Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
User17706
Enchanteur

Re: Le Capes ne fait pas le plein

par User17706 le 2016-07-05, 11:19
Du point de vue du candidat, la question est celle du risque: le pire lycée n'a guère de chances de lui apparaître pire que le pire collège...
avatar
Sullien
Habitué du forum

Re: Le Capes ne fait pas le plein

par Sullien le 2016-07-05, 11:21
@trompettemarine a écrit:Peut-être aussi que l'on ne veut pas voir réussir des lettres classiques au CAPES
Cela peut être aussi une politique pour nous supprimer.
Bon, cela fait un peu complotiste, mais je n'ai pas pu m'empêcher d'y penser.
Spoiler:
Connaissant certains jurys (mais pas beaucoup beaucoup non plus), je sais leur détestation des lettres classiques, mais je ne sais pas dans quelle commission ils se trouvaient, ni s'ils avaient à évaluer des LC. Bon, j'arrête mon délire. (quoique ? le doute ?)

89 admissibles. 68 admis. Soit plus de 76%. Les jurys pouvaient difficilement être plus généreux - sans compter la part de candidats éliminés. Certes, il y avait 233 inscrits, mais j'attends de connaître le nombre de présents.


Dernière édition par Sullien le 2016-07-05, 11:22, édité 1 fois

_________________
C'était l'heure où l'oiseau, sous les vertes feuillées,
Repose, où tout s'endort, les hommes et les Dieux.
jésus
Habitué du forum

Re: Le Capes ne fait pas le plein

par jésus le 2016-07-05, 11:22
PauvreYorick a écrit:Du point de vue du candidat, la question est celle du risque: le pire lycée n'a guère de chances de lui apparaître pire que le pire collège...

Oui, donc les "meilleurs" éléments à profil littéraire , on va dire, s'orientent vers l'agrégation de philo pour être sûr de s'éviter le collège...effectivement ça se tient...
avatar
Paul Dedalus
Neoprof expérimenté

Re: Le Capes ne fait pas le plein

par Paul Dedalus le 2016-07-05, 11:22
Et savez vous s'il est courant d'être financé pour une thèse en étant simplement certifié - en philosophie? (Comme mon but m'apparaît de plus en plus clairement comme étant celui de faire une thèse après avoir eu mon concours, cette question m'obsède depuis quelques jours).

_________________
«Primus ego in patriam mecum, modo uita supersit. »

Virgile  Georgiques.

« Ma science ne peut être qu’une science de pointillés. Je n’ai ni le temps ni les moyens de tracer une ligne continue. »

Marcel Jousse
User17706
Enchanteur

Re: Le Capes ne fait pas le plein

par User17706 le 2016-07-05, 11:24
@jésus a écrit:
PauvreYorick a écrit:Du point de vue du candidat, la question est celle du risque: le pire lycée n'a guère de chances de lui apparaître pire que le pire collège...
Oui, donc les "meilleurs" éléments à profil littéraire , on va dire, s'orientent vers l'agrégation de philo pour être sûr de s'éviter le collège...effectivement ça se tient...
Attention, ce n'est pas du tout ce que je dis.

Ce que je dis est très différent: parmi les très bons éléments engagés dans les lettres, il y en a probablement un plus grand nombre qui finissent par choisir d'éviter les concours. En philosophie, ce cas de figure demeure rare.

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
User17706
Enchanteur

Re: Le Capes ne fait pas le plein

par User17706 le 2016-07-05, 11:25
@Paul Dedalus a écrit:Et savez vous s'il est courant d'être financé pour une thèse en étant simplement certifié - en philosophie? (Comme mon but m'apparaît de plus en plus clairement comme étant celui de faire une thèse après avoir eu mon concours, cette question m'obsède depuis quelques jours).
Ça arrive, mais c'est rare. Honnêtement, je pense qu'à Paris ça doit être quasi inexistant.

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
jésus
Habitué du forum

Re: Le Capes ne fait pas le plein

par jésus le 2016-07-05, 11:29
PauvreYorick a écrit:
@Paul Dedalus a écrit:Et savez vous s'il est courant d'être financé pour une thèse en étant simplement certifié - en philosophie? (Comme mon but m'apparaît de plus en plus clairement comme étant celui de faire une thèse après avoir eu mon concours, cette question m'obsède depuis quelques jours).
Ça arrive, mais c'est rare. Honnêtement, je pense qu'à Paris ça doit être quasi inexistant.

Oui, à Lyon, un collègue a fait une thèse avec un capes...mais vivait de son salaire de prof et non d'allocation de thèse...
jésus
Habitué du forum

Re: Le Capes ne fait pas le plein

par jésus le 2016-07-05, 11:30
PauvreYorick a écrit:
@jésus a écrit:
PauvreYorick a écrit:Du point de vue du candidat, la question est celle du risque: le pire lycée n'a guère de chances de lui apparaître pire que le pire collège...
Oui, donc les "meilleurs" éléments à profil littéraire , on va dire, s'orientent vers l'agrégation de philo pour être sûr de s'éviter le collège...effectivement ça se tient...
Attention, ce n'est pas du tout ce que je dis.

Ce que je dis est très différent: parmi les très bons éléments engagés dans les lettres, il y en a probablement un plus grand nombre qui finissent par choisir d'éviter les concours. En philosophie, ce cas de figure demeure rare.

Oui, mais de plus en plus passent l'agrégation pour faire autre chose qu'enseigner par la suite ou n'enseignent que quelques années...
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Le Capes ne fait pas le plein

par RogerMartin le 2016-07-05, 11:33
Disons qu'un étudiant brillant en lettres, avec une solide orthographe et des dons de rédaction, peut sans problème espérer trouver un débouché en dehors des concours de l'enseignement. Je vois ça aussi en anglais : les meilleurs étudiants soit attrapent le virus de la recherche (et leurs ennuis commencent Wink ) soit préfèrent aller gagner plus sans se taper les humeurs d'adolescents boutonneux.
Je dirais qu'avant sur un groupe de L3, le groupe de tête souhaitait systématiquement passer les concours de l'enseignement, agreg si possible, et se rabattait sur le CAPES en cas d'échec. Aujourd'hui, il y a beaucoup de bons étudiants qui me disent "tout sauf le secondaire". La bascule s'est faite il y a cinq-six ans de manière très nette.
Les concours en LV accueillent toujours des très bons, mais plus tous les très bons. Et la queue de peloton, on n'a pas besoin de les recruter pour les quarante prochaines années, comme l'a expliqué quelqu'un plus haut, donc pour certains concours tous les postes ne sont pas pourvus.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
jésus
Habitué du forum

Re: Le Capes ne fait pas le plein

par jésus le 2016-07-05, 11:39
@RogerMartin a écrit:Disons qu'un étudiant brillant en lettres, avec une solide orthographe et des dons de rédaction, peut sans problème espérer trouver un débouché en dehors des concours de l'enseignement. Je vois ça aussi en anglais : les meilleurs étudiants soit attrapent le virus de la recherche (et leurs ennuis commencent Wink ) soit préfèrent aller gagner plus sans se taper les humeurs d'adolescents boutonneux.
Je dirais qu'avant sur un groupe de L3, le groupe de tête souhaitait systématiquement passer les concours de l'enseignement, agreg si possible, et se rabattait sur le CAPES en cas d'échec. Aujourd'hui, il y a beaucoup de bons étudiants qui me disent "tout sauf le secondaire". La bascule s'est faite il y a cinq-six ans de manière très nette.
Les concours en LV accueillent toujours des très bons, mais plus tous les très bons. Et la queue de peloton, on n'a pas besoin de les recruter pour les quarante prochaines années, comme l'a expliqué quelqu'un plus haut, donc pour certains concours tous les postes ne sont pas pourvus.

Une bascule qui s'explique par les dégradations des conditions de travail dans le secondaire? Les salaires qui stagnent?
avatar
Paul Dedalus
Neoprof expérimenté

Re: Le Capes ne fait pas le plein

par Paul Dedalus le 2016-07-05, 11:43
PauvreYorick a écrit:
@Paul Dedalus a écrit:Et savez vous s'il est courant d'être financé pour une thèse en étant simplement certifié - en philosophie? (Comme mon but m'apparaît de plus en plus clairement comme étant celui de faire une thèse après avoir eu mon concours, cette question m'obsède depuis quelques jours).
Ça arrive, mais c'est rare. Honnêtement, je pense qu'à Paris ça doit être quasi inexistant.

Même si on est dans un domaine un peu "à part"?
Je pense la faire à l'école doctorale 472 de l'EPHE (école pratique des hautes études) « Religions et systèmes de pensée » (RSP).

Ce qui est difficile avec les concours en terme d'investissement, c'est que c'est "tout ou rien". Il faut s'y mettre à fond, corps et âme, et soit ça passe ou pas. Et si ça ne passe pas, en dehors des connaissances acquises, l'année est perdue, ce n'est jamais le cas en recherche et activités périphériques.

Mon année réelle de préparation (2015), j'ai eu peu le temps de découvrir des choses autour du programme, c'était une année très "obsessionnelle" (avec des moments de craquage où le sens se perdait).
Et malgré tout, c'est effectivement bien là que j'ai eu les meilleures notes, tant à l'agrégation qu'au CAPES.

Alors que cette année, pendant ce second master en lettres (pour lequel je n'ai pourtant demandé aucune équivalence malgré mon master de philo déjà en poche, je voulais tout faire), j'ai vraiment eu le temps d'explorer différents domaines, j'ai pris le temps d'aller à des expos, d'écrire, de voir des vieux films à la bibliothèque du film (à la cinémathèque française) mais je n'étais plus du tout dans la logique de travail effréné et de bachotage des concours, qui supposent d'avoir toujours la tête dans le guidon.

Vous allez me dire : c'est comme ça, c'est la logique des concours qui veut ça, mais c'est un peu inhumain et s'opposant à la vie que de devoir s'imposer un tel rythme et une telle restriction quand on aime les études et la recherche (qui permettent une temporalité très différente de celle des concours).

_________________
«Primus ego in patriam mecum, modo uita supersit. »

Virgile  Georgiques.

« Ma science ne peut être qu’une science de pointillés. Je n’ai ni le temps ni les moyens de tracer une ligne continue. »

Marcel Jousse
User17706
Enchanteur

Re: Le Capes ne fait pas le plein

par User17706 le 2016-07-05, 11:44
@jésus a écrit:
@RogerMartin a écrit:Disons qu'un étudiant brillant en lettres, avec une solide orthographe et des dons de rédaction, peut sans problème espérer trouver un débouché en dehors des concours de l'enseignement. Je vois ça aussi en anglais : les meilleurs étudiants soit attrapent le virus de la recherche (et leurs ennuis commencent Wink ) soit préfèrent aller gagner plus sans se taper les humeurs d'adolescents boutonneux.
Je dirais qu'avant sur un groupe de L3, le groupe de tête souhaitait systématiquement passer les concours de l'enseignement, agreg si possible, et se rabattait sur le CAPES en cas d'échec. Aujourd'hui, il y a beaucoup de bons étudiants qui me disent "tout sauf le secondaire". La bascule s'est faite il y a cinq-six ans de manière très nette.
Les concours en LV accueillent toujours des très bons, mais plus tous les très bons. Et la queue de peloton, on n'a pas besoin de les recruter pour les quarante prochaines années, comme l'a expliqué quelqu'un plus haut, donc pour certains concours tous les postes ne sont pas pourvus.
Une bascule qui s'explique par les dégradations des conditions de travail dans le secondaire? Les salaires qui stagnent?
Par la prise de conscience de plus en plus générale du déclassement de la fonction, dont tu mentionnes deux aspects.

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
lisette83
Expert

Re: Le Capes ne fait pas le plein

par lisette83 le 2016-07-05, 11:45
Et je pense aussi grâce à l'ouverture de nouvelles banques de concours grandes écoles aux littéraires (et c'est très bien !), avec d'autres perspectives sur tous les plans...
User17706
Enchanteur

Re: Le Capes ne fait pas le plein

par User17706 le 2016-07-05, 11:46
@Paul Dedalus a écrit:
PauvreYorick a écrit:
@Paul Dedalus a écrit:Et savez vous s'il est courant d'être financé pour une thèse en étant simplement certifié - en philosophie? (Comme mon but m'apparaît de plus en plus clairement comme étant celui de faire une thèse après avoir eu mon concours, cette question m'obsède depuis quelques jours).
Ça arrive, mais c'est rare. Honnêtement, je pense qu'à Paris ça doit être quasi inexistant.
Même si on est dans un domaine un peu "à part"?
Je pense la faire à l'école doctorale 472 de l'EPHE (école pratique des hautes études) « Religions et systèmes de pensée » (RSP).
Pose-leur la question.

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
jésus
Habitué du forum

Re: Le Capes ne fait pas le plein

par jésus le 2016-07-05, 11:48
@Paul Dedalus a écrit:
PauvreYorick a écrit:
@Paul Dedalus a écrit:Et savez vous s'il est courant d'être financé pour une thèse en étant simplement certifié - en philosophie? (Comme mon but m'apparaît de plus en plus clairement comme étant celui de faire une thèse après avoir eu mon concours, cette question m'obsède depuis quelques jours).
Ça arrive, mais c'est rare. Honnêtement, je pense qu'à Paris ça doit être quasi inexistant.

Même si on est dans un domaine un peu "à part"?
Je pense la faire à l'école doctorale 472 de l'EPHE (école pratique des hautes études) « Religions et systèmes de pensée » (RSP).

Ce qui est difficile avec les concours en terme d'investissement, c'est que c'est "tout ou rien". Il faut s'y mettre à fond, corps et âme, et soit ça passe ou pas. Et si ça ne passe pas, en dehors des connaissances acquises, l'année est perdue, ce n'est jamais le cas en recherche et activités périphériques.

Mon année réelle de préparation (2015), j'ai eu peu le temps de découvrir des choses autour du programme, c'était une année très "obsessionnelle" (avec des moments de craquage où le sens se perdait).
Et malgré tout, c'est effectivement bien là que j'ai eu les meilleures notes, tant à l'agrégation qu'au CAPES.  

Alors que cette année, pendant ce second master en lettres (pour lequel je n'ai pourtant demandé aucune équivalence malgré mon master de philo déjà en poche, je voulais tout faire), j'ai vraiment eu le temps d'explorer différents domaines, j'ai pris le temps d'aller à des expos, d'écrire, de voir des vieux films à la bibliothèque du film (à la cinémathèque française) mais je n'étais plus du tout dans la logique de travail effréné et de bachotage des concours, qui supposent d'avoir toujours la tête dans le guidon.

Vous allez me dire : c'est comme ça, c'est la logique des concours qui veut ça, mais c'est un peu inhumain et s'opposant à la vie que de devoir s'imposer un tel rythme et une telle restriction quand on aime les études et la recherche (qui permettent une temporalité très différente de celle des concours).

Et les concours de lettres ?
avatar
Plutarque
Niveau 7

Re: Le Capes ne fait pas le plein

par Plutarque le 2016-07-05, 11:50
@Sullien a écrit:
@trompettemarine a écrit:Peut-être aussi que l'on ne veut pas voir réussir des lettres classiques au CAPES
Cela peut être aussi une politique pour nous supprimer.
Bon, cela fait un peu complotiste, mais je n'ai pas pu m'empêcher d'y penser.
Spoiler:
Connaissant certains jurys (mais pas beaucoup beaucoup non plus), je sais leur détestation des lettres classiques, mais je ne sais pas dans quelle commission ils se trouvaient, ni s'ils avaient à évaluer des LC. Bon, j'arrête mon délire. (quoique ? le doute ?)

89 admissibles. 68 admis. Soit plus de 76%. Les jurys pouvaient difficilement être plus généreux - sans compter la part de candidats éliminés. Certes, il y avait 233 inscrits, mais j'attends de connaître le nombre de présents.

99 admissibles et non 89. Ce qui relativise (un peu) ton ratio d'admis Smile
avatar
Paul Dedalus
Neoprof expérimenté

Re: Le Capes ne fait pas le plein

par Paul Dedalus le 2016-07-05, 11:58
PauvreYorick a écrit:
@Paul Dedalus a écrit:
PauvreYorick a écrit:
@Paul Dedalus a écrit:Et savez vous s'il est courant d'être financé pour une thèse en étant simplement certifié - en philosophie? (Comme mon but m'apparaît de plus en plus clairement comme étant celui de faire une thèse après avoir eu mon concours, cette question m'obsède depuis quelques jours).
Ça arrive, mais c'est rare. Honnêtement, je pense qu'à Paris ça doit être quasi inexistant.
Même si on est dans un domaine un peu "à part"?
Je pense la faire à l'école doctorale 472 de l'EPHE (école pratique des hautes études) « Religions et systèmes de pensée » (RSP).
Pose-leur la question.

Oui, je l'ai fait!
Bon ok, j'attends la réponse. Wink

@Jésus : je ne comprends pas ce qui motive ta question. Je parlais de l'état d'esprit nécessaire pour avoir un concours en général. La question n'est pas celle du choix d'une discipline ou d'une autre mais plutôt de la dimension sacrificielle inhérente à la préparation qui peut vite faire perdre le sens de l'amour de la philosophie ou de l'amour des lettres pour reprendre ces deux disciplines citées.

Mais puisque peut-être tu me poses la question, et bien que ce ne soit pas le sujet, je me sens plus attiré par la philosophie que par les lettres d'un point de vue "académique" et dans une perspective d'enseignement (parce que du point de vue de la recherche j'aime justement les croisements entre les deux, d'ailleurs le diplôme que j'ai passé cette année est intitulé "lettres, arts et pensées" donc ça encourageait les croisement avec la philosophie et les autres domaines).

_________________
«Primus ego in patriam mecum, modo uita supersit. »

Virgile  Georgiques.

« Ma science ne peut être qu’une science de pointillés. Je n’ai ni le temps ni les moyens de tracer une ligne continue. »

Marcel Jousse
jésus
Habitué du forum

Re: Le Capes ne fait pas le plein

par jésus le 2016-07-05, 12:06
@Paul Dedalus a écrit:
PauvreYorick a écrit:
@Paul Dedalus a écrit:
PauvreYorick a écrit:
Ça arrive, mais c'est rare. Honnêtement, je pense qu'à Paris ça doit être quasi inexistant.
Même si on est dans un domaine un peu "à part"?
Je pense la faire à l'école doctorale 472 de l'EPHE (école pratique des hautes études) « Religions et systèmes de pensée » (RSP).
Pose-leur la question.

Oui, je l'ai fait!
Bon ok, j'attends la réponse. Wink

@Jésus : je ne comprends pas ce qui motive ta question. Je parlais de l'état d'esprit nécessaire pour avoir un concours en général. La question n'est pas celle du choix d'une discipline ou d'une autre mais plutôt de la dimension sacrificielle inhérente à la préparation qui peut vite faire perdre le sens de l'amour de la philosophie ou de l'amour des lettres pour reprendre ces deux disciplines citées.

Mais puisque peut-être tu me poses la question, bien que ce ne soit pas le sujet, je me sens plus attiré par la philosophie que par les lettres d'un point de vue "académique" (parce que du point de vue de la recherche j'aime justement les croisements entre les deux, d'ailleurs le diplôme que j'ai passé cette année est intitulé "lettres, arts et pensées" donc ça encourageait les croisement avec la philosophie et les autres domaines).

oui, je pense qu'il ne faut pas prendre ça comme un sacrifice ou un sacerdoce ou quelque chose d'approchant...parce qu'un sacrifice en général on a quelque chose en échange d'une manière ou d'une autre. C'est un échange...Et il n'y a pas non plus une perte totalement vaine à la fin...bref. Il faut aussi désacraliser le concours et le travail qui s'y rapporte. A partir de là, il y aura, peut être un état d'esprit plus "posé" face aux concours...J'en reviens encore à dire que mes efforts ont commencé à payer quand je suis allé décontracté aux concours...Et je pense pouvoir dire que mon stress à l'oral de capes n'est pas étranger à un échec. Je donne encore trop d'importance à ce concours pour aller à l'oral sereinement...
User17706
Enchanteur

Re: Le Capes ne fait pas le plein

par User17706 le 2016-07-05, 12:08
Bon, ce n'est pas pour vous embêter, tous les deux, mais je crois que votre conversation noyaute un peu le fil Razz

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
User17706
Enchanteur

Re: Le Capes ne fait pas le plein

par User17706 le 2016-07-05, 12:11
L'agrégation d'histoire fait le plein (96/96), mais pas celle de mathématiques (304/467, soit même pas les deux tiers...).

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
Sullien
Habitué du forum

Re: Le Capes ne fait pas le plein

par Sullien le 2016-07-05, 12:16
@Plutarque a écrit:
@Sullien a écrit:
@trompettemarine a écrit:Peut-être aussi que l'on ne veut pas voir réussir des lettres classiques au CAPES
Cela peut être aussi une politique pour nous supprimer.
Bon, cela fait un peu complotiste, mais je n'ai pas pu m'empêcher d'y penser.
Spoiler:
Connaissant certains jurys (mais pas beaucoup beaucoup non plus), je sais leur détestation des lettres classiques, mais je ne sais pas dans quelle commission ils se trouvaient, ni s'ils avaient à évaluer des LC. Bon, j'arrête mon délire. (quoique ? le doute ?)

89 99 admissibles. 68 admis. Soit plus de 76% près de 70%. Les jurys pouvaient difficilement être plus généreux - sans compter la part de candidats éliminés. Certes, il y avait 233 inscrits, mais j'attends de connaître le nombre de présents.

99 admissibles et non 89. Ce qui relativise (un peu) ton ratio d'admis Smile
Pardon, je me suis (un peu) emporté, effectivement. Smile
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Le Capes ne fait pas le plein

par RogerMartin le 2016-07-05, 12:22
PauvreYorick a écrit:L'agrégation d'histoire fait le plein (96/96), mais pas celle de mathématiques (304/467, soit même pas les deux tiers...).

Oui, et le niveau des contractuels en maths ne cesse de s'élever. Ma soeur qui est TZR a dû remplacer un contractuel écarté parce qu'il n'avait rien fait avec ses classes pendant trois semaines cette année. À ce rythme, les maths vont passer sous les 3h/semaine plancher à la prochaine réforme mesure d'ajustement technico-budgétaire.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
Niang973
Habitué du forum

Re: Le Capes ne fait pas le plein

par Niang973 le 2016-07-05, 12:42
PauvreYorick a écrit:L'agrégation d'histoire fait le plein (96/96), mais pas celle de mathématiques (304/467, soit même pas les deux tiers...).
Est-ce à dire qu'il y a des ayatollahs dans les jurys de l'agreg de mathématique? Ou alors que le niveau global des candidats à l'agreg baisse? Rolling Eyes :mdr3:

_________________
L'amour c'est comme l'arithmétique : ça commence par un Bézout, on s'envoie Euler dans Lagrange, et ça finit par des Gauss
 :hermione2: pingouin  pingouin  pingouin  pingouin  
mon CV:
Deug MIAS, Licence EEA, Maitrise EEA, Master Télécom, Licence Droit, Master MEEF    
2008-2009: (28310) : Prof de techno : 6e , 5e , 4e , 3e
2009-2010: (97354) : Prof de techno : 6e , 3e -- Prof d'SVT: 4e -- Documentaliste
2010-2011: (97354) : Prof de techno : 6e , 5e , 4e , 3e -- Prof d'SVT: 5e , 4e  -- Prof de Maths: 4e
2011-2012: (97351) : Prof de techno : 3e -- Prof d'SVT: 4e , 3e
2012-2013: (97351) : Prof de Maths : 6e , 5e , 4e , 3e
2013-2014: (43400) : Prof de Maths : 3e , 2nde , 1eSTMG , 1eES
2014-2015: (63600) : Prof de Maths : 6e , 5e , 4e , 3e
2015-2016: (78100) : Prof de Maths : 5e
2016-2017: (97660) : Prof de Maths : 6e, 5e, 4e
2017-2018: (97660) : Prof de Maths : 5e, 3e
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Le Capes ne fait pas le plein

par RogerMartin le 2016-07-05, 12:58
Le niveau des candidats baisse dans certaines matières, oui, parce que les bons étudiants ne choisissent plus de passer ces concours. Mais je gage que la réforme du collège va relancer encore plus fort plus loin les motivations youpi.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
leokent
Niveau 6

Re: Le Capes ne fait pas le plein

par leokent le 2016-07-05, 12:59
@Niang973 a écrit:
PauvreYorick a écrit:L'agrégation d'histoire fait le plein (96/96), mais pas celle de mathématiques (304/467, soit même pas les deux tiers...).
Est-ce à dire qu'il y a des ayatollahs dans les jurys de l'agreg de mathématique? Ou alors que le niveau global des candidats à l'agreg baisse? Rolling Eyes :mdr3:
Il y avait 60% de postes couverts en 2015 à l'agreg de maths. Cette année, avec 65% environ, on peut clairement dire que "ça va mieux".
avatar
Niang973
Habitué du forum

Re: Le Capes ne fait pas le plein

par Niang973 le 2016-07-05, 13:09
En effet les résultats de l'agreg de Maths sont tombés , reste plus qu'à avoir ceux du CAPES Razz

_________________
L'amour c'est comme l'arithmétique : ça commence par un Bézout, on s'envoie Euler dans Lagrange, et ça finit par des Gauss
 :hermione2: pingouin  pingouin  pingouin  pingouin  
mon CV:
Deug MIAS, Licence EEA, Maitrise EEA, Master Télécom, Licence Droit, Master MEEF    
2008-2009: (28310) : Prof de techno : 6e , 5e , 4e , 3e
2009-2010: (97354) : Prof de techno : 6e , 3e -- Prof d'SVT: 4e -- Documentaliste
2010-2011: (97354) : Prof de techno : 6e , 5e , 4e , 3e -- Prof d'SVT: 5e , 4e  -- Prof de Maths: 4e
2011-2012: (97351) : Prof de techno : 3e -- Prof d'SVT: 4e , 3e
2012-2013: (97351) : Prof de Maths : 6e , 5e , 4e , 3e
2013-2014: (43400) : Prof de Maths : 3e , 2nde , 1eSTMG , 1eES
2014-2015: (63600) : Prof de Maths : 6e , 5e , 4e , 3e
2015-2016: (78100) : Prof de Maths : 5e
2016-2017: (97660) : Prof de Maths : 6e, 5e, 4e
2017-2018: (97660) : Prof de Maths : 5e, 3e
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum