Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Lyra-Lollys
Fidèle du forum

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

par Lyra-Lollys le Mer 24 Juin 2015 - 18:32
fleurs fleurs2
Tu es mal tombée mais ça sera forcément mieux l'année prochaine! Je pense que c'est une bonne idée de bien te reposer cet été et de repartir en super forme pour la rentrée dans un nouveau lieu avec un tuteur différent. Là, tu verras plus clairement ce qu'il en est. Et si ça ne va toujours pas tu pourras démissionner sans hésiter!
J'étais stagiaire en anglais aussi cette année et j'ai eu des difficultés également (surtout avec ma CDE) mais loin des tiennes! Si tu veux, je pourrais t'envoyer des plans de séquences que j'ai fait cette année pour que tu vois qu'en fait, tu fais les choses très bien Wink
avatar
proflatin
Niveau 6

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

par proflatin le Mer 24 Juin 2015 - 20:29
Courage. J'espère que cela se passera mieux l'année prochaine.
avatar
Zenxya
Doyen

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

par Zenxya le Mer 24 Juin 2015 - 23:45
Juste un petit smiley de soutien :  fleurs2 

Repose-toi bien, profite de ces vacances et réapprends à t'aimer.

_________________
Soyez résolus à ne plus servir, et vous voilà libres - La Boétie
La folie c’est faire toujours la même chose et s’attendre à un résultat différent - Albert Einstein
L'École est le lieu où l'on va s'instruire de ce que l'on ignore ou de ce que l'on sait mal pour pouvoir, le moment venu, se passer de maître - Jacques Muglioni
Venus_noire88
Niveau 3

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

par Venus_noire88 le Jeu 25 Juin 2015 - 0:39
Chère JessicaDay,

Je suis moi-même en dépression depuis Décembre. Je sais ce que tu traverses car je le traverse aussi.
Mes élèves étaient si odieux avec moi en classe que je suis très vite tombée en dépression. Pour la petite anecdote, j'ai même fait une crise de tétanie devant mes collègues.

Je te conseille de voir un psychiatre : cela permet de parler de soi sans avoir peur du jugement des autres. Il pourra t'apporter du soutien, t'aider à trouver des solutions pour mieux t'accepter comme tu es. Nous ne sommes pas parfaits, tu as bien le droit de craquer.

Quant aux rapports, aux tuteurs, aux inspecteurs, au chef d'établissement : tu envoies valser. Si en septembre tout se passait bien avec tes élèves, c'est que tes cours étaient réussis. POINT.

Pour ton projet de démission, je suis d'accord avec ce que disent les autres. Si tu as du plaisir à préparer tes cours et à partager tes connaissances avec les élèves, surtout ne démissionne pas. Prends le temps de mettre à distance cette expérience éprouvante.

Courage!
JessicaDay
Niveau 1

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

par JessicaDay le Ven 26 Juin 2015 - 19:38
Merci beaucoup pour toutes vos réponses! Je ne sais pas encore si je continue mais au moins, ca me fait du bien de voir qu'il y a un endroit où on ne me sort pas juste un "t'es pas aidé" et où on ne me juge pas...
Pour répondre à ceux qui me conseillent d'aller voir un syndicat, je suis allée en voir un. On m'a dit de serrer les dents, je suis allée voir des profs à la fac et des formateurs à l'IUFM: même laïus + l'un d'entre eux est allé faire un rapport pour me dire que je parlais mal de mon tuteur et que je m'étais endormie à mon stage d'observation l'année derniere un jour où j'étais malade.
Suite à cela, j'ai eu droit à l'entretien procès où l'IPR m'a dit que j'étais une menteuse et que je "cherchais à tourner les gens les uns contre les autres" (!!!). C'est à cet entretien que mon tuteur m'a dit que j'avais "besoin d'une maman".
Mea culpa: j'aurais JAMAIS dû appeler à l'aide. Mais maintenant, avec mon "dossier", je vois pas comment je peux continuer, vu que le prochain tuteur sera biaisé aussi, non?Maintenant, j'ai peur de reprendre. A quoi bon? J'ai 2 IPR contre moi! Me syndiquer pour me protéger? Je ne vois pas vers qui me tourner!
J'ai pris rendez vous chez un bon psychiatre pour debut septembre, je fais de la musique et j'essaie de passer le permis. Sinon je peux démissionner et trouver un travail dans le privé - dans quel secteur et quel emploi?
Quitte à repasser le CAPES...
avatar
Annabel Lee
Niveau 9

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

par Annabel Lee le Ven 26 Juin 2015 - 19:43
Moi aussi j'ai commis la boulette de parler de mes difficultés à l'ESPE.
Depuis, je suis mieux entourée dans ma vie personnelle.
Je vais redoubler en étant doublement syndiquée.
avatar
Jenny
Modérateur

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

par Jenny le Ven 26 Juin 2015 - 20:13
Jessica Day : On peut en discuter en privé si tu veux, mais j'ai eu de très mauvais rapports la première année de stage, et ma seconde année s'est très bien déroulée. Je n'ai pas l'impression d'avoir été particulièrement cataloguée en difficulté et ça s'est bien passée avec ma tutrice alors que j'avais des rapports très conflictuels avec ma 1re tutrice… et que tout le monde savait que ça se passait très mal.
avatar
Stered
Doyen

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

par Stered le Ven 26 Juin 2015 - 20:40
Idem : mon année de stage a été très dure. J'ai détesté mon entrée dans le métier. Aujourd'hui, je n'en ferais pas un autre Smile

Si tu as besoin d'aide, l'an prochain, demande-nous : ça ne me dérange pas de relire des préparations, voire d'envoyer des cours quand un stagiaire de lettres en fait la demande. Je suis sûre que des collègues d'anglais en feront de même pour toi ici fleurs2

_________________
"Il nous faut arracher la joie aux jours qui filent." Maïakovski
JessicaDay
Niveau 1

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

par JessicaDay le Ven 26 Juin 2015 - 20:50
Merci encore pour vos réponses! Je commence à reprendre espoir! Donc il serait possible pour moi de redoubler sans me faire découper en morceaux par le prochain tuteur? Sans que mon "dossier" me suive tel une épée de Damoclès? Dommage que je ne sache pas où je vais être affectée, du coup, je ne peux pas prendre contact avec mon futur établissement! Quelqu'un saurait où je pourrais avoir cette information? Je n'ai rien trouvé sur SIAM. Cette fois ci je demanderais de l'aide pour la préparation des cours, je vais commencer des séquences de rentrée dés maintenant! cheers
(Ca va se passer comme l'année précédente: affectation le 18/07, établissement fermé, impossible d'avoir les contacts de qui que ce soit. J'espère juste que je n'aurais pas le droit à la meme mauvaise surprise.) yesyes
avatar
nat86
Niveau 5

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

par nat86 le Ven 26 Juin 2015 - 21:22
Tout a été dit JessicaDay !
Si tu en as la force et si tu aimes être face à des adolescents alors continue !
Bien sûr, tu ne vas pas pouvoir oublier cette horrible expérience comme ça mais comme certains te l'ont dit, ce ne pourra être que mieux !

N'hésite pas à nous donner de tes nouvelles ! Je suis en Lettres Modernes mais tu peux aussi me contacter par MP pour x ou y raison sans problème !

En attendant, profite de tes vacances plus que méritées !
avatar
Jenny
Modérateur

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

par Jenny le Ven 26 Juin 2015 - 22:24
JessicaDay : contacte un syndicat pour avoir l'information, même si tu n'es pas syndiquée (c'est d'ailleurs le moment d'y penser Wink ).
J'ai anticipé en expliquant tout de suite les grandes lignes de ce qui s'était passé l'an dernier à la CDE et à ma tutrice. Elles ont apprécié que je sois franche. Ca dépend comment tu le sens. J'ai eu des questions sur mon renouvellement, il faut que tu te prépares à y répondre, sans forcément entrer dans les détails. Sois positive, montre que tu prends cette nouvelle année comme un nouveau départ, que tu apprécies ce métier malgré tes difficultés. Tu peux très bien expliquer que tu n'as pas pu bénéficier d'un tuteur dès le début de l'année.
Repose toi, ensuite regarde ce qui se fait sur edubases (même si toutes les séquences ne sont pas réalistes), ça peut te donner des idées. Demande des conseils ici.
avatar
Sashimi
Niveau 4

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

par Sashimi le Sam 27 Juin 2015 - 3:28
@JessicaDay a écrit:
Mea culpa: j'aurais JAMAIS dû appeler à l'aide.
C'est dingue ! Neutral

I love you

_________________

Fuir! là-bas fuir! Je sens que des oiseaux sont ivres
D'être parmi l'écume inconnue et les cieux !
Mallarmé


Prof de français et latin vacataire, en dilettante pendant quelques temps ...
En 2016-17, poste d'un an dans un collège vraiment sympa, qui me fait changer d'avis sur le métier ...
En 2017-18, joie, mon poste est sauvé ... et je tombe dans le côté obscur de la force en m'inscrivant au concours.
Affaire à suivre ! chevalier
avatar
Dimka
Grand Maître

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

par Dimka le Sam 27 Juin 2015 - 4:20
Salut,
@JessicaDay a écrit:Je ne sais pas quoi faire. J'ai eu des pensées suicidaires à de maintes reprises mais j'ai eu un moment de grâce en septembre où tout se passait plutôt bien.J'allais travailler avec le sourire aux lèvres. J'étais ambitieuse et pleine de rêves. Je pensais aimer ce métier. Mais finalement il s'est avéré que je ne suis pas faite pour ca...
Que faire maintenant? Quelles orientations sont possibles pour moi en tant que ex-futur prof d'anglais sans master? Avez vous vécu une situation similaire?
Quelques considérations très importantes :

  • L’éducation nationale ne vaut pas le coup de se sacrifier − dans tous les sens du terme, et que l’on parle de ton bien-être, de ta santé mentale ou physique, de ta vie − pour elle.
  • Il y a une vie en dehors de l’éducation nationale.
  • Tu as subi des conditions particulières, donc tu ne peux pas en tirer des conclusions générales. Dit autrement, tu as mal vécu le fait d’avoir été maltraitée cette année, ça ne signifie pas que tu n’es pas faite pour le job.


À partir de là, j’aurais tendance à dire que tu peux retenter une année, en étant dans l’idée que tu le fais « pour voir », si ça passe pas − que ça soit de ton fait ou du fait des conditions qu’on t’impose −, il sera toujours temps d’aller voir ailleurs, et tu n’auras pas le regret de ne pas avoir essayé. Perso, je me suis trouvé mieux le jour où j’ai arrêté de penser l’hypothèse de la démission comme la fin du monde ou comme le truc impossible : quand, dans ma tête, c’est devenu possible, j’ai commencé à être plus cool, à me dire que si ça n’allait pas, je me barrais. Ça permet de relativiser. Contrairement aux autres, je ne dirais pas qu’il suffit d’aimer enseigner : prof, c’est l’enseignement et l’éducation nationale, c’est le job et les conditions de travail, on ne peut pas faire l’impasse sur les secondes.

Après, bon, voilà… Pour faire court, je suis devenu prof sans trop de motivation (on m’avait dit de passer les concours avant de me lancer en thèse), j’ai eu des conditions pourries en stage auxquelles se sont ajoutées les lacunes de mon profil, résultat j’ai fini par démissionner. Aujourd’hui, je suis très content de l’avoir fait. Je n’ai toujours pas « d’avenir assuré », je suis en thèse (donc bon, je suis payé, mais c’est provisoire et ça ne risque pas de mener à grand chose). Par contre, le fait d’avoir démissionné a changé ma vision des choses : avant, tout était tracé, je devenais prof, je tentais ma chance dans la recherche, et si ça ne passait pas, j’avais toujours le job dans le secondaire. Démissionner m’a forcé à me demander ce que je voulais, moi (et pas le « t’as fait des études d’histoire, ça mène à prof d’histoire »), et je me suis rendu compte qu’il y avait des tas de trucs, hors l’éducation nationale.

Par contre, je n’ai pas de solution toute faite, parce que ça dépend de toi : chacun trace sa voie. Il n’y a pas « une » orientation possible pour tel profil.

En ce qui me concerne, pour la suite, j’ai quelques pistes qui m’intéressent, en fonction de mes goûts : il y a les autres concours de la fonction publique (au passage, si tu te retrouves dans une situation ambiguë où tu peux être titularisée mais où le métier ne te branche plus, essaie dans la mesure du possible de ne pas démissionner avant d’avoir envisagé la piste des concours internes), par exemple je suis assez attiré par les archives, le ministère des affaires étrangères, etc. Il y a la possibilité d’aller voir à l’étranger si j’y suis. Et enfin, il y a des idées qui me traînent au fond de la tête et qui sont très loin de mon cursus, et qui nécessiteraient pour certaines une reprise d’étude (master pro ou autres).

Demande-toi ce que tu veux faire, ce qui t’intéresse, ce que tu peux faire (est-ce que tu peux te permettre de reprendre des études ? Combien de temps ? Est-ce que tu peux assumer un boulot temporaire le temps de monter un projet ? Est-ce que tu peux partir à l’étranger ?), regarde les concours de la fonction publique, essaie de penser sans te limiter avec des considérations trop normalisantes (je veux dire : ne te dis pas que tu as une licence d’anglais et de te limiter à ce que ça ouvre directement, si tu as TRÈS envie d’être infirmière rien ne t’empêche de tenter d’entrer en ifsi, par exemple).

Par ailleurs, même si tu décides de continuer, il me semble que c’est bon de garder dans un coin de tête des possibilités de reconversion, des idées : au moins, ça te permet de baisser la pression, en te disant que s’il y a un problème qui t’amènes à lâcher l’éducation nationale, ça rend les choses moins dramatiques.

_________________
Spoiler:
avatar
trompettemarine
Grand sage

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

par trompettemarine le Sam 27 Juin 2015 - 9:21
@JessicaDay a écrit:Merci encore pour vos réponses! Je commence à reprendre espoir! Donc il serait possible pour moi de redoubler sans me faire découper en morceaux par le prochain tuteur? Sans que mon "dossier" me suive tel une épée de Damoclès? Dommage que je ne sache pas où je vais être affectée, du coup, je ne peux pas prendre contact avec mon futur établissement! Quelqu'un saurait où je pourrais avoir cette information? Je n'ai rien trouvé sur SIAM. Cette fois ci je demanderais de l'aide pour la préparation des cours, je vais commencer des séquences de rentrée dés maintenant! cheers  
(Ca va se passer comme l'année précédente: affectation le 18/07, établissement fermé, impossible d'avoir les contacts de qui que ce soit. J'espère juste que je n'aurais pas le droit à la meme mauvaise surprise.) yesyes

Il n'y a pas de dossier, enfin de dossier qu'on donnerait au nouveau tuteur. j'ai été tutrice de deux stagiaires en renouvellement, je n'ai jamais regardé ou demandé à voir les anciens rapports (Cela ne m'est même pas venu à l'idée). Je savais juste qu'elles étaient en renouvellement.
avatar
Touche pas à ma SEGPA
Niveau 9

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

par Touche pas à ma SEGPA le Sam 27 Juin 2015 - 13:50
Une amie à moi a été licenciée à l'issue de son stage, suite à des mésaventures semblables aux tiennes mais qui ont donné lieu à des attaques très très lourdes.

Elle était en stage loin de chez elle.

Licenciée, elle a passé plusieurs mois à l'étranger,  fait des vacations dans sa région d'origine, ré obtenu le CAPES et fait un stage dans une autre académie où elle a eu un tuteur digne de ce nom et l'année s'est déroulée à merveille. Elle ne regrette pas. Au moment de son licenciement elle ne l'aurait jamais cru possible mais elle est aujourd'hui elle - même tutrice de profs stagiaires.

Aie confiance. La chance va tourner. Protège - toi,  requinque-toi et reprends en septembre en te préservant et la tête haute. Tu ne trébucheras pas sur la même pierre. Tout ira bien. Bonne chance !
avatar
Fridaoumpapa
Niveau 2

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

par Fridaoumpapa le Sam 27 Juin 2015 - 14:08
Il faut garder espoir !
L'éducation nationale est ce que nous en faisons, il est facile de se laisser phagocyter par ce paquebot, cette institution mais c'est nous avec nos milliers de petits bras et de petites jambes qui le font avancer.
Il y a des supérieurs et des collègues bornés voire malfaisants, car pour certains il est normal "d'en baver" pour intégrer le cercle, un bizutage qui ne dit pas son nom.
J'ai la vocation mais j'ai aussi la chance d'avoir fait une dépression avant d'obtenir le CAPES. Cela n'empêche pas de se remettre en question mais cela permet de prendre du recul.
Dans tous les cas, il ne faut pas viser la perfection mais "faire de son mieux", "essayer"... quand les supérieurs voient qu'on est ouvert, soucieux de bien faire ce ne peut être que positif.
Aucun métier ne devrait rendre malade à ce point !
Je te souhaite bon courage !

_________________
"Chercher le bonheur dans cette vie c'est là le véritable esprit de rébellion."
Henrik Ibsen
avatar
A Tuin
Sage

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

par A Tuin le Sam 27 Juin 2015 - 14:50
@JessicaDay a écrit:Merci beaucoup pour toutes vos réponses! Je ne sais pas encore si je continue mais au moins, ca me fait du bien de voir qu'il y a un endroit où on ne me sort pas juste un "t'es pas aidé" et où on ne me juge pas...
Pour répondre à ceux qui me conseillent d'aller voir un syndicat, je suis allée en voir un. On m'a dit de serrer les dents, je suis allée voir des profs à la fac et des formateurs à l'IUFM: même laïus + l'un d'entre eux est allé faire un rapport pour me dire que je parlais mal de mon tuteur et que je m'étais endormie à mon stage d'observation l'année derniere un jour où j'étais malade.
Suite à cela, j'ai eu droit à l'entretien procès où l'IPR m'a dit que j'étais une menteuse et que je "cherchais à tourner les gens les uns contre les autres" (!!!). C'est à cet entretien que mon tuteur m'a dit que j'avais "besoin d'une maman".
Mea culpa: j'aurais JAMAIS dû appeler à l'aide. Mais maintenant, avec mon "dossier", je vois pas comment je peux continuer, vu que le prochain tuteur sera biaisé aussi, non?Maintenant, j'ai peur de reprendre. A quoi bon? J'ai 2 IPR contre moi! Me syndiquer pour me protéger? Je ne vois pas vers qui me tourner!
J'ai pris rendez vous chez un bon psychiatre pour debut septembre, je fais de la musique et j'essaie de passer le permis. Sinon je peux démissionner et trouver un travail dans le privé - dans quel secteur et quel emploi?
Quitte à repasser le CAPES...

Moi je pense que tu es tombée sur des imbéciles qui voulaient te formater à une "idéologie". J'ai "senti" cette volonté aussi l'année où j'avais fait mon stage.
Je ne visualise toujours pas d'ailleurs à ce jour en quoi consiste cette idéologie débile, mais ils ont l'air d'y tenir. On dirait qu'ils essayent de dresser les gens à la médiocrité, ou quelque chose dans ce genre. Faut croire qu'en plus ils sont mauvais dans leur volonté car ils n’arrivent même pas à la faire intégrer aux gens araignée .

Repose-toi pendant les vacances et reste sur la ligne de tes attentes ... ça devrait aller.
windounet
Niveau 1

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

par windounet le Sam 27 Juin 2015 - 17:42
J'étais a peu près dans la même situation que toi, mais dans un établissement REP...
Après une longue réflexion, et les conseils que j'ai pu avoir ici et ailleurs, je tente actuellement de trouver une entreprise pour faire un master d'informatique en alternance (prof de maths au départ). Si je n'en trouve pas je tenterais une année en renouvellement, et si je vois que ça se passe pareil je démissionnerais.

En anglais, j'imagine que tu as au moins une licence, peut-être pourrais-tu t'orienter vers de la traduction, du marketing, ou du commerce ?
avatar
CotPouletCot
Niveau 9

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

par CotPouletCot le Mer 1 Juil 2015 - 12:12
@Touche pas à ma SEGPA a écrit:Une amie à moi a été licenciée à l'issue de son stage, suite à des mésaventures semblables aux tiennes mais qui ont donné lieu à des attaques très très lourdes.

Elle était en stage loin de chez elle.

Licenciée, elle a passé plusieurs mois à l'étranger,  fait des vacations dans sa région d'origine, ré obtenu le CAPES et fait un stage dans une autre académie où elle a eu un tuteur digne de ce nom et l'année s'est déroulée à merveille. Elle ne regrette pas. Au moment de son licenciement elle ne l'aurait jamais cru possible mais elle est aujourd'hui elle - même tutrice de profs stagiaires.

Aie confiance. La chance va tourner. Protège - toi,  requinque-toi et reprends en septembre en te préservant et la tête haute. Tu ne trébucheras pas sur la même pierre. Tout ira bien. Bonne chance !

Je ne pensais pas que l'on pouvait réintégrer l'ÉN après en être parti. C'est donc vrai ?

_________________
"Il était persuadé que s'il se risquait hà dormir la nuit, il se transformerait en poulet. Il se laissait de petites notes hà sa propre hintention qui lui répétaient : "Tu n'es pas un poulet", mais il se disait parfois qu'il mentait." Terry Pratchett, Jeu de nains
avatar
Mélophore
Niveau 6

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

par Mélophore le Mar 7 Juil 2015 - 16:32
Mon dieu, Jessica. Et moi qui me pensais malheureux ma première année (2013-2014). Les autres ont raison, le plus important, c'est :
Est-ce que tu as aimé être devant les élèves, avant que cette hiérarchie (qui dégoûte les nouveaux dès qu'ils ne sont pas bien dans les clous ou dès qu'elle a la flemme de s'en occuper avec humanité) ne pourrisse tout ? C'est la question que je me suis posé, et j'ai pu y répondre oui, ce qui fait que je continue toujours plus avant, malgré un renouvellement !

_________________
"Les étoiles à ma présence ici-bas n'ont rien gagné
Leur grandeur par ma déchéance ne sera pas augmentée
Et, témoin mes deux oreilles, nul n'a su me dire
Pourquoi on m'a fait venir, pourquoi me faut-il m'en aller"
Omar Khayyâm
avatar
Touche pas à ma SEGPA
Niveau 9

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

par Touche pas à ma SEGPA le Mar 7 Juil 2015 - 16:34
@CotPouletCot a écrit:
@Touche pas à ma SEGPA a écrit:Une amie à moi a été licenciée à l'issue de son stage, suite à des mésaventures semblables aux tiennes mais qui ont donné lieu à des attaques très très lourdes.

Elle était en stage loin de chez elle.

Licenciée, elle a passé plusieurs mois à l'étranger,  fait des vacations dans sa région d'origine, ré obtenu le CAPES et fait un stage dans une autre académie où elle a eu un tuteur digne de ce nom et l'année s'est déroulée à merveille. Elle ne regrette pas. Au moment de son licenciement elle ne l'aurait jamais cru possible mais elle est aujourd'hui elle - même tutrice de profs stagiaires.

Aie confiance. La chance va tourner. Protège - toi,  requinque-toi et reprends en septembre en te préservant et la tête haute. Tu ne trébucheras pas sur la même pierre. Tout ira bien. Bonne chance !

Je ne pensais pas que l'on pouvait réintégrer l'ÉN après en être parti. C'est donc vrai ?

Bien sûr, c'est possible. Je crois même avoir lu ici qu'il y avait une personne concernée sur le forum (mais je confonds peut-être avec l'autre forum que je fréquente ? Je ne voudrais pas dire de bêtise).
avatar
Caspar
Esprit sacré

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

par Caspar le Mar 7 Juil 2015 - 16:53
C'est tout à fait possible, il faut repasser le concours, c'est tout Wink
avatar
CotPouletCot
Niveau 9

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

par CotPouletCot le Mar 7 Juil 2015 - 17:14
Ah ben c'est génial comme info, ça Very Happy Je me connais, je sais qu'il me viendra un moment où j'aurai envie pendant deux trois ans de faire carrément autre chose. Voilà qui me rassure.

_________________
"Il était persuadé que s'il se risquait hà dormir la nuit, il se transformerait en poulet. Il se laissait de petites notes hà sa propre hintention qui lui répétaient : "Tu n'es pas un poulet", mais il se disait parfois qu'il mentait." Terry Pratchett, Jeu de nains
avatar
Jenny
Modérateur

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

par Jenny le Mar 7 Juil 2015 - 18:44
Quand on est titulaire, il y'a aussi la disponibilité.
avatar
Mélophore
Niveau 6

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

par Mélophore le Mar 7 Juil 2015 - 19:26
@JessicaDay a écrit:Merci encore pour vos réponses! Je commence à reprendre espoir! Donc il serait possible pour moi de redoubler sans me faire découper en morceaux par le prochain tuteur? Sans que mon "dossier" me suive tel une épée de Damoclès? Dommage que je ne sache pas où je vais être affectée, du coup, je ne peux pas prendre contact avec mon futur établissement! Quelqu'un saurait où je pourrais avoir cette information? Je n'ai rien trouvé sur SIAM. Cette fois ci je demanderais de l'aide pour la préparation des cours, je vais commencer des séquences de rentrée dés maintenant! cheers  
(Ca va se passer comme l'année précédente: affectation le 18/07, établissement fermé, impossible d'avoir les contacts de qui que ce soit. J'espère juste que je n'aurais pas le droit à la meme mauvaise surprise.) yesyes

Exactement, Jessica, j'ai eu une année de stage numéro 1 avec des rapports pas franchement terribles et une mauvaise entente avec l'équipe de ma matière. L'année de stage numéro 2 n'en a pas du tout tenu compte ! Il faut simplement arriver en mettant totalement derrière toi tout ce qui s'est passé, en te faisant discrète, très discrète à l'ESPE jusqu'à ce qu'on t'oublie, et en te disant que l'essentiel est de prendre du plaisir à être à ta place en cours et devant les élèves. Il faut te dire aussi que j'ai pas eu des inspection mirobolantes non plus l'année 2, on a encore eu des trucs à me reprocher, mais que c'est passé ! La 2e année il faut en général que ce soit vraiment grave pour qu'ils t'ajournent.

_________________
"Les étoiles à ma présence ici-bas n'ont rien gagné
Leur grandeur par ma déchéance ne sera pas augmentée
Et, témoin mes deux oreilles, nul n'a su me dire
Pourquoi on m'a fait venir, pourquoi me faut-il m'en aller"
Omar Khayyâm
avatar
Jenny
Modérateur

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

par Jenny le Mar 7 Juil 2015 - 19:38
On peut même avoir d'excellents rapports la seconde année Wink Ca se passe mieux pour beaucoup de stagiaires renouvelés.
A la limite, les rapports de la première année servent de point de comparaison.
Contenu sponsorisé

Re: Stagiaire en plein burn out cherche une issue

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum