Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
may68
Neoprof expérimenté

Re: L'urgence, c'est de faire pression sur les syndicats pour une réforme du nombre

par may68 le Sam 14 Déc 2013 - 16:24
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
atrium
Neoprof expérimenté

Re: L'urgence, c'est de faire pression sur les syndicats pour une réforme du nombre

par atrium le Sam 14 Déc 2013 - 18:02
C'est sûr que se battre avec le SNUIPP pour une autre réforme avec plus d'heures de réunion, ce n'est pas très motivant.

_________________
It's okay to be a responsible member of society if only you know what you're going to be held responsible for.

John Brunner, The Jagged Orbit
avatar
arcenciel
Grand Maître

Re: L'urgence, c'est de faire pression sur les syndicats pour une réforme du nombre

par arcenciel le Sam 14 Déc 2013 - 18:05
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:C'est sûr que se battre avec le SNUIPP pour une autre réforme avec plus d'heures de réunion, ce n'est pas très motivant.
Même pas en rêve. Qu'on nous fiche la paix! C'est pourtant simple.
may68
Neoprof expérimenté

Re: L'urgence, c'est de faire pression sur les syndicats pour une réforme du nombre

par may68 le Sam 14 Déc 2013 - 18:19
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:C'est sûr que se battre avec le SNUIPP pour une autre réforme avec plus d'heures de réunion, ce n'est pas très motivant.

oui c'est ce qu'ils ont obtenu pour les ZEP :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ô secours j'en veux pas de leurs heures de réunions en plus ! affraid furieux 
avatar
Sibylle
Neoprof expérimenté

Re: L'urgence, c'est de faire pression sur les syndicats pour une réforme du nombre

par Sibylle le Sam 14 Déc 2013 - 19:28
Merci pour ce temps, Oli54 ! Je suis tout à fait d'accord avec toi !
elena3
Fidèle du forum

Re: L'urgence, c'est de faire pression sur les syndicats pour une réforme du nombre

par elena3 le Sam 14 Déc 2013 - 20:02
Depuis le début, on répète que mettre des sous dans cette réforme est une aberration ! Non seulement il y a des classes surchargées, des classes sans remplaçants mais Peillon trouve du fric pour "aider" les communes à financer du périscolaire. Purée, les municipalités n'ont plus de sous pour repeindre les locaux , travaux, fournitures, sorties et on leur colle ce pxxxx de truc par dessus !! furieux furieux Pire, dans les RPI, personne ne sait comment trouver l'argent pour les bus et quels horaires adopter !! Je suis de plus en plus furax, on se fout du monde !
avatar
oli54
Niveau 5

Faire pression sur les syndicats pour qu'ils proposent une autre réforme (et pas sur les rythmes)

par oli54 le Lun 16 Déc 2013 - 17:45
Il faut faire pression sur les syndicats pour qu'ils proposent une réforme des effectifs et pas du rythme

Les syndicats doivent arrêter de se battre sur le terrain glissant imposé par le ministre

Ce changement des rythmes est la dernière des priorités selon les professeurs (p24 enquête Harris pour le Snuipp)

Il faut que les syndicats écoutent leur base.
Il faut faire entendre ce qui nous semble prioritaire : baisser les effectifs (enquête Harris pour le Snuipp) et arrêter de demander une autre réforme des rythmes

C'est quoi une bonne réforme ?
C'est une réforme qui s'attaque au principal problème et qui fait l'adhésion du plus grand nombre.


Une majorité d'enseignant ont identifié le problème : les effectifs (p24 enquête Harris pour le Snuipp).
La bonne réforme, c'est la réforme qui trouvera des solutions pour baisser les effectifs.
Il ne faut pas une réforme qui touche à tout, sinon les efforts seront dilués.
Il ne faut pas une réforme dont les enseignants ne veulent pas, sinon ils mettront des bâtons dans les roues de la réforme.
Qui est contre baisser la moyenne des élèves par classe ?
Ni les profs, ni les parents (à condition que cela ne fasse pas mourir des villages), ni les enfants.

En janvier va se tenir des congrès de syndicats, c'est le moment où jamais de faire entendre votre voix... en téléphonant, en écrivant à la permanence

Et ce qui est bien c'est de donner son opinion sans être syndiqués...
J'ai fait le test et ça marche : j'ai téléphoné au Snuipp, en leur donnant mon opinion et ils ne sont pas sectaires, ils écoutent nos doléances sans demander d'abord si on est syndiqués...
L'idéal, c'est même de les menacer de ne pas renouveler son adhésion si le syndicat ne défend pas une autre réforme ! même si on n'est pas adhérent à leur syndicat...  yesyes 

Allez un bon geste contre Peillon, téléphonez au syndicat du coin pour leur mettre la pression et faire entendre votre voix : on ne veut pas d'une autre réforme des rythmes, on veut une réforme qui travaille à une seule chose : la baisse des effectifs.
Bon si vous pensez que la priorité c'est la création de postes de Rased, eh ben faites vous plaisir !

Et pourquoi ne pas faire la même chose pour les fédération de parents d'élèves ?



Et cela demande une réforme spécifique si l'on veut diminuer la moyenne de élèves par classe :

faut-il augmenter le budget ou faire des choix différents dans le budget actuel ?

à quoi doivent servir d'éventuelles créations de poste ? en maternelle ou en primaire ?

y-a-t-il des enseignants qui n'ont pas de classe ?

comment augmenter les effectifs dans les classes avec un très faible effectif ? à quelles conditions ?

qui doit être chargé des inscriptions ? le maire, l'inspecteur ou les directeurs ?

quel doit être le nombre maximum d'élèves dans une classe à l'école primaire ?

quel est le nombre mininum d'élèves dans une classe à l'école primaire en dessous duquel on peut faire une fermeture ?

faut-il qu'il y ait plus d'élèves par classe en maternelle ?

comment obliger les communes à avoir suffisamment de locaux scolaires ?

faut-il créer des classes tampons qui ouvrent et qui ferment en fonction des fluctuations d'effectifs ?

comment obliger les communes à avoir des locaux décents ?

On le voit toutes ces questions ne sont pas neutres, il convient de réfléchir, de faire des choix.

Et il y en a certainement d'autres...



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
atrium
Neoprof expérimenté

Re: L'urgence, c'est de faire pression sur les syndicats pour une réforme du nombre

par atrium le Lun 16 Déc 2013 - 18:22
32 par classe le seuil d'ouverture en maternelle hors zep dans les Bouches du Rhône...

Edit: le changement, c'est maintenant, nous sommes descendus à 31 cette année.  woohoo 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
oli54
Niveau 5

Re: L'urgence, c'est de faire pression sur les syndicats pour une réforme du nombre

par oli54 le Lun 16 Déc 2013 - 18:46
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:32 par classe le seuil d'ouverture en maternelle hors zep dans les Bouches du Rhône...

Edit: le changement, c'est maintenant, nous sommes descendus à 31 cette année.  woohoo 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


oli54 : ne te plains pas : 33 dans le 54 !
avatar
atrium
Neoprof expérimenté

Re: L'urgence, c'est de faire pression sur les syndicats pour une réforme du nombre

par atrium le Lun 16 Déc 2013 - 19:12
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:32 par classe le seuil d'ouverture en maternelle hors zep dans les Bouches du Rhône...

Edit: le changement, c'est maintenant, nous sommes descendus à 31 cette année.  woohoo 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


oli54 : ne te plains pas : 33 dans le 54 !

 affraid  Ils vous ont construit des amphis dans les salles de classe?
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: L'urgence, c'est de faire pression sur les syndicats pour une réforme du nombre

par coindeparadis le Lun 16 Déc 2013 - 20:20
De tels effectifs minimaux ? C'est indécent.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
Jim Thompson
Expert

Re: L'urgence, c'est de faire pression sur les syndicats pour une réforme du nombre

par Jim Thompson le Lun 16 Déc 2013 - 20:36
c'est sûr qu'il est urgent de baisser les effectifs
mon fils est en MS c'est sa 3° année de Maternelle (il est rentré à 2.5ans)
et bien 3 ans de classe à 30! (et en nouveau rythme cette année!!)
Donc
baissons les effectifs
Augmentons les salaires!

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU
avatar
atrium
Neoprof expérimenté

Re: L'urgence, c'est de faire pression sur les syndicats pour une réforme du nombre

par atrium le Lun 16 Déc 2013 - 20:37
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:De tels effectifs minimaux ? C'est indécent.

Ce sont des maximas. C'est déjà assez dur comme ça.
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: L'urgence, c'est de faire pression sur les syndicats pour une réforme du nombre

par coindeparadis le Lun 16 Déc 2013 - 20:41
Alors de nombreuses classes fonctionnent a maxima...

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
elena3
Fidèle du forum

Re: L'urgence, c'est de faire pression sur les syndicats pour une réforme du nombre

par elena3 le Lun 16 Déc 2013 - 20:48
Dans mon dpt, tous les seuils dd'ouverture de classe ont été revus à la hausse (mater, ZEP...) et on se retrouve avec les mêmes nombres que sous....Allègre !
Un signe peut-être...
avatar
atrium
Neoprof expérimenté

Re: L'urgence, c'est de faire pression sur les syndicats pour une réforme du nombre

par atrium le Lun 16 Déc 2013 - 20:53
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Alors de nombreuses classes fonctionnent a maxima...

Les seuils d'ouverture et de fermeture ont été resserrés ce qui permet effectivement de bien bourrer les classes. Les municipalités, à Marseille par exemple, refusent parfois des ouvertures faute de locaux.

Sinon, il est effectivement urgent de faire faire aux enfants de l'optimist dans le Vieux Port. Chacun ses priorités...
avatar
arguin
Niveau 8

Re: L'urgence, c'est de faire pression sur les syndicats pour une réforme du nombre

par arguin le Lun 16 Déc 2013 - 20:56
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Alors de nombreuses classes fonctionnent a maxima...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

 affraid + 1000
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: L'urgence, c'est de faire pression sur les syndicats pour une réforme du nombre

par coindeparadis le Lun 16 Déc 2013 - 22:27
Ici on gère l'étroitesse des locaux  avec les parents qui ne travaillent pas.
Pas de cantine si l'un des deux parents est au foyer (ou au chômage), la sieste à la maison (on ramène son enfant à 15h30 !) là aussi si l'un des parents ne travaille pas.


Dernière édition par coindeparadis le Mar 17 Déc 2013 - 11:38, édité 1 fois
Tazon
Niveau 9

Re: L'urgence, c'est de faire pression sur les syndicats pour une réforme du nombre

par Tazon le Mar 17 Déc 2013 - 10:36
C'est à double tranchant, d'insister sur le nombre d'élèves. Autant il paraît évident que les classes de maternelle dont vous parlez sont surchargées, autant se focaliser sur le nombre d'élèves au collège ou au lycée revient à demander une heure de plus pour un condamné à mort. Le problème est bien plus profond, il n'est même pas dans le manque total de moyens (voir ce qu'on dépense dans le matériel informatique sous-employé par exemple) mais dans l'affectation de ces moyens. Il faudra toujours plus de moyens, pour essayer de mener à bien des missions impossibles (emmener en troisième des élèves avec des troubles cognitifs et/ ou comportementaux par exemple, ou des élèves qui plus simplement ne savent ni lire ni compter). Est-ce que demander des moyens supplémentaires n'est pas en quelque sorte accepter la situation inacceptable, à condition qu'on nous donne de quoi la gérer plus ou moins sans la résoudre?

J'en ai eu une classe  à quinze dont je ne pouvais rien faire, c'était juste plus confortable qu'à 20. Et ils auraient été six que ça n'aurait rien changé au fait qu'ils ne savaient pas lire. Et ceci dit, c'était tout de même moins confortable et performant qu'une classe de 28 qui fonctionne à peu près normalement, qui certes n'existe pas si la classe à 15 n'existe pas pour la décharger des cas lourds.
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: L'urgence, c'est de faire pression sur les syndicats pour une réforme du nombre

par coindeparadis le Mar 17 Déc 2013 - 11:40
+ 10. Ma pire expérience, une classe de 8 BEP, qui étaient là "de force" et dont la principale occupation était de pourrir le cours qu'elle que soit la discipline (y compris en atelier). A côté de cela, j'ai eu 36 BTS, en amphi et aucun souci ...

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
atrium
Neoprof expérimenté

Re: L'urgence, c'est de faire pression sur les syndicats pour une réforme du nombre

par atrium le Mar 17 Déc 2013 - 18:32
Plutôt d'accord avec toi Tazon sauf pour les plus jeunes (maternelle et CP), qui ont besoin de plus d'attention. Réclamer des moyens spécialisés (voire le message de Ronin dans la section primaire) en revanche, c'est nécessaire. J'ai eu 31 CM2 avec 2 non francophones et l'année s'est passée tranquillement. En revanche, 23 CE2 en zone violence avec 4 AVS, c'est faisable mais franchement lourd et pas très efficace.

_________________
It's okay to be a responsible member of society if only you know what you're going to be held responsible for.

John Brunner, The Jagged Orbit
elena3
Fidèle du forum

Re: L'urgence, c'est de faire pression sur les syndicats pour une réforme du nombre

par elena3 le Mar 17 Déc 2013 - 21:28
Ce n'est plus sur les syndicats qu'il faut faire pression (le SE comme le Snuipp règlent leurs comptes en interne diable ) mais bien sur tous les candidats aux municipales. Je suggère d'ailleurs que toutes les équipes enseignantes adressent un courrier aux candidats afin de connaître leurs intentions concernant la mise en oeuvre des rythmes. Je pense qu'il est salutaire de ranimer la braise ou mettre le feu pour ceux qui n'ont pas encore mesuré le danger .   diable 
avatar
atrium
Neoprof expérimenté

Re: L'urgence, c'est de faire pression sur les syndicats pour une réforme du nombre

par atrium le Mar 17 Déc 2013 - 22:23
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Ce n'est plus sur les syndicats qu'il faut faire pression (le SE comme le Snuipp règlent leurs comptes en interne diable ) mais bien sur tous les candidats aux municipales. Je suggère d'ailleurs que toutes les équipes enseignantes adressent un courrier aux candidats afin de connaître leurs intentions concernant la mise en oeuvre des rythmes. Je pense qu'il est salutaire de ranimer la braise ou mettre le feu pour ceux qui n'ont pas encore mesuré le danger .   diable 

La grève massive du 14 novembre a bien fait comprendre aux maires des Bouches du Rhône qu'il n'y avait que des coups à prendre, auprès des électeurs comme auprès des personnels enseignants et terrioriaux, en essayant d'appliquer ce texte et plus d'un maire socialiste rêve d'un enterrement en douceur du projet.  Razz 
elena3
Fidèle du forum

Re: L'urgence, c'est de faire pression sur les syndicats pour une réforme du nombre

par elena3 le Mar 17 Déc 2013 - 22:26
Ça date d'aujourd'hui (17/12/2013)
LA MAIRIE DExxxx VIENT DE PRENDRE POSITION POUR LE RETRAIT DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES !
Le Sénateur-Maire de xxxx a fait adopter samedi dernier un voeu demandant le retrait de la réforme des rythmes scolaires en 2014. Il pointe dans son texte notamment le coût de la réforme, entre 1,5 et 2,5 millions d'euros pour la ville, et son impact négatif sur l'activité des associations sportives et de loisirs.
L'Adjoint au Maire, chargé des affaires scolaires, qui est également ancien Inspecteur d'Académie, a voté pour ce voeu en précisant qu'il estimait nécessaire une réforme des rythmes scolaires, mais que la mise en oeuvre de celle-ci était "désinvolte et désastreuse".

Cette annonce est un véritable séisme dans le département !
Alors que xxxxxfait partie des 2 communes qui ont rendu un PEDT,
que la municipalité avait clairement soutenu la réforme
et soigneusement préparé sa mise en oeuvre pour 2014,
ce revirement démontre qu'elle est inapplicable !


 yesyes 
avatar
Zenxya
Doyen

Re: L'urgence, c'est de faire pression sur les syndicats pour une réforme du nombre

par Zenxya le Mar 17 Déc 2013 - 22:54
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Ce n'est plus sur les syndicats qu'il faut faire pression (le SE comme le Snuipp règlent leurs comptes en interne diable ) mais bien sur tous les candidats aux municipales. Je suggère d'ailleurs que toutes les équipes enseignantes adressent un courrier aux candidats afin de connaître leurs intentions concernant la mise en oeuvre des rythmes. Je pense qu'il est salutaire de ranimer la braise ou mettre le feu pour ceux qui n'ont pas encore mesuré le danger .   diable 

C'est une très bonne idée !!! Cela remontera certainement en hauts lieux.
avatar
carolette
Neoprof expérimenté

Re: L'urgence, c'est de faire pression sur les syndicats pour une réforme du nombre

par carolette le Mer 18 Déc 2013 - 8:41
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Ça date d'aujourd'hui (17/12/2013)
LA MAIRIE DExxxx VIENT DE PRENDRE POSITION POUR LE RETRAIT DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES !
Le Sénateur-Maire de xxxx a fait adopter samedi dernier un voeu demandant le retrait de la réforme des rythmes scolaires en 2014. Il pointe dans son texte notamment le coût de la réforme, entre 1,5 et 2,5 millions d'euros pour la ville, et son impact négatif sur l'activité des associations sportives et de loisirs.
L'Adjoint au Maire, chargé des affaires scolaires, qui est également ancien Inspecteur d'Académie, a voté pour ce voeu en précisant qu'il estimait nécessaire une réforme des rythmes scolaires, mais que la mise en oeuvre de celle-ci était "désinvolte et désastreuse".

Cette annonce est un véritable séisme dans le département !
Alors que xxxxxfait partie des 2 communes qui ont rendu un PEDT,
que la municipalité avait clairement soutenu la réforme
et soigneusement préparé sa mise en oeuvre pour 2014,
ce revirement démontre qu'elle est inapplicable !


 yesyes 

As-tu un lien à nous communiquer ?
Contenu sponsorisé

Re: L'urgence, c'est de faire pression sur les syndicats pour une réforme du nombre

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum