Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Thalia de G
Médiateur

Re: Sujet de français du bac

par Thalia de G le Sam 20 Juin 2015 - 9:56
@Iphigénie a écrit:Pierre-Henri: Laughing Laughing Laughing Laughing cheers
Merci Pierre-Henri pour cet "Art poétique". Razz Wink
avatar
Luigi_B
Grand Maître

Re: Sujet de français du bac

par Luigi_B le Sam 20 Juin 2015 - 9:58
@Thalia de G a écrit:
@Iphigénie a écrit:Pierre-Henri: Laughing Laughing Laughing Laughing cheers
Merci Pierre-Henri pour cet "Art poétique". Razz Wink
veneration
avatar
Adso
Niveau 6

Re: Sujet de français du bac

par Adso le Sam 20 Juin 2015 - 9:58
Je suis ravie de ne pas corriger le bac cette année pour les raisons énoncées plus haut et je plains les collègues qui auront aussi à corriger la fameuse lettre de Ionesco à son metteur en scène...Je ne sais pas ce que cela pourra donner mais d'après les échos que j'ai eu auprès de divers candidats (es) ... C'est un peu effrayant!
avatar
Pomée
Niveau 7

Re: Sujet de français du bac

par Pomée le Sam 20 Juin 2015 - 10:00
@Thalia de G a écrit:
@Iphigénie a écrit:Cela dit j'ai entendu mes collègues aussi se féliciter du choix du commentaire sur Gaudé plutôt que sur "cette nullité de Racine" dont "on se demande bien pourquoi on continue de l'étudier".(sic)
Vivent les Modernes...
J'hallucine !
On peut apprécier Gaudé, ou une partie de son œuvre, mais cet extrait ne me dit rien qui vaille et je lui reproche des tics d'écriture qui, ma foi, m'empêchent de le considérer comme un grand écrivain qui mérite d'être commenté à tout va.

Des collègues de lettres ont eu ce discours ?? heu
avatar
eliam
Fidèle du forum

Re: Sujet de français du bac

par eliam le Sam 20 Juin 2015 - 10:00
@Iphigénie a écrit:Cela dit j'ai entendu mes collègues aussi se féliciter du choix du commentaire sur Gaudé plutôt que sur "cette nullité de Racine" dont "on se demande bien pourquoi on continue de l'étudier".(sic)
Vivent les Modernes...

Tous tes collègues ? :shock: Suspect
avatar
Luigi_B
Grand Maître

Re: Sujet de français du bac

par Luigi_B le Sam 20 Juin 2015 - 10:01
Cripure a écrit:Pourquoi passer un concours avec des épreuves sans rapport avec sa discipline comme le Capes si on aime les classiques ?
J'aime tellement les classiques que je me suis dit qu'être certifié serait préférable puisque je passerais plus de temps à les enseigner. calimero
avatar
Adso
Niveau 6

Re: Sujet de français du bac

par Adso le Sam 20 Juin 2015 - 10:02
faute de frappe : que j'ai eus. désolée!
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Sujet de français du bac

par User5899 le Sam 20 Juin 2015 - 10:03
En tout cas, la carrière de Gaude est finie lol!

http://www.huffingtonpost.fr/2015/06/19/bac-de-francais-2015-laurent-gaude-lyceens-reseaux-sociaux-insolite_n_7620612.html

User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Sujet de français du bac

par User5899 le Sam 20 Juin 2015 - 10:08
NB @LaurentGaude est un fake Razz
avatar
Écusette de Noireuil
Neoprof expérimenté

Re: Sujet de français du bac

par Écusette de Noireuil le Sam 20 Juin 2015 - 10:16
@Iphigénie a écrit:Cela dit j'ai entendu mes collègues aussi se féliciter du choix du commentaire sur Gaudé plutôt que sur "cette nullité de Racine" dont "on se demande bien pourquoi on continue de l'étudier".(sic)
Vivent les Modernes...

Je trouve ça vraiment stupide de la part de ces collègues, et cela traduit sans doute une méconnaissance regrettable. Pour autant, je trouve au contraire que le fait d'introduire du contemporain dans les corpus est intéressant. Je n'aime pas Joy Sorman (sujet de techno) mais par contre le texte de Maulpoix pour les L est très beau. (et difficile ! heureusement que le commentaire portait sur Lamartine).
C'est un peu dommage je trouve, cette querelle des anciens et des modernes ... Il y a des textes dignes d'être étudiés ou non dans toutes les époques, y compris la notre.
Et pour l'examen la question essentielle est il me semble de savoir si le sujet est plus ou moins bien calibré pour nos élèves.
Je suis étonnée que personne ne soulève le fait que la dissertation en S /ES demande une fréquentation du spectacle vivant qui est loin d'être l'apanage de tous les candidats...

_________________
" Les mots servent à libérer une matière silencieuse qui est bien plus vaste que les mots" (Sarraute)
Pierre-Henri
Habitué du forum

Re: Sujet de français du bac

par Pierre-Henri le Sam 20 Juin 2015 - 10:18
Le texte de Laurent Gaudé a très certainement été choisi pour la densimétrie de figures de style faciles à voir. Voilà à quoi se réduit désormais l'étude de la littérature -- à faire en sorte que l'élève, au bon stimulus, soit capable de s'exclamer "anaphore !", "champ lexical !", "registre !"

Choisir un auteur d'aujourd'hui, au sommet de sa gloire, prépare aussi l'organisation des réunions mondaines, lors desquelles les pontes du ministère et des rectorats se passeront les petits-fours, dans l'espoir de serrer la main du Maître qu'ils ont honoré. Il est plus difficile de faire du "pipole" avec Racine.
avatar
InvitéBC
Fidèle du forum

Re: Sujet de français du bac

par InvitéBC le Sam 20 Juin 2015 - 10:35
Je n'aime pas particulièrement Racine, ça ne m'empêche pas de l'étudier avec mes élèves. Pour ma part, je préfère Corneille Razz
Cela dit, je suis contente du sujet de la filière technologique. J'espère que mes élèves auront déchiré grave !
avatar
CotPouletCot
Niveau 9

Re: Sujet de français du bac

par CotPouletCot le Sam 20 Juin 2015 - 10:41
@Pierre-Henri a écrit:Je n'aurais pas trouvé grand chose à dire sur le texte de Laurent Gaudé, sinon que son pastiche d'Aimé Césaire n'est pas drôle, ou plutôt faible par rapport à l'original. L'écriture lyrique, au fond, c'est simple comme aller à la ligne.

Je vais vers vous,
Lecteurs de ce forum,
Pour vous présenter mon opinion sur ce texte,
Ce texte que je trouve assez faible,
Faible comme une tirade de théâtre
Qui souligne trop ses effets.
Une tirade qui joue sur l'exotisme
Géographique
Et historique.
Les répétitions en début de vers,
Les répétitions sur lesquelles l'auteur insiste trop
Les répétitions en viennent à l'alourdir.
L'alternance entre les vers longs censés exprimer les regrets lointains du personnage qui meurt maintenant
Et les courts
Sonne presque faux à mes oreilles.
Correcteurs qui serez bientôt des stylos s'agitant
Sur des feuilles de silence
Dans des labyrinthes de syntaxe bachelière,
Correcteurs dont la gloire et l'œuvre
S'effaceront
Dans la Grande Harmonisation des notes,
Malgré vos désirs de justice
Malgré votre fierté d'enseignants,
Pleurez sur vous
Qui bossez
Pour pas grand chose.

veneration quel talent !

_________________
"Il était persuadé que s'il se risquait hà dormir la nuit, il se transformerait en poulet. Il se laissait de petites notes hà sa propre hintention qui lui répétaient : "Tu n'es pas un poulet", mais il se disait parfois qu'il mentait." Terry Pratchett, Jeu de nains
avatar
Sei
Monarque

Re: Sujet de français du bac

par Sei le Sam 20 Juin 2015 - 10:47
@Écusette de Noireuil a écrit:
@Iphigénie a écrit:Cela dit j'ai entendu mes collègues aussi se féliciter du choix du commentaire sur Gaudé plutôt que sur "cette nullité de Racine" dont "on se demande bien pourquoi on continue de l'étudier".(sic)
Vivent les Modernes...

Je trouve ça vraiment stupide de la part de ces collègues, et cela traduit sans doute une méconnaissance regrettable. Pour autant, je trouve au contraire que le fait d'introduire du contemporain dans les corpus est intéressant. Je n'aime pas Joy Sorman (sujet de techno) mais par contre le texte de Maulpoix pour les L est très beau. (et difficile ! heureusement que le commentaire portait sur Lamartine).
C'est un peu dommage je trouve, cette querelle des anciens et des modernes ... Il y a des textes dignes d'être étudiés ou non dans toutes les époques, y compris la notre.
Et pour l'examen la question essentielle est il me semble de savoir si le sujet est plus ou moins bien calibré pour nos élèves.
Je suis étonnée que personne ne soulève le fait que la dissertation en S /ES demande une fréquentation du spectacle vivant qui est loin d'être l'apanage de tous les candidats...

Ah, si, j'y ai pensé, et me suis dit que ça sélectionnait pas mal les profils. Neutral

J'aime bien le corpus du sujet des L, mais je trouve que la dissertation renvoie la poésie à un thème. Or, la poésie, ce n'est pas un thème, même si elle est de plus en plus enseignée comme ça. humhum
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Sujet de français du bac

par User5899 le Sam 20 Juin 2015 - 10:52
@Écusette de Noireuil a écrit:Je suis étonnée que personne ne soulève le fait que la dissertation en S /ES demande une fréquentation du spectacle vivant qui est loin d'être l'apanage de tous les candidats...
Je suis bien d'accord, d'autant qu'à la campagne, c'est même une gageure que de pouvoir leur en proposer.
MAIS...
C'est le programme qui est en cause. C'est "texte & représentation", pas "texte et mise en scène". Or, dans la dissertation, c'est "mise en scène " qui est utilisé. Donc, je ne partage pas votre réprobation.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Sujet de français du bac

par JPhMM le Sam 20 Juin 2015 - 10:55
@RogerMartin a écrit:
@JPhMM a écrit: Demain les chiens
Merci je ne connaissais pas  bounce
Un grand classique de la SF golden age.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
Pierre-Henri
Habitué du forum

Re: Sujet de français du bac

par Pierre-Henri le Sam 20 Juin 2015 - 11:05
Cripure a écrit:
C'est le programme qui est en cause. C'est "texte & représentation", pas "texte et mise en scène". Or, dans la dissertation, c'est "mise en scène " qui est utilisé. Donc, je ne partage pas votre réprobation.

Le commentaire est d'autant plus bizarre, de ce point de vue. Normalement, avec le théâtre, j'encourage les élèves que je prépare à rester particulièrement attentifs à la scénographie -- décors, costumes, jeux de scène... J'insiste, par exemple, sur la présence éventuelle de personnages muets mais décisifs (comme le Comte Almaviva, dans la scène du procès du Mariage, qui ne dit presque rien mais dont la seule présence sur scène est hilarante, puisqu'il est visé et essaie de se faire le plus petit possible). Or, dans l'extrait de Laurent Gaudé, il n'y a rien de tout ça. Pas grand chose à dire. Juste un gars qui parle. Aucune indication relative à la mise en scène.

Au demeurant, je trouve que le chapeau introductif est confus : "l'extrait se situe à la fin de la pièce", mais le chapeau parle du "premier acte". Suis-je le seul à trouver cette formulation embrouillée ?

avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Sujet de français du bac

par RogerMartin le Sam 20 Juin 2015 - 11:13
@JPhMM a écrit:
@RogerMartin a écrit:
@JPhMM a écrit: Demain les chiens
Merci je ne connaissais pas  bounce
Un grand classique de la SF golden age.

Oui, je ne comprends pas comment j'ai pu passer à côté; mon père tenait une bibliothèque presque exhaustive! Je vois qu'il ressort en anglais le 21 juillet avec une série d'autres titres, je prends mon mal en patience... Voilà une grande fonction du bac: inciter à compléter ses lectures (pour Gaudé, je passe, je préfère de loin le pastiche mis en ligne par le collègue!)

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: Sujet de français du bac

par Iphigénie le Sam 20 Juin 2015 - 11:16
C'est un peu dommage je trouve, cette querelle des anciens et des modernes ... Il y a des textes dignes d'être étudiés ou non dans toutes les époques, y compris la notre.
C'est probable, bien sûr. Toutefois, en interrogeant sur des textes très contemporains et sur la mise en scène, je trouve que petit à petit on sort de notre domaine de compétence, d'une part, et de notre rôle d'éducation: le français au bac, c'est l'établissement d'une culture commune des œuvres littéraires françaises, pas l'aptitude à la création artistique ou à la critique littéraire.
D'autant que ce qui est recherché par ces choix contemporains c'est en réalité l'abolition de la difficulté de la langue classique et des connaissances littéraires, au bénéfice d'une inventivité relative et d'un discours non rigoureux sur les textes.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Sujet de français du bac

par User5899 le Sam 20 Juin 2015 - 11:19
@Pierre-Henri a écrit:
Cripure a écrit:
C'est le programme qui est en cause. C'est "texte & représentation", pas "texte et mise en scène". Or, dans la dissertation, c'est "mise en scène " qui est utilisé. Donc, je ne partage pas votre réprobation.

Le commentaire est d'autant plus bizarre, de ce point de vue. Normalement, avec le théâtre, j'encourage les élèves que je prépare à rester particulièrement attentifs à la scénographie -- décors, costumes, jeux de scène... J'insiste, par exemple, sur la présence éventuelle de personnages muets mais décisifs (comme le Comte Almaviva, dans la scène du procès du Mariage, qui ne dit presque rien mais dont la seule présence sur scène est hilarante, puisqu'il est visé et essaie de se faire le plus petit possible). Or, dans l'extrait de Laurent Gaudé, il n'y a rien de tout ça. Pas grand chose à dire. Juste un gars qui parle. Aucune indication relative à la mise en scène.

Au demeurant, je trouve que le chapeau introductif est confus : "l'extrait se situe à la fin de la pièce", mais le chapeau parle du "premier acte". Suis-je le seul à trouver cette formulation embrouillée ?

Je suis entièrement d'accord. Si j'avais cobayé, j'aurais au moins introduit un saut de ligne après la phrase qui contient "au premier acte", puisque dès la phrase suivante, on est au 10e ( Rolling Eyes ) et donc à la fin de la pièce.
Et que dire des indications scéniques de la fin de Le Roi se meurt, remplacées par une note ?
Ces sujets sont faits par des ignares, je le dis depuis des années.
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: Sujet de français du bac

par Iphigénie le Sam 20 Juin 2015 - 11:30
J'ai lu des introductions qui situaient le passage au début de la pièce, dans l'acte 1... Rolling Eyes
Et des introductions qui reprenaient mot pour mot la contextualisation proposée en guise de présentation...
Bref, ni les concepteurs des sujets ni les élèves ne sont dans la réflexion littéraire: on est dans le montage bric-à-brac au service d'un formalisme de bazar.
avatar
Écusette de Noireuil
Neoprof expérimenté

Re: Sujet de français du bac

par Écusette de Noireuil le Sam 20 Juin 2015 - 11:36
D'accord avec le fait que le commentaire propose très peu d'éléments caractéristiques du genre théâtral. .. les enjeux ne sont pas clairs du tout, beaucoup de candidats l'auront traité totalement " hors contexte" , c'est probable.

Faits par des ignares, je ne sais pas (j'ai des collègues qui ont dû proposer des sujets, ils sont tout à fait compétents) relus et mis en forme par des gens qui ne savent pas ce qu'est un élève,  c'est probable.  Ainsi le mot "serviette " au sens de "sacoche" en L  (texte de Maulpoix) aurait dû faire l'objet d'une note,  je pense.

_________________
" Les mots servent à libérer une matière silencieuse qui est bien plus vaste que les mots" (Sarraute)
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Sujet de français du bac

par User5899 le Sam 20 Juin 2015 - 11:46
@Écusette de Noireuil a écrit:D'accord avec le fait que le commentaire propose très peu d'éléments caractéristiques du genre théâtral. .. les enjeux ne sont pas clairs du tout, beaucoup de candidats l'auront traité totalement " hors contexte" , c'est probable.

Faits par des ignares, je ne sais pas (j'ai des collègues qui ont dû proposer des sujets, ils sont tout à fait compétents) relus et mis en forme par des gens qui ne savent pas ce qu'est un élève,  c'est probable.  Ainsi le mot "serviette " au sens de "sacoche" en L  (texte de Maulpoix) aurait dû faire l'objet d'une note,  je pense.
Voilà. Des ignares.
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: Sujet de français du bac

par Iphigénie le Sam 20 Juin 2015 - 11:50
Pourtant je ne sais pas si les cobayages ont changé (j'ai beaucoup cobayé en TL jusqu'aux années 2000 et quelques- j'ai oublié exactement...) mais ce sont quand même des professeurs ordinaires qui cobayent, non? Après c'est certain, ce sont les IPR qui disposent...
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Sujet de français du bac

par User5899 le Sam 20 Juin 2015 - 12:09
@Iphigénie a écrit:Pourtant je ne sais pas si les cobayages ont changé (j'ai beaucoup cobayé en TL jusqu'aux années 2000 et quelques- j'ai oublié exactement...) mais ce sont quand même des professeurs ordinaires qui cobayent, non? Après c'est certain, ce sont les IPR qui disposent...
Oui. On cobaye à 25 dans la même salle Rolling Eyes Avec tout le panel représentatif, y compris les deux pou****ffes qui se racontent gaimeurs trônent ou chépukoi Very Happy
avatar
WabiSabi
Habitué du forum

Re: Sujet de français du bac

par WabiSabi le Sam 20 Juin 2015 - 12:25
@Pierre-Henri a écrit:Le texte de Laurent Gaudé a très certainement été choisi pour la densimétrie de figures de style faciles à voir. Voilà à quoi se réduit désormais l'étude de la littérature -- à faire en sorte que l'élève, au bon stimulus, soit capable de s'exclamer "anaphore !", "champ lexical !", "registre !"

Choisir un auteur d'aujourd'hui, au sommet de sa gloire, prépare aussi l'organisation des réunions mondaines, lors desquelles les pontes du ministère et des rectorats se passeront les petits-fours, dans l'espoir de serrer la main du Maître qu'ils ont honoré. Il est plus difficile de faire du "pipole" avec Racine.    

Pas si sûr, vous avez déjà lu Les nuits Racine de F. Taillandier? Sinon je vous le conseille vivement, une belle satire des mondanités du Festival d'Avignon... Mais il est vrai que Jeannot serait un peu plus rétif à la pommade ministérielle, s'il pouvait y goûter.

Ce que vous dites est parfaitement juste, et je me joins à tout le monde pour applaudir votre beau traité de l'enflure littéraire! Smile il est vrai que le lyrique, c'est un registre à double tranchant, ça passe ou ça casse.

_________________
"De duobus malis, minus est semper eligendum."

"Plus je travaille moins, moins je glande plus. C'est shadokien."
Lefteris


T2 ('17-'18) : TZR 2 collèges REP/REP+, 5e/4e/3e
T1 ('16-'17) : TZR AFA Collège, 2 5e + 2 4e
Stage ('15-'16) : Lycée GT, 1 2de + 1 1re S
Contenu sponsorisé

Re: Sujet de français du bac

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum