Sur le Front National : comment réagissez-vous face aux élèves ?

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sur le Front National : comment réagissez-vous face aux élèves ?

Message par Honchamp le Sam 27 Juin 2015 - 0:09

Je m'explique. L'année est quasi finie, les 3èmes ont passé le DNB. Peu seront là lundi. Mais ce matin, c'était encore ambiance Guerre Froide entre certain(e)s élèves de la classe dont j'étais PP.

1. J'ai eu à gérer sur pas mal de sujets une élève qui tenait régulièrement des paroles contestables.

Du style, quand j'évoquais les migrants tentant d'accoster en Europe, et qui se noient en mer, réaction de la fille: "On ne va quand même pas les accueillir , il n'y a déja pas assez de travail pour les Français"...Un autre jour, même idée, avec la variante "Pas assez de logements pour les Français".

Ou encore " l'euro, c'est nul, ça ruine la France".
Idem quand on a vu la redistribution dans l'Union Européenne. Heureusement que nous sommes dans un bassin d'emploi éligible aux aides de l'UE !

Bref, une fille certainement plus bête que méchante, pas inhibée ou pas "politiquement correcte", qui répète certainement ce qu'elle entend dire à la maison. Elève moyenne.

Cela a dégénéré avec 2 garçons, l'un qui se réclame de la CGT et du PC (je pense que le père est syndicaliste) , qui a accusé la fille d'être Front National, et un autre garçon, lui, qui disait qu'il fallait envoyer des navires de guerre "pour aller les chercher".
Et finissant pas dire qu'il fallait interdire le Front National. 2 des quelques excellents élèves de la classe. Je précise car on les retrouve ensuite.

Et la fille de dire qu'elle avait le droit de penser ce qu'elle pensait...Ils en sont venus aux insultes dans le cours suivant, le collègue les a envoyés chez le CPE...

A chaque fois, je m'en étais tirée en faisant un rappel à la loi, qui punit le racisme (donc attention à ce que les affirmations ne relèvent pas du racisme), aux valeurs de la République, à la fraternité, la solidarité (bien malmenées toutefois quand on voit les réactions des états européens qui laissent plus ou moins l'Italie et la Grèce se dépatouiller seules).

Et vous, comment réagissez-vous à cela ?

2. Par ailleurs,je trace régulièrement au tableau un axe politique, et on situe la droite, la gauche : en 1920, en 1936, en 1981, (en histoire) , et actuellement (en Ed. Civ).
A droite, on écrit "partis de droite", car les noms changent trop souvent ! Sauf pour actuellement, on a écrit "Les Républicains, ex-UMP".
EN 1936, à l'extrême droite, on place les ligues. La définition que je leur donne de l'extrême-droite est d'être contre la République, et favorable à un chef du type Mussolini en Italie. (Ben oui, je cite encore Mussolini en 3ème ! )
Mais ils m'ont titillée parce que j'ai dit que, "actuellement",  je ne voulais pas entrer dans le débat de savoir si le FN était un parti d'extrême droite. Donc, qu'on le mettait à la droite de la droite..

(Là, je sens que certains d'entre vous ne suivent plus mes errements !  Embarassed )
Je sais aussi que dans ces moments-là, je perds une partie de la classe..
Mais aussi qu'il y a une dizaine d'élèves (plutôt les garçons dans ma classe de cette année, je dois dire), qui suivent et que la discussion intéresse...

Bref, et pour finir, comment gérez-vous les discussions par rapport au FN ? Quel discours tenez-vous ?

Sur le fond, peut-on considérer le FN "marinisé" est d'extrême droite, ou plutôt à droite de la droite ?

C'était la prise de tête du soir, en attendant la cuvée de 3ème de la rentrée prochaine...

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."

Honchamp
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le Front National : comment réagissez-vous face aux élèves ?

Message par pink floyd le Sam 27 Juin 2015 - 0:24

Il est bien que vous essayiez de parler à vos élèves comme à des grands en rapprochant les cours d'histoire plus ou moins ancienne des réalités d'aujourd'hui, toutefois ne passez pas un cours entier à définir le front national, il ne le mérite pas.

pink floyd
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le Front National : comment réagissez-vous face aux élèves ?

Message par Dimka le Sam 27 Juin 2015 - 0:38

Salut,
@Honchamp a écrit:1. J'ai eu à gérer sur pas mal de sujets une élève qui tenait régulièrement des paroles contestables.

Du style, quand j'évoquais les migrants tentant d'accoster en Europe, et qui se noient en mer, réaction de la fille: "On ne va quand même pas les accueillir , il n'y a déja pas assez de travail pour les Français"...Un autre jour, même idée, avec la variante "Pas assez de logements pour les Français".

Ou encore " l'euro, c'est nul, ça ruine la France".
Ça donne l’impression que le problème, c’est plus la prise de parole que le contenu, non ? Les élèves pensent qu’ils sont autorisés à l’ouvrir pour laisser passer tout ce qui leur passe par le cerveau, sans aucun filtre.

Or t’es prof d’histoire-géo, pas prof de zinc, les paroles de piliers de comptoir n’ont rien à faire dans ton cours, donc elle se la ferme ou elle sort. Ceci te permettant de mettre fin à tout débat, puisque tu ne fais pas taire un « camp », mais tous, le tout sans prendre partie. Quant aux autres, s’ils n’ont que l’insulte comme argument, ils sont probablement plus bêtes que gentils.

Je ne pense pas que tu aies besoin de donner ton opinion : tu présentes le droit, les faits, les motivations, les textes. Les élèves ont le droit d’être méchants, un prof n’a pas à leur imposer une morale ou une pensée correcte. Par contre, ils n’ont pas le droit d’être bêtes.

_________________
Tentez de gagner des livresRazz

pingouin ← Ceci est un manchot (penguin en anglais), pas un pingouin. Les pingouins volent, sont présents en Bretagne et mangent donc du Kouign Aman. Les manchots ne volent pas, utilisent Linux et vivent dans l’hémisphère sud.

Contrairement à la chouette, le hibou a la classe, des aigrettes sur la tête et un x au pluriel.

J’aime les petits cœurs mignons et palpitants !
Big tiger is watching you!

Dimka
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le Front National : comment réagissez-vous face aux élèves ?

Message par karjos le Sam 27 Juin 2015 - 0:46

Pas de politique en classe (hormis à titre purement informatif).
A l'occasion, je réponds donc que je ne fais pas de politique en classe.

"Bref, une fille certainement plus bête que méchante"
c'est sévère comme jugement. On peut avoir ses idées sans pour autant être taxé/e de "bête" parce que l'autre n'est pas d'accord...
D'après ce que j'ai lu, elle n'a pas tenu de propos racistes.
De plus, certaines personnes pourront dire que ce n'est pas complètement faux. (en effet il y a une crise du logement, un chomage élevé, et selon les points de vue, l'euro n'est pas forcément la meilleure chose qui nous soit arrivée).
Après, tout dépend comment on interprète ces informations. La divergence des idées se joue la plupart du temps sur la différence d'interprétation d'un même fait.

Mais ce n'est pas là le sujet, et vu qu'on est en classe, qu'on soit d'accord ou pas... la meilleure réponse est encore de refuser de parler politique en classe...

karjos
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le Front National : comment réagissez-vous face aux élèves ?

Message par Venus_noire88 le Sam 27 Juin 2015 - 1:04

Tu répartis les élèves dans la classe en fonction de leurs obédiences politiques : l'élève pro-FN à droite de la droite et le fils de syndicaliste à gauche de la gauche, et voilà : problème résolu => Ok je sors boulet  .
Courage, pas facile à gérer ces commentaires...

Venus_noire88
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le Front National : comment réagissez-vous face aux élèves ?

Message par Daphné le Sam 27 Juin 2015 - 1:33

Eh bien si nos classes ressemblent à l'Assemblée Nationale ça va donner question empoignades et eng......... Laughing Laughing
Quand je vois les séances au Parlement je finis par trouver nos élèves relativement calmes et policés Razz
D'ailleurs ils me l'ont fait remarquer une fois, comme je leur disais qu'ils étaient insupportables, ils m'ont répondu qu'ils se tenaient mieux que les parlementaires..... et ils n'avaient pas tort Laughing

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le Front National : comment réagissez-vous face aux élèves ?

Message par kero le Sam 27 Juin 2015 - 2:20

Pour dire les choses cash: tu réagis un peu comme s'il y avait des idées autorisées et d'autres qui ne le sont pas. Et qu'il revient à toi de faire la police de pensée.

Faut sortir de ce paradigme.

Soit t'acceptes que certaines discussions aient lieu en cours, soit tu ne l'acceptes pas. Les deux approche font sens. Mais alors faut être conséquent selon la posture choisie.

Cas 1: Soit tu refuses d'emblée le débat parce que ce n'est pas le lieu ni le moment, et que s'ils veulent débattre/exprimer des idées, ils le font correctement (pas prof de zinc, comme le dit justement Dimka). Les discussions hors sujet sont généralement interdites dans mon cours, tout simplement parce que j'ai un cours à faire. Et un cours n'est pas un débat. Cette année, il y a eu une exception: le 8 janvier. Ce qui m'amène au second cas.
Cas 2: Soit t'acceptes qu'il y ait discussion sur certains points. Mais alors, tu te places réellement dans le registre de la discussion et pas dans le cadre que tente de nous imposer l'EN, celui d'un "débat" dont les conclusions sont pré-écrites. Tu pars du principe que les élèves ont le droit d'avoir leur opinion, que vous allez confronter les idées, et tu acceptes même la possibilité qu'au final, tu ne parviennes pas à les persuader qu'il sont dans le faux (ou dans ce que tu estimes être faux. Un peu de modestie). Sinon, c'est pas de la discussion, non ? Mais alors, ton rôle est d'exiger que cela se fasse correctement.

Alors, pour reprendre juste quelques points énoncés par la jeune fille:
- les migrants qui viennent en France: s'ils sont admis en France, c'est parce qu'on a des lois qui font qu'on accueille ceux qui fuient pour sauver leur vie - réfugiés politiques. Peut-on les refouler juste parce qu'il n'y a pas de travail pour tout le monde ? Construis-là dessus.
- l'euro ruine la France: arguments à soutien de la thèse ?

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le Front National : comment réagissez-vous face aux élèves ?

Message par Dimka le Sam 27 Juin 2015 - 3:15

@kero a écrit:Alors, pour reprendre juste quelques points énoncés par la jeune fille:
- les migrants qui viennent en France: s'ils sont admis en France, c'est parce qu'on a des lois qui font qu'on accueille ceux qui fuient pour sauver leur vie - réfugiés politiques. Peut-on les refouler juste parce qu'il n'y a pas de travail pour tout le monde ? Construis-là dessus.
J’ajoute que je pense que ce genre de débat n’est pas possible en collège parce que les compétences nécessaires sont tellement complexes qu’un élève ne peut arriver qu’à des considérations de comptoir. Le but de l’éducation est aussi de montrer aux gens que les choses sont parfois complexes, subtiles, difficilement réductibles à une phrase-slogan.

L’idée du « travail pour tout le monde », en lien avec l’immigration… comment dire ? Ça suppose qu’il y a un nombre d’emplois fixes, et que tous les emplois et individus se valent. Dis comme ça, c’est douteux. Il faut se placer par rapport à la consommation (plus de gens, c’est plus de consommation, donc plus de travail, donc savoir si l’augmentation du nombre d’emplois suit parallèlement celle du nombre de gens, ou si les gens augmentent plus vite que les emplois, ou l’inverse… c’est pas simple). On va donc devoir avoir un grand nombre de compétences en économie, en sociologie, en démographie, en droit…, on va devoir connaître beaucoup d’exemples et de chiffres, et on va devoir manipuler un grand nombre de critères (impôts, consommation, emplois, répartition du travail, idéologie de la répartition du travail, problème du chômage − est-ce que le chômage dépend du nombre d’emplois disponibles ou à la structure du système capitaliste, par exemple ? −, bénéfices et pertes dues à l’immigration (arrivée de gens déjà formés d’un côté, période d’adaptation avec des aides financières de l’autre, par exemple)). Il me semble que l’opinion sur l’immigration et le travail est forcément « de comptoir » (mais ce n’est pas grave). Par contre, l’école n’est pas là pour s’intéresser à ces opinions, mais elle peut contribuer à les nuancer, quelles qu’elles soient, en proposant de montrer à tous la complexité des choses, ce qui peut amener les gens à avoir des opinions plus subtiles, moins tranchées, et surtout à moins céder aux slogans faciles.

Du coup, de ce point de vue, l’école n’est pas là pour organiser des débats, mais pour donner aux gens des clefs (montrer à quel point le monde est compliqué).

_________________
Tentez de gagner des livresRazz

pingouin ← Ceci est un manchot (penguin en anglais), pas un pingouin. Les pingouins volent, sont présents en Bretagne et mangent donc du Kouign Aman. Les manchots ne volent pas, utilisent Linux et vivent dans l’hémisphère sud.

Contrairement à la chouette, le hibou a la classe, des aigrettes sur la tête et un x au pluriel.

J’aime les petits cœurs mignons et palpitants !
Big tiger is watching you!

Dimka
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le Front National : comment réagissez-vous face aux élèves ?

Message par Rosanette le Sam 27 Juin 2015 - 9:08

Juste pour revenir à ces histoires d'axes pour situer les partis, j'imagine que le repère est l'endroit où ils décident de siéger à l'Assemblée ? (qui est libre) - sinon on ne s'en sort pas au niveau des définitions, des exceptions etc.

Parce que les trois gugus siègent bien au fond à l'extrême-droite.

Rosanette
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le Front National : comment réagissez-vous face aux élèves ?

Message par Stafilokok le Sam 27 Juin 2015 - 14:03

Sujet effectivement très délicat...

Jeune prof, j'ai d'abord enseigné à Toulon, à l'époque mairie FN.
Ce parti avait fait notamment près de 50% dans une législative partielle sur l'une des circonscriptions de la ville...
Ce qui veut dire que dans ma classe, il y avait probablement à peu près autant d'élèves dont les parents votaient FN... Ma règle était simple : ne jamais aborder de sujets qui puissent donner prise à une remarque ou un commentaire politique d'un élève. Je n'ai jamais eu de problèmes.

En ce qui concerne l'expression "extrême droite". Pour ma part j'y suis toujours allé franco avec mes élèves :
le FN est bien un parti politique d'extrême droite.

Mais j'ai toujours pris soin de préciser qu'il y avait toujours eu dans l'histoire plusieurs types de partis d'extrême droite. Ainsi, dire que le FN c'est la même chose que le NSDAP, c'est commettre une double erreur :
- d'une part, c'est s'exposer à des réactions négatives de certains élèves et prendre le risque de se retrouver enquiquiné par des parents d'élèves.
- d'autre part, c'est tout simplement historiquement faux.

Certes, il y a bien eu au FN des nostalgiques du IIIe Reich et des anciens collabos. Mais il y a eu aussi des anciens Résistants (si si...) et même des Compagnons de la Libération... Des antisémites et des pro-sionistes... Des gens venus du PCF ou du gaullisme... Avec ce genre d'explications, j'ai toujours su désarmorcer certaines situations qui auraient pu dégénérer avec certains élèves...

Stafilokok
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le Front National : comment réagissez-vous face aux élèves ?

Message par Olympias le Sam 27 Juin 2015 - 14:35

Un cours sur l'histoire de l'extrême droite en France. Ca les intéresse toujours beaucoup.

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le Front National : comment réagissez-vous face aux élèves ?

Message par Handsome Devil le Sam 27 Juin 2015 - 14:55

L'expres​sion(écrite ou orale) dans un environnement scolaire est conditionnée d'un côté par le respect du fonctionnement interne de la classe et de l'établissement, et de l'autre par la pertinence avec les objectifs d'apprentissage et de réflexion. Le problème n'est pas l'expression d'opinions politiques radicales (de quelque extrême que ce soit) en classe, c'est l'expression en classe d'opinions politiques tout court.


Handsome Devil
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le Front National : comment réagissez-vous face aux élèves ?

Message par bernardo le Sam 27 Juin 2015 - 15:13

@Olympias a écrit:Un cours sur l'histoire de l'extrême droite en France. Ca les intéresse toujours beaucoup.

* Je suis d'accord. Les "débats" en classe, c'est un peu comme les EPI. Le professeur est dans son rôle quand il fait un cours où il présente des faits indiscutables (ou le moins discutables possible …). Le débat se passe alors dans la tête de chaque élève qui écoute ce cours.
* Un débat entre élèves peut être organisé mais doit être alors très préparé et très cadré.
* Je crois surtout que les élèves aiment "débattre" pour perdre du temps dans le cours et ne pas travailler … Laughing

bernardo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le Front National : comment réagissez-vous face aux élèves ?

Message par Hérodoute le Sam 27 Juin 2015 - 18:48

@Olympias a écrit:Un cours sur l'histoire de l'extrême droite en France. Ca les intéresse toujours beaucoup.


Vi vi vi !!! Je confirme.

Perso, je tire à boulets rouges sur les extrêmes dont le FN durant mes cours mais toujours sans citer le nom du parti (je parle "d'extrême droite) : Je sors les différents propos de tel ou tel personnages politiques de ce parti et je fais chercher aux élèves leurs significations + les possibles conséquences d'une application de ces propos. Je me sers du programme de 3e + de l'actualité pour revenir régulièrement dessus...

Concernant les prises de paroles intempestives : J'engueule l'élève qui en abuse (après un premier avertissement respectueux hein) et je recadre. Je précise que chacun a le droit d'avoir son opinion et de la formuler en faisant attention à respecter les autres personnes et leurs propos.



Hérodoute
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le Front National : comment réagissez-vous face aux élèves ?

Message par Honchamp le Sam 27 Juin 2015 - 23:25

Quelques précisions :
1. Quand je dis "une fille plus bête que méchante", c'est parce que elle ne cherche pas à provoquer sciemment, à choquer le prof, à mettre le souk en cours. Elle s'exprime sans chercher à être politiquement correcte, elle est "brute de décoffrage". Mais je l'aime bien, comme j'aime bien les autres, je ne l'ai pas prise en grippe !


2. D'autant plus que je pousse les élèves à s'exprimer ! Dans toutes mes classes, la règle est que le bavardage est interdit, mais que si on lève le doigt et que je donne la parole, on peut faire les remarques qu'on veut. Je leur dit que je ne serai pas forcément d'accord avec eux, que je ne leur donnerai pas forcément raison, mais qu'ils peuvent s'exprimer.
Bien sûr, j'utilise mes connaissances de prof pour recadrer, c'est moi qui parle en dernier.
Je ne conçois pas de faire cours sans interaction, et je ne vois pas comment on peut les amener à  réfléchir si on ne les laisse pas s'exprimer. Je ne me sens pas "prof de zinc".
Je préfère avoir des remarques comme celles de (appelons-la) Zoé, et une discussion, que une classe amorphe et qui subit.
Particulièrement en Education Civique.
Les profs d'HG se gargarisent régulièrement de "faire réfléchir les élèves ". Mais combien sommes-nous à dire "allez, là, on pose les valises, bref, on arrête le gavage d'oie, et on discute, on évoque les choix possibles, les avantages et les inconvénients d'une décision"...
Idem en 5ème ou en 4ème en Ed Civ.
Mais je n'organise pas de débats, et j'ai horreur des jeux de rôle.

En revanche, j'essaie de les faire réfléchir : il m'arrive de leur demander "Et là, qu'est ce qu'il aurait pu faire de Gaulle ?". Puis "Essayons de comprendre pourquoi ce choix"...

Je préfère entendre dire que "les hommes politiques sont trop payés", ou qu'ils sont malhonnêtes, et pouvoir recadrer, plutôt que d'avoir un élève qui le pense, ne l'exprime pas, ne me donne pas l'occasion d'exposer mes connaissances et reste sur le "tous pourris".


3. Comment traiter en 3ème de la citoyenneté politique et sociale sans traiter des partis politiques ? Mon but est de leur donner envie de s'intéresser aux partis politiques, à la vie politique, bref de leur donner envie de voter !
Pour des présidentielles, en 3ème, on vote, et on dépouille le lendemain du vote ! Et au 2ème tour, on revote !
Ils adorent, et ils ont le sentiment que je les prends pour des grands.
Ce qui n'est pas faux, j'essaie toujours de traiter les élèves en personnes responsables (avec certains, il faut déchanter).
(Pour l'anecdote, en 2002, avec mes élèves de Terminales, Jospin était largement en tête au 1er tour !!!)
D'où, en Ed Civ de 3ème, mon axe avec les partis politiques, les noms des principaux partis, les photos des principaux leaders, et une "boîte à outils" avec les noms, qu'il faut associer.
Avec Europe Ecologie-les Verts à Gauche, mais en dessous des autres car je leur dis que c'est un parti plus difficile à situer.
Bref, on parle des partis, des hommes politiques, et je n'ai pas le sentiment de les influencer. Mais de semer de l'intérêt. Dans 3/4 ans, ils votent ! (Pour ne pas les influencer, j'aurais même tendance à gommer les aspérités du FN...)

Ce que je me refuse à faire, c'est définir Droite-Gauche autrement que par rapport à l'histoire. Je les renvoie à leurs parents.
Mais que des élèves de 3ème se réclament d'idées politiques comme le fils du syndicaliste, je trouve cela plutôt rafraichissant.


Une classe de 3ème s'est intéressée au 49-3 de Valls, puis à la motion de censure du lendemain. En revanche, avec l'autre 3ème, peu réactive, je n'ai même pas cru bon de parler du 49-3, on est allé à l'essentiel sur les institutions.

Limite à leurs opinions : la loi, les valeurs de la République.

4. Enfin, je leur dit de se tenir au courant, de lire, de "se comporter en intellectuel" (Réfléchir, se poser des questions) : aux 5èmes et aux autres (pas de 6èmes...)
Ma phrase fétiche, qu'ils connaissent,  est "pas de solutions simples à des pb compliqués". Cela s'applique aux sujets que j'ai cités : les migrants, l'euro...

Je pense que je suis à peu près dans le même fonctionnement que Hérodoute.
Mais bon sang que c'est intéressant, c'est ce qui fait qu'au bout de longtemps-longtemps dans le système   , je ne m'ennuie pas en classe. chat
Et tant pis si de temps en temps la programmation en prend un coup dans l'aile.

Ce que je retiens de la discussion, c'est que nous avons des pratiques différentes en Ed Civ ou sur les sujets sensibles.

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."

Honchamp
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le Front National : comment réagissez-vous face aux élèves ?

Message par User5899 le Sam 27 Juin 2015 - 23:35

@Honchamp a écrit:Je m'explique. L'année est quasi finie, les 3èmes ont passé le DNB. Peu seront là lundi. Mais ce matin, c'était encore ambiance Guerre Froide entre certain(e)s élèves de la classe dont j'étais PP.

1. J'ai eu à gérer sur pas mal de sujets une élève qui tenait régulièrement des paroles contestables.

Du style, quand j'évoquais les migrants tentant d'accoster en Europe, et qui se noient en mer, réaction de la fille: "On ne va quand même pas les accueillir , il n'y a déja pas assez de travail pour les Français"...Un autre jour, même idée, avec la variante "Pas assez de logements pour les Français".

Ou encore " l'euro, c'est nul, ça ruine la France".
Idem quand on a vu la redistribution dans l'Union Européenne. Heureusement que nous sommes dans un bassin d'emploi éligible aux aides de l'UE !

Bref, une fille certainement plus bête que méchante, pas inhibée ou pas "politiquement correcte", qui répète certainement ce qu'elle entend dire à la maison. Elève moyenne.

Cela a dégénéré avec 2 garçons, l'un qui se réclame de la CGT et du PC (je pense que le père est syndicaliste) , qui a accusé la fille d'être Front National, et un autre garçon, lui, qui disait qu'il fallait envoyer des navires de guerre "pour aller les chercher".
Et finissant pas dire qu'il fallait interdire le Front National. 2 des quelques excellents élèves de la classe. Je précise car on les retrouve ensuite.

Et la fille de dire qu'elle avait le droit de penser ce qu'elle pensait...Ils en sont venus aux insultes dans le cours suivant, le collègue les a envoyés chez le CPE...

A chaque fois, je m'en étais tirée en faisant un rappel à la loi, qui punit le racisme (donc attention à ce que les affirmations ne relèvent pas du racisme), aux valeurs de la République, à la fraternité, la solidarité (bien malmenées toutefois quand on voit les réactions des états européens qui laissent plus ou moins l'Italie et la Grèce se dépatouiller seules).

Et vous, comment réagissez-vous à cela ?

2. Par ailleurs,je trace régulièrement au tableau un axe politique, et on situe la droite, la gauche : en 1920, en 1936, en 1981, (en histoire) , et actuellement (en Ed. Civ).
A droite, on écrit "partis de droite", car les noms changent trop souvent ! Sauf pour actuellement, on a écrit "Les Républicains, ex-UMP".
EN 1936, à l'extrême droite, on place les ligues. La définition que je leur donne de l'extrême-droite est d'être contre la République, et favorable à un chef du type Mussolini en Italie. (Ben oui, je cite encore Mussolini en 3ème ! )
Mais ils m'ont titillée parce que j'ai dit que, "actuellement",  je ne voulais pas entrer dans le débat de savoir si le FN était un parti d'extrême droite. Donc, qu'on le mettait à la droite de la droite..

(Là, je sens que certains d'entre vous ne suivent plus mes errements !  Embarassed )
Je sais aussi que dans ces moments-là, je perds une partie de la classe..
Mais aussi qu'il y a une dizaine d'élèves (plutôt les garçons dans ma classe de cette année, je dois dire), qui suivent et que la discussion intéresse...

Bref, et pour finir, comment gérez-vous les discussions par rapport au FN ? Quel discours tenez-vous ?

Sur le fond, peut-on considérer le FN "marinisé" est d'extrême droite, ou plutôt à droite de la droite ?

C'était la prise de tête du soir, en attendant la cuvée de 3ème de la rentrée prochaine...
Nous n'avons pas à catéchiser les élèves avec les "bonnes positions politiques" et "les mauvaises positions politiques". Ce qui ressortit au choix politique d'un parti ou de partis autorisé(s) n'a pas à être débattu dans le cadre de la classe. C'est ça aussi, la démocratie.
Il faut s'attacher aux faits et tenter de démonter les amalgames : montrer la différence entre dessiner une caricature et appeler au lynchage d'être humains, par exemple. Là, il y a des faits.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le Front National : comment réagissez-vous face aux élèves ?

Message par KrilinXV3 le Dim 28 Juin 2015 - 11:15

Moi je leur dis juste la vérité: tous les partis politiques sont corrompus et voter ne sert à rien, comme ça, pas de jaloux.

Plus sérieusement, il ne me paraît pas difficile de dire que le FN est un parti "traditionnellement" rattaché à l'extrême droite, qui se revendique aujourd'hui de la "droite nationale", dont le discours d'appareil a beaucoup évolué depuis la "marinisation", mais dont la base électorale reste très hétérogène, volatile et parfois incontrôlable et de toute façon très radicale. (en traduisant cela en terme plus simple, évidemment)

_________________
Asinus asinum fricat

KrilinXV3
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le Front National : comment réagissez-vous face aux élèves ?

Message par Jacq le Dim 28 Juin 2015 - 12:12

@Stafilokok a écrit:Sujet effectivement très délicat...

Jeune prof, j'ai d'abord enseigné à Toulon, à l'époque mairie FN.
Ce parti avait fait notamment près de 50% dans une législative partielle sur l'une des circonscriptions de la ville...
Ce qui veut dire que dans ma classe, il y avait probablement à peu près autant d'élèves dont les parents votaient FN... Ma règle était simple : ne jamais aborder de sujets qui puissent donner prise à une remarque ou un commentaire politique d'un élève. Je n'ai jamais eu de problèmes.

En ce qui concerne l'expression "extrême droite". Pour ma part j'y suis toujours allé franco avec mes élèves :
le FN est bien un parti politique d'extrême droite.

Mais j'ai toujours pris soin de préciser qu'il y avait toujours eu dans l'histoire plusieurs types de partis d'extrême droite. Ainsi, dire que le FN c'est la même chose que le NSDAP, c'est commettre une double erreur :
- d'une part, c'est s'exposer à des réactions négatives de certains élèves et prendre le risque de se retrouver enquiquiné par des parents d'élèves.
- d'autre part, c'est tout simplement historiquement faux.

Certes, il y a bien eu au FN des nostalgiques du IIIe Reich et des anciens collabos. Mais il y a eu aussi des anciens Résistants (si si...) et même des Compagnons de la Libération... Des antisémites et des pro-sionistes... Des gens venus du PCF ou du gaullisme... Avec ce genre d'explications, j'ai toujours su désarmorcer certaines situations qui auraient pu dégénérer avec certains élèves...

... et il y avait des Résistants qui étaient d'extrême droite ! Je classe le FN à l'extrême droite car malgré la marinade actuelle certaines idées de l'extrême droite demeurent chez une bonne partie du FN. L'acceptation de la démocratie n'a d'ailleurs jamais empêché de qualifier le PC de communiste, et nous n'avons pas à participer à la dédiabolisation du FN, pas plus d'ailleurs qu'à sa diablolisation. Je parle du FN en français (lié à un thème de terminale bac pro sur la mise en scène de la parole), sans problème jusqu'à maintenant (j'indique que nous ne jugeons pas des idées mais de la mise en scène), et parfois lorsque des thèmes du programme d'histoire permettent de l'évoquer (place des femmes, IVG, guerre d'Algérie, et bien sûr Vichy, mais avec des nuances car résumer Vichy aux gens d'extrême droite c'est commettre une belle erreur, et lorsque nous étudions la laïcité je la distingue bien de la façon de Le Pen junior l'instrumentaliser actuellement).  Enfin souvent je précise que beaucoup qui ne sont pas d'extrême droite votent FN, qui reste un parti d'extrême droite même si la Marine ne veut plus entendre ce mot pour des questions de propagande politique.  Outre les imbécilités de son père, rappelons qu'entre les deux tours en 2002 il a grossièrement dit qu'il était le candidat le plus socialiste et nationaliste ! Ca ne s'invente pas.


Dernière édition par Jacq le Dim 28 Juin 2015 - 20:15, édité 1 fois

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le Front National : comment réagissez-vous face aux élèves ?

Message par Honchamp le Dim 28 Juin 2015 - 19:29

Merci de vos réponses.
Ce que j'en tire est que nous avons des pratiques différentes.
Mais que je ne suis pas seule à parler partis politiques et extrême droite en classe . Ouf !

Je persiste à penser qu'il est légitime qu'un professeur d'Ed Civ, ou d'Hist-Géo laisse ses élèves s'exprimer,(sous condition de classe maîtrisée, et si c'est lié au thème du cours).
Et même qu'il est impensable de ne pas le faire !
Cela ne sert à rien de se gargariser de "faire réfléchir les élèves" si on commence par ne pas écouter ce qu'ils ont à dire.

Enfin, l'objectif n'est pas de les amener à penser comme ci ou comme ça, mais de les faire REFLECHIR, se poser des questions.

Bien cordialement à tous. Smile flower

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."

Honchamp
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le Front National : comment réagissez-vous face aux élèves ?

Message par Elyas le Dim 28 Juin 2015 - 19:32

@Honchamp a écrit:Merci de vos réponses.
Ce que j'en tire est que nous avons des pratiques différentes.
Mais que je ne suis pas seule à parler partis politiques et extrême droite en classe . Ouf !

Je persiste à penser qu'il est légitime qu'un professeur d'Ed Civ, ou d'Hist-Géo laisse ses élèves s'exprimer,(sous condition de classe maîtrisée, et si c'est lié au thème du cours).
Et même qu'il est impensable de ne pas le faire !
Cela ne sert à rien de se gargariser de "faire réfléchir les élèves" si on commence par ne pas écouter ce qu'ils ont à dire.

Enfin, l'objectif n'est pas de les amener à penser comme ci ou comme ça, mais de les faire REFLECHIR, se poser des questions.

Bien cordialement à tous. Smile flower

Si dans la réflexion que tu crées, tu pars de l'opinion pour parvenir au savoir, tout va bien. Cependant, si la réflexion n'aboutit qu'au triomphe d'une opinion et non à un savoir, ça ne sert à rien voire on sort de notre rôle et on ne fait que de la propagande.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le Front National : comment réagissez-vous face aux élèves ?

Message par Rosanette le Dim 28 Juin 2015 - 19:35

Je ne suis pas sûre que les faire réfléchir sur des sujets aussi frontaux (^^) et surtout immédiats de l'actualité politique française soit très bon pour les amener à réfléchir - difficile de dépasser le cadre de leurs opinions et préjugés.


La preuve, certains aspects de ces questions vous gênent, parce qu'elles engagent vos propres opinions.

Autant rester sur des sujets qui n'impliquent pas directement la référence à telle ou telle faction politique actuelle - ils ne manquent pas.

Rosanette
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le Front National : comment réagissez-vous face aux élèves ?

Message par Ronin le Dim 28 Juin 2015 - 19:37

J'ai eu plusieurs profs de lycée qui sous prétexte de nous faire "réfléchir" nous faisaient un catéchisme anti-FN, pro-PCF, c'était insupportable.


Dernière édition par Ronin le Dim 28 Juin 2015 - 19:43, édité 1 fois

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le Front National : comment réagissez-vous face aux élèves ?

Message par Honchamp le Dim 28 Juin 2015 - 19:41

@Elyas a écrit:


Si dans la réflexion que tu crées, tu pars de l'opinion pour parvenir au savoir, tout va bien. Cependant, si la réflexion n'aboutit qu'au triomphe d'une opinion et non à un savoir, ça ne sert à rien voire on sort de notre rôle et on ne fait que de la propagande.

Ben, c'est bien ce que j'essaie de faire ! Je persiste à dire que je ne cherche pas à faire passer des opinions politiques ! D'ailleurs, en ce moment, sais-je encore où j'habite politiquement ?

Si j'ai créé ce fil, c'est que sur le FN, je suis d'une hyper prudence, et que je voulais voir vos pratiques.

Donc, certains d'entre vous, vous concevez l'Ed Civ comme du transmissif et du "pas chaud" ?

On enseigne la citoyenneté politique et sociale en 3ème en Ed Civ sans citer les noms des partis politiques actuels ?
On parle des syndicats sans faire citer des noms de syndicats ?
Donc, si on est cohérent, on parle des assos sans faire donner des exemples d'assos ? humhum


Dernière édition par Honchamp le Dim 28 Juin 2015 - 19:50, édité 1 fois (Raison : Message envoyé incomplet, trop vite, par erreur.)

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."

Honchamp
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le Front National : comment réagissez-vous face aux élèves ?

Message par Elyas le Dim 28 Juin 2015 - 19:55

@Honchamp a écrit:
@Elyas a écrit:


Si dans la réflexion que tu crées, tu pars de l'opinion pour parvenir au savoir, tout va bien. Cependant, si la réflexion n'aboutit qu'au triomphe d'une opinion et non à un savoir, ça ne sert à rien voire on sort de notre rôle et on ne fait que de la propagande.

Ben, c'est bien ce que j'essaie de faire ! Je persiste à dire que je ne cherche pas à faire passer des opinions politiques ! D'ailleurs, en ce moment, sais-je encore où j'habite politiquement ?

Si j'ai créé ce fil, c'est que sur le FN, je suis d'une hyper prudence, et que je voulais voir vos pratiques.

Donc, certains d'entre vous, vous concevez l'Ed Civ comme du transmissif et du "pas chaud" ?

On enseigne la citoyenneté politique et sociale en 3ème en Ed Civ sans citer les noms des partis politiques actuels ?
On parle des syndicats sans faire citer des noms de syndicats ?
Donc, si on est cohérent, on parle des assos sans faire donner des exemples d'assos ? humhum


Aucun souci mais dans ton intervention initiale lançant la discussion, tu parlais de prises de paroles intempestives d'élèves en classe portant sur des idées politiques proches du FN. Tu tiens à intervenir face à cela. En ce cas, et tu le fais très certainement, il faut créer du savoir et non jouer avec les opinions. Or, je connais beaucoup de collègues qui ne se privent pas de clamer leur opinion et d'écraser les élèves... qui évidemment vont être encore plus dans leur opinion face à un tel comportement. Nous transmettons du savoir et ça, tu le fais sans doute très bien Wink

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le Front National : comment réagissez-vous face aux élèves ?

Message par Honchamp le Dim 28 Juin 2015 - 19:59

@Elyas a écrit:
@Honchamp a écrit:
@Elyas a écrit:


Si dans la réflexion que tu crées, tu pars de l'opinion pour parvenir au savoir, tout va bien. Cependant, si la réflexion n'aboutit qu'au triomphe d'une opinion et non à un savoir, ça ne sert à rien voire on sort de notre rôle et on ne fait que de la propagande.

Ben, c'est bien ce que j'essaie de faire ! Je persiste à dire que je ne cherche pas à faire passer des opinions politiques ! D'ailleurs, en ce moment, sais-je encore où j'habite politiquement ?

Si j'ai créé ce fil, c'est que sur le FN, je suis d'une hyper prudence, et que je voulais voir vos pratiques.

Donc, certains d'entre vous, vous concevez l'Ed Civ comme du transmissif et du "pas chaud" ?

On enseigne la citoyenneté politique et sociale en 3ème en Ed Civ sans citer les noms des partis politiques actuels ?
On parle des syndicats sans faire citer des noms de syndicats ?
Donc, si on est cohérent, on parle des assos sans faire donner des exemples d'assos ? humhum


Aucun souci mais dans ton intervention initiale lançant la discussion, tu parlais de prises de paroles intempestives d'élèves en classe portant sur des idées politiques proches du FN. Tu tiens à intervenir face à cela. En ce cas, et tu le fais très certainement, il faut créer du savoir et non jouer avec les opinions. Or, je connais beaucoup de collègues qui ne se privent pas de clamer leur opinion et d'écraser les élèves... qui évidemment vont être encore plus dans leur opinion face à un tel comportement. Nous transmettons du savoir et ça, tu le fais sans doute très bien Wink

topela

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."

Honchamp
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum