Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
PHLA
Niveau 9

Enseigner après 60 ans  - Page 12 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par PHLA Sam 11 Sep 2021 - 11:27
@epekeina.tes.ousias a écrit:
@PHLA a écrit:A propos de retraite, je suis allé sur Info retraite ce matin et j'ai eu l'agréable surprise de constater que toutes mes données concernant mes années de cotisations SRE de retraite de base avaient disparu. Il ne reste que le régime complémentaire RAFP à partir de 2005. Sympathique comme découverte, n'est-ce pas ?  D'autres parmi vous seraient-ils dans le même cas ? Bon, l'ENSAP a toujours toutes les infos mais bon...

J'avais constaté quelque chose d'analogue, sur mes emplois antérieurs à ma carrière de prof, mais c'était transitoire: le temps que le service DRH de mon université mette mon dossier à jour (que je donne les autorisations nécessaires pour leur donner le droit d'accéder aux informations, et qu'il fasse le travail). C'est peut-être quelque chose de ce genre?
Non non, c'est toute ma carrière d'enseignant de 1991 à maintenant qui passe à la trappe. Seuls apparaissent mes points de retraite complémentaire RAFP depuis sa mise en place en janvier 2005.
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Grand sage

Enseigner après 60 ans  - Page 12 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par epekeina.tes.ousias Sam 11 Sep 2021 - 11:33
Mais cela signifie, à mon avis: probablement, qu'une partie de ta carrière n'est pas encore prise en compte, c'est-à-dire que ton dossier sur ensap n'est pas à jour (sur ensap, il n'y a que ce qui est recensé effectivement par les services): il faut à mon avis contacter le service concerné pour voir ce qu'il en est (par ex. dans la partie non à jour de mon dossier, il y avait aussi quelques années de détachement qui n'étaient pas recensées et qui ont été prises en compte ensuite). La partie en question concerne ta carrière d'enseignant (donc ton dossier existe bel et bien) et tout figure nécessairement sur tes feuilles de salaire et sur la base comptable: à mon avis, le problème est plutôt d'ordre technique et devrait pouvoir se résoudre.

_________________
Cdlt Smile
mathmax
mathmax
Érudit

Enseigner après 60 ans  - Page 12 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par mathmax Sam 11 Sep 2021 - 11:37
@PHLA a écrit:A propos de retraite, je suis allé sur Info retraite ce matin et j'ai eu l'agréable surprise de constater que toutes mes données concernant mes années de cotisations SRE de retraite de base avaient disparu. Il ne reste que le régime complémentaire RAFP à partir de 2005. Sympathique comme découverte, n'est-ce pas ?  D'autres parmi vous seraient-ils dans le même cas ? Bon, l'ENSAP a toujours toutes les infos mais bon...

Je viens d’y aller, même phénomène mais le site annonce rencontrer actuellement un problème technique expliquant cette anomalie. Donc je pense que cela rentrera dans l’ordre d’ici peu.

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
avatar
PHLA
Niveau 9

Enseigner après 60 ans  - Page 12 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par PHLA Sam 11 Sep 2021 - 11:41
@mathmax a écrit:
@PHLA a écrit:A propos de retraite, je suis allé sur Info retraite ce matin et j'ai eu l'agréable surprise de constater que toutes mes données concernant mes années de cotisations SRE de retraite de base avaient disparu. Il ne reste que le régime complémentaire RAFP à partir de 2005. Sympathique comme découverte, n'est-ce pas ?  D'autres parmi vous seraient-ils dans le même cas ? Bon, l'ENSAP a toujours toutes les infos mais bon...

Je viens d’y aller, même phénomène mais le site annonce rencontrer actuellement un problème technique expliquant cette anomalie. Donc je pense que cela rentrera dans l’ordre d’ici peu.
Ah merci beaucoup pour cette précision fleurs Ce n'est donc pas un problème individuel. Me voilà rassuré. Enseigner après 60 ans  - Page 12 1482308650
avatar
PHLA
Niveau 9

Enseigner après 60 ans  - Page 12 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par PHLA Sam 11 Sep 2021 - 11:46
@epekeina.tes.ousias a écrit:Mais cela signifie, à mon avis: probablement, qu'une partie de ta carrière n'est pas encore prise en compte, c'est-à-dire que ton dossier sur ensap n'est pas à jour (sur ensap, il n'y a que ce qui est recensé effectivement par les services): il faut à mon avis contacter le service concerné pour voir ce qu'il en est (par ex. dans la partie non à jour de mon dossier, il y avait aussi quelques années de détachement qui n'étaient pas recensées et qui ont été prises en compte ensuite). La partie en question concerne ta carrière d'enseignant (donc ton dossier existe bel et bien) et tout figure nécessairement sur tes feuilles de salaire et sur la base comptable: à mon avis, le problème est plutôt d'ordre technique et devrait pouvoir se résoudre.
Tout est complet sur Ensap. Mais merci quand même Smile le problème vient du site Info retraite apparemment puisque mathmax a le même souci.
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Grand sage

Enseigner après 60 ans  - Page 12 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par epekeina.tes.ousias Sam 11 Sep 2021 - 11:47
Oui, j'ai vu les messages (d'où mes “peut-être”). Donc ça devrait pouvoir se régler — ce qui me paraîtrait la moindre des choses.

_________________
Cdlt Smile
Mrs Hobie
Mrs Hobie
Sage

Enseigner après 60 ans  - Page 12 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par Mrs Hobie Sam 11 Sep 2021 - 15:11
@Honchamp a écrit:De plus, ont disparu des dispositifs qui permettaient de cotiser, alors qu'on n'était pas enseignant encore : les écoles normales d'instituteurs (j'ai eu des collègues PEGC et certifiés d'abord passés par l'école normale après le bac. C'était d'ailleurs un sacré moyen d'ascension sociale).
J'ai des copains qui ont été recrutés niveau BTS et qui ont été formés avant de passer le CAPET, le tout en étant rémunérés comme élèves profs. Mes copains étaient en fabrication mécanique, leur école de formation à Douai.
A la fac, il y avait les IPES, un pré-recrutement qui se passait en 1ère ou 2ème année. Les lauréats étaient payés comme élèves-profs. Ils ne passaient que l'oral du CAPES.
Bref, ces pré-recrutements permettaient d'engranger des trimestres.

On était nombreux aussi à être pions. A mi-temps (14 h semaine, parfois sur 2 journées, mais pas plus), on pouvait aller à la fac et y réussir, sauf je pense pour Médecine.
De Robien a supprimé le système, qui devait être couteux pour les rectorats.
Là encore, cela donne des trimestres.
Les AED actuels font plus d'heures, et cela peut être ventilé sur ...tous les jours. Impossible de rejoindre une ville universitaire 3 jours sur 5 comme avant ! Peut-être pour les AED à mi-temps, quand ils existent.

Bref, en effet, les nouveaux venus n'auront pas tout ça.

J'ajoute que quand j'entends les "officiels" pleurer sur les difficultés de recrutement, je repense à tous ces dispositifs cités au début.

Dans mon lycée, on a deux AED en contrat de pré-professionnalisation : ils sont en L2. Je ne sais pas combien ils sont rétribués pour assister aux cours de leurs tuteurs. Mais ça doit leur faire des trimestres ?

@Balthazaard a écrit:Ça ne doit quand même pas arriver souvent , sachant qu'en cas de suppression, c'est le dernier qui gicle. Dans quelques matières "rares" peut-être, ce n'est pas agréable pour autant.
Même des disciplines non rares, tout dépend de l'équipe : en sciences physiques on a une nouvelle collègue, suite à carte scolaire, elle était dans l'autre établissement depuis 20 ans, et pourtant la dernière arrivée.
Dans mon ancien établissement, il y a eu une suppression de poste en maths, les collègues restant sont là depuis au moins 20 ans, 25 ans je crois même : si jamais il y avait une nouvelle suppression avant le prochain départ en retraite, ça va faire bizarre au dernier collègue arrivé.
Et là dans mon nouvel établissement, en cas de suppression de poste, on ne sait pas bien qui partirait : on est 2 arrivées l'année dernière, moi 48, 1 enfant, elle 24, sans enfant, et le nouveau collègue est arrivé suite à carte scolaire, la trentaine et 2 enfants, il a la même ancienneté que nous. En toute logique, c'est la petite jeunette qui devrait partir. Sauf qu'elle a une RQTH. Mais moi aussi, et c'est l'autre collègue qui a le plus d'enfant ... Bref, les subtilités des cartes scolaires éventuelles, faut pas chercher Enseigner après 60 ans  - Page 12 437980826

_________________
Enseigner après 60 ans  - Page 12 Smelli10 Enseigner après 60 ans  - Page 12 Smelli10  Plus tu pédales moins vite, moins t'avances plus vite.
Et même que la marmotte, elle met les stylos-plumes dans les jolis rouleaux Enseigner après 60 ans  - Page 12 Couturier
Tutylatyrée Ewok aux Doigts Agiles, Celle qui Abrite les Plumes aux Écrits Sagaces, Rapide Chevalier sur son Coursier Mécanique
mamieprof
mamieprof
Neoprof expérimenté

Enseigner après 60 ans  - Page 12 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par mamieprof Sam 11 Sep 2021 - 15:22
@Balthazaard a écrit:Ça ne doit quand même pas arriver souvent , sachant qu'en cas de suppression, c'est le dernier qui gicle. Dans quelques matières "rares" peut-être, ce n'est pas agréable pour autant.


En SVT la dernière arrivée (5 ans) avait 60 ans, c'est elle qui a du partir, les collègues (35 à 55 ans) étaient là depuis 9 à 25 ans...
Pat B
Pat B
Neoprof expérimenté

Enseigner après 60 ans  - Page 12 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par Pat B Sam 11 Sep 2021 - 18:59
@Iphigénie a écrit:Si on prolonge à 64 ou 65 ce n’est plus le système des retraites qui aura des problèmes, peut-être, mais à coup sûr la sécurité sociale…c’est tellement évident que je m’étonne de ne pas l’entendre dire plus souvent.

Ça, je le dis souvent, depuis qu'ils ont commencé à repousser l'âge de la retraite...
C'est une évidence, oui. Et je pense hélas qu'ils s'en moquent, voire ils le souhaitent, car cela leur permettra d'achever de détruire la Sécu...
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Grand sage

Enseigner après 60 ans  - Page 12 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par epekeina.tes.ousias Sam 11 Sep 2021 - 19:10
À mon sens, ils le souhaitent: le rêve malsain d'une bonne partie des politiques de tout poil, c'est de revenir au bon vieux temps où la retraite, quand il y en avait une, était à 67 ans. N'étant pas eux-mêmes, dans leur immense majorité, concernés par les conditions de vie dont ils discutent doctement et avec autorité, ils ne voient vraiment pas “où est le problème”. On appelait ça, jadis, dans un langage finalement assez clair, des réactionnaires. Mais de nos jours, le réactionnaire a appris à dire de lui-même qu'il est “progressiste” (ce qu'il n'aurait jamais fait il y a cent ans); et, en vidant la langue de son sens, ça lui offre un terrain bien plus large où exercer ses “talents”.

_________________
Cdlt Smile
avatar
lisa81
Niveau 9

Enseigner après 60 ans  - Page 12 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par lisa81 Sam 11 Sep 2021 - 19:29
@Pat B a écrit:
@Iphigénie a écrit:Si on prolonge à 64 ou 65 ce n’est plus le système des retraites qui aura des problèmes, peut-être, mais à coup sûr la sécurité sociale…c’est tellement évident que je m’étonne de ne pas l’entendre dire plus souvent.

Ça, je le dis souvent, depuis qu'ils ont commencé à repousser l'âge de la retraite...
C'est une évidence, oui. Et je pense hélas qu'ils s'en moquent, voire ils le souhaitent, car cela leur permettra d'achever de détruire la Sécu...

Il y aurait aussi un souci avec l'assurance chômage.
cit6
cit6
Niveau 2

Enseigner après 60 ans  - Page 12 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par cit6 Sam 11 Sep 2021 - 19:49
@Lizdarcy a écrit:
@Isis39 a écrit:
@menerve a écrit:Envisager un temps partiel, je crois que c'est quasi impossible pour moi.... Étant célibataire et vivant seule, je dois tout assumer toute seule...

Moi aussi. Mais une fois le prêt payé, je pense y avoir recours un an ou deux (maximum).

Encore faut-il qu'il soit accepté ! Cela fait maintenant 3 ans qu'on nous refuse les TP pour convenance perso dans mon académie. Manque de professeurs. Ma copine (à 2 ans de la retraite ) demande un petit tp qu'on lui refuse. Elle est pourtant en charge de sa mère âgée.

Dans mon académie, cela fait partie des temps partiels de droit (à 80%), avec certificat médical à l'appui disant que la personne ne peut vivre seule sans l'aide d'une tierce personne. J'en ai bénéficié il y a 2 ans et je pense y recourir à nouveau à partir de l'année scolaire prochaine.

Car ce fil m'a permis de me pencher sérieusement sur ce que je peux toucher à la retraite (je n'avais jamais évalué ma retraite de base du régime général: elle s'avère très faible, plus faible que je ne le pensais, et ma retraite complémentaire est faible également).
Bref, pour avoir une retraite décente (évaluée par Leclochard au début de ce fil entre 1800 et 2000 euro, ce qui me convient), je n'ai pas d'autre solution que de continuer jusqu'à 64 ans et les simulations de l'ENSAP me montrent que je perds peu avec un temps partiel les 4 dernières années.

J'envisage également de racheter quelques trimestres du régime général (j'ai fait des économies pendant la pandémie Smile ), même si ça ne s'avère pas très payant.
Mais 150 ou 200 euros de plus par mois, ce n'est peut-être pas important si c'est pour passer de 2800 à 3000 euros par mois, mais si c'est pour passer de 1500 à 1700, ça peut peut-être éviter de passer son temps à tout compter.

Cit6.
Ilona
Ilona
Niveau 10

Enseigner après 60 ans  - Page 12 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par Ilona Sam 11 Sep 2021 - 21:23
@cit6
Racheter des trimestres est la pire chose à faire, vu l'état du pays, vous ne reverrez plus jamais la couleur de votre argent.
Dit autrement, vous n'aurez aucun retour sur votre investissement.
Enfin votre argent ne sera pas perdu pour tout le monde, peut-être contribuera-t-il à payer leurs primes à quelques hauts fonctionnaires ?
Pontorson50
Pontorson50
Habitué du forum

Enseigner après 60 ans  - Page 12 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par Pontorson50 Dim 12 Sep 2021 - 17:35
@Balthazaard a écrit:Ça ne doit quand même pas arriver souvent , sachant qu'en cas de suppression, c'est le dernier qui gicle. Dans quelques matières "rares" peut-être, ce n'est pas agréable pour autant.

Je risque d'être concerné d'ici trois ans. HG n'est pas si rare...La dénatalité commence à accélérer les chutes de postes en dehors même des considérations budgétaires.
Ananké
Ananké
Niveau 7

Enseigner après 60 ans  - Page 12 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par Ananké Dim 12 Sep 2021 - 18:06
A propos de l'entrée tardive dans le métier car nécessitant un bac +5 effectivement c'est assez inquiétant : étant entrée à 27 ans, en faisant le calcul 27+43 ça fait 70 ans ... mais j'ai découvert sur mon espace ensap que tous mes jobs étudiants (AED, animatrice bafa et même caissière et agent d'accueil de musée - et d'autres encore) sont pris en compte à hauteur de 32 trimestres cotisés ! Heureusement car cela fait quand même 8 ans ! Paradoxe des paradoxes : il ne faut pas venir d'une famille aisée et devoir travailler pendant ses études pour ne pas partir trop tard (avec une retraite de misère si ces semi-salaires sont pris en compte dans le calcul de la pension) ...
TrucOuBidule
TrucOuBidule
Niveau 8

Enseigner après 60 ans  - Page 12 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par TrucOuBidule Dim 12 Sep 2021 - 18:17
@Pontorson50 a écrit:
@Balthazaard a écrit:Ça ne doit quand même pas arriver souvent , sachant qu'en cas de suppression, c'est le dernier qui gicle. Dans quelques matières "rares" peut-être, ce n'est pas agréable pour autant.

Je risque d'être concerné d'ici trois ans. HG n'est pas si rare...La dénatalité commence à accélérer les chutes de postes en dehors même des considérations budgétaires.
Bonjour,
mais ce n'est pas totalement corrélé : une natalité même forte n'engendre pas de création de postes (tout au mieux des BMP mais P pas comme provisoire mais comme pérenne, sinon, des HSA encore des HSA toujours des HSA).
TrucOuBidule
Pontorson50
Pontorson50
Habitué du forum

Enseigner après 60 ans  - Page 12 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par Pontorson50 Dim 12 Sep 2021 - 19:29
@TrucOuBidule a écrit:
@Pontorson50 a écrit:
@Balthazaard a écrit:Ça ne doit quand même pas arriver souvent , sachant qu'en cas de suppression, c'est le dernier qui gicle. Dans quelques matières "rares" peut-être, ce n'est pas agréable pour autant.

Je risque d'être concerné d'ici trois ans. HG n'est pas si rare...La dénatalité commence à accélérer les chutes de postes en dehors même des considérations budgétaires.
Bonjour,
mais ce n'est pas totalement corrélé : une natalité même forte n'engendre pas de création de postes (tout au mieux des BMP mais P pas comme provisoire mais comme pérenne, sinon, des HSA encore des HSA toujours des HSA).
TrucOuBidule

C'est ça les "considérations budgétaires" dont je parlais : ce qui accroît pour le coup la chute des postes symétriquement.
Ce que je voulais seulement dire c'est que l'ancienneté sur poste n'est pas forcément, elle, liée à l'âge. Les cas ou le dernier arrivé est proche de la retraite vont croître.

Nous sommes très nombreux à être autour des soixante ans, on le voit à l'âge moyen des enseignants du secondaire qui est autour de 45 ans, nous sommes en queue du gros volume des effectifs du baby boom. Cela fait du monde menacé de carte scolaire à quelques années de la retraite, ou, à défaut, d'un complément de service pas forcément aisé physiquement (trajets). C'est bien pour cela que la disparition de la CPA pèse beaucoup pour rendre difficiles pas mal de fins de carrières, et lorsque l'on va rajouter deux ans dès la réélection de Macron (s'il n'arrive pas à le faire avant pour brandir un trophée de "réformateur courageux" comme on dit dans la droite orléaniste), ces situations se multiplieront.
Laugarithme
Laugarithme
Niveau 1

Enseigner après 60 ans  - Page 12 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par Laugarithme Dim 12 Sep 2021 - 19:41
@Ananké a écrit:A propos de l'entrée tardive dans le métier car nécessitant un bac +5 effectivement c'est assez inquiétant : étant entrée à 27 ans, en faisant le calcul 27+43 ça fait 70 ans ... mais j'ai découvert sur mon espace ensap que tous mes jobs étudiants (AED, animatrice bafa et même caissière et agent d'accueil de musée - et d'autres encore) sont pris en compte à hauteur de 32 trimestres cotisés ! Heureusement car cela fait quand même 8 ans ! Paradoxe des paradoxes : il ne faut pas venir d'une famille aisée et devoir travailler pendant ses études pour ne pas partir trop tard (avec une retraite de misère si ces semi-salaires sont pris en compte dans le calcul de la pension) ...
Ananke, si tu es rentré " tard " dans le métier c'est peut être aussi parce que tu as du travailler pendant tes études   il ne manquerait plus que ça que tes jobs étudiants ne soient pas correctement pris en compte.  J ai commencé à  24 ans ( après un an de retard à  l époque déjà après bac + 5 ) . J ai eu la chance de ne pas avoir besoin de travailler durant les études ( sauf les jobs d été). Certains jobs d été  sont pris en compte  , d autres pas. Les colonies de vacances en temps qu animatrice ne m ont rien raporté en trimestres cotisés  . Si je peux partir à  62 sans décote c est parceque j ai eu 3 enfants
Laugarithme
Laugarithme
Niveau 1

Enseigner après 60 ans  - Page 12 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par Laugarithme Dim 12 Sep 2021 - 19:53
A propos de la difficulté de travailler quand l usure se fait sentir.  Je pense  que les collègues qui travaillent dans des établissements " difficiles " devraient être davantage " reconnus "   Un peu comme les militaires qui font des missions à  l étranger.  5 ans en REP devraient compter pour 6 ans . Ce n est pas le cas n est ce pas ? J ai 61 ans, je travaille (tps partiel thérapeutique ) dans un lycée  tranquille.  Je ne sais pas comment je ferais en REP. Je comprends les collègues qui n en peuvent plus.
Jenny
Jenny
Modérateur

Enseigner après 60 ans  - Page 12 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par Jenny Dim 12 Sep 2021 - 20:24
Il existe un avancement accéléré (l’ASA) mais ça ne donne pas de trimestre en plus effectivement.
TrucOuBidule
TrucOuBidule
Niveau 8

Enseigner après 60 ans  - Page 12 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par TrucOuBidule Dim 12 Sep 2021 - 21:13
Je confirme pour l'ASA, c'est un Avantage Spécifique d'Ancienneté.
Je suis dans ce cas, c'est ma 16ème année en REP, j'ai déjà passé le PPCR pour la HC (donc échelon 9), et pas encore 40 ans (soit une des vieilles de ma REP).
En revanche, je ne suis plus à temps complet depuis 10 ans (à ma demande, pas de droit), c'est ce qui me permet de tenir et de ne pas être arrêtée. Alors, disons, la retraite...
Elaïna
Elaïna
Bon génie

Enseigner après 60 ans  - Page 12 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par Elaïna Lun 13 Sep 2021 - 6:54
@Cléopatra2 a écrit:J'ai commencé à 23 ans et dans ma fac, beaucoup avaient fait comme moi : maîtrise, CAPES, report de stage. J'avais 1 an d'avance donc on va dire que je n'ai perdu qu'1 an et pas 2, mais au mieux, avec 43 ans de cotisation, j'aurais pu partir à 64 ans! De plus en plus de collègues commencent à 25 ans ou après, quelles perspectives pour eux?
Je ne me vois pas du tout à 66 ou 67 ans devant des classes à temps plein. Il doit me rester 27 ou 28 ans, quelle plaie.

oui c'est la purge... J'ai commencé à enseigner dans le secondaire à 29 ans. J'ai cotisé pour ma retraite depuis mes 20 ans, car j'ai été élève fonctionnaire stagiaire, puis allocataire monitrice, puis (demi) ATER, mais très très peu (en gros, chaque année ne vaut qu'un tiers d'année de cotisation normale) donc si je veux une retraite complète il faudra bien que j'aille jusqu'à 67 ans, donc trente ans bien tassés.
Plusieurs de mes amis, une fois leur thèse finie, ont "racheté" leurs années d'études, mais à l'époque quand j'aurais pu le faire c'était impossible (je ne pouvais pas financer ça alors que mes enfants étaient petits et que le budget de garde d'enfant plombait tout).
Si tant est qu'on ait encore des retraites d'ici là (parce que j'ai tendance à croire que dans trente ans, une retraite de prof ressemblera à quelque chose comme un minimum vieillesse et pas beaucoup plus...

Anankè, heureusement que ces boulots sont pris en compte, s'ils étaient déclarés, il y avait des cotisations prélevées dessus !!! et oui c'est toujours bon à prendre (ma mère avait travaillé comme ça plusieurs fois l'été dans un centre d'accueil d'enfants, et en plus c'était "bonifié", je ne sais pas quel est le terme, mais en gros un mois travaillé = deux mois de cotisation, si j'ai bien compris - c'était l'époque bénie où en plus ayant eu trois enfants elle a vraiment pu partir plus tôt).


Dernière édition par Elaïna le Lun 13 Sep 2021 - 7:03, édité 1 fois

_________________
It took me forty years to realize this. But for guys like us... our lives aren't really our own. There's always someone new to help. Someone we need to protect. These past few years, I fought that fate with all I had. But I'm done fighting. It's time I accept the hand I was dealt. Too many people depend on us. Their dreams depend on us.

Kiryu Kazuma inYakuza 4 Remastered

Ma page Facebook https://www.facebook.com/Lire-le-Japon-106902051582639
mathmax
mathmax
Érudit

Enseigner après 60 ans  - Page 12 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par mathmax Lun 13 Sep 2021 - 7:02
Tout dépend de ce que tu appelles retraite complète : 2000 € ? 2500 ?

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
Ilona
Ilona
Niveau 10

Enseigner après 60 ans  - Page 12 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par Ilona Lun 13 Sep 2021 - 8:23
@Elaïna a écrit: oui c'est la purge... J'ai commencé à enseigner dans le secondaire à 29 ans. J'ai cotisé pour ma retraite depuis mes 20 ans, car j'ai été élève fonctionnaire stagiaire, puis allocataire monitrice, puis (demi) ATER, mais très très peu (en gros, chaque année ne vaut qu'un tiers d'année de cotisation normale) donc si je veux une retraite complète il faudra bien que j'aille jusqu'à 67 ans, donc trente ans bien tassés.

Voyez le positif, il vous reste trente années pour épargner et investir, pour diminuer votre âge effectif de départ à la retraite.
Elaïna
Elaïna
Bon génie

Enseigner après 60 ans  - Page 12 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par Elaïna Lun 13 Sep 2021 - 9:31
@Ilona a écrit:
@Elaïna a écrit: oui c'est la purge... J'ai commencé à enseigner dans le secondaire à 29 ans. J'ai cotisé pour ma retraite depuis mes 20 ans, car j'ai été élève fonctionnaire stagiaire, puis allocataire monitrice, puis (demi) ATER, mais très très peu (en gros, chaque année ne vaut qu'un tiers d'année de cotisation normale) donc si je veux une retraite complète il faudra bien que j'aille jusqu'à 67 ans, donc trente ans bien tassés.

Voyez le positif, il vous reste trente années pour épargner et investir, pour diminuer votre âge effectif de départ à la retraite.

C'est très exactement ce qui est prévu mais pendant longtemps il m'a été très difficile d'épargner quand il fallait payer la garde des enfants non scolarisés...

_________________
It took me forty years to realize this. But for guys like us... our lives aren't really our own. There's always someone new to help. Someone we need to protect. These past few years, I fought that fate with all I had. But I'm done fighting. It's time I accept the hand I was dealt. Too many people depend on us. Their dreams depend on us.

Kiryu Kazuma inYakuza 4 Remastered

Ma page Facebook https://www.facebook.com/Lire-le-Japon-106902051582639
cit6
cit6
Niveau 2

Enseigner après 60 ans  - Page 12 Empty Re: Enseigner après 60 ans

par cit6 Lun 13 Sep 2021 - 9:36
@Elaïna a écrit:

Anankè, heureusement que ces boulots sont pris en compte, s'ils étaient déclarés, il y avait des cotisations prélevées dessus !!! et oui c'est toujours bon à prendre (ma mère avait travaillé comme ça plusieurs fois l'été dans un centre d'accueil d'enfants, et en plus c'était "bonifié", je ne sais pas quel est le terme, mais en gros un mois travaillé = deux mois de cotisation, si j'ai bien compris - c'était l'époque bénie où en plus ayant eu trois enfants elle a vraiment pu partir plus tôt).

Non, malheureusement, ce n'est pas forcément à notre avantage car les jobs d'étudiant l'été qui rapportent un seul trimestre sont pris en compte pour le calcul du salaire moyen sur l'année pour la retraite de base (quand on a travaillé moins de 25 ans dans le privé). J'ai fait le calcul en ce qui me concerne: les 2 années où je n'ai qu'un trimestre de cotisation me font baisser le salaire moyen annuel de 4000 euros environ Enseigner après 60 ans  - Page 12 2790680366 . C'est aussi la raison pour laquelle j'envisageais de racheter les trimestres manquants car les années rachetées ne comptent plus dans le calcul du salaire moyen (mais si je travaille jusqu'à 64 ans, ça ne va plus vraiment valoir le coup).

Cit6.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum