Mais que font nos IPR ???

Page 14 sur 17 Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16, 17  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par Une vieille neotit le Sam 21 Nov 2015 - 13:37

C'est sans doute un aveu d'impuissance de leur part, tu ne crois pas?

Quand l'inspecteur, premier ou second degré, est chargé de faire passer une mesure qui ne passe pas dans la profession, il joue clairement le rôle de défouloir des tensions. Il vaut mieux le savoir en entrant dans le métier, et rester très détaché personnellement. Le problème je pense est que certains se crispent face aux réactions, et peuvent en devenir agressifs. Ils prennent ça pour une attaque personnelle, alors même qu'ils représentent uniquement l'institution. C'est comme ça qu'on en arrive aux dérives constatées dans une académie ou une autre (vers le sud-ouest, par exemple).

A titre personnel je suis, comme tu le souhaites, pour le dialogue. Le refuser c'est refuser de voir qu'on a aussi été enseignant, confronté aux mêmes difficultés. Ca ne veut pas dire que chacun n'a pas son propre rôle à jouer mais cela permettrait de calmer bien des conflits.

Une vieille neotit
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par lemigou le Sam 21 Nov 2015 - 13:39

@Une vieille neotit a écrit:L'IPR, ce pelé, ce galeux, d'où venait tout le mal...

Loin de moi l'idée de relancer une polémique mais quelques remarques tout de même, à la lecture des échanges...

Tout d'abord ce ne sont les IPR -il me semble -, qui ont conçu la réforme. C'est une assemblée démocratiquement élue (par certains ici, j'imagine) qui a voté la loi de refondation de l'école, dont la réforme du collège découle. Celle-ci a été conçue par un gouvernement et un ministère eux-mêmes issus de cette assemblée démocratiquement élue. Comme tout fonctionnaire, l'IPR n'a pas vocation à contester cette légitimité dans l'exercice de ses fonctions; les professeurs sont sans doute plus libres de leurs paroles et de leurs actes, mais ils appliqueront au final la réforme dans leurs établissements à la rentrée.

.

La réforme du collège n'a rien de démocratique, elle est passée par arrêté et décret. Prétendre qu'elle découle de la loi de refondation de l'école, c'est un argument spécieux.
Les Inspecteurs ne se sont pas gênés de manifester leur opposition à Gilles de Robien quand il a voulu remettre la lecture syllabique à l'école primaire ; je crois que c'est très bien expliqué dans un documentaire de canal + sur l'école : l'éducation nationale, un grand corps malade.
Si les inspecteurs voulaient lutter contre la réforme, ils pourraient le faire ; seulement cette réforme va dans le sens de tout ce dont ils rêvent (je parle pour ma matière en tout cas... et pour les inspecteurs que j'ai rencontrés...)

lemigou
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par Ventre-Saint-Gris le Sam 21 Nov 2015 - 13:43

Bonjour,

Je veux bien essayer de comprendre ton appel à la modération, mais ton discours, à bien des égards, ressemble finalement lui-même à un discours de corps, partisan.
Je ne prends qu'un exemple, celui qui me touche de plus près.

@Une vieille neotit a écrit: Reste que, dans le cadre posé, la parole des IPR en externe (et surtout isolée) n'a que peu de poids et d'efficacité. je pense que cela ferait sans doute plaisir au prof de lettres classiques dont le poste est menacé de voir son IPR contester ouvertement la réforme : mais même si ce dernier le faisait, quelle serait l'efficacité exacte?? Cela ne veut pas dire que cet IPR n'a pas alerté en interne son recteur sur la question des postes supprimés.
Je ne suis pas un enfant qui attend qu'on lui "fasse plaisir"... Je trouve le choix de l'expression bien malheureux, et je ne te ferais pas l'affront de le croire révélateur... Je ne demande pas non plus à mon IPR de se sacrifier en criant publiquement ce qu'il est censé taire.

J'aurais simplement aimé que les IPR que je croise, ou dont je reçois les directives, mettent un peu d'habileté à me laisser à penser qu'ils ne font pas qu'incarner, sans nuances et sans mesure, une fonction. Un IPR contreviendrait-il à son devoir de réserve en se contentant parfois d'une parole factuelle, technique, quand il n'adhère pas pleinement à l'idéologie qui sous-tend une réforme ? Un IPR maîtrisant la langue risquerait-il gros en laissant simplement comprendre, sans le dire, qu'il n'adhère pas entièrement à l'idéologie qui tue, entre autres, ma discipline ? Pour ma part (et je veux bien croire que d'autres ont eu plus de chance que moi), je ne me rappelle pas avoir entendu un IPR de lettres n'investissant pas avec zèle le champ idéologique qui, de concert avec son pote l'économie, est aujourd'hui l'esprit de cette réforme.
Et si l'on peut s'abstenir de juger les individus, on est sans doute bien en droit d'estimer que la profession, elle, peut souffrir quelques reproches.


Dernière édition par Ventre-Saint-Gris le Sam 21 Nov 2015 - 18:07, édité 1 fois

Ventre-Saint-Gris
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par Moonchild le Sam 21 Nov 2015 - 13:48

Concernant les IPR, on peut tout de même regretter que ces cadres de l'Education Nationale qui sont censés avoir eu une solide formation intellectuelle disciplinaire défendent avec autant d'entrain des réformes pédagogiques qui sont trop souvent intellectuellement absurdes, jusqu'à parfois se contredire eux-mêmes d'une réforme à l'autre ou dans d'autres cas faire peser l'échec d'une réforme passée sur les enseignants qui n'ont pas su faire évoluer leurs pratiques ; même en prenant en compte leur "obligation de réserve", il devient difficile au bout d'un certain temps de leur accorder la moindre crédibilité autre que celle d'un petit adjudant-chef d'une armée ubuesque.

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par Une vieille neotit le Sam 21 Nov 2015 - 14:13

Pour répondre à Lemigou : la réforme du collège est certes passée par décret, mais elle est le fait de gens démocratiquement élus. Le décret n'est pas un passage en force constitutionnel que je sache. Beaucoup d'enseignants ont voté pour cette majorité, qui n'a jamais occulté sa vision du collège et de l'école en général.

Maintenant, c'est aussi vrai que certains inspecteurs ont parfois fait fi de leur devoir de réserve, dans le cas cité précisément. Personnellement je ne cautionne pas - et pas seulement parce-que j'étais favorable à cette mesure. Je l'ai déjà dit : en interne, il y a en effet des inspecteurs (et des syndicats)très favorables à la réforme, d'autres non, et d'autres qui n'ont pas d'avis tranché (sauf que ça accroît la charge de travail et surtout que cela créé des conflits avec les professeurs). Ce que tu dis, Ventre-saint-gris (et Moonchild) est très juste : le discours devrait se limiter je pense à un accompagnement factuel et technique, pour deux raisons. La première est que ce discours peut en effet changer quelques années plus tard, et que certains auront peut-être du mal à gérer le virage Very Happy Ensuite parce-que, même si l'on est convaincu soi-même très fortement, il est illusoire de croire que l'on convaincra à tout prix. Après, je le répète, le débat existe en interne, et il est parfois assez soutenu.

je suis désolée, Ventre-saint-gris, si je t'ai heurtée : ce n'était pas volontaire. C'était simplement pour souligner le caractère un peu absurde d'une telle démarche. Depuis toujours je crois à l'efficacité des actions collectives (notamment syndicales), les initiatives individuelles sont parfois pleines de panache mais c'est tout.

Dernière remarque : tout le monde se demande ici ce que font les IPR au sujet de la réforme. Mais personne ne s'est demandé ce que faisait les IG, bien plus proches du ministère qu'un IPR...

_________________
Think different, think SNALC... (non mais...)

Une vieille neotit
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par Presse-purée le Sam 21 Nov 2015 - 14:16

@Une vieille neotit a écrit:
Dernière remarque : tout le monde se demande ici ce que font les IPR au sujet de la réforme. Mais personne ne s'est demandé ce que faisaient les IG, bien plus proches du ministère qu'un IPR...

Si je ne me trompe pas, certains (en LC, par exemple) ont appris le contenu de la réforme lors de la conf de presse de Mme la ministre.


Dernière édition par Presse-purée le Sam 21 Nov 2015 - 14:21, édité 1 fois

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par Une vieille neotit le Sam 21 Nov 2015 - 14:19

"faisaient" - désolée

_________________
Think different, think SNALC... (non mais...)

Une vieille neotit
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par Moonchild le Sam 21 Nov 2015 - 14:52

@Une vieille neotit a écrit:Dernière remarque : tout le monde se demande ici ce que font les IPR au sujet de la réforme. Mais personne ne s'est demandé ce que faisait les IG, bien plus proches du ministère qu'un IPR...
Alors ça c'est une excellente question.

Pour ma part, je ne sais pas ce qu'il en est au niveau des individus mais je suis convaincu que, depuis plusieurs années, l'IG de maths s'est collectivement convertie au discours réformiste - ou à la courtisanerie politique - et qu'actuellement elle parachève la déconstruction de l'enseignement des mathématiques (en cela elle a train de retard sur l'IG de sciences physiques qui, avec les derniers programmes de lycée, a réussi à quasiment transformer cette discipline en une étude de documents au détriment de la formalisation mathématique des notions étudiées - d'où un décalage avec le supérieur désormais insurmontable pour beaucoup d'étudiants).

Dans le cas des mathématiques, il est intéressant aussi de signaler que la principale association de professeurs - l'APMEP - a vu son bureau national tomber sous la coupe des bénis oui-oui du pédagogisme, ne laissant plus de place officielle à une réelle contestation des réformes. La crise de l'enseignement est en grande partie une crise de son état-major : un petit nombre d'individus, par le biais de relais politiques et à force de cooptation, a pris les rênes et nous mène droit au précipice.


Dernière édition par Moonchild le Sam 21 Nov 2015 - 14:55, édité 1 fois

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par Olympias le Sam 21 Nov 2015 - 14:54

Les IG n'ont plus guère de pouvoir en matière de programmes.Ne jamais contester les réformes est la garantie de rester en poste.

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par Une vieille neotit le Sam 21 Nov 2015 - 14:57

@Olympias a écrit:Les IG n'ont plus guère de pouvoir en matière de programmes.

Dans ce cas, alors que dire d'un IPR... Very Happy

_________________
Think different, think SNALC... (non mais...)

Une vieille neotit
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par Moonchild le Sam 21 Nov 2015 - 15:02

@Olympias a écrit:Les IG n'ont plus guère de pouvoir en matière de programmes.Ne jamais contester les réformes est la garantie de rester en poste.
J'avais effectivement cru comprendre que la nomination du doyen de l'IG est une prérogative politique (il paraît que sous Allègre, un doyen de l'IG de maths hostile à l'introduction massive des statistiques a été débarqué et remplacé par quelqu'un de plus complaisant).
Concernant les programmes, on peut se poser deux questions :
- Quand et pourquoi l'IG a-t-elle abandonné ses pouvoirs dans ce domaine ?
- Si l'IG n'a plus aucun pouvoir sur les programmes, à quoi sert-elle encore finalement ?

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par Une vieille neotit le Sam 21 Nov 2015 - 15:08

Je ne veux pas dire de bêtises car je ne maîtrise pas parfaitement l'historique de la conception des programmes scolaires en France, mais il me semble que l'on a alternativement eu deux conceptions foncièrement différentes :

- une vision fondée sur l'idée que les programmes doivent refléter les attentes de la société civile et du politique, et donc que leur conception est confiée à des commissions hors "experts" du système éducatif (même si dans les sous-commissions on les retrouve);

- une vision fondée sur l'idée que les programmes doivent émaner uniquement des experts disciplinaires (et donc, en premier lieu, de l'IG).

Quant à l'IG, elle est de plus en plus souvent sollicitée sur des questions autres que disciplinaires.

_________________
Think different, think SNALC... (non mais...)

Une vieille neotit
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par fanette le Sam 21 Nov 2015 - 15:21

... En vous lisant sans intervenir car je ne maîtrise pas le sujet, je m'interroge : "Mais finalement, qui décide des programmes, tant des grandes orientations que de la description complète ? ". Ce n'est pas la ministre, ni Mme Robine (je la vois mal décider des programmes de lettres, tout de même !), ce n'est pas le CSE, ni les IG, ni les IPR. Le CSP semble obéir à des consignes mais données par qui ?  Vu d'en-bas, j'ai l'impression qu'il n'y a pas de réel pilote dans l'avion heu Quelles sont les fonctions officielles de ceux qui nous imposent cette réforme ?

fanette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par Emeraldia le Sam 21 Nov 2015 - 15:27

Je viens d'être inspectée et nous n'avons eu aucun retour positif sur notre travail...en revanche, l'inspecteur s'est littéralement posé en représentant de commerce pour la réforme !

C'est LA panacée, ça va tout changer.

On a dû écouter son baratin de deux heures, lui coupant la parole pour essayer de faire entendre la nôtre...et j'ai osé dire qu'un EPI prenait sur les heures disciplinaires : je me suis fait remettre à ma place direct (mais je m'en fous).

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par Moonchild le Sam 21 Nov 2015 - 15:33

@Une vieille neotit a écrit:Je ne veux pas dire de bêtises car je ne maîtrise pas parfaitement l'historique de la conception des programmes scolaires en France, mais il me semble que l'on a alternativement eu deux conceptions foncièrement différentes :

- une vision fondée sur l'idée que les programmes doivent refléter les attentes de la société civile et du politique, et donc que leur conception est confiée à des commissions hors "experts" du système éducatif (même si dans les sous-commissions on les retrouve);

- une vision fondée sur l'idée que les programmes doivent émaner uniquement des experts disciplinaires (et donc, en premier lieu, de l'IG).

Quant à l'IG, elle est de plus en plus souvent sollicitée sur des questions autres que disciplinaires.
Quelles sont au juste ces questions sur lesquelles l'IG est mobilisée ?

Quel est l'intérêt de maintenir un corps d'experts disciplinaires pour traiter de questions qui ne le sont pas ? (j'émets une hypothèse : uniquement donner une caution d'expertise disciplinaire à des mesures pédagogiques absurdes).

Accessoirement, si ce n'est par carriérisme ou plus "modestement" pour préserver leur petit confort personnel, pourquoi des experts disciplinaires ont-ils accepté aussi docilement une telle dénaturation de leur métier ?

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par Emeraldia le Sam 21 Nov 2015 - 15:35

Les inspecteurs disciplinaires vont disparaître.

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par Moonchild le Sam 21 Nov 2015 - 15:40

@Emeraldia a écrit:Les inspecteurs disciplinaires vont disparaître.
Ce qui tendrait à prouver que dans le monde impitoyable de l'éduc' nat', la docilité, la complaisance et la soumission n'offrent en définitive aucune garantie de survie.

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par Pat B le Sam 21 Nov 2015 - 15:50

Mmmm... oui, ça serait tout à fait dans l'air du temps, de faire disparaitre les inspecteurs disciplinaires, vu que le collège doit devenir une grande école primaire et que les disciplines doivent disparaitre.
Non mais sérieusement... c'est pas vrai j'espère ?

Pat B
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par Gryphe le Sam 21 Nov 2015 - 15:51

@Une vieille neotit a écrit:A titre personnel je suis, comme tu le souhaites, pour le dialogue. Le refuser c'est refuser de voir qu'on a aussi été enseignant, confronté aux mêmes difficultés. Ca ne veut pas dire que chacun n'a pas son propre rôle à jouer mais cela permettrait de calmer bien des conflits.

Bon retour parmi nous ! cheers

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par Une vieille neotit le Sam 21 Nov 2015 - 15:57

yesyes fleurs

_________________
Think different, think SNALC... (non mais...)

Une vieille neotit
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par Une vieille neotit le Sam 21 Nov 2015 - 16:06

@Moonchild a écrit:
@Emeraldia a écrit:Les inspecteurs disciplinaires vont disparaître.
Ce qui tendrait à prouver que dans le monde impitoyable de l'éduc' nat', la docilité, la complaisance et la soumission n'offrent en définitive aucune garantie de survie.

Ce n'est pas si simple. Le glissement des missions est très progressif, presque imperceptible au quotidien. Après, ce n'est pas parce les inspecteurs font moins de "disciplinaire" de manière relative (entendu comme des sujets d'examen, les inspections, les formations, etc.) qu'ils en font moins de manière absolue. Toutes ces missions restent et occupent la majeure partie du temps, ce sont les autres qui prennent toutefois une importance croissante (et qui sont aussi souvent les plus visibles parce qu'elles font l'objet d'une communication particulière). Et là encore elles requièrent souvent une expertise disciplinaire : il vaut mieux en effet avoir cette expertise (par exemple en Histoire) sur les questions relatives à la mémoire, à la citoyenneté, à la laïcité... si l'on veut que ces missions soient correctement assurées. De manière générale, les inspecteurs, IPR comme IG, assurent aussi un tas de missions de lien entre les services, de conseil, etc. mal connues mais qui sont essentielles au bon fonctionnement du système : non que ce soient les mieux qualifiés pour le faire, mais parce que le système manque cruellement de cadres intermédiaires.

_________________
Think different, think SNALC... (non mais...)

Une vieille neotit
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par Reine Margot le Sam 21 Nov 2015 - 16:11

Donc qui peut vraiment faire quelque chose? J'entendais il y a quelques années des parents d'une importante fédération qui se plaignaient eux aussi de ne pouvoir rien faire (la direction est favorable à la réforme).

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par Kea le Sam 21 Nov 2015 - 16:12

@Une vieille neotit a écrit:Pour répondre à Lemigou : la réforme du collège est certes passée par décret, mais elle est le fait de gens démocratiquement élus. Le décret n'est pas un passage en force constitutionnel que je sache. Beaucoup d'enseignants ont voté pour cette majorité, qui n'a jamais occulté sa vision du collège et de l'école en général.
Il se trouve cependant que le décret et l'arrêté du 19 mai 2015 prennent des dispositions qui n'étaient pas nécessairement prévues par la loi de refondation.
Je pense notamment à la suppression des sections bilangues et européennes, à la réduction des options, à la suppression de l'accompagnement éducatif : la loi de 2013 ne laissait absolument pas penser que l'on allait prendre ce chemin.
Il y a aussi des différences notables concernant l'usage de la marge et les enseignements interdisciplinaires ("sur la base du volontariat", dit la loi).

Bref, la réforme qui est prévue n'est pas une mise en oeuvre automatique de dispositions qui auraient été annoncées dès 2013. Ce n'est pas non plus un passage en force constitutionnel, on est d'accord, mais on ne peut pas dire que tout ce qui est prévu pour la rentrée 2016 émane des représentants que nous avons élus.
Bien sûr, le décret et l'arrêté mettent aussi strictement en oeuvre certaines choses que la loi avait annoncées (fin de la DP, création des parcours...).

Une analyse de la loi de refondation, mise en rapport avec les autres textes de la réforme, est disponible sur reformeducollege.fr.

Kea
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par Bouboule le Sam 21 Nov 2015 - 16:18

@Moonchild a écrit:
@Olympias a écrit:Les IG n'ont plus guère de pouvoir en matière de programmes.Ne jamais contester les réformes est la garantie de rester en poste.
J'avais effectivement cru comprendre que la nomination du doyen de l'IG est une prérogative politique (il paraît que sous Allègre, un doyen de l'IG de maths hostile à l'introduction massive des statistiques a été débarqué et remplacé par quelqu'un de plus complaisant).
Concernant les programmes, on peut se poser deux questions :
- Quand et pourquoi l'IG a-t-elle abandonné ses pouvoirs dans ce domaine ?
- Si l'IG n'a plus aucun pouvoir sur les programmes, à quoi sert-elle encore finalement ?

Vous racontez des trucs bizarres.
En physique-chimie, je me souviens très bien que Florence Robine, alors IG, participait très activement aux programmes pour la classe de seconde (et parlait à tout bout de champ de compétences). Le doyen du groupe physique-chimie était Jean-Yves Daniel, socialiste notoire (proche de Peillon, je ne fais que répéter la presse) qui s'est impliqué, y compris pour la rédaction du bla-bla jusqu'en TS. Je rappelle qu'un doyen de groupe est élu par ses pairs. Bien sûr, on peut toujours se cacher derrière la nomination "d'experts" mais jamais le pilotage n'a été lâché par l'inspection générale (qui désigne les experts ?).
Bizarrement en 2015, au sortir d'un long sommeil, je retrouve Florence Robine à la tête de la DGESCO (nomination ministérielle) et Jean-Yves Daniel, doyen de l'inspection générale (nomination ministérielle).

En physique-chimie en tout cas, un désastre parmi les désastres, l'inspection générale est fortement responsable. Et si la gauche se cache derrière le ministère Chatel, c'est quand même des socialistes qui l'ont mise en oeuvre en physique-chimie, et qui ont attendu patiemment 2012 pour se lâcher un peu plus.
(Je peux même ajouter que certains IPR estimaient que le doyen de groupe aurait dû démissionner, il ne l'a pas fait, pas fou vu comment cela se déroulait.)



Bouboule
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par Ronin le Sam 21 Nov 2015 - 17:17

Vraiment dommage que l'on ne compte pas d'IEN sur le forum, ce serait passionnant.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par simeon33 le Sam 21 Nov 2015 - 17:19

@Emeraldia a écrit:Les inspecteurs disciplinaires vont disparaître.

Si la droite reviens au pouvoir c'est sur et déjà annoncé car notation par le chef. D'ailleurs le PS a abrogé le décret que Sarko avait publié avant de partir
Qqs IPR ss doute pour gérer les examens et évaluer les stagiaires
Si c'est Marine je n'ose même pas imaginer

simeon33
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Page 14 sur 17 Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16, 17  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum