Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Clarao
Je viens de m'inscrire !

Congé maternité et ATER à l'Université

par Clarao le Ven 18 Aoû 2017 - 11:38
Bonjour,

Je vais commencer en octobre ma seconde année comme ATER (je suis déjà docteure depuis 2 ans).
Je viens d'annoncer que j'étais enceinte, mon congé maternité interviendra en pleine année universitaire. Au delà du fait que je mets tout le département pédagogique dans la panade (on n'est pas sûrs que je sois remplacée, ce qui va probablement obliger mes collègues à assurer mes heures youpi), je cherche à me renseigner sur la façon dont mon service va être déchargé.
En effet, selon les ressources humaines, rien ne prévoit la façon dont mon service annuel de 192 heures doit être réparti, et donc aucune disposition n'est prévue pour calculer la décharge que mon congé maternité doit normalement impliquer. Je sais que mes collègues ne sont pas des grands méchants et qu'ils ne vont pas exiger que j'assure les 192h sur le restant de l'année, mais je voudrais connaître mes droits et savoir ce qui est l'usage dans une telle situation ? Par exemple, ma cheffe de département a évoqué la possibilité de calculer au prorata, mais j'ai bien conscience que tout peut changer selon qu'on calcule au prorata de la période d'enseignement (8 mois) ou de la l'année universitaire (11 mois). J'ai lu par ailleurs que certaines universités imposeraient une décharge de 50 % du service dès qu'il y a congé maternité sur la période d'enseignement.
Merci pour vos éclairages, retours d'expériences... et soutiens ! pas facile de commencer une année de remplacement dans le flou le plus total et enceinte !

Clara

avatar
Elaïna
Guide spirituel

Re: Congé maternité et ATER à l'Université

par Elaïna le Ven 18 Aoû 2017 - 15:28
Hello,
ça m'est arrivé deux fois (enfin, pour la première fois, j'étais encore allocataire moniteur)
normalement on doit te faire un calcul au prorata de ton année (en tout cas c'est ce qui s'était passé pour ma copine également ATER et enceinte) mais là où je faisais mon service, on m'a banalement remplacée pendant la durée de mon congé
Dans tous les cas, ton congé durera bien 16 semaines (si c'est un 1er ou un 2e enfant) et la date de début et de fin du congé sera déterminée par ta date d'accouchement

Le département pédagogique, tu t'en fous, s'il est dans la panade par son incompétence à gérer les congés maternité, c'est son problème (pardon d'être crue, mais c'est la réalité : la fac n'aime pas les femmes enceinte (je me marre toujours quand j'entends parler d'injonction sociale à la maternité, quand on voit comment fonctionne le monde du travail qui fait tout pour faire suer les femmes qui veulent être mères))
Des enfants, tu n'en auras pas tellement dans ta vie, alors tu privilégies ta grossesse, ta famille, toi ! et tant pis pour la fac qui de toute façon ne te sera aucunement reconnaissante si tu bosses plus que de raison par amour pour l'enseignement supérieur et la recherche

Bonne grossesse et surtout n'hésite pas à venir rejoindre les fils grossesse, jeunes parents, puériculture etc !

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
avatar
Clarao
Je viens de m'inscrire !

Re: Congé maternité et ATER à l'Université

par Clarao le Ven 18 Aoû 2017 - 16:09
Merci pour ta réponse Elaïna ! C'est ma seconde grossesse en fait et c'est vrai que c'est pas facile d'assumer de faire un enfant en étant "précaire de l'enseignement supérieur", là où le parcours traditionnellement sacrificiel de l'ESR invite à repousser la maternité au jour où on trouve un poste de MCF...(soupir) - soit à 40 ans haha.
Tu dis que pour ta copine, c'était proratisé, mais sur combien de mois ? Mon contrat va d'octobre à août (11 mois), mais l'année d'enseignement est seulement de 8 mois.
Merci pour le tuyau sur les fils grossesse et autres !
avatar
Elaïna
Guide spirituel

Re: Congé maternité et ATER à l'Université

par Elaïna le Ven 18 Aoû 2017 - 16:27
Pour ma copine c'était sur 11 mois je crois

Et moi comme je l'ai dit à la secrétaire qui m'a jeté un regard glacial en me disant "ah vous êtes enceinte ? mais vous vouliez pas faire carrière à la fac, vous ?", j'ai répondu "chépa, mais je suis sûre que je préfère avoir des enfants plutôt qu'une thèse, les premiers au moins me paieront ma maison de retraite" (mais j'ai mauvais esprit)
Par ailleurs on m'a finalement refusé une vacation officiellement parce que c'était compliqué administrativement, mais dans la pratique c'était comme par hasard dans la semaine après l'annonce de ma grossesse (et je suis certaine, via d'autres sources, que c'était lié)

J'ai eu de la chance cela dit, mon DR a été hyper sympa quand j'ai repoussé ma soutenance avec mes deux grossesses successives (j'ai soutenu en 2015 quand mon cadet avait un an et demie et l'aîné 3 ans)

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
avatar
Clarao
Je viens de m'inscrire !

Re: Congé maternité et ATER à l'Université

par Clarao le Ven 18 Aoû 2017 - 20:01
Je vais attendre des infos des ressources humaines, mais je crois bien que tu as raison, je m'attends à être reçue de façon glaciale par les secrétaires et collègues à la reprise ! ambiance...
Si d'autres personnes ont eu cette expérience, je suis preneuse !
avatar
e-Wanderer
Expert spécialisé

Re: Congé maternité et ATER à l'Université

par e-Wanderer le Sam 19 Aoû 2017 - 9:53
Le souci d'organisation que provoquent les congés maternités n'est pas lié à une "incompétence" du département à gérer ce type de situation, mais aux rigidités des règles établies. Il y a un moment bien précis dans l'année où on fait remonter les besoins aux conseils centraux de l'université, et ensuite on organise la campagne de recrutement, avec publication du profil etc. On ne peut pas recruter d'ATER en dehors de la période prévue, il n'y a aucune souplesse (il n'y a pas de recrutements "au fil de l'eau", comme pour les MCF et les PU). Tes collègues n'y peuvent rien.

Effectivement, il reste deux solutions en pareil cas : répartir les heures d'enseignement sur les titulaires qui acceptent des heures complémentaires (mais 192h, c'est toujours délicat, surtout si le département n'est pas très gros), ou recruter des vacataires (et comme les vacataires DOIVENT exercer une activité professionnelle à côté, il est rare qu'ils acceptent plus de 2 ou 3 TD. Il faut donc au minimum 3-4 vacataires, ce qui n'est pas très simple, surtout à 3 semaines de la rentrée et quand tout le monde est encore en vacances).

L'idée, c'est donc de prévenir le plus tôt possible pour aider les personnes qui font les services et gèrent le budget. Mais on conçoit aisément que ce soit compliqué d'annoncer une grossesse avant d'être certaine que tout se passe bien. En tout cas, le congé de maternité est un droit. Ce n'était pas le cas il y a 20 ans, où rien n'était prévu pour les monitrices et les ATER (un pur scandale !). Mais c'était une époque où il était plus facile de bricoler, les services n'étaient pas scrutés comme aujourd'hui par les gestionnaires.

C'est la même chose en cas d'imprévu : dépression, accident de voiture, maladie, décès. En général, ça s'anticipe encore moins qu'une grossesse, et ça met tout autant le bazar dans les services. Donc il peut y avoir de la mauvaise humeur, mais il ne faut pas croire que ce soit "contre les femmes enceintes", pas plus que contre les gens qui sont malades. Ce que t'a dit la secrétaire est indigne (il y aurait presque de quoi attaquer en justice), mais il n'y a malheureusement pas de vaccin contre ce qu'elle a.
avatar
Elaïna
Guide spirituel

Re: Congé maternité et ATER à l'Université

par Elaïna le Sam 19 Aoû 2017 - 10:36
Ce que je voulais dire e-wanderer, c'est qu'il y a, peut-être pas des secrétaires incompétents, je le reconnais, mais un système totalement pourri qui en effet empêche tout raccord de dernière minute - et du coup ça fait culpabiliser notre collègue qui craint de "pénaliser tout le département" : c'est quand même dingue qu'on culpabilise une femme enceinte de l'être ! (bon, pour ça, on est clairement en train de rejoindre les pratiques du privé : les collègues de mon mari se prennent très régulièrement dans les dents des trucs du style "tu es enceinte ? QUOI ? comment peux-tu NOUS faire ça ? tu te rends compte de ce que ça va faire pour le service ?")

Et encore en effet ça s'est amélioré sur pas mal de points (je pourrais aussi vous raconter l'histoire de ma soeur aînée, enceinte pendant son stage de fin d'études d'ingé, qui n'a pas eu de congé maternité parce que "ah bah vous êtes stagiaire madame on peut rien pour vous") (c'était au début des années 2000)

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Congé maternité et ATER à l'Université

par Daphné le Sam 19 Aoû 2017 - 13:08
@Elaïna a écrit:Ce que je voulais dire e-wanderer, c'est qu'il y a, peut-être pas des secrétaires incompétents, je le reconnais, mais un système totalement pourri qui en effet empêche tout raccord de dernière minute - et du coup ça fait culpabiliser notre collègue qui craint de "pénaliser tout le département" : c'est quand même dingue qu'on culpabilise une femme enceinte de l'être ! (bon, pour ça, on est clairement en train de rejoindre les pratiques du privé : les collègues de mon mari se prennent très régulièrement dans les dents des trucs du style "tu es enceinte ? QUOI ? comment peux-tu NOUS faire ça ? tu te rends compte de ce que ça va faire pour le service ?")

Et encore en effet ça s'est amélioré sur pas mal de points (je pourrais aussi vous raconter l'histoire de ma soeur aînée, enceinte pendant son stage de fin d'études d'ingé, qui n'a pas eu de congé maternité parce que "ah bah vous êtes stagiaire madame on peut rien pour vous") (c'était au début des années 2000)

Il n'y a pas que dans le privé, cela existe aussi dans le public.
A part dans l'EN, du moins dans le premier et second degré où il y a des TZR prévus entre autre à cet effet, les autres administrations n'ont pas de titulaires remplaçants : conséquence, une cadre sup qui prend son congé, c'est un droit en effet, laisse le travail en plan aux collègues. Même chose en cas d'accident et d'arrêt un peu prolongé. Souvent pas de mi-temps possible non plus, les postes ne se partagent pas. Je parle de cadres sup là, catégorie A voire A+, avec un niveau de recrutement élevé, qui correspondrait au niveau ATER dont on parle. Pour les personnels d'autres catégories je ne m'avance pas.
avatar
Elaïna
Guide spirituel

Re: Congé maternité et ATER à l'Université

par Elaïna le Sam 19 Aoû 2017 - 14:09
Je suis bien d'accord Daphné
Le problème c'est qu'on en reporte la conséquence sur les femmes enceintes (vues comme des emmerdeuses qui ne savent pas utiliser la pilule) au lieu de se poser des questions sur notre système

C'est la raison pour laquelle je me marre un peu quand j'entends qu'il n'y en a que pour les gosses et les familles en France

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
avatar
Clarao
Je viens de m'inscrire !

Re: Congé maternité et ATER à l'Université

par Clarao le Sam 19 Aoû 2017 - 14:43
Bon, pour l'instant, personne ne m'a fait de remarques désagréables ou condescendantes hein ! Je vais être attentive, en même temps j'ai conscience que je serai une emmerdeuse de fait car il faudra tout réorganiser et redispatcher entre profs, comme tout congé (maternité comme maladie ou autre).
C'est sûr que telle que l'université fonctionne dans son approche budgétaire et sa rigidité administrative, c'est une galère monumentale de remplacer (en l'occurence remplacer la remplaçante haha). C'est là où je culpabilise un peu malgré moi : la jeune docteure à qui on fait l'honneur d'attribuer un poste d'ATER, palier indispensable du parcours sacrificiel pour être un jour maître de conférences, se fait le luxe de céder (à nouveau !) à la tentation maternelle, dans un environnement où le travail passe largement avant la vie privée !! Aïe aïe aïe.  Wink
Déjouer les codes tacites de l'accession au Saint poste, j'en crains le revers de la médaille.
avatar
Elaïna
Guide spirituel

Re: Congé maternité et ATER à l'Université

par Elaïna le Sam 19 Aoû 2017 - 15:09
Non tu n'es pas une emmerdeuse de fait, tu as le droit à une vie privée et le statut d'ATER n'a rien d'un honneur : la lettre principale dans l'acronyme, c'est le T de temporaire, hein !
Surtout ne culpabilise pas et ne t'excuse de rien auprès de quiconque, l'important c'est ton bébé et toi !

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
Contenu sponsorisé

Re: Congé maternité et ATER à l'Université

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum