Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Flo44
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Flo44 Mar 13 Juil 2021 - 16:52
@Pierrotlalune a écrit:Sans être antivax primaire ni complotiste, a-t-on le droit de préciser qu'une vaccination n'a rien d'un acte anodin, que le le vaccin Pfizer (c'est celui qui est administré à 95% en France) est en AMM conditionnelle jusque 2023 et toujours en phase 3 (la phase qui évalue le rapport bénéfice risque) ? A-t-on le droit de préciser que ce laboratoire a écopé de 4 milliards de dollars en tout pour diverses fraudes, corruption, dommages et intérêts ? A-t-on le droit de préciser que les labos et le gouvernement sont exonérés de toute responsabilité pénale en cas d'effets secondaires graves / décès dûs au vaccin ? (même si c'est marginal, ça existe, notamment chez les jeunes)

Il est bon de rappeler toutes ces choses, c'est factuel et très facilement vérifiable. Le gouvernement ferait bien d'y réfléchir à deux fois avant de vouloir imposer au forceps des injections sur lesquelles nous n'avons aucun recul long terme sur des personnes jeunes et en bonne santé. Il est clair et évident qu'il y aura quatrième vague et reconfinement, avec ou sans injections massives de pfizer au tout venant. Les non vaccinés seront accusés à tort et mis à l'index, excusez-les d'être en bonne santé avec une immunité naturelle fonctionnelle, et de souhaiter disposer librement de leur corps, c'est désormais un crime. La situation est ubuesque et j'en rirais si je n'y voyais pas un abus liberticide. On va rentrer dans le top 5 des pays les plus restrictifs au monde pour une épidémie de grippe, je tire mon chapeau à Macron le représentant de commerce en chef (vous savez ceux qui mettent le pied dans la porte pour vous vendre leur camelote) et sa contribution à la mise à mort de l'état de droit.
Tu enseignes les mathématiques, non? Alors fais les calculs.
À chaque vague, au moins 5% de la population est contaminée (bien plus en région parisienne, plus dans les régions froides de l'Est).
Ensuite, tu regardes le taux d'hospitalisation. Ceux pour qui tu peux être sûr qu'il y aura des séquelles graves et importantes (ça doit être autour de 5-10% en moyenne). Si ça t'amuse tu regardes par tranche d'âge.
Tu calcules ensuite la probabilité pour un âge donné d'avoir une forme grave (ça on connaît bien)
Les effets secondaires à long terme du virus sont mal connus, mais on en découvre tous les jours (poumons au niveau des alvéoles, généralisé, neurologiques, etc...).
Ceux du vaccin sont extrêmement rares et très surveillés. Mais puisque tu as la trouille, prends donc l'hypothèse d'un effet grave sur 100 000 personnes (en réalité c'est plus de l'ordre d'un sur un million).
Calcules d'un côté le risque d'une forme grave à chaque vague, et compare au risque d'effet secondaire du vaccin.
Reviens nous casser les pieds seulement après...

[Edit] même les formes légères entraînent un sur-risque de décès important dans les 6 mois qui suivent :
https://www.santelog.com/actualites/covid-19-de-multiples-sequelles-long-terme-un-risque-de-deces-accru
Pas le vaccin.
Merci.
avatar
Rosanette
Expert spécialisé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Rosanette Mar 13 Juil 2021 - 16:55
@laMiss a écrit:@Rosanette:
Juste une chose concernant l'un des points que tu soulèves :
Des avocats attaquent en justice au motif que l'AMM conditionnelle ne serait pas compatible avec une obligation vaccinale. Ce n'est donc pas si tranché.

Si tu parles de l'avocat qui est la risée de Twitter depuis deux jours en voulant se faire le Zorro des soignants avec une procédure qui n'aboutira pas, thanks but no thanks.

Les gestes barrière ne sont pas des capotes ; ça a beaucoup aidé à limiter la casse mais on parle d'un variant davantage transmissible.
Accessoirement, je ne compte pas porter le masque toute ma vie au prétexte qu'il y a des trouillards qui ne pensent qu'à eux, et avec des arguments discutables.
henriette
henriette
Médiateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par henriette Mar 13 Juil 2021 - 16:58
Tiens, Pierrotlalune, ça faisait longtemps... Rolling Eyes
Merci pour ta réponse, Flo44.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
henriette
henriette
Médiateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par henriette Mar 13 Juil 2021 - 17:03
Pour rappel, ici c'est le fil coronavirus - EN.
Pour débattre de l'obligation vaccinale hors EN, de la situation générale en France, et si vous y tenez, des méchants labos et de la fiabilité des vaccins, etc. c'est sur le fil "Gestion du coronavirus en France". Merci d'en revenir au sujet, donc, sinon le fil sera fermé pour nettoyage du hors-sujet.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
avatar
Invité
Invité

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Invité Mar 13 Juil 2021 - 17:07
@laMiss a écrit:
@henriette a écrit:
@laMiss a écrit:Nous étions donc tous des meurtriers, au contact de nos classes de 30 élèves (qui ne portaient pas bien le masque, au passage) ? Nous aurions dû exercer notre droit de retrait ?
Tous ceux d'entre nous non vaccinés dès les premiers rendez-vous possibles en 2021 étaient donc des criminels ?
Il va falloir faire de la place dans les prisons.
Et les élèves non vaccinés à la rentrée, ce seront eux aussi des meurtriers ?
Je crois que personne ici n'a dit cela, laMiss.

Personne n'a dit cela, mais si l'on considère que les soignants non vaccinés sont des meurtriers au contact de personnes vulnérables, alors on peut facilement considérer que nous le sommes aussi au contact de centaines d'élèves dont certains sont vulnérables. Il n'y a qu'un pas, non ? Enfin, expliquez-moi où vous placez la limite svp.
Seuls les soignants sont des meurtriers, les autres c'est bon ?

Je cherche à comprendre la logique. J'ai l'impression que ce type de raisonnement peut nous amener très très loin.
D'ailleurs, je trouve que cela va déjà très loin, là.

Vraie question :
Celui qui n'est pas vacciné mais porte le masque correctement et aère serait un meurtrier ?

Désolé Henriette, je réponds et je m'arrête là.

A un moment il faut appeler les choses par leur nom. Celui qui commet (ou qui s'empêche de commettre en l'occurence) un acte qui entraine la mort de quelqu'un commet un homicide. Qu'il l'ait voulu ou pas. Si je décide de ne pas me faire vacciner et que je contamine un de mes élèves qui meurt je commets un homicide. On nous a tellement rebattu les oreilles que pour les jeunes la covid n'était pas grave qu'il est évident qu'il s'agit d'un homicide involontaire par imprudence. Mais on l'aura sur la conscience (heureusement que comme on est jamais sûr que ce sera nous qui l'auront tué on pourra calmer la-dite conscience, et la justice aussi). Quand on travaille au contact de personnes vulnérables et qu'on a largement été informé des risques qu'on leur faisait courir pour moi on dépasse l'homicide simple et on est en présence d'un meurtre. Alors on peut peut-être qualifier ça d'homicide par imprudence pour cause de stupidité sans bornes je préfère meurtre parce que c'est trop facile de se planquer derrière sa bêtise ou sa paranoïa.
Et quant à aller trop loin, allez demander aux familles qui ont perdu des proches dans ces circonstances s'ils estiment que c'est aller trop loin.
laMiss
laMiss
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par laMiss Mar 13 Juil 2021 - 17:07
@Rosanette : Je réponds sur l'autre fil.
@Tamerlan : Loin de moins l'idée de nier la souffrance des victimes et de leurs proches.

_________________
Si rien n'est décidé, ce sera à chacun d'entre nous de décider en conscience.
laMiss
laMiss
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par laMiss Mar 13 Juil 2021 - 17:16
@Rosanette a écrit:
Si tu parles de l'avocat qui est la risée de Twitter depuis deux jours en voulant se faire le Zorro des soignants avec une procédure qui n'aboutira pas, thanks but no thanks.

Le même qui a rendu possible l'obligation du maque à l'intérieur, oui.

_________________
Si rien n'est décidé, ce sera à chacun d'entre nous de décider en conscience.
avatar
Cath
Bon génie

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cath Mar 13 Juil 2021 - 17:19
@Cicyle a écrit:
@Cath a écrit:https://www.bfmtv.com/politique/pourquoi-le-gouvernement-ne-rend-pas-la-vaccination-obligatoire-pour-les-enseignants_AN-202107130131.html#xtor=AL-68

"Les enfants ne sont pas fragiles".

Et les profs ?

Bah...on s'en fout, non ?
Bin non mais tu peux faire le choix de te vacciner. Une obligation serait pour protéger les gens en face des enseignants. Les enfants n'étant pas à risque, le gouvernement n'estime pas une obligation souhaitable. Je ne dis pas que c'est bien, car les familles peuvent être à risque. Mais ça se tient, et je ne comprends pas ta réaction.

Je pensais que j'étais claire...on nous a seriné pendant des mois que les enfants n'étaient pas contagieux, pas contaminants, qu'on ne risquait rien à les fréquenter...
Maintenant, les voilà tenus de se vacciner pour des tas activités, l'école n'étant jamais mentionnée. Pour autant, dès qu'il s'agit des enseignants, Veran en revient au bon vieux "Mais non, les enfants ne sont pas fragiles, les profs ne risquent rien !" : pourquoi les profs risqueraient-ils moins que le personnel d'un cinéma, d'un resto, d'un train...?
Balthamos
Balthamos
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Balthamos Mar 13 Juil 2021 - 17:23
@Pierrotlalune a écrit:
Il est bon de rappeler toutes ces choses, c'est factuel et très facilement vérifiable.

https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/le-vrai-du-faux/covid-19-les-vaccins-sont-ils-toujours-en-phase-d-etude-et-leurs-fabricants-degages-de-toute-responsabilite-comme-l-affirme-nicolas-dupont-aignan_4674915.html

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2021/07/08/covid-19-les-essais-de-phase-3-des-vaccins-sont-ils-termines-depuis-des-mois-comme-l-affirme-olivier-veran_6087580_4355770.html

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2021/05/28/tests-sur-les-animaux-risques-d-avc-apparition-de-variants-le-tour-des-nouvelles-rumeurs-sur-les-vaccins_6081873_4355770.html

Pour ce qui est de rentrer dans le top 5 des pays les plus restrictifs du monde, je pense qu'on a encore de la marge...
kim jong un, Poutine, xi jinping ou encore duterte ne vont pas se laisser détrôner facilement...
Balthamos
Balthamos
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Balthamos Mar 13 Juil 2021 - 17:26
@Cath a écrit:
@Cicyle a écrit:
@Cath a écrit:https://www.bfmtv.com/politique/pourquoi-le-gouvernement-ne-rend-pas-la-vaccination-obligatoire-pour-les-enseignants_AN-202107130131.html#xtor=AL-68

"Les enfants ne sont pas fragiles".

Et les profs ?

Bah...on s'en fout, non ?
Bin non mais tu peux faire le choix de te vacciner. Une obligation serait pour protéger les gens en face des enseignants. Les enfants n'étant pas à risque, le gouvernement n'estime pas une obligation souhaitable. Je ne dis pas que c'est bien, car les familles peuvent être à risque. Mais ça se tient, et je ne comprends pas ta réaction.

Je pensais que j'étais claire...on nous a seriné pendant des mois que les enfants n'étaient pas contagieux, pas contaminants, qu'on ne risquait rien à les fréquenter...
Maintenant, les voilà tenus de se vacciner pour des tas activités, l'école n'étant jamais mentionnée. Pour autant, dès qu'il s'agit des enseignants, Veran en revient au bon vieux "Mais non, les enfants ne sont pas fragiles, les profs ne risquent rien !" : pourquoi les profs risqueraient-ils moins que le personnel d'un cinéma, d'un resto, d'un train...?

Sans risquer moins, risquons nous plus ?
Non, je ne pense pas qu'on risque moins, tout comme je ne pense pas risquer plus que certaines professions en contact avec le public.

Avec un autre problème que poserait une mesure d'obligation appliquée à l'école, la déscolarisation des non vaccinées (des parents anti vax, overbookés, dépassés, démissionnaires, etc.)
C'est vrai que cette tendance à oublier l'école est particulièrement troublante. Histoire de ne pas dédire les positions de Blanquer tout en ne niant pas ce qu'on sait déjà avec les risques de transmission par les enfants.
Cicyle
Cicyle
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cicyle Mar 13 Juil 2021 - 17:28
@Cath a écrit:
@Cicyle a écrit:
@Cath a écrit:https://www.bfmtv.com/politique/pourquoi-le-gouvernement-ne-rend-pas-la-vaccination-obligatoire-pour-les-enseignants_AN-202107130131.html#xtor=AL-68

"Les enfants ne sont pas fragiles".

Et les profs ?

Bah...on s'en fout, non ?
Bin non mais tu peux faire le choix de te vacciner. Une obligation serait pour protéger les gens en face des enseignants. Les enfants n'étant pas à risque, le gouvernement n'estime pas une obligation souhaitable. Je ne dis pas que c'est bien, car les familles peuvent être à risque. Mais ça se tient, et je ne comprends pas ta réaction.

Je pensais que j'étais claire...on nous a seriné pendant des mois que les enfants n'étaient pas contagieux, pas contaminants, qu'on ne risquait rien à les fréquenter...
Maintenant, les voilà tenus de se vacciner pour des tas activités, l'école n'étant jamais mentionnée. Pour autant, dès qu'il s'agit des enseignants, Veran en revient au bon vieux "Mais non, les enfants ne sont pas fragiles, les profs ne risquent rien !" : pourquoi les profs risqueraient-ils moins que le personnel d'un cinéma, d'un resto, d'un train...?
Mais si on craint d'être contaminés au contact des enfants, il faut exiger leur vaccination à eux. Et te faire vacciner toi.
Mais je ne vois toujours pas ce qu'une obligation vaccinale des enseignants a à voir là-dedans. Ou alors tu parles par rapport à tes enfants ? Mais même là, je ne vois pas ce que change le fait que tu sois enseignante.

L'obligation vaccinale n'est pas là pour protéger la personne vaccinée (qui fait ses choix en son âme et conscience) mais pour protéger les autres. Dans ce contexte, l'argument de dire "les enfants ne sont pas à risque" (ce qui est vrai pour quasiment tous) se tient totalement. On pourrait envisager que les associations de parents d'enfants malades demandent une vaccination obligatoire des enseignants, pourquoi pas (d'ailleurs, au vue des annonces d'hier, je me posais la question des enseignants en IME, en hôpital, etc., je pense qu'ils sont concernés par l'obligation vaccinale).

A la limite, pour protéger les enseignants, rendons obligatoire la vaccination des enfants. Celle des enseignants n'a rien à voir avec ça (sauf dans le cas décrit par Hélips de la salle des profs mais qui, je le maintiens, n'est pas différent de bien d'autres situations professionnelles de bureau).
RogerMartin
RogerMartin
Esprit sacré

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par RogerMartin Mar 13 Juil 2021 - 17:32
@Cicyle a écrit:
@Cath a écrit:
@Cicyle a écrit:
@Cath a écrit:https://www.bfmtv.com/politique/pourquoi-le-gouvernement-ne-rend-pas-la-vaccination-obligatoire-pour-les-enseignants_AN-202107130131.html#xtor=AL-68

"Les enfants ne sont pas fragiles".

Et les profs ?

Bah...on s'en fout, non ?
Bin non mais tu peux faire le choix de te vacciner. Une obligation serait pour protéger les gens en face des enseignants. Les enfants n'étant pas à risque, le gouvernement n'estime pas une obligation souhaitable. Je ne dis pas que c'est bien, car les familles peuvent être à risque. Mais ça se tient, et je ne comprends pas ta réaction.

Je pensais que j'étais claire...on nous a seriné pendant des mois que les enfants n'étaient pas contagieux, pas contaminants, qu'on ne risquait rien à les fréquenter...
Maintenant, les voilà tenus de se vacciner pour des tas activités, l'école n'étant jamais mentionnée. Pour autant, dès qu'il s'agit des enseignants, Veran en revient au bon vieux "Mais non, les enfants ne sont pas fragiles, les profs ne risquent rien !" : pourquoi les profs risqueraient-ils moins que le personnel d'un cinéma, d'un resto, d'un train...?
Mais si on craint d'être contaminés au contact des enfants, il faut exiger leur vaccination à eux. Et te faire vacciner toi.
Mais je ne vois toujours pas ce qu'une obligation vaccinale des enseignants a à voir là-dedans. Ou alors tu parles par rapport à tes enfants ? Mais même là, je ne vois pas ce que change le fait que tu sois enseignante.

L'obligation vaccinale n'est pas là pour protéger la personne vaccinée (qui fait ses choix en son âme et conscience) mais pour protéger les autres. Dans ce contexte, l'argument de dire "les enfants ne sont pas à risque" (ce qui est vrai pour quasiment tous) se tient totalement. On pourrait envisager que les associations de parents d'enfants malades demandent une vaccination obligatoire des enseignants, pourquoi pas (d'ailleurs, au vue des annonces d'hier, je me posais la question des enseignants en IME, en hôpital, etc., je pense qu'ils sont concernés par l'obligation vaccinale).

A la limite, pour protéger les enseignants, rendons obligatoire la vaccination des enfants. Celle des enseignants n'a rien à voir avec ça (sauf dans le cas décrit par Hélips de la salle des profs mais qui, je le maintiens, n'est pas différent de bien d'autres situations professionnelles de bureau).

En sdp, il y a souvent beaucoup de collègues qui se succèdent, qui se parlent, il y a souvent une machine à café qui fait qu'on est plus facilement tenté de tomber le masque et de bavarder, etc. Je suis d'accord avec Hélips, c'est plutôt comme si on était coincé dans la salle détente d'une grande entreprise, sans possibilité de s'isoler. Ce ne sont pas exactement les conditions de travail en bureau.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
roxanne
roxanne
Prophète

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par roxanne Mar 13 Juil 2021 - 17:36
Le problème des petits enfants c'est qu'ils enquillent déjà pas mal de vaccins...Mais, bon, pour l'instant si tous les plus de 12 ans sont vaccinés, ça devrait quand même faire bien avancer les choses.
Cicyle
Cicyle
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cicyle Mar 13 Juil 2021 - 17:36
Je connais pas mal de lieux où les conditions sont similaires voire pire. D'autant plus qu'on n'y est quand même pas coincés toute la journée.
Et là, je répondais à Cath, qui me parlait des élèves.
RogerMartin
RogerMartin
Esprit sacré

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par RogerMartin Mar 13 Juil 2021 - 17:38
@Cicyle a écrit:Je connais pas mal de lieux où les conditions sont similaires voire pire. D'autant plus qu'on n'y est quand même pas coincés toute la journée.
Et là, je répondais à Cath, qui me parlait des élèves.
Oui, il y a pire, on ne travaille pas dans des abattoirs par ex. Mais il y a aussi mieux, je pense par ex. à certains collègues administratifs seuls dans leurs bureaux avec fenêtre qui permet d'aérer.
Dans le secondaire ou le sup, on peut selon les EDT passer de très longs temps en sdp. Et plus l'établissement est grand, plus il y a de brassage.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
laMiss
laMiss
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par laMiss Mar 13 Juil 2021 - 17:40
@Balthamos a écrit:
https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2021/07/08/covid-19-les-essais-de-phase-3-des-vaccins-sont-ils-termines-depuis-des-mois-comme-l-affirme-olivier-veran_6087580_4355770.html

En résumé, la phase 3 est importante, non terminée, mais toutes les données actuelles sont rassurantes.

En affirmant de manière catégorique que la phase 3 des essais des vaccins déployés en France est « terminée », Olivier Véran se méprend. Contacté par Le Monde, le laboratoire Pfizer assure bien que son « essai de phase 3 se poursuit ».

Rappelons tout d’abord que, pour qu’un vaccin soit homologué, des essais cliniques sont menés sur l’homme au cours de trois phases successives. La dernière étape, la plus importante, est la phase 3. Conduite sur des dizaines de milliers de volontaires, elle vise à mesurer l’efficacité et la sécurité du vaccin, et fait l’objet d’une surveillance très attentive.

Les essais de phase 3 se poursuivent donc afin de mieux cerner l’efficacité des vaccins, et surveiller d’éventuelles évolutions dans le rapport de la balance bénéfices/risques, élément crucial dans la course à la vaccination. Ou encore d’éventuels nouveaux effets indésirables. Mais là-dessus, Mathieu Molimard, chef du service de pharmacologie médicale du CHU de Bordeaux, se montre rassurant : « Il n’y a pas de vaccin qui ait induit des effets indésirables à long terme qu’on n’avait pas vus dans les deux mois après la vaccination. »
Selon lui, plusieurs inconnues demeurent encore, toutefois. Parmi elles, la durée d’immunité conférée par ces vaccins anti-Covid-19.

Ainsi, même si la phase 3 n’est pas totalement achevée, ce qui est une procédure tout à fait habituelle pour les médicaments, Moderna et Pfizer ont déjà rempli les critères nécessaires, et fourni des données solides pour prouver l’efficacité et la sécurité de leurs vaccins contre le Covid-19.

_________________
Si rien n'est décidé, ce sera à chacun d'entre nous de décider en conscience.
Balthamos
Balthamos
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Balthamos Mar 13 Juil 2021 - 17:42
@Cicyle a écrit:Je connais pas mal de lieux où les conditions sont similaires voire pire. D'autant plus qu'on n'y est quand même pas coincés toute la journée.
Et là, je répondais à Cath, qui me parlait des élèves.

Il y a pire, c'est sûr. Mais est ce une raison pour ne pas militer pour mieux ?
Puis les situations sont très différentes d'un bahut à l'autre, suivant l'agencement des espaces et l'occupation des locaux.
Là où ca peut être problématique pour un collègue, ca peut être acceptable dans un autre établissement.
Cicyle
Cicyle
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cicyle Mar 13 Juil 2021 - 17:50
@Balthamos a écrit:
@Cicyle a écrit:Je connais pas mal de lieux où les conditions sont similaires voire pire. D'autant plus qu'on n'y est quand même pas coincés toute la journée.
Et là, je répondais à Cath, qui me parlait des élèves.

Il y a pire, c'est sûr. Mais est ce une  raison pour ne pas militer pour mieux ?
Puis les situations sont très différentes d'un bahut à l'autre, suivant l'agencement des espaces et l'occupation des locaux.
Là où ca peut être problématique pour un collègue, ca peut être acceptable dans un autre établissement.
Mais je répondais sur l'obligation vaccinale des enseignants…
C'est un peu fatigant, de rebondir sur un bout, de déformer, etc. Rolling Eyes

Franchement, je ne comprends vraiment pas pourquoi militer pour l'obligation vaccinale des enseignants plus que des autres. Je n'ai lu aucun argument ici qui expliquerait pourquoi on devrait y être plus soumis que les autres.  Tout ça pour que certains refusent et que ça se transforme en "ces méchants enseignants contaminent volontairement nos enfants".

On aurait dû avoir un accès réellement prioritaire à la vaccination parce qu'on est exposés. Ca, oui. Et je l'ai dit ici il y a plusieurs mois. Mais l'obligation vaccinale est pour protéger les gens en face de nous. Et force est de constater que très majoritairement ils ne sont pas à risque. Sinon, obligation vaccinale pour toutes les professions en rapport avec du public. Ou tous les agents de l'Etat comme le disait RM. Ou tous ceux qui, dans leur travail, ont accès à un lieu mal ventilé avec du passage. Pourquoi pas. Mais pourquoi spécifiquement les enseignants ? Je n'ai toujours pas de réponse ici (et je n'ai toujours pas compris l'indignation de départ de Cath, sur laquelle je rebondissais).

Je dis tout ça en ayant eu ma deuxième dose il y a une semaine, donc loin d'être anti-vax.
Mathador
Mathador
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Mathador Mar 13 Juil 2021 - 18:02
@Kea a écrit:Je n’avais pas fait ce vaccin. Le virus semblait lointain et il y avait une certaine méfiance vis-à-vis du vaccin (je ne sais plus pour quelle raison). La logistique était plus compliquée qu’aujourd'hui ; je crois qu’il fallait faire la queue devant le centre de vaccination (pas de rendez-vous).
La présence de thiomersal (composé organomercuriel servant de conservateur) dans le vaccin.
Voir par exemple ici: https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/Fiche-Thiomersal-2.pdf

_________________
"There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics." (cité par Mark Twain)
« Vulnerasti cor meum, soror mea, sponsa; vulnerasti cor meum in uno oculorum tuorum, et in uno crine colli tui.
Quam pulchrae sunt mammae tuae, soror mea sponsa! pulchriora sunt ubera tua vino, et odor unguentorum tuorum super omnia aromata. » (Canticum Canticorum 4:9-10)
Balthamos
Balthamos
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Balthamos Mar 13 Juil 2021 - 18:06
@Cicyle a écrit:
@Balthamos a écrit:
@Cicyle a écrit:Je connais pas mal de lieux où les conditions sont similaires voire pire. D'autant plus qu'on n'y est quand même pas coincés toute la journée.
Et là, je répondais à Cath, qui me parlait des élèves.

Il y a pire, c'est sûr. Mais est ce une  raison pour ne pas militer pour mieux ?
Puis les situations sont très différentes d'un bahut à l'autre, suivant l'agencement des espaces et l'occupation des locaux.
Là où ca peut être problématique pour un collègue, ca peut être acceptable dans un autre établissement.
Mais je répondais sur l'obligation vaccinale des enseignants…
C'est un peu fatigant, de rebondir sur un bout, de déformer, etc. Rolling Eyes

Désolé, je n'avais pas compris et je répondais à un autre message sur la difficulté avec les collègues non vaccinés en salle des profs... Bref je me suis emmêlé magistralement les pinceaux.
D'autant plus que je suis globalement d'accord avec toi.


@Cicyle a écrit:
 Tout ça pour que certains refusent et que ça se transforme en "ces méchants enseignants contaminent volontairement nos enfants".

Pour le moment, j'ai plus lu l'inverse. Protéger les enseignants contre les enfants contaminants.

@Cicyle a écrit:

Sinon, obligation vaccinale pour toutes les professions en rapport avec du public. Ou tous les agents de l'Etat comme le disait RM. Ou tous ceux qui, dans leur travail, ont accès à un lieu mal ventilé avec du passage. Pourquoi pas. Mais pourquoi spécifiquement les enseignants ?

Je suis entièrement d'accord.
Je ne vois pas dans le contexte actuel pourquoi les profs plus que d'autres.
Pour reprendre les propos de Cath, risquons nous plus que le personnel d'un cinéma, d'un resto, d'un train ?

Spoiler:
@Cicyle a écrit:

Je dis tout ça en ayant eu ma deuxième dose il y a une semaine, donc loin d'être anti-vax.
C'est marrant le besoin qu'ont certains membres à justifier leur pass sanitaire. Ca fait plusieurs messages que je remarque cette obligation de justification.
Je ne sais pas pour les autres, mais à la lecture de tes interventions je ne t'imaginais pas anti vax.
Il va falloir faire attention que ca ne devienne pas le nouveau "j'ai un ami noir" et que ca permette à certains de dire des âneries (je ne parle pas pour toi mais en général) sous prétexte qu'ils sont vaccinés.
Cicyle
Cicyle
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cicyle Mar 13 Juil 2021 - 18:10
@Balthamos a écrit:
@Cicyle a écrit:
@Balthamos a écrit:
@Cicyle a écrit:Je connais pas mal de lieux où les conditions sont similaires voire pire. D'autant plus qu'on n'y est quand même pas coincés toute la journée.
Et là, je répondais à Cath, qui me parlait des élèves.

Il y a pire, c'est sûr. Mais est ce une  raison pour ne pas militer pour mieux ?
Puis les situations sont très différentes d'un bahut à l'autre, suivant l'agencement des espaces et l'occupation des locaux.
Là où ca peut être problématique pour un collègue, ca peut être acceptable dans un autre établissement.
Mais je répondais sur l'obligation vaccinale des enseignants…
C'est un peu fatigant, de rebondir sur un bout, de déformer, etc. Rolling Eyes

Désolé, je n'avais pas compris et je répondais à un autre message sur la difficulté avec les collègues non vaccinés en salle des profs... Bref je me suis emmêlé magistralement les pinceaux.
D'autant plus que je suis globalement d'accord avec toi.


@Cicyle a écrit:
 Tout ça pour que certains refusent et que ça se transforme en "ces méchants enseignants contaminent volontairement nos enfants".

Pour le moment, j'ai plus lu l'inverse. Protéger les enseignants contre les enfants contaminants.

@Cicyle a écrit:

Sinon, obligation vaccinale pour toutes les professions en rapport avec du public. Ou tous les agents de l'Etat comme le disait RM. Ou tous ceux qui, dans leur travail, ont accès à un lieu mal ventilé avec du passage. Pourquoi pas. Mais pourquoi spécifiquement les enseignants ?

Je suis entièrement d'accord.
Je ne vois pas dans le contexte actuel pourquoi les profs plus que d'autres.
Pour reprendre les propos de Cath, risquons nous plus que le personnel d'un cinéma, d'un resto, d'un train ?

Spoiler:

@Cicyle a écrit:

Je dis tout ça en ayant eu ma deuxième dose il y a une semaine, donc loin d'être anti-vax.
C'est marrant le besoin qu'ont certains membres à justifier leur pass sanitaire. Ca fait plusieurs messages que je remarque cette obligation de justification.
Je ne sais pas pour les autres, mais à la lecture de tes interventions je ne t'imaginais pas anti vax.
Il va falloir faire attention que ca ne devienne pas le nouveau "j'ai un ami noir" et que ca permette à certains de dire des âneries (je ne parle pas pour toi mais en général) sous prétexte qu'ils sont vaccinés.
Ok merci, je comprends mieux.

Pour la partie que j'ai mise en gras, il me semble que c'est ce que sous-entendait Cath au départ. Mais dans ce cas, c'est la vaccination des enfants, qu'il faut réclamer. Que mes collègues soient vaccinés ne change rien à mon risque d'être contaminée par mon contact avec les élèves (si, à l'échelle de la population mais pas à l'échelle individuelle). Pour me protéger des élèves je me vaccine et, éventuellement, je réclame la vaccination obligatoire des élèves, pas des collègues.

Pour ton spoiler, c'est juste pour dire qu'on peut être réticent (ou pas forcément très favorable) à une obligation, sans être anti-vax.
Isis39
Isis39
Enchanteur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Isis39 Mar 13 Juil 2021 - 18:14
Cela reste contradictoire, comme depuis des mois. Un ado devra avoir un pass sanitaire pour aller au restaurant, mais pas à la cantine. Bref...
Balthamos
Balthamos
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Balthamos Mar 13 Juil 2021 - 18:17
@Isis39 a écrit:Cela reste contradictoire, comme depuis des mois. Un ado devra avoir un pass sanitaire pour aller au restaurant, mais pas à la cantine. Bref...

Contradictoire en apparence mais avec une vraie question derrière : la dimension sociale de l'éducation.
On peut refuser à un élève l'accès à un restaurant, mais peut on lui refuser l'accès à une salle de classe ? A la cantine en sachant que dans certains établissements c'est le seul repas structuré ou équilibré qu'ils peuvent manger ?
Isis39
Isis39
Enchanteur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Isis39 Mar 13 Juil 2021 - 18:21
@Balthamos a écrit:
@Isis39 a écrit:Cela reste contradictoire, comme depuis des mois. Un ado devra avoir un pass sanitaire pour aller au restaurant, mais pas à la cantine. Bref...

Contradictoire en apparence mais avec une vraie question derrière : la dimension sociale de l'éducation.
On peut refuser à un élève l'accès à un restaurant, mais peut on lui refuser l'accès à une salle de classe ? A la cantine en sachant que dans certains établissements c'est le seul repas structuré ou équilibré qu'ils peuvent manger ?

Bien sûr. C’est juste une contradiction de plus qui fait que l’école est une lieu où ne s’appliquent pas les mêmes règles sanitaires que dans le reste du pays.
Pour les élections, j’ai dû attendre pour entrer dans le bureau de vote car 3 personnes y étaient déjà. Dans le même genre de salle, au collège je peux y être avec 50 autres personnes...
Lisak40
Lisak40
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Lisak40 Mar 13 Juil 2021 - 18:23
@Balthamos a écrit:
@Isis39 a écrit:Cela reste contradictoire, comme depuis des mois. Un ado devra avoir un pass sanitaire pour aller au restaurant, mais pas à la cantine. Bref...

Contradictoire en apparence mais avec une vraie question derrière : la dimension sociale de l'éducation.
On peut refuser à un élève l'accès à un restaurant, mais peut on lui refuser l'accès à une salle de classe ? A la cantine en sachant que dans certains établissements c'est le seul repas structuré ou équilibré qu'ils peuvent manger ?

Je crois qu'on est tous d'accord là-dessus. L'éducation est essentielle, tout comme le fait de pouvoir manger, la question ne se pose même pas. Mais si moi je dois me faire vacciner pour vivre normalement, pourquoi je devrais tolérer que les parents de certains de mes élèves soient antivax et donc que leurs enfants ne soient pas vaccinés, puisque ce faisant je mets en fait la vie de plusieurs personnes en danger ?
avatar
Kea
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 11 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Kea Mar 13 Juil 2021 - 20:14
@Clecle78 a écrit:
@Kea a écrit:J’enseignais déjà. Je n’ai aucun souvenir d’une campagne de vaccination dans mon collège. Je me souviens par contre que des collègues et leurs enfants étaient allés se faire vacciner dans un centre de vaccination en ville (sur un site militaire). Je n’avais pas fait ce vaccin. Le virus semblait lointain et il y avait une certaine méfiance vis-à-vis du vaccin (je ne sais plus pour quelle raison). La logistique était plus compliquée qu’aujourd'hui ; je crois qu’il fallait faire la queue devant le centre de vaccination (pas de rendez-vous).

En remontant encore dans le temps, collégienne au milieu des années 1990, je me souviens d’une vaccination sur place, mais je ne sais plus du tout pour quoi. Les élèves étaient vaccinés à la chaîne, et à la sortie c’était le concours de celui qui avait le plus mal au bras. Mes parents m’avaient fait vacciner chez le généraliste. Quelqu'un se souvient de cette campagne ?
Hépatite b. Il y a eu des effets secondaires et cela a alimenté les thèses antivax.
J’ai remis la main sur mon carnet de santé, il s’agit bien de ce vaccin. J’étais pourtant persuadée que je n’avais pas été vaccinée contre l’hépatite B !


@Mathador a écrit:
@Kea a écrit:Je n’avais pas fait ce vaccin. Le virus semblait lointain et il y avait une certaine méfiance vis-à-vis du vaccin (je ne sais plus pour quelle raison). La logistique était plus compliquée qu’aujourd'hui ; je crois qu’il fallait faire la queue devant le centre de vaccination (pas de rendez-vous).
La présence de thiomersal (composé organomercuriel servant de conservateur) dans le vaccin.
Voir par exemple ici: https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/Fiche-Thiomersal-2.pdf
Merci pour la réponse et le document !
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum