Les mille ambiguïtés éducatives de M. Macron

Page 3 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les mille ambiguïtés éducatives de M. Macron

Message par Zagara le Mer 17 Mai 2017 - 14:23

Macron est tout autant un idéologue que Mélenchon ou Fillon ; sauf que quand on est un fanatique du dogme majoritaire, on est dit "modéré" et "raisonnable", alors que quand on est un fanatique d'une idéologie minoritaire, on est dit "idéologue".
Peu importe de toute façon. Apparemment, il faut répéter les mêmes erreurs 1000 fois pour commencer à se poser une question, donc autant être en marche vers la 999ème erreur, ça nous rapprochera du point critique. calimero

En tout cas, la politique scolaire de Macron m'avantagera matériellement. A partir de là, je me pose une question difficile : dois-je me battre pour des gens qui ne veulent pas de mon aide et sont trop heureux d'augmenter leur malheur, alors même que l'objet contre lequel je me battrais me serait positif ? Bof, non.

Zagara
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mille ambiguïtés éducatives de M. Macron

Message par Celadon le Mer 17 Mai 2017 - 14:26

J'ai dû rater un smiley pour avoir droit à toutes ces explications... Wink
avatar
Celadon
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mille ambiguïtés éducatives de M. Macron

Message par angelxxx le Ven 19 Mai 2017 - 21:24

@Zagara a écrit:A partir de là, je me pose une question difficile : dois-je me battre pour des gens qui ne veulent pas de mon aide et sont trop heureux d'augmenter leur malheur, alors même que l'objet contre lequel je me battrais me serait positif ? Bof, non.

Cela fait quelques temps que je me pose cette question. Et assez tristement j'en arrive à la même conclusion.

_________________
"La lumière pense voyager plus vite que quoi que ce soit d'autre, mais c'est faux. Peu importe à quelle vitesse voyage la lumière, l'obscurité arrive toujours la première, et elle l'attend. Terry Pratchett."

angelxxx
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mille ambiguïtés éducatives de M. Macron

Message par ZeSandman le Ven 19 Mai 2017 - 22:45

J'en discutais à l'instant avec ma compagne mais la réponse pour moi n'est pas encore tranchée.

Toutefois j'en arrive à un point où j'envisage sérieusement la possibilité, car si j'ai bien suivi la pensée de notre nouveau ministre l'accent pourrait être mis sur le français et les maths, ma matière présentement.
Cela se fera sûrement à moyens constants et donc au détriment des autres matières.

Dans l'établissement où j'exerce, les collègues siègant au conseil pédagogique ont décidé de se repaître encore un peu plus sur la carcasse des LCA pour se donner plus de moyens pour leurs EPI notamment.
J'ai bien tenté avec beaucoup d'énergie de les convaincre que c'était une erreur mais rien n'y a fait, et comme beaucoup ici je n'y ait fait que perdre en côte de sympathie.

La rouetourne risque donc de tourner et je pourrais me retrouver du bon côté du manche, et donc la question pourrait se concrétiser pour moi.
L'absence de solidarité est sans doute ce qui m'a le plus miné lors de la mise en place des dernières réformes. Tout cela pour dire que je me sens capable aujourd'hui de faire le deuil de mon métier,  et même de finir par moi aussi devenir un enseignant innovant, quel que soit le sens que peut prendre cette expression en fonction des vents des diverses modes pédagogiques.

Car franchement, je le constate, il n'y a pas vraiment besoin d'être d'une intelligence particulière pour ce faire et favoriser sa propre carrière, et mettre de côté définitivement des principes sur lesquels beaucoup déjà font l'autruche et appréhender ce métier tel un gagne-pain comme un autre.

_________________
Ce sont les rêves qui donnent au monde sa forme.
avatar
ZeSandman
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mille ambiguïtés éducatives de M. Macron

Message par archeboc le Sam 20 Mai 2017 - 7:32

@Zagara a écrit:En tout cas, la politique scolaire de Macron m'avantagera matériellement. A partir de là, je me pose une question difficile : dois-je me battre pour des gens qui ne veulent pas de mon aide et sont trop heureux d'augmenter leur malheur, alors même que l'objet contre lequel je me battrais me serait positif ? Bof, non.

Quels avantages attendez-vous de la politique de Macron ?

_________________
« [..] tout avait sombré dans un tel bourbier d'incompétences qu'au lieu de choisir celui qui était le plus digne d'être élu, on avait tendance à chercher celui qui était simplement le moins pire, le moins stupidement inepte, le moins dramatiquement incapable, et on votait pour lui. La médiocrité était devenu un mérite, et l'incompétence la règle. » ---- Silvana de Mari, auteur européen du XXIe siècle.
J'ai aimé : Corporate.

archeboc
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mille ambiguïtés éducatives de M. Macron

Message par archeboc le Sam 20 Mai 2017 - 7:37

@ZeSandman a écrit:Toutefois j'en arrive à un point où j'envisage sérieusement la possibilité, car si j'ai bien suivi la pensée de notre nouveau ministre l'accent pourrait être mis sur le français et les maths, ma matière présentement.
Cela se fera sûrement à moyens constants et donc au détriment des autres matières.

Ou pas. L'accent mis sur les maths et le français pourrait aussi bien ne toucher que le primaire. Le transfert promis par Macron, c'est justement du secondaire vers le primaire : dépouiller le lycée pour muscler le primaire.


_________________
« [..] tout avait sombré dans un tel bourbier d'incompétences qu'au lieu de choisir celui qui était le plus digne d'être élu, on avait tendance à chercher celui qui était simplement le moins pire, le moins stupidement inepte, le moins dramatiquement incapable, et on votait pour lui. La médiocrité était devenu un mérite, et l'incompétence la règle. » ---- Silvana de Mari, auteur européen du XXIe siècle.
J'ai aimé : Corporate.

archeboc
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mille ambiguïtés éducatives de M. Macron

Message par Zagara le Sam 20 Mai 2017 - 8:16

Oui, sa promesse de moyens constants est réalisée par un transfert de moyens du lycée vers le primaire pour financer le dédoublement des classes de CP et CE1 de REP.

@Archeboc : Si il fait le recrutement autonome sur CV, je suis assurée de pouvoir choisir mon poste n'importe où.
avatar
Zagara
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mille ambiguïtés éducatives de M. Macron

Message par mathmax le Sam 20 Mai 2017 - 8:28

Tu crois vraiment qu'un CdE de collège ou lycée s'intéresse à notre CV ? Ceux que j'ai connu sont beaucoup plus attirés par le copinage ou les rumeurs, opinions des parents ...

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
avatar
mathmax
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mille ambiguïtés éducatives de M. Macron

Message par Zagara le Sam 20 Mai 2017 - 8:33

Si tu as un recrutement autonome avec roulement régulier, il est logique de penser que le CDE, ne pouvant pas connaître tous les enseignants de France, appliquera des méthodes de RH/recrutement équivalentes à celles du privé (entretien d'embauche, lecture du CV, etc).
avatar
Zagara
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mille ambiguïtés éducatives de M. Macron

Message par mathmax le Sam 20 Mai 2017 - 8:42

Je ne crois pas, non : les CdE ne connaissent pas tous les enseignants de France, mais un grand nombre des enseignants de leur coin, et ils se moquent des titres et expériences hors E.N., ils se méfient même souvent des personnes trop brillantes/diplômées.

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
avatar
mathmax
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mille ambiguïtés éducatives de M. Macron

Message par Iphigénie le Sam 20 Mai 2017 - 9:39

@Zagara a écrit:Si tu as un recrutement autonome avec roulement régulier, il est logique de penser que le CDE, ne pouvant pas connaître tous les enseignants de France, appliquera des méthodes de RH/recrutement équivalentes à celles du privé (entretien d'embauche, lecture du CV, etc).
Moi je me demande c'est comment avec un tel système, on évitera les "zones blanches"... Parce que bon, une prime de 3000 euros par an pour se payer des zep difficiles dans la Creuse ou le Pas-de-calais, suis pas sûre que ce soit attractif...Créteil, peut-être à cause de la proximité de Paris, sais pas...
Le CV, ce sera pour les grands lycées urbains sans doute; mais les petits lycées de province recruteront plus sur le bouche à-oreille et même surtout le bouche-trous...
avatar
Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mille ambiguïtés éducatives de M. Macron

Message par Zagara le Sam 20 Mai 2017 - 9:51

Oui, c'est un mauvais système si on a à cœur l'égalité des territoires.
C'est un bon système si on est égoïste et privilégié.

Si on prend en compte le bien général, au sens que chaque enfant doit avoir accès à une éducation de qualité, c'est un très mauvais système, puisque les endroits difficiles multiplieront les bouche-trous et les vacataires désireux de partir dès que possible ; voire les postes sans professeur, comme c'est déjà le cas en Seine Saint Denis. Mais cette logique a déjà commencé avec la multiplication des contractuels et les zones répulsives sans enseignants.
avatar
Zagara
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mille ambiguïtés éducatives de M. Macron

Message par MUTIS le Sam 20 Mai 2017 - 10:47

@Zagara a écrit:... je me pose une question difficile : dois-je me battre pour des gens qui ne veulent pas de mon aide et sont trop heureux d'augmenter leur malheur, alors même que l'objet contre lequel je me battrais me serait positif ? Bof, non.
....il faut en tirer les conséquences...
Et par pitié ne vous battez pas pour les pauvres ignorants et inconscients que nous sommes...

@Zagara a écrit:
@Archeboc : Si il fait le recrutement autonome sur CV, je suis assurée de pouvoir choisir mon poste n'importe où.
J'adore ! aaq Laughing

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)
avatar
MUTIS
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mille ambiguïtés éducatives de M. Macron

Message par Moonchild le Sam 20 Mai 2017 - 10:50

@mathmax a écrit:Je ne crois pas, non : les CdE ne connaissent pas tous les enseignants de France, mais un grand nombre des enseignants de leur coin, et ils se moquent des titres et expériences hors E.N., ils se méfient même souvent des personnes trop brillantes/diplômées.
Effectivement, un CV qui consiste essentiellement en un brillant parcours en 3ème cycle universitaire ou en grandes écoles n'apportera pas de réelle bonification pour une demande d'établissement en REP (m'enfin je doute que ce soit ce type de poste que convoiterait Zagara) ; à la limite, pour beaucoup de CDE la mention d'un BAFA serait vraisemblablement un argument plus convaincant.
Quant aux établissements plus tranquilles de type centre-ville ou province, la pente naturelle y serait probablement de privilégier l'expérience plutôt que la jeunesse bardée de diplômes.
Bien sûr, on pourrait a priori penser que le recrutement par le CDE pourrait être favorable aux collègues enseignant dans une discipline déficitaire (particulièrement en maths et en sciences), mais même là il est difficile d'anticiper l'effet d'une telle dérégulation qui ouvre la porte à bien des lubies locales. Il faut aussi prendre en compte que nous ne sommes pas tous égaux face à un entretien d'embauche et que nous sommes globalement mal préparés à un tel exercice au cours duquel ce ne sont pas forcément les plus compétents qui tirent leur épingle du jeu.


Dernière édition par Moonchild le Sam 20 Mai 2017 - 10:52, édité 1 fois

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mille ambiguïtés éducatives de M. Macron

Message par Elyas le Sam 20 Mai 2017 - 10:51

@Zagara a écrit:

@Archeboc : Si il fait le recrutement autonome sur CV, je suis assurée de pouvoir choisir mon poste n'importe où.

Pourquoi ?
avatar
Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mille ambiguïtés éducatives de M. Macron

Message par William Foster le Sam 20 Mai 2017 - 11:00

@MUTIS a écrit:
@Zagara a écrit:... je me pose une question difficile : dois-je me battre pour des gens qui ne veulent pas de mon aide et sont trop heureux d'augmenter leur malheur, alors même que l'objet contre lequel je me battrais me serait positif ? Bof, non.
....il faut en tirer les conséquences...
Et par pitié ne vous battez pas pour les pauvres ignorants et inconscients que nous sommes...

Bah surtout que ça ne sert à rien de se battre : y'a Bayrou (heureusement d'ailleurs !).

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Il ne faut pas voir le mal partout où il est." Marie-Martine Schyns, ministre belge de l'enseignement obligatoire
avatar
William Foster
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mille ambiguïtés éducatives de M. Macron

Message par Trinity le Sam 20 Mai 2017 - 11:09

@Iphigénie a écrit:
@Zagara a écrit:Si tu as un recrutement autonome avec roulement régulier, il est logique de penser que le CDE, ne pouvant pas connaître tous les enseignants de France, appliquera des méthodes de RH/recrutement équivalentes à celles du privé (entretien d'embauche, lecture du CV, etc).
Moi je me demande c'est comment avec un tel système, on évitera les "zones blanches"... Parce que bon, une prime de 3000 euros par an pour se payer des zep difficiles dans la Creuse ou le Pas-de-calais, suis pas sûre que ce soit attractif...Créteil, peut-être à cause de la proximité de Paris, sais pas...
Le CV, ce sera pour les grands lycées urbains sans doute; mais les petits lycées de province recruteront plus sur le bouche à-oreille et même surtout le bouche-trous...

D'autant que cette prime, en REP+, est déjà de 2400€. Je ne crois pas que 600€ annuels de plus vont faire accourir les foules.


Dernière édition par Trinity le Sam 20 Mai 2017 - 11:10, édité 1 fois

_________________
"Deux choses sont infinies : l'Univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l'Univers, je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue." Albert Einstein

avatar
Trinity
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mille ambiguïtés éducatives de M. Macron

Message par lisette83 le Sam 20 Mai 2017 - 11:09

@mathmax a écrit:Je ne crois pas, non : les CdE ne connaissent pas tous les enseignants de France, mais un grand nombre des enseignants de leur coin, et ils se moquent des titres et expériences hors E.N., ils se méfient même souvent des personnes trop brillantes/diplômées.
+1, c'est sûr !

lisette83
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mille ambiguïtés éducatives de M. Macron

Message par MUTIS le Sam 20 Mai 2017 - 11:10

@William Foster a écrit:
Bah surtout que ça ne sert à rien de se battre : y'a Bayrou (heureusement d'ailleurs !).
Et puis surtout vous savez bien que Macron ne sera jamais élu, c'est juste une bulle médiatique néo libérale sans propositions et sans programme qui va exploser au premier débat !

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)
avatar
MUTIS
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mille ambiguïtés éducatives de M. Macron

Message par henriette le Sam 20 Mai 2017 - 11:14

Même réserve que les autres. J'ai vu en Allemagne ce que donnait ce recrutement, puisque lorsqu'un prof décroche son équivalent du CAPES, il n'a pas automatiquement un poste, c'est à lui de démarcher les établissements avec son CV.
Les critères retenus, d'après les témoignages de mes collègues allemands, ne sont pas prioritairement l'excellence universitaire, mais plutôt l'adaptabilité, la bivalence, l'investissement massif de son temps dans l'établissement, une certaine souplesse, etc.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
avatar
henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mille ambiguïtés éducatives de M. Macron

Message par William Foster le Sam 20 Mai 2017 - 11:18

@MUTIS a écrit:
@William Foster a écrit:
Bah surtout que ça ne sert à rien de se battre : y'a Bayrou (heureusement d'ailleurs !).
Et puis surtout vous savez bien que Macron ne sera jamais élu, c'est juste une bulle médiatique néo libérale sans propositions et sans programme qui va exploser au premier débat !
Oui oui. (Oui-Oui ?)
Et c'est là une brillante démonstration de la puissance persuasive des mantras.
Mais heureusement, y'a Bayrou.

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Il ne faut pas voir le mal partout où il est." Marie-Martine Schyns, ministre belge de l'enseignement obligatoire
avatar
William Foster
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mille ambiguïtés éducatives de M. Macron

Message par Elyas le Sam 20 Mai 2017 - 11:19

@henriette a écrit:Même réserve que les autres. J'ai vu en Allemagne ce que donnait ce recrutement, puisque lorsqu'un prof décroche son équivalent du CAPES, il n'a pas automatiquement un poste, c'est à lui de démarcher les établissements avec son CV.
Les critères retenus, d'après les témoignages de mes collègues allemands, ne sont pas prioritairement l'excellence universitaire, mais plutôt l'adaptabilité, la bivalence, l'investissement massif de son temps dans l'établissement, une certaine souplesse, etc.

Pas besoin d'aller en Allemagne. C'est un peu ainsi que fonctionne le privé en France (avec moins de souplesse, mais voir des collègues avec 5 niveaux et 5 heures sup', c'est très courant dans mon coin pourtant privilégié avec menaces sur le poste en fonction des résultats au DNB/Bac).
avatar
Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mille ambiguïtés éducatives de M. Macron

Message par almuixe le Sam 20 Mai 2017 - 11:41

@Elyas a écrit:
@Zagara a écrit:

@Archeboc : Si il fait le recrutement autonome sur CV, je suis assurée de pouvoir choisir mon poste n'importe où.

Pourquoi ?

Si zagara ne sort pas de l' ens Paris,  c'est que l'école ne sait plus reconnaitre les personnes brillante Wink.

Et dans le privé, est-il possible de se retrouver sans poste et sans salaire ?

almuixe
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mille ambiguïtés éducatives de M. Macron

Message par Balthazaard le Sam 20 Mai 2017 - 11:45

Je dois avoir manqué quelque chose mais je n'ai vu nulle part dit ou écrit qu'il faudra que les profs démarchent les établissements...cela dit comme exercice de style on peut apprécier.
avatar
Balthazaard
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mille ambiguïtés éducatives de M. Macron

Message par Himpy le Sam 20 Mai 2017 - 11:47

Ce que j'ai cru comprendre du fonctionnement de la police municipale, c'est que le concours donne seulement la possibilité de postuler, il a une durée, il n'est valable que deux ans (je crois).
Bien entendu tu n'es payé que lorsque tu rentres en fonction.
Est-ce vers ce type de système que l'on se dirige ?
avatar
Himpy
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mille ambiguïtés éducatives de M. Macron

Message par Balthazaard le Sam 20 Mai 2017 - 11:48

Si tu as quelque chose qui le dit, autre que les spéculations du forum, poste le lien, je serai curieux de le lire.
avatar
Balthazaard
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum