Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
John
Médiateur

Faut-il appeler les enfants intellectuellement précoces des "zèbres" ?

par John le Lun 28 Oct 2013 - 14:18
La tendance est de plus en plus d'appeler les EIP des "zèbres".

Que pensez-vous de cette appellation ? Personnellement, elle me semble assez peu heureuse.

Pour plus d'informations :
www.zebrasurdoue.com
Site de l'Association ZEBRA pour enfants, adolescents et adultes surdoués, présidée par la psychologue Jeanne Siaud-Facchin.

Les maux inavoués des adultes surdoués - Le Monde
http://www.lemonde.fr/vous/article/2012/05/14/les-maux-inavoues-des-adultes-surdoues_1700385_3238.html
14 mai 2012 - "La psychologue surnomme affectueusement ses patients "les zèbres", animaux avec lesquels les surdoués partagent grâce et gaucherie".

Zebras Crossing : rencontres entre surdoués, HP, HQI,... zèbres !  
zebrascrossing.free.fr
Zebras Crossing : site de rencontres entre surdoués HP, HQI, EIP, EP ou "tout simplement des zèbres".

Les tribulations d'un petit zèbre
http://les-tribulations-dun-petit-zebre.com
"Zèbre & maman de petit Zèbre, j'ai crée ce blog qui reprend des tranches de vie dans notre petite famille atypique, ainsi que quelques pistes (toutes personnelles) permettant de mieux comprendre ce qu’est le surdouement".


Dernière édition par John le Lun 28 Oct 2013 - 14:31, édité 1 fois (Raison : correction des liens)

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
User17706
Enchanteur

Re: Faut-il appeler les enfants intellectuellement précoces des "zèbres" ?

par User17706 le Lun 28 Oct 2013 - 14:19
«surdouement» me affraid nettement plus que «zèbre».

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
John
Médiateur

Re: Faut-il appeler les enfants intellectuellement précoces des "zèbres" ?

par John le Lun 28 Oct 2013 - 14:21
EIP me semblait très bien : je ne comprends pas cette volonté de remplacer cette expression par zèbre.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
InvitéeLoCha
Fidèle du forum

Re: Faut-il appeler les enfants intellectuellement précoces des "zèbres" ?

par InvitéeLoCha le Lun 28 Oct 2013 - 14:24
Un enfant surdoué : cela n'existe pas. Sur quels critères mesure-t on l'intelligence?y a des enfants qui sont mentalement, psychologiquement en avance sur d'autres.Il existe 8 formes d'intelligence que ne mesure pas le Qi . Les grands savants, écrivains et artistes, avaient-ils des QI très élevés?
avatar
Olympias
Prophète

Re: Faut-il appeler les enfants intellectuellement précoces des "zèbres" ?

par Olympias le Lun 28 Oct 2013 - 14:26
Ce n'est pas très malin... J'étais une enfant précoce, j'imagine mes parents m'appeler zèbre !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! :shock: 
avatar
philann
Doyen

Re: Faut-il appeler les enfants intellectuellement précoces des "zèbres" ?

par philann le Lun 28 Oct 2013 - 14:26
Je ne trouve pas l'appellation "animale" très heureuse non plus à moins de vouloir donner une appellation moins médicale ou scientifique et de se rapprocher plus du vécu, ressenti... (grâce et gaucherie)...

Mais ça me semble nuisible à terme pour développer une prise en charge adéquate dans les établissements scolaires...

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne
avatar
John
Médiateur

Re: Faut-il appeler les enfants intellectuellement précoces des "zèbres" ?

par John le Lun 28 Oct 2013 - 14:26
Un enfant surdoué : cela n'existe pas.
Je crois que ce terme est abandonné depuis au moins 15 ans, et qu'il ne plaisait de toute façon à strictement personne.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
InvitéeLoCha
Fidèle du forum

Re: Faut-il appeler les enfants intellectuellement précoces des "zèbres" ?

par InvitéeLoCha le Lun 28 Oct 2013 - 14:29
@John a écrit:
Un enfant surdoué : cela n'existe pas.
Je crois que ce terme est abandonné depuis au moins 15 ans, et qu'il ne plaisait de toute façon à strictement personne.
intellectuellement précoce n'est pas non plus significatif ni mieux.
avatar
John
Médiateur

Re: Faut-il appeler les enfants intellectuellement précoces des "zèbres" ?

par John le Lun 28 Oct 2013 - 14:30
Autant je comprends que tu critiques "surdoué", autant je ne comprends pas pour EIP. Un enfant qui est capable de faire à 7 ans ce que d'autres ne feront qu'à 10 ans : c'est bien résumé par "EIP", mais mal résumé par "surdoué".

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
Oudemia
Empereur

Re: Faut-il appeler les enfants intellectuellement précoces des "zèbres" ?

par Oudemia le Lun 28 Oct 2013 - 14:34
Il y a aussi HPI -Haut Potentiel Intellectuel, qui montre bien que c'est du potentiel, quant à savoir ce qu'on en fera...

zèbre, vraiment, No, mais je sens que ça va être repris par les médias pale 
InvitéeLoCha
Fidèle du forum

Re: Faut-il appeler les enfants intellectuellement précoces des "zèbres" ?

par InvitéeLoCha le Lun 28 Oct 2013 - 14:35
Comment mesure t on cette intelligence précoce? Par des tests?
InvitéPas
Niveau 10

Re: Faut-il appeler les enfants intellectuellement précoces des "zèbres" ?

par InvitéPas le Lun 28 Oct 2013 - 14:43
Pour répondre à la question initiale : Je ne sais pas.
J'ai tendance à croire qu'il y a surtout des opportunités d'expression, voire d'épanouissement, d'un potentiel que les enfants ont tous. J'ai vu des enfants étrangers apprendre notre langue avec une rapidité déconcertante. Je pense que ce qui fait la différence, c'est la motivation. Je pense que beaucoup de choses grignotent la motivation (la télé, par exemple).
"Zèbre" c'est une une tentative d'appréhender l'identité EIP (qui n'existe pas forcément) de manière rigolote, me semble-t-il. Mais ça ne me met pas forcément plus à l'aise.

_________________
"L'ENT idéal ne serait constitué que d'une poubelle et la seule fonction de l'ENT serait de se mettre lui-même dans sa propre poubelle de façon récursive et sans mécanisme de sortie." Dugong

"S'il arrive que tu tombes, apprends vite à chevaucher ta chute. Que ta chute devienne ton cheval pour continuer ton voyage." Frankétienne
I love you
User17706
Enchanteur

Re: Faut-il appeler les enfants intellectuellement précoces des "zèbres" ?

par User17706 le Lun 28 Oct 2013 - 14:52
Si les concernés eux-mêmes (càd d'abord leurs familles) se saisissent de cette appellation, à supposer qu'ils soient une majorité à le faire, il n'y aura qu'à s'incliner, de toute façon.

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
falblabla
Niveau 7

Re: Faut-il appeler les enfants intellectuellement précoces des "zèbres" ?

par falblabla le Lun 28 Oct 2013 - 15:10
Les ex EIP (adultes aujourd'hui) et les EIP que j'ai pu connaitre n'ont qu'un souci : être considéré comme des lambdas.
Leur intelligence est suffisamment difficile à gérer dans ce monde de brutes pour qu'on leur donne des sobriquets.
Personnellement, de l'âne au zèbre,...c'est déplacé.
avatar
dandelion
Grand sage

Re: Faut-il appeler les enfants intellectuellement précoces des "zèbres" ?

par dandelion le Lun 28 Oct 2013 - 15:33
Tous les EIP ne sont pas 'gauches', et supposer que toutes les personnes ayant un Q.I. élevé le sont me paraît quasiment raciste. Ensuite, tout ce qui contribue à enfermer les enfants ou les personnes dans des schémas est de toute façon une négation de l'individu.
Par contre il y a des enfants plus intelligents et plus rapides que les autres, comme il y en a qui courent plus vite que les autres. Mais dans un environnement défavorable, les coureurs rapides peuvent devenir des adultes obèses: l'important c'est que l'environnement soit favorable pour tous, pas de coller des étiquettes avec QR code sur les gens.
Invité
Invité

Re: Faut-il appeler les enfants intellectuellement précoces des "zèbres" ?

par Invité le Mar 29 Oct 2013 - 11:57
Bonjour à tous, juste pour éviter que l'appellation "zèbre" soit assimilée à un sobriquet peu flatteur..une citation de J-S Fachin, qui a le mérite d'être bien écrite: "Le zèbre, cet animal différent, cet équidé qui est le seul que l’homme ne peut apprivoiser, qui se distingue nettement des autres dans la savane tout en utilisant ses rayures pour se dissimuler, qui a besoin des autres pour vivre et prend un soin très important de ses petits, qui est tellement différent tout en étant pareil. Et puis, comme nos empreintes digitales, les rayures des zèbres sont uniques et leur permettre de se reconnaître entre eux. Chaque zèbre est différent."
Je continuerai à défendre tous ces gens « rayés » comme si ces rayures évoquaient aussi des coups de griffe que la vie peut leur donner. Je continuerai à leur expliquer que leurs rayures sont aussi de formidables particularités qui peuvent les sauver d’un grand nombre de pièges et de dangers. Qu’elles sont magnifiques et qu’ils peuvent en être fiers. Sereinement."
En tant qu'HQI, et maman d'une fratrie d'EIP, je souhaiterai qu'avant de dénigrer, on essaye de comprendre, il y a des sources d'info très complètes et très bien faites. cf liens au début du sujets) Et peu importe le nom qu'on leur donne du moment qu'on essaye de les comprendre... je regrette fortement qu'une formation ne soit pas offerte (il y a des conférences ANPEIP ...accessibles à tous). L'urgence est dans le dialogue parents/enseignants, dans la coopération...tant qu'il y aura des peurs stériles et des incompréhensions, rien n'avancera. sentiments cordiaux à tous. :aah: il manque un zèbre dans vos émoticones!
InvitéPas
Niveau 10

Re: Faut-il appeler les enfants intellectuellement précoces des "zèbres" ?

par InvitéPas le Mar 29 Oct 2013 - 12:06
zebrillone a écrit: je regrette fortement qu'une formation ne soit pas offerte (il y a des conférences ANPEIP ...accessibles à tous). L'urgence est dans le dialogue parents/enseignants, dans la coopération...tant qu'il y aura des peurs stériles et des incompréhensions,
Bonjour
-j'ai eu une formation l'an dernier
-les choses changent
-ne pas oublier que les enseignants ne sont pas forcément des gens "normaux", il y a fort à parier que beaucoup ont été précoces ou ce genre de choses.

_________________
"L'ENT idéal ne serait constitué que d'une poubelle et la seule fonction de l'ENT serait de se mettre lui-même dans sa propre poubelle de façon récursive et sans mécanisme de sortie." Dugong

"S'il arrive que tu tombes, apprends vite à chevaucher ta chute. Que ta chute devienne ton cheval pour continuer ton voyage." Frankétienne
I love you
avatar
falblabla
Niveau 7

Re: Faut-il appeler les enfants intellectuellement précoces des "zèbres" ?

par falblabla le Mar 29 Oct 2013 - 13:47
zebrillone a écrit: L'urgence est dans le dialogue parents/enseignants, dans la coopération...tant qu'il y aura des peurs stériles
????????
avatar
lilith888
Esprit éclairé

Re: Faut-il appeler les enfants intellectuellement précoces des "zèbres" ?

par lilith888 le Mar 29 Oct 2013 - 14:01
zebrillone a écrit:
En tant qu'HQI, et maman d'une fratrie d'EIP, je souhaiterai qu'avant de dénigrer, on essaye de comprendre, il y a des sources d'info très complètes et très bien faites. cf liens au début du sujets) Et peu importe le nom qu'on leur donne du moment qu'on essaye de les comprendre... je regrette fortement qu'une formation ne soit pas offerte (il y a des conférences ANPEIP ...accessibles à tous).
Trop de sigles tue le sigle
avatar
lilith888
Esprit éclairé

Re: Faut-il appeler les enfants intellectuellement précoces des "zèbres" ?

par lilith888 le Mar 29 Oct 2013 - 14:02
Passacaille a écrit:
-ne pas oublier que les enseignants ne sont pas forcément des gens "normaux", il y a fort à parier que beaucoup ont été précoces ou ce genre de choses.
Pas compris. Il me semblait que les pourcentages étaient infimes concernant ce type de truc. Ou alors, c'est comme les dys-, il y a le chiffre officiel, puis les multiplications comme des petits pains au final ?
InvitéPas
Niveau 10

Re: Faut-il appeler les enfants intellectuellement précoces des "zèbres" ?

par InvitéPas le Mar 29 Oct 2013 - 14:12
Je pense que quand on est précoce ou hpi ( moi je dis plutôt : très curieux et donc très motivé -tôt, éventuellement- par certaines choses ), il n'est pas étonnant de se diriger vers les métiers du savoir. Même si pour certains "zèbres" l'école est un moment difficile.
Dans les chiffres officiels, il y a les cas diagnostiqués, c'est tout. Je ne suis pas sûre que tous les neo qui ont lu tôt aient passé des tests.

_________________
"L'ENT idéal ne serait constitué que d'une poubelle et la seule fonction de l'ENT serait de se mettre lui-même dans sa propre poubelle de façon récursive et sans mécanisme de sortie." Dugong

"S'il arrive que tu tombes, apprends vite à chevaucher ta chute. Que ta chute devienne ton cheval pour continuer ton voyage." Frankétienne
I love you
avatar
Nasopi
Bon génie

Re: Faut-il appeler les enfants intellectuellement précoces des "zèbres" ?

par Nasopi le Mar 29 Oct 2013 - 14:21
Ma question est : quel est l'intérêt de passer ces fameux tests ? Surtout si, comme il a été dit plus haut, les enfants précoces ne rêvent que d'une chose, être considérés comme des personnes lambda ?
J'ai, chaque année, je ne sais combien d'enfants précoces dans mes classes. Pour le moment je n'en ai eu aucun qui posait un souci particulier.
Je suis quasi sûre que mon aîné fait partie de ces enfants précoces (18 de moyenne générale en seconde, champion d'échecs). C'est un ado en or, qui pour le moment ne m'a jamais posé problème. Pourquoi aller l'em...der à passer des tests ?


Dernière édition par Nasopi le Mar 29 Oct 2013 - 14:22, édité 1 fois

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)
avatar
Stered
Doyen

Re: Faut-il appeler les enfants intellectuellement précoces des "zèbres" ?

par Stered le Mar 29 Oct 2013 - 14:21
@lilith888 a écrit:
Passacaille a écrit:
-ne pas oublier que les enseignants ne sont pas forcément des gens "normaux", il y a fort à parier que beaucoup ont été précoces ou ce genre de choses.
Pas compris. Il me semblait que les pourcentages étaient infimes concernant ce type de truc. Ou alors, c'est comme les dys-, il y a le chiffre officiel, puis les multiplications comme des petits pains au final ?
Non, les chiffres ne sont pas infimes, loin s'en faut. Par contre, il faut distinguer les EIP "suradaptés" (70% d'entre eux, pour qui tout roule sans souci) et les 30% restant, plus ou moins en décrochage.

Je suis dans un collège "spécialisé" EIP (ceux en difficulté scolaire, of course, pas les autres) : bien grand mot pour expliquer que nous en accueillons hors secteur et que nous faisons... ce que nous pouvons face à des parents très en demande à qui il est difficile d'expliquer qu'on nous a collé une belle étiquette et rien d'autre... Heureusement, nous avons pu faire venir l'ANEIP et les collègues de l'établissement Charcot à Joinville qui accueille ce type d'élèves (80 sur 300 chez eux, si mes souvenirs sont bons...).
Cela nous a permis de comprendre, tout simplement, le profil de ces élèves (même si tous restent uniques évidemment) : QI au-dessus de la moyenne, importance de l'hérédité, hypersensibilité, souvent mauvaise image de soi et, éventuellement, perturbation, refus de travail, etc.

Je préfère pour ma part parler de Haut Potentiel (qu'on réalise ou non) que d'EIP. Quant à Zèbre, non, franchement...
User17706
Enchanteur

Re: Faut-il appeler les enfants intellectuellement précoces des "zèbres" ?

par User17706 le Mar 29 Oct 2013 - 14:22
@Nasopi a écrit:Pourquoi aller l'em...der à passer des tests ?
 

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
Stered
Doyen

Re: Faut-il appeler les enfants intellectuellement précoces des "zèbres" ?

par Stered le Mar 29 Oct 2013 - 14:26
@Nasopi a écrit:
Je suis quasi sûre que mon aîné fait partie de ces enfants précoces (18 de moyenne générale en seconde, champion d'échecs). C'est un ado en or, qui pour le moment ne m'a jamais posé problème. Pourquoi aller l'em...der à passer des tests ?
Parce que pour lui tout va bien scolairement, justement Smile

J'ai vu beaucoup d'EIP : pour la grande majorité (même présentés comme très difficiles à leur arrivée en 6e), effectivement, à quelques détails près, ça se passe plutôt bien. Mais il y en a qui sont en souffrance et quand les parents cherchent des raisons, croyant parfois qu'ils ne comprennent rien, qu'ils sont "bêtes" (je l'ai déjà entendu et pas une fois...), on découvre que ce n'est pas le cas.

Mais un test de QI pour moi n'indique pas qu'on est "plus intelligent". Déjà parce qu'il y a plusieurs types d'intelligences, à mon avis. Et ensuite parce que cela signifie aussi être "différemment intelligent" : la pensée linéaire n'est pas la pensée en arborescence, laquelle explique pourquoi certains EIP vont trouver le bon résultat (en maths par exemple), mais être incapables d'expliquer leur démarche. Parce qu'ils ne rembobinent pas un fil, pour suivre leur raisonnement à l'envers, mais plusieurs, qui se croisent, se divisent, etc.
Contenu sponsorisé

Re: Faut-il appeler les enfants intellectuellement précoces des "zèbres" ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum