Le Deal du moment : -49%
Roborock S5 max
Voir le deal
274 €

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Vautrin84
Niveau 9

Réforme du lycée : aménagements - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée : aménagements

par Vautrin84 Mer 8 Jan 2020 - 12:55
@Poupoutch a écrit:Sans compter le flou total qui entouré la spé Humanités : deux pauvres sujets zéro sans pistes de correction et aucune indication sur les attendus de l'épreuve ou sa méthodologie, des formations académiques qui sont de vrais scandales, un manque d'informations criant sur ce que l'on dit aux eleves.

Tu as des propositions de corrigé des annales zéro et autres pour la SPÉ humanités sur Eduscol
avatar
floisa
Niveau 9

Réforme du lycée : aménagements - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée : aménagements

par floisa Mer 8 Jan 2020 - 17:19
@Lord Steven a écrit:
Et pourtant... j'ignore si c'est l'effet nouveauté mais je pense que les élèves aiment vraiment ce qu'on fait en LLCE, les élèves n'aiment pas lire la presse, ça les gave - et ce n'est pas moi qui les en blâmerais.

C'est ce que je constate aussi. Après des premières semaines où le choc fut un peu rude, je constate leur plaisir - au moins pour certains d'entre eux - et surtout leur capacité visiblement grandissante à repérer des liens entre différents textes étudiés, variations, références etc. Ils ont l'air contents de se rendre compte de quoi ils deviennent capables, en plus. Et cerise sur le gâteau, certains ont bien pigé le principe de l'exercice de synthèse type bac même si ce n'est pas parfait. Le volume horaire y est sans doute pour beaucoup aussi.
Bref, grande frustration à l'idée que tout ce travail de préparation pour essayer de monter une progression qui ait du sens soit inutilisable au bout d'un an. Quel mépris!
Moonchild
Moonchild
Sage

Réforme du lycée : aménagements - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée : aménagements

par Moonchild Mer 8 Jan 2020 - 19:24
@Prezbo a écrit:
@BR a écrit:
Vous réagissez comme si la proposition de faire des groupes de compétences était une proposition sérieuse. Vaste blague : le Ministre se défausse du problème sur les chefs d'établissement en leur rajoutant une éventuelle contrainte supplémentaire dans la constitution des groupes de Spécialité.

Je ne pense pas que créer une Spécialité Math Light soit une réponse appropriée. La réforme a dynamité les filières, il convient de l'accepter. Avec la réforme, la distinction Maths de S / Maths de ES n'a plus aucune pertinence et il me semble ridicule de proposer une Spécialité Maths pour les Nuls.

Que la proposition soit juste une manière de se dédouaner, je suis bien d'accord. Pour le reste, il reste une réalité forte : ni le programme de maths unique en première, ni le dynamitage complet des filières ne sont complètement viables.

Si une spécialité maths light n'est pas créée, le plus problable est qu'on ira vers des triplettes plus ou moins fléchées ou fortement conseillées, type maths/physique/troisième spé ou maths/SES/troisièmes spé, avec reconstitution des classes selon les profils là où c'est possible.

Il était évident depuis le départ qu'avec cette réforme, la seule façon de limiter un peu la catastrophe en maths était de reconstituer autant que possible des classes à profil ; c'est loin de régler tous les problèmes, mais toute autre option est pire.

Quant à cette proposition de groupes de compétences, on peut craindre que certains CDE l'interprètent à leur sauce, par exemple :
- les groupes de compétences ne concerneraient que les heures dédoublées de groupes de spécialité et ce serait au prof de maths de constituer les groupes et de différencier leur contenus (en gros, pour les plus anciens ici, cela reconstituerait les "modules" de maths de la seconde des années 90) ;
- on mettrait tous les groupes de spé maths en barrettes et ensuite on répartirait les élèves selon leur niveau après un test d'évaluation (le genre d'idée qui pourrit l'emploi du temps de tout le monde).
Il ne faut jamais oublier que le pire est toujours possible.


@Prezbo a écrit:.
@BR a écrit:
A problème pédagogique, réponse pédagogique : si les élèves éprouvent des difficultés, que le Ministre ajoute 1 ou 2 heures de plus à la spécialité Maths et impose au minimum 1 heure de dédoublement à partir de 24 élèves pour surmonter cette difficulté pédagogique. Avec 5 heures (voire 6 heures) par semaines (dont 1 heure dédoublée garantie), il y a de quoi envisager le programme avec plus de sérénité.

Naturellement, avec une association de spécialistes complètement à côté de la plaque comme l'APMEP qui poursuit des licornes en proposant de rajouter des Maths dans le tronc commun, nous n'avons aucune chance d'obtenir de tels aménagements.

Une heure de plus par semaine, cela permet d'aborder le programme avec un peu plus de sérénité. Pas de régler le problème des élèves complètement largués, ni des groupes hétérogènes au point de regrouper l'élève qui vise une prépa scientifique prestigieuse et celui qui a des lacunes de calcul niveau troisème/quatrième.

Pour les dédoublements, je vais me faire lyncher par les collègues, mais je trouve que c'est un dispositif cher et peu efficace, dont le seul intérêt est de pouvoir utiliser les salles infos. Si on a un peu de marge, j'aime autant qu'on l'utilise à alléger les groupes.

Je suis parfaitement d'accord avec toi : une ou deux heures hebdomadaires supplémentaires permettraient de traiter décemment le programme avec la meilleure moitié de mes élèves ; mais pour l'autre moitié, il faudrait au moins doubler le volume horaire pour reprendre les notions de collège sans avoir aucune garantie de réussite (il est surtout probable qu'avec une telle dose hebdomadaire de maths, ils satureraient très vite). La multiplication des heures ne règle pas davantage le problème de l'hétérogénéité.

Je partage aussi ton avis sur les dédoublements, à un détail près : l'attitude des élèves et leur capacité de concentration.
Dans le fond, excepté les séances d'utilisation des calculatrices (quand on doit se transformer en mode d'emploi sur pattes) et les séances en salles info (je n'en fais jamais, pour moi ce ne sont pas des maths), il n'y a pas grand chose en maths qui en soi nécessiterait vraiment un effectif en demi-groupe pour être mieux expliqué donc, en théorie, les dédoublements me sembleraient inutiles. Mais en pratique, compte tenu de la population de mon lycée, ils deviennent parfois indispensables dans certaines classes pour diviser le nombre d'éléments perturbateurs (il est parfois arrivé que, avec l'aval de l'administration, certains collègues transforment deux heures en classe entière en une heure groupe 1 et une heure groupe 2 ; les élèves perdaient une heure de maths dans l'affaire, mais au final c'était moins inefficace que deux heures de bordel complet). Le plus inquiétant est que, chez nous, même dans des classes pas trop difficiles, des élèves corrects sont très sensibles à l'effet de masse et les bavardages explosent de façon exponentielle en fonction de l'effectif.
Bref, je ne vois pas de motif strictement pédagogique pour les dédoublements, mais il deviennent parfois une nécessité de gestion de classe.
TFS
TFS
Habitué du forum

Réforme du lycée : aménagements - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée : aménagements

par TFS Mer 8 Jan 2020 - 20:34
D'accord à fonds en ce qui concerne les dédoublements... mais sur quelle dotation ?
avatar
Badiste75
Habitué du forum

Réforme du lycée : aménagements - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée : aménagements

par Badiste75 Mer 8 Jan 2020 - 22:12
Moonchild tu ne vas jamais en salle info? Ça m’étonne de toi. Par exemple pour Python, il faut faire du débranché mais je pense qu’au moins en Seconde un peu de pratique de leur part est indispensable (une fois qu’on a fait pas mal de debranché). Première victoire pour moi : louanges de ma collègue de SNT, contente de voir des élèves, pas largués en Python!

Sinon pour les dédoublements je suis assez d’accord mais il y a quelque chose qui peut se gérer en demie-classe et pas en classe entière : le travail de groupe. Je ne le pratique pas énormément mais c’est une piste.
avatar
Bouboule
Doyen

Réforme du lycée : aménagements - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée : aménagements

par Bouboule Mer 8 Jan 2020 - 22:35
@Moonchild a écrit:

[...]
Je suis parfaitement d'accord avec toi : une ou deux heures hebdomadaires supplémentaires permettraient de traiter décemment le programme avec la meilleure moitié de mes élèves ; mais pour l'autre moitié, il faudrait au moins doubler le volume horaire pour reprendre les notions de collège sans avoir aucune garantie de réussite (il est surtout probable qu'avec une telle dose hebdomadaire de maths, ils satureraient très vite). La multiplication des heures ne règle pas davantage le problème de l'hétérogénéité.
[...]

En gros, il faudrait des heures pour essayer de faire faire aux élèves en classe le travail qu'ils ne veulent pas faire à la maison (et que nos générations faisaient)...
avatar
Ramanujan974
Fidèle du forum

Réforme du lycée : aménagements - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée : aménagements

par Ramanujan974 Jeu 9 Jan 2020 - 3:13
@Bouboule a écrit:
@Moonchild a écrit:

[...]
Je suis parfaitement d'accord avec toi : une ou deux heures hebdomadaires supplémentaires permettraient de traiter décemment le programme avec la meilleure moitié de mes élèves ; mais pour l'autre moitié, il faudrait au moins doubler le volume horaire pour reprendre les notions de collège sans avoir aucune garantie de réussite (il est surtout probable qu'avec une telle dose hebdomadaire de maths, ils satureraient très vite). La multiplication des heures ne règle pas davantage le problème de l'hétérogénéité.
[...]

En gros, il faudrait des heures pour essayer de faire faire aux élèves en classe le travail qu'ils ne veulent pas faire à la maison (et que nos générations faisaient)...

Et qu'ils n'ont pas fait les années précédentes !
Moonchild
Moonchild
Sage

Réforme du lycée : aménagements - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée : aménagements

par Moonchild Jeu 9 Jan 2020 - 6:32
@Badiste75 a écrit:Moonchild tu ne vas jamais en salle info? Ça m’étonne de toi. Par exemple pour Python, il faut faire du débranché mais je pense qu’au moins en Seconde un peu de pratique de leur part est indispensable (une fois qu’on a fait pas mal de debranché). Première victoire pour moi : louanges de ma collègue de SNT, contente de voir des élèves, pas largués en Python!

J'avais déjà annoncé la couleur dans les discussions autour des nouveaux programmes lorsqu'ils ont été publiés : comme ils sont trop lourds, il faut faire des choix et j'ai fait celui de placer Python au dernier plan parce que le temps qui y serait consacré serait de toute manière moins bien employé qu'à faire autre chose (c'est-à-dire des maths, des vraies, en sachant qu'il y en a déjà assez pour occuper beaucoup plus que le volume horaire qui m'est octroyé).
Dans le chapitre sur les suites, j'ai traité des algorithmes exactement comme avec l'ancien programme et je me suis contenté de rajouter une traduction en Python de chacun d'entre eux pour présenter la syntaxe avec instructions while et range (celle-ci, comme je m'y attendais, est une galère). Je ne vois pas ce que je pourrais faire de plus qui serait vraiment pertinent : je ne prétends pas faire de miracle en maths, mais sur les autres parties du programme, je peux parfois arriver à faire passer certaines notions lors d'une séance tandis que je suis convaincu que je n'aurais aucune efficacité en salle info, en partie à cause de mon incompétence dans le domaine et en partie en raison de la nature même de ces séances qui consistent pour l'essentiel à essayer de détecter les fautes de frappe des élèves et à résoudre certains bugs plus ou moins ésotériques. D'ailleurs, la lecture du fil récemment ouvert sur Python m'a fait découvrir que l'addition de 1.1 et de 0.1 pouvait donner 1.2000000000000002 et m'a conforté dans l'opinion qu'il fallait absolument éviter toute mise en application devant les élèves. De plus, les coquilles dans les programmes Python des documents d'accompagnement ainsi que celles qui auraient été détectées dans des sujets d'E3C de la filière techno montrent les limites concrètes des objectifs qu'on peut se fixer dans ce domaine.

Sinon, les louanges de ta collègue de SNT peuvent effectivement être considérées comme une petite victoire ; mais quand je vois à quel point les élèves - y compris ceux qui auraient du potentiel - sont largués en maths, je me dis que ma priorité n'est pas travailler pour le bénéfice d'une autre matière, qui plus est une qui n'existe qu'en classe de seconde. J'ai déjà du mal à comprendre à quoi sert cet enseignement de SNT (tout comme mes collègues à qui l'administration en a refilé un groupe) et si je devais y rechercher une logique, j'aurais tendance à dire que SNT devrait être l'occasion de familiariser les élèves avec Python pour qu'ils puissent l'utiliser dans d'autres disciplines plutôt que le contraire (mais de toute façon, je ne vois pas l'intérêt d'utiliser Python dans d'autres matières à ce niveau de formation).


@Badiste75 a écrit:Sinon pour les dédoublements je suis assez d’accord mais il y a quelque chose qui peut se gérer en demie-classe et pas en classe entière : le travail de groupe. Je ne le pratique pas énormément mais c’est une piste.

Certes, mais le travail de groupe je le pratique encore moins que "pas énormément", je peux même me glorifier d'avoir atteint à ce sujet le point d'équilibre stable de "pas du tout" ; cet argument me laisse donc de marbre.


@Ramanujan974 a écrit:
@Bouboule a écrit:
@Moonchild a écrit:

[...]
Je suis parfaitement d'accord avec toi : une ou deux heures hebdomadaires supplémentaires permettraient de traiter décemment le programme avec la meilleure moitié de mes élèves ; mais pour l'autre moitié, il faudrait au moins doubler le volume horaire pour reprendre les notions de collège sans avoir aucune garantie de réussite (il est surtout probable qu'avec une telle dose hebdomadaire de maths, ils satureraient très vite). La multiplication des heures ne règle pas davantage le problème de l'hétérogénéité.
[...]

En gros, il faudrait des heures pour essayer de faire faire aux élèves en classe le travail qu'ils ne veulent pas faire à la maison (et que nos générations faisaient)...

Et qu'ils n'ont pas fait les années précédentes !

En exclusivité du prochain Salon de L'Innovation Pédagogique (le S.L.I.P.), voici la photo de présentation du nouvel outil technologique qui va permettre de résoudre ce problème :
Spoiler:

Réforme du lycée : aménagements - Page 4 465px-Frankfurt_Motor_Show_2015_%28109%29
Laotzi
Laotzi
Érudit

Réforme du lycée : aménagements - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée : aménagements

par Laotzi Mer 16 Juin 2021 - 13:59
Ce matin, la commission éducation du Sénat a auditionné Mathiot, l'architecte de la réforme du lycée ainsi que le nouveau secrétaire général du SNPDEN. On peut en avoir quelques échos à partir de ce tweet par exemple :



Ce qu'il semble en ressortir : suppression des épreuves communes et contrôle continu intégral pour les 40 % du bac (les 60 % restants, c'est à dire GO, spés, EAF et philo ne bougent pas a priori, donc restent en épreuves terminales), revalorisation de la place des options dans les coefficients (4 %), diminution de l'offre de spécialité dans les établissements...

Je crois qu'on n'en a pas fini avec les pressions sur la notation dans les années à venir...

_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."
Catalunya
Catalunya
Expert

Réforme du lycée : aménagements - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée : aménagements

par Catalunya Mer 16 Juin 2021 - 15:37
Ceci dit, suppression des épreuves communes, je suis pour. Parce-que comme usine à gaz, ça se posait bien.
Laotzi
Laotzi
Érudit

Réforme du lycée : aménagements - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée : aménagements

par Laotzi Mer 16 Juin 2021 - 16:10
@Catalunya a écrit:Ceci dit, suppression des épreuves communes, je suis pour. Parce-que comme usine à gaz, ça se posait bien.

Ben oui, forcément, mais on comprend bien que c'était l'objectif initial : supprimer des épreuves terminales remplacées par des "épreuves communes" au sein d'une usine à gaz décourageant tout le monde et faisant finalement que la suppression pure et simple de toute épreuve devient acceptée par tous. C'est d'ailleurs bien ce que dit le secrétaire général du SNPDEN lorsqu'il affirme que les enseignants sont maintenant prêts à accepter le contrôle continu intégral à la place de ces épreuves communes.

_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."
TFS
TFS
Habitué du forum

Réforme du lycée : aménagements - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée : aménagements

par TFS Mer 16 Juin 2021 - 16:11
Et la spé abandonnée serait aussi en contrôle continu sans épreuve finale ?
Laotzi
Laotzi
Érudit

Réforme du lycée : aménagements - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée : aménagements

par Laotzi Mer 16 Juin 2021 - 16:23
Pour l'instant ce ne sont que des déclarations lors d'une audition parlementaire, on n'en sait pas plus.

_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."
uneodyssée
uneodyssée
Niveau 10

Réforme du lycée : aménagements - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée : aménagements

par uneodyssée Mer 16 Juin 2021 - 17:02
Cette suppression, c'était l'évidence même. Une aubaine ce covid. Et je dois dire que moi non plus je ne m'en plains pas.

Ce qui me chagrine davantage (et c'était tout aussi prévisible), c'est la diminution des choix de spécialités. On a déjà dû se battre pour garder les nôtres… En milieu rural ça va être un carnage. Déjà on a une élève qui a renoncé à une spé rare parce qu'elle n'est plus proposée dans le département, et impossibilité matérielle de la suivre dans le chef-lieu du département voisin (parce qu'horaires de bus incompatibles avec horaires lycée). Ce genre de cas se multipliera. Autrement dit, la réforme censée ouvrir mille parcours possibles… va se résumer à peau de chagrin, perdant ainsi son unique intérêt pour les élèves, on aura donc tout perdu. CQFD.
Prosper de Barante
Prosper de Barante
Niveau 9

Réforme du lycée : aménagements - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée : aménagements

par Prosper de Barante Mer 16 Juin 2021 - 18:01
Si il y a moins de spé proposées, on va retourner à des triplettes et doublettes reformant les filières.
Avec la suppression des épreuves communes, on se trouve avec un bac avec 3 épreuves écrites ( +1 en première ) et un oral ( qui n'est pas de connaissances Wink )
Comment faire disparaître un diplôme national en 3 ans.
Le pire est que on préférera tous une version sans épreuve commune ( usine à gaz et gros travail pour les profs ).
Jenny
Jenny
Modérateur

Réforme du lycée : aménagements - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée : aménagements

par Jenny Mer 16 Juin 2021 - 18:03
Je ne vois plus l’intérêt de la réforme. La variété des spécialités est pour moi le seul intérêt.
Et le contrôle continu, quelle horreur ! Je préfère encore les E3C.
Poupoutch
Poupoutch
Modérateur

Réforme du lycée : aménagements - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée : aménagements

par Poupoutch Mer 16 Juin 2021 - 18:15
Donc après 2 années d'observation et de remontées du terrain, la seule revendication qui aura été prise en compte est celle du SNPDEN... Et la seule autre mesure est uniquement destinée à supprimer des postes (et on admire au passage la logique qui consiste à créer une 13eme spé en novembre pour déclarer qu'on va réduire l'éventail des possibilités en juin).
Et on osera encore nous faire croire que le but de cette réforme était de valoriser la diversité des parcours.
Quel scandale.

_________________
Lapin Émérite, celle qui Nage en Lisant ou Inversement, Dompteuse du fauve affamé et matutinal.

"Du bist umzingelt von Idioten
Lebendigen Toten
Sie riechen schon ganz schlecht
Du bist umgeben von Schwachmaten
Sie wissen nichts wie raten
Und haben trotzdem Recht ..."
avatar
chmarmottine
Grand Maître

Réforme du lycée : aménagements - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée : aménagements

par chmarmottine Jeu 17 Juin 2021 - 17:07
Un article à ce sujet dans le café pédagogique.
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2021/06/17062021Article637595187446335711.aspx#.YMr_KqE5vPU.twitter

Les épreuves communes (ex E3C) seront remplacées par la moyenne des notes obtenues sur les 3 trimestres selon le système mis en place pour le bac 2021. Il n'y aurait plus d'épreuves à organiser dans les lycées et de contestation à affronter. Envers du décor : la disparition des sujets nationaux et de l'harmonisation renforce le caractère local du bac ce qui le décrédibilise un peu plus.



P Mathiot et B Bobkiewicz s'inquiètent d'un autre phénomène bien installé : la contestation des notes. "il y a une vraie tension" estime B Bobkiewicz. "On ne peut arriver au controle continu intégral que si les enseignants sont accompagnés dans la culture de la note", enchaine P Mathiot. Il demande que l'inspection encadre les enseignants sur la notation.
Dame Jouanne
Dame Jouanne
Fidèle du forum

Réforme du lycée : aménagements - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée : aménagements

par Dame Jouanne Jeu 17 Juin 2021 - 17:17
@chmarmottine a écrit:Un article à ce sujet dans le café pédagogique.
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2021/06/17062021Article637595187446335711.aspx#.YMr_KqE5vPU.twitter

Les épreuves communes (ex E3C) seront remplacées par la moyenne des notes obtenues sur les 3 trimestres selon le système mis en place pour le bac 2021. Il n'y aurait plus d'épreuves à organiser dans les lycées et de contestation à affronter. Envers du décor : la disparition des sujets nationaux et de l'harmonisation renforce le caractère local du bac ce qui le décrédibilise un peu plus.



P Mathiot et B Bobkiewicz s'inquiètent d'un autre phénomène bien installé : la contestation des notes. "il y a une vraie tension" estime B Bobkiewicz. "On ne peut arriver au controle continu intégral que si les enseignants sont accompagnés dans la culture de la note", enchaine P Mathiot. Il demande que l'inspection encadre les enseignants sur la notation.
Et en plus ça va permettre de fliquer les enseignants. De mieux en mieux!
Caspar
Caspar
Bon génie

Réforme du lycée : aménagements - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée : aménagements

par Caspar Jeu 17 Juin 2021 - 17:19
De mieux en mieux en effet...J'espère que l'épreuve d'expression orale sera maintenue en LV (elle existait déjà avant la réforme).
piesco
piesco
Doyen

Réforme du lycée : aménagements - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée : aménagements

par piesco Jeu 17 Juin 2021 - 17:36
Seigneur, aie pitié de nous !


Dernière édition par piesco le Jeu 17 Juin 2021 - 22:03, édité 1 fois (Raison : Honteuse.)
avatar
Bouboule
Doyen

Réforme du lycée : aménagements - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée : aménagements

par Bouboule Jeu 17 Juin 2021 - 17:48
Que veut dire "diminution de l'offre de spécialités" vu qu'il faut déjà se débrouiller avec la même DGH quel que soit le nombre de spé ouvertes...
Caspar
Caspar
Bon génie

Réforme du lycée : aménagements - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée : aménagements

par Caspar Jeu 17 Juin 2021 - 17:53
Chez nous en tout cas ce sera menus fixes, les mêmes chaque année (au moins en première en tout cas) et je prédis la mort lente de la LLCER au profit d'AMC.


Dernière édition par Caspar le Jeu 17 Juin 2021 - 19:52, édité 1 fois
Prezbo
Prezbo
Expert

Réforme du lycée : aménagements - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée : aménagements

par Prezbo Jeu 17 Juin 2021 - 19:09
@Dame Jouanne a écrit:
@chmarmottine a écrit:

P Mathiot et B Bobkiewicz s'inquiètent d'un autre phénomène bien installé : la contestation des notes. "il y a une vraie tension" estime B Bobkiewicz. "On ne peut arriver au controle continu intégral que si les enseignants sont accompagnés dans la culture de la note", enchaine P Mathiot. Il demande que l'inspection encadre les enseignants sur la notation.
Et en plus ça va permettre de fliquer les enseignants. De mieux en mieux!

Je pense que c'était bien un des buts : arriver à une "harmonisation des pratiques" qui va rendre le métier plus hiérarchisé et encore plus administratif, via la nécessité de se couvrir face aux parents dans le cadre du contrôle continu.
avatar
chmarmottine
Grand Maître

Réforme du lycée : aménagements - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée : aménagements

par chmarmottine Jeu 17 Juin 2021 - 19:32
@Bouboule a écrit:Que veut dire "diminution de l'offre de spécialités" vu qu'il faut déjà se débrouiller avec la même DGH quel que soit le nombre de spé ouvertes...

A force de diminuer l'offre de spécialités, on va revenir aux séries !!!!
EnglishTidsear
EnglishTidsear
Niveau 6

Réforme du lycée : aménagements - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée : aménagements

par EnglishTidsear Jeu 17 Juin 2021 - 19:37
@Caspar a écrit:Chez nous en tout cas ve sera menus fixes, les mêmes chaque année (au moins en première en tout cas) et je prédis la mort lente de la LLCER au profit d'AMC.
Oui et c'est bien dommage. Les 2 séquences qu'ont préférées mes élèves cette année en Tle AMC étaient des séquences avec une dominante d'extraits littéraires associées à d'autres documents qui les mettaient en perspective dans l'actualité.
Chez nous, 3 groupes de spé LLCE anglais en 1ère : les élèves ont mal lu les formulaires d'inscription, quasi tous en fait voulaient faire AMC. Le proviseur accepte l'année prochaine de maintenir la LLCE en tle pour très peu d'élèves, comme cette année d'ailleurs, mais cela ne sera plus le cas dans un an.
Contenu sponsorisé

Réforme du lycée : aménagements - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée : aménagements

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum