Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Heisenberg
Habitué du forum

Re: Pour Alain Boissinot, ancien recteur, il faut adapter le découpage académique aux nouvelles grandes régions de France.

par Heisenberg le Ven 1 Sep 2017 - 7:33
En janvier dernier, j'ai participé à une réunion en présence de recteurs de Caen et de Rouen et des différentes OS.
La question de la fusion des académies est forcément venue sur le tapis. Le recteur de Caen s'est voulu très rassurant, il n'était pas question de fusionner, juste de regrouper 2 ou 3 services (d'ailleurs évoqués dans PN).
Et la rectrice de Rouen d'ajouter qu'elle non plus ne le voulait pas et que le ministère non plus. Quand on se souvient qu'on était à 4 mois d'élections déjà prévues comme une déroute pour la majorité de l'époque, cela voulait tout dire ...
archeboc
Sage

Re: Pour Alain Boissinot, ancien recteur, il faut adapter le découpage académique aux nouvelles grandes régions de France.

par archeboc le Ven 1 Sep 2017 - 11:23
@Patience et raison a écrit:Cela pourrait se faire pour de petites académies mais je n'ose imaginer ce que cela donnerait pour une académie fusionnée 'Créteil-Paris-Versailles', même s'il existe déjà quelques gestions communes...

Le plus injuste dans l'existence des trois académies francilienne, c'est que les pouilleux de Seine-Saint-Denis (académie de Créteil) n'ont pas les mêmes priorités d'accès que les parisiens aux universités de Paris IM. Et le plus farcesque, c'est que ces universités parisiennes délocalisent de plus en plus leur cours de licence en Seine-Saint-Denis.

De même, je me demande si un bachelier de Tarbes (académie de Toulouse) qui souhaite une place en STAPS ne se fait passer devant par les bacheliers de l'académie de Bordeaux, dont dépend ce STAPS.

Vous allez me dire que c'est l'existence du bonus académique qui est en cause ici, et pas le découpage des académies.

Mais on peut dire la même chose des inconvénients au regroupement des académies : un double mouvement sur l'académie du grand sud-ouest est une monstruosité, mais fondamentalement, ce n'est pas l'académie du grand sud-ouest qui est monstrueuse : c'est le double mouvement.
avatar
Bussy
Niveau 10

Re: Pour Alain Boissinot, ancien recteur, il faut adapter le découpage académique aux nouvelles grandes régions de France.

par Bussy le Ven 1 Sep 2017 - 17:00
Notre chef a évoqué cette expérimentation ce matin. Lors de leur réunion de pré-rentrée au rectorat, le secrétaire général de l'académie de Rouen leur a dit que cette expérimentation devait "aboutir à une plus-value pour les élèves".
avatar
Heisenberg
Habitué du forum

Re: Pour Alain Boissinot, ancien recteur, il faut adapter le découpage académique aux nouvelles grandes régions de France.

par Heisenberg le Ven 1 Sep 2017 - 17:15
Voilà. L'expérimentation doit forcément aboutir à une plus-value pour les élèves. Et j'irai même plus loin, je suis sûr qu'il y aura aussi une plus-value pour tout le monde. Donc l'expérimentation sera généralisée à toute la France.

Vu que le résultat est déjà écrit, cessons l'expérimentation et généralisons de suite !

_________________
Winter is coming - Winter is here !
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Pour Alain Boissinot, ancien recteur, il faut adapter le découpage académique aux nouvelles grandes régions de France.

par RogerMartin le Ven 1 Sep 2017 - 18:28
@archeboc a écrit:
@Patience et raison a écrit:Cela pourrait se faire pour de petites académies mais je n'ose imaginer ce que cela donnerait pour une académie fusionnée 'Créteil-Paris-Versailles', même s'il existe déjà quelques gestions communes...

Le plus injuste dans l'existence des trois académies francilienne, c'est que les pouilleux de Seine-Saint-Denis (académie de Créteil) n'ont pas les mêmes priorités d'accès que les parisiens aux universités de Paris IM. Et le plus farcesque, c'est que ces universités parisiennes délocalisent de plus en plus leur cours de licence en Seine-Saint-Denis.

De même, je me demande si un bachelier de Tarbes (académie de Toulouse) qui souhaite une place en STAPS ne se fait passer devant par les bacheliers de l'académie de Bordeaux, dont dépend ce STAPS.

Vous allez me dire que c'est l'existence du bonus académique qui est en cause ici, et pas le découpage des académies.

Mais on peut dire la même chose des inconvénients au regroupement des académies : un double mouvement sur l'académie du grand sud-ouest est une monstruosité, mais fondamentalement, ce n'est pas l'académie du grand sud-ouest qui est monstrueuse : c'est le double mouvement.  
Ceci est totalement faux. Il existait avant APB une sectorisation pour les facs intra-muros, dont la Sorbonne-Paris IV où j'ai vu la chose fonctionner, et bien au contraire toute une liste d'habitants de villes CSP---, dans le 93 et le reste de la région parisienne, y étaient prioritaires à l'inscription. La sectorisation a été en partie gommée par l'utilisation d'APB (ou Appareil Paraissant Bourdieuser), mais surtout depuis l'inclusion de procédures d'inscriptions qui n'ont rien à y faire. Pour se prémunir contre moins de 5% de pré-inscriptions multiples dans certaines formations, qui traumatisaient les statisticiens du ministère, on a mis en route ce bidule lamentable qui brasse de tout et ne résout aucun des problèmes d'effectifs en fin de compte.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
kamasolou
Habitué du forum

Re: Pour Alain Boissinot, ancien recteur, il faut adapter le découpage académique aux nouvelles grandes régions de France.

par kamasolou le Ven 1 Sep 2017 - 20:06
@Bussy a écrit:Notre chef a évoqué cette expérimentation ce matin. Lors de leur réunion de pré-rentrée au rectorat, le secrétaire général de l'académie de Rouen leur a dit que cette expérimentation devait "aboutir à une plus-value pour les élèves".  

Même discours ici... Cheffe a exprimé son mécontentement et sa crainte de devoir aller à Caen pour les réunions. Il y a bien derrière une volonté de fusionner les rectorats...
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Pour Alain Boissinot, ancien recteur, il faut adapter le découpage académique aux nouvelles grandes régions de France.

par Daphné le Sam 2 Sep 2017 - 7:29
Quand il n'y aura plus qu'une académie d'Aquitaine, les trajets vont être longs pour les élus de la Creuse qui devront siéger en CAPA ! Il va falloir leur prévoir l'hôtel. Idem dans le Grand Est.
avatar
mafalda16
Modérateur

Re: Pour Alain Boissinot, ancien recteur, il faut adapter le découpage académique aux nouvelles grandes régions de France.

par mafalda16 le Sam 2 Sep 2017 - 7:32
@Daphné a écrit:Quand il n'y aura plus qu'une académie d'Aquitaine, les trajets vont être longs pour les élus de la Creuse qui devront siéger en CAPA ! Il va falloir leur prévoir l'hôtel. Idem dans le Grand Est.

Moi non plus ça ne me fait pas rire du tout, parce qu'à ce compte là je ne pourrai jamais revenir vers chez moi... M'en fiche moi de Bordeaux et du reste, mais si on calque tout sur la nouvelle région, Bordeaux va faire augmenter les points de l'académie alors que moi je m'en contre fiche de Bordeaux... Bref ! Pour faire plus simple je propose une ZR nationale comme ça on n'aura même plus besoin de faire des voeux. furieux
avatar
Cicyle
Grand sage

Re: Pour Alain Boissinot, ancien recteur, il faut adapter le découpage académique aux nouvelles grandes régions de France.

par Cicyle le Sam 2 Sep 2017 - 7:37
@mafalda16 a écrit:
@Daphné a écrit:Quand il n'y aura plus qu'une académie d'Aquitaine, les trajets vont être longs pour les élus de la Creuse qui devront siéger en CAPA ! Il va falloir leur prévoir l'hôtel. Idem dans le Grand Est.

Moi non plus ça ne me fait pas rire du tout, parce qu'à ce compte là je ne pourrai jamais revenir vers chez moi... M'en fiche moi de Bordeaux et du reste, mais si on calque tout sur la nouvelle région, Bordeaux va faire augmenter les points de l'académie alors que moi je m'en contre fiche de Bordeaux... Bref ! Pour faire plus simple je propose une ZR nationale comme ça on n'aura même plus besoin de faire des voeux. furieux
Mais non mais dans le même temps ils vont remettre le mouvement en un temps.
:labas:
avatar
mafalda16
Modérateur

Re: Pour Alain Boissinot, ancien recteur, il faut adapter le découpage académique aux nouvelles grandes régions de France.

par mafalda16 le Sam 2 Sep 2017 - 7:46
Si seulement... Ils auraient eu enfin une bonne idée !
archeboc
Sage

Re: Pour Alain Boissinot, ancien recteur, il faut adapter le découpage académique aux nouvelles grandes régions de France.

par archeboc le Sam 2 Sep 2017 - 8:16

@RogerMartin a écrit:
@archeboc a écrit:[...]les pouilleux de Seine-Saint-Denis (académie de Créteil) n'ont pas les mêmes priorités d'accès que les parisiens aux universités de Paris IM. [...]

De même, je me demande si un bachelier de Tarbes (académie de Toulouse) qui souhaite une place en STAPS ne se fait passer devant par les bacheliers de l'académie de Bordeaux, dont dépend ce STAPS. [...]
Ceci est totalement faux.
Je suis heureux de l'apprendre. Peut-être le système a-t-il tourné au début avec ces priorités hétérogènes ? En tout cas, certains élèves semblent persuadés que les parisiens profitent de ce bonus académique.

Et pour Tarbes, qui pourrait me renseigner ?

@RogerMartin a écrit:Pour se prémunir contre moins de 5% de pré-inscriptions multiples dans certaines formations, qui traumatisaient les statisticiens du ministère, on a mis en route ce bidule lamentable qui brasse de tout et ne résout aucun des problèmes d'effectifs en fin de compte.
Gérer les admissions, les ordres de préférence et les affectations de plusieurs centaines de milliers de personne : je trouve que le système fonctionne plutôt bien. Le gros problème, ce n'est pas le logiciel, c'est le monde physique.


@kamasolou a écrit:Même discours ici... Cheffe a exprimé son mécontentement et sa crainte de devoir aller à Caen pour les réunions. Il y a bien derrière une volonté de fusionner les rectorats...

Comment se passe la mise en mission des CDE ? Les frais de mission tombent-ils sur le budget de l'établissement ? Pour ces réunions rectorales, le CDE dispose-t-il d'une voiture de service ?
Contenu sponsorisé

Re: Pour Alain Boissinot, ancien recteur, il faut adapter le découpage académique aux nouvelles grandes régions de France.

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum