyC
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le témoignage de Linda Robertson, chrétienne, sur la mort de son fils gay.

Message par gelsomina31 le Sam 13 Juil 2013 - 13:49

@EU1 a écrit:Je ne pense pas que cette femme soit capable de penser quoi que ce soit par elle-même LadyC.

Donc forcément, lors de l'étape suivante, l'action, on imagine les dégâts.

Quand serons-nous débarrassés de tous ces dogmes mortifères qui bouffent le cerveau des gens ?? quand ?

Assez d'accord. Apparemment cette expérience horrible ne lui permet pas de questionner sa foi... Elle a le droit de croire en ce qu'elle veut, évidemment, mais qu'elle se serve de sa foi pour justifier l'injustifiable : le rejet de son enfant, les manipulations et culpabilisations qui ont poussé ce jeune homme à se détester et à se détruire.

Je suis triste pour ce jeune homme qui est mort mais quant à sa mère, elle n'a que ce qu'elle mérite (elle a quand même participé en grande partie au "suicide" de son fils tant aimé).

Aujourd'hui, elle a des amis gays...Laughing  grand bien lui fasse. cafe 
Personnellement, les amis que j'ai pu avoir étaient des amis tout court. Leur sexualité n'entrait pas en ligne de compte dans notre amitié.

_________________
Fear buildswalls.Hope builds bridges !

Salut et fraternité!

gelsomina31
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le témoignage de Linda Robertson, chrétienne, sur la mort de son fils gay.

Message par gelsomina31 le Sam 13 Juil 2013 - 13:50

@LadyC a écrit:La question n'est de toute façon pas de faire le procès de cette dame (et nous ne pourrions faire que des hypothèses). La question est que son témoignage est très important pour les parents qui se retrouveraient dans la même situation qu'elle.

je ne suis pas convaincue que cela fasse avancer le schmilblick. Mais si effectivement cela peut faire réfléchir certains parents...

_________________
Fear buildswalls.Hope builds bridges !

Salut et fraternité!

gelsomina31
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le témoignage de Linda Robertson, chrétienne, sur la mort de son fils gay.

Message par LadyC le Sam 13 Juil 2013 - 14:18

Euh, il me semble au contraire que la fin de son écrit montre qu'elle a pris conscience qu'ils avaient fait le mauvais choix. Elle parle de lui avoir "appris à se haïr lui-même", de sa prise de conscience que la sexualité fait partie de l'individu...
Pourquoi questionnerait-elle sa foi ? Elle a le droit de rester chrétienne tout de même. Il me semble que ce qui a changé pour elle, c'est qu'elle s'est rendu compte que chrétienté n'excluait pas homosexualité. Et que c'est le message qu'elle veut faire passer.

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Un ami, des amis ; un souci, des soucis.
Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._
 Smile

LadyC
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le témoignage de Linda Robertson, chrétienne, sur la mort de son fils gay.

Message par Ergo le Sam 13 Juil 2013 - 15:15

Beaucoup de choses me gênent dans son témoignage mais si cela peut faire réfléchir, certains...

Ca m'évoque également cette vidéo:

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le témoignage de Linda Robertson, chrétienne, sur la mort de son fils gay.

Message par LadyC le Sam 13 Juil 2013 - 15:33

Bouleversante.

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Un ami, des amis ; un souci, des soucis.
Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._
 Smile

LadyC
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le témoignage de Linda Robertson, chrétienne, sur la mort de son fils gay.

Message par Chocolat le Sam 13 Juil 2013 - 15:46

@LadyC a écrit:
Ce n'est pas juste en prétendant... Ce n'est pas un prétexte. Cette dame pensait visiblement au plus profond d'elle-même que son fils "s'égarait" en étant homosexuel. C'est une illusion, mais je suis persuadée qu'elle était sincère.
Je ne crois pas que ce soit un exemple de "connerie", parce qu'elle a changé d'avis - et il n'y a que les imbéciles... bref.

Tout le monde, je pense, à un moment ou un autre, et les parents sûrement, est amené à faire des choix pour d'autres - ou influer sur leurs choix -, par intime conviction d'être dans le vrai, et d'agir (sans violence... en tout cas, sans violence volontaire ni visible) pour le bien de personnes aimées. Qui n'a jamais donné de mauvais conseil ? J'ai entendu dire un jour qu'il n'y a pas de bons parents - de même qu'il n'y a pas, si l'on me passe cette comparaison sans doute bizarre, d'expérience où l'observateur  (le simple fait d'observer) n'influe pas sur les faits : par le simple fait qu'un parent est un parent, il réfrène, il influence. Bien difficile d'être parent...
Franchement, je ne lui jetterais pas la pierre, je crois qu'elle a assez "payé" d'avoir cru agir pour le bien de son fils et de se dire maintenant qu'elle a contribué à sa mort. Sad

A mon avis si, justement, et cette absence d'ouverture d'esprit est due à l'absence de réflexion.

Pour ce qu'il en est de faire des choix pour les autres - oui, évidemment, pour des raisons de sécurité; je n'en vois pas d'autres, légitimes.
Et comme être homo ou hétéro n'est pas un choix... voilà !

Je ne suis pas là pour lui jeter la pierre, mais je ne suis pas là pour la plaindre non plus.
Ras le bol des gens incapables de prendre la mesure de l'importance de la vie humaine au bon moment. Il faut toujours qu'il y ait des drames et des catastrophes pour que certains soient capable d'être tolérants et généreux ! Et bien moi, ça me gonfle prodigieusement !


@LadyC a écrit:Euh, il me semble au contraire que la fin de son écrit montre qu'elle a pris conscience qu'ils avaient fait le mauvais choix. Elle parle de lui avoir "appris à se haïr lui-même", de sa prise de conscience que la sexualité fait partie de l'individu...
Pourquoi questionnerait-elle sa foi ? Elle a le droit de rester chrétienne tout de même. Il me semble que ce qui a changé pour elle, c'est qu'elle s'est rendu compte que chrétienté n'excluait pas homosexualité. Et que c'est le message qu'elle veut faire passer.

Lorsqu'une religion t'empêche d'être tolérant et généreux, même (et surtout) avec tes propres enfants, moi je dis qu'il y a un gros, très gros problème.

Bref, l'absence de libre arbitre m'est insupportable.

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le témoignage de Linda Robertson, chrétienne, sur la mort de son fils gay.

Message par LadyC le Sam 13 Juil 2013 - 16:07

Sauf que ce n'est pas la religion en elle-même qui empêche quoi que ce soit ; on a plein de croyants sur ce forum même qui ne sont pas homophobes ! Si quelqu'un dit que c'est Jésus qui rejette l'homosexualité, c'est un idiot, voilà tout. Ce n'est pas la religion qui est responsable : c'est la bêtise.

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Un ami, des amis ; un souci, des soucis.
Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._
 Smile

LadyC
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le témoignage de Linda Robertson, chrétienne, sur la mort de son fils gay.

Message par Marphise le Sam 13 Juil 2013 - 16:12

@Chocolat a écrit:

@LadyC a écrit:Euh, il me semble au contraire que la fin de son écrit montre qu'elle a pris conscience qu'ils avaient fait le mauvais choix. Elle parle de lui avoir "appris à se haïr lui-même", de sa prise de conscience que la sexualité fait partie de l'individu...
Pourquoi questionnerait-elle sa foi ? Elle a le droit de rester chrétienne tout de même. Il me semble que ce qui a changé pour elle, c'est qu'elle s'est rendu compte que chrétienté n'excluait pas homosexualité. Et que c'est le message qu'elle veut faire passer.

Lorsqu'une religion t'empêche d'être tolérant et généreux, même (et surtout) avec tes propres enfants, moi je dis qu'il y a un gros, très gros problème.

Bref, l'absence de libre arbitre m'est insupportable.

Je suis d'accord avec toi, mais j'analyse l'épisode différemment. Justement, elle s'est -- enfin -- rendu compte que sa foi ne lui imposait pas de rejeter son fils comme elle l'a fait. En fait, elle pensait que sa foi, dans la perspective fondamentaliste dans laquelle elle se trouvait auparavant lui imposait de diriger son fils dans une voie. Et quand elle s'est rendu compte trop tard qu'en fait, ça avait détruit son fils, elle a compris que ce que lui demandait sa religion, c'était justement d'aimer son fils comme il était, sans juger. Juste comme son fils, gay ou pas gay... Malheureusement, il a fallu qu'elle le perde pour avoir cette prise de conscience... No

Lady C, j'approuve à 100% ce que tu dis.

Marphise
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le témoignage de Linda Robertson, chrétienne, sur la mort de son fils gay.

Message par Chocolat le Sam 13 Juil 2013 - 16:42

@LadyC a écrit:Sauf que ce n'est pas la religion en elle-même qui empêche quoi que ce soit ; on a plein de croyants sur ce forum même qui ne sont pas homophobes ! Si quelqu'un dit que c'est Jésus qui rejette l'homosexualité, c'est un idiot, voilà tout. Ce n'est pas la religion qui est responsable : c'est la bêtise.

Heu... c'est un peu ce que je disais plus haut, sauf que j'avais utilisé le mot "connerie" ! Smile 

Mon dernier propos répondait à ta question "Pourquoi questionnerait-elle sa foi ?"
Parce qu'elle n'en a pas compris le sens, de toute évidence...



@Marphise a écrit:
Je suis d'accord avec toi, mais j'analyse l'épisode différemment. Justement, elle s'est -- enfin -- rendu compte que sa foi ne lui imposait pas de rejeter son fils comme elle l'a fait. En fait, elle pensait que sa foi, dans la perspective fondamentaliste dans laquelle elle se trouvait auparavant lui imposait de diriger son fils dans une voie. Et quand elle s'est rendu compte trop tard qu'en fait, ça avait détruit son fils, elle a compris que ce que lui demandait sa religion, c'était justement d'aimer son fils comme il était, sans juger. Juste comme son fils, gay ou pas gay... Malheureusement, il a fallu qu'elle le perde pour avoir cette prise de conscience... No

Lady C, j'approuve à 100% ce que tu dis.

Je comprends parfaitement l'idée du "mieux vaut tard que jamais".
Sauf que perso, elle ne me suffit plus, pour les choses importantes de la vie, voilà tout.
En fait, je la trouve trop déresponsabilisante.

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le témoignage de Linda Robertson, chrétienne, sur la mort de son fils gay.

Message par LadyC le Sam 13 Juil 2013 - 16:53

Chocolat, désolée pour le malentendu Smile

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Un ami, des amis ; un souci, des soucis.
Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._
 Smile

LadyC
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le témoignage de Linda Robertson, chrétienne, sur la mort de son fils gay.

Message par gelsomina31 le Sam 13 Juil 2013 - 18:08

@Chocolat a écrit:(...)
Je comprends parfaitement l'idée du "mieux vaut tard que jamais".
Sauf que perso, elle ne me suffit plus, pour les choses importantes de la vie, voilà tout.
En fait, je la trouve trop dé-responsabilisante.

Chocolat : topela 

_________________
Fear buildswalls.Hope builds bridges !

Salut et fraternité!

gelsomina31
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le témoignage de Linda Robertson, chrétienne, sur la mort de son fils gay.

Message par Reine Margot le Sam 13 Juil 2013 - 18:51

là, de toute évidence elle a pris conscience de sa responsabilité dans l'affaire et va vivre avec sa culpabilité le reste de sa vie.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le témoignage de Linda Robertson, chrétienne, sur la mort de son fils gay.

Message par henriette le Sam 13 Juil 2013 - 21:49

C'est tellement triste. Like a Star @ heaven 

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le témoignage de Linda Robertson, chrétienne, sur la mort de son fils gay.

Message par Chocolat le Dim 14 Juil 2013 - 2:10

@LadyC a écrit:Chocolat, désolée pour le malentendu Smile

Il n'y a pas de problème. Smile 

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le témoignage de Linda Robertson, chrétienne, sur la mort de son fils gay.

Message par titeprof le Dim 14 Juil 2013 - 9:40

Je lis ce témoignage et ça me fait tellement mal... et je pense à mes parents, qui ne m'ont jamais fait la moindre remarque, qui ont juste continué de m'aimer inconditionnellement. J'ai beaucoup de chances...

_________________
[center]Je suis comme le ciel, rien ne s'accroche à moi (mantra)

titeprof
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le témoignage de Linda Robertson, chrétienne, sur la mort de son fils gay.

Message par Chocolat le Dim 14 Juil 2013 - 12:47

C'est super, titeprof ! Smile 

(même si je reconnais que j'aimerais pourvoir dire "C'est normal !", tout simplement)

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum