Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
User17557
Niveau 5

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. - Page 4 Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par User17557 Mer 27 Juil 2022 - 23:44
Oda10 a écrit:En tous cas, une première recommandation serait de rejeter tout ce qui a pour objectif de diviser. Le 3ème point (concernant les rémunérations des différentes disciplines) doit être banni.

Que c'est usant de se voir pilonné dans tous les rapports (Sénat, EN, la Cour des comptes (mon Best-seller préféré))

Si j'ai bien compris, l'objectif est justement, parfois, de nous diviser !
Ici, le 3e point pourrait d'une part atténuer les difficultés de recrutement dans certaines disciplines, et d'autre part nous diviser ! Vu par un responsable politique, c'est coup double ! ;-)
Concelhaut
Concelhaut
Niveau 4

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. - Page 4 Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par Concelhaut Mer 27 Juil 2022 - 23:50
Jenny a écrit:Je suis opposée aussi à une différence selon les disciplines. Pour les territoires, pourquoi pas ? .

D'accord avec toi
User17557
User17557
Niveau 5

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. - Page 4 Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par User17557 Mer 27 Juil 2022 - 23:52
Boucher, offre d'emploi, 3 000 € net pour 39 heures/semaine.
EdithW
EdithW
Sage

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. - Page 4 Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par EdithW Mer 27 Juil 2022 - 23:55
Exploser a écrit:
doubledecker a écrit:
Mais dans le privé sous contrat les grilles de rémunération sont les mêmes que pour l’enseignement public.

Si j'ai bien compris, même salaire brut mais les profs du privé payent des cotisations que ceux du public ne payent pas, et je crois avoir lu que les retraites du public sont beaucoup plus avantageuses aussi.

Puisqu'il n'y a pas de crise de recrutement pour les profs du privé (ou disons qu'elle semble moindre), on pourrait se contenter d'augmenter les avantages (salaires...) du public...

Le nombre de profs du privé représente environ 1/5è de celui du public, donc de facto, la crise semble moindre puisqu'ils sont moins nombreux, mais je peux vous assurer qu'autour de moi, certains matières ou établissements, voire les deux, sont vraiment en mauvaise posture, avec des trous partout, plus ou moins camouflés par le fait qu'il ya sans doute davantage de personnels de vie scolaire et que les élèves n'ayant pas cours ne sortent pas de leur établissement comme ceux du public (si j'en juge par ce qui se passe dans le collège et le lycée public de mes filles), ça se voit moins, on se remplace aussi plus facilement dans les tout petits établissements comme le mien par exemple. C'est du maquillage.

L'enseignement privé a une plus grande habitude de recrutement de n'importe qui avec un bac +3, donc a plus de bouteille dans cet exercice (les premiers job dating ont été fait dans le diocèse de Poitiers il y a plusieurs années, puis à Clermont-Ferrand l'an dernier ou celui d'avant), du coup, la flexibilité est plus grande, un candidat sera plus facilement accepté par le rectorat pour le privé, même en étant totalement étranger à la matière (collègue de français-latin avec une licence de bio, un autre, comptable, qui souhaitait se réorienter dans l'enseignement et s'est retrouvé en bac pro, prof de maths, le lendemain de son coup de fil...). Aucune formation, le pré-accord est une rigolade quand on a besoin de vous, etc...
henriette
henriette
Médiateur

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. - Page 4 Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par henriette Jeu 28 Juil 2022 - 0:22
@Exploser n'est actuellement pas en mesure de poster sur le forum. Merci de ne plus citer ses messages ni de leur répondre.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
pseudo-intello
pseudo-intello
Sage

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. - Page 4 Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par pseudo-intello Jeu 28 Juil 2022 - 1:16
Pourquoi certaines académies n'attirent pas ?
- pour certaines, parce qu'elles sont trop chères en terme de logement -> en augmentant les profs, ça s'arrange
- pour d'autres, parce que les établissements difficiles y sont plus nombreux -> c'est une volonté politique. Ça se résout en cessant le pas-de-vaguisme, en ouvrant des structures spécialisées pour les élèves dont le comportement ne permet pas que le cours se déroule normalement, une sorte de structure de réhabilitation, avec des éducs spé et tout ce qu'il faut.

En visite chez des amis (mieux payés que moi) qui habitent près d'Evian ,j'ai trouvé la région charmante, mais je n'y muterais pas, car mon mari et moi ne pourrions pas loger convenablement notre faille de 5 personnes. mais c'est beau, et ça fait plutôt envie.
En RP, si les conditions d'exercice étaient meilleures, les académies cesseraient d'y être des repoussoirs :équipes jeunes, proximité de Paris, agenda culturel très fourni, loisirs à foison.

_________________
Publicité:
avatar
Graisse-Boulons
Niveau 10

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. - Page 4 Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par Graisse-Boulons Jeu 28 Juil 2022 - 6:58
Mathador a écrit:
Tangleding a écrit:Donc si on baisse le traitement des autres fonctionnaires tu seras content, camarade ?
Il n'y a pas grand chose à baisser de ce côté: dans la plupart des administrations les traitements sont plus bas que ceux des enseignants (présence d'agents B et C, agents A rarement au-dessus de la grille des certifiés). À moins que tu parles du net à payer ?
Je ne vois pas a quel endroit j'ai parlé de baisser le salaire des autres. La présence en grand nombre de cat C fait baisser la moyenne des rémunérations pour d'autres ministères, oui. Ça ne change rien : primes prises en compte les profs sont les cat A les moins payés. Comme vous le savez, les primes ne sont pas dans les grilles. Quand a ma sois-disant volonté de moins payer les autres, je vous répond, moi aussi ironiquement, d'essayer de vérifier le contraire : essayez donc de trouver un "camarade" sur un forum d'une autre fp qui prenne le parti des profs ou qui évoque leurs salaires..


Dernière édition par Graisse-Boulons le Sam 30 Juil 2022 - 15:36, édité 1 fois
avatar
Graisse-Boulons
Niveau 10

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. - Page 4 Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par Graisse-Boulons Jeu 28 Juil 2022 - 7:27
[quote="Tangleding"]Oui c'était une boutade car je doute que Sophie Vénétitay ait regardé passer les trains sans revendiquer la revalorisation de notre rémunération. Ce que notre camarade semble refouler. Wink
 

[/quote]


Sur ce point de comparaison si, désolé. Mr Longuet a présenté cette différence de traitement entre nous et les autres cat A, Mme Vénétitay ne l'a pas confirmé ni infirmé. De son côté, elle a parlé du nombre d'élèves par classe. Mais de toutes façons, chacun sait que le SNES est très attaché à une augmentation de nos traitements dans le cadre d'une augmentation générale de la fonction publique en passant par le point d'indice, pas de souci.
Tangleding
Tangleding
Grand Maître

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. - Page 4 Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par Tangleding Jeu 28 Juil 2022 - 7:42
Pour l'instant c'est la seule augmentation obtenue, et c'est insuffisant car sous l'inflation. C'est donc étonnant, même si les élections pro se rapprochent, d'attaquer le SNES-FSU sur la revalorisation alors que sa position a pour l'heure obtenu un vague début de satisfaction. En outre il y a eu plusieurs communiqués intersyndicaux particulièrement unitaires pour réclamer l'augmentation du point d'indice au-delà de l'inflation afin de ne pas aggraver la perte de pouvoir liée à l'inflation galopante.

Pour finir quand on veut critiquer les mandats d'un syndicat, le mieux est de les connaître. La position du SNES est non seulement la revalorisation du point d'indice au-delà de l'inflation mais aussi la reconstruction des grilles (toutes les grilles de l'EN, celle des certifié-es, celle des agrégé-es, celle des AESH avec un vrai statut, la rémunération des AED et un statut m. Etc.

Pour le reste si c'est la rediffusion de l'ancienne émission, je crois me souvenir que la position de notre secrétaire générale, en butte à pas mal de comportements sexistes des 3 contradicteurs masculins, était la revalorisation sans contrepartie et pas seulement pour les débuts de carrière.

Normal d'évoquer aussi les conditions de travail quand on a lu le rapport et connait les projets du rapporteur en termes d'alourdissemnt de notre charge de travail.

En effet augmenter la rémunération contre de nouvelles tâches ce n'est pas augmenter notre rémunération horaire, donc ce n'est pas notre position.


Dernière édition par Tangleding le Jeu 28 Juil 2022 - 8:23, édité 1 fois

_________________
"Never complain, just fight." Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. - Page 4 2490015017

Plutôt que de se battre pour des miettes et des contraintes:
valle
valle
Expert spécialisé

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. - Page 4 Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par valle Jeu 28 Juil 2022 - 7:54
Tangleding a écrit:Pour l'instant c'est la seule augmentation obtenue, et c'est insuffisant car sous l'inflation. C'est donc étonnant, même si les élections pro se rapprochent, d'attaquer le SNES sur la revalorisation alors que sa position a pour l'heure obtenu un vague début de satisfaction. En outre il y a eu plusieurs communiqués intersyndicaux particulièrement unitaires pour réclamer l'augmentation du point d'indice au-delà de l'inflation afin de ne pas aggraver la perte de pouvoir liée à l'inflation galopante.
(Je ne cite pas tout ton message).
Ça dépend de la façon de comptabiliser les hausses salariales, je suppose, mais si on prend en compte les peanuts de la mise à jour du point d'indice, il faut faire de même avec les primes "Grenelle", pour ceux qui les ont eues, et la prime informatique.
Il n'est donc pas exact de dire que la seule augmentation obtenue est celle qui profite à l'ensemble de la fonction publique.
Tangleding
Tangleding
Grand Maître

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. - Page 4 Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par Tangleding Jeu 28 Juil 2022 - 8:06
Je parle de ce qui est obtenu depuis le début de la campagne des présidentielles et législatives.

La prime d'équipement était une revendication du SNES-FSU, qui la réclamait à 1000€. Les néos se souviendront sans peine que pas mal de contempteurs réguliers du SNES sur ce forum ne trouvaient alors rien de mieux que de négocier publiquement à la baisse le montant à venir de cette prime avant son obtention. J'étais bien seul à défendre une prime d'équipement d'au minimum 600€. (Et j'aurais bien défendu la revendication de mon syndicat).

Ce que je trouve notable c'est qu'on peut constater l'intérêt de revendications constantes avant tout engagement de rapport de force : si la position syndicale sur le point n'avait pas préexisté, le gvt aurait été bien heureux de partir sur une primette ce qui aurait induit un nouvel écrasement de la grille et aussi une devalorisation comparative des pensions.

Bref on voit que la stratégie retenue est plus avantageuse même en l'absence de rapport de force (creux de l'été, résultat des élections marqués par le maintien du président et de sa majorité au pouvoir). Et ceux qui critiquent cette stratégie ne sont pas toujours en pointe du rapport de force par ailleurs.

La clef c'est le rapport de force, c'est ce qu'on devrait travailler à construire y compris en contrôlant notre expression sur néo, qu'il s'agisse de la prime d'équipement ou de la revalorisation en insistant pour qu'elle se traduise sur l'ensemble de la grille et en incluant les pensions.

_________________
"Never complain, just fight." Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. - Page 4 2490015017

Plutôt que de se battre pour des miettes et des contraintes:
Leclochard
Leclochard
Empereur

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. - Page 4 Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par Leclochard Jeu 28 Juil 2022 - 8:56
Tangleding a écrit:Je parle de ce qui est obtenu depuis le début de la campagne des présidentielles et législatives.

La prime d'équipement était une revendication du SNES-FSU, qui la réclamait à 1000€. Les néos se souviendront sans peine que pas mal de contempteurs réguliers du SNES sur ce forum ne trouvaient alors rien de mieux que de négocier publiquement à la baisse le montant à venir de cette prime avant son obtention. J'étais bien seul à défendre une prime d'équipement d'au minimum 600€. (Et j'aurais bien défendu la revendication de mon syndicat).

Ce que je trouve notable c'est qu'on peut constater l'intérêt de revendications constantes avant tout engagement de rapport de force : si la position syndicale sur le point n'avait pas préexisté, le gvt aurait été bien heureux de partir sur une primette ce qui aurait induit un nouvel écrasement de la grille et aussi une devalorisation comparative des pensions.

Bref on voit que la stratégie retenue est plus avantageuse même en l'absence de rapport de force (creux de l'été, résultat des élections marqués par le maintien du président et de sa majorité au pouvoir). Et ceux qui critiquent cette stratégie ne sont pas toujours en pointe du rapport de force par ailleurs.

La clef c'est le rapport de force, c'est ce qu'on devrait travailler à construire y compris en contrôlant notre expression sur néo, qu'il s'agisse de la prime d'équipement ou de la revalorisation en insistant pour qu'elle se traduise sur l'ensemble de la grille et en incluant les pensions.

En parlant de prime, j’aurais bien aimé que suite à la grève réussie de l’an dernier, les syndicats négocient une prime Covid pour le boulot accompli. Là, bizarrement rien à par des masques et une promesse de réunions régulières.
J’ai l’impression que vous jouez une nouvelle version de la mouche du coche: l’augmentation de 3,5%, ce n’est pas une victoire, c’est une défaite, c’est une augmentation qui ne sert qu’à éviter que la colère ne monte dans les esprits. C’est de la politique.
La prime informatique, ç’aurait été sympa qu’elle soit à 600 plutôt que 150 (traduire : 50 euros par mois), mais j’aurais préféré la prime pp ou de suivi des élèves doublées par exemple. En partant de zéro, c’est compliqué d’obtenir beaucoup et puis je crois que les débats disaient quelque chose de ce que pensent les collègues : on n’a pas tous les mêmes besoins d’équipement. En revanche, quand on est pp, on n’échappe pas à une masse de travail importante qui n’est pas du tout reconnue. Les 100 euros par mois, c’est l’équivalent d’une heure de devoirs faits par semaine. C’est une blague.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
Tangleding
Tangleding
Grand Maître

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. - Page 4 Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par Tangleding Jeu 28 Juil 2022 - 9:08
Je suis militant du SNES-FSU, et je vois bien le petit jeu récurrent de mise en cause régulière du "majoritaire", notamment à l'approche des élections pro, ce que tu appelles peut-être le jeu de la mouche du coche. Auquel cas adresse-toi au camarade qui vient de le relancer (pour la énième fois).

Le bilan de la grève du 13 janvier est ridicule si on le considère achevé. Ce n'est pas mon analyse. Je pense que cette mobilisation surprise a renforcé nos syndicats dans toutes les négociations en cours et à venir.

En effet le thème du mécontentement souterrain de la profession était un serpent de mer des publications syndicales. Mais tant que cela ne se traduisait jamais concrètement, le MEN pouvait se figurer qu'il s'agissait d'une fiction.

Le surgissement de ce fort mécontentement en action le 13 janvier, même avec ses limites, est un avertissement que le gouvernement actuel aura tort de négliger.

Je préférerais que la mise en action de la profession repose davantage sur des ressorts strictement rationnels et moins émotionnels, mais la non virtualité de sa capacité d'action reste une bonne nouvelle.

La prime pp c'est encore un exemple de revendication forcément partielle car tout le monde ne peut pas être pp. On sait tous que la stratégie du men est de diviser en donnant des miettes à quelques uns pour ne pas augmenter tous les autres. Et on fonce tête baissée dans ce genre de revendications. On va ouvrir le bureau des pleurs M. Bidule a obtenu d'être pp et pas moi alors qu'objectivement je suis meilleur, sur l'exemple de la classe exceptionnelle et ses jérémiades individualistes sans fin.

Si on pouvait collectivement apprendre de nos erreurs...

_________________
"Never complain, just fight." Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. - Page 4 2490015017

Plutôt que de se battre pour des miettes et des contraintes:
A Tuin
A Tuin
Vénérable

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. - Page 4 Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par A Tuin Jeu 28 Juil 2022 - 9:20
Leclochard a écrit:

En parlant de prime, j’aurais bien aimé que suite à la grève réussie de l’an dernier, les syndicats négocient une prime Covid pour le boulot accompli. Là, bizarrement rien à par des masques et une promesse de réunions régulières.
J’ai l’impression que vous jouez une nouvelle version de la mouche du coche: l’augmentation de 3,5%, ce n’est pas une victoire, c’est une défaite, c’est une augmentation qui ne sert qu’à éviter que la colère ne monte dans les esprits. C’est de la politique.
La prime informatique, ç’aurait été sympa qu’elle soit à 600 plutôt que 150 (traduire : 50 euros par mois), mais j’aurais préféré la prime pp ou de suivi des élèves doublées par exemple. En partant de zéro, c’est compliqué d’obtenir beaucoup et puis je crois que les débats disaient quelque chose de ce que pensent les collègues : on n’a pas tous les mêmes besoins d’équipement. En revanche, quand on est pp, on n’échappe pas à une masse de travail importante qui n’est pas du tout reconnue. Les 100 euros par mois, c’est l’équivalent d’une heure de devoirs faits par semaine. C’est une blague.

Bien d'accord.
Cela devient plus une corvée qu'autre chose d'être PP au vu du travail à faire. Il faut être particulier pour y voir une reconnaissance ou un critère pour se faire valoir. Par chez nous il y a une désaffection de plus en plus marquée pour cette "mission" d'une année sur l'autre....
Ce serait payé un peu plus au regard du travail à faire, il y aurait plus de monde intéressé.
Tangleding
Tangleding
Grand Maître

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. - Page 4 Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par Tangleding Jeu 28 Juil 2022 - 9:25
Et c'est reparti pour les galettes Saint Michel, les amis !

On va peut être commencer par se mobiliser sur ce qui concerne tout le monde et il sera toujours temps d'aborder les missions qui ne concernent qu'une portion structurellement contingentée de la profession dans un second temps ?

_________________
"Never complain, just fight." Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. - Page 4 2490015017

Plutôt que de se battre pour des miettes et des contraintes:
Leclochard
Leclochard
Empereur

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. - Page 4 Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par Leclochard Jeu 28 Juil 2022 - 9:36
Tangleding a écrit:Je suis militant du SNES-FSU, et je vois bien le petit jeu récurrent de mise en cause régulière du "majoritaire", notamment à l'approche des élections pro, ce que tu appelles peut-être le jeu de la mouche du coche. Auquel cas adresse-toi au camarade qui vient de le relancer (pour la énième fois).

Le bilan de la grève du 13 janvier est ridicule si on le considère achevé. Ce n'est pas mon analyse. Je pense que cette mobilisation surprise a renforcé nos syndicats dans toutes les négociations en cours et à venir.

En effet le thème du mécontentement souterrain de la profession était un serpent de mer des publications syndicales. Mais tant que cela ne se traduisait jamais concrètement, le MEN pouvait se figurer qu'il s'agissait d'une fiction.

Le surgissement de ce fort mécontentement en action le 13 janvier, même avec ses limites, est un avertissement que le gouvernement actuel aura tort de négliger.

Je préférerais que la mise en action de la profession repose davantage sur des ressorts strictement rationnels et moins émotionnels, mais la non virtualité de sa capacité d'action reste une bonne nouvelle.

La prime pp c'est encore un exemple de revendication forcément partielle car tout le monde ne peut pas être pp. On sait tous que la stratégie du men est de diviser en donnant des miettes à quelques uns pour ne pas augmenter tous les autres. Et on fonce tête baissée dans ce genre de revendications. On va ouvrir le bureau des pleurs M. Bidule a obtenu d'être pp et pas moi alors qu'objectivement je suis meilleur, sur l'exemple de la classe exceptionnelle et ses jérémiades individualistes sans fin.

Si on pouvait collectivement apprendre de nos erreurs...

Merci pour les éclaircissements.
Je n’avais pas vu que le grève s’inscrivait dans un mouvement plus long. J’y ai vu un ras-le-bol, une fatigue de la profession. En tout cas, j’ai du mal à penser qu’elle était le point d’origine de l’augmentation d’indice qui concerne… tous les fonctionnaires.
Je suis assez surpris de l’argumentation concernant la prime pp. je savais qu’elle n’était pas prioritaire car elle ne concernait pas la majorité des collègues mais lire que sa revalorisation aboutirait à des disputes pour l’obtenir, j’avoue ne jamais t’avoir pensé. Dans mon bahut, il y a plutôt une pression du chef pour qu’on accepte la mission. J’ai refusé pour l’an prochain. Je goûte déjà le bonheur des heures gagnées. Plus de feuilles à remplir, de réunions, de conseils à préparer, de coups de téléphone à passer, de sorties imposées…

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
avatar
PHLA
Niveau 9

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. - Page 4 Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par PHLA Jeu 28 Juil 2022 - 9:43
En parlant de l'augmentation de 3,5 %, je suis surpris de constater qu'elle est déjà effective sur le salaire de fin juillet...
Tangleding
Tangleding
Grand Maître

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. - Page 4 Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par Tangleding Jeu 28 Juil 2022 - 9:50
Ben quand t'as assuré la Perm syndicale téléphonique "classe exc" une ou deux fois dans ta vie, je peux te dire que voir cette somme d'énergie individuelle dépensée pour une revalorisation structurellement contingentée qui fera de toute façon une majorité de perdants, ben ça te remet les idées en place quand il fait prioriser les revendications. Parce que la force militante aussi n'est pas infinie et tend plutôt à se réduire.

Quand 30 collègues appellent l'un après l'autre pour dire qu'ils devraient être augmentés parce qu'ils sont les meilleurs, j'ai tendance à penser que le plus simple est ce les augmenter tous les 30. Ces 30 collègues c'est toute la profession. Wink

Même si tu triples l'isoe pp il n'y aura jamais qu'au mieux 20 collègues revalorisés sur 50 dans mon collège. Et rien tous les ans pour les AED, rien pour les AESH, rien pour les CPE, etc. Sans compter que ça va aggraver les inégalités F/h. Que les collègues en temps partiel sont rarement choisis comme pp.

Pour finir c'est le chef d'établissement qui choisit qui sera pp. Même si tu peux refuser de l'être, mais tu ne peux que candidater à l'être, tu ne peux décider de l'être.

Je ne dis pas qu'il ne faut pas revaloriser la prime pp. Il le faut aussi, mais ce n'est pas la priorité de mon point de vue.

Pour le 13 je n'ai pas dit que les 3,5% en découlent forcément. Mais ça a certainement joué même si c'était une négo FP (pas EN) et il y a toujours des négociations en cours s'agissant de l'éducation strictement.

On connaît les projets du gvt (ceux du président). J'espère que les syndicats sauront rester unis pour une revalorisation de tous les personnels de l en. La division n'est pas une option et s'éparpiller dans les missions annexes avant d'avoir obtenu une vraie revalorisation sans contrepartie et inconditionnelle de la principale mission (enseigner pour les enseignants, accompagner pour les AESH, etc) serait une grave erreur stratégique de mon point de vue.

_________________
"Never complain, just fight." Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. - Page 4 2490015017

Plutôt que de se battre pour des miettes et des contraintes:
Maroussia
Maroussia
Habitué du forum

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. - Page 4 Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par Maroussia Jeu 28 Juil 2022 - 9:59
PHLA a écrit:En parlant de l'augmentation de 3,5 %, je suis surpris de constater qu'elle est déjà effective sur le salaire de fin juillet...

Alertée par ton message , je suis allée voir et effectivement, la revalorisation est effective sur le BP de juillet. C'est malheureusement tellement minime que les montants seuls ne m'avaient pas permis de m'en rendre compte.
frimoussette77
frimoussette77
Guide spirituel

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. - Page 4 Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par frimoussette77 Jeu 28 Juil 2022 - 10:07
Tangleding a écrit:Je suis militant du SNES-FSU, et je vois bien le petit jeu récurrent de mise en cause régulière du "majoritaire", notamment à l'approche des élections pro, ce que tu appelles peut-être le jeu de la mouche du coche. Auquel cas adresse-toi au camarade qui vient de le relancer (pour la énième fois).

Le bilan de la grève du 13 janvier est ridicule si on le considère achevé. Ce n'est pas mon analyse. Je pense que cette mobilisation surprise a renforcé nos syndicats dans toutes les négociations en cours et à venir.

En effet le thème du mécontentement souterrain de la profession était un serpent de mer des publications syndicales. Mais tant que cela ne se traduisait jamais concrètement, le MEN pouvait se figurer qu'il s'agissait d'une fiction.

Le surgissement de ce fort mécontentement en action le 13 janvier, même avec ses limites, est un avertissement que le gouvernement actuel aura tort de négliger.

Je préférerais que la mise en action de la profession repose davantage sur des ressorts strictement rationnels et moins émotionnels, mais la non virtualité de sa capacité d'action reste une bonne nouvelle.

La prime pp c'est encore un exemple de revendication forcément partielle car tout le monde ne peut pas être pp. On sait tous que la stratégie du men est de diviser en donnant des miettes à quelques uns pour ne pas augmenter tous les autres. Et on fonce tête baissée dans ce genre de revendications. On va ouvrir le bureau des pleurs M. Bidule a obtenu d'être pp et pas moi alors qu'objectivement je suis meilleur, sur l'exemple de la classe exceptionnelle et ses jérémiades individualistes sans fin.

Si on pouvait collectivement apprendre de nos erreurs...
Le bilan du 13 janvier : avoir perdu une journée de salaire pour obtenir un paquet de masques. Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. - Page 4 248604097
Le gouvernement a dû se réjouir de cette aubaine financière.
avatar
Cath
Enchanteur

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. - Page 4 Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par Cath Jeu 28 Juil 2022 - 10:49
La solution on la connait : #PasDeRentréeEnSeptembre.
Mathador
Mathador
Empereur

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. - Page 4 Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par Mathador Jeu 28 Juil 2022 - 10:51
Tangleding a écrit:Ce que je trouve notable c'est qu'on peut constater l'intérêt de revendications constantes avant tout engagement de rapport de force : si la position syndicale sur le point n'avait pas préexisté, le gvt aurait été bien heureux de partir sur une primette ce qui aurait induit un nouvel écrasement de la grille et aussi une devalorisation comparative des pensions.
J'ai tendance à penser que ce sont plutôt les (enfin, certains) B et C qui obtenu un rapport de force favorable au sujet de l'écrasement de leurs grilles, qui était en bonne voie non en raison d'une prime attrape-pigeons mais en raison de l'augmentation de la valeur du SMIC en points d'indice. Grilles qui d'ailleurs ont déjà été (pour les C, le 1er janvier), ou seront (pour les B type), revues pour être adaptées au nouveau traitement minimum (IM 352, sachant que les certifiés échelon 1 sont à l'IM 390) de la fonction publique.

_________________
"There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics." (cité par Mark Twain)
« Vulnerasti cor meum, soror mea, sponsa; vulnerasti cor meum in uno oculorum tuorum, et in uno crine colli tui.
Quam pulchrae sunt mammae tuae, soror mea sponsa! pulchriora sunt ubera tua vino, et odor unguentorum tuorum super omnia aromata. » (Canticum Canticorum 4:9-10)
Tangleding
Tangleding
Grand Maître

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. - Page 4 Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par Tangleding Jeu 28 Juil 2022 - 10:57
C'est le bilan que tu en tires, @frimoussette et en gain immédiat tu as raison. Il y a aussi les gains différés.. J'ai fait bien d'autres journées de grève pour la revalorisation du point d'indice afin que cessz l'érosion continue de notre pouvoir d'achat. Sans obtenir alors satisfaction. Ces mobilisations commencent à porter un peu de fruit, pas suffisamment.

De la même façon cette mobilisation surprise du 13 janvier, partie du ras-le-bol du terrain face au mépris blanquerien a abouti à mettre dans le paysage le mécontentement profond de la profession, ça a abouti à dégager Blanquer par les urnes, et ça a sans doute bien contribué à remettre la question salariale au premier plan au sein de la profession, de façon indirecte, et au sein de l'espace médiatique, de façon plus directe.

Si on devait jauger l'intérêt des mobilisations quelles qu'elles soient à leur seul résultat immédiat, on pourrait attendre sagement que l'école publique soit démantelée dans l'année qui vient. Le rapport de force se construit dans la durée.

_________________
"Never complain, just fight." Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. - Page 4 2490015017

Plutôt que de se battre pour des miettes et des contraintes:
Atome
Atome
Niveau 1

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. - Page 4 Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par Atome Jeu 28 Juil 2022 - 11:08
Exploser a écrit:
Cela montre que le problème n'est pas que salarial, puisque les profs du privé gagnent moins et que tous les postes sont pourvus.
Mais je ne sais pas quelle est la solution... Améliorer le système de mutation pour qu'un prof du public ne se retrouve pas muté à l'autre bout de la France ? Revenir à un système plus sélectif pour ne pas avoir en classe des élèves qui perturbent le cours et/ou qui n'ont pas le niveau et s'y ennuient ? Autre ?

Étant moi-même dans le privé je peux dire que nombre d'entre nous ont préféré éviter le public pour ne pas être soumis au système de mutations perçu comme inhumain et trop contraignant. Et ce indépendamment de la rémunération et des aspects religieux.
Caspar
Caspar
Prophète

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. - Page 4 Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par Caspar Jeu 28 Juil 2022 - 11:09
Oui, il est désormais admis dans la presse et les médias en général que nous sommes mal payés, c'est déjà un progrès (même si la remarque sur les salaires est souvent suivie de "oui mais en Allemagne ils travaillent plis donc c'est normal qu'ils soient mieux payés").
Atome
Atome
Niveau 1

Rapport Longuet sur l'attractivité du métier. - Page 4 Empty Re: Rapport Longuet sur l'attractivité du métier.

par Atome Jeu 28 Juil 2022 - 11:10
Tangleding a écrit:Et tu en fais quoi des élèves turbulents ? Tu les envoies faire de la manutention à la sortie du cm2 ? Porter des sacs de ciment sur les chantiers ?

Un début serait de les confier en priorité à des profs expérimentés plutôt que d'envoyer des jeunes au front.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum