Bibliothèque Médicis sur la réforme du collège : Jean-Pierre Elkabbach bien agacé par les pro-reforme...

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Bibliothèque Médicis sur la réforme du collège : Jean-Pierre Elkabbach bien agacé par les pro-reforme...

Message par Septimus le 11th Mai 2015, 00:17

@Olympias a écrit:
@John a écrit:
@PauvreYorick a écrit:Mais je ne comprends pas. Pourquoi ne pas faire appel à quelqu'un qui sache, ne serait-ce qu'un minimum, de quoi il parle ? je ne sais pas, moi, un boucher, un cordonnier, un employé de La Poste... n'importe qui mais pas ça, quoi.
Ah non non, Jean-Marie Le Guen a dit qu'il fallait faire la chasse aux riches et aux sachants professeur
Ah...il se chassera donc à demi

C'est certain que coté "Sachant", il est tranquille...

Septimus
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bibliothèque Médicis sur la réforme du collège : Jean-Pierre Elkabbach bien agacé par les pro-reforme...

Message par JPhMM le 11th Mai 2015, 00:17

@Olympias a écrit:
@John a écrit:
@PauvreYorick a écrit:Mais je ne comprends pas. Pourquoi ne pas faire appel à quelqu'un qui sache, ne serait-ce qu'un minimum, de quoi il parle ? je ne sais pas, moi, un boucher, un cordonnier, un employé de La Poste... n'importe qui mais pas ça, quoi.
Ah non non, Jean-Marie Le Guen a dit qu'il fallait faire la chasse aux riches et aux sachants professeur
Ah...il se chassera donc à demi
Sans son chien ?

Sans doute a-t-il des fiches.
Ces fiches-ci sont à statistiquer. Razz

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bibliothèque Médicis sur la réforme du collège : Jean-Pierre Elkabbach bien agacé par les pro-reforme...

Message par Audrey le 11th Mai 2015, 00:21

Un secrétaire voulant chasser le sachant et le riche doit savoir s'enrichir en se cachant.

Voilà ce que j'en dis, moi. Il risque sinon de se prendre des plombs d'ironie dans le derrière. Médiatiquement parlant.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bibliothèque Médicis sur la réforme du collège : Jean-Pierre Elkabbach bien agacé par les pro-reforme...

Message par trompettemarine le 11th Mai 2015, 14:07

Une (moins longue) conversation a commencé sur cette émission dans un autre fil :
http://www.neoprofs.org/t89593-public-senat-debat-sur-la-reforme-du-college-vendredi-8-mai-2015?highlight=s%E9nat
Cela vient du fait que l'émission est rediffusée plusieurs fois, je pense.

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bibliothèque Médicis sur la réforme du collège : Jean-Pierre Elkabbach bien agacé par les pro-reforme...

Message par kero le 11th Mai 2015, 17:21

@Gryphe a écrit:Pour les chiffres romains, je ne sais pas trop quand c'est censé être étudié, mais je me souviens de mes cours en banlieue... Mes élèves de cinquième m'avaient presque suppliée de faire un cours là-dessus tellement ils étaient perdus.
Le cours en question avait duré... trois heures (!!!) au vu de l'étendue du désastre...
(Mais ils avaient adoré. Very Happy )

J'ai en projet d'intégrer de manière plus active la question des chiffres romains dans mes cours d'histoire.

M'enfin, aucun besoin de faire des EPI pour cela.

Allons plus loin: c'est tellement nécessaire qu'il est incontournable de traiter du problème avec tous les collégiens, et non pas spécifiquement avec un groupe inscrit à un EPI.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum