Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Laverdure
Grand sage

Re: les perles de l'ESPE

par Laverdure le Lun 13 Mar 2017 - 14:57
@VinZT a écrit:
@Zagara a écrit:On avait une formation pour apprendre à poser sa voix, mais il n'y avait que 10 places. Elle était en concurrence avec plein d'autres formations et, au final, la plupart des gens ont dû choisir ce qu'il restait, plutôt que ce qu'ils voulaient.

Un peu comme les enseignements d'exploration en seconde, quoi …

Sauf pour nous : en économie, on les prend tous... Neutral

En dehors de ça, la formation corps et voix était la seule intéressante. Le seul problème étant sa trop courte durée (6h).
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: les perles de l'ESPE

par Reine Margot le Lun 13 Mar 2017 - 15:05
Il y a bientôt 15 ans, séminaire d'analyse de pratiques: on était on groupe d'une quinzaine de stagiaires de toutes disciplines, assis en rond avec une feuille à notre prénom et menés par un formateur qui nous disait qu'on était là pour parler de ce qu'on voulait, des bons comme des mauvais moments en classe, pendant...
3 heures. Autant dire que c'était long. Il fallait se présenter "bonjour, je suis machin, je suis en lettres...".
Une fois, comme personne ne savait quoi dire, une fille a raconté un événement de sa classe: un élève ne voulait pas être élève, il pensait être un crayon, et il croyait que tous les autres élèves étaient des gommes. Nous avons passé une heure à étudier le cas de l'élève qui se prenait pour un crayon, conseillés par le formateur. A la fin, évidemment la fille nous a dit qu'elle avait tout inventé. Bon, au moins ça avait passé le temps.

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
BelaLugosi
Niveau 7

Re: les perles de l'ESPE

par BelaLugosi le Lun 13 Mar 2017 - 15:07
@Reine Margot a écrit:Une fois, comme personne ne savait quoi dire, une fille a raconté un événement de sa classe: un élève ne voulait pas être élève, il pensait être un crayon, et il croyait que tous les autres élèves étaient des gommes. Nous avons passé une heure à étudier le cas de l'élève qui se prenait pour un crayon, conseillés par le formateur. A la fin, évidemment la fille nous a dit qu'elle avait tout inventé.

On occupe le temps comme on peut à l'ESPE, jusqu'à en devenir mythomane abi
avatar
Zagara
Grand Maître

Re: les perles de l'ESPE

par Zagara le Lun 13 Mar 2017 - 15:21
@Reine Margot a écrit:Il y a bientôt 15 ans, séminaire d'analyse de pratiques: on était on groupe d'une quinzaine de stagiaires de toutes disciplines, assis en rond avec une feuille à notre prénom et menés par un formateur qui nous disait qu'on était là pour parler de ce qu'on voulait, des bons comme des mauvais moments en classe, pendant...
3 heures. Autant dire que c'était long. Il fallait se présenter "bonjour, je suis machin, je suis en lettres...".
Une fois, comme personne ne savait quoi dire, une fille a raconté un événement de sa classe: un élève ne voulait pas être élève, il pensait être un crayon, et il croyait que tous les autres élèves étaient des gommes. Nous avons passé une heure à étudier le cas de l'élève qui se prenait pour un crayon, conseillés par le formateur. A la fin, évidemment la fille nous a dit qu'elle avait tout inventé. Bon, au moins ça avait passé le temps.
Ça se passe encore exactement comme ça dans les ESPE, jusque dans la disposition en rond. Tous les lundis, c'était dur.  cafe
avatar
VinZT
Expert spécialisé

Re: les perles de l'ESPE

par VinZT le Lun 13 Mar 2017 - 15:34
C'est pour se préparer aux réunions des alcooliques anonymes, rendez-vous incontournable des 25 ans de carrière professeur

_________________

« Il ne faut pas croire tout ce qu'on voit sur Internet » Victor Hugo.
« Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. » Frédéric Dard
« Ne jamais faire le jour même ce que tu peux faire faire le lendemain par quelqu'un d'autre » Pierre Dac
« Je n'ai jamais lâché prise !» Claude François
« Un économiste est un expert qui saura demain pourquoi ce qu'il avait prédit hier ne s'est pas produit aujourd'hui. » Laurence J. Peter
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: les perles de l'ESPE

par Daphné le Lun 13 Mar 2017 - 15:44
:mdr3: :aaq:
avatar
Danska
Modérateur

Re: les perles de l'ESPE

par Danska le Lun 13 Mar 2017 - 15:48
J'ai échappé à la disposition en rond, on n'était que 8, pas assez nombreux pour refermer le cercle. Et j'ai eu de la chance, c'était le mercredi dans mon académie : j'achetais le Canard enchaîné le matin en chemin, le laissais distraitement traîner sur ma table pendant la journée ; le soir en repartant, il était fini Razz

Reine, je crois que je vais imprimer ton récit pour l'encadrer, histoire de rire un peu les matins difficiles
Emily76
Niveau 3

Re: les perles de l'ESPE

par Emily76 le Lun 13 Mar 2017 - 22:35
J'ai fait un Master Enseignement, donc 2 ans d'ESPE avant de passer le CAPES.
On nous a toujours rabâché qu'il fallait que les documents utilisés dans nos séances nous plaisent. Les élèves ressentent qu'on est intéressés par cette séquence car on y met plus d'enthousiasme, donc eux aussi.. Ah ah

En septembre durant l'année de stage: On arrive avec plein de choses à raconter, plein de questions, déjà des élèves se faisaient remarquer, comment leur couper le sifflet, etc..?
Réponse du formateur : "heu ouais mais là je vous propose de bâtir des séquences, comme ça vous aurez pris de l'avance." Hé bim, le paquet de documents sur la Prohibition sur la table, dernière consigne avant de disparaître en salle des profs : "Pour le cycle terminal. Vous vous mettez par deux ou par trois. Vous avez deux heures, on met en commun en dernière heure."
Et rebelote tous les jeudis. aai


Dernière édition par Emily76 le Lun 13 Mar 2017 - 22:43, édité 1 fois (Raison : Faute de grammaire)
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: les perles de l'ESPE

par Celadon le Lun 13 Mar 2017 - 22:44
Et ils osent appeler ces mascarades "formation des enseignants".
avatar
Miew
Habitué du forum

Re: les perles de l'ESPE

par Miew le Lun 13 Mar 2017 - 22:49
@VinZT a écrit:C'est pour se préparer aux réunions des alcooliques anonymes, rendez-vous incontournable des 25 ans de carrière professeur


Voilà comment j'appelais ces moments à l'ESPE où il fallait raconter sa semaine. Heureusement, ça n'a duré que quelques semaines.
Je n'ai pas appris grand chose en formation. Seul point positif : retrouver mes collègues de promo le midi au RU ou à la pause (souvent prolongée...) autour de la machine à café. Ces moments étaient importants pour décompresser et parfois nos discussions étaient finalement plus productives que ce que les formateurs de l'ESPE nous demandaient.

Je me souviendrai toujours des voeux de nouvelle année du directeur de l'ESPE qui avait souhaité "réussite dans la vie professionnelle et personnelle" aux enseignants et formateurs de l'ESPE, mais seulement "réussite dans la vie professionnelle" pour les étudiants-professeurs-stagiaires.
Voilà qui était révélateur...

_________________
“Le premier symptôme de l'amour vrai chez un jeune homme, c'est la timidité, chez une jeune fille, c'est la hardiesse.”
Victor Hugo, Les Misérables.
avatar
orph
Niveau 4

Re: les perles de l'ESPE

par orph le Lun 13 Mar 2017 - 22:53
@Reine Margot a écrit:Il y a bientôt 15 ans, séminaire d'analyse de pratiques: on était on groupe d'une quinzaine de stagiaires de toutes disciplines, assis en rond avec une feuille à notre prénom et menés par un formateur qui nous disait qu'on était là pour parler de ce qu'on voulait, des bons comme des mauvais moments en classe, pendant...
3 heures. Autant dire que c'était long. Il fallait se présenter "bonjour, je suis machin, je suis en lettres...".
Une fois, comme personne ne savait quoi dire, une fille a raconté un événement de sa classe: un élève ne voulait pas être élève, il pensait être un crayon, et il croyait que tous les autres élèves étaient des gommes. Nous avons passé une heure à étudier le cas de l'élève qui se prenait pour un crayon, conseillés par le formateur. A la fin, évidemment la fille nous a dit qu'elle avait tout inventé. Bon, au moins ça avait passé le temps.
Merci pour le fou rire offert par ce témoignage! C'est tellement vrai et me rappelle si vivement certaines heures passées en "formation"!
Dans le même genre mythomane, il y a l'évaluation de l’inénarrable UE Tice, dans laquelle il faut inventer un vrai faux scénario pédagogique numérique, en fabriquant des preuves montrant qu'on a vraiment réalisé le scénario que tout le monde sait bien, formateur compris, qu'on a jamais fait en vrai...

_________________
"Soyez donc résolu à ne servir plus, et vous voilà libre" Etienne de la Boétie

"les journalistes écrivent des articles par lesquels ils présentent une réalité romancée. Et tout le monde les croit. Et les écrivains écrivent des romans où ils présentent la vérité. Et personne ne les croit." Bernard Werber
avatar
Miew
Habitué du forum

Re: les perles de l'ESPE

par Miew le Lun 13 Mar 2017 - 23:02
@orph a écrit:
@Reine Margot a écrit:Il y a bientôt 15 ans, séminaire d'analyse de pratiques: on était on groupe d'une quinzaine de stagiaires de toutes disciplines, assis en rond avec une feuille à notre prénom et menés par un formateur qui nous disait qu'on était là pour parler de ce qu'on voulait, des bons comme des mauvais moments en classe, pendant...
3 heures. Autant dire que c'était long. Il fallait se présenter "bonjour, je suis machin, je suis en lettres...".
Une fois, comme personne ne savait quoi dire, une fille a raconté un événement de sa classe: un élève ne voulait pas être élève, il pensait être un crayon, et il croyait que tous les autres élèves étaient des gommes. Nous avons passé une heure à étudier le cas de l'élève qui se prenait pour un crayon, conseillés par le formateur. A la fin, évidemment la fille nous a dit qu'elle avait tout inventé.  Bon, au moins ça avait passé le temps.
Merci pour le fou rire offert par ce témoignage! C'est tellement vrai et me rappelle si vivement certaines heures passées en "formation"!
Dans le même genre mythomane, il y a l'évaluation de l’inénarrable UE Tice, dans laquelle il faut inventer un vrai faux scénario pédagogique numérique, en fabriquant des preuves montrant qu'on a vraiment réalisé le scénario que tout le monde sait bien, formateur compris, qu'on a jamais fait en vrai...  

Sachant que, dans certains établissements, les salles informatiques sont très prises et peu nombreuses proportionnellement au nombre d'élèves...
Perso, je m'étais cassée la tête avec un vrai scénario, avec des vraies preuves... et la formatrice n'a pas aimé. Si j'avais su...


_________________
“Le premier symptôme de l'amour vrai chez un jeune homme, c'est la timidité, chez une jeune fille, c'est la hardiesse.”
Victor Hugo, Les Misérables.
avatar
sifi
Fidèle du forum

Re: les perles de l'ESPE

par sifi le Mar 14 Mar 2017 - 7:16
Oui nous aussi on appelait les analyses de pratiques "alcooliques anonymes" Laughing

Je corrigeais des copies, en mettant un capuchon bleu sur mon bic rouge pour faire semblant de prendre des notes. L'IUFM rend ingénieux: on apprend à faire les choses en mode furtif. D'ailleurs ma mère me racontait que quand elle était à l'Ecole Normale (années 60), elle emmenait son tricot...

Comme quoi les noms changent, pas les pratiques... Laughing
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: les perles de l'ESPE

par Celadon le Mar 14 Mar 2017 - 7:19
... peut-être, mais rien de comparable cependant entre la formation d'une instit sortant de l'Ecole Normale années 60 et celle d'une PE sortant de l'ESPE années 2015... Hélas pour la seconde et pour ses élèves.
avatar
sifi
Fidèle du forum

Re: les perles de l'ESPE

par sifi le Mar 14 Mar 2017 - 8:19
C'est malheureusement évident...
D'ailleurs ma mère (qui est retraitée depuis 2 ans) hallucinait de voir arriver des jeunes qui ne maîtrisaient pas beaucoup les compétences de base, mais qui montaient des projets pharaoniques en numérique par exemple.
Elle qui sait à peine allumer un ordi, mais qui n'avait pas son pareil pour enseigner la lecture notamment, était assez perplexe sur ces pratiques...
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: les perles de l'ESPE

par Daphné le Mar 14 Mar 2017 - 10:04
@sifi a écrit:Oui nous aussi on appelait les analyses de pratiques "alcooliques anonymes" Laughing

Je corrigeais des copies, en mettant un capuchon bleu sur mon bic rouge pour faire semblant de prendre des notes. L'IUFM rend ingénieux: on apprend à faire les choses en mode furtif. D'ailleurs ma mère me racontait que quand elle était à l'Ecole Normale (années 60), elle emmenait son tricot...

Comme quoi les noms changent, pas les pratiques... Laughing

C'est quand même moins discret que le capuchon bleu ! Very Happy
avatar
Thom
Habitué du forum

Re: les perles de l'ESPE

par Thom le Mar 14 Mar 2017 - 15:00
Avec des collègues on avait commencé une liste lors de notre année de stage (c'était il y a quatre ans) :

- Si vos cours sont intéressants, vous n'aurez aucun problème avec les élèves
- Un élève, on lui dit de se taire en le regardant dans les yeux, il s'excuse
- Si vous devez exclure un élève de cours, c'est que vous avez raté quelque chose
- Il est impératif d'avoir une progression détaillée (par semaine) avant le 1er septembre
- La première heure de cours n'est pas si importante, surtout pensez à faire remplir aux élèves un formulaire pour leur demander des infos

Et plus spécifiques matière :

- Vous devez imposer aux élèves d'écrire de cette manière les théorèmes, mot pour mot
- Les élèves adorent en grande majorité les maths quand ils arrivent au LP


Et lors de ma visite conseil :
- J'ai appris qu'un élève vous a insulté et menacé ? Vous devez avoir raté quelque chose.

Remarque, la visite a tourné court, je lui ai demandé de se barrer.




avatar
Vatrouchka
Niveau 7

Re: les perles de l'ESPE

par Vatrouchka le Mar 14 Mar 2017 - 15:53
Lors de ma visite, la formatrice ESPE avait déploré qu'un élève ne prenne que très distraitement le cours. Je lui avais expliqué que j'étais déjà contente qu'il prenne quelques notes parce qu'encore un mois plus tôt, il poussait des cris d'animaux, se levait en cours et entrait en classe en faisait des roulades avant, qu'ailleurs, il lui arrivait de piquer les feutres de ses profs et qu'un conseil de discipline était prévu : "Ce n'est pas parce que l'établissement et vos collègues ont échoué à intégrer et à faire réussir cet élève que vous devez vous en satisfaire, vous devez faire mieux que vos collègues car vous êtes stagiaire, donc enthousiaste !"

Le stagiaire, le sauveur de l'EN ?
avatar
VinZT
Expert spécialisé

Re: les perles de l'ESPE

par VinZT le Mar 14 Mar 2017 - 16:10
Il y a vraiment des paires de baffes qui se perdent.

_________________

« Il ne faut pas croire tout ce qu'on voit sur Internet » Victor Hugo.
« Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. » Frédéric Dard
« Ne jamais faire le jour même ce que tu peux faire faire le lendemain par quelqu'un d'autre » Pierre Dac
« Je n'ai jamais lâché prise !» Claude François
« Un économiste est un expert qui saura demain pourquoi ce qu'il avait prédit hier ne s'est pas produit aujourd'hui. » Laurence J. Peter
avatar
Danska
Modérateur

Re: les perles de l'ESPE

par Danska le Mar 14 Mar 2017 - 17:16
@Thom a écrit:Avec des collègues on avait commencé une liste lors de notre année de stage (c'était il y a quatre ans) :

- Si vos cours sont intéressants, vous n'aurez aucun problème avec les élèves
- Un élève, on lui dit de se taire en le regardant dans les yeux, il s'excuse
- Si vous devez exclure un élève de cours, c'est que vous avez raté quelque chose
- Il est impératif d'avoir une progression détaillée (par semaine) avant le 1er septembre
- La première heure de cours n'est pas si importante, surtout pensez à faire remplir aux élèves un formulaire pour leur demander des infos.

La dernière fois que j'ai fait ça, l'élève m'a accusée d'être agressive et injuste parce "y a pas qu'moi qui parle d'abord ! ". Je crains d'avoir raté quelque chose

(cela dit, on peut en rire - et parfois ça vaut mieux - mais c'est désespérant de penser à tous ces stagiaires qui débutent dans le métier et non seulement ne reçoivent aucune aide, mais en plus se font culpabiliser à outrance Evil or Very Mad)
avatar
Zagara
Grand Maître

Re: les perles de l'ESPE

par Zagara le Mar 14 Mar 2017 - 17:22
En fait, la doxa de l'ESPE part toujours du principe que l'enseignant est le seul acteur, la seule variable d'ajustement possible, dans une classe. Du coup, si ça se passe mal, c'est nécessairement de la responsabilité de l'enseignant. Cette théorie permet de conserver précieusement la croyance que les choix pédagogiques importent en toutes circonstances : d'autres choix, d'autres actions pédagogiques, auraient permis de civiliser cet élève qui se roule par terre ou qui frappe son professeur.

On dirait que ça leur arrache la bouche d'imaginer que, dans certaines situations, la pédagogie ne peut rien, car d'autres facteurs sont à l’œuvre, sur lesquels l'enseignant n'a aucune prise. Accepter cette réalité, ce serait accepter la limite de leur propre enseignement. Ce serait avoir une capacité de distanciation critique vis à vis de leurs croyances espéiennes.
avatar
Danska
Modérateur

Re: les perles de l'ESPE

par Danska le Mar 14 Mar 2017 - 17:31
Joliment dit, Zagara, et parfaitement juste. Dommage que les innombrables exemples qui prouvent l'inverse ne soient jamais pris en compte par les Espe - d'autant que le seul refus de tenir compte de cette réfutation empirique suffit à discréditer les "sciences" de l'éducation en tant que "sciences", précisément.
eliro
Niveau 5

Re: les perles de l'ESPE

par eliro le Mar 14 Mar 2017 - 17:36
@Vatrouchka a écrit:Lors de ma visite, la formatrice ESPE avait déploré qu'un élève ne prenne que très distraitement le cours. Je lui avais expliqué que j'étais déjà contente qu'il prenne quelques notes parce qu'encore un mois plus tôt, il poussait des cris d'animaux, se levait en cours et entrait en classe en faisait des roulades avant, qu'ailleurs, il lui arrivait de piquer les feutres de ses profs et qu'un conseil de discipline était prévu : "Ce n'est pas parce que l'établissement et vos collègues ont échoué à intégrer et à faire réussir cet élève que vous devez vous en satisfaire, vous devez faire mieux que vos collègues car vous êtes stagiaire, donc enthousiaste !"

Le stagiaire, le sauveur de l'EN ?

Selon cette logique, il faudrait des stagiaires à vie  !
avatar
mistinguette
Niveau 10

Re: les perles de l'ESPE

par mistinguette le Mar 14 Mar 2017 - 20:40
je n'ai jamais compris pourquoi on ne faisait pas référence au phénomène de groupe/meute/leader tournant qui renverse complètement des groupes classes devant lesquels on ferait cours tête en bas en tutu sans que ça change rien.

_________________
.'..Texte sur les l'oies' commentaires du prof hg que j’adorais sur ma copie de 6e : loi/ l'oie Vous en êtes une!. J'ai évolué depuis mais mon complexe orthographique m'accompagnera toujours. Il semble qu'aujourd’hui on parle de dyslexie pour l'étourdie éternelle que j'étais...alors si c'est la science des ânes, merci de pas charger la mule.
BelaLugosi
Niveau 7

Re: les perles de l'ESPE

par BelaLugosi le Mar 14 Mar 2017 - 20:58
@Zagara a écrit:On dirait que ça leur arrache la bouche d'imaginer que, dans certaines situations, la pédagogie ne peut rien, car d'autres facteurs sont à l’œuvre, sur lesquels l'enseignant n'a aucune prise. Accepter cette réalité, ce serait accepter la limite de leur propre enseignement. Ce serait avoir une capacité de distanciation critique vis à vis de leurs croyances espéiennes.

Tu m'étonnes !
L'année dernière, j'avais une gamine de 13 ans dans une classe de 5ème avec un vécu hyper lourd (père mort, mère complètement immature qui se trémousse en bikini sur facebook et qui, à 30 ans, avait déjà eu 4 enfants de pères différents, une vie de merde en HLM, le chômage de la maman, le beau-père qui cognait la petite, etc).
La gamine était invivable en classe. Elle avait fait des fugues, elle était tout le temps dans les coups fourrés. J'avais beau expliquer que je n'arrivais pas à la gérer, que peu de profs y parvenaient dans mon collège, qu'elle était capable de me détruire mon cours rien que par sa présence (et d'ailleurs, son absence de mes cours me soulageait énormément car on arrivait à faire cours sans elle). Eh bah, ma tutrice espe a quand même dit que c'était ma façon de faire cours qui clochait et que je n'avais pas d'autorité. J'ai argumenté car je ne voulais pas me laisser faire, mais non, c'était moi le problème ! Du coup, j'ai laissé ma tutrice finir le cours à ma place (5 petites minutes) et j'étais intérieurement morte de rire qu'elle ne soit pas parvenue non plus à établir le calme avec cette élève.

Les boulets de l'ESPE, ça serait bien qu'un homme politique nous en débarrasse définitivement...
avatar
Shere Khan
Niveau 9

Re: les perles de l'ESPE

par Shere Khan le Mar 14 Mar 2017 - 22:22
Il n'y a que la droite pour le faire, mais tout le monde va hurler à la "suppression de la formation". Comme si c'était une formation !


Du formatage, plutôt...

_________________
Les socialistes, ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît.. Twisted Evil
Un éléphant (républicain…) ça Trump énormément (celle-là, j'en suis très fier) yesyes
Contenu sponsorisé

Re: les perles de l'ESPE

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum