Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
titrit
Niveau 7

Contractuel et précarité

par titrit le Ven 15 Déc 2017 - 15:28
Bonjour,

Je n'ai pas assez d'heures cette année, pas assez pour avoir un salaire potable. Je gagne moins de 1000 euros et j'ai des enfants...et rien pour l'instant de la part de l'ANPE.
Bref, ras-le-bol de tout ça, surtout quand Noël arrive et qu'il n'y a plus de sous.
Bientôt, je vais aller au collège en vêtements troués. Et il n'y en a plus, à la cave.

J'aime beaucoup mon travail, c'est même ça qui m'aide à tenir. J'aimerais, comme cadeau de fin d'année, que l'on évoque le scandale des contractuels qui ne s'en sortent plus.
Je  parle  de ceux qui ont aussi un bac + 5 ou plus, pour beaucoup et qui vivent en état de précarité alors qu'ils font le même travail que les autres.
Démissionner, c'est envisageable, mais on perd alors toute son ancienneté.

J'aimerais bien ne pas me sentir toute seule dans ce cas.
avatar
Emeraldia
Érudit

Re: Contractuel et précarité

par Emeraldia le Ven 15 Déc 2017 - 15:46
Bonjour,
Je compatis pour avoir été contractuelle durant 5 ans...
As-tu contacté le Rectorat afin de savoir s'il n'y avait pas d'heures ailleurs ?
Bon courage
avatar
Eleven
Fidèle du forum

Re: Contractuel et précarité

par Eleven le Ven 15 Déc 2017 - 16:33
Oui, c'est une situation compliquée et instable. Je te comprends, même si pour l'instant j'ai toujours eu de la chance. Depuis combien de temps es tu contractuelle ? Peux-tu passer le concours interne ou externe pour enfin avoir cette sécurité ?

_________________
2015-2016 : Première année contractuelle : sixièmes, cinquièmes.
2016-2017 : Deuxième année contractuelle : troisièmes, quatrièmes et cinquièmes.
2017-2018 : Troisième année contractuelle : sixièmes, cinquièmes.
2018-2019 :
avatar
titrit
Niveau 7

Re: Contractuel et précarité

par titrit le Ven 15 Déc 2017 - 16:48
Je peux passer le capes en interne, ou externe, mais bon, il y a peu de postes et beaucoup de candidats préparent le concours comme des fous... l'expérience ne fait pas tout.
On m'a proposé d'autres heures mais très loin de chez moi, cela ne valait pas le coup. Je fais déjà pas mal de route.Par contre, je pourrai rappeler le rectorat, on ne sait jamais...

Je ne pensais pas que mon salaire serait aussi minable! Il faut que je trouve un deuxième job, comme aux E.U.!!!
avatar
Eleven
Fidèle du forum

Re: Contractuel et précarité

par Eleven le Ven 15 Déc 2017 - 16:58
Tu as combien d'heures cette année ?

_________________
2015-2016 : Première année contractuelle : sixièmes, cinquièmes.
2016-2017 : Deuxième année contractuelle : troisièmes, quatrièmes et cinquièmes.
2017-2018 : Troisième année contractuelle : sixièmes, cinquièmes.
2018-2019 :
avatar
titrit
Niveau 7

Re: Contractuel et précarité

par titrit le Ven 15 Déc 2017 - 17:00
11 heures, et je ne suis pas sûre qu'ils m'aient compté une heure sup pour être dans plusieurs établissements...
avatar
Eleven
Fidèle du forum

Re: Contractuel et précarité

par Eleven le Ven 15 Déc 2017 - 17:13
Normalement, tu as droit à cette heure sup ! Je suis sur deux établissements et je touche cette heure ! Mais oui, appeler le rectorat pour éventuellement avoir plus d'heures.

_________________
2015-2016 : Première année contractuelle : sixièmes, cinquièmes.
2016-2017 : Deuxième année contractuelle : troisièmes, quatrièmes et cinquièmes.
2017-2018 : Troisième année contractuelle : sixièmes, cinquièmes.
2018-2019 :
pseudo-intello
Habitué du forum

Re: Contractuel et précarité

par pseudo-intello le Ven 15 Déc 2017 - 17:33
Si tu en touches pas cette heure, contacte un syndicat.
Si tu y as droit, ils t'aideront, le cas échéant, à la revendiquer.
avatar
titrit
Niveau 7

Re: Contractuel et précarité

par titrit le Ven 15 Déc 2017 - 18:06
Oui, c'est dingue car non seulement je n'ai pas cette heure mais je viens de voir qu'il me manque trois autres heures en septembre.
Je les appellerai lundi.
Je crois que cette heure n'est pas obligatoire mais je vais me battre pour l'avoir.

Sale période.
Ubu
Niveau 2

Re: Contractuel et précarité

par Ubu le Ven 15 Déc 2017 - 20:14
Bonjour,
J'imagine que c'est déjà le cas, mais je préfère le dire quand même : pensez à faire un dossier à la caf pour avoir la prime d'activité.
Bon courage
avatar
Caroliine
Niveau 5

Re: Contractuel et précarité

par Caroliine le Ven 15 Déc 2017 - 22:22
Bonsoir titrit,

Avant tout je souhaite vous envoyer mes sincères encouragements et toute mon admiration.  fleurs

Ensuite si je peux me permettre, étant donné qu'une directrice (je ne sais plus exactement quand, mais il y a un ou deux mois) a lancé un appel sur ce forum pour recruter. Et bien je trouverais légitime que vous soumettiez à votre tour un appel. Vous pourriez ainsi indiquer vos ou votre académie, votre discipline d’enseignement et par mp ou  mail on pourrait vous contacter pour indiquer les postes éventuellement vacants susceptibles de vous intéresser.

La solidarité entre collègues, ne se manifeste que mieux lors de besoins...
DisMoiPasQueCestPasVrai
Niveau 2

Re: Contractuel et précarité

par DisMoiPasQueCestPasVrai le Sam 16 Déc 2017 - 8:03
Coucou,

J'ai été contractuelle également quelques années et j'ai vécu la même galère d'argent, de considération et de remises en question.

J'en avais plus que marre alors j'ai passé le concours seule solution pour me sortir de là...

Je compatis vraiment, je comprends à 100% courage et essaye de passer le concours si vraiment tu veux continuer dans la voie de l'enseignement.

fleurs2
Mr_Z
Niveau 5

Re: Contractuel et précarité

par Mr_Z le Sam 16 Déc 2017 - 8:23
prendre également rdv, si cela n'a pas été fait, avec le proviseur pour l'informer de la situation, il doit bien avoir quelques hse à donner pour du soutien, des remplacements ponctuels, de l'AP ou que sais-je encore ?
DisMoiPasQueCestPasVrai
Niveau 2

Re: Contractuel et précarité

par DisMoiPasQueCestPasVrai le Sam 16 Déc 2017 - 9:01
@Mr_Z a écrit:prendre également rdv, si cela n'a pas été fait, avec le proviseur pour l'informer de la situation, il doit bien avoir quelques hse à donner pour du soutien, des remplacements ponctuels, de l'AP ou que sais-je encore ?

C'est vrai il ne faut pas hésiter.
avatar
scot69
Fidèle du forum

Re: Contractuel et précarité

par scot69 le Sam 16 Déc 2017 - 9:08
Je compatis également. J'ai également connu des galères similaires, je cumulais les cours particuliers pour obtenir un salaire à peu près potable. J'ai un collègue d'EPS vacataire qui est obligé de multiplier les cours d'adultes en salle. Courage en tous cas!
avatar
titrit
Niveau 7

Re: Contractuel et précarité

par titrit le Sam 16 Déc 2017 - 14:15
Merci pour vos encouragements, messages de soutien et conseils,

Je suis persuadée que beaucoup ressentent ou ont vécu  la même chose et c'est la raison pour laquelle je fais ce post. C'est vraiment déprimant, on ne peut plus réfléchir devant les problèmes qui s'accumulent et la tentation de se renfermer, de ne rien dire, de ne rien montrer est très forte. Or, c'est justement le contraire qu'il faut faire.

Mes établissements sont assez éloignés et je ne sais pas si des heures d'AP  peuvent convenir à un prof d'arts plastiques. Mais en cherchant, je vais bien trouver...beaucoup de monde cherche à progresser en peinture ou en dessin, je peux donner des cours.La galère...quel merveilleux exemple je donne à mes enfants!
avatar
Caroliine
Niveau 5

Re: Contractuel et précarité

par Caroliine le Sam 16 Déc 2017 - 15:45
"Exemple"... de courage oui: ça n’a pas de prix !

On ne part pas tous avec les mêmes ressources, nous n’avons pas les mêmes défis à surmonter.  Les statuts et rangs sociaux sont valorisés socialement malheureusement pas autant que les valeurs morales telles que la bravoure, le courage ou encore le dévouement: ça demande de ne pas s’arrêter aux apparences et c’est déjà un effort trop grand pour pas mal de personnes…

Et comme l’état d’esprit, conditionne pour beaucoup nos actions. Je vous invite à considérer ces valeurs que  nous reconnaissons tous,  et pourtant sur lesquelles on ne prend pas le temps de s’arrêter car quantitativement elles ne sont pas forcément « rémunératrices ». Pour autant c’est votre qualité de vie qui s’en trouvera améliorée si vous reconnaissez vous même la valeur de vos efforts. Cela vous aidera à voir la vie sous un autre jour, le temps que vos soucis se résolvent et vous donneront un point d’appui pour continuer d’avancer.  

Je suis sûre qu’en restant aussi courageuse et en vous accrochant vous trouverez une ou des solutions alternatives pour pallier votre situation. Le bon contact, le bon réseau, la bonne piste et...vous voilà déjà dans une tout autre dynamique. Gardez espoir.
DisMoiPasQueCestPasVrai
Niveau 2

Re: Contractuel et précarité

par DisMoiPasQueCestPasVrai le Sam 16 Déc 2017 - 18:52
@titrit a écrit:Merci pour vos encouragements, messages de soutien  et conseils,

Je suis persuadée que beaucoup ressentent ou ont vécu  la même chose et c'est la raison pour laquelle je fais ce post. C'est vraiment déprimant, on ne peut plus réfléchir devant les problèmes qui s'accumulent et la tentation de se renfermer, de ne rien dire, de ne rien montrer est très forte. Or, c'est justement le contraire qu'il faut faire.

Mes établissements sont assez éloignés et je ne sais pas si des heures d'AP  peuvent convenir à un prof d'arts plastiques. Mais en cherchant, je vais bien trouver...beaucoup de monde cherche à progresser en peinture ou en dessin, je peux donner des cours.La galère...quel merveilleux exemple je donne à mes enfants!


L'exemple du courage et du travail ce sont de très belles valeurs. Tu es loin d'être la seule à vivre et à avoir vécu cette situation pénible. Mais tu trouveras les ressources de sortir la tête de l'eau et d'avancer.

Comme je te le disais je comprends parce que j'ai été dans la même situation que toi : précaire, en manque d'argent et avec des gamins à charge, complètement dépitée.

Tu t'en sortiras demain est un autre jour!

fleurs
jésus
Habitué du forum

Re: Contractuel et précarité

par jésus le Dim 17 Déc 2017 - 9:09
Oui, bienvenue dans le monde des contractuels.
En étant prof pas complètement à temps complet, avec les décalages de paiements de l'EN, les retards de paiement de PE, j'ai été une fois dans un centre social de la ville car j'avais peur de ne pas pouvoir payer un loyer.
Des agios dès que je paye des billets de train pour aller travailler. J'ai même hésité à aller travailler à cause de cela.
bref, c'est une galère. Et une espèce de dépendance à une modalité d'emploi , finalement qui est nocive, une mauvaise "obligation" , angoisser pour avoir un poste en septembre car on n'a pas eu de paye en été et être en difficulté financière jusqu'en novembre. Vouloir pratiquement 5 mois de galère de son plein gré...
Faut en finir avec ce système au plus vite.
avatar
skindiver
Érudit

Re: Contractuel et précarité

par skindiver le Dim 17 Déc 2017 - 9:16
Ou sinon il faut venir dans l'académie de Créteil et Versailles où il est possible de signer des contrats à l'année en juillet et d'avoir à condition d'avoir au moins un bac +5 un salaire supérieur à celui d'un néotit.
Mon salaire est identique à celui de mes collègues contractuels (et une de mes amies qui a un doctorat a un indice supérieur au mien qui suis à l'échelon 4 alors que c'est sa première année de contractuelle).
avatar
Fenrir
Niveau 7

Re: Contractuel et précarité

par Fenrir le Dim 17 Déc 2017 - 10:32
Je ne nie pas les difficultés des contrats (j'ai même fait des vacations dans ma jeunesse : t'as fait tes 200h ? au revoir). Mais j'abonde dans le sens de Skindiver, en région parisienne les rectorats manquent de monde, il y a des collèges qui tournent avec un pourcentage hallucinant de contractuels à l'année et bon nombre le sont depuis si longtemps qu'ils sont contratuels à obligation d'emploi.

Alors bien sûr ce n'est pas la panacée, et dans un monde parfait les contrats devraient être marginaux, mais pour ceux qui cherchent du boulot dans l'EN c'est probablement bien moins risqué en terme de galère potentielle. Surtout qu'avec un contrat à l'année, les grandes vacances sont payées.

J'ai d'ailleurs eu un collègue qui a suivit ce parcours (quitter la province pour faire des contrats à Créteil), il a eu sa titularisation à l'interne.

_________________
À quoi bon mettre son pédigrée, on est partis pour 40 ans
avatar
scot69
Fidèle du forum

Re: Contractuel et précarité

par scot69 le Dim 17 Déc 2017 - 10:54
Tu as essayé de donner quelques cours particuliers?
avatar
titrit
Niveau 7

Re: Contractuel et précarité

par titrit le Dim 17 Déc 2017 - 12:13
@Fenrir a écrit:Je ne nie pas les difficultés des contrats (j'ai même fait des vacations dans ma jeunesse : t'as fait tes 200h ? au revoir). Mais j'abonde dans le sens de Skindiver, en région parisienne les rectorats manquent de monde, il y a des collèges qui tournent avec un pourcentage hallucinant de contractuels à l'année et bon nombre le sont depuis si longtemps qu'ils sont contratuels à obligation d'emploi.

Alors bien sûr ce n'est pas la panacée, et dans un monde parfait les contrats devraient être marginaux, mais pour ceux qui cherchent du boulot dans l'EN c'est probablement bien moins risqué en terme de galère potentielle. Surtout qu'avec un contrat à l'année, les grandes vacances sont payées.

J'ai d'ailleurs eu un collègue qui a suivit ce parcours (quitter la province pour faire des contrats à Créteil), il a eu sa titularisation à l'interne.

Dans certains cas, il est impossible de déménager, par exemple, les familles divorcées, ayant des enfants, obligées de rester proche du deuxième parent.
Il y a de plus en plus de cas de parents isolés, de familles recomposées, de parents handicapés par des maladies ...la société a changé et cela doit être pris en compte. Les contractuels tout comme les néotits ne sont plus des jeunes qui débutent dans la vie et qui peuvent construire leur vie sur une base neutre. Rien n'est pris en compte, sauf tout de même l’organisation du capes interne mais les places sont chères!!!

Ce qui m'agace, c'est la politique actuelle qui semble faire la part belle à cette pratique au lieu de favoriser des emplois sains et créer des postes. C'est ne pas connaître ou ignorer les problèmes qui en découlent...et du coup, il faut se faire entendre et ne pas se soumettre comme j'ai pu le lire plusieurs fois dans ce forum : "Les contractuels disent oui à tout". Je ne veux pas paraître heureuse d'une situation pourrie, qui me fait honte, qui va sûrement s'améliorer un jour, mais qui pourrait aussi ne pas exister.
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Contractuel et précarité

par Rendash le Dim 17 Déc 2017 - 13:02
@titrit a écrit:Merci pour vos encouragements, messages de soutien  et conseils,

Je suis persuadée que beaucoup ressentent ou ont vécu  la même chose et c'est la raison pour laquelle je fais ce post. C'est vraiment déprimant, on ne peut plus réfléchir devant les problèmes qui s'accumulent et la tentation de se renfermer, de ne rien dire, de ne rien montrer est très forte. Or, c'est justement le contraire qu'il faut faire.

Mes établissements sont assez éloignés et je ne sais pas si des heures d'AP  peuvent convenir à un prof d'arts plastiques. Mais en cherchant, je vais bien trouver...beaucoup de monde cherche à progresser en peinture ou en dessin, je peux donner des cours.La galère...quel merveilleux exemple je donne à mes enfants!

Pour le coup, l'AP non disciplinaire* ou l'aide aux devoirs peuvent constituer une solution pour toi. Vois également s'il n'y a pas possibilité d'organiser des séances de préparation à l'oral du DNB pour les 3e, par exemple.
Bon courage =/


* Enfin, ce qui était autrefois l'AE, quoi.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
henriette
Médiateur

Re: Contractuel et précarité

par henriette le Dim 17 Déc 2017 - 13:23
@Rendash a écrit:
@titrit a écrit:Merci pour vos encouragements, messages de soutien  et conseils,

Je suis persuadée que beaucoup ressentent ou ont vécu  la même chose et c'est la raison pour laquelle je fais ce post. C'est vraiment déprimant, on ne peut plus réfléchir devant les problèmes qui s'accumulent et la tentation de se renfermer, de ne rien dire, de ne rien montrer est très forte. Or, c'est justement le contraire qu'il faut faire.

Mes établissements sont assez éloignés et je ne sais pas si des heures d'AP  peuvent convenir à un prof d'arts plastiques. Mais en cherchant, je vais bien trouver...beaucoup de monde cherche à progresser en peinture ou en dessin, je peux donner des cours.La galère...quel merveilleux exemple je donne à mes enfants!

Pour le coup, l'AP non disciplinaire* ou l'aide aux devoirs peuvent constituer une solution pour toi. Vois également s'il n'y a pas possibilité d'organiser des séances de préparation à l'oral du DNB pour les 3e, par exemple.
Bon courage =/


* Enfin, ce qui était autrefois l'AE, quoi.
Des heures dans le cadre du dispositif "Devoirs faits", peut-être ?

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
Contenu sponsorisé

Re: Contractuel et précarité

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum