Problèmes de bavardages : impressions des élèves

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Problèmes de bavardages : impressions des élèves

Message par vivi1982 le Mer 25 Nov 2015 - 18:17

J'ai eu du mal à trouver un titre pour ce sujet, je ne sais pas s'il y en a d'autres qui vivent la même chose.

J'en ai marre et vraiment l'impression que ça vient de moi. Depuis le début j'ai des problèmes récurrents en gestion de classe mais ça s'améliore quand même selon les classes et les années. Mais voilà: même les classes avec qui je trouve que ça se passe bien disent que c'est bruyant en français. Exemple hier : conseil de classe d'une classe de 5ème: on a tous les mêmes remarques: classe dynamique, agréable mais des bavardages. Bilan des élèves: ça se passe bien sauf bavardages en français (moi) et SVT, pourtant tous les profs avaient mot pour mot le même bilan, et objectivement, il n'y a pas tant de bavardages que ça: ils travaillent, participent, souvent je les fais travailler en groupes ou à 2, donc là ça parle plus forcément, mais voilà, rien de bien méchant, jamais de gros débordements. Donc pourquoi ce ressenti des élèves? Toujours avec moi? Par ailleurs, je n'aime pas les classes 100% silencieuses (si tant est que ça existe), qui ne réagissent pas.
Et ça c'est ma meilleure classe: j'ai une autre 5ème très pénible, j'en ai parlé aux autres collègues qui les trouvent extrêmement pénibles mais à tous les coups au conseil de classe les délégués vont encore citer le français alors qu'ils ont le même comportement partout (sauf peut-être en anglais où ils ne bougent pas).
Les 3ème sont insupportables (avec tout le monde) et objectivement plus avec moi je pense et ils ont une manière de toujours essayer de rejeter la faute sur les profs (je les ai eus en 4ème).

Bref j'essaie de démêler la situation et analyser ce que je pourrais améliorer car ça m'embête que les élèves aient ce ressenti dans mes cours.

J'essaie de comprendre car comme on est très mal insonorisé, j'entends tout ce qui se passe à côté, c'est mon autre collègue de français qui est connue pour ne pas avoir de problèmes de disciplines et je ne trouve pas que ce soit plus silencieux que chez moi en règle générale (dans mon cours on entend bien ce qui se passe à côté).
C'est ma tête qui veut ça ou quoi? J'ai eu le même cas l'an dernier avec une super classe de 3ème avec qui ça se passait très bien qui ont dit en conseils qu'il y avait trop de bardages en français. Je me sens hyper mal et honteuse quand c'est le cas.
J'appréhende mes prochains conseils.

vivi1982
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes de bavardages : impressions des élèves

Message par User5899 le Mer 25 Nov 2015 - 18:44

@vivi1982 a écrit:Conseil de classe d'une classe de 5ème: on a tous les mêmes remarques: classe dynamique, agréable mais des bavardages. Bilan des élèves: ça se passe bien sauf bavardages en français (moi) et SVT, pourtant tous les profs avaient mot pour mot le même bilan, et objectivement, il n'y a pas tant de bavardages que ça: ils travaillent, participent, souvent je les fais travailler en groupes ou à 2, donc là ça parle plus forcément, mais voilà, rien de bien méchant, jamais de gros débordements. Donc pourquoi ce ressenti des élèves? Toujours avec moi?  Par ailleurs, je n'aime pas les classes 100% silencieuses (si tant est que ça existe), qui ne réagissent pas.
Je ne sais pas si ça vous aidera, mais les nouveaux secondes, quand on les interroge sur leur entrée au lycée, sont très nombreux à dire qu'ils apprécient de ne plus travailler dans le bruit.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes de bavardages : impressions des élèves

Message par Albert Jarl le Mer 25 Nov 2015 - 18:57

@vivi1982 a écrit:J'ai eu du mal à trouver un titre pour ce sujet, je ne sais pas s'il y en a d'autres qui vivent la même chose.

J'en ai marre et vraiment l'impression que ça vient de moi. Depuis le début j'ai des problèmes récurrents en gestion de classe mais ça s'améliore quand même selon les classes et les années. Mais voilà: même les classes avec qui je trouve que ça se passe bien disent que c'est bruyant en français. Exemple hier : conseil de classe d'une classe de 5ème: on a tous les mêmes remarques: classe dynamique, agréable mais des bavardages. Bilan des élèves: ça se passe bien sauf bavardages en français (moi) et SVT, pourtant tous les profs avaient mot pour mot le même bilan, et objectivement, il n'y a pas tant de bavardages que ça: ils travaillent, participent, souvent je les fais travailler en groupes ou à 2, donc là ça parle plus forcément, mais voilà, rien de bien méchant, jamais de gros débordements. Donc pourquoi ce ressenti des élèves? Toujours avec moi?  Par ailleurs, je n'aime pas les classes 100% silencieuses (si tant est que ça existe), qui ne réagissent pas.

Pour moi la clé de ton "souci" est en gras. La plupart du temps les classes sont ce qu'on en fait.

Mais sinon je comprends ton malaise. Ce genre de cas est récurrent dans presque tous les conseils et je me sens mal pour le/la collègue qui annonce dans un premier temps que tout va pour le mieux, que les élèves sont agréables et bossent et se trouvent contredit dans la minute par les délégués qui, dans leur naïveté cinglante, affirme que tout va bien sauf en ... matière dudit/ de ladite collègue. humhum

Une autre fois c'était pour une histoire de résultats : la collègue de français fanfaronne sur ses méthodes et ses résultats excellents. Dans la foulée le délégué qui annonce que tout le monde triche aux évals et qu'ils ont limite les cahiers sur les genoux. Si j'avais pu je me serais caché sous la table pour elle ! Embarassed Embarassed Embarassed


_________________
Si vis pacem, para bellum

Albert Jarl
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes de bavardages : impressions des élèves

Message par livie le Mer 25 Nov 2015 - 19:06

@vivi1982 a écrit:J'ai eu du mal à trouver un titre pour ce sujet, je ne sais pas s'il y en a d'autres qui vivent la même chose.

J'en ai marre et vraiment l'impression que ça vient de moi. Depuis le début j'ai des problèmes récurrents en gestion de classe mais ça s'améliore quand même selon les classes et les années. Mais voilà: même les classes avec qui je trouve que ça se passe bien disent que c'est bruyant en français. Exemple hier : conseil de classe d'une classe de 5ème: on a tous les mêmes remarques: classe dynamique, agréable mais des bavardages. Bilan des élèves: ça se passe bien sauf bavardages en français (moi) et SVT, pourtant tous les profs avaient mot pour mot le même bilan, et objectivement, il n'y a pas tant de bavardages que ça: ils travaillent, participent, souvent je les fais travailler en groupes ou à 2, donc là ça parle plus forcément, mais voilà, rien de bien méchant, jamais de gros débordements. Donc pourquoi ce ressenti des élèves? Toujours avec moi?  Par ailleurs, je n'aime pas les classes 100% silencieuses (si tant est que ça existe), qui ne réagissent pas.
Et ça c'est ma meilleure classe: j'ai une autre 5ème très pénible, j'en ai parlé aux autres collègues qui les trouvent extrêmement pénibles mais à tous les coups au conseil de classe les délégués vont encore citer le français alors qu'ils ont le même comportement partout (sauf peut-être en anglais où ils ne bougent pas).
Les 3ème sont insupportables (avec tout le monde) et objectivement plus avec moi je pense et ils ont une manière de toujours essayer de rejeter la faute sur les profs (je les ai eus en 4ème).

Bref j'essaie de démêler la situation et analyser ce que je pourrais améliorer car ça m'embête que les élèves aient ce ressenti dans mes cours.

J'essaie de comprendre car comme on est très mal insonorisé, j'entends tout ce qui se passe à côté, c'est mon autre collègue de français qui est connue pour ne pas avoir de problèmes de disciplines et je ne trouve pas que ce soit plus silencieux que chez moi en règle générale (dans mon cours on entend bien ce qui se passe à côté).
C'est ma tête qui veut ça ou quoi? J'ai eu le même cas l'an dernier avec une super classe de 3ème avec qui ça se passait très bien qui ont dit en conseils qu'il y avait trop de bardages en français. Je me sens hyper mal et honteuse quand c'est le cas.
J'appréhende mes prochains conseils.

Olala...j'adore les conseils de classe où on affiche telle ou telle matière ... je me réjouis d'avance des 12 jours de conseils qui m'attendent...

livie
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes de bavardages : impressions des élèves

Message par Albert Jarl le Mer 25 Nov 2015 - 19:09

@livie a écrit:

Olala...j'adore les conseils de classe où on affiche telle ou telle matière ... je me réjouis d'avance des 12 jours de conseils qui m'attendent...

Le cadrage par le PP y est pour beaucoup. Pour ma part j'interdit explicitement aux élèves ce genre d'épanchement au conseil. S'il y a un problème avec tel ou tel prof cela doit se régler autrement.

_________________
Si vis pacem, para bellum

Albert Jarl
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes de bavardages : impressions des élèves

Message par livie le Mer 25 Nov 2015 - 19:28

Exactement!
Dans mon collège, il y a eu une formation des délégués la semaine dernière. J'ai demandé aux 6èmes ce qui avait été dit et ils m'ont répondu qu'avant le conseil, il faudrait faire le tour, matière par matière de ce qui ne va pas avec le prof pour en parler au conseil.

Heuuu... non mais, le conseil de classe, c'est pour parler de vous mes chéris, pas de nous Twisted Evil

livie
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes de bavardages : impressions des élèves

Message par Juanlino le Mer 25 Nov 2015 - 20:12

Bonsoir,

Je suis relativement nouveau dans le métier, voici mon retour d'expérience:

Il y a de cela bien longtemps, le silence régnait dans les classes.

J'ai dû faire preuve d'une discipline absolue pour retrouver ces conditions de travail dans mon cours de maths. et cela, dans tous les établissements où j'ai été affecté.

Cela m'a demandé du courage face au collectif des élèves, du courage face aux parents qui protestaient contre les punitions, et du courage face aux principaux solidaires ... des élèves et de leurs parents.

En circulant dans les couloirs, je me suis rapidement aperçu que mes collègues acceptaient un niveau constant de bavardages et de bruit. Chacun y allant de son petit commentaire, de sa petite conversation.

Un prof qui impose le silence ? Incroyable!

Ces petits chéris sont les rois chez-eux, et ne comprennent pas qu'on leur impose de se taire.

Alors acceptez leurs bavardages et vous irez dans le sens de la pente descendante.


Juanlino
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes de bavardages : impressions des élèves

Message par Inhumaine le Mer 25 Nov 2015 - 20:19

@Juanlino a écrit:Bonsoir,

Je suis relativement nouveau dans le métier, voici mon retour d'expérience:

Il y a de cela bien longtemps, le silence régnait dans les classes.

J'ai dû faire preuve d'une discipline absolue pour retrouver ces conditions de travail dans mon cours de maths. et cela, dans tous les établissements où j'ai été affecté.

Cela m'a demandé du courage face au collectif des élèves, du courage face aux parents qui protestaient contre les punitions, et du courage face aux principaux solidaires ... des élèves et de leurs parents.

En circulant dans les couloirs, je me suis rapidement aperçu que mes collègues acceptaient un niveau constant de bavardages et de bruit. Chacun y allant de son petit commentaire, de sa petite conversation.

Un prof qui impose le silence ? Incroyable!

Ces petits chéris sont les rois chez-eux, et ne comprennent pas qu'on leur impose de se taire.

Alors acceptez leurs bavardages et vous irez dans le sens de la pente descendante.


Great ! Mais concrètement, comment vous y prenez-vous ? (vraie question)

Inhumaine
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes de bavardages : impressions des élèves

Message par JaneB le Mer 25 Nov 2015 - 20:26

J'ai vécu une situation un peu similaire l'an dernier avec une classe de 6ème qui a prétendu qu'il y avait plus de bavardages en anglais et en SVT et ...j'en avais été très surprise et vexée ( pour être honnête) parce qu'à part aux moments du cours où ils faisaient un travail par deux et où c'était effectivement plus bruyant, je n'ai pas vraiment compris d'où venait ce ressenti. Pas d'autres remarques de mes  autres classes à ce sujet par contre ...alors qu'objectivement, j'aurais compris qu'une de mes 4èmes fasse  ce type de remarques! scratch

JaneB
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes de bavardages : impressions des élèves

Message par Rabelais le Mer 25 Nov 2015 - 20:41

Face à l'injonction paradoxale en français au Collège de travailler l'oral , de les faire participer , débattre et en même temps de créer des conditions propices aux apprentissages ( bah...le silence, en fait) , notre métier se complique , effectivement.
Deux solutions:
- choisir en début d'année de placer le silence comme base sous peine d'avoir effectivement une classe peu réactive , de devoir interroger à mains levées ( perte de temps absolue,il va falloir réduire le nombre de chapitres dans l'année) et de laisser dormir et s'enfoncer les élèves les plus réfractaires MAIS aussi de permettre à la plupart de vraiment progresser et de leur apprendre à réfléchir .
- choisir d'être le chef d'orchestre de toutes ces idées foisonnantes , utiles ou agaçantes , tolérer un bruit de fond qui souvent empêche de vraiment travailler et parfois permet au contraire de faire avancer le cours et d'en récupérer quelques uns.
MAIS prévoir un bon discours démagogique en conseil de classe pour moucher d'avance les délégués ( l'oral est important, il faut ne pas brider la parole et laisser émerger le savoir bla-bla-bla).
Car en effet, ce sont les bons élèves ( souvent délégués ) qui pâtissent le plus du second choix .

Je viens de tester les deux , sur deux classes différentes :
- les bons élèves souffrent de la seconde mais progressent quand même, moins vite que dans le silence.
- les élèves les plus faibles n'ont pas plus avancé , peu importe le choix. Sad ( c'est regrettable mais il faut l'admettre, parfois....)
- les élèves moyens mais forts en gueule ont progressé dans le second cas et ont stagné dans le premier.
- les élèves discrets ont totalement régressé dans ce second cas et progressent lentement mais sûrement dans le premier.
- Le prof, votre dévoué, commence à en avoir super marre du second choix et est bien content d'avoir une classe lente, molle, mais totalement au travail , ça le repose de la pédagogie ludique.
L'an prochain, ce sera silence absolu, puis lorsqu'il sera obtenu, je relâcherai les rennes pour qu'ils " s'expriment" dans un relatif bourdonnement d'abeilles. cqfd

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.

Rabelais
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes de bavardages : impressions des élèves

Message par fabienne7564 le Mer 25 Nov 2015 - 20:51

@Rabelais a écrit:Face à l'injonction paradoxale en français au Collège de travailler l'oral , de les faire participer , débattre et en même temps de créer des conditions propices aux apprentissages ( bah...le silence, en fait) , notre métier se complique , effectivement.
Deux solutions:
- choisir en début d'année de placer le silence comme base sous peine d'avoir effectivement une classe peu réactive , de devoir interroger à mains levées ( perte de temps absolue,il va falloir  réduire le nombre de chapitres dans l'année) et de laisser dormir et s'enfoncer les élèves les plus réfractaires MAIS aussi de permettre à la plupart de vraiment progresser et de leur apprendre à réfléchir .
- choisir d'être le chef d'orchestre de toutes ces idées foisonnantes , utiles ou agaçantes , tolérer un bruit de fond qui souvent empêche de vraiment travailler et parfois permet au contraire de faire avancer le cours et d'en récupérer quelques uns.
MAIS prévoir un bon discours démagogique en conseil de classe pour moucher d'avance les délégués ( l'oral est important, il faut ne pas brider la parole et laisser émerger le savoir bla-bla-bla).
Car en effet, ce sont les bons élèves ( souvent délégués ) qui pâtissent le plus du second choix .

Je viens de tester les deux , sur deux classes différentes :
- les bons élèves souffrent de la seconde mais progressent quand même, moins vite que dans le silence.
- les élèves les plus faibles n'ont pas plus avancé , peu importe le choix. Sad  ( c'est regrettable mais il faut l'admettre, parfois....)
- les élèves moyens mais forts en gueule ont  progressé dans le second cas et ont stagné dans le premier.
- les élèves discrets ont totalement régressé dans ce second cas et progressent lentement mais sûrement  dans le premier.
- Le prof, votre dévoué, commence à en avoir super marre du second choix et est bien content d'avoir une classe lente, molle, mais totalement au travail , ça le repose de la pédagogie ludique.
L'an prochain, ce sera silence absolu, puis lorsqu'il sera obtenu, je relâcherai les rennes pour qu'ils " s'expriment" dans un relatif bourdonnement d'abeilles. cqfd
Excellente synthèse... Smile

fabienne7564
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes de bavardages : impressions des élèves

Message par Caspar Goodwood le Mer 25 Nov 2015 - 20:56

Même chose en LV où les élèves se retrouvent face à la même injonction contradictoire: parlez/ non, ne parlez pas, sans compter le travail oral en binômes ou en groupes qui engendre forcément du bruit.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes de bavardages : impressions des élèves

Message par Sei le Mer 25 Nov 2015 - 21:20

@Rabelais a écrit:

je relâcherai les rennes

LIBERTÉ ! cheers

Spoiler:


Dernière édition par Sei le Mer 25 Nov 2015 - 21:32, édité 1 fois

Sei
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes de bavardages : impressions des élèves

Message par simone43 le Mer 25 Nov 2015 - 21:29

Je ne suis pas d'accord avec l'idée selon laquelle une classe silencieuse serait une classe molle et qui ne participerait pas. J'ai des classes silencieuses et ce n'est que comme ça que je peux faire de l'oral avec les élèves, leur apprendre à s'écouter les uns les autres pour éviter les répétitions et pour pouvoir construire quelque chose et avancer.

_________________
" Son rêve de créer une vie nouvelle,  à partir de rien,  en toute indépendance,  n'avait été que cela,  un rêve. " Freedom,  J. Franzen

simone43
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes de bavardages : impressions des élèves

Message par Caspar Goodwood le Mer 25 Nov 2015 - 21:55

Différence entre le collège et le lycée: il y a certes des bavardages au lycée, mais si on donne un travail écrit bien précis, tout le monde s'y met plus ou moins et on entend une mouche voler...ça me repose (j'ai des classes plutôt calmes cette année, et encore une fois il y a quand même des bavardages pendant les moments de flottement ou si on fait de l'oral...).

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes de bavardages : impressions des élèves

Message par Albert Jarl le Mer 25 Nov 2015 - 21:57

@simone43 a écrit:Je ne suis pas d'accord avec l'idée selon laquelle une classe silencieuse serait une classe molle et qui ne participerait pas. J'ai des classes silencieuses et ce n'est que comme ça que je peux faire de l'oral avec les élèves,  leur apprendre à s'écouter les uns les autres pour éviter les répétitions et pour pouvoir construire quelque chose et avancer.

Je suis d'accord. Le silence permet tout. Et avec le silence comme base de départ, on peut emmener les élèves n'importe où. J'ai par exemple travaillé l'oral du bac avec des première STL cette semaine. Ce fut une séance géniale. Si je n'avais pas posé le silence comme postulat de départ (avec la classe et depuis le début de l'année), cette séance si profitable pour eux eut été impossible.

_________________
Si vis pacem, para bellum

Albert Jarl
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes de bavardages : impressions des élèves

Message par Fesseur Pro le Mer 25 Nov 2015 - 22:04

@vivi1982 a écrit: Par ailleurs, je n'aime pas les classes 100% silencieuses (si tant est que ça existe), qui ne réagissent pas.
J'avoue ne pas comprendre.
Comment travailler autrement que dans le silence ?
( sauf de temps en temps travail discret en groupe bien sûr )
Si ce n'est pas silencieux, c'est que ça bavarde, donc que ça ne suit pas, donc que ça ne travaille pas.
Non ?

_________________
Pourvu que ça dure... professeur

Fesseur Pro
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes de bavardages : impressions des élèves

Message par Fesseur Pro le Mer 25 Nov 2015 - 22:07

Cripure a écrit:Je ne sais pas si ça vous aidera, mais les nouveaux secondes, quand on les interroge sur leur entrée au lycée, sont très nombreux à dire qu'ils apprécient de ne plus travailler dans le bruit.
Botchan a écrit:Différence entre le collège et le lycée: il y a certes des bavardages au lycée, mais si on donne un travail écrit bien précis, tout le monde s'y met plus ou moins et on entend une mouche voler...
Merci de ne pas laisser croire que dans tous les collèges c'est le bronx.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur

Fesseur Pro
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes de bavardages : impressions des élèves

Message par Thalia de G le Mer 25 Nov 2015 - 22:22

@Fesseur Pro a écrit:
Cripure a écrit:Je ne sais pas si ça vous aidera, mais les nouveaux secondes, quand on les interroge sur leur entrée au lycée, sont très nombreux à dire qu'ils apprécient de ne plus travailler dans le bruit.
Botchan a écrit:Différence entre le collège et le lycée: il y a certes des bavardages au lycée, mais si on donne un travail écrit bien précis, tout le monde s'y met plus ou moins et on entend une mouche voler...
Merci de ne pas laisser croire que dans tous les collèges c'est le bronx.
Tout à fait. Chez moi nous sommes nombreux à travailler porte ouverte.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes de bavardages : impressions des élèves

Message par Rabelais le Mer 25 Nov 2015 - 22:28

Botchan a écrit:Différence entre le collège et le lycée: il y a certes des bavardages au lycée, mais si on donne un travail écrit bien précis, tout le monde s'y met plus ou moins et on entend une mouche voler...ça me repose (j'ai des classes plutôt calmes cette année, et encore une fois il y a quand même des bavardages pendant les moments de flottement ou si on fait de l'oral...).

Même sentiment.

Rabelais
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes de bavardages : impressions des élèves

Message par Rabelais le Mer 25 Nov 2015 - 22:33

@simone43 a écrit:Je ne suis pas d'accord avec l'idée selon laquelle une classe silencieuse serait une classe molle et qui ne participerait pas. J'ai des classes silencieuses et ce n'est que comme ça que je peux faire de l'oral avec les élèves,  leur apprendre à s'écouter les uns les autres pour éviter les répétitions et pour pouvoir construire quelque chose et avancer.

C'est bien de cette troisième solution dont il est question: leur apprendre les bases du silence et de l'écoute pour ensuite pouvoir parfaitement maîtriser leurs prises de parole et assurer la richesse de leurs échanges.
Mais avant d'arriver à cette étape, dans mon collège , j'aurai effectivement l'impression d'une réactivité moindre ( ce qui n'est pas grave du tout, bien sûr, le temps de leur faire passer l'habitude de parler à tort et à travers sans y être invités ) par rapport au dynamisme épuisant de la classe "Y".

Rabelais
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes de bavardages : impressions des élèves

Message par Fesseur Pro le Mer 25 Nov 2015 - 22:39

L'apprentissage de la prise de parole en y étant autorisé, de l'écoute de l'autre, du silence en classe me semblait se faire au primaire.
A vous lire les collègues de lycée, c'est le rôle maintenant ( et non validé d'après vous ) du collège.
On recule, on recule.

Vivement la réforme !

_________________
Pourvu que ça dure... professeur

Fesseur Pro
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes de bavardages : impressions des élèves

Message par klaus2 le Mer 25 Nov 2015 - 22:46

Les bavardages, c'est une affaire d'autorité personnelle : on s'impose ou pas. Tant pis si on leur fait peur, le but c'est le silence et l'écoute. Et c'est bien si on massacre quelques bavards. Vous les mettez à la porte. On n'a pas le droit ? qui va dire ça ? qui va vous le reprocher ? le CdE ? et alors ? L'essentiel, c'est que le silence et l'ordre règne dans la classe. Imposez-vous, cela vous évitera des états d'âme ici — où vous n'aurez pas de solution.

_________________
"Il en coûte peu de prescrire l'impossible quand on se dispense de le pratiquer" (J.J. Rousseau, Confessions, Livre huitième)

klaus2
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes de bavardages : impressions des élèves

Message par Rabelais le Mer 25 Nov 2015 - 22:48

@Fesseur Pro a écrit:L'apprentissage de la prise de parole en y étant autorisé, de l'écoute de l'autre, du silence en classe me semblait se faire au primaire.
A vous lire les collègues de lycée, c'est le rôle maintenant ( et non validé d'après vous ) du collège.
On recule, on recule.

Vivement la réforme !

Hélas ...je ne crois pas vraiment que ce soit notre rôle , ça aurait dû être fait depuis longtemps.
Mais ce n'est absolument pas le cas dans mon College. Les collègues en charge des sixièmes s'arrachent les cheveux, c'est tout juste si les élèves tiennent assis dix minutes. affraid
Eh oui, les problèmes auxquels font face les profs du collège s'accentuent et affectent à présent aussi les lycées. Mon ex-collègue CPE du Lycee est catastrophée.

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.

Rabelais
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes de bavardages : impressions des élèves

Message par vivi1982 le Mer 25 Nov 2015 - 23:04

@Fesseur Pro a écrit:
@vivi1982 a écrit: Par ailleurs, je n'aime pas les classes 100% silencieuses (si tant est que ça existe), qui ne réagissent pas.
J'avoue ne pas comprendre.
Comment travailler autrement que dans le silence ?
( sauf de temps en temps travail discret en groupe bien sûr )
Si ce n'est pas silencieux, c'est que ça bavarde, donc que ça ne suit pas, donc que ça ne travaille pas.
Non ?

J'entends par là une classe qui ne réagit à rien qui ne participe pas, qui n'échange pas en travaux de groupes. C'est le cas d'une classe de 3ème (que je n'ai pas) et mes collègues n'en peuvent plus de cette classe.
Il me semble normal quand même qu'ils échangent en travaux de groupes.
Certes je ne nie pas qu'il y ait parfois des bavardages (notamment pendant un changement d'activité), mais ce que je ne comprends pas, c'est que dans la mesure où tous les collègues font ce constat, les élèves ne le constatent que dans deux matières. D'ailleurs au cas par cas le bavardage a souvent été noté dans le bilan du PP.

vivi1982
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum