Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Ascagne
Grand sage

Crise du recrutement, ça commence à se voir... - Page 8 Empty Re: Crise du recrutement, ça commence à se voir...

par Ascagne Lun 25 Juil - 13:48
Dans l'université où j'ai enseigné il y a quelque temps (qui était différente de la grosse université où j'ai fait mon parcours de la L3 à la fin du doctorat), la majorité des étudiants de lettres (petite promotion) qui étaient intéressés par l'enseignement visaient le MEEF premier degré ; les collègues me disaient que les entretiens avec les étudiants montraient souvent que c'était assez lié à la volonté de ne pas quitter leur académie.
Me concernant, le fait d'être devenu professeur du secondaire, en pratique, c'est un pur ricochet de la nécessité impérative d'obtenir l'agrégation pour conduire mon parcours de recherche... et d'avoir un poste/un "filet de sécurité", mais avec le recul, j'aurais aimé pouvoir trouver autre chose sur ce point. Je ne regrette en rien d'avoir fait les études dont je rêvais (même s'il a été dur après la prépa de choisir entre la diversité des disciplines que j'adorais) ; en revanche, sur le plan strictement professionnel, en mettant de côté l'aspiration à un poste universitaire, j'aurais mieux fait de me tourner vers le monde des bibliothèques ou du patrimoine.
Je viens d'un milieu favorisé et mes parents n'étaient pas obsédés, comme cela peut être le cas dans certaines familles, par l'idée de diriger leurs enfants vers un domaine particulier, d'où le fait que j'ai pensé à la dimension strictement professionnelle tardivement - du reste, quand on a d'excellents résultats scolaires, puis de très bons résultats en début de supérieur, le système le permet ou le permettait. Il est clair que les choses auraient tourné différemment dans un autre contexte familial. Mes parents étaient tout de même relativement inquiets par rapport à mon choix de la voie littéraire. Je crois qu'ils auraient été vraiment inquiets, cependant, si j'avais dit que je voulais vivre de ma plume en tant qu'écrivain... Pour le reste, je l'ai déjà écrit, mais je vois de loin des familles et des milieux où vraiment, à part valorisation de la possibilité de faire une carrière universitaire, le métier d'enseignant dans les autres degrés fait peur aux parents (pour leurs enfants) et est complètement décrédibilisé (bien, forcément, vu la hauteur du traitement des collègues du primaire et des certifiés), mais j'y inclurais aussi l'agrégation (à part sous le strict angle symbolique).

Sinon, concernant le niveau de la France, oui, on vit beaucoup dans l'illusion, notamment sur le plan économique et éducatif, et il y a quand même des domaines où c'est extrêmement visible et tragiquement ironique (nous avons inventé la remédiation de masse en ce qui concerne notre langue maternelle au niveau universitaire, nous avons dégringolé dans les classements internationaux concernant l'éducation au moins dans certains domaines majeurs, etc.). L'enténèbrement rapide de l'Histoire et la révélation tout aussi éclatante en quelques années des menaces qui avaient été identifiées mais qui restaient latentes et peu considérées par beaucoup, peut déciller.

Edité


Dernière édition par Jenny le Lun 25 Juil - 17:14, édité 1 fois (Raison : hors-sujet édité)
Prezbo
Prezbo
Vénérable

Crise du recrutement, ça commence à se voir... - Page 8 Empty Re: Crise du recrutement, ça commence à se voir...

par Prezbo Lun 25 Juil - 13:58
Une passante a écrit:
Elaïna a écrit:Oui et je ne peux pas m'empêcher de repenser à tous ces vieux romans où le prof est clairement la figure du plouc de service quand ça se passe dans un milieu bourgeois (genre Les voyageurs de l'impériale)

Voilà, dans la bourgeoisie, devenir professeur était dévalorisant, alors que dans les classes populaires, ce fut longtemps perçu comme une ascension sociale !
(après, chacun peut savoir quel est son milieu d'origine ou celui parmi lequel on évoluait).

Le parcours logique d'ascension sociale sur deux générations et plus, c'était le bon élève issu des classes populaires qui s'adaptait aux exigences scolaires et devenait instit voire prof (ce qui faisait la fierté légitime de sa famille), qui constatait ensuite que ce métier sauf mariage avantageux ne permettait pas vraiment d'intégrer la bourgeoisie et était en cours de dévalorisation, et poussait ses enfants à intégrer les filières vraiment rémunératrice, ou en tout cas à faire tout sauf prof. Ensuite, l'enfant diplômé d'une école d'ingénieur, d'une école de management ou d'un IEP découvrait que ce n'était pas encore la bonne école, qu'il n'avait pas encore les bons savoir-être et les bonnes connexions familiales, et qu'il y a à chaque étape des plafonds de plexiglas.

Sinon, on peut à un moment donné prendre conscience que les systèmes pyramidaux génèrent forcément plus de frustration que de réussite et que la lutte des places n'est pas tout.
Averses
Averses
Niveau 1

Crise du recrutement, ça commence à se voir... - Page 8 Empty Re: Crise du recrutement, ça commence à se voir...

par Averses Lun 25 Juil - 14:09
Prezbo a écrit:
Le parcours logique d'ascension sociale sur deux générations et plus, c'était le bon élève issu des classes populaires qui s'adaptait aux exigences scolaires et devenait instit voire prof (ce qui faisait la fierté légitime de sa famille), qui constatait ensuite que ce métier sauf mariage avantageux ne permettait pas vraiment d'intégrer la bourgeoisie et était en cours de dévalorisation, et poussait ses enfants à intégrer les filières vraiment rémunératrice, ou en tout cas à faire tout sauf prof. Ensuite, l'enfant diplômé d'une école d'ingénieur, d'une école de management ou d'un IEP découvrait que ce n'était pas encore la bonne école, qu'il n'avait pas encore les bons savoir-être et les bonnes connexions familiales, et qu'il y a à chaque étape des plafonds de plexiglas.

Sinon, on peut à un moment donné prendre conscience que les systèmes pyramidaux génèrent forcément plus de frustration que de réussite et que la lutte des places n'est pas tout.

Ce que tu écris correspond tout à fait à mes "préjugés", mais as-tu des sources fiables (socio/ethno) pour valider ?
Prezbo
Prezbo
Vénérable

Crise du recrutement, ça commence à se voir... - Page 8 Empty Re: Crise du recrutement, ça commence à se voir...

par Prezbo Lun 25 Juil - 14:14
Averses a écrit:
Prezbo a écrit:
Le parcours logique d'ascension sociale sur deux générations et plus, c'était le bon élève issu des classes populaires qui s'adaptait aux exigences scolaires et devenait instit voire prof (ce qui faisait la fierté légitime de sa famille), qui constatait ensuite que ce métier sauf mariage avantageux ne permettait pas vraiment d'intégrer la bourgeoisie et était en cours de dévalorisation, et poussait ses enfants à intégrer les filières vraiment rémunératrice, ou en tout cas à faire tout sauf prof. Ensuite, l'enfant diplômé d'une école d'ingénieur, d'une école de management ou d'un IEP découvrait que ce n'était pas encore la bonne école, qu'il n'avait pas encore les bons savoir-être et les bonnes connexions familiales, et qu'il y a à chaque étape des plafonds de plexiglas.

Sinon, on peut à un moment donné prendre conscience que les systèmes pyramidaux génèrent forcément plus de frustration que de réussite et que la lutte des places n'est pas tout.

Ce que tu écris correspond tout à fait à mes "préjugés", mais as-tu des sources fiables (socio/ethno) pour valider ?

En gros, mon doigt mouillé et l'observation des gens autour de moi. On discute sur un forum, je ne prétends pas sérieusement faire de la sociologie.
Sphinx
Sphinx
Prophète

Crise du recrutement, ça commence à se voir... - Page 8 Empty Re: Crise du recrutement, ça commence à se voir...

par Sphinx Lun 25 Juil - 15:16
Bingo. Sujet verrouillé le temps que tout le monde lise ce qu'on prend la peine d'écrire en violet et en gras.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather
"- Alors, Obélix, l'Helvétie c'est comment ? - Plat."


Crise du recrutement, ça commence à se voir... - Page 8 Livre11
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum