Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
kamasolou
Habitué du forum

Re: La condescendance pyramidale

par kamasolou le Mer 23 Déc 2015 - 11:36
affraid  Je trouve cet article complètement puant et je n'ai pas du tout cette vision du métier ! Ni dans mon collège, ni dans mon "groupe d'amis" constitué essentiellement de certifiés, d'agrégés (exerçant en collège, lycée pro, lycée général, IUT), de PE, d'ingénieurs et d'intermittents du spectacle. Personne ne se sent "inférieur" ni "supérieur" (heureusement, sinon paye ton groupe d'amis !).
Je n'ai pourtant pas l'impression de vivre chez les bisounours. heu
avatar
Laura Ingalls
Niveau 7

Re: La condescendance pyramidale

par Laura Ingalls le Mer 23 Déc 2015 - 13:15
@kamasolou a écrit:affraid  Je trouve cet article complètement puant et je n'ai pas du tout cette vision du métier ! Ni dans mon collège, ni dans mon "groupe d'amis" constitué essentiellement de certifiés, d'agrégés (exerçant en collège, lycée pro, lycée général, IUT), de PE, d'ingénieurs et d'intermittents du spectacle. Personne ne se sent "inférieur" ni "supérieur" (heureusement, sinon paye ton groupe d'amis !).
Je n'ai pourtant pas l'impression de vivre chez les bisounours. heu


Et bien, je pense que beaucoup de personnes se retrouveront au moins en partie dans cet article, et elles ne sont pas puantes pour autant ... Tant mieux pour toi si tu n'as jamais connu ça dans ton milieu professionnel. Quand au cercle amical, je ne vois pas le rapport, ce n'est pas de ça dont on parle.
avatar
Laura Ingalls
Niveau 7

Re: La condescendance pyramidale

par Laura Ingalls le Mer 23 Déc 2015 - 13:18
@Orlanda a écrit:Oui, enfin, ce constat, des générations de moralistes l'ont fait avant l'auteur de cet article, et à l'échelle humaine encore...

Après si on ne parle sur ce forum que de choses totalement inédites, il va falloir supprimer un sacré nombre de posts.
avatar
Provence
Bon génie

Re: La condescendance pyramidale

par Provence le Mer 23 Déc 2015 - 14:04
@Volubilys a écrit:
Je comprends mieux pourquoi alors que vous n'avez pas bougé contre la réforme des rythmes scolaires, vous vous plaignez que le primaire n'ait pas plus bougé pour le collège.

Qui est "vous"? heu
Nous sommes vos inférieurs, nous n'avons qu'à vous obéir.
avatar
Provence
Bon génie

Re: La condescendance pyramidale

par Provence le Mer 23 Déc 2015 - 14:20
Prenons le critère du niveau d’enseignement. Quoi de commun entre un instit de maternelle et un prof de fac, au fond ? Primaire, secondaire, supérieur, encore divisibles en maternelle, élémentaire, collège, lycée, fac, prépa, grandes écoles, etc : des profs, partout, mais qui jamais ne se croisent, qui ne savent pas grand-chose les uns des autres – et d’autant moins qu’ils sont éloignés sur le spectre scolaire – et qui pour tout dire, se foutent royalement de leurs congénères.
Comme dans n'importe quelle branche, non?


Les profs qui enseignent en post-bac sont bien contents d’enseigner à ce niveau, ils ont affaire à des esprits plus évolués et n’ont pas à subir des classes qui n’ont pas choisi d’être devant eux, au contraire de leurs étudiants.
Il suffit de lire les commentaires sur les classes de BTS...

Ils ne changeraient pour rien leur place avec les profs de secondaire, ils ont souvent tout fait pour ne pas les rejoindre et se distinguent d’eux par le fait qu’ils sont agrégés et docteurs, d’ailleurs ils consacrent une partie non négligeable de leur temps à la recherche et publient, de loin en loin.
Est-ce vraiment le cas?

Dans le secondaire, les agrégés forment une caste supérieure à celle des certifiés, d’ailleurs ils touchent plus et enseignent moins, c’est sans doute qu’il y a une raison, ils ont bien mérité ce statut distinctif, l’AGREG est autrement plus difficile que le CAPES, c'est bien connu.
Qu'est-ce qui dérange le rédacteur de cet article?

Toutefois parmi eux, les profs de prépa sont les plus forts, incontestablement au-dessus du lot.
Disons que n'importe qui ne pourrait pas enseigner en prépa.

En-dessous, il faut sortir du rang les profs qui ont les Terminale S, ce sont les meilleures classes, on les réserve aux meilleurs profs, forcément.
L'auteur est-il bien informé?

Les profs de collège sont de niveau inférieur, ce sont seulement des certifiés, rares sont les agrégés qui s’abaissent ici.
Non, pas très informé...

Cependant plus on a de classes de 3ème ou de 4ème, mieux on se porte et mieux on est vu.
Pas que je sache.

Les instits de maternelle, justement, sont bel et bien tout en bas de l’échelle : bien des profs ont ri en entendant Darcos les accuser de changer les couches – au fond, c’est un peu ça, quand même, non ?
Qui a ri? heu

le prof de collège constate que les 6ème ne savent plus lire ni écrire, à peine compter
Il constate surtout qu'il y a des écoles qui tiennent la route et d'autres, non.

dans l’imaginaire collectif, il est plus facile de s’occuper de petits que de grands, les petits sont moins pénibles et moins difficiles à gérer que les plus grands
Je ne suis pas sûre que, dans l'imaginaire collectif, s'occuper d'un adolescent soit plus reposant que de s'occuper d'un enfant. j'ai l'impression que l'univers collectif de l'auteur lui est assez personnel.

D’autre part, débarrassé de ses préjugés, chacun a sans doute beaucoup à apprendre des niveaux scolaires précédents
Allez, hop, c'est Noël! Un peu de tarte à la crème.

la bienveillance de l’évaluation au primaire, le rapport privilégié aux élèves et aux parents, la place accordée à la durée et à la reprise, peuvent être source d’inspiration pour les profs de secondaire ;

Non merci.

les profs de collège qui parviennent à captiver un public qui est probablement le plus difficile qui soit (hormones oblige) méritent qu’on se penche sur leurs méthodes, et ainsi de suite.
C'est sûr qu'on captive des 6e comme des lycéens...

Chaque enseignant nourrirait sa pratique de celle du collègue et mettrait son enseignement en perspective, chaque niveau de classe s’en trouverait renforcé, enrichi de ce qui a marché précédemment. C’est toute la scolarité qui gagnerait en cohérence, une corporation entière qui gagnerait en cohésion.
Amen.

Je trouve cet article très mièvre et plein de préjugés.
avatar
sebiseb
Niveau 9

Re: La condescendance pyramidale

par sebiseb le Mer 23 Déc 2015 - 14:28
@Volubilys a écrit:Et ça ne gène personne que la hiérarchie dont parle l'article soit non pas l'inspection, mais la chronologie de la scolarité des enfants?
Moi ce classement me chagrine, en CM2 je ne me sentais pas supérieur au CP ni à la maternelle. Je ne suis pas en dessous de vous, je passe seulement avant vous dans la scolarité de vos élèves...
Dans vos commentaires, il ressort que vous considérez cette pyramide comme allant de soi. 😢
Je comprends mieux pourquoi alors que vous n'avez pas bougé contre la réforme des rythmes scolaires, vous vous plaignez que le primaire n'ait pas plus bougé pour le collège. Nous sommes vos inférieurs, nous n'avons qu'à vous obéir.
L'article fait le constat de cette triste réalité. Ils ont d'ailleurs oublié d'y inclure les PLP - parfois issu du monde de l'entreprise "vade retro satanas". Quand à vouloir nous faire travailler ensemble (même rémunérer) il ne faut même pas y compter pour la plupart ...

_________________
sebiseb ...pour une école "vraiment" libre !
avatar
Caspar
Bon génie

Re: La condescendance pyramidale

par Caspar le Mer 23 Déc 2015 - 14:34
[quote="sebiseb"]
@Volubilys a écrit:Et ça ne gène personne que la hiérarchie dont parle l'article soit non pas l'inspection, mais la chronologie de la scolarité des enfants?
Moi ce classement me chagrine, en CM2 je ne me sentais pas supérieur au CP ni à la maternelle. Je ne suis pas en dessous de vous, je passe seulement avant vous dans la scolarité de vos élèves...
Dans vos commentaires, il ressort que vous considérez cette pyramide comme allant de soi. 😢
Je comprends mieux pourquoi alors que vous n'avez pas bougé contre la réforme des rythmes scolaires, vous vous plaignez que le primaire n'ait pas plus bougé pour le collège. Nous sommes vos inférieurs, nous n'avons qu'à vous obéir.
L'article fait le constat de cette triste réalité. Ils ont d'ailleurs oublié d'y inclure les PLP - parfois issu du monde de l'entreprise "vade retro satanas". Quand à vouloir nous faire travailler ensemble (même rémunérer) il ne faut même pas y compter pour la plupart ...[/quote]

Mais comment faire concrètement? Nous sommes déjà bien occupés par nos classes et nos préparations. Je pense qu'avoir travaillé ailleurs que dans l'EN est plutôt un atout dont il faut être fier.

Je travaille dans une cité scolaire où PLC et PLP se mélangent parfois dans la même salle des profs affraid ; une de mes collègues, brillante angliciste, est même mariée à un prof d'atelier. :shock: Razz
avatar
Laura Ingalls
Niveau 7

Re: La condescendance pyramidale

par Laura Ingalls le Mer 23 Déc 2015 - 14:44
On peut bien entendu ne pas être d'accord avec l'auteur, mais juger son article "puant", "mièvre"  :shock: Merci de nous avoir donné en direct des exemples de cette fameuse condescendance ...
avatar
Provence
Bon génie

Re: La condescendance pyramidale

par Provence le Mer 23 Déc 2015 - 14:57
@Laura Ingalls a écrit:On peut bien entendu ne pas être d'accord avec l'auteur, mais juger son article "puant", "mièvre"  :shock: Merci de nous avoir donné en direct des exemples de cette fameuse condescendance ...
On peut parfaitement juger un article mièvre et je ne vois pas ce qui l'interdirait. Si tu ne voulais pas de commentaires, il ne fallait pas mettre ce machin en ligne.

Je ne suis pas sûre qu'il y ait cette condescendance dont il est question ici. En revanche, j'en arrive à me demander si certains ne souffrent pas d'un complexe d'infériorité...
avatar
Sphinx
Modérateur

Re: La condescendance pyramidale

par Sphinx le Mer 23 Déc 2015 - 15:43
Je sais que je suis dans un collège plutôt sympa mais je n'ai jamais entendu d'exemples d'un tel discours. Pour mes collègues, collège et lycée c'est kif-kif - moins de discipline au lycée peut-être, mais copies bien plus longues, d'ailleurs si rejoindre le lycée n'est que le résultat d'une bonne mutation c'est bien qu'il ne faut pas de diplômes spéciaux pour y aller ; quant aux collègues du primaire, la réaction générale est plutôt veneration à la fois devant la charge de travail inimaginable et devant des compétences que nous n'imaginons pas. Surtout pour les plus petits d'ailleurs : en ce qui me concerne, enseigner à des maternelles ou apprendre à lire à des petits CP, ça relève limite de la magie et je n'aurais pas la moindre idée du commencement de comment faire (et ne parlons pas des collègues dans les classes spécialisées...). Les collègues de fac ? Je parle régulièrement à d'austères professeurs, ils ont certes fait de longues études et sont super pointus dans leur domaine mais n'ont pas à gérer Kévin qui leur balance une table à la figure parce qu'il s'ennuie, et je vous garantis qu'ils s'en rendent bien compte...

Bref, pour exercer ce genre de condescendance, il faut être un imbécile. Et ça, comme dit plus haut, il y en a chez les profs comme partout, ni plus ni moins.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

avatar
Laura Ingalls
Niveau 7

Re: La condescendance pyramidale

par Laura Ingalls le Mer 23 Déc 2015 - 15:48
@Provence a écrit:
@Laura Ingalls a écrit:On peut bien entendu ne pas être d'accord avec l'auteur, mais juger son article "puant", "mièvre"  :shock: Merci de nous avoir donné en direct des exemples de cette fameuse condescendance ...
On peut parfaitement juger un article mièvre et je ne vois pas ce qui l'interdirait. Si tu ne voulais pas de commentaires, il ne fallait pas mettre ce machin en ligne.

Je ne suis pas sûre qu'il y ait cette condescendance dont il est question ici. En revanche, j'en arrive à me demander si certains ne souffrent pas d'un complexe d'infériorité...

Oh Provence, il ne faut pas te juger avec tant de sévérité. Je suis sûre que tu arriveras à dépasser ce complexe. fleurs2

Joyeux noël et merci d'avoir si bien contribué au débat Very Happy
Cath
Bon génie

Re: La condescendance pyramidale

par Cath le Mer 23 Déc 2015 - 16:14
Bon, tout le monde a compris que l'auteur ne donne pas forcément son point de vue mais celui qu'il estime majoritaire dans la profession...
Ceux qui subissent ces clichés les connaissent bien... (J'ai souvenir d'une discussion ici même où on m'a bien fait comprendre que les plp étaient des enseignants de seconde catégorie, de vieux étudiants montés en graine qui n'avaient pas été capables de mieux faire...) Mais quel intérêt y a-t-il à les recenser ainsi ?

Cath, enseignante en LP et donc titulaire d'un CAP d'histoire-géo et d'un BEP de lettres modernes (mais pas de diplômes universitaires, pour enseigner en LP, pensez donc, ce n'est pas nécessaire...)
avatar
Provence
Bon génie

Re: La condescendance pyramidale

par Provence le Mer 23 Déc 2015 - 17:20
@Laura Ingalls a écrit:

Oh Provence, il ne faut pas te juger avec tant de sévérité. Je suis sûre que tu arriveras à dépasser ce complexe.  fleurs2
Je ne parlais pas de moi et tu l'as très bien compris. Ce n'est pas par hasard que tu postes ce genre d'article.

Joyeux noël et merci d'avoir si bien contribué au débat Very Happy
Visiblement, pour toi, contribuer au débat, c'est être d'accord avec toi.
Cath
Bon génie

Re: La condescendance pyramidale

par Cath le Jeu 24 Déc 2015 - 12:09
Provence, c'est quoi cet avatar ? furieux File te changer, et vite !
avatar
Provence
Bon génie

Re: La condescendance pyramidale

par Provence le Jeu 24 Déc 2015 - 12:13
Ben quoi? Laughing
jésus
Habitué du forum

Re: La condescendance pyramidale

par jésus le Jeu 24 Déc 2015 - 12:20
Bon, ça me rappelle la salle des profs "cachés" spéciale agrégé dans un lycée...
Et j'ai bien senti en étant contractuel ( même durant un passage long) que je n'étais pas tout à fait de la famille.
Que je n'étais du "même" monde, quand j'ai vu la feuille de paye d'un collègue qui devait bien avoir quasi trois fois mon salaire...alors que le travail était identique...
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: La condescendance pyramidale

par User5899 le Jeu 24 Déc 2015 - 12:24
Mais mais mais... il me parait très bien ce fil pour ce soir, juste après l'apéro, quand on en aura marre de Papy FN ou de Mamy Sarko yesyes
thrasybule
Prophète

Re: La condescendance pyramidale

par thrasybule le Jeu 24 Déc 2015 - 12:26
Nous avons deux machines à café, l'une dernier cri pour les agrégés, l'autre qui fait du jus de chaussettes pour les petits certifiés. Quant aux vacataires, ils ont des tartines de rat. Cela me semble bien normal.

_________________
Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/
avatar
Osmie
Sage

Re: La condescendance pyramidale

par Osmie le Jeu 24 Déc 2015 - 12:30
@jésus a écrit:Bon, ça me rappelle la salle des profs "cachés" spéciale agrégé dans un lycée...
Et j'ai bien senti en étant contractuel  ( même durant un passage long) que je n'étais pas tout à fait de la famille.
Que je n'étais du "même" monde, quand j'ai vu la feuille de paye d'un collègue qui devait bien avoir quasi trois fois mon salaire...alors que le travail était identique...

Sans être contractuelle, je me sens souvent d'une famille différente de celle de collègues qui rêvent d'EPI en barrette, de socle, de bienveillance outrée dans les corrections, et de réunions trans ou interdisciplinaires à gogo.
jésus
Habitué du forum

Re: La condescendance pyramidale

par jésus le Jeu 24 Déc 2015 - 13:17
@thrasybule a écrit:Nous avons deux machines à café, l'une dernier cri pour les agrégés, l'autre qui fait du jus de chaussettes pour les petits certifiés. Quant aux vacataires, ils ont des tartines de rat. Cela me semble bien normal.

tu forces le trait de ce que j'ai dit mais c'est rigoureusement exact...

Dans un lycée, il y avait une immense salle des profs flambant neuve, éco-construction etc...mais les profs allaient toujours dans des salles de prof anciennes, par "affinité"...quand j'ai voulu voir mon collègue prof de philo à une recré...j'ai compris le truc. Même chose pour mon frangin qui y a enseigné deux ans plus tard...salle avec nespresso, quand effectivement à la place en salle des profs, une machine à café assez infâme...
Pas un mot du collègue pour me dire a minima " viens , on a notre salle"...
Au final, les agrégés, les certifiés, les profs de matière plus technique , prof d'esp avaient chacun leur salle...
avatar
Sylvain de Saint-Sylvain
Érudit

Re: La condescendance pyramidale

par Sylvain de Saint-Sylvain le Jeu 24 Déc 2015 - 13:44
L'auteur a oublié la hiérarchie des disciplines, je crois. A propos, quelle est-elle officiellement ? Écoulement du mépris de la philosophie à l'EPS ?

_________________
Les moyens sont le contraire des procédés; se borner à obtenir une perfection formelle déjà créée, c’est se donner pour but le jeu de moyens déjà établis et connus. Ce n’est ni un noble effort à tenter ni un but élevé à atteindre. (Reverdy, "Certains avantages d'être seul")
jésus
Habitué du forum

Re: La condescendance pyramidale

par jésus le Jeu 24 Déc 2015 - 13:47
ouais, je crois pas du tout que la philo soit en haut de la hiérarchie dans les établissements...
avatar
Sylvain de Saint-Sylvain
Érudit

Re: La condescendance pyramidale

par Sylvain de Saint-Sylvain le Jeu 24 Déc 2015 - 13:49
Je confesse une admiration toute spéciale pour les profs de philo Embarassed mais elle n'est peut-être pas partagée.

Bon, je suppose qu'au sommet on retrouve les mathématiques.

_________________
Les moyens sont le contraire des procédés; se borner à obtenir une perfection formelle déjà créée, c’est se donner pour but le jeu de moyens déjà établis et connus. Ce n’est ni un noble effort à tenter ni un but élevé à atteindre. (Reverdy, "Certains avantages d'être seul")
thrasybule
Prophète

Re: La condescendance pyramidale

par thrasybule le Jeu 24 Déc 2015 - 13:49
En tant que professeur de langues anciennes, je les toise avec le dernier mépris et leur crache parfois à la figure: rappelons à chacun où est sa place.

_________________
Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/
jésus
Habitué du forum

Re: La condescendance pyramidale

par jésus le Jeu 24 Déc 2015 - 13:50
@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:Je confesse une admiration toute spéciale pour les profs de philo  Embarassed mais elle n'est peut-être pas partagée.

Bon, je suppose qu'au sommet on retrouve les mathématiques.

c'est devenu ça...je confirme
avatar
Sylvain de Saint-Sylvain
Érudit

Re: La condescendance pyramidale

par Sylvain de Saint-Sylvain le Jeu 24 Déc 2015 - 13:52
@thrasybule a écrit:En tant que professeur de langues anciennes, je les toise avec le dernier mépris et leur crache parfois à la figure: rappelons à chacun où est sa place.

Désolé, mais pour moi tu es un professeur de clavecin. C'tout.

_________________
Les moyens sont le contraire des procédés; se borner à obtenir une perfection formelle déjà créée, c’est se donner pour but le jeu de moyens déjà établis et connus. Ce n’est ni un noble effort à tenter ni un but élevé à atteindre. (Reverdy, "Certains avantages d'être seul")
Contenu sponsorisé

Re: La condescendance pyramidale

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum