F. Dubet : "Au quotidien, on croise très peu d’ingénieurs « non aptes »" alors que des professeurs...

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: F. Dubet : "Au quotidien, on croise très peu d’ingénieurs « non aptes »" alors que des professeurs...

Message par Voltaire le Sam 20 Fév 2016 - 8:44

Le recrutement de type Ecole Normale, ainsi que les IPES, voire les ENS, permettait d'attirer et de promouvoir les "étudiants pauvres" : les études étaient payées (contre une obligation de quelques années de service dans l'EN). 5 ans d'étude après le bac aboutissent au même niveau (en théorie) mais constituent un redoutable critère social (c'est que ça coûte, cinq ans d'étude dans le supérieur !). Et donc, en douce, on a modifié le profil sociologique des enseignants. Par ailleurs, enseignant, c'est aussi un métier "pratique" : avant (pour ne pas dire autrefois), un futur enseignant passait beaucoup d'heures en observation puis en pratique dans la classe de son tuteur avant d'être lâché tout seul dans le grand bain (la cage aux fauves ?). Et la formation dispensée dans les écoles normales d'instituteurs (trices) ne peut se comparer à rien d'actuel du point de vue de la qualité pédagogique et de la polyvalence culturelle.


Dernière édition par Voltaire le Sam 20 Fév 2016 - 8:46, édité 2 fois (Raison : orthographe)

Voltaire
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: F. Dubet : "Au quotidien, on croise très peu d’ingénieurs « non aptes »" alors que des professeurs...

Message par Spinoza1670 le Mar 23 Fév 2016 - 14:31

@Voltaire a écrit:Le recrutement de type Ecole Normale, ainsi que les IPES, voire les ENS, permettait d'attirer et de promouvoir les "étudiants pauvres" : les études étaient payées (contre une obligation de quelques années de service dans l'EN). 5 ans d'étude après le bac aboutissent au même niveau (en théorie) mais constituent un redoutable critère social (c'est que ça coûte, cinq ans d'étude dans le supérieur !). Et donc, en douce, on a modifié le profil sociologique des enseignants. Par ailleurs, enseignant, c'est aussi un métier "pratique" : avant (pour ne pas dire autrefois), un futur enseignant passait beaucoup d'heures en observation puis en pratique dans la classe de son tuteur avant d'être lâché tout seul dans le grand bain (la cage aux fauves ?). Et la formation dispensée dans les écoles normales d'instituteurs (trices) ne peut se comparer à rien d'actuel du point de vue de la qualité pédagogique et de la polyvalence culturelle.
Je voudrais rebondir sur ce que tu dis.

bounce

Voilà.  pingouin

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: F. Dubet : "Au quotidien, on croise très peu d’ingénieurs « non aptes »" alors que des professeurs...

Message par Spinoza1670 le Mar 23 Fév 2016 - 14:39


_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: F. Dubet : "Au quotidien, on croise très peu d’ingénieurs « non aptes »" alors que des professeurs...

Message par Le grincheux le Mar 23 Fév 2016 - 15:31

@frdm a écrit:Il est complètement c?n ! Bien sûr qu'il existe des ingénieurs brillants mais aussi des andouilles incompétentes, pareil pour les infirmières ou les médecins. C'est marrant ça, il énonce un postulat complètement infondé puis il déroule tranquillement son blabla : fumiste prétentieux !
J'ajouterai même qu'il y a plus d'andouilles incompétentes parmi les ingénieurs que de types brillants... Les andouilles incompétentes, on les colle en ingénieurs d'affaire ou en suivi de projet... Avec le résultat que l'on sait, mais c'est encore là qu'ils font le moins de dégâts.

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: F. Dubet : "Au quotidien, on croise très peu d’ingénieurs « non aptes »" alors que des professeurs...

Message par JPhMM le Mar 23 Fév 2016 - 15:39

F. Dubet : "Au quotidien, on croise très peu d’ingénieurs « non aptes »" alors que des professeurs...
Replaçons dans le contexte.
M. Dubet est professeur. Dès lors, le nombre de professeurs qu'il croise dans son quotidien est très supérieur au nombre d'ingénieurs qu'il croise, de façon presque-sûre.
Ainsi, s'il dit "Au quotidien, on croise très peu d'ingénieurs alors que des professeurs...", le "on" le désigne, bien sûr (entendu qu'il ne sait pas qui monsieur lambda croise).
Supposons que le pourcentage de non aptes chez les ingénieurs soit égal à celui chez les professeurs, alors sa phrase est tout à fait correcte, presque-sûrement.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: F. Dubet : "Au quotidien, on croise très peu d’ingénieurs « non aptes »" alors que des professeurs...

Message par e-Wanderer le Mar 23 Fév 2016 - 15:44

Et comme la probabilité est assez grande qu'il croise beaucoup de sociologues…

e-Wanderer
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: F. Dubet : "Au quotidien, on croise très peu d’ingénieurs « non aptes »" alors que des professeurs...

Message par JPhMM le Mar 23 Fév 2016 - 15:49

@e-Wanderer a écrit:Et comme la probabilité est assez grande qu'il croise beaucoup de sociologues…
Voilà.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: F. Dubet : "Au quotidien, on croise très peu d’ingénieurs « non aptes »" alors que des professeurs...

Message par amalricu le Mar 23 Aoû 2016 - 13:02

@PabloPE a écrit:Quant aux ingénieurs pour en avoir pas mal dans mon entourage on trouve de tout, comme dans l'enseignement

Les catastrophes industrielles n'existent pas, c'est sur...

amalricu
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: F. Dubet : "Au quotidien, on croise très peu d’ingénieurs « non aptes »" alors que des professeurs...

Message par Daphné le Mar 23 Aoû 2016 - 13:07

En fait cette phrase est une vraie critique aux membres des jurys de concours............ suivez mon regard

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum