après la classe sans note, la classe sans prof?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

après la classe sans note, la classe sans prof?

Message par little-moon le Jeu 04 Juin 2015, 07:55

les réformes de l'éducation nationale se suivent et se ressemblent.

les politiques doivent marquer leur passage communicationnel un peu comme votre animal de compagnie aime à marquer son territoire.

toutefois les ambitions démesurées de l'instruction publique doivent être conjuguées au passé.

désormais on ne vous demande pas de permettre à vos élèves d'obtenir un diplôme, d'éveiller sa conscience de citoyen en devenir, de trouver un emploi qui sied à ses ambitions.

Non, on vous propose la classe sans note pour éviter de traumatiser les élèves et veiller à ce qu'il n'y ait pas trop de déperdition en cours d'années. Les chiffres du rectorat ne seraient pas bons, malheureux, vous n'y pensez pas. L'objectif est de moindre ambition, certes. On se rapproche un peu de la garderie mais bon...

A quand la classe sans mur? à quand la classe sans prof? A quand le retour d'un programme un peu daté, celui du bon sauvage rousseauiste?


_________________
"Cet homme n'était pas une grande lumière, mais un grand et commode chandelier." Georg Christoph Lichtenberg
avatar
little-moon
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: après la classe sans note, la classe sans prof?

Message par Ronin le Jeu 04 Juin 2015, 07:58

Certains annoncent avec délectation le remplacement des profs par les MOOCS, chaque gamin chaque lui devant un ordi et une connexion internet. Beaucoup d'économies à venir...

_________________
avatar
Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: après la classe sans note, la classe sans prof?

Message par Anaxagore le Jeu 04 Juin 2015, 08:23

Le cours de mathématiques sans mathématiques, le cours de français sans français...

Retour à l'ère des précepteurs pour ceux qui peuvent s'en payer. Les bouseux peuvent crever, après avoir bien consommé, bien entendu.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne
avatar
Anaxagore
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: après la classe sans note, la classe sans prof?

Message par Anaxagore le Jeu 04 Juin 2015, 08:28

@Ronin a écrit:Certains annoncent avec délectation le remplacement des profs par les MOOCS, chaque gamin chaque lui devant un ordi et une connexion internet. Beaucoup d'économies à venir...

Et beaucoup d'humanité et de chaleur humaine en perspective.
avatar
Anaxagore
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: après la classe sans note, la classe sans prof?

Message par Annabel Lee le Jeu 04 Juin 2015, 08:59

@Anaxagore a écrit:Le cours de mathématiques sans mathématiques, le cours de français sans français...

Retour à l'ère des précepteurs pour ceux qui peuvent s'en payer. Les bouseux peuvent crever, après avoir bien consommé, bien entendu.

Voilà. Et c'est déjà comme cela dans les lycées de gros bourgeois.
Les FCPE et autre demandent le programme en avance, et voilà, rien à treuf du prof. Une de mes élèves avait 5h de cours particuliers de français / semaine ...
avatar
Annabel Lee
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: après la classe sans note, la classe sans prof?

Message par Ergo le Jeu 04 Juin 2015, 16:59

Tsss. La question, c'est : à quand la classe sans élève ?
avatar
Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: après la classe sans note, la classe sans prof?

Message par User5899 le Jeu 04 Juin 2015, 17:04

La question est : comment allons-nous tenir sans finir à l'asile ou aux Assises (et pas aux assises de l'éducation) ? pale

Je reconnais me poser la question désormais presque chaque matin.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: après la classe sans note, la classe sans prof?

Message par Ancolie le Jeu 04 Juin 2015, 17:27

Cripure a écrit:La question est : comment allons-nous tenir sans finir à l'asile ou aux Assises (et pas aux assises de l'éducation) ? pale

Je reconnais me poser la question désormais presque chaque matin.

J'ai failli devenir hystérique quand j'ai entendu un collègue et le cde  parler des futurs EPI dans la sdp (je crois que je vais rester dans ma salle désormais). A chaque fois que j'entends l'enthousiasme j'ai un coup de sang , je crois qu'il vaut mieux pour ma santé que j'écoute du chant des oiseaux dans la cour No


Dernière édition par Ancolie le Jeu 04 Juin 2015, 17:28, édité 1 fois
avatar
Ancolie
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: après la classe sans note, la classe sans prof?

Message par Tamerlan le Jeu 04 Juin 2015, 17:28

Pur délire. Pour avoir suivi (ou tenté) de suivre 2 moocs, c'est déjà très compliqué et discutable pour les adultes. Parfaitement inenvisageable pour des gamins...

_________________
ll est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
(Proverbe possiblement est-asiatique)
avatar
Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: après la classe sans note, la classe sans prof?

Message par henriette le Jeu 04 Juin 2015, 17:30

La solution est : la classe sans classe, sans matière, sans note, sans élèves et sans profs. C'est l'avenir, ça. professeur

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
avatar
henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: après la classe sans note, la classe sans prof?

Message par Ronin le Jeu 04 Juin 2015, 17:34

La fin de l'école. L'UMP en a rêvé, le PS l'a fait.

_________________
avatar
Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: après la classe sans note, la classe sans prof?

Message par Salammb0 le Jeu 04 Juin 2015, 17:35

@Ronin a écrit:Certains annoncent avec délectation le remplacement des profs par les MOOCS, chaque gamin chaque lui devant un ordi et une connexion internet. Beaucoup d'économies à venir...

Paradoxalement, je crois que les réformes s'inscrivent à contre-courant de cela, parce qu'elles infantilisent de plus en plus les gaminscollégiens, qui sont de moins en moins autonomes.

_________________
"Avant les Dieux, les ténèbres étaient seules, et un souffle flottait, lourd et indistinct comme la conscience d’un homme dans un rêve. Il se contracta, créant le Désir et la Nue, et du Désir et de la Nue sortit la Matière primitive. C’était une eau bourbeuse, noire, glacée, profonde."

Spoiler:
avatar
Salammb0
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: après la classe sans note, la classe sans prof?

Message par Ergo le Jeu 04 Juin 2015, 17:37

Ca se trouve, on se trouve complètement avec la réforme du collège. Il faut seulement changer le mot "classe".
(C'est pas un peu élitiste et discriminatoire, le mot "classe" ?)
Spoiler:
avatar
Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: après la classe sans note, la classe sans prof?

Message par Ajupouet le Jeu 04 Juin 2015, 17:41

@Tamerlan a écrit:Pur délire. Pour avoir suivi (ou tenté) de suivre 2 moocs, c'est déjà très compliqué et discutable pour les adultes. Parfaitement inenvisageable pour des gamins...

Pour les gamins, oui, 100% d'accord.
Mais pourquoi discutable pour les adultes? Compliqué?
Ceux que j'ai fait m'ont vraiment apporté quelque chose, en tout cas.

_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.com   - Facebook
avatar
Ajupouet
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: après la classe sans note, la classe sans prof?

Message par Tamerlan le Jeu 04 Juin 2015, 18:12

@Ajupouet a écrit:
Pour les gamins, oui, 100% d'accord.
Mais pourquoi discutable pour les adultes? Compliqué?
Ceux que j'ai fait m'ont vraiment apporté quelque chose, en tout cas.

En gros il s'agissait de :
- regarder des capsules vidéo de cours de profs de fac
- communiquer sur un forum mal géré (néo c'est une rolls...)
- bâtir un projet en collaboration avec d'autres stagiaires sur une plateforme peu conviviale
- projet pas ou mal validé en fin de cycle

Cela reposait donc largement sur un engagement très fort et une auto-organisation des stagiaires. Le fait que tout soit en distanciel même asynchrone rend l'implication difficile je trouve (surtout si cela tombe sur une période de bourre type fin de trimestre). Il faut vraiment avoir la foi chevillé au corps pour ne pas lâcher. Un peu comme les concours internes mais sans la récompense au bout. On peut rajouter dans les difficultés l'extrême hétérogénéité des stagiaires qui rend la collaboration difficile et leur nombre (plusieurs milliers) qui rend la tâche des encadrants très difficile voire impossible. Je ne suis pas absolument réfractaire mais assez fortement dubitatif en l'état Smile .

avatar
Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum