Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
artemis71
artemis71
Niveau 7

Survivre en disponibilité / auto-entreprenariat / Témoignages Empty Survivre en disponibilité / auto-entreprenariat / Témoignages

par artemis71 le Lun 31 Aoû 2015 - 18:47
Bonjour,

Je serais tentée par une petite année de disponibilité pour convenances personnelles, mais je me pose des questions notamment au sujet de mes finances.  heu  Je suis devenue autoentrepreneur depuis quelques années et mon affaire se développe si bien que je me dis qu'en faisant attention avec mes dépenses, je pourrais me passer de mon salaire de prof. Mais ça reste quand même aléatoire. Je suis consciente qu'une petite entreprise peut bien se porter pendant un temps et mal se porter par la suite. Je vis seule et ne peux compter sur le salaire d'un compagnon ou d'un mari.

Y-en-a-t-il qui ont tenté l'expérience de la dispo pour convenances personnelles sans crever de faim?  Survivre en disponibilité / auto-entreprenariat / Témoignages 966988081  Comment avez-vous fait?

Merci


Dernière édition par Thalia de G le Lun 31 Aoû 2015 - 18:49, édité 1 fois (Raison : Coquilles dans le titre.)
Nouka
Nouka
Érudit

Survivre en disponibilité / auto-entreprenariat / Témoignages Empty Re: Survivre en disponibilité / auto-entreprenariat / Témoignages

par Nouka le Lun 31 Aoû 2015 - 23:04
Salut !
Je suis en dispo de droit et je commence juste à bosser par ailleurs dans un centre de formation privé. Je n'ai pas "besoin" de bosser des tas d'heures car mon mari compense heureusement par son salaire depuis que je suis en dispo mais effectivement, je prends conscience de ce qu'on "perd" dans le privé : vacances payées, heures de préparation, réunions rémunérées, etc, etc (ce qu'on oublie au quotidien même si on en perd régulièrement) ! Pour moi une heure travaillée = une heure payée, rien de plus !
Je ne réponds pas vraiment à ta question MAIS l'avantage d'une dispo c'est de pouvoir revenir quand on veut ou presque si ça tourne mal. Alors pourquoi pas se lancer si tu n'es pas dans le rouge au départ.

_________________
En disponibilité
Emeraldia
Emeraldia
Érudit

Survivre en disponibilité / auto-entreprenariat / Témoignages Empty Re: Survivre en disponibilité / auto-entreprenariat / Témoignages

par Emeraldia le Lun 31 Aoû 2015 - 23:36
Serait-il indiscret de te demander dans quelle entreprise tu t'es lancée ??
artemis71
artemis71
Niveau 7

Survivre en disponibilité / auto-entreprenariat / Témoignages Empty Re: Survivre en disponibilité / auto-entreprenariat / Témoignages

par artemis71 le Lun 31 Aoû 2015 - 23:50
Non, pas du tout. Je suis prof d'anglais. J'ai commencé à travailler en tant que traductrice indépendante il y a quelques années. Depuis, j'ai réussi à construire une "base" de clients qui viennent vers moi régulièrement. Avec un salaire fixe de prof + les traductions, ça donne des revenus convenables voire même confortables, mais je pense que c'est plus sécurisant d'avoir au moins un salaire fixe d'un poste à mi-temps. Mon entreprise tourne bien en ce moment, mais on ne sait jamais ce qui va arriver dans les mois qui viennent et aussi cela arrive parfois que certains clients me paient avec du retard.
Nouka
Nouka
Érudit

Survivre en disponibilité / auto-entreprenariat / Témoignages Empty Re: Survivre en disponibilité / auto-entreprenariat / Témoignages

par Nouka le Mar 1 Sep 2015 - 4:42
Tout dépend donc de tes projets : te mettre à mi-temps pour profiter car tes revenus te le permettent ou te mettre à mi-temps pour développer ton activité afin de te mettre totalement en dispo ensuite si l'activité le permet ? Ou as-tu déjà suffisamment d'activités pour te mettre directement en dispo. Évidemment le mi-temps te permet d'assurer un minimum de revenus mais encore une fois, une dispo c'est pour une année scolaire, renouvelable. Penses-tu que ton activité peut s'arrêter brutalement en quelques semaines ?

_________________
En disponibilité
artemis71
artemis71
Niveau 7

Survivre en disponibilité / auto-entreprenariat / Témoignages Empty Re: Survivre en disponibilité / auto-entreprenariat / Témoignages

par artemis71 le Mar 1 Sep 2015 - 12:47
L'idéal serait que je donne quelques heures de cours comme toi ou que je prenne un petit poste à mi-temps dans le privé pour faire un coussin de sécurité. Non, je ne pense pas que mon activité de traduction pourraient s'arrêter complètement, mais une période de baisse est toujours possible. Une fois en dispo, si je vois que je n'arrive pas à m'en sortir, pourrais-je me réintégrer d'urgence de façon anticipée?
Nouka
Nouka
Érudit

Survivre en disponibilité / auto-entreprenariat / Témoignages Empty Re: Survivre en disponibilité / auto-entreprenariat / Témoignages

par Nouka le Mar 1 Sep 2015 - 19:58
A voir pour les dispo pour convenance mais moi je sais que je peux avoir une ATP si je reprends en cours d'année oui.

_________________
En disponibilité
artemis71
artemis71
Niveau 7

Survivre en disponibilité / auto-entreprenariat / Témoignages Empty Re: Survivre en disponibilité / auto-entreprenariat / Témoignages

par artemis71 le Mar 1 Sep 2015 - 22:31
J'ai contacté le SNES aujourd'hui et ils m'ont dit que comme il y a un besoin d'enseignants d'anglais dans mon académie qu'il est possible que ma demande de mise en disponibilité soit refusée. Survivre en disponibilité / auto-entreprenariat / Témoignages 2950807625

J'ai aussi contacté quelques organismes de formation privés dans mon secteur afin d'essayer d'anticiper et de préparer le terrain pour avoir des heures d'enseignement à faire en parallèle avec les traductions.

Je suppose qui ne tente rien, n'a rien.
Cicyle
Cicyle
Doyen

Survivre en disponibilité / auto-entreprenariat / Témoignages Empty Re: Survivre en disponibilité / auto-entreprenariat / Témoignages

par Cicyle le Dim 21 Mai 2017 - 11:59
Je souhaite avoir confirmation avant de me lancer concrètement dans mes recherches d'emploi. Je serai en dispo pour suivre mon conjoint à partir de septembre. Je sais que je ne peux pas travailler pour le MEN donc dans le public ou le privé sous contrat.
Par contre, c'est bon pour les lycées agricoles (ministère de l'agriculture) et les CFA sous tutelle des chambres de métiers ?
C'est bien ça ?
Merci d'avance pour vos réponses ! Smile
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum