Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Mauvette
Expert

La co-intervention

par Mauvette le Dim 14 Sep 2014 - 18:41
Nouveau mot à la mode dans notre académie, relevant de l'innovation pédagogique, au même titre que l'évaluation sans note (beurk), la co-intervention a été mise en place dans mon établissement pour toutes les classes de 6e en français.
Sur le papier, il s'agit d'une heure de cours où deux profs interviennent, le prof de français de la classe et une PE intervenant d'habitude en SEGPA. Sur le papier toujours, je trouve cette initiative assez intéressante si elle se rajoutait à notre quota horaire, sauf que ce n'est pas le cas. Cette heure est une heure que nous avions l'an dernier en classe entière. Et il ne s'agit pas non plus d'une heure dédoublée pour les élèves.

Bref, à la rentrée, avec ma collègue, avec laquelle j'ai l'habitude de travailler et je m'entends très bien, nous avons réfléchi à une stratégie pour mener cette heure.
Il faut d'abord savoir que je fais une progression grammaticale séparée sur le papier et dans l'emploi du temps : nous avons alors décidé d'un commun accord que cette heure serait dédiée à l'étude de la langue (je ne sais pas si c'est vraiment le bon choix...). Par ailleurs, nous avons décidé d'officier toutes les deux dans la même salle, au moins au début de l'année, afin qu'elle m'aide à passer dans les rangs, expliquer les exercices aux élèves, ré-expliquer la leçon à ceux qui sont perdus.
Mais concrètement, ça ne convient pas. Cela fait 2 x 2 heures que nous tentons cette co-intervention (j'ai deux classes de 6e), et c'est loin d'être satisfaisant. Pour l'instant, le gain pour les élèves est quasi nul et l'ennui pour elle est presque total.
Bref, je suis un peu démunie, je ne sais quoi lui proposer de différent.
J'ai ma manière de travailler, cela fait maintenant cinq ans que j'ai des sixièmes, je tiens mon cours de langue sur le bout des doigts, et j'improvise tout ou presque (selon les remarques des élèves), donc il serait vraiment difficile qu'elle fasse la même chose en parallèle avec une demi-classe (c'est ainsi que travaillent les deux autres collègues). Par ailleurs, je retrouve la classe entière au cours de langue suivant, il sera alors très difficile de retomber sur ses pieds.
Bref, je ne sais vraiment pas quoi lui proposer. Il est prévu qu'on en rediscute sérieusement cette semaine et je n'ai pas de solution...
La seule alternative qui me reste, c'est que nous travaillions exclusivement l'écriture sur cette heure de cours, mais ça ne laisserait plus que deux heures pour l'étude des textes, et ça me paraît ingérable de boucler le programme de littérature ainsi.
Avez-vous déjà travaillé en co-intervention ? Quelles étaient vos solutions ? Que pensez-vous de mon dilemme ?
J'ai besoin de vous et de vos idées...

_________________
Je vais bien, ne t'en fais pas
avatar
cleandre
Niveau 6

Re: La co-intervention

par cleandre le Dim 14 Sep 2014 - 19:28
Je suivrai attentivement ce topic. Nous aussi, nous travaillons en binôme avec les PE dans le cadre de l'accompagnement personnalisé. L'an dernier, nous avions divisé les groupes en 2 pour avoir chacun nos élèves mais les PE étaient frustrés, se sentant inutiles. Bref, ça ne fonctionnait pas. Ils souhaitent donc vraiment que l'on travaille ensemble, en "vraie" co intervention. Je suis partante sur le principe mais je ne sais pas vraiment comment mettre ça en oeuvre.
avatar
yogi
Grand sage

Re: La co-intervention

par yogi le Dim 14 Sep 2014 - 19:47
Moi j'aimerais bien de la co-intervention ou une AVS pour ma classe d'ULIS officieuse.
Je pense que c'est un bon principe si les besoins sont avérés.

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"
avatar
pmuller
Habitué du forum

Re: La co-intervention

par pmuller le Dim 14 Sep 2014 - 19:52
Si cela peut aider : je co-interviens (en post-bac, on parle de co-animation) en post bac depuis l'an dernier. Avant, je refusais de le faire, mais j'ai trouvé un co-animateur avec qui je m'entends bien et tout baigne. Pas plus difficile qu'un cours assuré seul, mais il faut trouver l'équilibre, permettre à chacun de s'exprimer, et surtout, on ne peut pas tout préparer à l'avance, il faut savoir réagir aux propositions de l'autre. Comme pour le travail en équipe, cela ne se décrète pas, il faut trouver des personnes entre qui le courant passe.
avatar
Mauvette
Expert

Re: La co-intervention

par Mauvette le Dim 14 Sep 2014 - 20:43
Pensez-vous qu'il faudrait que nous co-intervenions réellement, c'est à dire que nous prenions la parole chacune notre tour ?
C'est une manière de procéder pour laquelle ma collègue ne semble pas être enthousiaste, mais personnellement, je n'y vois aucun problème. Elle, pense que ça va être vite chronophage et que ça va perdre les élèves. 
Et sinon, y a-t-il des AVS sur le forum qui pourraient nous expliquer comment se passe leur collaboration avec leur collègue PE ? Ou le contraire of course...

_________________
Je vais bien, ne t'en fais pas
avatar
yogi
Grand sage

Re: La co-intervention

par yogi le Dim 14 Sep 2014 - 20:56
@Mauvette a écrit:Pensez-vous qu'il faudrait que nous co-intervenions réellement, c'est à dire que nous prenions la parole chacune notre tour ?
C'est une manière de procéder pour laquelle ma collègue ne semble pas être enthousiaste, mais personnellement, je n'y vois aucun problème. Elle, pense que ça va être vite chronophage et que ça va perdre les élèves. 
Et sinon, y a-t-il des AVS sur le forum qui pourraient nous expliquer comment se passe leur collaboration avec leur collègue PE ? Ou le contraire of course...

Je pense qu'il faut faire ce qui vous rend toutes les 2 à l'aise!
Quand je bossais en Angleterre,j'avais systématiquement une AVS dans les classes difficiles avec gamins dys,hyperactifs etc.
Elle m'aidait à garder le calme, à faire le tour dans les rangs pour aider les élèves les plus agités ou les plus en difficultés.
Je n'ai jamais eu d'AVS en France et je trouve que c'est bien dommage car il y a de vrais besoins!
Avoir plusieurs adultes dans un cours c'est une chance pour les élèves et pour nous aussi.

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"
avatar
Mauvette
Expert

Re: La co-intervention

par Mauvette le Dim 14 Sep 2014 - 22:05
La grosse différence, c'est qu'il ne s'agit pas simplement d'un adulte supplémentaire, c'est une prof, des écoles, qui plus est. Il est tout de même dommage de ne pas tirer profit de ses qualités. 
Par ailleurs, pour la gestion de classe, pas de besoin particulier, surtout en sixième...

_________________
Je vais bien, ne t'en fais pas
avatar
Mauvette
Expert

Re: La co-intervention

par Mauvette le Lun 15 Sep 2014 - 17:12
Petit up. Si certains n'avaient pas vu...

_________________
Je vais bien, ne t'en fais pas
avatar
pmuller
Habitué du forum

Re: La co-intervention

par pmuller le Lun 15 Sep 2014 - 17:19
Mais pourquoi veux-tu que ce soit un problème que deux adultes parlent durant un même cours ? Si vous vous écoutez l'une l'autre et avez le respect l'une de l'autre, vous vous complèterez, c'est tout !
avatar
Provence
Bon génie

Re: La co-intervention

par Provence le Lun 15 Sep 2014 - 17:44
En fait, je n'arrive pas à voir à quoi sert le fait d'être deux devant une classe...
avatar
Mauvette
Expert

Re: La co-intervention

par Mauvette le Lun 15 Sep 2014 - 17:44
@pmuller
Assez d'accord avec toi. Mais après une nouvelle discussion avec elle, elle n'est vraiment pas prête.
Du coup, on s'embarque pour une heure de leçon en classe entière et une heure d'exercices en groupe. Je trouve que ça devient vite indigeste pour les élèves, mais c'est, selon elle, ce qui marchera le mieux. On verra...


Dernière édition par Mauvette le Lun 15 Sep 2014 - 17:46, édité 1 fois

_________________
Je vais bien, ne t'en fais pas
avatar
Mauvette
Expert

Re: La co-intervention

par Mauvette le Lun 15 Sep 2014 - 17:45
@Provence a écrit:En fait, je n'arrive pas à voir à quoi sert le fait d'être deux devant une classe...

Mmh... Comme dit plus haut, sur le papier, ça paraît chouette mais, dans les faits...

_________________
Je vais bien, ne t'en fais pas
avatar
Provence
Bon génie

Re: La co-intervention

par Provence le Lun 15 Sep 2014 - 17:53
@Mauvette a écrit:
@Provence a écrit:En fait, je n'arrive pas à voir à quoi sert le fait d'être deux devant une classe...

Mmh... Comme dit plus haut, sur le papier, ça paraît chouette mais, dans les faits...

Même sur le papier... Wink
avatar
yogi
Grand sage

Re: La co-intervention

par yogi le Lun 15 Sep 2014 - 18:20
@Provence a écrit:En fait, je n'arrive pas à voir à quoi sert le fait d'être deux devant une classe...

Si tu as une classe agités avec des difficultés dys,autisme,handicaps...pour moi c'est primordial d'avoir un autre adulte.
Je suis dans ce cas cette année, seule devant ce type de classe et c'est ingérable/insupportable.

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"
avatar
Mauvette
Expert

Re: La co-intervention

par Mauvette le Mer 30 Mai 2018 - 19:02
Bon je remonte ce topic car pour la rentrée prochaine, nous allons de nouveau avoir de la co-intervention. Je n'ai pas vraiment de recul sur cette pratique car j'ai été longuement arrêtée en 2014. La seule chose qui me reste, c'est que ça ne fonctionnait pas.
Cette fois, on nous enlève les groupes d'AP et on nous met à la place cette co-intervention. Ça m'irrite prodigieusement mais les autres collègues sont ok. Que faire ?
Avez-vous des retours de votre côté ?

_________________
Je vais bien, ne t'en fais pas
avatar
Rabelais
Vénérable

Re: La co-intervention

par Rabelais le Mer 30 Mai 2018 - 20:10
Je déteste ça ( pas très constructif, je sais).
Mon idée si on m’y oblige ( pitié):
Des îlots avec des plans de travail différenciés ( comme le truc des ceintures sur lequel il faut vraiment que je me penche ) sur des domaines tels que la grammaire, l’orthographe’ le lexique mais aussi la rédaction.
Je ne vois que ça, les deux professeurs passant de groupe en groupe .

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.
avatar
Mathador
Niveau 9

Re: La co-intervention

par Mathador le Mer 30 Mai 2018 - 20:43
J'en fais dans le rôle de l'enseignant supplémentaire, et ce sont des heures que j'apprécie. Cela permet entre autres d'aider plus individuellement l'élève sur des exercices techniques (par exemple, tracés géométriques ou usage avancé de la calculatrice).
Il est souhaitable dans ce cadre de réserver deux salles, afin de pouvoir séparer des groupe de besoins certaines heures; par exemple, séparer ceux qui ont échoué sur une technique essentielle d'un contrôle pour la retravailler, tandis que les autres font un approfondissement.

_________________
« Que dites-vous ?… C’est inutile ?… Je le sais !
Mais on ne se bat pas dans l’espoir du succès !
Non ! non, c’est bien plus beau lorsque c’est inutile ! » (Cyrano de Bergerac)
« Un mathématicien est une machine à transformer le café en théorème. » (Alfréd Rényi)
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: La co-intervention

par Elyas le Mer 30 Mai 2018 - 20:49
La co-intervention est un moment très agréable où on est deux à gérer les élèves et à pouvoir suivre en profondeur le travail.

Il y a plusieurs modalités :
- dans la même salle, deux enseignants de la même discipline --> On passe dans les rangs pour du travail "technique" (cartographie ou plan de travail chez moi).
- deux professeurs de la même discipline dans deux salles différentes en variant les groupes selon les objectifs et besoins --> Mathador a tout dit.
- des professeurs de deux disciplines différentes --> là, c'est au cas par cas.

Je suis en co-intervention avec 3 autres collègues sur 2h sur 2 classes en même temps. C'est drôlement pratique et ces classes ont en gros soit une à deux semaines d'avance sur le programme soit ont étudié plus de choses (tout en étant encore en avance sur le programme sur les autres classes).

Après, contraindre les gens me semble une dynamique dangereuse (enfin, c'est comme pour tout).
avatar
corailc
Fidèle du forum

Re: La co-intervention

par corailc le Mer 30 Mai 2018 - 21:04
J'apprécie assez même si je préfère les demi-groupes car je co-interviens pour mes quatre classes et dans quatre classes de collègues et je n'ai pas forcément d'affinités avec tous. effectivement j'aimerais pouvoir avoir une salle dispo à côté pour diviser en deux groupes. Ca permet aussi d'aider un peu plus les élèves que d'habitude et de souffler un peu dans mon bahut difficile.

_________________
In tenebris lumen rectis.
Terre des Lettres, manuel militant et intelligent. http://terredeslettres.nathan.fr/
avatar
clélia
Niveau 9

Re: La co-intervention

par clélia le Mer 30 Mai 2018 - 21:14
J'ai une heure par quinzaine en co-intervention en 5e. Je l'utilise exclusivement pour travailler l'expression écrite. Je travaille sur le cahier "Apprendre à rédiger" de Véronique et Cie. On n'est pas trop de deux.
J'en ai parlé dans un autre fil, je vais chercher le lien.

Edit : je copie-colle ce que j'avais écrit

@clélia a écrit:J'utilise le cahier systématiquement une heure par quinzaine, quand je suis en co-enseignement avec une collègue. Le gros avantage pour moi est qu'il permet à chacun d'avancer à son rythme. Les élèves les plus en difficultés font deux ou trois exercices maximum par séance, les plus à l'aise rédigent plusieurs paragraphes. Travailler l'expression me demande beaucoup d'énergie : pendant l'heure en question, c'est très intense, même à deux dans la classe, pour réussir à aider les élèves les plus en difficultés tout en guidant les autres, en donnant un conseil par ci, un coup de pouce par là... Ensuite je ramasse tous les cahiers (soit immédiatement, soit la séance suivante s'ils doivent terminer à la maison) et je corrige individuellement. J'ai suivi la progression du cahier mais je ne fais pas faire tous les exercices. Il m'arrive aussi de travailler certaines parties hors du co-enseignement (les exercices de vocabulaire). Pendant le temps consacré à l'écriture, j'insiste beaucoup sur l'orthographe (de plus en plus d'élèves sont incapables de copier une phrase sans ajouter des fautes). Parallèlement, j'ai beaucoup travaillé en classe sur la langue, en m'appuyant sur le manuel. Je suis assez satisfaite des progrès dans ce domaine (je le serais davantage si les élèves apprenaient leurs leçons). Globalement, je trouve que la plupart des élèves a progressé en expression écrite (mais ils sont à des niveaux très différents). La contre-partie, c'est qu'en littérature, je suis complètement à la traîne. En plus, je passe volontairement largement plus d'une heure sur un texte (ne serait-ce que pour qu'ils comprennent le sens littéral du texte...) et j'ai eu l'ambition de faire lire Le Lion de Kessel. Mais bon, je suis prête à défendre mes choix, surtout depuis que ma collègue d'histoire m'a dit qu'ils avaient bien progressé dans la rédaction des paragraphes dans sa matière.

_________________
Il voyagea.
Il connut la mélancolie des paquebots, les froids réveils sous la tente, l’étourdissement des paysages et des ruines, l’amertume des sympathies interrompues.
Il revint.
Il fréquenta le monde, et il eut d’autres amours, encore.
avatar
Mauvette
Expert

Re: La co-intervention

par Mauvette le Mer 30 Mai 2018 - 21:40
Lorsqu'on a demandé deux salles, on nous a répondu que ça ne serait pas systématique.
Et même avec ma toute petite expérience en la matière, j'ai bien l'impression que mettre deux profs devant une classe entière ne vaut pas un prof devant une demi-classe.

Surtout si l'on pense que l'an prochain, on va avoir encore plus de facilité à nous sucrer une heure-prof en supprimant ce dispositif et en ne ré-instaurant pas les demi-groupe d'AP. Mais l'on me répondra que je vois toujours le verre à moitié vide...

_________________
Je vais bien, ne t'en fais pas
avatar
Mauvette
Expert

Re: La co-intervention

par Mauvette le Mer 30 Mai 2018 - 21:42
Je pense bien aussi faire de l'écriture. C'est là que ça va le mieux s'y prêter sans doute.
Mais où vais-je caser toutes les heures de conjugaison et orthographe faites en demi-groupe ?

_________________
Je vais bien, ne t'en fais pas
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: La co-intervention

par Elyas le Mer 30 Mai 2018 - 21:43
En même temps, demander deux salles, c'est possiblement plutôt faire du demi-groupe et pas de la co-intervention. Le demi-groupe et la co-intervention, ce n'est pas la même chose ni la même mise en œuvre.
avatar
Mauvette
Expert

Re: La co-intervention

par Mauvette le Mer 30 Mai 2018 - 21:46
Bah oui. Mais je n'ai toujours pas compris comment la mettre en oeuvre justement ! À part utiliser le collègue en surnombre comme un super-AVS (ce qui est, me semble-t-il, loin d'être une solution adéquate), je ne vois pas...

_________________
Je vais bien, ne t'en fais pas
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: La co-intervention

par Elyas le Mer 30 Mai 2018 - 21:53
@Mauvette a écrit:Bah oui. Mais je n'ai toujours pas compris comment la mettre en oeuvre justement ! À part utiliser le collègue en surnombre comme un super-AVS (ce qui est, me semble-t-il, loin d'être une solution adéquate), je ne vois pas...

Le collègue est ton égal disciplinaire lors de la co-intervention et, pragmatiquement, tu es l'autorité disciplinaire pour les élèves. Cela signifie qu'en co-intervention, c'est un travail avant tout technique qui est donné pour progresser. La présence des deux collègues, disciplinairement égaux, permet de travailler avec les élèves en ayant plus de temps. Là où cela change du demi-groupe, c'est qu'incidemment, on gagne du temps pas une sorte de synergie des deux enseignants, que la tension avec certains élèves a tendance à disparaître et qu'on peut faire du retour métacognitif très rapidement.
La collègue ne sera pas une super-AVS, ce sera un professeur comme toi, avec la même autorité et la même pertinence disciplinaires. Commencer à penser le co-intervenant comme une super-AVS, c'est vouer le dispositif à l'échec.
Contenu sponsorisé

Re: La co-intervention

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum