Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Page 3 sur 15 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9 ... 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par gauvain31 le Dim 22 Mai 2016 - 19:10

@bazar_et_badine a écrit:
@Franck059 a écrit:Et l'on ne vous dit pas tout...

De nouveaux profs de maths ne sachant ni compter ni raisonner, vous me croirez si je vous le dis ?

Ne sachant pas écrire parfois...
Un collègue de mathématiques entendu en salle des profs dans mon ancien établissement du 93:
"En début d'année, je préviens mes classes que je fais des fautes d'orthographe et qu'ils ne doivent pas hésiter à me corriger".

Ça peut être un bon exercice pour les élèves, remarquez...

Plus sérieusement, je ne généralise pas et il ne s'agit pas non plus de jeter la pierre à ce collègue qui tentait de faire de son mieux.
Mais chaque année, dans cette discipline et dans ce département, je me pose la question du recrutement.

Je trouve honnête et courageux de dire une telle chose... mais pourquoi ne fait-il pas d'efforts pour pour corriger ses fautes avec les années?

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par Celadon le Dim 22 Mai 2016 - 19:17

Je veux juste savoir si c'est un gag, tu vois.
La question du recrutement ne se pose visiblement pas. En tout cas on a trouvé la réponse.
Je viens de lire l'article. Baway si la femme de ménage confond les fils à linge pour les oeuvres des minots et les fils à linge pour les serpillières, y a comme un pb, même si le prétexte c'est de calculer la longueur du fil. Faudra qu'il pense à introduire la résistance du matériau et le nombre maximum de serpillières mouillées. Le pb n'est peut-être pas du côté de la femme de ménage ?
L'AVS remplit les caz compétentielles à la place du "prof" ? Je comprends qu'il dégage du temps pour tweeter ! C'est à peine croyable de lire ça ! Et bien entendu il est devenu IMF, il deviendra CP et finira chef d'établissement, voire à la DGESCO.
Ce n'est ni honnête, ni courageux. C'est cynique.
Voilà, tu la vois, l'impasse ? pale


Dernière édition par Celadon le Dim 22 Mai 2016 - 19:19, édité 1 fois

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par 288 le Dim 22 Mai 2016 - 19:18

@Franck059 a écrit:Les professeurs de qualité seront-ils désormais formés ici ?
 Ecole Professorale de Paris
Je cite :
- L’École professorale de Paris (EPP) a été créée par un groupe d’universitaires sous l’égide de la Fondation Lettres et Sciences

- L’admission à l’École professorale de Paris se fait par un concours d’entrée à Bac + 2 ou Bac + 3

- L’EPP entend mettre l’accent sur la formation académique des futurs professeurs, et pas seulement sur la dimension professionnelle et pédagogique de leur métier

- L’École comporte une Section littéraire, avec trois spécialités : Philosophie, Lettres, Histoire-Géographie, plus tard des Langues vivantes, et une Section scientifique, avec trois spécialités : Mathématiques, Physique-chimie, Sciences de la Vie et de la Terre

Je suis sur le site et je ne comprends pas de quoi il s'agit : une ESPE privée ?

288
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par Danska le Dim 22 Mai 2016 - 19:20

@gauvain31 a écrit:
@bazar_et_badine a écrit:
@Franck059 a écrit:Et l'on ne vous dit pas tout...

De nouveaux profs de maths ne sachant ni compter ni raisonner, vous me croirez si je vous le dis ?

Ne sachant pas écrire parfois...
Un collègue de mathématiques entendu en salle des profs dans mon ancien établissement du 93:
"En début d'année, je préviens mes classes que je fais des fautes d'orthographe et qu'ils ne doivent pas hésiter à me corriger".

Ça peut être un bon exercice pour les élèves, remarquez...

Plus sérieusement, je ne généralise pas et il ne s'agit pas non plus de jeter la pierre à ce collègue qui tentait de faire de son mieux.
Mais chaque année, dans cette discipline et dans ce département, je me pose la question du recrutement.

Je trouve honnête et courageux de dire une telle chose... mais pourquoi ne fait-il pas d'efforts pour pour corriger ses fautes avec les années?

Autre problème, s'il n'est pas sûr de lui, comment s'y prend-il pour savoir si un élève a raison de lui signaler une erreur, ou si ledit élève se trompe ?

Et un autre point : comment convaincre les élèves que l'orthographe et la syntaxe sont importantes dans toutes les disciplines, et pas seulement dans le cours de français, si le prof lui-même fait des erreurs (et en plus, en est bien conscient) ? humhum

Danska
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par gauvain31 le Dim 22 Mai 2016 - 19:21

Oui très probablement 288 puisque qu'il ne fonctionne qu'avec l'argent des donateurs. Il s'agit donc d'un établissement privé hors contrat .

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par Albius le Dim 22 Mai 2016 - 20:31

L' EPP mériterait un fil à elle seule.

Son équipe, outre le fait qu'y figure le très libéral Philippe Nemo, est tout de même formée de personnalités qui ne manquent pas d'intérêt, ne serait-ce que par leurs parcours universitaires.

Sa profession de foi est explicite, et la conséquence logique du naufrage organisé par l'EN:

Le but à long terme de la création de l’École professorale de Paris est de contribuer à recréer les conditions d’existence d’un enseignement secondaire d’excellence en France. Elle met l’accent sur l’acquisition des compétences académiques. Elle formera des professeurs connaissant parfaitement leur discipline.

Ils auront vocation à enseigner dans des établissements secondaires rénovés où, à terme, la continuité de l’enseignement secondaire de la 6ème au baccalauréat sera rétablie.

http://www.epparis.org/esprit-pedagogique/

La logique libérale du gouvernement s'avère d'une redoutable efficacité: détruisons l'enseignement public de qualité pour rendre nécessaires des substituts privés.

Au point où nous en sommes, pourquoi pas. S'il est encore possible de sauvegarder quelque chose dans des conservatoires ou des arches de Noé avant le déluge d'inculture mis en oeuvre par la rue de Grenelle... Neutral


Dernière édition par Albius le Dim 22 Mai 2016 - 20:42, édité 2 fois

_________________
La littérature, comme toute forme d'art, est l'aveu que la vie ne suffit pas. F. Pessoa

Albius
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par Oudemia le Dim 22 Mai 2016 - 20:41

+1
EDIT : S'ils disaient universitaire à la place d'académique ce serait mieux professeur


Dernière édition par Oudemia le Dim 22 Mai 2016 - 20:54, édité 1 fois

Oudemia
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par Mictlantecuhtli le Dim 22 Mai 2016 - 20:48

@Albius a écrit:L' EPP mériterait un fil à elle seule.

Son équipe, outre le fait qu'y figure le très libéral Philippe Nemo, est tout de même formée de personnalités qui ne manquent pas d'intérêt, ne serait-ce que par leurs parcours universitaires.

Sa profession de foi est explicite, et la conséquence logique du naufrage organisé par l'EN:

Le but à long terme de la création de l’École professorale de Paris est de contribuer à recréer les conditions d’existence d’un enseignement secondaire d’excellence en France. Elle met l’accent sur l’acquisition des compétences académiques. Elle formera des professeurs connaissant parfaitement leur discipline.

Ils auront vocation à enseigner dans des établissements secondaires rénovés où, à terme, la continuité de l’enseignement secondaire de la 6ème au baccalauréat sera rétablie.

http://www.epparis.org/esprit-pedagogique/

La logique libérale du gouvernement s'avère d'une redoutable efficacité: détruisons l'enseignement public de qualité pour rendre nécessaires des substituts privés.

Au point où nous en sommes, pourquoi pas. S'il est encore possible de sauvegarder quelque chose dans des conservatoires ou des arches de Noé avant le déluge d'inculture mis en oeuvre par la rue de Grenelle... Neutral

J'ai regardé le site. C'est un peu bancal quand même comme formation. Mais pourquoi pas ?

_________________
Ō miserās hominum mentēs, ō pectora cæca !
Quālibus in tenebrīs uītæ quantīsque perīclīs
dēgitur hoc æuī quodcumquest ! Nōnne uidēre
nīl aliud sibi nātūram lātrāre, nisi ut quī
corpore sēiūnctus dolor absit — mente fruātur
iūcundō sēnsū, cūrā sēmōta metūque ?

Mictlantecuhtli
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par Ma'am le Dim 22 Mai 2016 - 21:39

@Celadon a écrit:Je veux juste savoir si c'est un gag, tu vois.
La question du recrutement ne se pose visiblement pas. En tout cas on a trouvé la réponse.
Je viens de lire l'article. Baway si la femme de ménage confond les fils à linge pour les oeuvres des minots et les fils à linge pour les serpillières, y a comme un pb, même si le prétexte c'est de calculer la longueur du fil. Faudra qu'il pense à introduire la résistance du matériau et le nombre maximum de serpillières mouillées. Le pb n'est peut-être pas du côté de la femme de ménage ?
L'AVS remplit les caz compétentielles à la place du "prof" ? Je comprends qu'il dégage du temps pour tweeter ! C'est à peine croyable de lire ça ! Et bien entendu il est devenu IMF, il deviendra CP et finira chef d'établissement, voire à la DGESCO.
Ce n'est ni honnête, ni courageux. C'est cynique.
Voilà, tu la vois, l'impasse ? pale

Je pense que oui, enfin c'est comme ça que je l'ai compris.
Après, il y a peut-être du vécu derrière...

Ma'am
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par Leodagan le Dim 22 Mai 2016 - 21:41

Bah... il y a quelques années j'ai eu une collègue de lettres modernes qui à la fin de son stage n'avait pas validé la compétence "maîtrise de la langue française"...

Elle a été titularisée.

Leodagan
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par gauvain31 le Dim 22 Mai 2016 - 21:47

@Leodagan a écrit:Bah... il y a quelques années j'ai eu une collègue de lettres modernes qui à la fin de son stage n'avait pas validé la compétence "maîtrise de la langue française"...

Elle a été titularisée.

C'est la titularisation bienveillante professeur

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par Murr le Dim 22 Mai 2016 - 22:04

@Olympias a écrit:Et l'interrogation sur les causes, c'est pour quand ??
Parce que plutôt que de leur faire rédiger des mémoires qui ne servent à rien, mieux vaudrait leur faire travailler le Bled !
veneration  Tout est dit...
Quant au master MEEF, je rejoins tous ceux qui disent qu'il est complètement bidon : il me tarde de connaître la note que me vaudra le mémoire que j'ai rédigé en trois jours Razz ... Guide de rédaction, p. 1 :

"L’orthographe et la syntaxe sont à vérifier, y compris dans les annexes (ah bon ? Suspect ). Le correcteur orthographique et grammatical du traitement de texte fournit un soutien (vive le numérique  cheers !). L’aide d’un relecteur extérieur à vos travaux sera très précieuse (ça dépend qui Razz ). Une vigilance particulière devra être accordée à la cohérence des temps des verbes conjugués (chépacékoiunverbe). La rédaction du texte en référence aux règles de l’orthographe rectifiée est vivement recommandée (ben voyons...)"

_________________
Ich bin der Geist, der stets verneint! (Goethe)

Murr
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par Luigi_B le Dim 22 Mai 2016 - 22:06

La rédaction du texte en référence aux règles de l’orthographe rectifiée est vivement recommandée
Le sens des priorités...

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par Murr le Dim 22 Mai 2016 - 22:09

A mon avis, ils seront trop heureux de lire quelques lignes conformes à l'orthographe tout court Rolling Eyes ...

_________________
Ich bin der Geist, der stets verneint! (Goethe)

Murr
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par Danska le Dim 22 Mai 2016 - 22:11

@Murr a écrit:
@Olympias a écrit:Et l'interrogation sur les causes, c'est pour quand ??
Parce que plutôt que de leur faire rédiger des mémoires qui ne servent à rien, mieux vaudrait leur faire travailler le Bled !
veneration  Tout est dit...
Quant au master MEEF, je rejoins tous ceux qui disent qu'il est complètement bidon : il me tarde de connaître la note que me vaudra le mémoire que j'ai rédigé en trois jours Razz ... Guide de rédaction, p. 1 :

"L’orthographe et la syntaxe sont à vérifier, y compris dans les annexes (ah bon ? Suspect ). Le correcteur orthographique et grammatical du traitement de texte fournit un soutien (vive le numérique  cheers !). L’aide d’un relecteur extérieur à vos travaux sera très précieuse (ça dépend qui Razz ). Une vigilance particulière devra être accordée à la cohérence des temps des verbes conjugués (chépacékoiunverbe). La rédaction du texte en référence aux règles de l’orthographe rectifiée est vivement recommandée (ben voyons...)"

Rien que le fait que quelqu'un ait jugé bon de préciser qu'il fallait veiller à l'orthographe pour rédiger un mémoire de M2... Rolling Eyes  pale

(d'ailleurs, la seule idée d'un mémoire de M2 qu'on peut rédiger en trois jours est assez éloquente, en soi titanic )

Danska
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par Murr le Dim 22 Mai 2016 - 22:14

Avec résumé en français et en anglais, s'il vous plaît Wink ...

_________________
Ich bin der Geist, der stets verneint! (Goethe)

Murr
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par Leodagan le Dim 22 Mai 2016 - 22:15

P... de m... !!!!

Et dire que ce sont ces c°$%!§** de m*°$€*~!! qui font la loi !



Et qu'on se fait sucrer Hésiode, Thucydide, Lucain...

Pardon, je m'égare.

Leodagan
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par Murr le Dim 22 Mai 2016 - 22:25

Le plus beau, c'est la "journée des mémoires" qu'on nous a présentée en début d'année pour nous inciter à travailler sérieusement :

"Si vous obtenez plus de 16/20, votre production sera conservée dans les archives de l'université et vous aurez l'insigne honneur de présenter vos recherches en public lors de la journée des mémoires qui aura lieu fin juin. Ah, j'oubliais : votre présence est obligatoire Twisted Evil ..."

Ne trouvez-vous pas que cette ultime mascarade a comme pas un air de remise des prix ? Bizarre, bizarre...

_________________
Ich bin der Geist, der stets verneint! (Goethe)

Murr
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par Balthamos le Dim 22 Mai 2016 - 22:38

Le fond de l'article interroge sur la Seine Saint Denis et l'EN en général (recrutement, attractivité, gestion du personnel, formation, etc.)

mais : 

Un instituteur qui fait cours les mains dans les poches, qui parle à ses CM2 comme un « grand frère » de banlieue, avec « ouais » et « j'en ai marre » à foison.



Est ce choquant ? En tout cas pour les mains dans les poches, les ouais et j'en ai marre. Est ce que ces agissements induisent le professionnalisme ou les compétences? (je ne parle pas du reste qui sont plus évidents). 



Dernière édition par Balthamos le Dim 22 Mai 2016 - 22:59, édité 1 fois

Balthamos
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par corailc le Dim 22 Mai 2016 - 22:56

Franchement, oui. Le professeur doit savoir se tenir et parler correctement, non?

_________________
In tenebris lumen rectis.
Terre des Lettres, manuel militant et intelligent. http://terredeslettres.nathan.fr/

corailc
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par Lefteris le Dim 22 Mai 2016 - 23:00

@Balthamos a écrit:Le fond de l'article interroge sur la Seine Saint Denis et l'EN en général (recrutement, attractivité, gestion du personnel, formation, etc.)

mais : 

Un instituteur qui fait cours les mains dans les poches, qui parle à ses CM2 comme un « grand frère » de banlieue, avec « ouais » et « j'en ai marre » à foison.



Est ce choquant ? En tout cas pour les mains dans les poches, les ouais et j'en ai marre. Est ce que ces agissements induisent le professionnalisme ou les compétences? (je ne parle pas du reste qui sont plus évidents). 

Les mains dans les poches, admettons, mais "ouais" , à éviter, et "j'en ai marre", on le note comme familier dans les rédactions.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par Balthamos le Dim 22 Mai 2016 - 23:05

Je ne trouve pas choquant justement que parfois, un "ouais" nous échappe. 
Je ne trouve pas choquant justement qu'un "j'en ai marre" parfois sort par inadvertance, fatigue ou par volonté d’interpeller. On n'est pas dans le "rien à foutre" ou le "ta gueule c'est moi qui cause".

Quand aux mains dans les poches, c'est du n'importe quoi.

En tout cas, choquant ou pas, ces trois actes ne préjugent pas de l'incompétence de l'enseignant. Or ils sont là pur interpeller dès l'introduction. 
La construction de l'article est étrange. 

(ps. ma réflexion est décontextualisée, les cas décrits dans l'article sont choquant et révèlent des mots profonds dans l'EN, surtout dans les académies délaissées. Je réagis seulement sur la phrase introductive de l'article).

Balthamos
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par fanette le Dim 22 Mai 2016 - 23:08

Nous avons eu il y a quelques années dans mon collège, une étudiante en M2, qui avait eu l'écrit du Capes de Lettres. Ses élèves se sont plaints qu'elle ne faisait pas la différence entre "la mer" et "la mère" .... affraid

_________________
affraid Les légendes japonaises relatent que les samouraïs ingurgitaient une rasade de bile d’ours avant de partir au combat pour s’assurer de leur quasi invincibilité Very Happy diable  ... Sad

fanette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par Lefteris le Dim 22 Mai 2016 - 23:08

@Balthamos a écrit:Je ne trouve pas choquant justement que parfois, un "ouais" nous échappe. 
Je ne trouve pas choquant justement qu'un "j'en ai marre" parfois sort par inadvertance, fatigue ou par volonté d’interpeller. On n'est pas dans le "rien à foutre" ou le "ta gueule c'est moi qui cause".

D'accord, quand c'est par inadvertance, ou dans certains contextes, pour bien montrer son énervement. C'st justement l'écart qui donne sens...

Quand aux mains dans les poches, c'est du n'importe quoi.
Là, ok

En tout cas, choquant ou pas, ces trois actes ne préjugent pas de l'incompétence de l'enseignant. Or ils sont là pur interpeller dès l'introduction. 
La construction de l'article est étrange. 
Oui, ce n'est pas le coeur du problème, effectivement

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par gauvain31 le Dim 22 Mai 2016 - 23:09

@fanette a écrit:Nous avons eu il y a quelques années dans mon collège, une étudiante en M2, qui avait eu l'écrit du Capes de Lettres. Ses élèves se sont plaints qu'elle ne faisait pas la différence entre "la mer" et "la mère" .... affraid

Shocked Shocked Shocked et comment elle réagit à ses lacunes ?

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par Balthamos le Dim 22 Mai 2016 - 23:12

@fanette a écrit:Nous avons eu il y a quelques années dans mon collège, une étudiante en M2, qui avait eu l'écrit du Capes de Lettres. Ses élèves se sont plaints qu'elle ne faisait pas la différence entre "la mer" et "la mère" .... affraid

Etudiante... Et elle a eu l'oral? titularisée ? 


La revalorisation, ça reste la meilleure solution pour attirer la compétence

Balthamos
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 15 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9 ... 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum