Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
almor
almor
Niveau 1

Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier Empty Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier

par almor le Mar 13 Oct 2020 - 10:33
Bonjour à tous.
Il me semble que ce forum est l'endroit approprié pour renseigner ceux qui veulent devenir prof, notamment sur une question ultra minorée concernant les salaires  : l'évolution.
Je donnerai un exemple : Il y a 10 ans, un de mes amis me demandait mon salaire. Le lui dis 2 300€. Il me répond "oh finalement ça va". Il gagnait plus que moi (dans les 3000), mais pas gigantesquement.
Aujourd'hui, s'il me repose la question, il ne me dira plus du tout "oh ça va". Son salaire est aux alentours de 6000€. Le mien est toujours de 2300€.

C'est une forme d'arnaque de l'institution qui marche bien : les salaires des jeunes profs ne sont pas terribles, mais pas scandaleux...
Par contre, c'est l'évolution, aujourd'hui quasi nulle (si on compte l'inflation, notre pouvoir d'achat n'augmente jamais...), qui est le vrai défaut salarial du métier...

Le ministère fait bien attention, lors de ses augmentations "médiatiques" des profs, de n'augmenter que les nouveaux profs : on les attire, et après, ils se retrouvent bloqués quand ils se rendent compte, au bout de 10 ans, que salarialement ils ont fait un très mauvais choix...

Et croyez-moi, voir tous ses amis, sa compagne,  "prendre le large" d'un point de vue salarial, quand nous on reste à quai avec nos petits salaires, c'est très anxiogène...

Car 2300€ pour un jeune de 25 ans, c'est cool. 2300€ pour un père de famille de 2 enfants, c'est minable ...

Aspirants profs, prenez bien en compte cet aspect pour ne pas vous tromper dans votre choix ...
avatar
egolios
Niveau 1

Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier Empty Re: Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier

par egolios le Mar 13 Oct 2020 - 10:57
Certes. D'ailleurs je viens de prendre une disponibilité après mon année de stage et j'espère bien ne jamais revenir dans l'EN.

Cela dit il faut aussi que tu réalises qu'on n'a pas tous des amis issus d'un milieu social aussi aisé / avec des professions aussi bien payées. Les miens ne gagneront jamais 6000€ car ils et elles sont engagés dans des professions encore moins valorisées (socialement et financièrement) que celle de professeur.
J'espère que tu te rends compte que dire "2300€ par mois, c'est minable", c'est à la fois vrai (dans ton cas personnel, par rapport à ton cercle social) et... risible, de ma perspective.
Danska
Danska
Modérateur

Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier Empty Re: Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier

par Danska le Mar 13 Oct 2020 - 11:00
2 300 € par mois, c'est 500 € de plus que le salaire médian, c'est loin d'être minable. C'est effectivement très peu en regard de nos diplômes et l'évolution salariale est lamentable, ça ne fait pas de mal de le souligner ; mais le terme "minable" a tendance à décrédibiliser le propos initial, auquel je souscris pourtant.
Fesseur Pro
Fesseur Pro
Grand Maître

Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier Empty Re: Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier

par Fesseur Pro le Mar 13 Oct 2020 - 11:04
Je n'ai pas d'amis gagnant 6000 euros/mois.
Donc ça va. Very Happy

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
almor
almor
Niveau 1

Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier Empty Re: Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier

par almor le Mar 13 Oct 2020 - 11:09
Je comprends ce que tu dis.
En un sens tu as raison.
Cependant, il est à noter que mes amis qui gagnent ces salaires, leurs parents n'étaient pas très aisés.
Ils ont fait des écoles de commerce pas terribles... et se retrouvent avec ces salaires.

J'ai pour ma part fait des études bien plus brillantes qu'eux. Mais j'ai fait un autre choix. Quand j'était jeune, c'était assez cool.
Mais plus le temps avance, plus le choix que j'ai fait me semble être un mauvais choix...

Enfin ta remarque me fait rebondir sur quelque chose.

Les profs sont les spécialistes de la comparaison avantageuse (oui, mais regarde, cette profession, ils sont moins bien payés...). Ils ont parfois presque honte de revendiquer quelque chose, alors que franchement, à classe sociale égale, à études égales, à stress égal, on se fait vraiment avoir.

C'est d'autant plus rageant que c'est pernicieux : c'est petit à petit que nos inconvénients par rapport aux autres grandissent... Le temps de s'en rendre compte, on est coincés dans le métier...
tango
tango
Expert spécialisé

Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier Empty Re: Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier

par tango le Mar 13 Oct 2020 - 11:16
Déjà il faut les atteindre les 2300e, je ne suis qu'à 1850e sans les heures sup (8 ans d'ancienneté). Donc bon : 2300e, un jour peut-être... , 6000e, jamais.

2300e à 25 ans pour un prof, je ne vois pas comment c'est possible...
A Tuin
A Tuin
Sage

Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier Empty Re: Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier

par A Tuin le Mar 13 Oct 2020 - 11:25
L'autre problème, c'est que ce métier s'est féminisé, et au regard de ton propos en gros socialement il serait plus acceptable de toucher 2300 euros en étant une femme, "parce qu'en gros, un homme ça doit montrer qu'il en a" donc ça devrait toucher plus que la femme de base, genre 3000 ou 4000 ou plus, because, la "famille".
Le vrai problème est là. En gros en tant qu'homme, tu es en train de dire que ce métier est pourri et ne te permets pas de ressortir du lot en tant qu'homme. On n'est pas prêts de résoudre le problème.

Heureusement que les femmes n'ont pas attendu après toi pour avoir un métier et travailler par elles-mêmes. Et à ce qu'il paraît, il y en a aussi qui ont une famille. Ce mot n'est pas que l'apanage des hommes. Même qu'en se sortant les doigts et en ayant un contexte qui s'y prête, on peut même réussir à gratter quelques primes, quelques IMP ou autres pour améliorer le salaire de base.

Sinon à la base, mon mari est ingénieur chef de projet, et il est loin de toucher 6000 euros. tu as oublié aussi de nous préciser où travaillent tes amis qui touchent 6000 euros. Si c'est loin de chez eux à l'autre bout de la France ou à Paris, je leur laisse leurs salaire mirobolants et ne les leur plains pas, ça compense peut-être d'autres sacrifices faits à côté pour avoir ce qu'ils ont.

Sinon à part ça oui, ce serait bien d'être payés plus, c'est clair. Mais pas avec ton discours comme argumentaire.


Dernière édition par A Tuin le Mar 13 Oct 2020 - 11:33, édité 1 fois
Danska
Danska
Modérateur

Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier Empty Re: Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier

par Danska le Mar 13 Oct 2020 - 11:33
Heu, en tant que femme, je trouve moi aussi que l'évolution salariale est lamentable et que mon salaire n'est pas suffisant vis-à-vis de ma formation, ni vis-à-vis de ma famille, ni par rapport à mes relations - hommes ou femmes - dont beaucoup sont mieux payés pour le même niveau d'études... On peut effectivement discuter du fait que la féminisation rend, hélas, plus acceptable aux yeux de l'opinion publique cette dégradation salariale, m'enfin il n'y a pas besoin d'avoir d'être un homme pour s'en indigner non plus.


@tango, avec prime PP et plusieurs HSA, c'est possible. C'est à peu près ce que je gagnais pendant mon année de néotit : j'ai accepté le service qu'on m'avait prévu en arrivant dans mon établissement, sans réaliser que c'était une charge de travail monumentale. PP, 4 HSA, plus la prime de titularisation à deux reprises, plus la prime annuelle de 500 € qui existait encore, j'étais grosso modo à 2 200 € par mois. Mais j'ai fini l'année sur les rotules, en me jurant de ne plus jamais accepter ça !
A Tuin
A Tuin
Sage

Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier Empty Re: Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier

par A Tuin le Mar 13 Oct 2020 - 11:34
Ah mais ça c'est sûr. On en fait bien largement assez pour voir le peu qu'on est payés. Ma réponse était par rapport au propos initial où le collègue comparait son salaire aux 6000 euros de ses copains.
avatar
egolios
Niveau 1

Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier Empty Re: Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier

par egolios le Mar 13 Oct 2020 - 11:35
+1 A. Tuin sur la question du salaire des hommes.

@almor a écrit:alors que franchement, à classe sociale égale, à études égales, à stress égal, on se fait vraiment avoir.

Mais non ! Tous mes amis ont bac+5 et sont issus de la même classe sociale que moi et pourtant ils sont précaires. Moi pas (enfin maintenant si, mais parce que j'ai choisi de prendre une dispo). Tu as une vision idéalisée du marché du travail en 2020, a fortiori pour les moins de 30 ans.
A stress égal, par contre, ça se défend déjà davantage. Mais là, on ne parle plus du salaire.

Et par ailleurs je suis d'accord, les professeurs sont très mal payés.
Danska
Danska
Modérateur

Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier Empty Re: Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier

par Danska le Mar 13 Oct 2020 - 11:36
@A Tuin a écrit:Ah mais ça c'est sûr. On en fait bien largement assez pour voir le peu qu'on est payés. Ma réponse était par rapport au propos initial où le collègue comparait son salaire aux 6000 euros de ses copains.


Mais quel rapport avec le fait qu'il soit un homme ou qu'il compare par rapport à ses copains (dans lesquels il inclut peut-être des femmes d'ailleurs) ? Moi aussi, si je me compare à mes amis, je me trouve mal payée, pas besoin d'être un homme pour ça !
avatar
Ramanujan974
Fidèle du forum

Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier Empty Re: Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier

par Ramanujan974 le Mar 13 Oct 2020 - 11:36
@tango a écrit:
2300e à 25 ans pour un prof, je ne vois pas comment c'est possible...

C'était mon cas, il y a 15 ans. Et j'ai toujours été au dessus ensuite.
Agrégé, 2 HSA, PP et 2 ou 3 heures de colles en CPGE (en France métropolitaine).

Quant aux 6000 euros, soit vous bossez dans les DOM, soit vous bossez en CPGE avec un gros horaire (genre maths en MPSI/MP).
Je connais des gens dans les 2 cas.

Ce n'est pas la norme, c'est vrai.
Danska
Danska
Modérateur

Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier Empty Re: Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier

par Danska le Mar 13 Oct 2020 - 11:38
@egolios a écrit:+1 A. Tuin sur la question du salaire des hommes.

@almor a écrit:alors que franchement, à classe sociale égale, à études égales, à stress égal, on se fait vraiment avoir.

Mais non ! Tous mes amis ont bac+5 et sont issus de la même classe sociale que moi et pourtant ils sont précaires. Moi pas (enfin maintenant si, mais parce que j'ai choisi de prendre une dispo). Tu as une vision idéalisée du marché du travail en 2020, a fortiori pour les moins de 30 ans.
A stress égal, par contre, ça se défend déjà davantage. Mais là, on ne parle plus du salaire.

Et par ailleurs je suis d'accord, les professeurs sont très mal payés.


On peut aussi regarder les statistiques regroupant l'échelle des salaires en France, elles sont publiques ; idem pour la rémunération des autres fonctionnaires de catégorie A, tout est public. Et c'est une approche beaucoup plus objective que "dans mon entourage perso, voilà comment ça se passe".

Sans rejoindre entièrement le propos initial, je me dis en revanche qu'on n'est pas sortis des ronces si chaque fois qu'on évoque le problème du salaire chez les enseignants des collègues viennent expliquer que rooh, meuh non, faut pas exagérer, on n'est pas les plus à plaindre ! cafe
avatar
egolios
Niveau 1

Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier Empty Re: Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier

par egolios le Mar 13 Oct 2020 - 11:39
Bien sûr. C'était justement le but : montrer à l'auteur du sujet initial que son expérience est bien personnelle, tout comme la mienne, et qu'il ne faut donc pas en faire un propos général ("2300€ à mon âge, c'est minable").

Edit: De fait, nous ne sommes pas les plus à plaindre... Je ne vois pas en quoi c'est incompatible avec la nécessité d'exiger une augmentation forte de nos salaires.


Dernière édition par egolios le Mar 13 Oct 2020 - 11:42, édité 1 fois
GaliNéo
GaliNéo
Habitué du forum

Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier Empty Re: Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier

par GaliNéo le Mar 13 Oct 2020 - 11:42
En dehors d l'aspect salarial, il y a aussi autre chose dont on ne parle jamais : pas de treizième mois, pas de mutuelle d'entreprise, pas de comité d'entreprise, pas de congés payés (j'entends évidemment que nos "vacances" nous sont imposées, et c'est forcément pendant la haute saison), pas de tickets restaurants, pas de voiture de fonction ni de matériel (nous devons acheter PC, imprimante, encre, bref tout le matériel).

_________________
¡ Hermano ! Dale gracias a Dios, que lo que tienes en la mano, no lo tienes por todo el año... veneration
288
288
Niveau 9

Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier Empty Re: Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier

par 288 le Mar 13 Oct 2020 - 11:54
@GaliNéo a écrit:pas de treizième mois
Le 13e mois n'est pas un avantage, mais une répartition du salaire dans l'année pour répondre à une certaine gestion de la trésorerie. Beaucoup de salariés y sont opposés et préfèreraient toucher une paye complète tous les mois, plutôt que d'en différer une partie 6 mois plus tard. D'ailleurs, les salaires s'entendent en brut annuel dans le privé.
288
288
Niveau 9

Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier Empty Re: Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier

par 288 le Mar 13 Oct 2020 - 11:56
@almor a écrit:2300€ pour un père de famille de 2 enfants, c'est minable ...
https://www.inegalites.fr/Salaire-etes-vous-riche-ou-pauvre
EdithW
EdithW
Fidèle du forum

Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier Empty Re: Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier

par EdithW le Mar 13 Oct 2020 - 11:57
@egolios a écrit:+1 A. Tuin sur la question du salaire des hommes.

@almor a écrit:alors que franchement, à classe sociale égale, à études égales, à stress égal, on se fait vraiment avoir.

Mais non ! Tous mes amis ont bac+5 et sont issus de la même classe sociale que moi et pourtant ils sont précaires. Moi pas (enfin maintenant si, mais parce que j'ai choisi de prendre une dispo). Tu as une vision idéalisée du marché du travail en 2020, a fortiori pour les moins de 30 ans.
A stress égal, par contre, ça se défend déjà davantage. Mais là, on ne parle plus du salaire.

Et par ailleurs je suis d'accord, les professeurs sont très mal payés.

+ 1000. J'ai dans ma famille deux cousines qui ont un bac +5 et n'en ont rien fait de concret malgré leur recherches. Elles suivent leurs envies maintenant et vivotent (et ont des parents qui les entretiennent, ça aide vachement), après avoir vainement cherché à trouver un boulot avec leur diplôme. J'ai un bon nombre d'amis qui galèrent encore à plus de 40 ans, de CDD en CDD, une psy a attendu plus de 15 ans pour avoir un poste fixe (l'AP-HP renouvelait ses CDD de 6 mois en 6 mois), des "journalistes" pigistes sans carte de presse à près de 50 ans,  mon frère qui cherche la bonne idée de startUp en travaillotant à concevoir des sites web pour nourrir ses enfants, un autre qui est en dispo de l'EN (après burn out) pour trouver sa voie. Tout ce petit monde a entre 40 et 50 ans et franchement, ils ne sont pas loin de me regarder avec envie... C'est de mauvais augure pour les générations qui arrivent aujourd'hui sur le marché du travail.
A Tuin
A Tuin
Sage

Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier Empty Re: Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier

par A Tuin le Mar 13 Oct 2020 - 11:58
@Danska a écrit:
@A Tuin a écrit:Ah mais ça c'est sûr. On en fait bien largement assez pour voir le peu qu'on est payés. Ma réponse était par rapport au propos initial où le collègue comparait son salaire aux 6000 euros de ses copains.


Mais quel rapport avec le fait qu'il soit un homme ou qu'il compare par rapport à ses copains (dans lesquels il inclut peut-être des femmes d'ailleurs) ? Moi aussi, si je me compare à mes amis, je me trouve mal payée, pas besoin d'être un homme pour ça !

Mais parce que le collègue a écrit ceci : "Car 2300€ pour un jeune de 25 ans, c'est cool. 2300€ pour un père de famille de 2 enfants, c'est minable ..."
Donc moi je comprends, la mère de famille avec la même paye, ça craindrait moins, ce serait moins qualifiable de minable ? C'est pour cela que j'ai dit que la famille n'était pas l'apanage des hommes, et heureusement que les femmes de nos jours n'attendaient pas après les hommes pour vivre et faire leur vie. On bosse autant, je ne vois pas pourquoi il faudrait que ce soit plus socialement acceptable que la femme touche moins. A notre époque tout le monde devrait être sur le même plan. Et cool si sa femme touche plus dans le métier qu'elle fait. Après, cela contribue en effet à faire ressortir qu'on n'est pas assez payés pour ce que notre métier est devenu, pour tout ce qui est demandé à faire de nos jours pour ce métier.
Et encore on ne parle pas de toutes les femmes divorcées qui vivent seules avec leur propre salaire pour entretenir leurs enfants, ni des retraites de ces femmes, parce que là encore il y aurait de forts déséquilibres à constater entre entre les finances des hommes et des femmes au moment de faire le bilan d'une vie. Hélas.
maikreeeesse
maikreeeesse
Expert

Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier Empty Re: Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier

par maikreeeesse le Mar 13 Oct 2020 - 12:08
Mais pourquoi le comprendre ainsi ? Il parle de sa situation, j'ai compris qu 'il était un homme avec deux enfants. Si c'était moi j'aurai écrit mère de 3 enfants sans pour autant que cela fasse polémique, enfin j'espère !
Danska
Danska
Modérateur

Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier Empty Re: Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier

par Danska le Mar 13 Oct 2020 - 12:09
@A Tuin a écrit:Mais parce que le collègue a écrit ceci : "Car 2300€ pour un jeune de 25 ans, c'est cool. 2300€ pour un père de famille de 2 enfants, c'est minable ..."
Donc moi je comprends, la mère de famille avec la même paye, ça craindrait moins, ce serait moins qualifiable de minable ?

J'ai peut-être mal interprété le message initial, mais le posteur étant un homme et parlant de lui, ça paraît logique qu'il évoque un "père de famille"... Si je poste le même genre de message en parlant de moi, je vais écrire "mère de famille", sans penser à mal. Une formulation plus neutre aurait été "à charge de famille", mais bon, ça relève du détail en l'occurrence. Enfin, il me semble.
cocktail
cocktail
Fidèle du forum

Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier Empty Re: Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier

par cocktail le Mar 13 Oct 2020 - 12:12
A Tuin, je pense que tu as surinterprété les propos d'almor, et qu'il ne faut pas y voir de mal.
GaliNéo
GaliNéo
Habitué du forum

Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier Empty Re: Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier

par GaliNéo le Mar 13 Oct 2020 - 12:15
@288 a écrit:
@almor a écrit:2300€ pour un père de famille de 2 enfants, c'est minable ...
https://www.inegalites.fr/Salaire-etes-vous-riche-ou-pauvre

Il est horrible ton lien ! Je viens de découvrir que seulement 26% des salariés touchent moins que moi. Pour ma femme, c'est 48%. Donc oui, être prof, c'est être pauvre...

_________________
¡ Hermano ! Dale gracias a Dios, que lo que tienes en la mano, no lo tienes por todo el año... veneration
288
288
Niveau 9

Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier Empty Re: Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier

par 288 le Mar 13 Oct 2020 - 12:25
@GaliNéo a écrit:Je viens de découvrir que seulement 26% des salariés touchent moins que moi.
Tu touches 1500€ avant PAS et à temps plein ?
lene75
lene75
Bon génie

Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier Empty Re: Un aspect salarial primordial, souvent négligé par ceux qui veulent entrer dans le métier

par lene75 le Mar 13 Oct 2020 - 12:53
@Danska a écrit:On peut aussi regarder les statistiques regroupant l'échelle des salaires en France, elles sont publiques ; idem pour la rémunération des autres fonctionnaires de catégorie A, tout est public. Et c'est une approche beaucoup plus objective que "dans mon entourage perso, voilà comment ça se passe".

Sans rejoindre entièrement le propos initial, je me dis en revanche qu'on n'est pas sortis des ronces si chaque fois qu'on évoque le problème du salaire chez les enseignants des collègues viennent expliquer que rooh, meuh non, faut pas exagérer, on n'est pas les plus à plaindre ! cafe

+1

Il faut comparer ce qui est comparable, donc comparer le salaire des profs avec celui des cadres, voire des cadres sup (sans oublier les primes et avantages en nature). Et là ça fait mal. Les cadres de la fonction publique sont déjà mal payés par rapport aux cadres du privé, et parmi les cadres de la fonction publique, les enseignants sont particulièrement mal payés (sachant que les 2300€, nombreux sont les profs qui ne les touchent pas, et pas seulement en tout début de carrière).

Le risque de ne pas se comparer à des catégories équivalentes, outre la diminution constante en valeur réelle du salaire des profs, c'est que le niveau de recrutement finisse par correspondre au niveau de rémunération : à force de mal payer les profs, il ne faut pas s'étonner que le métier n'attire plus, et il y a de quoi craindre en particulier qu'il n'attire plus les personnes compétentes, qui iront chercher un meilleur salaire ailleurs, tandis que les seuls qui accepteront de venir, à part quelques illuminés ou quelques inconscients, seront ceux qui ne pourront pas trouver mieux ailleurs.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum