Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
A Tuin
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par A Tuin Mar 20 Avr 2021 - 9:00
@chmarmottine a écrit:De toute façon, le conseiller spécial d'E. Macron, M. Blachier, dit qu'il faut réouvrir les écoles et que tout ira bien. Sans preuve, évidemment.

https://twitter.com/i/status/1384421123455135744

Je ne suis pas une grande connaisseuse mais ce personnage travaille pour Public Health Expertise à priori.
C'est une entreprise qui modélise les stratégies médicales et sanitaires. Il tient sans doute un argumentaire adapté pour se placer par rapport à son entreprise et ses intérêts, pas à ceux des Français.  
https://fr.linkedin.com/in/martin-blachier-65200737
joebar69
joebar69
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par joebar69 Mar 20 Avr 2021 - 9:00
@VanGogh59 : Renforcé dans l'allègement du possible suivant les contraintes locales Very Happy
Cassandrine
Cassandrine
Niveau 7

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cassandrine Mar 20 Avr 2021 - 9:01
@VanGogh59 a écrit:
@joebar69 a écrit:
@Rouletabille a écrit:
La seule question qui vaille : quand est-ce que le Ministère de l’Éducation Nationale va communiquer les conditions de la reprise du 26 pour les écoles ? du 3 pour le secondaire ?
Moi, je parie pour des annonces le vendredi 23 avril pour les écoles et le vendredi 30 avril pour le secondaire...
Quel optimisme !!
Je penche plutôt pour une ITW sur BFMTV dimanche midi d'avant le lundi concerné.

Parce que vous croyez réellement qu'il va y avoir un protocole renforcé ? Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 346737548 L'espoir fait vivre !

@VanGogh59 ,

Oui oui, nous allons avoir un protocole renforcé +++ . On passe de 1 cas de covid= on ferme la classe à 3 cas de covid=on ferme la classe et retour en classe entière pour tous. C'est le nouveau protocole renforcé +++
Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 437980826
Jacq
Jacq
Grand Maître

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Jacq Mar 20 Avr 2021 - 9:50
@Rouletabille a écrit:
@trompettemarine a écrit: J'espère que la demi-jauge (ou mieux les demi-classes) sera imposée par le président à la rentrée tant que la vaccination ne sera pas plus avancée et la situation sanitaire apaisée.
Cela m'étonnerait fort que ce soit le cas (excepté peut-être quelques départements ou le taux d'incidence sera bien plus élevé que la moyenne nationale), excepté si la situation se détériore avec la diffusion massive de nouveaux variants rétif aux vaccins (style le variant Indien ou Brésilien mais cela devrait avoir lieu plus tard, en septembre). On est donc parti officiellement pour 10 semaines en classe entière (même si les classes vont se vider dès la mi-juin même en collège) avec le retour des conditions anciennes pour la fermeture des classes (3 cas + décision contradictoire des rectorats).
La seule question qui vaille : quand est-ce que le Ministère de l’Éducation Nationale va communiquer les conditions de la reprise du 26 pour les écoles ? du 3 pour le secondaire ?
Moi, je parie pour des annonces le vendredi 23 avril pour les écoles et le vendredi 30 avril pour le secondaire...
Sur ce sujet je parie que rien ne va bouger. Le ministre n'aura jamais le courage d'assumer de revenir en classe entière ou d'imposer les groupes. Il préfère se défausser de toute responsabilité et laisser officiellement les CdE choisir, CdE qui eux restent sous la pression forte des parents, beaucoup pour revenir en classe entière (même si certains n'en veulent pas).
En plus cette situation lui permet de ne pas annuler les épreuves de juin et de pouvoir dire (en cas de contestation): "si les élèves du lycée A ont eu deux fois moins de cours que dans le lycée B c'est un choix de l'établissement, ce n'est pas de ma faute."
avatar
Flo44
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Flo44 Mar 20 Avr 2021 - 9:59
@trompettemarine a écrit:
Vu mon poids et mon âge, si j'attrape cette cochonnerie, j'ai peur d'y passer. Oui, on a le droit d'avoir peur de mourir, même si les statistiques disent que le pourcentage de cas grave est faible. (C'est pourquoi les discours des politiques disant que le France est la meilleure avec plus de 300 morts par jour sont d'une indécence rare.).
Si tu as un IMC de plus de 30, tu as droit au vaccin. Et même à l'ASA
Jacq
Jacq
Grand Maître

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Jacq Mar 20 Avr 2021 - 10:04
@Flo44 a écrit:
@trompettemarine a écrit:
Vu mon poids et mon âge, si j'attrape cette cochonnerie, j'ai peur d'y passer. Oui, on a le droit d'avoir peur de mourir, même si les statistiques disent que le pourcentage de cas grave est faible. (C'est pourquoi les discours des politiques disant que le France est la meilleure avec plus de 300 morts par jour sont d'une indécence rare.).
Si tu as un IMC de plus de 30, tu as droit au vaccin. Et même à l'ASA

Tu as raison et même sans cela, simplement les désagrément que peut causer le COVID pendant qu'on est atteint suffit déjà à ne pas avoir envie de l'attraper ou de le passer à ses proches. Des amis en surpoids et avec quelques soucis particuliers ont déjà été vaccinés tout en étant en dessous de 55 ans.
Jafar
Jafar
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Jafar Mar 20 Avr 2021 - 10:05
@Madame_Prof a écrit:
@Chutney a écrit:J'aimerais avoir la foi suffisante pour dire que sans vaccination, je ne reprends pas, mais je ne peux décemment pas le faire si je suis le seul de mon établissement, ou à défaut si aucun vrai mouvement national ne se met en place, ce qui n'arrivera pas. Quand je vois la liste de revendications des syndicats qui attendent une réponse de ministère, je me dis que l'on est condamné à répéter les mêmes erreurs (et je précise que je suis syndiqué). On sait que nous n'aurons rien, à part quelques tests cosmétiques de ci de là, on le sait, personne n'imagine que des capteurs de CO2 vont être installés quand même. Je dirais que l'espoir réside dans les demi-groupes, puisque l'éventualité n'a pas été fermée, mais tout est tellement changeant qu'on peut partir là-dessus pour deux semaines et revenir à la normal juste après.

+1 

Ceux qui disent qu'ils n'iront pas, vous allez faire une grève illimitée dans votre coin ?

Ben oui... Il faut bien montrer l'exemple si personne ne se bouge.

Je ne vois pas comment je pourrais dormir la conscience tranquille sinon. Libre à ceux qui n'ont aucun principe de laisser notre ministre essuyer ses chaussures sur leurs visages, pour ma part je ferait en effet "grève illimitée dans mon coin", mais l'honneur sauf.
Jafar
Jafar
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Jafar Mar 20 Avr 2021 - 10:09
@Jacq a écrit:
@Flo44 a écrit:
@trompettemarine a écrit:
Vu mon poids et mon âge, si j'attrape cette cochonnerie, j'ai peur d'y passer. Oui, on a le droit d'avoir peur de mourir, même si les statistiques disent que le pourcentage de cas grave est faible. (C'est pourquoi les discours des politiques disant que le France est la meilleure avec plus de 300 morts par jour sont d'une indécence rare.).
Si tu as un IMC de plus de 30, tu as droit au vaccin. Et même à l'ASA

Tu as raison et même sans cela, simplement les désagrément que peut causer le COVID pendant qu'on est atteint suffit déjà à ne pas avoir envie de l'attraper ou de le passer à ses proches. Des amis en surpoids et avec quelques soucis particuliers ont déjà été vaccinés tout en étant en dessous de 55 ans.

J'ai l'impression que ceux qui étaient éligibles à l'astra-zeneca à moins de 55 ans sur critère de vulnérabilité ne sont plus éligibles à rien du tout depuis que ce vaccin n'est plus disponible pour les moins de 55 ans (c'est comme ça que ça apparaissait au moins dans le centre de vaccination où j'ai réussi à avoir un RDV pour ma mère)
A Tuin
A Tuin
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par A Tuin Mar 20 Avr 2021 - 10:18
Il aurait été bien de le laisser disponible pour ceux qui le souhaitent. En dehors des cas de thromboses, il n'y a pas l'air d'y avoir d'autres risques plus avérés. Je dirais qu'il a l'avantage d'être un vaccin plus traditionnel, dont on peut envisager les effets à long terme d'une façon plus sereine que les vaccins à ARN. Le truc c'est de ne pas s trouver d'être le cas de thrombose en fait. Ce serait bien qu'ils comprennent pourquoi il y a ce problème, pour pouvoir le régler. A priori le Johnson pose le même souci, à voir à quoi c'est dû.
Dame Jouanne
Dame Jouanne
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Dame Jouanne Mar 20 Avr 2021 - 10:20
@Jacq a écrit:
@Rouletabille a écrit:
@trompettemarine a écrit: J'espère que la demi-jauge (ou mieux les demi-classes) sera imposée par le président à la rentrée tant que la vaccination ne sera pas plus avancée et la situation sanitaire apaisée.
Cela m'étonnerait fort que ce soit le cas (excepté peut-être quelques départements ou le taux d'incidence sera bien plus élevé que la moyenne nationale), excepté si la situation se détériore avec la diffusion massive de nouveaux variants rétif aux vaccins (style le variant Indien ou Brésilien mais cela devrait avoir lieu plus tard, en septembre). On est donc parti officiellement pour 10 semaines en classe entière (même si les classes vont se vider dès la mi-juin même en collège) avec le retour des conditions anciennes pour la fermeture des classes (3 cas + décision contradictoire des rectorats).
La seule question qui vaille : quand est-ce que le Ministère de l’Éducation Nationale va communiquer les conditions de la reprise du 26 pour les écoles ? du 3 pour le secondaire ?
Moi, je parie pour des annonces le vendredi 23 avril pour les écoles et le vendredi 30 avril pour le secondaire...
Sur ce sujet je parie que rien ne va bouger. Le ministre n'aura jamais le courage d'assumer de revenir en classe entière ou d'imposer les groupes. Il préfère se défausser de toute responsabilité et laisser officiellement les CdE choisir, CdE qui eux restent sous la pression forte des parents, beaucoup pour revenir en classe entière (même si certains n'en veulent pas).
En plus cette situation lui permet de ne pas annuler les épreuves de juin et de pouvoir dire (en cas de contestation): "si les élèves du lycée A ont eu deux fois moins de cours que dans le lycée B c'est un choix de l'établissement, ce n'est pas de ma faute."
Voilà. Toute la politique de notre ministre est résumée. Ne rien faire, ne rien assumer (il suffit de voir comme il s'est empressé de rejeter la faute sur les autres lors du plantage de l'ENT et du CNED, je n'ai aucun doute qu'il fera pareil en fin d'année pour le bac et le Grand Oral) et laisser la piétaille des CDE et directeurs d'écoles gérer et assumer pendant que lui fait le beau devant les médias, soigne sa carrière et resserre les cordons budgétaires.
Zetitcheur
Zetitcheur
Niveau 4

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Zetitcheur Mar 20 Avr 2021 - 10:48
Un article intéressant de Ouest France sur la qualité de l'air dans les classes :
Antoine Flahault, directeur de l’Institut de santé globale de Genève, déplore qu’« il n’y ait eu aucune politique d’investissement dans la sécurisation des écoles. Il faudrait des capteurs de CO2 dans chaque classe et surtout dans les cantines. » L’épidémiologiste préconise également des purificateurs d’air, là où l’aération est compliquée. Le protocole de régulation des activités sportives et des cantines à l’école évoque bien des capteurs de CO2 dans les restaurants scolaires, mais aucune obligation n’est mentionnée. a écrit:
« C’est uniquement grâce à des initiatives individuelles ou de collectivités territoriales que des capteurs de CO2 sont installés dans certaines classes. L’Éducation nationale en est donc réduite à compter sur la débrouille de ses usagers », grognait le syndicat SNUipp le 24 février. a écrit:
Le spécialiste cité, Antoine Flahault, estime dans d'autres media que la sortie du confinement risque d'advenir bien trop tôt, nous laissant à nouveau sur le fameux 'plateau haut' que nous avons déjà connu trop longtemps.
Zetitcheur
Zetitcheur
Niveau 4

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Zetitcheur Mar 20 Avr 2021 - 10:50
Désolée pour les "a écrit", j'ai encore du mal à faire les citations correctement !
Manu7
Manu7
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Manu7 Mar 20 Avr 2021 - 10:52
@A Tuin a écrit:
@chmarmottine a écrit:De toute façon, le conseiller spécial d'E. Macron, M. Blachier, dit qu'il faut réouvrir les écoles et que tout ira bien. Sans preuve, évidemment.

https://twitter.com/i/status/1384421123455135744

Je ne suis pas une grande connaisseuse mais ce personnage travaille pour Public Health Expertise à priori.
C'est une entreprise qui modélise les stratégies médicales et sanitaires. Il tient sans doute un argumentaire adapté pour se placer par rapport à son entreprise et ses intérêts, pas à ceux des Français.  
https://fr.linkedin.com/in/martin-blachier-65200737

@chmarmottine : pourquoi dis-tu "sans preuve" ? Il apporte des arguments qui se tiennent et qui critiquent ce dernier confinement moins efficace que les deux premiers, non ?


Le gouvernement ferme les écoles dans le but de faire baisser l'épidémie et un spécialiste qui dit que cela n'a pas eu tellement d'effet est un menteur pro-gouvernement ?

J'ai regardé la vidéo et il ne dit pas que tout ira bien. Il constate comme tout le monde que la fermeture n'a pas eu beaucoup d'effet alors il dit :

"Je ne pense pas que l'on aura une reprise de l'épidémie par l'ouverture des écoles"

Il dit aussi que la baisse n'est pas aussi significative pour ce confinement que pour les 2 autres. Ce n'est pas une surprise, car les études qui disaient que la fermeture des écoles était un facteur important pour faire baisser les contaminations disaient toujours que c'était une condition nécessaire mais pas suffisante, car il faut aussi bloquer tous les déplacements...

Autre remarque, il ne dit pas qu'il faut réouvrir les écoles.

Et M. Blachier est souvent sur les médias, je n'ai pas du tout l'impression que son avis est subjectif, il est très souvent critique et son avis est intéressant.

D'un côté on dit que les chiffres ne baissent pas donc il faut laisser les écoles fermées, et d'un autre on refuse d'admettre que la fermeture des écoles n'est pas aussi efficace qu'on le pensait.

Ce confinement est intéressant, depuis le temps qu'on entend ici qu'il faut fermer les écoles on voit bien que ce n'est pas si simple. Oui cela aura un effet bénéfique, mais ce sera loin d'être suffisant.

Finalement M. Blachier dit que si on ouvre à nouveau les écoles alors cela n'aura pas un effet très aggravant pour l'épidémie donc cela ne signifie pas que tout ira bien, au contraire, on va encore être dans la même situation qu'avant c'est à dire avec un plateau haut et cela ne va pas du tout. Et si on veut améliorer les choses, il faudra agir autrement. Les aérateurs seraient bien entendu bienvenus, mais cela sera loin d'être suffisant, en tout cas ce sera moins efficace que la fermeture des écoles.
Ajonc35
Ajonc35
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Ajonc35 Mar 20 Avr 2021 - 11:07
@ddd95 a écrit:Une collègue a reçu ceci en-dessous d'une convocation pour un ...oral !

"Chaque membre de jury se présente aux épreuves avec les équipements requis par la situation sanitaire due à la COVID 19 : masque, gants à usage unique, lunettes de protection ou visière et gel hydro alcoolique"
Je lis dans mon journal régional que Zeiss va produire des lunettes anti-virus. Quand tu lis l'article ce sont en fait des verres moyennant quelques dizaines d'euros en plus!😉
A Tuin
A Tuin
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par A Tuin Mar 20 Avr 2021 - 11:08
En même temps, où voyez-vous un confinement ? Les gens continuent de se voir, font de la voiture toute la journée et en ville et dans les supermarchés c'est plein de monde. Où est le confinement ? A part les écoles fermées, il n'y a rien de probant effectivement. Il ne faut pas être bien visionnaire ni médecin pour constater "que la baisse n'est pas aussi significative pour ce confinement que pour les deux autres"... non ?

On va réouvrir les écoles, ça va repartir à la hausse avec le décalage habituel des 2 ou 3 semaines. Ce n'est guère engageant !


Dernière édition par A Tuin le Mar 20 Avr 2021 - 11:10, édité 1 fois
Kilmeny
Kilmeny
Guide spirituel

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Kilmeny Mar 20 Avr 2021 - 11:10
@A Tuin a écrit:En même temps, où voyez-vous un confinement ? Les gens continuent de se voir, font de la voiture toute la journée et en ville et dans les supermarchés c'est plein de monde. Où est le confinement ? A part les écoles fermées, il n'y a rien de probant effectivement. Il ne faut pas être bien visionnaire ni médecin pour constater "que la baisse n'est pas aussi significative pour ce confinement que pour les deux autres"... non ?
Le 2ème confinement, même avec écoles ouvertes, était bien plus efficace, car plus strict.

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
trompettemarine
trompettemarine
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par trompettemarine Mar 20 Avr 2021 - 11:11
En gros, le raisonnement du docteur-communicant-Blachier est le suivant : la situation ne s'arrange pas, donc on peut reprendre comme avant.
Bon... L'idée que la situation s'aggraverait n'est pas envisagée. Je lui souhaite de ne pas avoir de proche qui mourra du Covid, infecté par un enfant.

On pourrait raisonner ainsi : l'élève ne progresse pas en maths. Ne cherchons pas de nouvelles solutions, laissons-le nul en maths, revenons aux méthodes qui ne fonctionnent pas pour cet élève.

C'est vraiment un scientifique ? Il veut un poste de ministre ? Il en a la médiocrité qui les caractérise depuis quelques années.

En tout cas, la capacité de la télévision à rendre noétiquement nul par souci de notoriété est puissante.


Dernière édition par trompettemarine le Mar 20 Avr 2021 - 11:12, édité 1 fois
A Tuin
A Tuin
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par A Tuin Mar 20 Avr 2021 - 11:11
@Kilmeny a écrit:
@A Tuin a écrit:En même temps, où voyez-vous un confinement ? Les gens continuent de se voir, font de la voiture toute la journée et en ville et dans les supermarchés c'est plein de monde. Où est le confinement ? A part les écoles fermées, il n'y a rien de probant effectivement. Il ne faut pas être bien visionnaire ni médecin pour constater "que la baisse n'est pas aussi significative pour ce confinement que pour les deux autres"... non ?
Le 2ème confinement, même avec écoles ouvertes, était bien plus efficace, car plus strict.

voilà ! Par contre sur la durée cette situation devient lourde pour tout le monde, parce qu'il y en a un certain nombre qui se privent durant cette période pour se préserver, et cela fera bientôt un an que ça dure. Il aurait mieux valu faire comme dans d'autres pays, laisser les gens tranquilles sur des périodes données, et restreindre drastiquement entre janvier et début mars. Ce serait plus profitable par rapport aux rythmes de vie en plus. Ils font tout en décalé n'importe comment dans notre pays.


Dernière édition par A Tuin le Mar 20 Avr 2021 - 11:13, édité 1 fois
Proton
Proton
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Proton Mar 20 Avr 2021 - 11:11
La fermeture des écoles a entraîné un freinage comme dirait Macron de l'épidémie.
Jenny
Jenny
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Jenny Mar 20 Avr 2021 - 11:11
On ne dit pas confinement, on dit « mesures de freinage ». professeur
avatar
Enaeco
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Enaeco Mar 20 Avr 2021 - 11:12
Pas mal de mes collègues sont partis en vacances. Certains avaient monté un petit scénario avec les grands-parents en cas de contrôle mais personne n'a été contrôlé.


Je ne sais pas qui avait posté un tableau sur le taux d'incidence mais je viens de tomber sur celui de G. Forestier et il me semble que les résultats sont à l'opposé de ceux d'hier :
Sur la base de ces données : le taux d'incidence chez les 0-9ans est 2,5fois plus bas que la moyenne nationale et en forte baisse.

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 EzXIcFHVgBMaalM?format=png&name=4096x4096


Dernière édition par Enaeco le Mar 20 Avr 2021 - 11:17, édité 1 fois
trompettemarine
trompettemarine
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par trompettemarine Mar 20 Avr 2021 - 11:16
@Jenny C'est pour prendre le virus en tenaille et voir la lumière au bout du tunnel, laquelle lumière doit être sur une table, comme levier estampillé koikilenkoute (même la vie des enseignants et des parents d'élèves). Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 2164541516


Dernière édition par trompettemarine le Mar 20 Avr 2021 - 11:20, édité 1 fois
Mathador
Mathador
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Mathador Mar 20 Avr 2021 - 11:19
@Kilmeny a écrit:
@A Tuin a écrit:En même temps, où voyez-vous un confinement ? Les gens continuent de se voir, font de la voiture toute la journée et en ville et dans les supermarchés c'est plein de monde. Où est le confinement ? A part les écoles fermées, il n'y a rien de probant effectivement. Il ne faut pas être bien visionnaire ni médecin pour constater "que la baisse n'est pas aussi significative pour ce confinement que pour les deux autres"... non ?
Le 2ème confinement, même avec écoles ouvertes, était bien plus efficace, car plus strict.
Et car l'épidémie progressait selon la cinétique du virus de la première vague plutôt que selon celle du variant anglais.

_________________
"There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics." (cité par Mark Twain)
« Vulnerasti cor meum, soror mea, sponsa; vulnerasti cor meum in uno oculorum tuorum, et in uno crine colli tui.
Quam pulchrae sunt mammae tuae, soror mea sponsa! pulchriora sunt ubera tua vino, et odor unguentorum tuorum super omnia aromata. » (Canticum Canticorum 4:9-10)
Jacq
Jacq
Grand Maître

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Jacq Mar 20 Avr 2021 - 11:21
@Dame Jouanne a écrit:
@Jacq a écrit:
@Rouletabille a écrit:
@trompettemarine a écrit: J'espère que la demi-jauge (ou mieux les demi-classes) sera imposée par le président à la rentrée tant que la vaccination ne sera pas plus avancée et la situation sanitaire apaisée.
Cela m'étonnerait fort que ce soit le cas  [...]
Moi, je parie pour des annonces le vendredi 23 avril pour les écoles et le vendredi 30 avril pour le secondaire...
Sur ce sujet je parie que rien ne va bouger. Le ministre n'aura jamais le courage d'assumer de revenir en classe entière ou d'imposer les groupes. Il préfère se défausser de toute responsabilité et laisser officiellement les CdE choisir, CdE qui eux restent sous la pression forte des parents, beaucoup pour revenir en classe entière (même si certains n'en veulent pas).
En plus cette situation lui permet de ne pas annuler les épreuves de juin et de pouvoir dire (en cas de contestation): "si les élèves du lycée A ont eu deux fois moins de cours que dans le lycée B c'est un choix de l'établissement, ce n'est pas de ma faute."
Voilà. Toute la politique de notre ministre est résumée. Ne rien faire, ne rien assumer (il suffit de voir comme il s'est empressé de rejeter la faute sur les autres lors du plantage de l'ENT et du CNED, je n'ai aucun doute qu'il fera pareil en fin d'année pour le bac et le Grand Oral) et laisser la piétaille des CDE et directeurs d'écoles gérer et assumer pendant que lui fait le beau devant les médias, soigne sa carrière et resserre les cordons budgétaires.

En plus il va sortir, tout fier : "oui mais il y avait la continuité pédagogique assurée par les enseignants". Ben non, quand j'avais mes élèves en groupe je ne pouvais pas faire cours en physique et en distanciel en même temps. Il pourra alors dire : "les enseignants pouvaient le faire".
Aucun courage.

EDIT : pour les dates, oui, les CdE et directeurs vont recevoir les mails des rectorats durant le dernier weekend (et donc passer un super weekend).


Dernière édition par Jacq le Mar 20 Avr 2021 - 11:24, édité 1 fois
A Tuin
A Tuin
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par A Tuin Mar 20 Avr 2021 - 11:22
@trompettemarine a écrit:@Jenny C'est pour prendre le virus en tenaille et voir la lumière au bout du tunnel, laquelle lumière doit être sur une table, comme levier estampillé koikilenkoute (même la vie des enseignants et des parents d'élèves). Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 2164541516

La fameuse prise en tenaille.
Arrêtez avec cette expression, ça me fait penser à La Septième compagnie chaque fois. abi
Jacq
Jacq
Grand Maître

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Jacq Mar 20 Avr 2021 - 11:26
@Jafar a écrit:
@Madame_Prof a écrit:
@Chutney a écrit:J'aimerais avoir la foi suffisante pour dire que sans vaccination, je ne reprends pas, mais je ne peux décemment pas le faire si je suis le seul de mon établissement, ou à défaut si aucun vrai mouvement national ne se met en place, ce qui n'arrivera pas. Quand je vois la liste de revendications des syndicats qui attendent une réponse de ministère, je me dis que l'on est condamné à répéter les mêmes erreurs (et je précise que je suis syndiqué). On sait que nous n'aurons rien, à part quelques tests cosmétiques de ci de là, on le sait, personne n'imagine que des capteurs de CO2 vont être installés quand même. Je dirais que l'espoir réside dans les demi-groupes, puisque l'éventualité n'a pas été fermée, mais tout est tellement changeant qu'on peut partir là-dessus pour deux semaines et revenir à la normal juste après.

+1 

Ceux qui disent qu'ils n'iront pas, vous allez faire une grève illimitée dans votre coin ?

Ben oui... Il faut bien montrer l'exemple si personne ne se bouge.

Je ne vois pas comment je pourrais dormir la conscience tranquille sinon. Libre à ceux qui n'ont aucun principe de laisser notre ministre essuyer ses chaussures sur leurs visages, pour ma part je ferait en effet "grève illimitée dans mon coin", mais l'honneur sauf.

Je ne ferai pas grève, je l'ai déjà écrit, et comprends ceux qui veulent la faire.
Mais pour faire grève il faut un appel à la grève. Des syndicats vont-ils le faire ?
Parfois ils n'appellent pas officiellement à la grève (dans les médias) mais déposent des préavis pour couvrir ceux qui voudraient la faire.


Dernière édition par Jacq le Mar 20 Avr 2021 - 11:26, édité 1 fois
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum