Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Graisse-Boulons
Niveau 10

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. Empty Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par Graisse-Boulons Mer 27 Juil - 10:53
Rapport accompagné d'une émission sur lcp. Le rédacteur du rapport était sur le plateau, il s'agissait de Gérard Longuet. J'ai d'abord crains le pire et puis non: j'ai trouvé l'exposé honnête avec exposition du problème des salaires vraiment insuffisants, évocation du problème des élèves parmi les plus pénibles du monde ainsi que les parents ! J'ai été plus que surpris ! La parole du sénateur est certainement plus " libre" en général que celle d'un membre d'un gouvernement...
https://www.senat.fr/espace_presse/actualites/202206/crise_dattractivite_du_metier_denseignant_quelles_reponses_des_pays_europeens.html
VicomteDeValmont
VicomteDeValmont
Grand sage

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par VicomteDeValmont Mer 27 Juil - 10:55





_________________
Cette insigne faveur que votre coeur réclame
Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.

J'aime le Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. Logo_s11, je m'y syndique !
Matteo
Matteo
Niveau 10

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par Matteo Mer 27 Juil - 10:58
Sa solution c'est le prolongement de l'accompagnement de l'année de stage sur plusieurs années et l'évaluation des enseignants......
User17557
User17557
Niveau 5

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par User17557 Mer 27 Juil - 11:30
Un meilleur salaire est une chose, mais où trouver l'argent ?
Une autre chose est les conditions de travail.

La crise du recrutement est moins sévère dans l'enseignement privé que dans l'enseignement public. Cette année en maths, tous les postes ont été pourvus pour le privé. Malgré un salaire moins élevé que dans le public.

Est-il possible/facile d'améliorer les conditions de travail du public ? Si oui, comment ?
Jenny
Jenny
Médiateur

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par Jenny Mer 27 Juil - 11:32
Améliorer les conditions de travail nécessiterait aussi beaucoup d'argent. Je préfère être augmentée.
avatar
mgb35
Érudit

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par mgb35 Mer 27 Juil - 11:35
Exploser a écrit:Un meilleur salaire est une chose, mais où trouver l'argent ?
Une autre chose est les conditions de travail.

La crise du recrutement est moins sévère dans l'enseignement privé que dans l'enseignement public. Cette année en maths, tous les postes ont été pourvus pour le privé. Malgré un salaire moins élevé que dans le public.

Est-il possible/facile d'améliorer les conditions de travail du public ? Si oui, comment ?
En supprimant l'école publique de toutes les zones compliquées et en choisissant les élèves qui y vont !
Sincèrement, à part relancer le débat privé-publique, cette remarque n'a aucun sens.
User17557
User17557
Niveau 5

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par User17557 Mer 27 Juil - 12:07
mgb35 a écrit:
Exploser a écrit:Un meilleur salaire est une chose, mais où trouver l'argent ?
Une autre chose est les conditions de travail.

La crise du recrutement est moins sévère dans l'enseignement privé que dans l'enseignement public. Cette année en maths, tous les postes ont été pourvus pour le privé. Malgré un salaire moins élevé que dans le public.

Est-il possible/facile d'améliorer les conditions de travail du public ? Si oui, comment ?
En supprimant l'école publique de toutes les zones compliquées et en choisissant les élèves qui y vont !
Sincèrement,  à part relancer le débat privé-publique, cette remarque n'a aucun sens.

Cela montre que le problème n'est pas que salarial, puisque les profs du privé gagnent moins et que tous les postes sont pourvus.
Mais je ne sais pas quelle est la solution... Améliorer le système de mutation pour qu'un prof du public ne se retrouve pas muté à l'autre bout de la France ? Revenir à un système plus sélectif pour ne pas avoir en classe des élèves qui perturbent le cours et/ou qui n'ont pas le niveau et s'y ennuient ? Autre ?
Tangleding
Tangleding
Grand Maître

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par Tangleding Mer 27 Juil - 12:10
Et tu en fais quoi des élèves turbulents ? Tu les envoies faire de la manutention à la sortie du cm2 ? Porter des sacs de ciment sur les chantiers ?

_________________
"Never complain, just fight." Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. 2490015017

Plutôt que de se battre pour des miettes et des contraintes:
Jenny
Jenny
Médiateur

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par Jenny Mer 27 Juil - 12:11
Et on fait quoi des élèves les plus difficiles et des zones les moins attractives ? Pas d’enseignants pour eux ?

J’ai l’académie que je souhaite, mon souci, c’est de gagner assez pour m’y loger, tu vois. Razz Je veux bien travailler un peu moins sinon. Mais ça revient au même.
User17557
User17557
Niveau 5

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par User17557 Mer 27 Juil - 12:15
Tangleding a écrit:Et tu en fais quoi des élèves turbulents ? Tu les envoies faire de la manutention à la sortie du cm2 ? Porter des sacs de ciment sur les chantiers ?

Je ne propose rien, je rebondissais sur le message de mgb35 qui parlait (peut-être ironiquement) de choisir les élèves.
Mais il n'y a pas de sujet tabou, on peut en discuter... Si on choisissait les élèves, que ferait-on des élèves turbulents, je me pose aussi la question ! Comment faisait-on dans le temps, quand l'accès au bac était réservé à une minorité ?
Et je posais aussi le problème des affectations... Mais là aussi, c'est le même problème : si les profs sont affectés là où ils le souhaitent, cela entraîne peut-être la fin du concours national de recrutement, et une crise de recrutement dans les zones peu attractives...
avatar
slylan
Niveau 10

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par slylan Mer 27 Juil - 12:18
Exploser a écrit:Un meilleur salaire est une chose, mais où trouver l'argent ?

Dans la sixième puissance économique du monde, ce n'est pas un problème. L'argent se trouve très facilement. D'ailleurs, mieux payer les professeurs permettrait de faire circuler plus d'argent dans l'économie réelle puisque les professeurs ne planquent pas leurs sous dans les paradis fiscaux.
Adri
Adri
Grand Maître

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par Adri Mer 27 Juil - 12:18
D'abord on rattrape l'énorme perte de pouvoir d'achat des enseignants depuis ces 20 dernières années, en tenant également compte de l'inflation actuelle. Cela mettre l'ensemble des enseignants dans de bonnes dispositions pour travailler plus sereinement : pas besoin de cumuler les HSA, possibilité de s'équiper décemment (puisque l'employeur ne fournit toujours pas le matériel nécessaire pour travailler...), etc.
Conséquence : une meilleure image de la profession, chez les enseignants eux-mêmes, mieux considérés, mais aussi dans l'opinion publique où nous cesserions d'être des ploucs la preuve, ils touchent un salaire de misère...

Ca coûte, c'est sûr, mais c'est un investissement sur le long terme.

Et puis il faut arrêter d'entasser des élèves dans les classes en poussant pour refermer la porte et cacher la misère des situations qui ne sont pas prises en compte ou pas décemment : handicaps, difficultés, manque de travail, irrespect...

Pour les mutations, revenir à un mouvement à un seul tour donnerait une meilleure fluidité, arrêter de supprimer des postes à tout va, de faire passer les contractuel·les devant les titulaires également.

Tangleding
Tangleding
Grand Maître

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par Tangleding Mer 27 Juil - 12:19
Et bien moi je leur propose d'aller à l'école. C'est révolutionnaire. Je n'ai pas de tabou. Et heureusement on est encore nombreux à proposer cela.

_________________
"Never complain, just fight." Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. 2490015017

Plutôt que de se battre pour des miettes et des contraintes:
User17557
User17557
Niveau 5

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par User17557 Mer 27 Juil - 12:27
slylan a écrit:
Exploser a écrit:Un meilleur salaire est une chose, mais où trouver l'argent ?

Dans la sixième puissance économique du monde, ce n'est pas un problème. L'argent se trouve très facilement. D'ailleurs, mieux payer les professeurs permettrait de faire circuler plus d'argent dans l'économie réelle puisque les professeurs ne planquent pas leurs sous dans les paradis fiscaux.

La dette publique est déjà importante, et les impôts également... Donc où prendre l'argent ?
avatar
slylan
Niveau 10

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par slylan Mer 27 Juil - 12:32
Exploser a écrit:
slylan a écrit:
Exploser a écrit:Un meilleur salaire est une chose, mais où trouver l'argent ?

Dans la sixième puissance économique du monde, ce n'est pas un problème. L'argent se trouve très facilement. D'ailleurs, mieux payer les professeurs permettrait de faire circuler plus d'argent dans l'économie réelle puisque les professeurs ne planquent pas leurs sous dans les paradis fiscaux.

La dette publique est déjà importante, et les impôts également... Donc où prendre l'argent ?

On supprime le CICE (ou son équivalent actuel) , la flat tax, le CIR. Il y a plein d'autres possibilités mais celles-ci suffisent amplement à régler le problème.

Jenny
Jenny
Médiateur

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par Jenny Mer 27 Juil - 12:42
Ce sont des choix à faire.
On peut, côté éducation, supprimer le SNU aussi. Côté fonction publique, arrêter le recours coûteux aux cabinets de conseil. Hop, quelques milliards de plus. Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. 1665347707
Cassandrine
Cassandrine
Niveau 10

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par Cassandrine Mer 27 Juil - 12:43
De l'argent, on en a trouvé pour faire des milliers de tests aléatoires  pour le covid dans les écoles ou pour financer le SNU (qui ne sert à rien) .
bas-médiéviste
bas-médiéviste
Niveau 9

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par bas-médiéviste Mer 27 Juil - 12:54
Exploser a écrit:Un meilleur salaire est une chose, mais où trouver l'argent ?

La solution est à chercher en retournant le problème. C'est un cercle vertueux.

Mieux payer les profs, c'est soutenir l'économie française qui repose sur... la consommation.
Ce que l'Etat perd dans un premier temps, il le récupère partiellement ensuite (IR, TVA,...). A plus long terme, c'est encore plus rentable pour l'Etat d'augmenter les profs : si le métier redevient attractif, on recrute de meilleurs profils et la qualité de l'enseignement n'en sera que meilleure.

Ce n'est JAMAIS un problème d'argent, c'est TOUJOURS un problème de volonté politique.

_________________
"Les instructions émanant des socio-pédagogues infestant les cabinets ministériels depuis plusieurs années sont un charabia dont le pathos infernal mériterait d'être traduit en français afin d'en saisir tout le sel lorsque l'on sait qu'il vise un enseignement destiné, je vous le rappelle, à des enfants." (Goubert, 1984)
doubledecker
doubledecker
Sage

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par doubledecker Mer 27 Juil - 12:58
Exploser a écrit:
mgb35 a écrit:
Exploser a écrit:Un meilleur salaire est une chose, mais où trouver l'argent ?
Une autre chose est les conditions de travail.

La crise du recrutement est moins sévère dans l'enseignement privé que dans l'enseignement public. Cette année en maths, tous les postes ont été pourvus pour le privé. Malgré un salaire moins élevé que dans le public.

Est-il possible/facile d'améliorer les conditions de travail du public ? Si oui, comment ?
En supprimant l'école publique de toutes les zones compliquées et en choisissant les élèves qui y vont !
Sincèrement,  à part relancer le débat privé-publique, cette remarque n'a aucun sens.

Cela montre que le problème n'est pas que salarial, puisque les profs du privé gagnent moins et que tous les postes sont pourvus.
Mais je ne sais pas quelle est la solution... Améliorer le système de mutation pour qu'un prof du public ne se retrouve pas muté à l'autre bout de la France ? Revenir à un système plus sélectif pour ne pas avoir en classe des élèves qui perturbent le cours et/ou qui n'ont pas le niveau et s'y ennuient ? Autre ?

Mais dans le privé sous contrat les grilles de rémunération sont les mêmes que pour l’enseignement public.


_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊
A Tuin
A Tuin
Vénérable

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par A Tuin Mer 27 Juil - 12:59
Exploser a écrit:Un meilleur salaire est une chose, mais où trouver l'argent ?
Une autre chose est les conditions de travail.

La crise du recrutement est moins sévère dans l'enseignement privé que dans l'enseignement public. Cette année en maths, tous les postes ont été pourvus pour le privé. Malgré un salaire moins élevé que dans le public.

Est-il possible/facile d'améliorer les conditions de travail du public ? Si oui, comment ?

Ne vous inquiétez pas, de l'argent il y en a... Après, tout est question de choix...
A Tuin
A Tuin
Vénérable

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par A Tuin Mer 27 Juil - 13:00
Cassandrine a écrit:De l'argent, on en a trouvé pour faire des milliers de tests aléatoires  pour le covid dans les écoles ou pour financer le SNU (qui ne sert à rien) .

Ah oui pour donner le change, il y a toujours des moyens, du temps et de l'argent...
Jenny
Jenny
Médiateur

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par Jenny Mer 27 Juil - 13:02
Je n'envie vraiment pas le système de mutations des PE au passage. Le changement d'académie y est très pénible. Et le niveau du concours n'est pas le même sur l'ensemble du territoire, c'est problématique.
Je préfère garder notre système de mutations. Si on pouvait juste arrêter de faire passer les contractuels avant les TZR... et éventuellement avoir à nouveau un mouvement à un tour, ça ne serait pas mal.
User17557
User17557
Niveau 5

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par User17557 Mer 27 Juil - 13:11
bas-médiéviste a écrit:
Exploser a écrit:Un meilleur salaire est une chose, mais où trouver l'argent ?

La solution est à chercher en retournant le problème. C'est un cercle vertueux.

Mieux payer les profs, c'est soutenir l'économie française qui repose sur... la consommation.
Ce que l'Etat perd dans un premier temps, il le récupère partiellement ensuite (IR, TVA,...). A plus long terme, c'est encore plus rentable pour l'Etat d'augmenter les profs : si le métier redevient attractif, on recrute de meilleurs profils et la qualité de l'enseignement n'en sera que meilleure.

Ce n'est JAMAIS un problème d'argent, c'est TOUJOURS un problème de volonté politique.

Bon... J'ai regardé le SNU. Apparemment ça coûte 3 milliards par an, si je ne me suis pas trompé...
J'ai trouvé que la masse salariale des enseignants était d'environ 60 milliards par an (https://www.ifrap.org/education-et-culture/salaire-des-enseignants-ce-quune-augmentation-couterait-vraiment-letat, aucune idée de la qualité de la source).
Donc supprimer le SNU permettrait d'augmenter les enseignants de 5 %. Ce qui est déjà bien...

Cela suffirait-il pour rendre le métier attractif ? De quel pourcentage faudrait-il augmenter les salaires pour rendre le métier d'enseignant attractif ?

Cela suffirait-il à palier les autres problèmes : mutations à l'autre bout de la France, classes difficiles, établissements vétustes, classes surchargées, etc. ?

Personnellement, contrairement à d'autres, je ferais passer l'amélioration des conditions de travail en premier... Mais comme d'autres l'ont souligné, l'amélioration des conditions de travail n'est pas non plus évidente...
avatar
Graisse-Boulons
Niveau 10

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par Graisse-Boulons Mer 27 Juil - 13:13
[quote="Exploser"][quote="slylan"][quote="Exploser"]Un meilleur salaire est une chose, mais où trouver l'argent ?[/quote]

Dans la sixième puissance économique du monde, ce n'est pas un problème. L'argent se trouve très facilement. D'ailleurs, mieux payer les professeurs permettrait de faire circuler plus d'argent dans l'économie réelle puisque les professeurs ne planquent pas leurs sous dans les paradis fiscaux.[/quote]

La dette publique est déjà importante, et les impôts également... Donc où prendre l'argent ?[/quote]
Je crois que la réponse est juste au dessus. L'argent est bien là, il y en a bien plus que dans certains pays où les profs sont mieux payés. Il faut s'y" ouvrir" l'esprit et ne pas penser avec les éléments qu'on veut bien nous donner, avec les conclusions qu'on nous rabâche. La dette est d'une importance variable selon son mode de calcul. On ramène la dette a une année de PIB et on nous annonce l'apocalipse pour nos enfants...QUELLE DETTE SE REMBOURSE EN UN AN????. Qui empreinte sur un an???. Ce n'est qu'une présentation des choses destinée à étayer une certaine idéologie. Dans les faits, un titre de dette de la France est remboursé sur 7 ans, et la, si on compare avec le service rendu ( se soigner, être éduqué ets...) Ça devient tout a fait supportable...et puis quoi : il semble que racheter EDF maintenant qu'il va y avoir des investissements a faire ça ne dérange personne ! Voilà une belle entreprise publique qui était rentable et qui redevient publique maintenant qu'il y a des dépenses a faire... faudrait savoir si on veut pas de dette ou si on en veut. Et si on en veut pas il faut pas l'organiser en cédant au privé ce qui rapporte et en prenant ce qui perd.
Jenny
Jenny
Médiateur

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par Jenny Mer 27 Juil - 13:16
Les mutations nationales font partie du boulot de fonctionnaire pour moi. Et il n y a pas de solution idéale.
Je ne vois pas de solution aux classes difficiles.

On pourrait toujours alléger le temps de travail et faire des classes de 25, mais ça coûte pas moins cher que de nous augmenter. Si en plus, il faut refaire les bâtiments, la facture est lourde.

Pour l'augmentation, 1000 à 1500 euros par mois de plus me semblerait attractif (avec une indemnité de résidence sérieusement revalorisée dans les zones les plus chères). Très clairement, une augmentation réelle permettrait aussi de réduire les temps de trajet dans certaines zones, de prendre moins d'heures supplémentaires voire un temps partiel. Ca améliorerait la qualité de vie de nombreux enseignants. Un allégement des effectifs, par exemple, pourrait être grignoté très facilement.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum