"Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par BlasterA1 le Ven 28 Aoû 2015 - 14:38

"Sa dernière année d’université en master lui a servi de révélateur. Une fois de plus, Lola Vanier, 27 ans, y a croisé des enseignants ..."
27 ans en master ?! Euh, attend, mais qu'a-t-elle fait pour mettre 10 ans à arriver en dernière année de Master ?

BlasterA1
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par the educator le Ven 28 Aoû 2015 - 15:19

On peut discuter du timing de la parution, de la généralisation abusive, de la caricature peut etre outrancière et du fait de minimiser les "bonnes experiences" (moins vendeuses en ce moment), mais s'emmerder à l'école, voire vivre sa scolarité comme une croix a porter et la classe comme un étouffoir de spontanéité et de curiosité, c'est quand même possible non?
j'ai un peu traversé ma scolarité comme ça, à attendre que ça sonne pour retourner à la vie (y compris d'ailleurs dans les apprentissages, hein, pas seulement la console et le skate)....

et pour côtoyer des enfants déscolarisés du même âge que les miennes, je crois que je vois un peu à quoi elle fait allusion.


Dernière édition par the educator le Ven 28 Aoû 2015 - 15:23, édité 1 fois

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par the educator le Ven 28 Aoû 2015 - 15:21

@BlasterA1 a écrit:Euh, attend, mais qu'a-t-elle fait pour mettre 10 ans à arriver en dernière année de Master ?
mais où est donc le problème? j'hallucine quand même. Qu'elle soit allée faire autre chose, qu'elle ait été obligée de bosser, qu'elle ait fait d'autres études (un autre master par exemple) juste avant, qu'est ce que cela peut bien faire?

@Reine Margot a écrit:Certainement des gens qui n'ont jamais été devant une classe.
C'est vrai. Pour autant la plupart ont déjà été DANS une classe. L'experience de l'autre côté du bureau existe aussi (mais on ne doit pas confondre, je suis d'accord avec toi).

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par Reine Margot le Ven 28 Aoû 2015 - 15:28

Oui enfin c'est un peu pénible les gens qui prétendent expliquer aux profs comment faire leur boulot simplement parce qu'ils ont été élèves un jour.
M'en vais expliquer à un pilote d'avion comment conduire un Airbus, j'ai pris un vol pendant les dernières vacances.

Et puis ce qui est contestable c'est de penser que le principal problème de l'école serait l'ennui, à cause de méthodes trop archaïques, qui ne mettraient pas assez les élèves en activité...pendant qu'on supprime des heures d'enseignement disciplinaire et même des disciplines tout court (coucou les profs de LC), et que les élèves n'ont jamais été autant en difficulté. Quand le sage montre la lune, le fou regarde le doigt.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par bruno09 le Ven 28 Aoû 2015 - 16:03

Personnellement, je me suis ennuyé à mourir en cours de Biologie. Les profs étaient mauvais? Non. Donc je ne travaillais pas parce que je m'ennuyais? Pas plus. On avait réussi à me convaincre de l'intérêt de la matière et à l'ancrer dans mon quotidien? Aucunement. Je ne me posais pas ce genre de questions. Je bossais parce que je n'avais pas le choix. Apprendre est une source de joie mais le plus souvent de souffrance.

bruno09
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par the educator le Ven 28 Aoû 2015 - 17:32

@Reine Margot a écrit:Oui enfin c'est un peu pénible les gens qui prétendent expliquer aux profs comment faire leur boulot simplement parce qu'ils ont été élèves un jour.
M'en vais expliquer à un pilote d'avion comment conduire un Airbus, j'ai pris un vol pendant les dernières vacances.
C'est à la fois vrai et pas vrai: combien de fois on râle sur la caissière parce qu'on la trouve empotée, sur la guichetière de la poste parce que la file n'avance pas, sur le secrétariat du rectorat parce qu'ils sont injoignables (spéciale dédicace), etc... C'est assez humain. Bien sûr, expliquer comment faire, et se prendre pour le patron, c'est autre chose, mais on a tous ce genre de ressentis a un moment donné. Ce qui emmerdant c'est qu'en ce moment c'est beaucoup pour nous, et que la "voix publique" ne nous aide pas...
@reine Margot a écrit:
Et puis ce qui est contestable c'est de penser que le principal problème de l'école serait l'ennui, à cause de méthodes trop archaïques, qui ne mettraient pas assez les élèves en activité...pendant qu'on supprime des heures d'enseignement disciplinaire et même des disciplines tout court (coucou les profs de LC), et que les élèves n'ont jamais été autant en difficulté. Quand le sage montre la lune, le fou regarde le doigt.
Ce sont deux problèmes différents, mais inversement, croire que l'ennui n'existe pas et qu'il peut creuser de profonds sillons dans certaines personnalités, c'est aussi une erreur, qui peut avoir des conséquences néfastes sur des tas de futurs adultes. On en meurt pas, certes, mais on peut passer a coté de tas de choses.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par wanax le Ven 28 Aoû 2015 - 17:44

@Benji-X a écrit:
Obs a écrit:Ecrire ses souvenirs d'école est un exercice classique. Des grands auteurs y ont excellé. A cette rentrée, Lola Vanier, 27 ans, surgit toute fraîche de l'anonymat pour conter les siens. Drôles et graves à la fois.

http://tempsreel.nouvelobs.com/education/20150826.OBS4776/longtemps-je-me-suis-ennuyee-a-l-ecole-amusant-et-accablant.html
Solution simple: fin de l'instruction obligatoire jusqu'à 16 ans. Tu t'ennuies ? Tu te casses.

wanax
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par fraisedesbois le Ven 28 Aoû 2015 - 17:47

@Benji-X a écrit:
Obs a écrit:Ecrire ses souvenirs d'école est un exercice classique. Des grands auteurs y ont excellé. A cette rentrée, Lola Vanier, 27 ans, surgit toute fraîche de l'anonymat pour conter les siens. Drôles et graves à la fois.

j'suis pas un as en grammaire, mais derrière "longtemps je me suis", c'est un "de", pas un "à" ! sorcire
longtemps je me suis, de bonne heure.
raaah, là, là, 27 ans, et pas fichue de boire un thé potable.

Madeleine de P., ne conviendrait-il pas de reprendre les visites régulières à vos aïeux et de lâcher le comptoir de la rentrée litterre-à-terre ?

_________________
lecteur  Il faut beaucoup d'indisciplinés pour faire un peuple libre -
Georges Bernanos, Les enfants humiliés, 1949

fraisedesbois
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par Kapellmeister le Ven 28 Aoû 2015 - 18:10

@wanax a écrit:
@Benji-X a écrit:
Obs a écrit:Ecrire ses souvenirs d'école est un exercice classique. Des grands auteurs y ont excellé. A cette rentrée, Lola Vanier, 27 ans, surgit toute fraîche de l'anonymat pour conter les siens. Drôles et graves à la fois.

http://tempsreel.nouvelobs.com/education/20150826.OBS4776/longtemps-je-me-suis-ennuyee-a-l-ecole-amusant-et-accablant.html
Solution simple: fin de l'instruction obligatoire jusqu'à 16 ans. Tu t'ennuies ? Tu te casses.

C'est aussi ce que je songeais à proposer. Mais je me suis dit que certains trouveraient la solution trop radicale. Puisque l'école c'est de la merdre et que les profs sont des purges, sauvons la jeunesse française : supprimons tout enseignement public et gratuit ! Qu'il ne reste que le privé (mais du pur du vrai, hein, pas du privé catho subventionné par l'Etat). cheers

Kapellmeister
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par ysabel le Ven 28 Aoû 2015 - 18:33

Il n'y a aucun rapport entre les cours et l'ennui...

Je me fais chier comme un rat mort devant un match de tennis ou un GP de F1 même si ce sont les meilleurs mondiaux.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par Kapellmeister le Ven 28 Aoû 2015 - 18:57

@ysabel a écrit:Il n'y a aucun rapport entre les cours et l'ennui...

Je me fais chier comme un rat mort devant un match de tennis ou un GP de F1 même si ce sont les meilleurs mondiaux.

Je sens que l'édukator ne va pas tarder à tenter de te démontrer que tu as tort ! Razz

Kapellmeister
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par Reine Margot le Ven 28 Aoû 2015 - 19:07



Enfin il est quand même plus important d'avoir appris quelque chose que de s'être bien amusé en cours, non?

Je me suis toujours profondément ennuyée en maths, qui ne m'ont jamais intéressée depuis le CP jusqu'en terminale, et pourtant je suis bien contente aujourd'hui de savoir faire une multiplication ou une division.

Pour le ressenti le gros problème est que le discours politique et médiatique font de l'ennui la cause de l'échec scolaire (Cf Najat "le principal problème à l'école aujourd'hui c'est l'ennui"). Et ainsi on culpabilise les professeurs, au lieu de dire les vraies causes budgétaires de la réforme.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par Sylvain de Saint-Sylvain le Ven 28 Aoû 2015 - 19:30

@ysabel a écrit:Il n'y a aucun rapport entre les cours et l'ennui...

Je me fais chier comme un rat mort devant un match de tennis ou un GP de F1 même si ce sont les meilleurs mondiaux.

Moi c'est quand j'écoute NVB : songe-t-elle à se réformer ? Sleep

Sylvain de Saint-Sylvain
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par ysabel le Ven 28 Aoû 2015 - 19:55

Ah non, elle me donne le goût du sang !

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par Daphné le Ven 28 Aoû 2015 - 23:16

Mais que ces gens m'ennuient.....

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par the educator le Sam 29 Aoû 2015 - 9:19

@Ysabel a écrit:Il n'y a aucun rapport entre les cours et l'ennui...

Je me fais chier comme un rat mort devant un match de tennis ou un GP de F1 même si ce sont les meilleurs mondiaux.
C'est tout à fait vrai. La seule petite subtilité, c'est qu'on ne t'enferme pas entre 6 et 10h par jours, pendant 13 ans de ta vie, au seul motif de te faire regarder Roland Garros.

@Wanax a écrit:Solution simple: fin de l'instruction obligatoire jusqu'à 16 ans. Tu t'ennuies ? Tu te casses.
En fait tu peux même te casser avant, puisque l'école n'a jamais été obligatoire en France. Cependant ce choix ne te revient pas, il appartient à tes parents. Et à 16 ans, également. Il faut donc que tes parents puisse faire ce choix, ou l'accueillir de ta part, et pour chercher depuis quelques années à donner ce choix a mes enfants, c'est loin d'être évident. EN tout cas l'école est clairement dans une position de concurrence déloyale.
L'autre truc, c'est que par l'école détient aussi le monopole de l'accès au monde du travail (même si cela évolue).

@Reine Margot a écrit:Enfin il est quand même plus important d'avoir appris quelque chose que de s'être bien amusé en cours, non?
D'abord l'ennui n'est pas l'inverse de l'amusement. Ce n'est pas une opposition binaire entre les deux.
l'importance d'apprendre quelque chose ne me parait pas à même de tout justifier.
J'ai déjà dit ailleurs que ma démarche vers la déscolarisation de mes enfants, si un jour elle touche a son but, est motivée par le fait de rendre a la connaissance et aux apprentissages sa juste place dans la vie, et ne pas les cantonner dans un lieu, un temps donné, et une posture attendue.
dans cette démarche j'ai rencontré des tas d'enfants qui avait le même niveau de connaissance (sinon plus), et tellement d'autres qualités en terme de relations sociales, de curiosité, de créativité, de spontanéité. Je ne suis pas de ceux qui mettent la ces valeurs sur un piedestal, mais je constate quand même la différence par rapport à mes collégiens qui semblent vraiment pâles (y compris dans le rapport à la connaissance) à côté d'eux. Sans parler du portrait psychologique, hein.

Ce qui est sur, c'est que revenir sur les bancs de l'école ou de l’université en tant qu'adulte, avec le recul nécessaire pour porter un regard critique sur les conditions de formation est une épreuve difficile. Tu vois très vite les limites engendrées par le fait d'avoir un public jeune et captif.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par mathmax le Sam 29 Aoû 2015 - 9:34

Personnellement je me suis ennuyée pendant tout le lycée.
En réalité je me suis ennuyée entre 14 et 17 ans. Mon ennui m'appartenait. Avec un peu de maturité et de réflexion, bref en devenant adulte, on cesse de rendre les autres responsables de ses états d'âme. D'ailleurs je tenais assez farouchement à mon ennui, et j'aurais très mal pris qu'un adulte s'avisât de vouloir m'en sortir.
Pour résumer, l'adolescence se déroule dans le cadre scolaire. Accuser ce dernier des maux de l'adolescence est donc facile mais pas forcément pertinent.

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein

mathmax
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par Ronin le Sam 29 Aoû 2015 - 10:07

Moi je ne me suis jamais autant ennuyé qu'à l'IUFM.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par Tangleding le Sam 29 Aoû 2015 - 10:15

Cette question de l'ennui est un peu caricaturale. Une scolarité n'est pas un tout uniforme, il y a des enseignants plus intéressants que d'autres, des cours plus intéressants que d'autres, des moments où un élève est plus disponible aux autres que d'autres, etc. Un élève peut apprendre des choses intéressantes y compris dans un cours qui l'ennuie. Il peut aussi s'amuser dans un pur divertissement dont il ne retiendra rien, qui n'aura été qu'une fuite de ses angoisses, et qui le le laissera aussi démuni face à ces angoisses. Ceci serait condamnable de la part d'un enseignant.

S'agissant de ce "livre", c'est une publication de circonstance, merci pour ce moment, en somme. C'est faire beaucoup d'honneur à cette micro éruption mercantile que nous y consacrions 3 pages... Laissons la merveille de cette jeune femme rejoindre tranquillement le pilon et souhaitons-lui de retrouver au plus vite son anonymat certainement passionnant.


Dernière édition par Tangleding le Sam 29 Aoû 2015 - 10:19, édité 1 fois

_________________
Le projet de réforme du collège décodé :
www.reformeducollege.fr
-------
Nous non plus, nous n'oublions pas la réforme du collège, M. Hollande... (CLIC)
-------
"Never complain, just fight."

Tangleding
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par the educator le Sam 29 Aoû 2015 - 10:19

@Mathmax a écrit:Pour résumer, l'adolescence se déroule dans le cadre scolaire. Accuser ce dernier des maux de l'adolescence est donc facile mais pas forcément pertinent.
C'est idiot de dire ça: il suffit de rencontrer des adolescents hors du circuit classique pour se rendre compte que l'ado apathique, c'est une construction (l'école n'est pas seule responsable).
Bien sur que ton ennui t'appartenait! c'est ce qu'on appelle la résignation! On doit pouvoir dire la même chose de tout un tas de névrose... QUelle est ton explication, tu portait le gène de l'ennui Laughing

Un élève peut apprendre des choses intéressantes y compris dans un cours qui l'ennuie. Il peut aussi s'amuser dans un pur divertissement dont il ne retiendra rien, qui n'aura été qu'une fuite de ses angoisses, et qui le le laissera aussi démuni face à ces angoisses. Ceci serait condamnable de la part d'un enseignant.
Tu mélanges plein de chose, tu opposes a nouveau l'ennui et le divertissement ou l'amusement ce qui ne mène nulle part.
Et puis il faudrait nous préciser ce qu'est la chose intéressante qui mérite l'ennui!

Je vais m'arrêter là, mais je trouve les gens qui valorisent l'ennui toxiques pour la société. Autant que ceux qui ne jurent que par le divertissement. On produit des tas de gens ennuyeux, avec ce système, ennuyeux, résignés, passifs, depressif, j'en passe sans doute...


Dernière édition par the educator le Sam 29 Aoû 2015 - 10:26, édité 1 fois

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par Ponocrates le Sam 29 Aoû 2015 - 10:24

@Ronin a écrit:Moi je ne me suis jamais autant ennuyé qu'à l'IUFM.
+ 1000 -même si ce n'était pas tout le temps. C'est d'ailleurs pour cette raison que j'éprouve beaucoup de reconnaissance pour l'IUFM: il m'a fait découvrir mon côté mauvais élève - n'écoutant pas toujours, bavardant, récriminant contre les enseignants - que toutes mes années antérieures de scolarisation et d'études n'avaient pu faire émerger- et pourtant des enseignants de fac soporifiques j'en avais eu un ou deux. Une vraie découverte psychologique. Cette part obscure n'a pu vivre que grâce à l'ennui - les cours ne me nourrissaient pas assez, il y avait trop de "vacance", de temps mort dans l'enseignement- ah ces répétitifs, immuables et sans intérêt "travaux de groupe" qui faisaient passer le temps si lentement  et qui apportaient, certes, mais tellement moins qu'un quart de leur temps en cours magistral... Curieusement je n'en ai pas tiré la conclusion qu'il fallait faire du ludique en permanence.

_________________
"If you think education is too expensive, try ignorance ! "
"As-tu donc oublié que ton libérateur,
C'est le livre ? Le livre est là sur la hauteur;
Il luit; parce qu'il brille et qu'il les illumine,
Il détruit l'échafaud, la guerre, la famine
Il parle, plus d'esclave et plus de paria"

Ponocrates
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par Ronin le Sam 29 Aoû 2015 - 10:28

Les cours les moins chiants du monde : des cours magistraux par des professeurs d'université connaissant leur sujet sur le bout des doigts, passionnés, croyants en ce qu'ils disaient, contant et racontant. J'ai encore, quinze ans après des souvenirs émus. Et plus appris en trois heures avec certains qu'en un an avec des formateurs. Merci à eux de m'avoir rendu moins ignare et zutte aux gens de l'iufm.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par the educator le Sam 29 Aoû 2015 - 10:28

Curieusement je n'en ai pas tiré la conclusion qu'il fallait faire du ludique en permanence.
mais tu as bien fait!! Vous entretenez tous ce ludique vs ennui...

@Ronin a écrit:Les cours les moins chiants du monde : des cours magistraux par des professeurs d'université connaissant leur sujet sur le bout des doigts, passionnés, croyants en ce qu'ils disaient, contant et racontant.
Et que démontres tu? ça ne s'oppose pas du tout à ce que raconte la demoiselle.
Moi la fac a été libératoire: on pouvait quitter les cours si cela ne nous convenait pas, ne nous interesait pas, ne nous apportait rien. On ouvrait la porte, et parfois les trois quart des élèves se barraient. Les profs luttaient d'ailleurs contre ce phénomène a coup de menaces administratives. Sauf qu'il y avait ces cours ou l'on restait, justement, on y allait en avance pour etre assis, et d'ou l'on sortait en dernier. On parfois il fallait rester debout pour assister. Le fait de pouvoir sortir change complètement le rapport au savoir et à l'apprentissage. On ne peut surement pas demander à des enfants d'avoir la même liberté, mais ça n'autorise pas à nier l'état mental de l'élève, et les ravages que cela peut faire sur la personnalité. C'est à l'adulte de pallier à cela et d'endosser cette responsabilité.


Dernière édition par the educator le Sam 29 Aoû 2015 - 10:39, édité 2 fois

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par Ronin le Sam 29 Aoû 2015 - 10:32

Rien, je relate. On décrit toujours le CM comme le symbole du truc chiant durant lequel les élèves sont passifs, s'emmerdent et qui les rend soumis et passifs. J'affirme que c'est le contraire.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par the educator le Sam 29 Aoû 2015 - 10:38

@Ronin a écrit:Rien, je relate. On décrit toujours le CM comme le symbole du truc chiant durant lequel les élèves sont passifs, s'emmerdent et qui les rend soumis et passifs. J'affirme que c'est le contraire.
j'ai édité pour préciser. En affirmant le contraire, tu oublies quand même quelques paramètres...
Mais je suis d'accord avec toi, c'est justement pour ça que je trouve stérile l'opposition ennui/amusement.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par Tangleding le Sam 29 Aoû 2015 - 10:51

@the educator a écrit:
Tu mélanges plein de chose, tu opposes a nouveau l'ennui et le divertissement ou l'amusement ce qui ne mène nulle part.
Et puis il faudrait nous préciser ce qu'est la chose intéressante qui mérite l'ennui!

Je vais m'arrêter là, mais je trouve les gens qui valorisent l'ennui toxiques pour la société. Autant que ceux qui ne jurent que par le divertissement. On produit des tas de gens ennuyeux, avec ce système, ennuyeux, résignés, passifs, depressif, j'en passe sans doute...
Mais qui parle de valoriser l'ennui ?
Tu t'imagines que je prépare mes cours en cherchant à ennuyer le plus possible mes élèves ? Il faudrait être fou à lier ! Personne n'enseigne ainsi.
Mes cours ne sont pas toujours passionnant, malgré mes efforts, et je ne pense pas que ce soit un drame pour autant. Quand un élève s'ennuie il dessine des voitures ou des chats sur un coin de sa feuille, et ce n'est même pas un drame pour ma noble tâche d'enseignement.
L'école est une institution, elle ne peut être parfaite, voilà tout. Même quand je vais voir une pièce de théâtre de Molière il arrive hélas bien souvent que je m'ennuie. Pourtant les contraintes contradictoires sont bien moins importantes que dans le cadre de l'école.

La seule chose qui intéresse les parents ce sont les notes, le nombre de notes, la moyenne, etc. Pourtant le but de l'école est d'instruire, pas de noter. Je me fais bien assez emmerder parce qu'il n'y a pas assez de notes. Ou parce que mes élèves ne travaillent pas dans un silence de monastère (parce que je ne parviens pas à l'exiger). Pourtant ils travaillent, sans trop s'ennuyer à ce qu'on me dit. Mais cela ne plait pas aux parents, alors que les élèves ne tirent pas une gueule d'enterrement durant mes cours.

Je ne mélange pas tout. Je sais qu'un cours peut intéresser l'élève et lui apprendre beaucoup.

Après s'il y a une idéologie dans l'école c'est plus celle du "ludique" que celle de "l'ennui bienfaiteur". Or je ne pense pas que Balzac ait besoin de faire l'objet d'un mot croisé pour passionner. Je préfère que l'on valorise l'intérêt dans le contenu enseigné que dans son enrobage, qui souvent n'a d'autre fonction que de masquer la vacuité du contenu (voir la littérature jeunesse)...

_________________
Le projet de réforme du collège décodé :
www.reformeducollege.fr
-------
Nous non plus, nous n'oublions pas la réforme du collège, M. Hollande... (CLIC)
-------
"Never complain, just fight."

Tangleding
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum