Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Celadon
Demi-dieu

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 14 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Celadon le Dim 7 Juil 2019 - 18:53
Le Média :
https://www.lemediatv.fr/
Aberration !
Le problème des salaires est effleuré, celui de la formation sur le temps de vacances pour lutter contre le chahut dans les classes, comment dire ?


Dernière édition par Celadon le Dim 7 Juil 2019 - 19:14, édité 3 fois
Pat B
Pat B
Fidèle du forum

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 14 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Pat B le Dim 7 Juil 2019 - 18:57
Je n'ai pas pu participer, je n'étais pas convoquée. Je ne sais pas si j'aurais eu le courage, j'aurais hésité ; par contre j'aurais refusé de siéger au jury, c'est certain (j'avais prévu de faire la grève pour les oraux de rattrapage aussi, aucune envie d'y aller !). Mon homme ne l'a pas fait parce qu'il est trop épuisé en ce moment, mais c'est le genre d'action qu'il aurait pu oser soutenir à une époque où il était plus fort mentalement. Parce qu'il faut quand même un sacré mental et une bonne cohésion de groupe : ce qui compte c'est de ne pas se sentir seul.
Pour nous déculpabiliser de n'en avoir pas été, on compte bien donner aux caisse de solidarité ! Mais comme il y en a plusieurs, on ne sait plus où donner de la tête...

Edit : pas d'accès à ton lien, Celadon... je tombe sur ma boite mail !
ipomee
ipomee
Vénérable

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 14 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par ipomee le Dim 7 Juil 2019 - 19:05
@chmarmottine a écrit:Je pense que beaucoup d'entre nous ont du mal à se positionner sur ce type d'action (la rétention des copies). C'est mon cas. Je n'ai pas participé, mais je trouve finalement courageux ceux qui l'ont fait.
Tout le monde râle depuis des années. Même mon conjoint râle sur ce qu'est devenu l'EN (il est prof aussi), mais quand les syndicalistes essaient d'agir, il râle aussi en mode "ça sert à rien" ...
Finalement, j'aurais aimé avoir le même courage que ceux qui ont retenu les copies jusqu'au dernier moment.
Je me suis agacée fortement contre mes parents à ce sujet ... ils m'ont répété l'argument de la "prise d'otage", ils étaient scandalisés qu'on puisse "jouer ainsi avec les élèves" ...  et quand on remplit des salles avec 35 élèves avec des programmes infaisables, quand on offre tous les enseignements possibles dans les grands lycées de centre ville et que quelques-uns dans les petits lycées ruraux ... est-ce aussi "jouer avec les élèves" ?
Je leur ai demandé si, au lieu de regarder en boucle BFM et LCI, ils s'étaient demandé une seule seconde pourquoi de simples profs en étaient arrivés à cette extrémité ...
J'ai essayé de leur faire comprendre que Blanquer aurait pu éviter cette situation en demandant une table ronde il y a déjà plusieurs semaines
Et c'est ainsi que j'ai vraiment réalisé que l'opinion publique découvre seulement maintenant qu'il y a un souci dans l'EN ... mais qu'elle minimise ce souci puisqu'elle ne retient que "la prise d'otage" de cette poignée d'illuminés de profs  extrémistes ..

Alors, non, si on m'interroge comme ça, l'air de rien, à la volée",  je ne suis pas pour la rétention des notes ou pour faire grève lors des épreuves du bac, je n'aurais pas eu le courage de le faire. Mais au final, je comprends que certains en soient arrivés là : la réaction de mes parents me fait réaliser à quel point nous sommes inaudibles ...
Et non, je ne pense pas que ceux qui ont retenu des notes ont joué avec les élèves ... c'est une accusation violente.
Bravo à eux et bon courage aussi car je suis sûre que dans leur tête ce doit être difficile à vivre .. cette distorsion entre ce qu'il font au quotidien pour leurs élèves et ce pour quoi ils passent actuellement ...

Cette action ultime me désespère ... je réalise à quel point nous sommes finalement réduits à être de "bons fonctionnaires" ... nous sommes là pour appliquer, pas pour participer, c'est ce Blanquer nous envoie en pleine figure actuellement.

Bravo pourtant pour le courage que tu as eu de nous dire ce qui précède.
ipomee
ipomee
Vénérable

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 14 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par ipomee le Dim 7 Juil 2019 - 19:09
@Pat B a écrit:Je n'ai pas pu participer, je n'étais pas convoquée. Je ne sais pas si j'aurais eu le courage, j'aurais hésité ; par contre j'aurais refusé de siéger au jury, c'est certain (j'avais prévu de faire la grève pour les oraux de rattrapage aussi, aucune envie d'y aller !). Mon homme ne l'a pas fait parce qu'il est trop épuisé en ce moment, mais c'est le genre d'action qu'il aurait pu oser soutenir à une époque où il était plus fort mentalement. Parce qu'il faut quand même un sacré mental et une bonne cohésion de groupe : ce qui compte c'est de ne pas se sentir seul.
Pour nous déculpabiliser de n'en avoir pas été, on compte bien donner aux caisse de solidarité ! Mais comme il y en a plusieurs, on ne sait plus où donner de la tête...

Edit : pas d'accès à ton lien, Celadon... je tombe sur ma boite mail !

Moi aussi !
Volo'
Volo'
Habitué du forum

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 14 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Volo' le Dim 7 Juil 2019 - 20:37
Bonsoir,

Petite vidéo où le bla-bla continue, en enfonçant un peu plus les enseignants tout en essayant de flatter les egos.

Article et vidéo France Info

Pour contraindre le gouvernement à rouvrir des négociations sur la réforme du bac qu'ils dénoncent, des professeurs ont refusé cette semaine de saisir les notes des candidats au baccalauréat mais aussi, pour certains, de rendre les copies. "On ne pas prendre nos enfants et leurs familles en otage" a réagi dimanche 7 juillet Emmanuel Macron lors d'un entretien exclusif accordé à Jacques Vendroux diffusé sur franceinfo, en direct du stade de Lyon, avant la finale de la Coupe du monde féminine de football entre les Etats-Unis et les Pays-Bas à 17h.
Celadon
Celadon
Demi-dieu

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 14 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Celadon le Dim 7 Juil 2019 - 20:41
@ipomee a écrit:
@Pat B a écrit:Je n'ai pas pu participer, je n'étais pas convoquée. Je ne sais pas si j'aurais eu le courage, j'aurais hésité ; par contre j'aurais refusé de siéger au jury, c'est certain (j'avais prévu de faire la grève pour les oraux de rattrapage aussi, aucune envie d'y aller !). Mon homme ne l'a pas fait parce qu'il est trop épuisé en ce moment, mais c'est le genre d'action qu'il aurait pu oser soutenir à une époque où il était plus fort mentalement. Parce qu'il faut quand même un sacré mental et une bonne cohésion de groupe : ce qui compte c'est de ne pas se sentir seul.
Pour nous déculpabiliser de n'en avoir pas été, on compte bien donner aux caisse de solidarité ! Mais comme il y en a plusieurs, on ne sait plus où donner de la tête...

Edit : pas d'accès à ton lien, Celadon... je tombe sur ma boite mail !

Moi aussi !
J'ai corrigé. Il faut aller tout en haut sur la bande rouge.
Bolzano
Bolzano
Niveau 5

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 14 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Bolzano le Dim 7 Juil 2019 - 20:55
Déclaration de Macron : Je respecte le droit de grève mais je le qualifie de prise d'otage.
Ergo
Ergo
Enchanteur

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 14 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Ergo le Dim 7 Juil 2019 - 21:04
Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 14 66393957_2549712455250318_2277624416948977664_n.jpg?_nc_cat=1&_nc_oc=AQmJ5wf7UfVH26U80bmpDEMTw0ZVVxiial_sdyGr5mHy7Ytv9XXN7T_iOlJaKvXfixs&_nc_ht=scontent-cdg2-1

_________________
Stay afraid, but do it anyway. What's important is the action. You don't have to wait to be confident. Just do it and eventually the confidence will follow. ---Carrie Fisher
Iphigénie
Iphigénie
Enchanteur

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 14 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Iphigénie le Lun 8 Juil 2019 - 10:28
@Bolzano a écrit:Déclaration de Macron : Je respecte le droit de grève mais je le qualifie de prise d'otage.
J'aime bien dans les commentaires du Figaro(!):
"Otages? Vous filez combien pour les libérer?"

Les mots ont un sens.... Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 14 437980826
Écusette de Noireuil
Écusette de Noireuil
Érudit

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 14 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Écusette de Noireuil le Lun 8 Juil 2019 - 12:19
@chmarmottine a écrit:Je pense que beaucoup d'entre nous ont du mal à se positionner sur ce type d'action (la rétention des copies). C'est mon cas. Je n'ai pas participé, mais je trouve finalement courageux ceux qui l'ont fait.
Tout le monde râle depuis des années. Même mon conjoint râle sur ce qu'est devenu l'EN (il est prof aussi), mais quand les syndicalistes essaient d'agir, il râle aussi en mode "ça sert à rien" ...
Finalement, j'aurais aimé avoir le même courage que ceux qui ont retenu les copies jusqu'au dernier moment.
Je me suis agacée fortement contre mes parents à ce sujet ... ils m'ont répété l'argument de la "prise d'otage", ils étaient scandalisés qu'on puisse "jouer ainsi avec les élèves" ...  et quand on remplit des salles avec 35 élèves avec des programmes infaisables, quand on offre tous les enseignements possibles dans les grands lycées de centre ville et que quelques-uns dans les petits lycées ruraux ... est-ce aussi "jouer avec les élèves" ?
Je leur ai demandé si, au lieu de regarder en boucle BFM et LCI, ils s'étaient demandé une seule seconde pourquoi de simples profs en étaient arrivés à cette extrémité ...
J'ai essayé de leur faire comprendre que Blanquer aurait pu éviter cette situation en demandant une table ronde il y a déjà plusieurs semaines
Et c'est ainsi que j'ai vraiment réalisé que l'opinion publique découvre seulement maintenant qu'il y a un souci dans l'EN ... mais qu'elle minimise ce souci puisqu'elle ne retient que "la prise d'otage" de cette poignée d'illuminés de profs  extrémistes ..

Alors, non, si on m'interroge comme ça, l'air de rien, à la volée",  je ne suis pas pour la rétention des notes ou pour faire grève lors des épreuves du bac, je n'aurais pas eu le courage de le faire. Mais au final, je comprends que certains en soient arrivés là : la réaction de mes parents me fait réaliser à quel point nous sommes inaudibles ...
Et non, je ne pense pas que ceux qui ont retenu des notes ont joué avec les élèves ... c'est une accusation violente.
Bravo à eux et bon courage aussi car je suis sûre que dans leur tête ce doit être difficile à vivre .. cette distorsion entre ce qu'il font au quotidien pour leurs élèves et ce pour quoi ils passent actuellement ...

Cette action ultime me désespère ... je réalise à quel point nous sommes finalement réduits à être de "bons fonctionnaires" ... nous sommes là pour appliquer, pas pour participer, c'est ce Blanquer nous envoie en pleine figure actuellement.



Chmarmottine, je partage beaucoup de ce que tu dis et je m'y reconnais. Je m'épuise à essayer d'expliquer la situation...je ne sais pas s'il y a des outils efficaces pour faire comprendre les problèmes de cette réforme...

_________________
" Les mots servent à libérer une matière silencieuse qui est bien plus vaste que les mots" (Sarraute)
gauvain31
gauvain31
Empereur

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 14 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par gauvain31 le Lun 8 Juil 2019 - 12:25
Sur le Parisien :

Le Parisien a écrit:Le SNES, principal syndicat dans le secondaire, n'en est plus aux remontrances. « Il a distillé avec une certaine science des paroles qui ont poussé les collègues vers des actions qu'ils n'avaient pas prévues », estime sa secrétaire générale adjointe, Valérie Sipahimalani. Et de l'enterrer d'un cinglant : « On n'a jamais oublié Claude Allègre, on n'oubliera pas Blanquer. »

http://www.leparisien.fr/societe/greve-du-bac-blanquer-et-les-enseignants-au-bord-du-divorce-06-07-2019-8110947.php
acsyle
acsyle
Niveau 10

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 14 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par acsyle le Lun 8 Juil 2019 - 13:02
Ni Belkacem. C'est elle qui m'a rendu apolitique.
Illiane
Illiane
Fidèle du forum

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 14 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Illiane le Lun 8 Juil 2019 - 19:11
Je ne sais pas si le lien a déjà été posté, alors au cas où :

Confronté à une opposition unanime des syndicats de professeurs à sa réforme “école de la confiance”, le ministère de l’Education nationale a usé de stratagèmes douteux pour faire croire que le baccalauréat 2019 s’est bien passé. Résultat : le bac le plus injuste et absurde depuis 1968. Récit, de l’intérieur, d’un professeur anonyme.

https://www.valeursactuelles.com/societe/manipulation-des-rectorats-intimidation-des-professeurs-notes-trafiquees-2019-le-bac-de-la-honte-108718?fbclid=IwAR12lEbAtksQoy8nwKwtMWe4ED6DpQL_LbG-8vGicD04q1c2vCuo43kls7s&sfns=mo
Illiane
Illiane
Fidèle du forum

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 14 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Illiane le Lun 8 Juil 2019 - 19:16
@Arverne a écrit:
@trompettemarine a écrit:Une petite compilation des "éléments de langage" de la presse télévisuelle contre la grève des professeurs :
https://www.arretsurimages.net/articles/greve-des-notes-du-bac-les-chaines-dinfo-crient-a-la-zadisation
Réservé aux abonnés ...

On peut le voir ici :

https://www.facebook.com/arretsurimages.net/videos/632229670592569/UzpfSTEwMDAwMzcxNDc3ODUzNjozOTA0NDEwODg0ODc4Mjg/
Philomène87
Philomène87
Expert spécialisé

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 14 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Philomène87 le Lun 8 Juil 2019 - 19:25
C'est puant.
Je n'ai pas pu regarder jusqu'au bout.
Leroy86
Leroy86
Niveau 9

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 14 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Leroy86 le Lun 8 Juil 2019 - 19:25
@Illiane a écrit:Je ne sais pas si le lien a déjà été posté, alors au cas où :

Confronté à une opposition unanime des syndicats de professeurs à sa réforme “école de la confiance”, le ministère de l’Education nationale a usé de stratagèmes douteux pour faire croire que le baccalauréat 2019 s’est bien passé. Résultat : le bac le plus injuste et absurde depuis 1968. Récit, de l’intérieur, d’un professeur anonyme.

https://www.valeursactuelles.com/societe/manipulation-des-rectorats-intimidation-des-professeurs-notes-trafiquees-2019-le-bac-de-la-honte-108718?fbclid=IwAR12lEbAtksQoy8nwKwtMWe4ED6DpQL_LbG-8vGicD04q1c2vCuo43kls7s&sfns=mo

Étonnant cet article, vu la ligne du journal. Mais les commentaires ramènent à la réalité, on paye un média pour être conforté dans ses convictions. Petite remarque sur l'un des commentateurs qui plaignait sa fille ingénieure de gagner autant qu'un prof "à ancienneté égale": il devrait se douter que toutes les écoles d'ingé ne se valent pas et que sa pauvre fille a eu un diplôme en carton Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 14 558662839  .
Illiane
Illiane
Fidèle du forum

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 14 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Illiane le Lun 8 Juil 2019 - 19:33
Il est également possible qu'il se leurre sur le niveau de rémunération d'un prof. Mais j'ai beaucoup aimé le "payés comme des cadres" : ben, je SUIS un cadre !
Leroy86
Leroy86
Niveau 9

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 14 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Leroy86 le Lun 8 Juil 2019 - 19:46
Ce qui m'agace c'est qu'il ne veut absolument pas se renseigner (google est ton ami) et préfère se complaire dans ses certitudes rancies.

_________________
"On ne peut pas plier la réalité à ses désirs." Thomas A. Anderson
"Ça rapporterait des milliers de milliers de dollars." "Ça s'appelle des millions."
F.Lemoine
F.Lemoine
Expert

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 14 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par F.Lemoine le Lun 8 Juil 2019 - 21:38
@Philomène87 a écrit:C'est puant.
Je n'ai pas pu regarder jusqu'au bout.

Ah moi j'ai rigolé et trouvé ça savoureux. Une vraie pépite.

_________________
"La vie est mêlée de traverses. Il est bon de s'y tenir sans cesse préparé." (Molière, Les Fourberies de Scapin).
Philomène87
Philomène87
Expert spécialisé

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 14 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Philomène87 le Lun 8 Juil 2019 - 22:09
@F.Lemoine

Pas moi. Entendre de courageux collègues se faire insulter de la sorte, se faire traiter d'irresponsables, presque de terroristes, je trouve cela agressif, méchant, gratuit. Ces journaleux condescendants, gerbants (je ne me souviens plus des noms, peu importe), je n'éprouve envers eux que de la haine.
Volo'
Volo'
Habitué du forum

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 14 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Volo' le Lun 8 Juil 2019 - 22:09
Pour information :

Quelles sont les suites juridiques possibles après le zéro pointé de l'examen de 2019 ?

C'est une édition qui laissera des traces. Marqué par une grève inédite des correcteurs et par la décision du ministre de l'Education de remplacer les notes manquantes par du contrôle continu, le baccalauréat 2019 a été particulièrement mouvementé. Le président de la République, Emmanuel Macron, a comparé les grévistes qui ont pratiqué la rétention de copie à des preneurs d'otages et Jean-Michel Blanquer a promis des sanctions. De son côté, le syndicat Snes-FSU accuse le ministère de rompre le principe d'égalité et d'avoir installé une "insécurité juridique" qui ouvre la voie à de nombreux recours contre les résultats. Franceinfo fait le point sur les suites juridiques possibles après cet examen.
gauvain31
gauvain31
Empereur

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 14 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par gauvain31 le Lun 8 Juil 2019 - 22:28
M.Blanquer a été chaleureusement accueilli en Gironde aujourd'hui. Heureusement que (le) Sud Ouest est là ....



Dernière édition par gauvain31 le Lun 8 Juil 2019 - 23:17, édité 1 fois
avatar
pseudo-intello
Érudit

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 14 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par pseudo-intello le Lun 8 Juil 2019 - 22:41
Ces journalistes méritent d'être recensés.
A la prochaine journée d'action, lettre ouverte pour leur proposer de nous inviter sur leurs plateaux et de nous interviewer au sujet de la grève ; puisque ces messieurs dames nous conspuent quand on fait grève d'exams, qu'ils couvrent nos grèves "classiques", voire, sans même attendre, qu'ils organisent des émissions-débat sur les réformes entre deux enseignants qui ont des vraies classes, et deux représentants de la majorité.
gauvain31
gauvain31
Empereur

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 14 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par gauvain31 le Lun 8 Juil 2019 - 23:44
Dans Les Echos :" Baccalauréat : Blanquer sur le chemin étroit de la sortie de crise "

Les Echos a écrit:« La méthode de gestion du dialogue social avec les enseignants, c'est de jouer à « Je te tiens, tu me tiens par la barbichette » », estime le président de la fédération de parents d'élèves FCPE, Rodrigo Arenas. Jean-Michel Blanquer a annoncé qu'il recevrait les syndicats « ces prochains jours ». Jeudi dernier, il avait aussi parlé d'« ajustements » aux réformes du lycée et du bac . « Du dialogue, il y en a eu et il y en aura », a-t-il insisté ce lundi, estimant qu'on lui fait un faux procès.

Jean-Michel Blanquer s'est aussi dit « certain que la relation n'est pas dégradée » avec les enseignants. La « capacité à passer des circonstances exceptionnelles » comme celle de la semaine dernière « renforce le lien entre le ministre et les personnels de l'Education nationale », a-t-il assuré.


Soyons heureux pour lui

https://www.lesechos.fr/politique-societe/societe/baccalaureat-blanquer-sur-le-chemin-etroit-de-la-sortie-de-crise-1036566
Rendash
Rendash
Enchanteur

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 14 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Rendash le Lun 8 Juil 2019 - 23:51
On ne peut que l'encourager à emprunter le chemin étroit professeur

_________________
Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 14 1498064902



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
ZeSandman
ZeSandman
Habitué du forum

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 14 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par ZeSandman le Mar 9 Juil 2019 - 0:17
Il suffit sûrement de dire que que la relation n'est pas dégradée avec les enseignants, et qu'elle en est même renforcée , pour que cela soit vrai, malheureusement.
On le dit souvent ici, ils osent tout, on les reconnaît, etc

_________________
Ce sont les rêves qui donnent au monde sa forme.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum