Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
gauvain31
Grand Maître

Re: Dans quel(s) cas la tutrice peut-elle alerter l'IPR ?

par gauvain31 le Ven 28 Nov 2014 - 23:29
Cripure a écrit:
@livie a écrit:Je pensais que la barre d'admission à 4 et quelques au capes de maths était tout de même supérieure à un niveau de seconde ^^
Ecoutez, je ne suis pas matheux, je ne puis argumenter Smile
Les élèves de ses deux secondes qui sont allés en S ont eu droit à une 1re spéciale avec 6h au lieu de 4, payées par le rectorat, pour tenter de combler les vides...

Ah ce point??? Ils n'ont rien appris à ce point? :shock: :shock:
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Dans quel(s) cas la tutrice peut-elle alerter l'IPR ?

par User5899 le Ven 28 Nov 2014 - 23:30
Quand vous en savez moins que vos élèves, c'est une situation qui peut se produire Smile
avatar
Hallywell
Niveau 9

Re: Dans quel(s) cas la tutrice peut-elle alerter l'IPR ?

par Hallywell le Ven 28 Nov 2014 - 23:31
youhou j'ai enfin trouvé quelqu'un plus nul que moi en maths  cheers

maintenant je sors  pingouin
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Dans quel(s) cas la tutrice peut-elle alerter l'IPR ?

par JPhMM le Ven 28 Nov 2014 - 23:34
@Hallywell a écrit:youhou j'ai enfin trouvé quelqu'un plus nul que moi en maths  cheers

maintenant je sors  pingouin
Laughing

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
gauvain31
Grand Maître

Re: Dans quel(s) cas la tutrice peut-elle alerter l'IPR ?

par gauvain31 le Ven 28 Nov 2014 - 23:36
Cripure a écrit:Quand vous en savez moins que vos élèves, c'est une situation qui peut se produire Smile

Ah ben vu le niveau de maths des élèves .... je me pose même la question de savoir comment il a eu sa licence
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Dans quel(s) cas la tutrice peut-elle alerter l'IPR ?

par User5899 le Ven 28 Nov 2014 - 23:41
Non mais un type de 55 ans, c'est un ingénieur qui a été licencié ou qui a eu un incident de parcours. Mais n'oubliez pas que certains Capes ne comportent qu'un vague oral et que certaines situations particulières dispensent de tout diplôme universitaire. Eh oui...
avatar
Aspasie
Niveau 10

Re: Dans quel(s) cas la tutrice peut-elle alerter l'IPR ?

par Aspasie le Sam 29 Nov 2014 - 0:14
@pmuller a écrit:La tutrice alerte l'IPR quand elle pense que la situation la dépasse et qu'elle veut se couvrir.
Elle a l'obligation de signaler à l'IPR un stagiaire qui pose problème.
Je me permets de rebondir sur cette intervention et d'ajouter, pour totale cohérence, ceci :
"Elle a l'obligation de signaler à l'IPR un stagiaire qui lui pose problème"
Donc, on reprend tout depuis de bédut et on recommence : une tutrice est un "professeur expériménté" en qui l'inspection considère pouvoir voir un relais de sa conception de la pédagogie. Pas tout à fait un juge donc.
Une tutrice est par ailleurs un professeur et pas une référence du Dogme, donc quelqu'un qui peut avoir doute et hésitation, ce qui tendrait à prouver qu'il/elle n'est pas détenteur/trice dudit Dogme (qu'il existe ou pas, dans tous les cas c'est rassurant).
L'IPR est celui/celle qui tranche, qui décide, non seulement in fine (puis-je souligner, en ce mois de novembre finissant ce "in fine" qui renvoie à dans plusieurs mois ?) mais plus simplement in situ, des mesures, des actions.
Donc, en appeler à l'IPR c'est tuer ou se tuer ? Mince ! J'ai manqué l'épisode "pour quelques poignées de dollars dans l'EN". En général, l'IPR "choisit"  "ses" "tuteurs" parce qu'il considère qu'il "a" là des "collègues" avec qui il peut travailler (... que de guillemets... et j''ai bien dit "travailler" hein, pas "collaborer").

Le tuteur qui en appelle à son inspecteur a soit le sentiment de sa propre incurie, ce qui est parfaitement possible et acceptable, soit le sentiment de l'incurie de son stagiaire, ce qui l'est tout autant.
Il faut donc prendre la situation comme elle est :

Ma tutrice hésite à alerter l'IPR car je rencontre des problèmes concernant la gestion de classe.
Il y a quelques bavardages notamment dans le fond de la classe que je n'entends pas toujours.
(...)
Qu'en est-il de cette alerte ? Je suis très angoissée et j'ai peur pour ma titularisation.
Qu'en est-il de ta situation vis-à-vis de la classe . S'agit-il de bavardages ? Quid du fond ? du didactique ? Comment analyses-tu, froidement, ton enseignement ? Et allons-y franco : si l'IPR vient, comment gèreras-tu ? en ayant le sentiment d'être en faute (auquel cas, où est ta faute ? ) ou en ayant le sentiment de faire ce qu'il faut (auquel cas il faudra qu'on t'explique d'abord en quoi il y a faute...).

Pose ces choses simplement, et quels que soient les enjeux, tu verras ensuite s'il y a lieu de paniquer ou pas.
avatar
Dimka
Grand Maître

Re: Dans quel(s) cas la tutrice peut-elle alerter l'IPR ?

par Dimka le Sam 29 Nov 2014 - 0:46
Bonsoir,
@Osmie a écrit:Ne t'angoisse pas, pour ne pas être titularisé (2 à 3%), il faut rencontrer de graves problèmes (bazar monstre, insultes, absence de maîtrise de la discipline, etc.).
Tu as des sources, ou c’est ton expérience perso ? Je n’ai pas de chiffres, mais quand j’étais stagiaire, en formation avec moi, il y avait des tas de redoublants, et des amis ont également dû refaire une année. Ainsi que sur ce forum. Ce n’était pas majoritaire, mais ce n’était pas non plus négligeable (en tous cas, plus que 3%). Et tous pour des motifs assez futiles, sans parler de ceux qui ont été pourris par un tuteur, par un chef d’établissement ou par quiconque ayant un quelconque pouvoir sur les stagiaires.

Je ne sais pas si ça dépend des académies, ou s’il y a un changement par rapport à avant, mais il me semble qu’on ne puisse plus (ou pas systématiquement) dire que les redoublements sont exceptionnels et liés à de graves problèmes, d’autant que ça stigmatise parfois injustement les redoublants.

Du coup, j’aurais tendance à dire d’éviter à tout prix le signalement, l’année de stage, il vaut mieux être un peu parano, vu que la bienveillance, c’est surtout dans les discours.


Dernière édition par Dimka le Sam 29 Nov 2014 - 0:47, édité 1 fois

_________________
Spoiler:
avatar
clo74
Niveau 9

Re: Dans quel(s) cas la tutrice peut-elle alerter l'IPR ?

par clo74 le Sam 29 Nov 2014 - 0:47
La tutrice, un "professeur expérimenté, que "l'inspection considère pouvoir voir un relais de sa conception de la pédagogie" : je cherche un smiley qui éclate de rire!!
C'est tout d'abord une question de poste, puis quand ils connaissent les établissements, il faut trouver des tuteurs/tutrices : les inspecteurs commencent par demander aux "bons", puis aux "moins bons" et enfin à ceux qui veulent bien! Il y a là, comme ailleurs, pénurie.... Au vu du salaire mirobolant et des contraintes que cela implique....
Donc oui, une tutrice peut hésiter, vouloir faire bien son boulot, se tromper, mal juger son/sa stagiaire, etc.
Il faut surtout discuter, échanger, argumenter : si elle est de bonne volonté, a du bon sens, cela devrait se résoudre. Bon courage en tout cas!
avatar
Lizdarcy
Neoprof expérimenté

Re: Dans quel(s) cas la tutrice peut-elle alerter l'IPR ?

par Lizdarcy le Sam 29 Nov 2014 - 0:51
@clo74 a écrit:La tutrice, un "professeur expérimenté, que "l'inspection considère pouvoir voir un relais de sa conception de la pédagogie" : je cherche un smiley qui éclate de rire!!
C'est tout d'abord une question de poste, puis quand ils connaissent les établissements, il faut trouver des tuteurs/tutrices : les inspecteurs commencent par demander aux "bons", puis aux "moins bons" et enfin à ceux qui veulent bien! Il y a là, comme ailleurs, pénurie.... Au vu du salaire mirobolant et des contraintes que cela implique....
Donc oui, une tutrice peut hésiter, vouloir faire bien son boulot, se tromper, mal juger son/sa stagiaire, etc.
Il faut surtout discuter, échanger, argumenter : si elle est de bonne volonté, a du bon sens, cela devrait se résoudre. Bon courage en tout cas!

+ 1
avatar
Aspasie
Niveau 10

Re: Dans quel(s) cas la tutrice peut-elle alerter l'IPR ?

par Aspasie le Sam 29 Nov 2014 - 0:57
@Lizdarcy a écrit:
@clo74 a écrit:La tutrice, un "professeur expérimenté, que "l'inspection considère pouvoir voir un relais de sa conception de la pédagogie" : je cherche un smiley qui éclate de rire!!
C'est tout d'abord une question de poste, puis quand ils connaissent les établissements, il faut trouver des tuteurs/tutrices : les inspecteurs commencent par demander aux "bons", puis aux "moins bons" et enfin à ceux qui veulent bien! Il y a là, comme ailleurs, pénurie.... Au vu du salaire mirobolant et des contraintes que cela implique....
Donc oui, une tutrice peut hésiter, vouloir faire bien son boulot, se tromper, mal juger son/sa stagiaire, etc.
Il faut surtout discuter, échanger, argumenter : si elle est de bonne volonté, a du bon sens, cela devrait se résoudre. Bon courage en tout cas!

+ 1
Mais les IPR savent déjà cela non ? C'était ce que signifiaient mes "...". Justement, ainsi que ma question : "tuer ou 'se' tuer".


Dernière édition par Aspasie le Sam 29 Nov 2014 - 10:00, édité 1 fois
avatar
Annabel Lee
Niveau 9

Re: Dans quel(s) cas la tutrice peut-elle alerter l'IPR ?

par Annabel Lee le Sam 29 Nov 2014 - 2:50
@lis-tes-ratures a écrit:Elle me demande de changer ce qui ne va pas mais sans me donner des propositions ou des exemples.

C'est du coup assez long, je lui envoie parfois quatre fois la même séance.

affraid A-BU-SÉ ! affraid
avatar
pmuller
Habitué du forum

Re: Dans quel(s) cas la tutrice peut-elle alerter l'IPR ?

par pmuller le Sam 29 Nov 2014 - 8:28
Ecoute, Lis-tes-ratures, si je peux te conseiller une démarche :
- discute bien avec ta tutrice, pose lui des questions précises
- si c'est vraiment aussi grave que cela, d'après ce qu'elle dit, contacte l'un des nombreux syndicats qui t'on arrosé de pub depuis le début de l'année et prends RDV
- n'angoisse pas : tu as encore le temps de redresser la barre.
avatar
Jenny
Modérateur

Re: Dans quel(s) cas la tutrice peut-elle alerter l'IPR ?

par Jenny le Sam 29 Nov 2014 - 8:53
@Annabel Lee a écrit:
@lis-tes-ratures a écrit:Elle me demande de changer ce qui ne va pas mais sans me donner des propositions ou des exemples.

C'est du coup assez long, je lui envoie parfois quatre fois la même séance.

affraid A-BU-SÉ ! affraid

Comment peux-tu progresser si elle ne t'explique pas ?
Bon courage.
avatar
Jenny
Modérateur

Re: Dans quel(s) cas la tutrice peut-elle alerter l'IPR ?

par Jenny le Sam 29 Nov 2014 - 9:01
@Dimka a écrit:Bonsoir,
@Osmie a écrit:Ne t'angoisse pas, pour ne pas être titularisé (2 à 3%), il faut rencontrer de graves problèmes (bazar monstre, insultes, absence de maîtrise de la discipline, etc.).
Tu as des sources, ou c’est ton expérience perso ? Je n’ai pas de chiffres, mais quand j’étais stagiaire, en formation avec moi, il y avait des tas de redoublants, et des amis ont également dû refaire une année. Ainsi que sur ce forum. Ce n’était pas majoritaire, mais ce n’était pas non plus négligeable (en tous cas, plus que 3%). Et tous pour des motifs assez futiles, sans parler de ceux qui ont été pourris par un tuteur, par un chef d’établissement ou par quiconque ayant un quelconque pouvoir sur les stagiaires.


Les conditions de stage peuvent en outre différer totalement d'un stagiaire à l'autre. Rolling Eyes
Tous les tuteurs ne se valent pas, certains établissements sont plus difficiles que d'autres, certains filent les classes pourries au stagiaire…
(Pour les chiffres, je viens de faire ceux de ma promo de l'an dernier : 17 % (renouvellements et licenciements à l'issue de la 1re année). Ca doit varier selon les disciplines et les académies, mais localement ça peut être beaucoup plus que 2 à 3 %. )


Dernière édition par Jenny le Sam 29 Nov 2014 - 9:03, édité 1 fois
avatar
pmuller
Habitué du forum

Re: Dans quel(s) cas la tutrice peut-elle alerter l'IPR ?

par pmuller le Sam 29 Nov 2014 - 9:03
Mais faut réagir quand même : rien de pire pour un stagiaire que de laisser la situation empirer en pensant que cela va s'arranger tout seul
avatar
Jenny
Modérateur

Re: Dans quel(s) cas la tutrice peut-elle alerter l'IPR ?

par Jenny le Sam 29 Nov 2014 - 9:04
+1
Essaie de demander des conseils, une séquence à titre d'exemple pour un autre niveau.

Tu peux demander des conseils à tes formateurs ESPE si l'un d'entre-eux te semble à l'écoute, à d'autres collègues.
Tu peux aussi contacter un syndicat pour des conseils.

Un livre intéressant sur la gestion de classe : Classes difficiles de J F Blin. Tu peux aussi lire des choses sur le forum.
(Mais je suis surprise s'il n y a que des bavardages, on ne met pas quelqu'un sur liste d'alerte pour cela. Tu as eu accès au rapport de ta tutrice ?).
avatar
mag
Niveau 5

Re: Dans quel(s) cas la tutrice peut-elle alerter l'IPR ?

par mag le Sam 29 Nov 2014 - 17:28
Quels sont tes rapports avec ta tutrice ? Est-elle habituellement bienveillante avec toi ?
C'est tout de même surprenant de vouloir alerter l'IPR pour si peu.
avatar
livie
Fidèle du forum

Re: Dans quel(s) cas la tutrice peut-elle alerter l'IPR ?

par livie le Sam 29 Nov 2014 - 17:35
Effectivement cela dépend des académies. Pour Créteil nous sommes à moins de 2% parce qu'ils estiment que c'est une académie difficile. Mais là encore attention car être dans un lycée ou un collège sans histoire, réputé facile peut aussi jouer en ta défaveur dans ce type d'académie. Les formateurs ont quelques clichés sur certains établissements assez inquiétants et je plains profondément ceux qui ont le malheur de rencontrer quelques difficultés dans ces endroits réputés faciles.
avatar
Marounette
Habitué du forum

Re: Dans quel(s) cas la tutrice peut-elle alerter l'IPR ?

par Marounette le Sam 29 Nov 2014 - 17:48
@livie a écrit:Effectivement cela dépend des académies. Pour Créteil nous sommes à moins de 2% parce qu'ils estiment que c'est une académie difficile. Mais là encore attention car être dans un lycée ou un collège sans histoire, réputé facile peut aussi jouer en ta défaveur dans ce type d'académie. Les formateurs ont quelques clichés sur certains établissements assez inquiétants et je plains profondément ceux qui ont le malheur de rencontrer quelques difficultés dans ces endroits réputés faciles.

+1
Par rapport à mon vécu, je ne peux que être d'accord.

_________________
"Je ne sais qu'une chose, c'est que je ne sais rien." Socrate
La recherche est l'un des rares domaines où des personnes volontaires peuvent mesurer leur ignorance.  Laughing
:retard:
avatar
Stered
Doyen

Re: Dans quel(s) cas la tutrice peut-elle alerter l'IPR ?

par Stered le Sam 29 Nov 2014 - 17:55
Mon amie stagiaire a le même type de tutrice (toujours négative sans jamais expliquer concrètement pourquoi ça ne va pas... Des rapports de plusieurs pages de critiques, toujours négatives, sans aucune piste pour progresser. Et avec des termes très durs) : elle travaillait à la limite de la crise de nerfs, pour toujours se faire renvoyer, malgré les heures et les heures passées à tout changer, à des manques.
Elle en a parlé, diplomatiquement, à une formatrice de l'ESPE qui est du coup venue la voir très vite en cours (apparemment effarée de lire les rapports de la tutrice).
Cette formatrice a effectivement pointé des choses à améliorer, mais en expliquant comment y parvenir ! Elle a d'ailleurs pointé aussi des choses à changer dans l'attitude de la tutrice Razz
Et depuis, ça va mieux.
Mais il faut avoir confiance en la personne de l'ESPE... Tout dépend de qui on a en face !
avatar
Marounette
Habitué du forum

Re: Dans quel(s) cas la tutrice peut-elle alerter l'IPR ?

par Marounette le Sam 29 Nov 2014 - 18:06
@Stered a écrit:Mon amie stagiaire a le même type de tutrice (toujours négative sans jamais expliquer concrètement pourquoi ça ne va pas... Des rapports de plusieurs pages de critiques, toujours négatives, sans aucune piste pour progresser. Et avec des termes très durs) : elle travaillait à la limite de la crise de nerfs, pour toujours se faire renvoyer, malgré les heures et les heures passées à tout changer, à des manques.
Elle en a parlé, diplomatiquement, à une formatrice de l'ESPE qui est du coup venue la voir très vite en cours (apparemment effarée de lire les rapports de la tutrice).
Cette formatrice a effectivement pointé des choses à améliorer, mais en expliquant comment y parvenir ! Elle a d'ailleurs pointé aussi des choses à changer dans l'attitude de la tutrice Razz
Et depuis, ça va mieux.
Mais il faut avoir confiance en la personne de l'ESPE... Tout dépend de qui on a en face !

veneration
Le problème de certains tuteurs/formateurs (toujours d'après mon vécu), c'est qu'ils font que pointer les points négatifs sans apporter une moindre solution.

_________________
"Je ne sais qu'une chose, c'est que je ne sais rien." Socrate
La recherche est l'un des rares domaines où des personnes volontaires peuvent mesurer leur ignorance.  Laughing
:retard:
avatar
livie
Fidèle du forum

Re: Dans quel(s) cas la tutrice peut-elle alerter l'IPR ?

par livie le Sam 29 Nov 2014 - 18:14
C'est peut êytre parce qu'on demande à un stagiaire de faire mine d'avoir 20 ans de boutique pendant chaque visite ? Je me souviens d'une ancienne formatrice qui m'avait dit qu'il fallait arrêter d'être hypocrite et de demander aux stagiaires ce qu'on n'exige même pas d'un titulaire (boucler un programme par exemple ou gérer sa classe parfaitement bien )
avatar
Stered
Doyen

Re: Dans quel(s) cas la tutrice peut-elle alerter l'IPR ?

par Stered le Sam 29 Nov 2014 - 18:29
Mon amie a surtout osé râler ouvertement (mais poliment) en disant clairement à la formatrice et à sa tutrice, lors de l'entretien, qu'on leur demandait toujours de faire mieux en gestion de classe et de cours, mais sans jamais rien expliquer et qu'elle en avait assez.
Elle a pris le risque de parler ainsi car elle a confiance en la formatrice : ce n'est pas une évidence pour d'autres stagiaires, hélas :/
avatar
zouz
Fidèle du forum

Re: Dans quel(s) cas la tutrice peut-elle alerter l'IPR ?

par zouz le Dim 30 Nov 2014 - 8:37
@livie a écrit:C'est peut êytre parce qu'on demande à un stagiaire de faire mine d'avoir 20 ans de boutique pendant chaque visite ? Je me souviens d'une ancienne formatrice qui m'avait dit qu'il fallait arrêter d'être hypocrite et de demander aux stagiaires ce qu'on n'exige même pas d'un titulaire (boucler un programme par exemple ou gérer sa classe parfaitement bien )

Entièrement d'accord
Peinard
Niveau 10

Re: Dans quel(s) cas la tutrice peut-elle alerter l'IPR ?

par Peinard le Dim 30 Nov 2014 - 9:32
@lis-tes-ratures a écrit:Ma tutrice hésite à alerter l'IPR car je rencontre des problèmes concernant la gestion de classe. Il y a quelques bavardages notamment dans le fond de la classe que je n'entends pas toujours.
A moins que vous ayez déjà besoin d'un sonotone, votre tutrice exagère.
@lis-tes-ratures a écrit:Elle est déjà venue plusieurs fois dans mes cours mais sans jamais mentionner ce problème de gestion de classe.
@lis-tes-ratures a écrit:Ma tutrice est très exigeante, je pense que c'est pour mon bien mais je commence à être épuisée moralement. Je dois lui envoyer chaque séance, lui présenter mes séquences dès que possible.
@lis-tes-ratures a écrit:Je suis très angoissée et j'ai peur pour ma titularisation.  😢
Il me semble que votre tutrice utilise cette éventuelle alerte à l'IPR pour une raison bancale afin de s'assurer que vous allez continuer à être bien docile.
Si votre tutrice évoque à nouveau cette alerte à l'IPR, vous pourriez simplement lui dire que vous ne partagez pas la raison de son avis (ou hésitation ou les deux...).
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum