Mon futur livre confession sur l'EN : Mémoires d'une rustine. Préface en exclu

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Mon futur livre confession sur l'EN : Mémoires d'une rustine. Préface en exclu

Message par Daphné le Jeu 23 Sep 2010 - 19:24

@Ruthven a écrit:
@John a écrit:On n'a sans doute pas lu les mêmes textes alors, car ce n'est pas du tout ce qui était en place.

Il avait dans l'idée de réserver les agrégés au lycée, je crois que c'est d'ailleurs à partir de lui que les rectorats ont eu pour consigne d'augmenter les bonifs à l'intra pour les agrégés en lycée (à vérifier).

Il ne s'agit pas de "réserver" le lycée aux agrégés mais de leur attribuer une bonification pour leur en faciliter l'accès.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon futur livre confession sur l'EN : Mémoires d'une rustine. Préface en exclu

Message par roxanne le Jeu 23 Sep 2010 - 19:50

marquisedemerteuil a écrit:tiens, tant que j'y pense, tu peux rajouter un truc (si ce n'est pas ailleurs dans le bouquin): en tant que TZR on est inspecté moins souvent que les postes fixes et donc notre carrière avance moins vite...
oui sans compter (si comptons tout de même) les notes adminstratives souvent meilleures en poste fixe , la possibilité plus grande d'être pp ou de faire ou non des heures supp ...donc ça finit par faire une différence tant sur le plan de la qualité de vie au travail que sur le plan financier entre celui qui a eu son poste fixe tout de suite et celui qui a été tzr 8 ans ..

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon futur livre confession sur l'EN : Mémoires d'une rustine. Préface en exclu

Message par Seb le Jeu 23 Sep 2010 - 20:37

Oui pour l'inspection, j'en ai d'ailleurs parlé à l'inspecteur au téléphone.
En dix ans de loyaux services dans plus de 15 établissements, JAMAIS UNE SEULE INSPECTION. Rien. Nada.

Seb
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon futur livre confession sur l'EN : Mémoires d'une rustine. Préface en exclu

Message par invitéW le Jeu 23 Sep 2010 - 21:15

@Seb a écrit:Oui pour l'inspection, j'en ai d'ailleurs parlé à l'inspecteur au téléphone.
En dix ans de loyaux services dans plus de 15 établissements, JAMAIS UNE SEULE INSPECTION. Rien. Nada.

De ce côté là, je n'ai pas à me plaindre. Mais à chaque fois c'était quand j'étais en lycée et qu'il venait inspecter des collègues.

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon futur livre confession sur l'EN : Mémoires d'une rustine. Préface en exclu

Message par olivier-np30 le Jeu 23 Sep 2010 - 21:31

@Seb a écrit:« Vous n’avez pas quelqu’un pour vous héberger sur place ? Un ami, un collègue ? Prenez une chambre d’hôtel ». Conseil du rectorat. C’est véridique.
Car le prof-rustine doit aussi s’adapter à son pneu temporaire. Poste à combler à cent kilomètres de là ? déménagez voyons. Mieux : louez une chambre d’hôtel le temps du colmatage, à vos frais, évidemment.

Ils devraient en parler dans les brochures de l'Onisep...ok, je sors.

Que dire : l'EN est souvent méprisante avec ses personnels, elle ne les valorise pas (sauf coup médiatique), elle ne sait pas les former ... un vrai roman ... Very Happy

_________________
Quadra aujourd'hui, quinqua demain

olivier-np30
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon futur livre confession sur l'EN : Mémoires d'une rustine. Préface en exclu

Message par Seb le Jeu 23 Sep 2010 - 21:45

Moi j'ai jamais vu le nez d'un inspecteur. Jamais. Et donc logiquement, je passe les échelons à l'ancienneté! Vive le tézédariat!

Seb
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon futur livre confession sur l'EN : Mémoires d'une rustine. Préface en exclu

Message par invitéW le Jeu 23 Sep 2010 - 21:53

@Seb a écrit:Moi j'ai jamais vu le nez d'un inspecteur. Jamais. Et donc logiquement, je passe les échelons à l'ancienneté! Vive le tézédariat!

tu n'en a pas fait la demande ?

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon futur livre confession sur l'EN : Mémoires d'une rustine. Préface en exclu

Message par Invité24 le Jeu 23 Sep 2010 - 21:53

les demandes ça vaut que dalle... 5 demandes et jamais de réponse.

Invité24
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon futur livre confession sur l'EN : Mémoires d'une rustine. Préface en exclu

Message par Seb le Jeu 23 Sep 2010 - 22:44

philip a écrit:
@Seb a écrit:Moi j'ai jamais vu le nez d'un inspecteur. Jamais. Et donc logiquement, je passe les échelons à l'ancienneté! Vive le tézédariat!

tu n'en a pas fait la demande ?

Non aucune demande parce qu'à chaque fois j'avais des classes de dingues qui avaient envoyé leur prof en dépression... Et puis faire une demande quand on arrive comme remplaçant, ça équivaut à sa mettre à dos tous ses collègues de la même discipline qui ne veulent pas, eux, être inspectés aussi (un inspecteur ne se déplace pas pour rien généralement). Et puis, très souvent, j'arrivais alors qu'une inspection avait déjà eu lieu peu de temps auparavant. Une fois, une inspectrice est venue, je me suis dit "enfin" mais c'était pour certaines de mes collègues (inspection sanction...). Elle n'est pas venue m'inspecter (en même temps je n'avais qu'une classe dans cet établissement, et le reste dans un autre situé dans une autre commune à l'autre bout du département...).


Dernière édition par Seb le Ven 24 Sep 2010 - 9:01, édité 1 fois

Seb
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon futur livre confession sur l'EN : Mémoires d'une rustine. Préface en exclu

Message par Daphné le Ven 24 Sep 2010 - 7:28

@Seb a écrit:Oui pour l'inspection, j'en ai d'ailleurs parlé à l'inspecteur au téléphone.
En dix ans de loyaux services dans plus de 15 établissements, JAMAIS UNE SEULE INSPECTION. Rien. Nada.

En poste fixe en ville rien pendant 18 ans. J'en connais pour qui ça a été 23 ans sans inspection, en poste fixe aussi.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon futur livre confession sur l'EN : Mémoires d'une rustine. Préface en exclu

Message par Seb le Ven 24 Sep 2010 - 9:00

Ben y a plus de pobabilité d'obtenir une inspection quand on sait où nous localiser quand même. Evidemment, comme d'habitude, tu me trouveras des exceptions pour tenter de me prouver que poste fixe c'est pas mieux que remplaçant à vie... Mais, décidément j'ai toujours du mal à te croire!
Moi, quand j'étais TZR, je rêvais d'une chose, un plaisir tout simple : pouvoir faire mes cours pendant l'été afin que ça ne soit pas la course à la rentrée, au dernier moment, et le stress qui va avec... Tu me trouveras encore des gens en poste fixe mal lotis qui ne savent pas à l'avance leur classe de l'année suivante pour tenter encore de me contredire en brandissant des exceptions qui ont pour toi valeur de généralité...
Décidément, il faut avoir vécu le tézédérariat pour se rendre compte du mépris que c'est pour un lauréat de concours de la fonction publique foulé aux pieds, réduit à n'être qu'une rustine nomade et jetable.

Seb
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon futur livre confession sur l'EN : Mémoires d'une rustine. Préface en exclu

Message par Reine Margot le Ven 24 Sep 2010 - 9:04

@Daphné a écrit:
@Seb a écrit:Oui pour l'inspection, j'en ai d'ailleurs parlé à l'inspecteur au téléphone.
En dix ans de loyaux services dans plus de 15 établissements, JAMAIS UNE SEULE INSPECTION. Rien. Nada.

En poste fixe en ville rien pendant 18 ans. J'en connais pour qui ça a été 23 ans sans inspection, en poste fixe aussi.


c'est quand même plus facile de se faire inspecter en poste fixe, 23 ans ça m'étonnerait que ce soit la règle générale...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon futur livre confession sur l'EN : Mémoires d'une rustine. Préface en exclu

Message par Daphné le Ven 24 Sep 2010 - 9:25

@Seb a écrit:Ben y a plus de pobabilité d'obtenir une inspection quand on sait où nous localiser quand même. Evidemment, comme d'habitude, tu me trouveras des exceptions pour tenter de me prouver que poste fixe c'est pas mieux que remplaçant à vie... Mais, décidément j'ai toujours du mal à te croire!
Je n'ai jamais dit ça ni même essayé de le prouver. Rolling Eyes Je veux simplement montrer que le poste fixe n'est pas le rêve absolu, mais je comprends très bien que les TZR surtout avec la situation qui se dégrade chaque année et les postes qui se raréfient en ont assez et souhaitent se fixer.

Moi, quand j'étais TZR, je rêvais d'une chose, un plaisir tout simple : pouvoir faire mes cours pendant l'été afin que ça ne soit pas la course à la rentrée, au dernier moment, et le stress qui va avec... Tu me trouveras encore des gens en poste fixe mal lotis qui ne savent pas à l'avance leur classe de l'année suivante pour tenter encore de me contredire en brandissant des exceptions qui ont pour toi valeur de généralité...

Je ne vais pas tenter de te contredire, je conçois que c'est un avantage d'avoir son service en juillet pour s'avancer dans son travail.
Et oui c'est vrai je vais trouver une situation où je n'ai jamais eu mes services avant, même en poste fixe - et j'en ai fait plusieurs - on découvrait ses niveaux à la journée de prérentrée, : mais au moins comme ça je n'ai jamais stressé pendant les vacances et en ai bien profité Twisted Evil


Décidément, il faut avoir vécu le tézédérariat pour se rendre compte du mépris que c'est pour un lauréat de concours de la fonction publique foulé aux pieds, réduit à n'être qu'une rustine nomade et jetable.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon futur livre confession sur l'EN : Mémoires d'une rustine. Préface en exclu

Message par Daphné le Ven 24 Sep 2010 - 9:33

marquisedemerteuil a écrit:
@Daphné a écrit:
@Seb a écrit:Oui pour l'inspection, j'en ai d'ailleurs parlé à l'inspecteur au téléphone.
En dix ans de loyaux services dans plus de 15 établissements, JAMAIS UNE SEULE INSPECTION. Rien. Nada.

En poste fixe en ville rien pendant 18 ans. J'en connais pour qui ça a été 23 ans sans inspection, en poste fixe aussi.


c'est quand même plus facile de se faire inspecter en poste fixe, 23 ans ça m'étonnerait que ce soit la règle générale...

Ce n'est pas ou plus la règle mais c'était très courant avant l'accès à la HCL au mérite.
Maintenant effectivement avec l'avis que les IPR doivent mettre ils ont eu des consignes de ne plus laisser les collègues si longtemps sans inspection. Mais il est vrai que les "premières générations" de promouvables à la HCL sur mérite ont trinqué car dans certaines académies le fait d'accéder aux 10è et 11è échelons à l'ancienneté pouvait te bloquer définitivement la promotion.
Il a bien fallu que les IPR se bougent, ce qu'ils ont fait d'ailleurs.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon futur livre confession sur l'EN : Mémoires d'une rustine. Préface en exclu

Message par Seb le Ven 24 Sep 2010 - 9:53

A choisir, je préfère quand même la galère des profs en poste fixe. Au moins, tu ne vis pas dans l'angoisse et l'incertitude du coup de téléphone du rectorat en te demandant "où vont-ils me balancer cette fois? En zone prévention violence? A 100 bornes de chez moi?".

Seb
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon futur livre confession sur l'EN : Mémoires d'une rustine. Préface en exclu

Message par Daphné le Ven 24 Sep 2010 - 10:09

@Seb a écrit:A choisir, je préfère quand même la galère des profs en poste fixe. Au moins, tu ne vis pas dans l'angoisse et l'incertitude du coup de téléphone du rectorat en te demandant "où vont-ils me balancer cette fois? En zone prévention violence? A 100 bornes de chez moi?".

Oui Laughing

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon futur livre confession sur l'EN : Mémoires d'une rustine. Préface en exclu

Message par Daphné le Ven 24 Sep 2010 - 10:29

Enfin je ne voudrais pas me substituer aux collègues en poste fixe en établissement violence à 100 Km de chez eux hein Rolling Eyes

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon futur livre confession sur l'EN : Mémoires d'une rustine. Préface en exclu

Message par plumedair le Ven 24 Sep 2010 - 10:39

philip a écrit:
@plumedair a écrit:
@roxanne a écrit:Ecoute, j'ai été longtemps dans ta situation et c'est vrai que quoiqu'on en dise , j'ai vu de nombreuses neotits me passer devant pour les muts parce qu'elles étaient mariées , pacsées , mamans .Je ne reviens pas là-dessus, mais c'est vrai qu'on est un peu aigris quand ça fait 8 ans qu'on galère et qu'on voit des petites jeunettes sorties toutes fraïches de l'iufm et avoir le poste fixe en lycée de centre ville ( et ça m'est arrivé plusieurs fois)..

Euh... Je suis mariée depuis deux ans (et avant pacsée) , j'ai un enfant depuis peu: je suis TZR depuis trois ans, après mon année de stage...

as-tu fait des voeux correspondant à un rapprochement de conjoint?

Bien sûr!!! Et rien de rien!
C'est encore pire avec les postes bloqués pour les stagiaires!

plumedair
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon futur livre confession sur l'EN : Mémoires d'une rustine. Préface en exclu

Message par Daphné le Ven 24 Sep 2010 - 10:41

C'est vrai que ça ne va pas arranger la situation.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon futur livre confession sur l'EN : Mémoires d'une rustine. Préface en exclu

Message par Seb le Ven 24 Sep 2010 - 12:38

@Daphné a écrit:Enfin je ne voudrais pas me substituer aux collègues en poste fixe en établissement violence à 100 Km de chez eux hein Rolling Eyes
Excuse-moi mais ils l'ont choisi non?... Même si tu fais un voeu large on sait bien que l'on risque d'avoir un établissement plan violence.
Décidément, tu cherches toujours à avoir raison, même quand tu as ouvertement tort contre tout le monde.
Je ne rentre pas dans ce genre de délire désolé : tu te battras seule.

Seb
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon futur livre confession sur l'EN : Mémoires d'une rustine. Préface en exclu

Message par John le Ven 24 Sep 2010 - 12:43

Excuse-moi mais ils l'ont choisi non?...
C'est l'injonction contradictoire : il faut choisir un poste, c'est-à-dire effectuer une action considérée comme volontaire, mais en même temps on sait très bien que ce choix et l'attribution du poste ne dépendent pas de soi. Ce n'est pas un "choix" en soi. Ou alors, on peut leur dire : vous n'aviez qu'à "choisir" d'être TZR pour ne pas avoir ce poste fixe difficile, mais en ce cas la dénonciation des difficultés du TZR ne tient plus.

Conclusion : il y a des difficultés pour la majorité des TZR et pour une bonne partie des postes fixes ; la question n'est donc pas seulement de savoir comment être le plus facilement en poste fixe, mais de régler les difficultés qui font avoir recours à des TZR et qui rendent parfois impossible l'exercice du métier d'enseignant sur un poste fixe.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon futur livre confession sur l'EN : Mémoires d'une rustine. Préface en exclu

Message par Daphné le Ven 24 Sep 2010 - 12:52

@Seb a écrit:
@Daphné a écrit:Enfin je ne voudrais pas me substituer aux collègues en poste fixe en établissement violence à 100 Km de chez eux hein Rolling Eyes
Excuse-moi mais ils l'ont choisi non?... Même si tu fais un voeu large on sait bien que l'on risque d'avoir un établissement plan violence. Mais on peut aussi obtenir un établissement par extension des voeux, et des postes fixes, oui parfaitement. Et deux départements plus loin !! Au point que certains collègues concernés demandent en révision d'affectation à être sur la ZR qui est proche de chez eux, je n'invente rien, ça se voit chaque année au mouvement.
Décidément, tu cherches toujours à avoir raison, Non, je raconte ce que je vois et les doléances que j'entends, c'est tout.
même quand tu as ouvertement tort contre tout le monde.
Je ne rentre pas dans ce genre de délire désolé : tu te battras seule.
Je ne vois pas où est le délire. Ce n'est que la réalité.


Dernière édition par Daphné le Ven 24 Sep 2010 - 12:56, édité 1 fois

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon futur livre confession sur l'EN : Mémoires d'une rustine. Préface en exclu

Message par Daphné le Ven 24 Sep 2010 - 12:54

@John a écrit:
Excuse-moi mais ils l'ont choisi non?...
C'est l'injonction contradictoire : il faut choisir un poste, c'est-à-dire effectuer une action considérée comme volontaire, mais en même temps on sait très bien que ce choix et l'attribution du poste ne dépendent pas de soi. Ce n'est pas un "choix" en soi. Ou alors, on peut leur dire : vous n'aviez qu'à "choisir" d'être TZR pour ne pas avoir ce poste fixe difficile, mais en ce cas la dénonciation des difficultés du TZR ne tient plus.

Conclusion : il y a des difficultés pour la majorité des TZR et pour une bonne partie des postes fixes ; la question n'est donc pas seulement de savoir comment être le plus facilement en poste fixe, mais de régler les difficultés qui font avoir recours à des TZR et qui rendent parfois impossible l'exercice du métier d'enseignant sur un poste fixe.

Que c'est bien dit John !
On est bien d'accord.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon futur livre confession sur l'EN : Mémoires d'une rustine. Préface en exclu

Message par Seb le Ven 24 Sep 2010 - 12:55

@John a écrit:
Excuse-moi mais ils l'ont choisi non?...
C'est l'injonction contradictoire : il faut choisir un poste, c'est-à-dire effectuer une action considérée comme volontaire, mais en même temps on sait très bien que ce choix et l'attribution du poste ne dépendent pas de soi. Ce n'est pas un "choix" en soi. Ou alors, on peut leur dire : vous n'aviez qu'à "choisir" d'être TZR pour ne pas avoir ce poste fixe difficile, mais en ce cas la dénonciation des difficultés du TZR ne tient plus.

Conclusion : il y a des difficultés pour la majorité des TZR et pour une bonne partie des postes fixes ; la question n'est donc pas seulement de savoir comment être le plus facilement en poste fixe, mais de régler les difficultés qui font avoir recours à des TZR et qui rendent parfois impossible l'exercice du métier d'enseignant sur un poste fixe.

Les deux sont liés John... C'est ça le problème. Et les TZR son sacrifiés : ce sont les naufragés de l'EN. Rien n'est comparable à leur situation.
Pas de poste fixe accessible, multiplication des TZR qui passent après tous ceux, non pas qui le méritent, mais qui sont bardés de bonification extra-professionnelles...
La solution est simple pourtant : donner des bonifs aux TZR pour qu'ils aient un jour l'espoir d'avoir un poste!

Seb
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon futur livre confession sur l'EN : Mémoires d'une rustine. Préface en exclu

Message par Reine Margot le Ven 24 Sep 2010 - 13:03

la solution ça serait surtout qu'il y ait des postes, parce que tu peux avoir 2000 pts, s'il n'y a pas de poste...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon futur livre confession sur l'EN : Mémoires d'une rustine. Préface en exclu

Message par John le Ven 24 Sep 2010 - 13:18

marquisedemerteuil a écrit:la solution ça serait surtout qu'il y ait des postes, parce que tu peux avoir 2000 pts, s'il n'y a pas de poste...
La solution est simple pourtant : donner des bonifs aux TZR pour qu'ils aient un jour l'espoir d'avoir un poste!
Mais il faut travailler aussi sur ces fameux "postes", sinon c'est le miroir aux alouettes : vous quittez un statut aléatoire pour un poste fixe, mais aux conditions infernales. Et si les conditions vous font mettre en arrêt, c'est un TZR qui viendra vous remplacer, qui lui-même rêvera d'avoir un poste fixe, et, quand il en aura un, se retrouvera dans la situation décrite par Seb (classes infernales mettant leur enseignant en dépression), ce qui impliquera de faire venir un TZR, et ainsi de suite.
On n'arrête pas la machine en rajoutant un jeton à chaque manche.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum