Accord en vue sur le statut des enseignants : les premières décisions des groupes de travail sur le métier.

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Accord en vue sur le statut des enseignants : les premières décisions des groupes de travail sur le métier.

Message par mathmax le Sam 8 Fév - 11:57

Vincent Peillon touche au but. Sa réforme du statut des enseignants du second degré, très sensible car susceptible de mettre les professeurs dans la rue, est sur le point d’aboutir. Le ministre de l’Education souhaite obtenir le feu vert définitif des syndicats d’enseignants mercredi prochain, jour où ils sont tous sont conviés au ministère pour clore les discussions engagées en novembre. Daniel Robin, co-secrétaire général du SNES-FSU, le syndicat majoritaire, parle d’une réunion « conclusive », tandis que le secrétaire général du SE-UNSA Christian Chevalier prédit que « ça va déboucher ».
Dépoussiérer des textes datant de 1950

L’entourage du ministre, bien que prudent, se dit « en capacité d’avoir une rédaction » du contenu de la réforme. Sauf retournement jugé peu probable, la plupart des syndicats devraient approuver la réforme. Vincent Peillon a relancé les négociations stoppées en décembre, après le report de la réforme des professeurs de classes préparatoires . Et a fait en sorte de s’assurer l’accord du syndicat majoritaire, le SNES-FSU. Restera ensuite à rédiger le nouveau décret, destiné à dépoussiérer des textes datant de 1950 que de nombreux ministres par le passé se sont révélés incapables de réformer.

Que va changer le futur texte ? Pas question de toucher aux fameuses 18 heures ou 15 heures de cours devant les élèves. Trop explosif. Le texte redéfinit le métier des enseignants en prenant en compte tout ce qu’ils font en dehors de leurs heures de cours - travail en équipe, conseil de classe, accompagnement des élèves, échanges avec les parents... Autant de tâches sur lesquelles les textes de 1950 étaient muets.
Transparence sur le mécanisme de paiement des heures

« Le nouveau texte ne va pas changer grand chose pour le travail des enseignants, ni pour les parents d’élèves, indique Christian Chevalier. Mais, sur le mécanisme de paiement des heures, il instaure de la transparence ». Exemple : tous les enseignants de première et terminale, qui ont donc des classes d’examen, auront droit à une compensation, alors que seules certaines disciplines en profitaient jusqu’ici.

Autre élément important : les tâches facultatives de coordinateur de disciplines, de référent culturel... ne feront plus l’objet d’une rémunération au bon vouloir des chefs d’établissement. « On va mettre un terme à des inégalités parfois très importantes d’un établissement à l’autre », se félicite Daniel Robin. Les primes liées à ces responsabilités devraient être payées autour de 1.200 euros par an, sur le modèle de ce qui existe pour le professeur principal. Le paiement sera prélevé sur une enveloppe catégorielle annuelle de 30 millions d'euros. « Les enseignants n’y perdent rien et peuvent y gagner financièrement », poursuit Christian Chevalier. Tandis que le co-secrétaire général du SGEN-CFDT, Frédéric Sève, se réjouit d’un texte qui « fait sauter des verrous et ouvre des perspectives d’évolution du métier ».

Restent quelques exigences syndicales à caler. Le SNES compte, par exemple, obtenir un allègement de service pour les enseignants qui travaillent dans deux établissements. Mais aussi avoir des engagements du ministre sur le collège. « Il faut qu’il précise comment utiliser les 4.000 postes » promis, insiste Frédérique Rolet, co-secrétaire générale du SNES. Qui porte haut, par ailleurs, les demandes de revalorisation salariale pour s’assurer le soutien de la base.
http://www.lesechos.fr/economie-politique/politique/actu/0203299082371-accord-en-vue-sur-le-statut-des-enseignants-648545.php

Quelqu'un en sait-il plus ? Est-ce le retour du rabotage des heures de premières chaires, heures de labo et cie ?

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein

mathmax
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accord en vue sur le statut des enseignants : les premières décisions des groupes de travail sur le métier.

Message par User5899 le Sam 8 Fév - 12:06

@mathmax a écrit:http://www.lesechos.fr/economie-politique/politique/actu/0203299082371-accord-en-vue-sur-le-statut-des-enseignants-648545.php

« Le nouveau texte ne va pas changer grand chose pour le travail des enseignants, ni pour les parents d’élèves, indique Christian Chevalier. Mais, sur le mécanisme de paiement des heures, il instaure de la transparence ». Exemple : tous les enseignants de première et terminale, qui ont donc des classes d’examen, auront droit à une compensation, alors que seules certaines disciplines en profitaient jusqu’ici.
Décidément, chaque fois que le SE ouvre la bouche, c'est soit pour dire une connerie, soit pour mentir. L'affirmation citée est d'une part fausse, d'autre part suffisamment mal formulée pour que la perte que subiront les profs soit maquillée en un gain pour tous. Virez le SE des commissions paritaires !

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accord en vue sur le statut des enseignants : les premières décisions des groupes de travail sur le métier.

Message par Balthazaard le Sam 8 Fév - 12:19

Pour le SE et le SGEN ça ne nous apprend hélas rien...j'en veux surtout aux AUTRES qui vont signer en acceptant d'un côté ce qu'ils dénoncent de l'autre...
En tous cas je pense (si cela se fait) qu'on a pas fini de le regretter.....

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accord en vue sur le statut des enseignants : les premières décisions des groupes de travail sur le métier.

Message par User5899 le Sam 8 Fév - 12:21

@Balthazaard a écrit:Pour le SE et le SGEN ça ne nous apprend hélas rien...j'en veux surtout aux AUTRES qui vont signer en acceptant d'un côté ce qu'ils dénoncent de l'autre...
En tous cas je pense (si cela se fait) qu'on a pas fini de le regretter.....
Ca ne nous apprend rien ? Ah mais, nous sommes en année électorale pour nos représentants, et je tiens à ce que les éléments factuels soient diffusés. Si le SNES ou le SNALC se manquent, qu'ils soient aussi fustigés. Mais pour l'instant, le mensonge éhonté est dans la phrase ci-dessus et il est dû au SE. Que chacun se détermine ensuite, et vote s'il le souhaite pour des menteurs et des idéologues malhonnêtes.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accord en vue sur le statut des enseignants : les premières décisions des groupes de travail sur le métier.

Message par Balthazaard le Sam 8 Fév - 12:32

je voulais dire pour nous qui écrivons dans le forum...

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accord en vue sur le statut des enseignants : les premières décisions des groupes de travail sur le métier.

Message par User5899 le Sam 8 Fév - 12:33

@Balthazaard a écrit:je voulais dire pour nous qui écrivons dans le forum...
Oh mais il y a de jeunes collègues, ici, qui n'ont pas encore les clés en main et ont besoin de pouvoir se faire leur propre opinion.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accord en vue sur le statut des enseignants : les premières décisions des groupes de travail sur le métier.

Message par amour le Sam 8 Fév - 12:41

Et des collègues moins jeunes aussi (dont moi) qui ont besoin de savoir quel syndicat les représente de manière acceptable

amour
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accord en vue sur le statut des enseignants : les premières décisions des groupes de travail sur le métier.

Message par Balthazaard le Sam 8 Fév - 12:43

Moi aussi j'aimerais que les positions soient claires mais on arrive très vite aux limites du système...que faire? dans la mesure où les autres syndicats n'ont pas non plus de position lisible (à part peut être un ou deux, d'ailleurs non représentés chez moi). Cripure si tu as une idée je suis preneur, moi je ne vois plus rien que je puisse faire, j'ai interpellé chez moi les représentants pour leur demander leur position et l'afficher...j'attends toujours , je pense que la moitié de mes collègues (pourtant dans un bahut assez important) ne savent même pas ce qui se passe.
vraiment sans polémique pour moi

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accord en vue sur le statut des enseignants : les premières décisions des groupes de travail sur le métier.

Message par Balthazaard le Sam 8 Fév - 12:46

je suis d'autant plus amer que les SNES a diffusé chez nous un tract (plus ou moins confidentiellement, en tous cas je l'ai vu beaucoup plus remonté, par exemple avec De Robien...) où il critique ouvertement les propositions, et là on apprend qu'il s’apprête à signer...alors que visiblement rien n'a changé.

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accord en vue sur le statut des enseignants : les premières décisions des groupes de travail sur le métier.

Message par Daphné le Sam 8 Fév - 14:26

C'est un peu beaucoup plus complexe que ça !
Mais on va attendre que ça ait lieu et Celeborn vous expliquera tout ça bien mieux que moi.


Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accord en vue sur le statut des enseignants : les premières décisions des groupes de travail sur le métier.

Message par atrium le Sam 8 Fév - 16:42

En clair, vous allez, comme les PE, vous faire imposer un forfait annualisé qui petit à petit deviendra insuffisant, vu que l'administration mettra tout et n'importe quoi dedans, mais n'augmentera pas.

Bienvenus dans le monde des merveilleuses "108 heures" qui reconnaissent enfin le "travail invisible" pour mieux le fliquer l'encadrer.

_________________
It's okay to be a responsible member of society if only you know what you're going to be held responsible for.

John Brunner, The Jagged Orbit

atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accord en vue sur le statut des enseignants : les premières décisions des groupes de travail sur le métier.

Message par Lefteris le Sam 8 Fév - 17:08

@atrium a écrit:En clair, vous allez, comme les PE, vous faire imposer un forfait annualisé qui petit à petit deviendra insuffisant, vu que l'administration mettra tout et n'importe quoi dedans, mais n'augmentera pas.

Bienvenus dans le monde des merveilleuses "108 heures" qui reconnaissent enfin le "travail invisible" pour mieux le fliquer l'encadrer.


Mais non ...
Le texte redéfinit le métier des enseignants en prenant en compte tout ce qu’ils font en dehors de leurs heures de cours - travail en équipe, conseil de classe, accompagnement des élèves, échanges avec les parents...
Qui ne voit que c'est pour payer tout ça, pas pour l'imposer..?  Twisted Evil Il ne faut pas avoir l'esprit chagrin, les preuves d'amour sont déjà nombreuses.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accord en vue sur le statut des enseignants : les premières décisions des groupes de travail sur le métier.

Message par neo le Sam 8 Fév - 17:14

@atrium a écrit:Bienvenus dans le monde des merveilleuses "108 heures" qui reconnaissent enfin le "travail invisible" pour mieux le fliquer l'encadrer.
 affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid 
Tout, mais pas ça !! Pitié !

neo
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accord en vue sur le statut des enseignants : les premières décisions des groupes de travail sur le métier.

Message par atrium le Sam 8 Fév - 17:17

@neo a écrit:
@atrium a écrit:Bienvenus dans le monde des merveilleuses "108 heures" qui reconnaissent enfin le "travail invisible" pour mieux le fliquer l'encadrer.
 affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid 
Tout, mais pas ça !! Pitié !

Pas de panique, voyons. On (les PE) commence à avoir l'expérience de ce truc, on partagera avec vous, sur le forum, nos astuces pour gérer cette usine à gaz.  Very Happy 

atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accord en vue sur le statut des enseignants : les premières décisions des groupes de travail sur le métier.

Message par Osmie le Sam 8 Fév - 18:27

Cela m'irrite que les syndicats en soient à "lutter" pour grappiller des miettes ; cela ne sert pas à ça, un syndicat.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accord en vue sur le statut des enseignants : les premières décisions des groupes de travail sur le métier.

Message par Osmie le Sam 8 Fév - 18:32

@mathmax a écrit:http://www.lesechos.fr/economie-politique/politique/actu/0203299082371-accord-en-vue-sur-le-statut-des-enseignants-648545.php

Vincent Peillon touche au but. Sa réforme du statut des enseignants du second degré, très sensible car susceptible de mettre les professeurs dans la rue, est sur le point d’aboutir. Le ministre de l’Education souhaite obtenir le feu vert définitif des syndicats d’enseignants mercredi prochain, jour où ils sont tous sont conviés au ministère pour clore les discussions engagées en novembre. Daniel Robin, co-secrétaire général du SNES-FSU, le syndicat majoritaire, parle d’une réunion « conclusive », tandis que le secrétaire général du SE-UNSA Christian Chevalier prédit que « ça va déboucher ».
Dépoussiérer des textes datant de 1950

L’entourage du ministre, bien que prudent, se dit « en capacité d’avoir une rédaction » du contenu de la réforme. Sauf retournement jugé peu probable, la plupart des syndicats devraient approuver la réforme. Vincent Peillon a relancé les négociations stoppées en décembre, après le report de la réforme des professeurs de classes préparatoires . Et a fait en sorte de s’assurer l’accord du syndicat majoritaire, le SNES-FSU. Restera ensuite à rédiger le nouveau décret, destiné à dépoussiérer des textes datant de 1950 que de nombreux ministres par le passé se sont révélés incapables de réformer.

Que va changer le futur texte ? Pas question de toucher aux fameuses 18 heures ou 15 heures de cours devant les élèves. Trop explosif. Le texte redéfinit le métier des enseignants en prenant en compte tout ce qu’ils font en dehors de leurs heures de cours - travail en équipe, conseil de classe, accompagnement des élèves, échanges avec les parents... Autant de tâches sur lesquelles les textes de 1950 étaient muets.
Transparence sur le mécanisme de paiement des heures

« Le nouveau texte ne va pas changer grand chose pour le travail des enseignants, ni pour les parents d’élèves, indique Christian Chevalier. Mais, sur le mécanisme de paiement des heures, il instaure de la transparence ». Exemple : tous les enseignants de première et terminale, qui ont donc des classes d’examen, auront droit à une compensation, alors que seules certaines disciplines en profitaient jusqu’ici.

Autre élément important : les tâches facultatives de coordinateur de disciplines, de référent culturel... ne feront plus l’objet d’une rémunération au bon vouloir des chefs d’établissement. « On va mettre un terme à des inégalités parfois très importantes d’un établissement à l’autre », se félicite Daniel Robin. Les primes liées à ces responsabilités devraient être payées autour de 1.200 euros par an, sur le modèle de ce qui existe pour le professeur principal. Le paiement sera prélevé sur une enveloppe catégorielle annuelle de 30 millions d'euros. « Les enseignants n’y perdent rien et peuvent y gagner financièrement », poursuit Christian Chevalier. Tandis que le co-secrétaire général du SGEN-CFDT, Frédéric Sève, se réjouit d’un texte qui « fait sauter des verrous et ouvre des perspectives d’évolution du métier ».

Restent quelques exigences syndicales à caler. Le SNES compte, par exemple, obtenir un allègement de service pour les enseignants qui travaillent dans deux établissements. Mais aussi avoir des engagements du ministre sur le collège. « Il faut qu’il précise comment utiliser les 4.000 postes » promis, insiste Frédérique Rolet, co-secrétaire générale du SNES. Qui porte haut, par ailleurs, les demandes de revalorisation salariale pour s’assurer le soutien de la base.

Quelqu'un en sait-il plus ? Est-ce le retour du rabotage des heures de premières chaires, heures de labo et cie ?

Cette prime de 1200 euros pour les coordonnateurs me fait bien rire quand je vois le mal qu'ont eu les PE à se faire payer 400 euros bruts pour une pauvre prime et quand je vois qu'il n'est toujours pas question d'ISOE pour les documentalistes qui font -du moins dans mon collège- un bon boulot pour l'orientation.
Lors d'une réunion syndicale, j'ai proposé l'idée de payer l'ISOE aux documentalistes en utilisant cette enveloppe de 30 millions. On était 20, j'étais bien la seule à trouver cela pertinent. C'te fatigue.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accord en vue sur le statut des enseignants : les premières décisions des groupes de travail sur le métier.

Message par Lefteris le Sam 8 Fév - 19:10

Janne a écrit:
@mathmax a écrit:http://www.lesechos.fr/economie-politique/politique/actu/0203299082371-accord-en-vue-sur-le-statut-des-enseignants-648545.php

Vincent Peillon touche au but. Sa réforme du statut des enseignants du second degré, très sensible car susceptible de mettre les professeurs dans la rue, est sur le point d’aboutir. Le ministre de l’Education souhaite obtenir le feu vert définitif des syndicats d’enseignants mercredi prochain, jour où ils sont tous sont conviés au ministère pour clore les discussions engagées en novembre. Daniel Robin, co-secrétaire général du SNES-FSU, le syndicat majoritaire, parle d’une réunion « conclusive », tandis que le secrétaire général du SE-UNSA Christian Chevalier prédit que « ça va déboucher ».
Dépoussiérer des textes datant de 1950

L’entourage du ministre, bien que prudent, se dit « en capacité d’avoir une rédaction » du contenu de la réforme. Sauf retournement jugé peu probable, la plupart des syndicats devraient approuver la réforme. Vincent Peillon a relancé les négociations stoppées en décembre, après le report de la réforme des professeurs de classes préparatoires . Et a fait en sorte de s’assurer l’accord du syndicat majoritaire, le SNES-FSU. Restera ensuite à rédiger le nouveau décret, destiné à dépoussiérer des textes datant de 1950 que de nombreux ministres par le passé se sont révélés incapables de réformer.

Que va changer le futur texte ? Pas question de toucher aux fameuses 18 heures ou 15 heures de cours devant les élèves. Trop explosif. Le texte redéfinit le métier des enseignants en prenant en compte tout ce qu’ils font en dehors de leurs heures de cours - travail en équipe, conseil de classe, accompagnement des élèves, échanges avec les parents... Autant de tâches sur lesquelles les textes de 1950 étaient muets.
Transparence sur le mécanisme de paiement des heures

« Le nouveau texte ne va pas changer grand chose pour le travail des enseignants, ni pour les parents d’élèves, indique Christian Chevalier. Mais, sur le mécanisme de paiement des heures, il instaure de la transparence ». Exemple : tous les enseignants de première et terminale, qui ont donc des classes d’examen, auront droit à une compensation, alors que seules certaines disciplines en profitaient jusqu’ici.

Autre élément important : les tâches facultatives de coordinateur de disciplines, de référent culturel... ne feront plus l’objet d’une rémunération au bon vouloir des chefs d’établissement. « On va mettre un terme à des inégalités parfois très importantes d’un établissement à l’autre », se félicite Daniel Robin. Les primes liées à ces responsabilités devraient être payées autour de 1.200 euros par an, sur le modèle de ce qui existe pour le professeur principal. Le paiement sera prélevé sur une enveloppe catégorielle annuelle de 30 millions d'euros. « Les enseignants n’y perdent rien et peuvent y gagner financièrement », poursuit Christian Chevalier. Tandis que le co-secrétaire général du SGEN-CFDT, Frédéric Sève, se réjouit d’un texte qui « fait sauter des verrous et ouvre des perspectives d’évolution du métier ».

Restent quelques exigences syndicales à caler. Le SNES compte, par exemple, obtenir un allègement de service pour les enseignants qui travaillent dans deux établissements. Mais aussi avoir des engagements du ministre sur le collège. « Il faut qu’il précise comment utiliser les 4.000 postes » promis, insiste Frédérique Rolet, co-secrétaire générale du SNES. Qui porte haut, par ailleurs, les demandes de revalorisation salariale pour s’assurer le soutien de la base.

Quelqu'un en sait-il plus ? Est-ce le retour du rabotage des heures de premières chaires, heures de labo et cie ?

Cette prime de 1200 euros pour les coordonnateurs me fait bien rire quand je vois le mal qu'ont eu les PE à se faire payer 400 euros bruts pour une pauvre prime et quand je vois qu'il n'est toujours pas question d'ISOE pour les documentalistes qui font -du moins dans mon collège- un bon boulot pour l'orientation.
Lors d'une réunion syndicale, j'ai proposé l'idée de payer l'ISOE aux documentalistes en utilisant cette enveloppe de 30 millions. On était 20, j'étais bien la seule à trouver cela pertinent. C'te fatigue.
Il y a deux ou trois ans , on les sollicitait comme les autres pour les cours de soutien, très à la mode (orphelins de 16 heures) Mais pas au même tarif...  araignée  . Le dévouement ne s'achète pas, mais quand même.
De toute manière, saupoudrer par système d'individualisation est tout à fait dans l'air du temps, ça évite de faire un effort sur les statuts collectifs, et ça permet de régner sur une populace qui se bouffe le nez.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accord en vue sur le statut des enseignants : les premières décisions des groupes de travail sur le métier.

Message par Osmie le Sam 8 Fév - 19:33

Je suis bien d'accord avec toi ; c'te fatigue justement !

Les documentalistes peuvent toujours faire de l’accompagnement éducatif, mais il ne sont payés que 30 euros de l'heure, moins que les autres enseignant.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accord en vue sur le statut des enseignants : les premières décisions des groupes de travail sur le métier.

Message par neo le Sam 8 Fév - 20:29

@atrium a écrit:
@neo a écrit:
@atrium a écrit:Bienvenus dans le monde des merveilleuses "108 heures" qui reconnaissent enfin le "travail invisible" pour mieux le fliquer l'encadrer.
 affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid 
Tout, mais pas ça !! Pitié !

Pas de panique, voyons. On (les PE) commence à avoir l'expérience de ce truc, on partagera avec vous, sur le forum, nos astuces pour gérer cette usine à gaz.  Very Happy 
Je la côtoie au quotidien, et je n'ai absolument pas envie d'avoir à la subir à mon tour !

neo
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accord en vue sur le statut des enseignants : les premières décisions des groupes de travail sur le métier.

Message par Mélu le Dim 9 Fév - 11:57

FO est pour le maintien des statuts. Il me semble que c'est la position la plus raisonnable pour nous en ce moment de grand n'importe quoi.

_________________
"Pourquoi sommes-nous au monde, sinon pour amuser nos voisins et rire d'eux à notre tour ?"
[ Jane Austen ] - Extrait de Orgueil et préjugés

Mélu
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accord en vue sur le statut des enseignants : les premières décisions des groupes de travail sur le métier.

Message par atrium le Dim 9 Fév - 12:00

@Mélu a écrit:FO est pour le maintien des statuts. Il me semble que c'est la position la plus raisonnable pour nous en ce moment de grand n'importe quoi.

+1

atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accord en vue sur le statut des enseignants : les premières décisions des groupes de travail sur le métier.

Message par JPhMM le Dim 9 Fév - 12:20

Faut pas non plus se cacher derrière son petit doigt, le seul objectif de cette évolution des statuts est de nous ... bien profond.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accord en vue sur le statut des enseignants : les premières décisions des groupes de travail sur le métier.

Message par atrium le Dim 9 Fév - 12:24

@JPhMM a écrit:Faut pas non plus se cacher derrière son petit doigt, le seul objectif de cette évolution des statuts est de nous ... bien profond.

Penchez-vous sur ce qui s'est passé et continue de se passer pou les PE: vous y verrez votre avenir...

atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accord en vue sur le statut des enseignants : les premières décisions des groupes de travail sur le métier.

Message par Balthazaard le Dim 9 Fév - 12:24

au plus optimiste (et je ne le suis pas) ça sera pareil...au pire..???!!!!

Ce qui est sur c'est que la signature sera une victoire pour Peillon...(il a déjà commencer à parader dans son interview) merci les syndicats....il n'y a pas que le ps à sanctionner dans les urnes

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accord en vue sur le statut des enseignants : les premières décisions des groupes de travail sur le métier.

Message par Balthazaard le Dim 9 Fév - 12:26

Si on lançait un sondage "êtes vous prêts à voter pour un syndicats qui a signé les accords" ? histoire que nous mettions un peu aussi la pression...on est pas beaucoup mais en général plutôt actifs chez nous, quelques voix par ci par là ça peut faire basculer pas mal de choses

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum