Stagiaire en plein burn out cherche une issue

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Stagiaire en plein burn out cherche une issue

Message par JessicaDay le Mer 24 Juin 2015 - 6:15

Bonjour,

Tout d'abord désolée pour les fautes, je rédige avec un clavier tactile affreux et je n'ai pas dormi de la nuit à force de ruminer.

Je me lance: en effet, j'avais très peur de partager mon expérience douloureuse de l'enseignement et de me prendre des critiques... J'en ai trop souffert!
Je suis prof stagiaire et j'ai craqué fin mars. Je fais partie de ceux qui "ne sont pas aidés".
J'ai été affectée à 1h30 de chez moi, de ma fac et de mon ESPE dans un établissement tranquille... (Classique) Sauf que le tuteur désigné a refusé de me suivre pour raisons personnelles. ( classique encore hélas)
Mon CDE a essayé de faire du forcing auprès de mes collègues. J'ai dû contacter moi même l'IPR qui n'était pas au courant de ma situation trois semaines après la rentrée. Alors que je n'avais pas eu de tuteur, alors que je n'avais suivi que quelques heures de formation, j'ai eu droit à la visite d'un chargé de mission académique. Pas de pot,j'étais allée à l'enterrement d'un proche la veille, j'étais entre deux leçons, je ne savais pas comment continuer, j'avais rien préparé et pensais demande de l'aide à mes collègues. Je me suis fait descendre. J'ai fait des erreurs débiles parce que j'étais anxieuse et que j'etais déstabilisée par des élèves sûrs d'eux qui sortent des idioties avec un air si sur qu'ils m'ont mis le doute.
J'ai été tout simplement anéantie par ce rapport. Et on était seulement au debut du mois d'.octobre.
J'ai pu rencontré mon tuteur la veille des vacances de la Toussaint. Il m'a fait vivre une véritable descente en enfer.
Je ne pense pas qu'il cherchait à me détruire. Mais en gros, il ne prenait pas le temps de m'écouter ou de lire ce que je lui proposais comme leçon pour ensuite m'ordonner de faire des changements qui ont détruit le peu de progression pédagogique que j'avais. Je me devais de suivre ses conseils et ensuite, il me disait que ce n'était pas ça du tout.
Je n'ai jamais pu voir ses séquences, du coup je partais sur que l'ESPE nous donnait mais ce n'était jamais ce qu'il voulait. J'ai bossé sur une progression annuelle sur les conseils de mon CDE et de mon IPR. Il m'a dit que ça ne servait à rien. Je ne savais pas ce que je faisais de bien. Impossible de communiquer avec lui, j'ai essayé de le comprendre et ça m'a rendue malade. Je me suis mise à être anxieuse et le fait d'être perfectionniste ne m'a pas aidé... Je travaillais de plus en plus tard alors que je devais me lever 3 fois par semaine à 4h30. A la fin je me levais a 3h30. Sans parler du fait que mon CDE m'avait ajouté 1h supp alors que c'était interdit et qu'il a refusé de me changer mon emploi du temps... Je ratais donc une matinée entiere de formation obligatoire, utile et soumise au contrôle continu et les cours durant jusqu'à 20h, j'ai fini par ne plus y aller du tout car je n'arrivais pas à rester éveillée et que des formateurs se sont plaints de mes siestes involontaires.
Après les rapports odieux dans mon dos, la mauvaise foi de ma tutrice (j'epargne les détails) et les entretiens face aux IPRs qui etaient en réalité des procès sans avocat, mon médecin m'a arrêté. C'était fin mars. Je n'arrivais plus physiquement à corriger mes copies ou aller au travail puisque mon corps réagissait contre (maux de ventre, vomissement, attaques de panique etc).
Je n'ai même pas pu finir mon mémoire, ni même le rendre. Mon état ne me le permettait tout simplement pas.
Je ne sais pas quoi faire. J'ai eu des pensées suicidaires à de maintes reprises mais j'ai eu un moment de grâce en septembre où tout se passait plutôt bien.J'allais travailler avec le sourire aux lèvres. J'étais ambitieuse et pleine de rêves. Je pensais aimer ce métier. Mais finalement il s'est avéré que je ne suis pas faite pour ca...
Que faire maintenant? Quelles orientations sont possibles pour moi en tant que ex-futur prof d'anglais sans master? Avez vous vécu une situation similaire?
Merci d'avoir pris le temps de lire mon post. Désole pour la longueur, j'ai essayé d'abréger au possible.



JessicaDay
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

Message par JEMS le Mer 24 Juin 2015 - 6:40

Bonjour, tout d'abord, prendre du recul par rapport aux différents événements.
Là, l'année vient de passer.
Tu vas donc pouvoir te ressourcer.
Ensuite, tu vas sans doute passer en report de stage pour l'an prochain.
Bien, tu redémarreras sur de nouvelles bases, saines. ESPE, université, nouveau lycée/collège...
Beaucoup de stagiaires ont été en difficulté dès la première année, quand les paramètres négatifs s'accumulent, tout craque.
Si je peux te donner quelques conseils :
1- Protège-toi. Il faut créer sa bulle, son coffre fort intérieur afin de ne plus sentir le poids des toutes ces agressions. Je sais, ce n'est pas facile, c'est un métier où on s'offre totalement, mais le jeu en vaut vraiment la chandelle. Rapproche-toi de collègues expérimentés sympas, ils peuvent être une oreille attentive et avisée.
2- Contacte un syndicat qui va suivre ton dossier. C'est important, notamment pour remettre à sa place un CDE qui ne respecte pas les textes. Le fait d'être accompagnée dans te démarches par des personnels qui ont l'habitude de traiter ces problématiques est rassurant.
3- Faut voir les côtés positifs, tu as aimé être en face des gamins ? Tu as aimé tes cours ? Tes collègues ? Tu as saisi comment on peut transmettre un message ? Alors c'est un métier pour toi ! Ce sont des problèmes créés par l'institution, cela ne remet pas en cause ta capacité à enseigner, ta personne.

fleurs courage donc à toi mais rien n'est figé même si les traces laissées par une telle année sont dures à effacer.

_________________
avatar
JEMS
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

Message par kook le Mer 24 Juin 2015 - 6:58

Courage !
Je suis sidérée comment de plus en plus de stagiaires sont bouffés par ce système. Le pire, c'est que des pédagogues auxquels on fait confiance pour être tuteur ne comprennent pas qu'on ne soit pas parfait au début d'un apprentissage (on n'est pas né avec les réflexes pédagogiques...)
J'espère que ça se passera mieux pour toi l'année prochaine si tu as envie de continuer.
Arrête surtout de culpabiliser, ce n'est pas de ta faute, tu sembles avoir essayé et quelqu'un de consciencieux qui prépare ses cours, c'est autour de toi que les gens n'ont pas su réagir je pense et t'aider de façon constructive pour te guider.
avatar
kook
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

Message par Thalia de G le Mer 24 Juin 2015 - 7:10

Je suis d'accord avec les deux messages précédents. L'année de stage est éprouvante.
Surtout, ne culpabilise pas : un Neo expérimenté disait récemment qu'il serait normal que le stage dure deux ans.
C'est ici,  http://www.neoprofs.org/t91255-comment-se-passe-un-renouvellement-de-stage?highlight=stage. Ces témoignages peuvent te rassurer et te prouver que tu n'es pas une exception.

Courage ! fleurs
avatar
Thalia de G
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

Message par CotPouletCot le Mer 24 Juin 2015 - 9:59

Ce que l'on voit, c'est que ce n'est pas tant un échec de ta part qu'un échec du système mis en place, où les rouages importants ont été remplacés par des c*…euh, des supérieurs hiérarchiques d'une qualité alternative.

Il faut voir le renouvellement de stage (si tu as aimé faire cours et que tu entreprends de continuer) comme une chance de reprendre à zéro ! Et, si t'es pas assez soutenue, demande conseil à Néo malmaisbien !


Pour l'instant, c'est les vacances : repos et construction de séquences (vues que tu auras, normalement, ton affectation assez tôt).

_________________
"Il était persuadé que s'il se risquait hà dormir la nuit, il se transformerait en poulet. Il se laissait de petites notes hà sa propre hintention qui lui répétaient : "Tu n'es pas un poulet", mais il se disait parfois qu'il mentait." Terry Pratchett, Jeu de nains
avatar
CotPouletCot
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

Message par Jenny le Mer 24 Juin 2015 - 10:03

@CotPouletCot a écrit:Pour l'instant, c'est les vacances : repos et construction de séquences (vues que tu auras, normalement, ton affectation assez tôt).

Je conseille de surtout bien se reposer, surtout si la préparation des cours pose problème. Autant être en forme et travailler au tuteur à la rentrée. Préparer la première séquence de chaque niveau et lui montrer à la rentrée ou un peu avant.
Bon courage, une deuxième année peut être complètement différente. fleurs2
avatar
Jenny
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

Message par CotPouletCot le Mer 24 Juin 2015 - 10:15

*"vu que tu auras" (v'la l'prof de français)

Tu as raison, Jenny, je me suis mal exprimé : je ne voulais pas dire construire toutes les séquences de l'année (pendant les vacances ? -> affraid ), juste fureter, s'essayer, aller voir comment font les autres sur le web (ça peut aider, quoi qu'en pensent les rétrogrades adeptes de la plume et de l'encrier).

Puis, de toute façon, c'est en faisant des séquences et en observant leur efficacité qu'on finit par perfectionner sa technique : mes séquences du troisième trimestre avec mes seconde, par exemple, ont été autrement meilleures que celles du premier, et j'ai pris un véritable plaisir à les mettre en application (alors que la première et la deuxième, je me demandais toujours un peu où j'allais, pourquoi je faisais ça, etc.).

_________________
"Il était persuadé que s'il se risquait hà dormir la nuit, il se transformerait en poulet. Il se laissait de petites notes hà sa propre hintention qui lui répétaient : "Tu n'es pas un poulet", mais il se disait parfois qu'il mentait." Terry Pratchett, Jeu de nains
avatar
CotPouletCot
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

Message par Sei le Mer 24 Juin 2015 - 10:26

Je rejoins les autres. Pour le moment, il faut absolument te reposer, réparer ton corps et ton esprit, très loin de l'EN. Tu peux prendre le temps de consulter, si ce n'est pas déjà fait, pour te réserver une bulle dans la semaine où tu te répares avec quelqu'un qui est là pour t'aider, qui est là rien que pour toi, qui es une personne particulière qui vaut de l'or, et non plus un rouage d'un système pourri.

Ça prend du temps, et il est important de laisser du temps au temps. L'année dernière (année de CAD2), j'ai été moi aussi très mal (comme toi, crises d'angoisse, vomissements, etc.). Pendant toute une partie du mois de juillet, alors que j'étais en vacances et donc en repos, mon cœur se mettait soudainement à battre hyper fort dans ma poitrine au moment de l'endormissement, et me réveillait soudainement. Je n'étais pas réparée. Puis, ça a cessé. Vers la fin de l'été, je me suis cognée en canyoning et me suis abimé une côte. Cet accident a été le dernier. Je me suis réparée après avoir réparé ma côte.

N'oublie pas que le système de l'EN est pourri et pervers, et pense d'abord à toi. Prends le temps de faire ça, vraiment. Garde toujours ton intégrité. Le reste, on verra plus tard, et, bonne surprise, le reste peut vraiment être heureux. fleurs


Dernière édition par Sei le Mer 24 Juin 2015 - 10:48, édité 1 fois
avatar
Sei
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

Message par Jenny le Mer 24 Juin 2015 - 10:32

@CotPouletCot a écrit:*"vu que tu auras" (v'la l'prof de français)

Tu as raison, Jenny, je me suis mal exprimé : je ne voulais pas dire construire toutes les séquences de l'année (pendant les vacances ? -> affraid ), juste fureter, s'essayer, aller voir comment font les autres sur le web (ça peut aider, quoi qu'en pensent les rétrogrades adeptes de la plume et de l'encrier).

J'avais effectivement mal compris. Wink
Aller voir quelques séquences en ligne peut effectivement être une bonne idée, mais à faire après un bon mois / un mois et demi de repos.
avatar
Jenny
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

Message par Pseudo le Mer 24 Juin 2015 - 10:37

@Sei a écrit:

N'oublie pas que le système de l'EN est pourri et pervers, et pense d'abord à toi. Prends le temps de faire ça, vraiment. Garde toujours ton intégrité. Le reste, on verra plus tard, et, bonne surprise, le reste peut vraiment être heureux. fleurs

C'est malheureusement mon avis aussi. Mais alors je doute de l'intérêt d'y rester, surtout si on débute et qu'on peut se sauver avant d'être englouti sous les habitudes, le crédit pour la maison, les enfants ou autre.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

Message par MrCailloux le Mer 24 Juin 2015 - 10:40

Ayant fait le stage en M2 (où je remplaçais un stagiaire avec 2 tutrices) l'année de CAD2 et mon année de stage (avec 2 tutrices) j'ai eu au total 5 tuteurs. Tous très bien. Je n'étais pas forcément d'accord avec toute leurs pratiques mais chacun a apporté un p'tit truc.

Le tuteur n'est pas le modèle copie conforme de ce qu'il faut faire et on ne fait pas nos cours pour faire plaisir au tuteur.

Ta situation au départ est vraiment écœurante. Un renouvellement de stage, ailleurs te fera un grand bien. Dès que tu as ton affectation, demande les coordonnées de tes collègues (voire de ton tuteur s'il est connu) déjà pour faire connaissance, pourquoi pas essayer de se rencontrer avant la rentrée pour créer un "lien" (du moins de briser la glace)

Avoir une idée de ta progression annuelle et des objectifs (dans les grandes lignes) permet déjà d'avoir une base de réflexion dès la rentrée. Et surtout (du moins c'est important pour moi) ne pas avoir de tuteurs la première semaine (si tu les vois plusieurs fois par semaine) voire les 2 premières semaines. Et discuter avec eux si quelque chose n'a pas fonctionné.

Ayant un peu d'expérience avec mes années de contractuel, mes tutrices (et mon tuteur de l'an dernier) ont vu que je savais construire un cours, mener un TP et gérer la classe. Du coup on a pu aller dans le détail des activités et TP et cette année ma "vieille" tutrice m'a apporté plein d'outils pédagogique qui m'a permis d'enrichir ma pratique et de diversifier mes cours.

Après, tout le programme n'est pas super méga important. Certains points oui, ils faut un peu insister dessus, le reste peut se faire de façon un peu plus "légère" où au lieu de s'attarder sur le fond on peut surtout appuyer sur la forme. En gros (du moins dans ma matière) 1 idée forte par TP, 1 objectif méthodo (celui sur lequel on insiste le plus, le reste s'il est un peu moins bien réalisé par les élèves c'est pas très grave). Ca m'a permis de pas mal réduire la charge de travail (et encore même en ayant réduit j'en fais encore trop).

Là, ça va être les vacances, REPOS, un peu de travail cet été les grandes lignes de ce que tu feras dans l'années, les quelques premières séances de l'année (et oui, le net apporte pas mal d'idée parfois! faut bien que le C2I2E nous serve!! Laughing ).

Et comme dit plus haut, si tu avais le sourire aux lèvres en début d'année, tu avais plaisir à préparer tes cours et à les faire en classe, c'est que ce métier est fait pour toi! 
Ne pas hésiter à bosser avec des potes de l'ESPE. J'avais une "binôme" de soutien mutuel. C'est informel mais ça aide!  Wink

Plein de courage !! fleurs2

_________________
2016-2017: 4 6ème, 2 5ème, 4 4ème + PP (T2)
2015-2016: 2 5ème, 4 4ème, 4 3ème + PP (Néotit')
2014-2015: 5 2nde, 2 1ES/L, 3 MPS (Stagiaire)
2013-2014: 2 2nde (CAD2)
2012-2013: 2 6ème, 6 5ème, 2 4ème, 2 3ème, 1 2nde MPS
avatar
MrCailloux
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

Message par Sei le Mer 24 Juin 2015 - 10:42

@Pseudo a écrit:
@Sei a écrit:N'oublie pas que le système de l'EN est pourri et pervers, et pense d'abord à toi. Prends le temps de faire ça, vraiment. Garde toujours ton intégrité. Le reste, on verra plus tard, et, bonne surprise, le reste peut vraiment être heureux. fleurs

C'est malheureusement mon avis aussi. Mais alors je doute de l'intérêt d'y rester, surtout si on débute et qu'on peut se sauver avant d'être englouti sous les habitudes, le crédit pour la maison, les enfants ou autre.

Précisément dans cette optique, je n'ai pas nommé ce que pouvait être le "reste".
avatar
Sei
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

Message par Sambre le Mer 24 Juin 2015 - 10:47

Si tu es en report, prends-le comme une chance! Il y a plein de CDE compréhensifs, de tuteurs extra, dans des équipes où tu te sens soutenu(e). Et un etb qui sera peut-être plus près de l'ESPE.

Il faut impérativement te syndiquer pour te protéger.
Si tu retombes sur un tuteur dans ce genre, demande à changer, en parlant du calvaire de l'année dernière. Le rectorat à tout à gagner à avoir des stagiaires épanouis, pour éviter les démissions.

Si tu es allé(e) au boulot avec le sourire aux lèvres à une période, c'est que tu peux t'épanouir dans ce boulot, en évitant les personnes néfastes.

Mais si vraiment tout le reste prend le dessus sur les bons cotés... il faut fuir! Ce n'est pas un métier pour tout le monde, autant être heureux ailleurs que malheureux dedans...

fleurs2 courage

_________________
2016-2017: TZR, 3 classes de 4e, 1 classe de 3e

2015-2016: TZR, 1 classe de 6e, 1 classe de 4e, 1 classe de 3e 

2014-2015: Stagiaire (2 classes de 4e)

2008-2014: l'Age d'Or
avatar
Sambre
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

Message par InvitéPPP le Mer 24 Juin 2015 - 10:56

Oui,fais la seconde année, il y a de bonnes chances qu'elle se passe bien mieux. Si c'est le même calvaire, tu démissionne au bout de quelques mois.
Tu as vécu le pire et tu ne le mérites pas, il ne faut pas penser au suicide ! Les conditions que tu as connues expliquent ton mal être mais il ne faut pas te remettre en cause comme ça ...
Peut-être aurait-il fallu, à un certain moment, être clair et signifier en accord avec les uns ou les autres au tuteur qu'il ne t'aidait pas et que tu allais suivre les conseils de l'IPR seulement ... Enfin c'est toujours facile de donner des conseils ...

InvitéPPP
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

Message par trompettemarine le Mer 24 Juin 2015 - 11:23

Je suis d'accord avec tout ce qui a été dit plus haut et notamment avec Sambre.
Même si la phrase "ce n'est pas un métier pour tout le monde" doit être nuancée, en ce sens qu'il faut plusieurs années pour commencer à bien tenir une classe et deux à trois ans pour maîtriser un niveau et s'y sentir à l'aise, il ne faut pas y laisser sa santé.

Mon année se stage a été dure, mais beaucoup moins que ce que je peux lire sur le forum : l'IUFM... bon, on suivait les cours utiles et on évitait d'aller aux autres cours. Il n'y avait pas de cours jusqu'à 20 heures !
On avait deux tuteurs : un pour le collège, un pour le lycée. Deux visions différentes m'ont bien aidée, surtout à relativiser les propos de l'un.
Enfin, j'ai eu la chance d'être inspectée pour la titularisation par un Ipr "à l'ancienne". Il a refusé de lire les rapports de la tutrice et a jugé sur pièce.

Surtout, contacte un syndicat : la façon dont tu as été traitée en début d'année est inacceptable, illégale, et ne doit pas se renouveler.

Pour le master, passais-tu un master en anglais ? Si oui, cela vaudrait peut-être le coup de l'achever l'année prochaine, pour te permettre d'aller plus facilement vers d'autres voies, si tu décidais de quitter l'enseignement.

fleurs2
avatar
trompettemarine
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

Message par User5899 le Mer 24 Juin 2015 - 11:30

C'est frappant. Au lieu d'aider les jeunes collègues à entrer dans le métier, cette pseudo formation veut les forcer à entrer dans le moule du formatage institutionnel et dans celui de la pratique du tuteur. Mais ça ne peut pas fonctionner !
Il faut vous reposer, maintenant. Les séquences, ça se fait au contact des élèves et l'important, ce n'est pas la perfection formelle de la séquence, c'est que quelque chose passe avec les élèves.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

Message par Ronin le Mer 24 Juin 2015 - 12:24

Il faut surtout arrêter de culpabiliser, ce que l'on demande aux stagiaires est impossible. J'ai bossé en école d'application, j'entendais mes collègues tout critiquer, démonter les stagiaires. Et je savais ce qu'ils faisaient en classe. Il faut lire et relire Tartuffe. Et ne pas oublier, comme le dit Cripure, qu'il ne s'agit pas d'une formation mais d'un formatage idéologique. En tirer les conséquences, faire profil bas mais ne pas oublier que ce sont des idéologues incapables de faire ce qu'ils préconisent.

_________________
avatar
Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

Message par simone43 le Mer 24 Juin 2015 - 12:54

Mais quelle horreur ! Je pense qu'après avoir vécu ce que tu as vécu,  n'importe quel stagiaire aurait eu la même attitude que toi,  donc ne te fie pas à cette année de stage pour décider que tu n'es pas faite pour ce métier. 
T'as eu un mauvais tuteur,  un de plus qui a joué au petit tyran. Je continue à penser que les tuteurs devraient avoir une vraie formation ou un truc dans le genre.  Un bon prof. ne fait pas forcément un bon tuteur.

Quoi qu'il en soit,  l'année est finie,  repose-toi, pense à autre chose,  multiplie les activités pour ne pas y penser,  mais je te conseille de tenter une nouvelle fois. Dans de bonnes conditions (enfin,  surtout avec un tuteur plus respectueux de ton travail),  ça peut être vraiment, vraiment bien !
Bonnes vacances !!!!!!!  fleurs

P. S.  : Quant à l'ESPE, globalement,  c'est inutile, on le sait, ils le savent, tout le monde le sait,  alors il ne faut pas y accorder plus d'attention que ça !

_________________
"Mais ce qu'elle déplore
Surtout, ce qui la fait frémir jusqu'aux genoux,
C'est que demain, hélas ! il faudra vivre encore!
Demain. Après-demain et toujours ! comme nous !"
Baudelaire
avatar
simone43
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

Message par Raoul Volfoni le Mer 24 Juin 2015 - 13:15

Je ne peux qu'approuver ce qui a été dit : tout d'abord, il te faut du repos, physique et intellectuel. Es-tu entourée ces vacances ? de la famille, des amis pour partager de bons moments ? Il en faut pour commencer à se reconstruire après une telle année. Tu dois déjà te dire que tu t'aimes et te le prouver autant que possible, ça te fera du bien : tous les petits plaisirs que tu pourras t'accorder t'aideront.
J'ai vécu une année de stage calamiteuse voici quelques années, et si je peux te donner un conseil, c'est de ne pas tarder à consulter. Je ne l'ai pas fait tout de suite, ça m'aurait sans doute aidée.
L'autre truc que je regrette beaucoup, c'est de ne pas avoir vidé mon sac. Mon tuteur et mon CDE étaient deux types malsains et je pense que ça m'aurait fait du bien de le leur dire. Pas par revanche mais pour arrêter de m'écraser, pour exister.
Je te souhaite d'aller mieux rapidement et de pouvoir profiter de tes vacances. Pour la suite, si tu t'en sens la force, tu peux peut-être tenter une année de renouvellement ; cela te permettra d'être titularisée et de réfléchir un peu plus longtemps à ce que tu veux vraiment faire. Il existe des tuteurs très bien, heureusement ; j'en ai rencontré !
avatar
Raoul Volfoni
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

Message par Rendash le Mer 24 Juin 2015 - 13:25

Accroche-toi, JessicaDay. Rien à ajouter aux conseils judicieux qui t'ont été donnés ; simplement un fleurs de soutien. Et de solidarité face au burn-out, au passage, vu que je n'en suis pas loin.

Cette "formation" est un désastre professionnellement, et une honte humainement ; et en plus de tout ça, tu as eu affaire à des tordus et des branques, pas de bol. Mais tu ne pourras pas tirer autant de mauvais numéros l'an prochain, donc ce sera forcément positif.
Il y a aussi des tuteurs géniaux, qui savent à la fois te guider quand nécessaire, et te laisser mener ta barque, comme l'a fait la mienne toute l'année.
Et les Néos sont fantastiques. On apprend bien plus de choses avec eux qu'avec tous les "formateurs" de toutes les ESPE de France et de Navarre, et leur soutien est inestimable. Appuie toi sur eux, nous sommes nombreux à l'avoir fait.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

Message par skindiver le Mer 24 Juin 2015 - 14:04

Ne baisse pas les bras, n'abandonne pas sur cet échec, et surtout ce genre de réflexions ahurissante que l'on peut te faire surtout en phase d'apprentissage doit absolument rentrer dans une oreille et ressortir aussi sec dans l'autre.

Des gens qui jouissent lorsqu'ils ont un peu de pouvoir, il y en a hélas... Mais ce n'est pas le cas de tout le monde.

Viens discuter plus souvent avec nous quand tu n'es pas bien ou si tu as besoin de conseils, je suis sur que des collègues de lettre pourront te conseiller et te guider un peu.
avatar
skindiver
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

Message par Ergo le Mer 24 Juin 2015 - 14:10

@JessicaDay a écrit:J'étais ambitieuse et pleine de rêves. Je pensais aimer ce métier. Mais finalement il s'est avéré que je ne suis pas faite pour ca...
Ce n'est pas avéré. Wink
J'ai vraiment aimé mon métier l'année de T1 et les suivantes. L'année de stage 18h + formation avec un IPR pour tuteur parce que les collègues avaient refusé de l'être (ce en quoi ils avaient raison à mon sens), j'avais le nez beaucoup trop dans le guidon, je dormais dès que possible, je bouillonnais à l'IUFM et j'arrivais heureusement à me faire plaisir en classe.

Pour le reste, les autres sont de bon conseil et neo aide beaucoup.

Repose-toi. fleurs

_________________
No matter. Try again. Fail again. Fail better. ---Samuel Beckett
Stay afraid, but do it anyway. What's important is the action. You don't have to wait to be confident. Just do it and eventually the confidence will follow. ---Carrie Fisher
avatar
Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

Message par Duduche le Mer 24 Juin 2015 - 18:11

Accroche toi et donne toi une nouvelle chance. Si ton année de renouvellement ne se passe toujours pas bien (ce dont je doute), tu auras toujours le temps de mettre en place une réorientation.
En attendant, repose toi, sors, change toi les idées et regarde toi l'intégrale de "New girl" Wink ça va le faire !
avatar
Duduche
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

Message par simone43 le Mer 24 Juin 2015 - 18:24

+1 pour New Girl ! Smile

_________________
"Mais ce qu'elle déplore
Surtout, ce qui la fait frémir jusqu'aux genoux,
C'est que demain, hélas ! il faudra vivre encore!
Demain. Après-demain et toujours ! comme nous !"
Baudelaire
avatar
simone43
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

Message par Lyra-Lollys le Mer 24 Juin 2015 - 18:32

fleurs fleurs2
Tu es mal tombée mais ça sera forcément mieux l'année prochaine! Je pense que c'est une bonne idée de bien te reposer cet été et de repartir en super forme pour la rentrée dans un nouveau lieu avec un tuteur différent. Là, tu verras plus clairement ce qu'il en est. Et si ça ne va toujours pas tu pourras démissionner sans hésiter!
J'étais stagiaire en anglais aussi cette année et j'ai eu des difficultés également (surtout avec ma CDE) mais loin des tiennes! Si tu veux, je pourrais t'envoyer des plans de séquences que j'ai fait cette année pour que tu vois qu'en fait, tu fais les choses très bien Wink

_________________
2015-2016: Néotit, trois 2nd, une 1ère STMG, une 1ère ST2S, deux terminales ST2S, AP 2nd  Rolling Eyes
2014-2015: Stagiaire, une 6ème et deux 5ème
avatar
Lyra-Lollys
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum