Fonctionnaires : "On va leur demander des efforts, c'est évident", dit Lebranchu

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Fonctionnaires : "On va leur demander des efforts, c'est évident", dit Lebranchu

Message par Celadon le Mer 26 Fév 2014 - 10:09

@Jim Thompson a écrit:Quant à la lutte des classes on la voit tous les jours et malheureusement nous sommes en train de perdre
On la perd à la mesure de nos reculades. Chaque pouce de terrain gagné est une victoire pour eux, et il n'y a que peu de réactions collectives en face. Pourquoi se gêneraient-ils ?
La cohésion sociale, c'est dans un seul sens.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fonctionnaires : "On va leur demander des efforts, c'est évident", dit Lebranchu

Message par Jim Thompson le Mer 26 Fév 2014 - 10:14

Je pense pas avoir à recevoir de leçon de politique et de militantisme de ta part....
Je pense tout le contraire car parler de luttes de classe entre travailleurs du public et du prive , entre travailleur manuel et intellectuel c'est Déjà un premier pas politique dans cette époque où le discours ambiant est à l'individualisme, où il n'y aurait plus de classes , ni de luttes sociales où les syndicats la secu les services publics sont des archaïsmes freinant la modernité....

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU

Jim Thompson
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fonctionnaires : "On va leur demander des efforts, c'est évident", dit Lebranchu

Message par Jim Thompson le Mer 26 Fév 2014 - 10:18

@Celadon a écrit:
@Jim Thompson a écrit:Quant à la lutte des classes on la voit tous les jours et malheureusement nous sommes en train de perdre
On la perd à la mesure de nos reculades. Chaque pouce de terrain gagné est une victoire pour eux, et il n'y a que peu de réactions collectives en face. Pourquoi se gêneraient-ils ?
La cohésion sociale, c'est dans un seul sens.
Tout à fait

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU

Jim Thompson
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fonctionnaires : "On va leur demander des efforts, c'est évident", dit Lebranchu

Message par Jim Thompson le Mer 26 Fév 2014 - 10:19

@ zepo
Et pour ce genre de discussion ça nécessité un degré de conscience politique qui ne fait que reculer depuis des décennies et tout le monde tend à se replier dans son coin

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU

Jim Thompson
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fonctionnaires : "On va leur demander des efforts, c'est évident", dit Lebranchu

Message par neo le Mer 26 Fév 2014 - 10:35

@Jim Thompson a écrit:Quant à la lutte des classes on la voit tous les jours et malheureusement nous sommes en train de perdre
+ 1

neo
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fonctionnaires : "On va leur demander des efforts, c'est évident", dit Lebranchu

Message par Zepo le Mer 26 Fév 2014 - 10:40

@Jim Thompson a écrit:@ zepo
Et pour ce genre de discussion ça nécessité un degré de conscience politique qui ne fait que reculer depuis des décennies et tout le monde tend à se replier dans son coin

Pour calmer le jeu :
1. Je ne m'adressais pas à toi mais à Atrium qui se gaussait gentiment de ma remarque sur la lutte des classes
2. Je ne me permettrais pas de donner des leçons de militantisme à qui que ce soit. J'ai abandonné le militantisme pour ma part et, de ce fait, je serais mal placé pour être un donneur de leçon.
3. Ce que je voulais dire : je pense que nous ne devons pas nous cantonner à une rhétorique qui nous enferme illico dans une vision du monde tel qu'il pouvait exister il y a un siècle. Je suis entièrement d'accord avec toi pour dire qu'il monte une opposition public/privé. Et je rajoute et une opposition "privilégié"/travailleur (largement appuyée par les partis type FN) qui ne donnera rien de bon car nous sommes forcément, nous les fonctionnaires de l'Etat, vu comme des privilégiés. Dès lors, je pense que parler de lutte des classes, EN MÊME TANT que constater une absence de culture politique, c'est suicidaire. Et la meilleure preuve pour moi (qui n'a pas de caractère universel, bien sûr), c'est une remarque faite par un ouvrier de mon entourage (qui vote NPA) à propos de Mélanchon : "qu'est-ce qu'un ancien sénateur qui n'a jamais, ou presque, bossé de sa vie comme les ouvriers, cherche à obtenir lorsqu'il se prend pour la réincarnation de Lénine ? Le pouvoir ? Il faudrait qu'il se rende compte le pépère que si jamais il gagne, il ne fera pas long feu ; il n'est pas légitime"
4. Mais je ne suis plus militant. Donc tout ceci n'est qu'une opinion. yesyes

Zepo
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fonctionnaires : "On va leur demander des efforts, c'est évident", dit Lebranchu

Message par atrium le Mer 26 Fév 2014 - 10:45

Je ne me gaussais pas Zepo, je me contentais de constater que certains, que j'ai cité, savent très bien que la lutte des classes existe, même si elle a changé de forme en se délocalisant.


_________________
It's okay to be a responsible member of society if only you know what you're going to be held responsible for.

John Brunner, The Jagged Orbit

atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fonctionnaires : "On va leur demander des efforts, c'est évident", dit Lebranchu

Message par Whypee le Mer 26 Fév 2014 - 11:02

@Zepo a écrit:2. Je ne me permettrais pas de donner des leçons de militantisme à qui que ce soit. J'ai abandonné le militantisme pour ma part et, de ce fait, je serais mal placé pour être un donneur de leçon.

Je suis dans ce cas.

Militant pendant 6 ans j'ai été écœuré de me rendre compte que j'étais un des rares à militer pour la collectivité plutôt que pour mon petit statut. Je ne suis pas prêt d'y retourner pour quelle que cause que ce soit. C'est de la poudre aux yeux.

C'est d'ailleurs pourquoi je ne fais plus aucune grève depuis 2003. Un militant est un profiteur soit disant idéaliste qui utilise l'émotion collective pour se faire valoir... voir tous ceux qui sont à la tête de mouvement, gouvernement compris. Minable !

Whypee
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fonctionnaires : "On va leur demander des efforts, c'est évident", dit Lebranchu

Message par Jim Thompson le Mer 26 Fév 2014 - 11:02

Je pense que le rapprochement NPA/ FDG est une bonne chose
Oui je préfère Poutou et Besancenot à Melenchon
Mais non il faut absolument parler de lutte des classes et oui il faut faire remonter le niveau general de conscience et culture politique ( et scolaire!!!)

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU

Jim Thompson
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fonctionnaires : "On va leur demander des efforts, c'est évident", dit Lebranchu

Message par Jim Thompson le Mer 26 Fév 2014 - 11:07

@Whypee a écrit:
@Zepo a écrit:2. Je ne me permettrais pas de donner des leçons de militantisme à qui que ce soit. J'ai abandonné le militantisme pour ma part et, de ce fait, je serais mal placé pour être un donneur de leçon.

Je suis dans ce cas.

Militant pendant 6 ans j'ai été écœuré de me rendre compte que j'étais un des rares à militer pour la collectivité plutôt que pour mon petit statut. Je ne suis pas prêt d'y retourner pour quelle que cause que ce soit. C'est de la poudre aux yeux.

C'est d'ailleurs pourquoi je ne fais plus aucune grève depuis 2003. Un militant est un profiteur soit disant idéaliste qui utilise l'émotion collective pour se faire valoir... voir tous ceux qui sont à la tête de mouvement, gouvernement compris. Minable !
Hum je pense que tous ceux qui militent au niveau politique et/ ou syndical et/ ou associatif apprécieront ton mépris
Et en plus ta posture renforce la classe adverse dont tu te fais le chantre, indirectement peut être...
Nombreux sont ceux ayant perdu de l'argent en 2003
Heureusement tous n'ont pas ta morgue et fin mépris envers ceux qui luttent collectivement pour la collectivité au sens large.

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU

Jim Thompson
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fonctionnaires : "On va leur demander des efforts, c'est évident", dit Lebranchu

Message par Celadon le Mer 26 Fév 2014 - 11:07

Il me semble que le lien transmission scolaire/capacité de mobilisation et de révolte se lit parfaitement depuis mai 68. Dans la régression la plus parfaite hélas.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fonctionnaires : "On va leur demander des efforts, c'est évident", dit Lebranchu

Message par Jim Thompson le Mer 26 Fév 2014 - 11:24

@adrifab a écrit:
@John a écrit:
@David30 a écrit:


Le sondage sur les  intentions de vote aux municipales qui se trouve en première page  montre que les "néos" sont assez satisfaits du PS, finalement je me dis que le Français est dans des paradoxes en permanence, PS/UMP  , UMP/PS finalement tout va bien... Tout cela pour le même résultat.
22% d'intentions de votes pour le PS, c'est un score ridiculement bas chez les profs.
Je rappelle que Hollande a fait 47% des voix chez les profs au premier tour en 2012 !
22%; c'est plutôt la preuve d'une insatisfaction profonde.

Plutôt que de nous dire que les profs ne voteront plus Ps, moi, ce que j'aimerais savoir, c'est pour qui les profs vont voter aux prochaines élections ! Moi j'assume et je continuerai de voter Ps pour le moment car je n'ai pas l'impression d'être si malheureux que ça avec eux, même si Peillon m'agace fortement. Mais je persiste à penser que nos ministres actuels ont une bien meilleure éthique que ceux du gouvernement Fillon ( en même temps, c'est pas dur ) et ne sont, en aucun cas, plus incompétents. On verra bien ce qui va se passer et peut-être que j'aurai un autre avis dans le futur mais, à l'heure d'aujourd'hui, j'en ai marre de crier "au loup" avec la meute. J'ai voté Ps en 2012 et je ne le regrette toujours pas 2 ans plus tard. Je sais que c'est très tendance de descendre ce gouvernement plus bas que terre et de renier son vote, mais j'ai l'habitude d'appartenir aux minorités et d'être à contre-courant depuis longtemps...
ils vont enfin se décider à aller vers la gauche de la gauche

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU

Jim Thompson
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fonctionnaires : "On va leur demander des efforts, c'est évident", dit Lebranchu

Message par Jim Thompson le Mer 26 Fév 2014 - 11:27

@kero a écrit:
@Presse-purée a écrit:
@Sakei a écrit:

N'exagérons pas  Razz 

On parle de mecs qui parlent de supprimer le financement de la branche famille de la Sécurité Sociale, le truc du CNR...

Oui, enfin, ce n'est pas parce que le CNR l'a créé qu'il faut nécessairement pour autant le sanctuariser. Le CNR a fait plein de choses très bien, mais ce n'est pas non plus les dieux de l'Olympe.

Les années '40 étaient les années '40, 2014 c'est 2014.

Pour le reste, je trouve les avis émis sur le PS très manichéens. Il y a plein de choses qui me gènent chez le PS, mais de là à ne pas voir que ne pas voter pour eux - au-delà d'un vague et éphémère sentiment revenchard - ne peut qu'ouvrir la porte à pire, c'est ne pas vouloir voir l'éléphant au milieu de la rue.
c'est vrai nous sommes des affreux Cro-Magnons qui refusent le progrès, mais le CNR c'est pas moderne, la solidarité c'est pas moderne, la sécu c'est pas moderne.......

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU

Jim Thompson
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fonctionnaires : "On va leur demander des efforts, c'est évident", dit Lebranchu

Message par Celadon le Mer 26 Fév 2014 - 11:29

Je ne crois pas que les profs iront davantage vers la gauche de la gauche qu'ils n'y sont allés jusque là.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fonctionnaires : "On va leur demander des efforts, c'est évident", dit Lebranchu

Message par Jim Thompson le Mer 26 Fév 2014 - 11:33

on peut rêver Rolling Eyes Wink 
ils vont peut être enfin retrouver la bonne boussole!

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU

Jim Thompson
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fonctionnaires : "On va leur demander des efforts, c'est évident", dit Lebranchu

Message par Olympias le Mer 26 Fév 2014 - 11:46

furieux furieux 

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fonctionnaires : "On va leur demander des efforts, c'est évident", dit Lebranchu

Message par Celadon le Mer 26 Fév 2014 - 11:49

http://www.atlantico.fr/decryptage/quoi-ressembleraient-nos-services-publics-avec-300-000-fonctionnaires-moins-eric-gerard-991627.html
Tout sera donc mieux. En même temps, s'ils suppriment les postes aux sièges des ministères, et surtout au nôtre et dans sa maîtrise intermédiaire...  comment dire ?  Very Happy

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fonctionnaires : "On va leur demander des efforts, c'est évident", dit Lebranchu

Message par kero le Mer 26 Fév 2014 - 11:58

@Jim Thompson a écrit:
@kero a écrit:
@Presse-purée a écrit:

On parle de mecs qui parlent de supprimer le financement de la branche famille de la Sécurité Sociale, le truc du CNR...

Oui, enfin, ce n'est pas parce que le CNR l'a créé qu'il faut nécessairement pour autant le sanctuariser. Le CNR a fait plein de choses très bien, mais ce n'est pas non plus les dieux de l'Olympe.

Les années '40 étaient les années '40, 2014 c'est 2014.

Pour le reste, je trouve les avis émis sur le PS très manichéens. Il y a plein de choses qui me gènent chez le PS, mais de là à ne pas voir que ne pas voter pour eux - au-delà d'un vague et éphémère sentiment revenchard - ne peut qu'ouvrir la porte à pire, c'est ne pas vouloir voir l'éléphant au milieu de la rue.
c'est vrai nous sommes des affreux Cro-Magnons qui refusent le progrès, mais le CNR c'est pas moderne, la solidarité c'est pas moderne, la sécu c'est pas moderne.......

Mais est-il vraiment besoin de caricaturer tout ce qui se dit ? C'est pénible cette incapacité de tant de gens à avoir un débat qui dépasse le niveau de comptoir ...

Je voulais simplement dire que celui du CNR n'est pas un argument. Je n'étais même pas en train de prendre position sur le fond de la question.

La solidarité est sans doute aussi moderne qu'en 1940, mais là n'est pas la question. On peut - bien entendu - être d'accord sur le principe de solidarité (et je le suis: je suis persuadé qu'un certain degré de redistribution des richesses est indispensable à l'équilibre d'une société), mais une fois que ceci est dit, rien n'est dit. La question est: jusqu'où cette solidarité doit-elle aller ? Je n'ai pas la réponse toute faite ici (contrairement à beaucoup d'autres qui, manifestement, ont les réponses toutes prêtes), mais en tout cas je pense que cette réponse ne va pas de soi.

Le monde n'est pas tout noir ou tout blanc.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fonctionnaires : "On va leur demander des efforts, c'est évident", dit Lebranchu

Message par Balthazaard le Mer 26 Fév 2014 - 12:04

"il se prend pour la réincarnation de Lénine"  lui as tu fait remarquer que Lénine n'avait jamais beaucoup travaillé (au sens où il l'entend..) dans sa vie?

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fonctionnaires : "On va leur demander des efforts, c'est évident", dit Lebranchu

Message par Condorcet le Mer 26 Fév 2014 - 12:30

@kero a écrit:
@Jim Thompson a écrit:
@kero a écrit:

Oui, enfin, ce n'est pas parce que le CNR l'a créé qu'il faut nécessairement pour autant le sanctuariser. Le CNR a fait plein de choses très bien, mais ce n'est pas non plus les dieux de l'Olympe.

Les années '40 étaient les années '40, 2014 c'est 2014.

Pour le reste, je trouve les avis émis sur le PS très manichéens. Il y a plein de choses qui me gènent chez le PS, mais de là à ne pas voir que ne pas voter pour eux - au-delà d'un vague et éphémère sentiment revenchard - ne peut qu'ouvrir la porte à pire, c'est ne pas vouloir voir l'éléphant au milieu de la rue.
c'est vrai nous sommes des affreux Cro-Magnons qui refusent le progrès, mais le CNR c'est pas moderne, la solidarité c'est pas moderne, la sécu c'est pas moderne.......

Mais est-il vraiment besoin de caricaturer tout ce qui se dit ? C'est pénible cette incapacité de tant de gens à avoir un débat qui dépasse le niveau de comptoir ...

Je voulais simplement dire que celui du CNR n'est pas un argument. Je n'étais même pas en train de prendre position sur le fond de la question.

La solidarité est sans doute aussi moderne qu'en 1940, mais là n'est pas la question. On peut - bien entendu - être d'accord sur le principe de solidarité (et je le suis: je suis persuadé qu'un certain degré de redistribution des richesses est indispensable à l'équilibre d'une société), mais une fois que ceci est dit, rien n'est dit. La question est: jusqu'où cette solidarité doit-elle aller ? Je n'ai pas la réponse toute faite ici (contrairement à beaucoup d'autres qui, manifestement, ont les réponses toutes prêtes), mais en tout cas je pense que cette réponse ne va pas de soi.

Le monde n'est pas tout noir ou tout blanc.

J'ai beaucoup d'admiration pour ceux qui ont redonné vie à ce pays exsangue qu'était la France à la Libération. Le paysage y était alors bien noir et beaucoup se sont efforcés d'y remettre du blanc (et ce, malgré les clivages idéologiques incomparablement plus prégnants qu'aujourd'hui) : le programme du CNR est le fruit d'une réflexion collective, menée par des intellectuels et un personnel brillant soucieux de poser des jalons solides, d'hommes et de femmes de bonne volonté. Le sommes-nous autant ?

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fonctionnaires : "On va leur demander des efforts, c'est évident", dit Lebranchu

Message par atrium le Mer 26 Fév 2014 - 12:37

J'avais posté, pour le plaisir, un lien vers le plan Langevin-Wallon de rénovation de l'Education Nationale après la guerre. Quant on compare les ambitions de l'époque avec le pétard mouillé de la refondation, alors que le pays était exsangue, ça laisse songeur sur l'évolution de notre société.

_________________
It's okay to be a responsible member of society if only you know what you're going to be held responsible for.

John Brunner, The Jagged Orbit

atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fonctionnaires : "On va leur demander des efforts, c'est évident", dit Lebranchu

Message par User5899 le Mer 26 Fév 2014 - 13:08

@adrifab a écrit:Plutôt que de nous dire que les profs ne voteront plus Ps, moi, ce que j'aimerais savoir, c'est pour qui les profs vont voter aux prochaines élections ! Moi j'assume et je continuerai de voter Ps pour le moment car je n'ai pas l'impression d'être si malheureux que ça avec eux, même si Peillon m'agace fortement. Mais je persiste à penser que nos ministres actuels ont une bien meilleure éthique que ceux du gouvernement Fillon ( en même temps, c'est pas dur ) et ne sont, en aucun cas, plus incompétents. On verra bien ce qui va se passer et peut-être que j'aurai un autre avis dans le futur mais, à l'heure d'aujourd'hui, j'en ai marre de crier "au loup" avec la meute. J'ai voté Ps en 2012 et je ne le regrette toujours pas 2 ans plus tard. Je sais que c'est très tendance de descendre ce gouvernement plus bas que terre et de renier son vote, mais j'ai l'habitude d'appartenir aux minorités et d'être à contre-courant depuis longtemps...
Je continuerai à voter FDG, PG, PC, NPA selon le cas, aux premiers tours, mais plus PS et bien sûr pas UMP aux seconds. Le PS n'a rien renégocié du lamentable cadre européen dans lequel nous pataugeons, il s'en tient à des réductions de déficits en s'en prenant aux mêmes que dans les trente précédentes années tout en faisant des fleurs à ceux qui s'engraissent en affamant, il rogne le pouvoir d'achat en interdisant ainsi la reprise économique et en creusant les déficits à venir, bref, il a gouverné de façon aussi lamentable que l'UMP au cours des dix précédentes années, avec à sa tête une sorte de fantôme pâle et hagard, qui croit que forcer sa voix lui donne de la force ou de l'autorité. Aucune vision à long terme, une politique de l'EN lamentable, sur les rythmes et sur tout ce que Peillon a touché (réforme du statut pour faire des économies sur notre dos en plus du point d'indice, une réforme annoncée des programmes une nouvelle fois orientée par les âneries du Sgen et des CRAP), une gabegie incroyable dans la gestion ministérielle (des gens qui ne se connaissent pas, ne se parlent pas, n'ont aucun projet à part d'aller chez Bourdin : qui peut dire à quoi sert Pau-Langevin, par exemple ? Et Valaud-Belkacem, à part faire frissonner de plaisir prospectif les amateurs de fessée au knout ? Et les mamies à la santé ou au social ? Et les quatre ministres dévolus à - mouarf - l'économie ?), une fiscalité décidée au jour le jour : tout est à jeter. Je rends hommage à votre militantisme, mais honnêtement, pour les défendre, il va falloir un sacré avocat. Perso, je parierais, à ce rythme, sur un score à un chiffre aux présidentielles prochaines pour ce parti de tristes sires.



holderfar a écrit:Le drame, c'est que le coup du vote utile, ça ne marche plus du tout, mais alors plus du tout.
Ca a pourtant marché du feu de dieu en 2012...



@kero a écrit:ce n'est pas parce que le CNR l'a créé qu'il faut nécessairement pour autant le sanctuariser. Le CNR a fait plein de choses très bien, mais ce n'est pas non plus les dieux de l'Olympe.
Les années '40 étaient les années '40, 2014 c'est 2014.
Ce que je trouve admirable, chez les hommes du CNR, c'est justement de n'avoir pas trouvé des solutions qu'à l'après-guerre ! Refuser de sanctuariser ce qu'ils ont édifié est une démarche qui me semble hautement suspecte.



@Zepo a écrit:lorsqu'un prof parle de la lutte des classes à un ouvrier, il fait bien marrer ce dernier.
Un ami commun, menuisier dans une fabrique de fenêtres, gagne, à 45 ans, 350€ de plus par mois que mon mari, PE du même âge. Uranus, c'est loin.



@Condorcet a écrit:J'ai beaucoup d'admiration pour ceux qui ont redonné vie à ce pays exsangue qu'était la France à la Libération. Le paysage y était alors bien noir et beaucoup se sont efforcés d'y remettre du blanc (et ce, malgré les clivages idéologiques incomparablement plus prégnants qu'aujourd'hui) : le programme du CNR est le fruit d'une réflexion collective, menée par des intellectuels et un personnel brillant soucieux de poser des jalons solides, d'hommes et de femmes de bonne volonté. Le sommes-nous autant ?
topela



@thrasybule a écrit:Moi aussi, je suis un guerillero et je suis un être libre, c'est pour cela que je choisis:
Spoiler:
mdr


Dernière édition par Cripure le Mer 26 Fév 2014 - 13:30, édité 1 fois

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fonctionnaires : "On va leur demander des efforts, c'est évident", dit Lebranchu

Message par Paratge le Mer 26 Fév 2014 - 13:22

Bravo Cripure ! veneration 

Je ne vote plus PS au 2d tour au moins depuis Allègre, je mettais d'ailleurs mis son nom sur le bulletin à la place de celui des candidats socialos. Very Happy 
Ledit PS qui veut nous refaire le coup de "faire rempart contre le FN" tout en le favorisant !

Aucune vision, aucun projet, quelle est la différence avec l'UMP ?
Y en a-t-il seulement une ? Les réformes dites sociétales ?

Ça me fait penser au vieux proverbe « Peinture sur merde égale propreté ».
Derrière, le mur s'écroule et ils s'en foutent royalement.
Comment continuer à voter pour les deux grands partis qui nous disent : « On ne peut rien, on ne fera rien mais votez pour nous » ?

Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fonctionnaires : "On va leur demander des efforts, c'est évident", dit Lebranchu

Message par Zepo le Mer 26 Fév 2014 - 13:23

@Balthazaard a écrit:"il se prend pour la réincarnation de Lénine"  lui as tu fait remarquer que Lénine n'avait jamais beaucoup travaillé (au sens où il l'entend..) dans sa vie?

Oui et tu sais ce qu'il m'a répondu : "Et tu as vu ce que ça a donné ? Nous préférons un candidat ouvrier à un candidat qui ne l'est pas. Au moins, Poutou, il sait de quoi il parle."

Bon, il n'est pas question pour moi de parler de la légitimité de Mélanchon. Mon propos est de mettre en rapport ce que nous disons parfois : "Tous ces gens qui nous gouvernent, se vautrent dans les ors de la république, s'en gavent à se faire éclater la panse" OU "On la perd à la mesure de nos reculades. Chaque pouce de terrain gagné est une victoire pour eux, et il n'y a que peu de réactions collectives en face. Pourquoi se gêneraient-ils ?" avec "les profs sont des feignants" OU "ils ne bossent que 18 heures par semaine et en plus ils râlent" OU "encore en grêve !" (propos que j'ai maintes fois entendus au cours de ma vie).

La stigmatisation semble être un sport national en France. Et il me semble qu'elle n'est pas vraiment utile, si ce n'est à déverser le trop plein de colère. Cependant, je peux vous garantir que nous ne serons JAMAIS considérés comme des travailleurs qui souffrent par le monde ouvrier. Il ne s'agit pas de dire que nous ne souffrons pas de voir la profession partir en quenouille (j'ai failli utiliser un autre mot en "ouille"), il s'agit de comprendre qu'alimenter l'opposition "privilégiés"/travailleurs nous fera plus de mal que de bien car nous sommes considérés comme des privilégiés (sauf par nos familles qui savent ce que nous vivons).

Pour ma part, je préfère me présenter comme un acteur du service public qui veut défendre le service public. Et j'ai pu constater (mais ce n'est que mon expérience, je ne veux pas généraliser) que cette légitimité-là, personne ne me la conteste.  Au contraire.  yesyes

Zepo
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fonctionnaires : "On va leur demander des efforts, c'est évident", dit Lebranchu

Message par PabloPE le Mer 26 Fév 2014 - 13:23

Cripure a écrit:
@adrifab a écrit:
@John a écrit:
22% d'intentions de votes pour le PS, c'est un score ridiculement bas chez les profs.
Je rappelle que Hollande a fait 47% des voix chez les profs au premier tour en 2012 !
22%; c'est plutôt la preuve d'une insatisfaction profonde.

Plutôt que de nous dire que les profs ne voteront plus Ps, moi, ce que j'aimerais savoir, c'est pour qui les profs vont voter aux prochaines élections ! Moi j'assume et je continuerai de voter Ps pour le moment car je n'ai pas l'impression d'être si malheureux que ça avec eux, même si Peillon m'agace fortement. Mais je persiste à penser que nos ministres actuels ont une bien meilleure éthique que ceux du gouvernement Fillon ( en même temps, c'est pas dur ) et ne sont, en aucun cas, plus incompétents. On verra bien ce qui va se passer et peut-être que j'aurai un autre avis dans le futur mais, à l'heure d'aujourd'hui, j'en ai marre de crier "au loup" avec la meute. J'ai voté Ps en 2012 et je ne le regrette toujours pas 2 ans plus tard. Je sais que c'est très tendance de descendre ce gouvernement plus bas que terre et de renier son vote, mais j'ai l'habitude d'appartenir aux minorités et d'être à contre-courant depuis longtemps...
Je continuerai à voter FDG, PG, PC, NPA selon le cas, aux premiers tours, mais plus PS et bien sûr pas UMP aux seconds. Le PS n'a rien renégocié du lamentable cadre européen dans lequel nous pataugeons, il s'en tient à des réductions de déficits en s'en prenant aux mêmes que dans les trente précédentes années tout en faisant des fleurs à ceux qui s'engraissent en affamant, il rogne le pouvoir d'achat en interdisant ainsi la reprise économique et en creusant les déficits à venir, bref, il a gouverné de façon aussi lamentable que l'UMP au cours des dix précédentes années, avec à sa tête une sorte de fantôme pâle et hagard, qui croit que forcer sa voix lui donne de la force ou de l'autorité. Aucune vision à long terme, une politique de l'EN lamentable, sur les rythmes et sur tout ce que Peillon a touché (réforme du statut pour faire des économies sur notre dos en plus du point d'indice, une réforme annoncée des programmes une nouvelle fois orientée par les âneries du Sgen et des CRAP), une gabegie incroyable dans la gestion ministérielle (des gens qui ne se connaissent pas, ne se parlent pas, n'ont aucun projet à part d'aller chez Bourdin : qui peut dire à quoi sert Pau-Langevin, par exemple ? Et Valaud-Belkacem, à part faire frissonner de plaisir prospectif les amateurs de fessée au knout ? Et les mamies à la santé ou au social ? Et les quatre ministres dévolus à - mouarf - l'économie ?), une fiscalité décidée au jour le jour : tout est à jeter. Je rends hommage à votre militantisme, mais honnêtement, pour les défendre, il va falloir un sacré avocat. Perso, je parierais, à ce rythme, sur un score à un chiffre aux présidentielles prochaines pour ce parti de tristes sires.

 veneration veneration veneration veneration veneration veneration veneration veneration 

_________________
http://www.villeseducatrices.fr/ressources/page/Appel_de_Bobigny_et_textes_complementaires.pdf




"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."

PabloPE
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fonctionnaires : "On va leur demander des efforts, c'est évident", dit Lebranchu

Message par elena3 le Mer 26 Fév 2014 - 13:37

Et pour celles et ceux qui ont entendu ce discours des centaines de fois et qui constatent que même au FDG, PCF et autres il ne s'agit que d'intérêts personnels, il reste quoi ?

elena3
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum