Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Page 2 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par Cel06 le Sam 13 Sep 2014 - 23:50

Effectivement dandelion, on se demande si cela n'était pas l'objectif finalement compte tenu du nombre de stagiaires qui sont contraints de démissionner ou de demander un report afin de ne pas vivre une année cauchemardesque, loin de leur conjoint et de leur enfant.
Vous voulez opter pour un métier qui brisera votre famille, choisissez l'EN!
Pas étonnant ce désintérêt actuel pour une profession tant estimée jadis.
Pour ma part, l'EN aura réussi à me dégoûter de l'institution: il va vraiment falloir revoir le système des affectations autrement la pénurie de candidats ne fera que s'accentuer.

Cel06
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par User5899 le Dim 14 Sep 2014 - 0:36

Il faut, il faut, il faut...
C'est quand même hallucinant.
Oui, vous passez un concours national, oui, vous pouvez être affecté n'importe où, oui, vous pouvez avoir des déplacements importants, exactement comme des tas de gens. Un officier de l'armée change d'affectation autoritairement tous les trois ans, un chef d'établissement, tous les neuf ans au plus. Comment voulez-vous faire ? On établit un barème, on classe et c'est la loi de l'offre et de la demande. Certes, le retour à un mouvement en un seul tour serait un élément positif, mais sinon, se plaindre ainsi, passer les concours et ne pas rejoindre son poste (en laissant les établissements dans la mouise), ça mériterait une interdiction à vie et des concours et du recrutement comme contractuel. Je trouve que c'est une honte. "Moi moi moi moi moi"... Bac +5, ça fait 23 ans, on peut être stagiaire à 24 ans, avec encore pas trop d'attaches. Bien sûr, quand on fait d'autres choix dans ses jeunes années, c'est légitime, mais ça entraîne des conséquences. Être adulte, c'est aussi les assumer. C'est injurieux envers ceux qui ont fit le choix de ce métier, et sont partis, en le sachant, à l'autre bout du pays, remplir leur fonction républicaine. Sinon, on se cherche une place à Auchan au coin de la rue et on évite de geindre à tout bout de champ.
Spoiler:
Ah mais non... Auchan, c'est dans les zones, comment on va faire pour les enfants ?
Spoiler:
Ben t'as qu'à pas en faire si tu ne sais pas comment t'en occuper tout en travaillant. Plein de gens ne mènent pas tout de front en même temps.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par Ingeborg B. le Dim 14 Sep 2014 - 0:44

Cripure a écrit:Il faut, il faut, il faut...
C'est quand même hallucinant.
Oui, vous passez un concours national, oui, vous pouvez être affecté n'importe où, oui, vous pouvez avoir des déplacements importants, exactement comme des tas de gens. Un officier de l'armée change d'affectation autoritairement tous les trois ans, un chef d'établissement, tous les neuf ans au plus. Comment voulez-vous faire ? On établit un barème, on classe et c'est la loi de l'offre et de la demande. Certes, le retour à un mouvement en un seul tour serait un élément positif, mais sinon, se plaindre ainsi, passer les concours et ne pas rejoindre son poste (en laissant les établissements dans la mouise), ça mériterait une interdiction à vie et des concours et du recrutement comme contractuel. Je trouve que c'est une honte. "Moi moi moi moi moi"... Bac +5, ça fait 23 ans, on peut être stagiaire à 24 ans, avec encore pas trop d'attaches. Bien sûr, quand on fait d'autres choix dans ses jeunes années, c'est légitime, mais ça entraîne des conséquences. Être adulte, c'est aussi les assumer. C'est injurieux envers ceux qui ont fit le choix de ce métier, et sont partis, en le sachant, à l'autre bout du pays, remplir leur fonction républicaine. Sinon, on se cherche une place à Auchan au coin de la rue et on évite de geindre à tout bout de champ.
Spoiler:
Ah mais non... Auchan, c'est dans les zones, comment on va faire pour les enfants ?
Spoiler:
Ben t'as qu'à pas en faire si tu ne sais pas comment t'en occuper tout en travaillant. Plein de gens ne mènent pas tout de front en même temps.
J'approuve totalement ! Avant de passer un concours, on se renseigne sur les contraintes lièes à la fonction publique. Figurez-vous que, pour financer mes études, j'ai travaillé comme caissière. Cela permet de relativiser Razz
avatar
Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par Ingeborg B. le Dim 14 Sep 2014 - 0:45

@HARDYPINKK a écrit:J'ai une copine qui a ete affectee a 3h de route de chez elle et impossible de demenager. Elle a refuse le poste en aout et elle a ete rappelee la semaine derniere. On lui a propose un poste a 30 km de chez elle.

Une autre copine a ete nomme a carpentras alors qu'elle habite lyon et qu'elle a 3 enfants en bas age. Elle a demande une dispo.

Un collegue nomme a Nice de Lyon avec aussi 3 enfants, affecte dans un lycee ou sa spe n'est meme pas enseignee. Il pense serieusement a demissionner vu les conditions imposees par l'espe.

Honnetement, l'EN ne fait pas trop d'effort pour nous seduire.

L'an dernier, j'etais contractuelle dans un lycee au top, cette annee je suis stagiaire et en plus dans un lycee........ je ne prefere rien dire. En meme temps je n'ai rien a dire car j'ai eu le choix du lycee et j'ai fait le mauvais, par contre je suis à 6km de chez moi.
Oui, enfin, l'EN, ce n'est pas une émission de télé réalité sur NRJ 12 Rolling Eyes
avatar
Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par henriette le Dim 14 Sep 2014 - 0:48

@Ingeborg B. a écrit:
Cripure a écrit:Il faut, il faut, il faut...
C'est quand même hallucinant.
Oui, vous passez un concours national, oui, vous pouvez être affecté n'importe où, oui, vous pouvez avoir des déplacements importants, exactement comme des tas de gens. Un officier de l'armée change d'affectation autoritairement tous les trois ans, un chef d'établissement, tous les neuf ans au plus. Comment voulez-vous faire ? On établit un barème, on classe et c'est la loi de l'offre et de la demande. Certes, le retour à un mouvement en un seul tour serait un élément positif, mais sinon, se plaindre ainsi, passer les concours et ne pas rejoindre son poste (en laissant les établissements dans la mouise), ça mériterait une interdiction à vie et des concours et du recrutement comme contractuel. Je trouve que c'est une honte. "Moi moi moi moi moi"... Bac +5, ça fait 23 ans, on peut être stagiaire à 24 ans, avec encore pas trop d'attaches. Bien sûr, quand on fait d'autres choix dans ses jeunes années, c'est légitime, mais ça entraîne des conséquences. Être adulte, c'est aussi les assumer. C'est injurieux envers ceux qui ont fit le choix de ce métier, et sont partis, en le sachant, à l'autre bout du pays, remplir leur fonction républicaine. Sinon, on se cherche une place à Auchan au coin de la rue et on évite de geindre à tout bout de champ.
Spoiler:
Ah mais non... Auchan, c'est dans les zones, comment on va faire pour les enfants ?
Spoiler:
Ben t'as qu'à pas en faire si tu ne sais pas comment t'en occuper tout en travaillant. Plein de gens ne mènent pas tout de front en même temps.
J'approuve totalement ! Avant de passer un concours, on se renseigne sur les contraintes lièes à la fonction publique.  Figurez-vous que, pour financer mes études, j'ai travaillé comme caissière. Cela permet de relativiser  Razz

Moi aussi !!! topela
Du reste, j'étais caissière 30h + vacataire à la bibliothèque de l'institut.
Spoiler:

Du coup, j'ai passé le concours en candidate libre, car impossible de suivre les formations, et donc je n'ai pas pu faire mon stage dans mon académie d'origine, que j'ai mis ensuite trèèèèèèèèès longtemps à retrouver...
avatar
henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par Ingeborg B. le Dim 14 Sep 2014 - 0:57

@henriette a écrit:
@Ingeborg B. a écrit:
Cripure a écrit:Il faut, il faut, il faut...
C'est quand même hallucinant.
Oui, vous passez un concours national, oui, vous pouvez être affecté n'importe où, oui, vous pouvez avoir des déplacements importants, exactement comme des tas de gens. Un officier de l'armée change d'affectation autoritairement tous les trois ans, un chef d'établissement, tous les neuf ans au plus. Comment voulez-vous faire ? On établit un barème, on classe et c'est la loi de l'offre et de la demande. Certes, le retour à un mouvement en un seul tour serait un élément positif, mais sinon, se plaindre ainsi, passer les concours et ne pas rejoindre son poste (en laissant les établissements dans la mouise), ça mériterait une interdiction à vie et des concours et du recrutement comme contractuel. Je trouve que c'est une honte. "Moi moi moi moi moi"... Bac +5, ça fait 23 ans, on peut être stagiaire à 24 ans, avec encore pas trop d'attaches. Bien sûr, quand on fait d'autres choix dans ses jeunes années, c'est légitime, mais ça entraîne des conséquences. Être adulte, c'est aussi les assumer. C'est injurieux envers ceux qui ont fit le choix de ce métier, et sont partis, en le sachant, à l'autre bout du pays, remplir leur fonction républicaine. Sinon, on se cherche une place à Auchan au coin de la rue et on évite de geindre à tout bout de champ.
Spoiler:
Ah mais non... Auchan, c'est dans les zones, comment on va faire pour les enfants ?
Spoiler:
Ben t'as qu'à pas en faire si tu ne sais pas comment t'en occuper tout en travaillant. Plein de gens ne mènent pas tout de front en même temps.
J'approuve totalement ! Avant de passer un concours, on se renseigne sur les contraintes lièes à la fonction publique.  Figurez-vous que, pour financer mes études, j'ai travaillé comme caissière. Cela permet de relativiser  Razz

Moi aussi !!!  topela
Du reste, j'étais caissière 30h + vacataire à la bibliothèque de l'institut.
Spoiler:

Du coup, j'ai passé le concours en candidate libre, car impossible de suivre les formations, et donc je n'ai pas pu faire mon stage dans mon académie d'origine, que j'ai mis ensuite trèèèèèèèèès longtemps à retrouver...
Bon, j'avoue, je suis née en région parisienne, donc l'académie de Versailles n'était pas une contrée exotique pour moi Very Happy Cependant : stage dans un collège zep, deux ans dans un lycée technique difficile et 11 ans de lycée Zep... avant d'enfin obtenir un bon lycée.
Bref, comme nos expériences le montrent, rien de nouveau sous le soleil. Very Happy
Cependant, je sens les reproches sur le ton : "Vous êtes des vieux qui estimaient qu'on doit en baver comme vous."
Ben non.... il est surtout hallucinant que les gens découvrent les contraintes de la fonction publique après le concours.
avatar
Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par Rendash le Dim 14 Sep 2014 - 1:44

@Ingeborg B. a écrit:Ben non.... il est surtout hallucinant que les gens découvrent les contraintes de la fonction publique après le concours.


D'un autre côté, on peut être tout à fait conscient d'avoir de fortes chances de se retrouver muté dans l'académie de Versailles ou de Créteil en tant que néo-titulaire, et avoir dans le même temps cru aux discours selon lesquels les stagiaires en M2 seraient obligatoirement affectés dans leurs académies d'origine. La claque est assez terrible, je compatis avec tous ceux à qui c'est arrivé. Autant je me suis fait à l'idée de me retrouver en région parisienne l'an prochain, autant ça m'aurait vraiment mis un coup de devoir bouger dès cette année.
A tout prendre, je préfère tomber dans un collège "difficile" dans ma région l'an prochain que dans un endroit sympa n'importe où ailleurs Razz


Quant aux différents jobs pré-concours (ou parallèles), on est nombreux à y avoir goûté, et on le sera de plus en plus. J'ai d'ailleurs fait un constat assez aberrant en M1 : les formateurs de l'ESPé, les IPR, et les directeurs des masters n'avaient pas conscience du nombre d'étudiants salariés qui préparaient le CAPES, alors même que les directeurs en question étaient extrêmement présents, dévoués, et connaissaient très bien leurs étudiants.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par HARDYPINKK le Dim 14 Sep 2014 - 8:27

Tele realite. On est pas debile. Simplement face a la soit disant crise du recrutement les conditions qui nous sont proposées sont legeres et surtout si floues qu il n etait pas evident de comprendre comment allait se derouler la rentree. Personnellement j ai eu de la chance pour l affectation mais j etais prete a partir ce que je ferai l an prochain je le sais mais il etait inimaginable qu on me demande de faire 22h a l espe en plus de s 9h de service alors que j ai un m2, 15 ans d expérience pro dans le domaine (capet) et que je suis ancienne contractuelle (1 an temps plein).

HARDYPINKK
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par Ingeborg B. le Dim 14 Sep 2014 - 8:31

@Rendash a écrit:
@Ingeborg B. a écrit:Ben non.... il est surtout hallucinant que les gens découvrent les contraintes de la fonction publique après le concours.


D'un autre côté, on peut être tout à fait conscient d'avoir de fortes chances de se retrouver muté dans l'académie de Versailles ou de Créteil en tant que néo-titulaire, et avoir dans le même temps cru aux discours selon lesquels les stagiaires en M2 seraient obligatoirement affectés dans leurs académies d'origine. La claque est assez terrible, je compatis avec tous ceux à qui c'est arrivé. Autant je me suis fait à l'idée de me retrouver en région parisienne l'an prochain, autant ça m'aurait vraiment mis un coup de devoir bouger dès cette année.
A tout prendre, je préfère tomber dans un collège "difficile" dans ma région l'an prochain que dans un endroit sympa n'importe où ailleurs Razz


Quant aux différents jobs pré-concours (ou parallèles), on est nombreux à y avoir goûté, et on le sera de plus en plus. J'ai d'ailleurs fait un constat assez aberrant en M1 : les formateurs de l'ESPé, les IPR, et les directeurs des masters n'avaient pas conscience du nombre d'étudiants salariés qui préparaient le CAPES, alors même que les directeurs en question étaient extrêmement présents, dévoués, et connaissaient très bien leurs étudiants.
Je parle de ceux qui ont déjà un M2. ... Je ne généralise pas mais quand je lis que certains râlent car ils sont à 30 mn de leur établissement ou parce que leurs frais xe transport ne sont remboursés qu'à 50 % (ce qui est le lot de la majorité des salariés), je m'interroge.  Quand ils seront tzr sur deux établissements avec 4 niveaux, comment feront-ils ?
Ensuite quand je lis aussi que la région parisienne, c'est quasiment le bagne, j'ai l'impression de lire une nouvelle version de Bécassine. :shock:
avatar
Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par Elyas le Dim 14 Sep 2014 - 8:41

@HARDYPINKK a écrit:J'ai une copine qui a ete affectee a 3h de route de chez elle et impossible de demenager. Elle a refuse le poste en aout et elle a ete rappelee la semaine derniere. On lui a propose un poste a 30 km de chez elle.

Une autre copine a ete nomme a carpentras alors qu'elle habite lyon et qu'elle a 3 enfants en bas age. Elle a demande une dispo.

Un collegue nomme a Nice de Lyon avec aussi 3 enfants, affecte dans un lycee ou sa spe n'est meme pas enseignee. Il pense serieusement a demissionner vu les conditions imposees par l'espe.

Honnetement, l'EN ne fait pas trop d'effort pour nous seduire.

L'an dernier, j'etais contractuelle dans un lycee au top, cette annee je suis stagiaire et en plus dans un lycee........ je ne prefere rien dire. En meme temps je n'ai rien a dire car j'ai eu le choix du lycee et j'ai fait le mauvais, par contre je suis à 6km de chez moi.

Une grande partie de ce message me choque. Où sont passés les mânes des hussards noirs de la République ? Les élèves des lycées ........ comme tu dis ont aussi droit à l'enseignement ! Je rappelle que nous n'exerçons pas un travail mais des missions de service public dans la République. Si ce que je viens d'écrire ne signifie rien pour les nouveaux collègues,  je suis affraid


Dernière édition par Elyas le Dim 14 Sep 2014 - 8:42, édité 1 fois
avatar
Elyas
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par Ingeborg B. le Dim 14 Sep 2014 - 8:41

@HARDYPINKK a écrit:Tele realite. On est pas debile. Simplement face a la soit disant crise du recrutement les conditions qui nous sont proposées sont legeres et surtout si floues qu il n uetait pas evident de comprendre comment allait se derouler la rentree. Personnellement j ai eu de la chance pour l affectation mais j etais prete a partir ce que je ferai l an prochain je le sais mais il etait inimaginable qu on me demande de faire 22h a l espe en plus de s 9h de service alors que j ai un m2, 15 ans d expérience pro dans le domaine (capet) et que je suis ancienne contractuelle (1 an temps plein).
L'an prochain, tu auras un poste selon les règles des mutations, avec un barème qui est le même pour tout le monde. La fonction publique comprend des contraintes comme la mobilité. On ne crée pas de postes en fonction des désirs de chacun mais selon les besoins de chaque académie. On ne peut pas d'un côté passer un concours pour avoir un emploi à vie et, de l'autre, espérer qu'il n'y aura pas d'obligations. Il s'agit d'assurer la continuité du service public.
Après, si les gens ne supportent pas cette contrainte, il y a les concours du privé. Et pour l'expérience,ce professionnelle, je ne vois pas ce qu'elle vient faire ici dans la mesure oú, le principe du concours est l'égalité de traitement des candidats quel que soit leur parcours antérieur (à l'exception des contractuels dont les années antérieures sont prises en compte). C'est la même chose dans tous les secteurs de la fonction publique.
avatar
Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par Ingeborg B. le Dim 14 Sep 2014 - 8:42

@Elyas a écrit:
@HARDYPINKK a écrit:J'ai une copine qui a ete affectee a 3h de route de chez elle et impossible de demenager. Elle a refuse le poste en aout et elle a ete rappelee la semaine derniere. On lui a propose un poste a 30 km de chez elle.

Une autre copine a ete nomme a carpentras alors qu'elle habite lyon et qu'elle a 3 enfants en bas age. Elle a demande une dispo.

Un collegue nomme a Nice de Lyon avec aussi 3 enfants, affecte dans un lycee ou sa spe n'est meme pas enseignee. Il pense serieusement a demissionner vu les conditions imposees par l'espe.

Honnetement, l'EN ne fait pas trop d'effort pour nous seduire.

L'an dernier, j'etais contractuelle dans un lycee au top, cette annee je suis stagiaire et en plus dans un lycee........ je ne prefere rien dire. En meme temps je n'ai rien a dire car j'ai eu le choix du lycee et j'ai fait le mauvais, par contre je suis à 6km de chez moi.

Une grande partie de ce message me choque. Où sont passés les mânes des hussards noirs de la République ? Les élèves des lycées ........ comme tu dis ont aussi droit à l'enseignement ! Je rappelle que nous n exerçons pas un travail mais des missions de service public dans la République. Si ce que je viens d'écrire ne signifie rien pour les nouve1ux collègues,  je suis affraid
topela
avatar
Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par Rendash le Dim 14 Sep 2014 - 9:04

@Ingeborg B. a écrit:
Je parle de ceux qui ont déjà un M2. ... Je ne généralise pas mais quand je lis que certains râlent car ils sont à 30 mn de leur établissement ou parce que leurs frais xe transport ne sont remboursés qu'à 50 % (ce qui est le lot de la majorité des salariés), je m'interroge.  Quand ils seront tzr sur deux établissements avec 4 niveaux, comment feront-ils ?
Ensuite quand je lis aussi que la région parisienne, c'est quasiment le bagne, j'ai l'impression de lire une nouvelle version de Bécassine. :shock:

Au temps pour moi, j'ai cru que tu parlais des stagiaires en général.
Région parisienne, bagne, je ne dirais pas ça. Simplement, quand tu es attaché à une région, Paris fait figure de repoussoir, bien souvent! Disons que ça double la difficulté, à mon avis : quitter sa région, et se retrouver là-dedans (:p).

(...et je dis ça en ayant aussi vécu quelques années en RP ^^).

Après, bien évidemment, on est d'accord sur un point : si on n'a pas envie de bouger, on reste contractuel ou on passe le CAFEP. Je pense simplement que, dans le cas spécifique des M2 MEEF, une promesse n'a pas été tenue, et ça fait suer.
avatar
Rendash
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par isamia le Dim 14 Sep 2014 - 9:17

Cripure a écrit:Il faut, il faut, il faut...
C'est quand même hallucinant.
Oui, vous passez un concours national, oui, vous pouvez être affecté n'importe où, oui, vous pouvez avoir des déplacements importants, exactement comme des tas de gens. Un officier de l'armée change d'affectation autoritairement tous les trois ans, un chef d'établissement, tous les neuf ans au plus. Comment voulez-vous faire ? On établit un barème, on classe et c'est la loi de l'offre et de la demande. Certes, le retour à un mouvement en un seul tour serait un élément positif, mais sinon, se plaindre ainsi, passer les concours et ne pas rejoindre son poste (en laissant les établissements dans la mouise), ça mériterait une interdiction à vie et des concours et du recrutement comme contractuel. Je trouve que c'est une honte. "Moi moi moi moi moi"... Bac +5, ça fait 23 ans, on peut être stagiaire à 24 ans, avec encore pas trop d'attaches. Bien sûr, quand on fait d'autres choix dans ses jeunes années, c'est légitime, mais ça entraîne des conséquences. Être adulte, c'est aussi les assumer. C'est injurieux envers ceux qui ont fit le choix de ce métier, et sont partis, en le sachant, à l'autre bout du pays, remplir leur fonction républicaine. Sinon, on se cherche une place à Auchan au coin de la rue et on évite de geindre à tout bout de champ.
Spoiler:
Ah mais non... Auchan, c'est dans les zones, comment on va faire pour les enfants ?
Spoiler:
Ben t'as qu'à pas en faire si tu ne sais pas comment t'en occuper tout en travaillant. Plein de gens ne mènent pas tout de front en même temps.

Entièrement d'accord avec tout ce qui est dit. Même si je peux comprendre que certaines situations puissent être extrêmement difficiles.
Et l'idée de l'interdiction à vie et des concours et du recrutement comme contractuel me paraît excellente.
avatar
isamia
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par Li-Li le Dim 14 Sep 2014 - 9:22

Je comprends parfaitement que ce ne soit pas facile d'être loin, mais effectivement, nous sommes au courant... Et quand vous serez TZR les situations pourront être encore plus rocambolesques donc ce n'est pas fini.
Les etbs font quand même souvent des efforts quand ils reçoivent un stagiaire, les couacs du ministères ont aussi des répercussions sur nous, je me retrouve à faire 120 bornes par jour car sur deux etbs, nous avons laissé un temps plein pour le stagiaire qui finalement démissionne et nous n'avons été prévenu que le 3 septembre.
Oh joie!! Je suis encore la Dinde de la farce cafe
avatar
Li-Li
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par mamieprof le Dim 14 Sep 2014 - 9:26

@qui ne tente rien... a écrit:C'est fou le nombre de personnes dans cette situation pour leur stage. Pour ma part, je pensais que les mutations lointaines étaient fréquentes l'année de la titularisation mais plus rarement l'année de stage. Était ce pareil les autres années ?

J'ai une collègue parisienne qui a fait son stage à Fécamp alors qu'elle espérait l académie de Versailles il y a dix ans environ.
avatar
mamieprof
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par Rendash le Dim 14 Sep 2014 - 9:27

Je me posais une question, à ce sujet, d'ailleurs. Même dans les académies qui demandent beaucoup de points, si le premier voeu est TZR, les possibilités sont plus larges, ou pas?
Autrement dit, y'a-t-il une chance de rester sur mon académie si je choisis ce genre de poste? Ou même de cette façon, je ne pourrai pas rester?

J'avoue que c'est extrêmement flou. Une fois que je serai lancé et que j'aurai pris le rythme cette année, je pense que je contacterai les délégués syndicaux de mon établissement, histoire qu'ils puissent me renseigner un peu sur ce système complexe.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par *Fifi* le Dim 14 Sep 2014 - 9:30

Entièrement d'accord avec Cripure aussi.
De toute façon, qui a eu son poste rêvé dès le premier mouvement ?
Le mouvement en deux parties est critiquable bien sur mais le principe de mobilité est clair des le début du concours. S'imaginer faire ce métier pour rester près de chez soi sous prétexte qu'on a acheté une maison et qu'on veut avoir du temps pour ses enfants, est un brin risqué ...

_________________
Pour accéder à la banque de données en HG, merci de lire le règlement ici :
http://www.neoprofs.org/t36320-bdd-hg-reglement
avatar
*Fifi*
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par Li-Li le Dim 14 Sep 2014 - 9:30

Cela dépend du besoin en TZR et du nombre de points des personnes qui demanderont l'académie, si avant toi quelqu'un ayant plus de points demande tzr académie (le plus souvent il y a des zones pour TZR) tu n'auras pas le poste TZR.
avatar
Li-Li
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par Jenny le Dim 14 Sep 2014 - 9:30

Non, ça ne change rien.
Tu fais d'abord des voeux pour une académie (mutation inter) puis quand tu es affecté dans une académie, tu fais des voeux à l'intérieur de cette académie (mutation intra). Le mouvement se fait en deux temps.
avatar
Jenny
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par *Fifi* le Dim 14 Sep 2014 - 9:32

@Rendash a écrit:Je me posais une question, à ce sujet, d'ailleurs. Même dans les académies qui demandent beaucoup de points, si le premier voeu est TZR, les possibilités sont plus larges, ou pas?
Autrement dit, y'a-t-il une chance de rester sur mon académie si je choisis ce genre de poste? Ou même de cette façon, je ne pourrai pas rester?

J'avoue que c'est extrêmement flou. Une fois que je serai lancé et que j'aurai pris le rythme cette année, je pense que je contacterai les délégués syndicaux de mon établissement, histoire qu'ils puissent me renseigner un peu sur ce système complexe.
Non le mouvement es en 2 temps :
- tu demandes en novembre des académies qui ont un certain nombre de postes en fonction des besoins. Selon ton barème tu arrives dans une.
- affectè dans une, tu fais des vœux intra. Là si éventuellement tu as une préférence de zone/département tu peux préférer à demander à être TZR là plutôt que d'avoir un poste fixe loin.
Regarde sur les sites des syndicats

_________________
Pour accéder à la banque de données en HG, merci de lire le règlement ici :
http://www.neoprofs.org/t36320-bdd-hg-reglement
avatar
*Fifi*
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par Rendash le Dim 14 Sep 2014 - 9:32

Ha, c'est ce que j'avais cru comprendre. OK, merci à vous pour la réponse =)
Il y a décidément beaucoup de choses difficiles à comprendre, au début en tout cas Razz

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par Jenny le Dim 14 Sep 2014 - 9:33

Les brochures des syndicats, disponibles au moment des voeux, sont bien faites Wink Et tu peux les contacter pour avoir de l'aide.
avatar
Jenny
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par ysabel le Dim 14 Sep 2014 - 9:34

@mamieprof a écrit:
@qui ne tente rien... a écrit:C'est fou le nombre de personnes dans cette situation pour leur stage. Pour ma part, je pensais que les mutations lointaines étaient fréquentes l'année de la titularisation mais plus rarement l'année de stage. Était ce pareil les autres années ?

J'ai une collègue parisienne qui a fait son stage à Fécamp alors qu'elle espérait l académie de Versailles il y a dix ans environ.

Cela était déjà fréquent il y a une quinzaine d'années.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
ysabel
Devin


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par Rendash le Dim 14 Sep 2014 - 9:35

Pour commencer, je vais voir ce que pourront me dire les délégués syndicaux de mon établissement, et jeter un œil sur les différents sites ^^

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par HARDYPINKK le Dim 14 Sep 2014 - 9:36

Mon dernier message n a pas ete publie je recommence.

Personnellement j ai eu une chance inouie d etre nommee a 6km de chez moi, ce qui m a valu d ailleurs de nombreuses remarques desagreables de la part de collegues masculins, bref. Je m etais preparee psychologiquement a partir, je le savais. Tout comme je sais que l an prochain je partirai. C est comme ca et je l accepte. Ce qui me derange c est qu il manque des profs partout et qu on deplace les gens sans trop considerer leur situation.

Pourquoi envoyer a nice un stagiaire de lyon qui a 3 gosses alors que le lycée ne propose meme pas la specialite qu il enseigne. C est fort.

Et je trouve que 22h a l espe, 9h de cours plus la preparation des cours c est beaucoup.

Ce qui m etonne le plus, c est le manque total d information de coordination des services. Personne ne sait vraiment repondre a nos questions, chaque rectorat, chaque personne interpretant a sa guise les textes. J ai vu que danns certaines acad le memoire pour les titulaires de m2 n etait pas obligatoire alors qu ici ils nous mettent la pression.

Que doit on comprendre la dedans ? Que tous les nouveaux enseignants ne seront pas tous formes de la meme maniere, l egalite commence la je pense.


Dernière édition par HARDYPINKK le Dim 14 Sep 2014 - 9:38, édité 1 fois

HARDYPINKK
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum