Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Dhaiphi
Sage

Re: hommage aux instits

par Dhaiphi le Mer 25 Mai 2011 - 17:48
@Rikki a écrit:J'avais déjà pensé à le faire. Quand je vois ma fille qui s'engueule avec son grand frère à propos de Nietzsche, en lui expliquant que non, Nietzsche n'est pas juste un salaud, c'est un type qui a une pensée supérieure, ça me fait tout drôle ! J'ai jamais été fichue de comprendre Nietzsche, mais ça m'émeut quand même. Et quand elle vient me lire des trucs de Kant, en me les décortiquant mot à mot pour que je pige un peu...

La prof fait son boulot correctement et c'est bien.
Maintenant, je suis loin d'être persuadé que tous les élèves soient aussi réceptifs à son enseignement que Miss Rikki junior : les bons élèves font aussi les bons profs.
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: hommage aux instits

par Rikki le Mer 25 Mai 2011 - 17:51
@Dhaiphi a écrit:
@Rikki a écrit:J'avais déjà pensé à le faire. Quand je vois ma fille qui s'engueule avec son grand frère à propos de Nietzsche, en lui expliquant que non, Nietzsche n'est pas juste un salaud, c'est un type qui a une pensée supérieure, ça me fait tout drôle ! J'ai jamais été fichue de comprendre Nietzsche, mais ça m'émeut quand même. Et quand elle vient me lire des trucs de Kant, en me les décortiquant mot à mot pour que je pige un peu...

La prof fait son boulot correctement et c'est bien.
Maintenant, je suis loin d'être persuadé que tous les élèves soient aussi réceptifs à son enseignement que Miss Rikki junior : les bons élèves font aussi les bons profs.

C'est sûr. Mais je peux te dire qu'en littérature, la Miss s'ennuie à mourir, joue au morpion solitaire, envoie des SMS sous la table et me dit que parfois, elle se mord la langue pour ne pas être insolente !

Il faut dire que la prof ne prépare pas ses cours, leur balance des trucs pompés sur internet même pas relus, et ne se donne pas le mal de structurer quoi que ce soit. Après avoir eu pendant deux ans une prof très antipathique, très peau de vache, mais super efficace, le contraste est sévère !

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
avatar
Provence
Enchanteur

Re: hommage aux instits

par Provence le Mer 25 Mai 2011 - 17:59
@Dhaiphi a écrit:

La prof fait son boulot correctement et c'est bien.
Maintenant, je suis loin d'être persuadé que tous les élèves soient aussi réceptifs à son enseignement que Miss Rikki junior : les bons élèves font aussi les bons profs.

Je ne comprends pas pourquoi il faudrait rabaisser le travail de cet enseignant. Est-il interdit d'être satisfait? Faut-il mépriser les bons élèves? C'est mesquin, comme point de vue, et probablement injuste.
avatar
Dhaiphi
Sage

Re: hommage aux instits

par Dhaiphi le Mer 25 Mai 2011 - 18:03
@Provence a écrit:
Je ne comprends pas pourquoi il faudrait rabaisser le travail de cet enseignant. Est-il interdit d'être satisfait? Faut-il mépriser les bons élèves? C'est mesquin, comme point de vue, et probablement injuste.

Ce n'est ABSOLUMENT pas ce que je dis ! :shock:

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]
avatar
Provence
Enchanteur

Re: hommage aux instits

par Provence le Mer 25 Mai 2011 - 18:08
@Dhaiphi a écrit:

La prof fait son boulot correctement et c'est bien.
Maintenant, je suis loin d'être persuadé que tous les élèves soient aussi réceptifs à son enseignement que Miss Rikki junior : les bons élèves font aussi les bons profs.

Rikki n'est la mère que de sa fille, pas celle des autres élèves. Je maintiens que je trouve ton propos dévalorisant.

@Dhaiphi a écrit:
@Provence a écrit:
Je ne comprends pas pourquoi il faudrait rabaisser le travail de cet enseignant. Est-il interdit d'être satisfait? Faut-il mépriser les bons élèves? C'est mesquin, comme point de vue, et probablement injuste.

Ce n'est ABSOLUMENT pas ce que je dis ! :shock:

Peut-être n'était-ce pas clair, alors?
avatar
Dhaiphi
Sage

Re: hommage aux instits

par Dhaiphi le Mer 25 Mai 2011 - 18:15
@Provence a écrit:
Peut-être n'était-ce pas clair, alors?

Très certainement ! Laughing

Il ne me viendrait pas à l'esprit d'imaginer que le propos soit "clair" et que tu ne l'aies pas compris. Razz (je plaisante, ce n'est pas la peine d'appeler un modérateur Wink )

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]
avatar
roxanne
Devin

Re: hommage aux instits

par roxanne le Mer 25 Mai 2011 - 18:42
Une année j'ai enseigné dans un lycée gnéral avec des ES et deux classes d'adaptation.Je les ai fait beaucoup bosser, il y a eu des grincements de dents surtout en STT.Et puis j'ai eu ma mut pour mon académie , j'ai donné mon mail à ceux qui voulaient pour qu'ils m'envoient leurs notes (c'était ma première année en lycée , 3 classes de 1°).J'ai eu à peu près trente réponses, et tous m'ont remerciée (même ceux qui n'avaient pas eu de bonnes notes) et quelques-uns notamment parmi les adapt m'ont écrit des mots très touchants, très valorisants que j'ai conservés.
La Jabotte
Neoprof expérimenté

Re: hommage aux instits

par La Jabotte le Mer 25 Mai 2011 - 21:49
Moi, je suis juste jalouse de Véronique.
En ce qui concerne la maternelle.

Heureusement qu'ensuite, il y a eu l'élémentaire, et même si tout n'est pas parfait (mais qui peut se targuer d'être parfait ? certainement pas moi !!), les deux institutrices de notre école me permettent d'envisager très sereinement l'entrée en 6e pour fifille n°1.

(Enfin, sereinement sans compter les fous du collège qui vont lui en faire voir de toutes les couleurs et hurler des grossièretés dans ses délicates oreilles, mais c'est une autre histoire.)

Pour remercier les instits, en fin d'année, j'offre généralement des fleurs qui durent (en pot, genre orchidée), mais c'est très classique. Je vais penser aux bouquins, et engager ma fille à lancer la récolte de petits mots.
avatar
Invité31
Grand sage

Re: hommage aux instits

par Invité31 le Jeu 26 Mai 2011 - 8:31
Tiens, moi c'est pareil, j'aurais pu écrire la même chose Véronique -mis à part le malheureux usage des vidéos et les extraits de Titanic vus en classe, notre aînée a appris plein de choses, elle déchiffre et commence à lire à proprement parler, adore jouer avec les nombres et a découvert des peintres qui l'ont passionnée.

J'ai toujours offert des douceurs pour Noël et en fin d'année.
Là je ferai une carte de remerciement je pense, avec quelque chose d'autre (mais quoi )
avatar
V.Marchais
Bon génie

Re: hommage aux instits

par V.Marchais le Jeu 26 Mai 2011 - 8:59
Bonjour à toutes,

Petit retour après mon entrevue de ce matin avec le directeur. Il semblait ému (et un peu étonné) de ma démarche et m'a dit qu'il transmettrait aux intéressée - même si, bien sûr, je me ferai une joie de le faire moi-même. J'ai le contact de l'IEN de secteur à qui je ne manquerai pas d'écrire - merci pour l'idée, c'est effectivement important - avec deux objectifs : d'abord, bien évidemment, apporter mon soutien à cette équipe formidable, mais aussi dans l'espoir que cela profite un peu aux autres écoles de la circonscription. Je voudrais que les IEN entendent que des instits peuvent travailler sans étiquettes, sans "dictée à l'adulte" et autres mascarades, faire découvrir les lettres, apprendre à les tracer soigneusement, initier aux quatre opérations, tout cela sans être des bourreaux d'enfants, d'affreux réacs semant la terreur et tétanisant des générations entières, bien au contraire. Si seulement cette idée pouvait cheminer dans leurs têtes... ! (Je pourrais alors peut-être remettre mes fils dans leur école de secteur ?)

Sinon, pour la machine à café, elles en ont déjà une. Alors Violet, je te remercie très chaleureusement pour ta proposition, mais tu vois, je vais laisser d'autres en profiter. Du coup, c'est un peu retour à la case départ, pour le cadeau. Je crois que je vais rester sur l'idée du panneau imprimé avec quelques vers sur le thème de l'école, une dédicace et les noms des enfants qu'auront eu ces instits ces trois dernières années, un truc qu'elles verront tous les jours, qui pourra peut-être leur remonter le moral quand il y aura besoin, que les parents suivants verront aussi... Je verrai avec les autres parents par quoi compléter éventuellement.

Au fait, pour les vers sur l'école... à vos idées ! (Je vois que je peux compter sur vous, alors j'en profite.)
avatar
Mufab
Monarque

Re: hommage aux instits

par Mufab le Jeu 26 Mai 2011 - 9:23
Au fait, pour les vers sur l'école... à vos idées !

Une idée qui me vient...
En titre :
Si je n'allais pas à l'école...
Et en vrac dans tous les sens des raisons collectées auprès des enfants, naïves ou pas.



Dernière édition par Mufab le Mar 31 Mai 2011 - 6:56, édité 2 fois (Raison : Me suis trompu, je voulais citer.)
avatar
V.Marchais
Bon génie

Re: hommage aux instits

par V.Marchais le Sam 28 Mai 2011 - 21:23
Je retire ce que j'ai dit.

Il est neuf heures et demie et c'est la troisième fois que je remonte pour obliger mon boubou de GS à éteindre la lumière : dès que j'ai le dos tourné, il rallume pour bouquiner... Et quand je l'engueule, il argumente !!! Ça promet !

Saleté d'instits !
avatar
Sapotille
Empereur

Re: hommage aux instits

par Sapotille le Sam 28 Mai 2011 - 21:27
@V.Marchais a écrit:Je retire ce que j'ai dit.

Il est neuf heures et demie et c'est la troisième fois que je remonte pour obliger mon boubou de GS à éteindre la lumière : dès que j'ai le dos tourné, il rallume pour bouquiner... Et quand je l'engueule, il argumente !!! Ça promet !

Saleté d'instits !

Dis nous que tu es fière de lui !!! yesyes
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: hommage aux instits

par Rikki le Sam 28 Mai 2011 - 21:43
@Sapotille a écrit:
@V.Marchais a écrit:Je retire ce que j'ai dit.

Il est neuf heures et demie et c'est la troisième fois que je remonte pour obliger mon boubou de GS à éteindre la lumière : dès que j'ai le dos tourné, il rallume pour bouquiner... Et quand je l'engueule, il argumente !!! Ça promet !

Saleté d'instits !

Dis nous que tu es fière de lui !!! yesyes

Meuh non, elle est comme nous toutes les mères indignes, elle râle, elle éteint la lumière de force, elle menace de pis que pendre... et elle fait semblant de ne pas voir la lampe de poche planquée sous l'oreiller ! Very Happy

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
avatar
V.Marchais
Bon génie

Re: hommage aux instits

par V.Marchais le Sam 28 Mai 2011 - 21:51
@Sapotille a écrit:
@V.Marchais a écrit:Je retire ce que j'ai dit.

Il est neuf heures et demie et c'est la troisième fois que je remonte pour obliger mon boubou de GS à éteindre la lumière : dès que j'ai le dos tourné, il rallume pour bouquiner... Et quand je l'engueule, il argumente !!! Ça promet !

Saleté d'instits !

Dis nous que tu es fière de lui !!!

Bien sûr, que je suis fière de lui ! Mais réellement impressionnée par le boulot de ses instits.
Je garde le souvenir douloureux des heures passées avec l'aîné à peiner sur Léo et Léa pour essayer de casser son habitude de considérer les mots comme des entités compactes et de couper court à sa dyslexie naissante. Qu'est-ce qu'on en a bavé, lui et moi ! Là, rien de rien. Je n'ai jamais eu à faire travailler Junior, c'est vraiment leur boulot. Et quand je vois le plaisir qu'il prend à lire, la joie qu'il a de se sentir grand, à lire seul au lit, comme son frère... C'est vraiment génial ! J'apprécie.

Spoiler:
... alors oui, j'ai du mal à me fâcher, mais là, quand même, 4e rappel à 21h45, il s'est fait rabrouer. C'est encore un tout petit qui a besoin de dormir !
avatar
Lysimaque
Habitué du forum

Re: hommage aux instits

par Lysimaque le Mar 31 Mai 2011 - 6:53
Et qui aurait des idées cadeaux pour un directeur partant à la retraite ?

avatar
Mufab
Monarque

Re: hommage aux instits

par Mufab le Mar 31 Mai 2011 - 6:57
@Mufab a écrit:
Au fait, pour les vers sur l'école... à vos idées !

Une idée qui me vient...
En titre :
Si je n'allais pas à l'école...
Et en vrac dans tous les sens des raisons collectées auprès des enfants, naïves ou pas.


C'est naze comme idée ?
avatar
Marie Laetitia
Bon génie

Re: hommage aux instits

par Marie Laetitia le Mar 31 Mai 2011 - 9:32
@Mufab a écrit:
@Mufab a écrit:
Au fait, pour les vers sur l'école... à vos idées !

Une idée qui me vient...
En titre :
Si je n'allais pas à l'école...
Et en vrac dans tous les sens des raisons collectées auprès des enfants, naïves ou pas.


C'est naze comme idée ?

oh non !! Au contraire, c'est chouette ! Dans le lot il y aura des réponses du genre "si je n'allais pas à l'école, je n'aurais pas un tas de copines" mais ça fera verbaliser les enfants sur la chance d'aller à l'école... Very Happy

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)


Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...


Et on ne dit pas "voir(e) même" mais "voire" ou "même".
avatar
Sapotille
Empereur

Re: hommage aux instits

par Sapotille le Mar 31 Mai 2011 - 9:53
@Marie Laetitia a écrit:
@Mufab a écrit:
@Mufab a écrit:
Au fait, pour les vers sur l'école... à vos idées !

Une idée qui me vient...
En titre :
Si je n'allais pas à l'école...
Et en vrac dans tous les sens des raisons collectées auprès des enfants, naïves ou pas.


C'est naze comme idée ?

oh non !! Au contraire, c'est chouette ! Dans le lot il y aura des réponses du genre "si je n'allais pas à l'école, je n'aurais pas un tas de copines" mais ça fera verbaliser les enfants sur la chance d'aller à l'école... Very Happy

Je l'ai fait, à des mômes, tout à fait en dehors du contexte scolaire, le coup du "Et si vous n'alliez pas à l'école ?", et bien l'idée d'une vie sans école les a enchantés !!!

Il a fallu que je mette en relief la vie de millions et de millions d'enfants dans notre monde qui n'ont pas droit à l'école, pour qu'ils se rendent compte de tout ce qui leur manquerait.

Et dans leur esprit, ce qui leur manquerait , ce serait les copains, les jeux, le sport, les sorties, le bricolage, les histoires...... et très, très loin derrière, et en insistant bien ( !!! ) les connaissances qu'on acquiert à l'école ...

On ne peut pas être en manque de ce qui nous est offert (et même imposé !) à satiété et même au-delà !!!
avatar
V.Marchais
Bon génie

Re: hommage aux instits

par V.Marchais le Mar 31 Mai 2011 - 14:49
@Mufab a écrit:
@Mufab a écrit:
Au fait, pour les vers sur l'école... à vos idées !

Une idée qui me vient...
En titre :
Si je n'allais pas à l'école...
Et en vrac dans tous les sens des raisons collectées auprès des enfants, naïves ou pas.


C'est naze comme idée ?

Disons que, matériellement, c'est compliqué. Cela suppose de passer des heures à interroger les enfants, de trouver un moment, voire une structure pour cela (je ne travaille pas dans cette école, moi).
Un poème, c'est plus facile à donner à l'imprimeur...
avatar
Rosy
Niveau 10

Re: hommage aux instits

par Rosy le Mer 1 Juin 2011 - 15:19
@V.Marchais a écrit:
Lui, au moins, n'a pas croisé une étiquette de sa vie. Il a travaillé sur toutes les lettres qui "chantent" comme ci ou comme ça. Résultat : comme il n'est pas couillon, il a capté la combinatoire et il lit déjà.

Il a fait maintes fois de la couture (si, si, et mon petit gars gaulé comme un déménageur a adoré ! Laughing ), des perles et des tas de choses délicates, fait du graphisme élément par élément, au lieu de copier des mots comme des dessins maladroits, et aujourd'hui, s'il ne sait pas tracer toutes ses lettres en cursive, il écrit très élégamment.

Les enfants ont bien sûr appris à compter, dénombrer, mais aussi manipulé les (petits) nombres dans tous les sens. Depuis le début de l'année, la maîtresse demande régulièrement : "D'habitude, nous sommes 27, il y a trois absents aujourd'hui : combien sommes-nous ?" ou bien : "Tiens, Machin, il faut donner deux billes à chaque enfant. Tu sais combien il t'en faut ?" L'air de rien, sans prétendre nommer les opérations ni enseigner des algorithmes, on s'initie à leur maniement et à ce qu'elles recouvrent. En fin de GS, les petits font des "problèmes" du style : Mathieu a trois voitures et deux motos sans roues. Il va acheter des roues pour les réparer : combien lui en faut-il ?" ou encore : "Il y a des voitures et des motos, il y a en tout 18 roues : combien y a-t-il de voitures, combien de motos ? Même question s'il y a 22 roues." Croyez-le si vous pouvez, les mômes s'amusent à résoudre ces petits problèmes qui mettraient nombre de mes Sixième en difficulté.

Ton message m'interpelle et m'inquiète V. Marchais !
Ma fille a des étiquettes, fait peu de travaux manuels et devrait déjà savoir écrire son prénom en bâton maladroit comme bon nombre de ses camarades de classe en PS !
Est-ce que je dois m'inquiéter ? En fait, je suis un peu désemparée et je ne sais pas quoi faire : est-ce que je dois l'aider à savoir écrire son prénom ?
J'ai été étonnée car je pensais que l'apprentissage des lettres se faisait plus tard... mais je me trompe peut-être ...
Pourrais-tu développer (ou d'autres instits?) si tu as le temps et donner des pistes (ou des références d'ouvrages) pour aider l'enfant à acquérir de bonnes et solides bases pour la lecture et l'écriture ?
Merci d'avance ! flower

_________________
www.reformeducollege.fr
Sauvons l'enseignement du français au collège : http://tinyurl.com/sauvonslefrancaisaucollege

Faites que le rêve dévore votre vie, afin que la vie ne dévore pas votre rêve.
Antoine de Saint-Exupéry.
avatar
V.Marchais
Bon génie

Re: hommage aux instits

par V.Marchais le Mer 1 Juin 2011 - 15:45
Bonjour Rosy,

Je suis mal placée pour te répondre sur la manière d'acquérir des bases solides en lecture et en écriture. Je ne suis pas instit et je n'y connais pas grand chose. La seule réponse que je puis t'apporter est une réponse de mère, fondée sur une expérience forcément limitée.
D'abord, j'ai envie de te rassurer. Malgré tout ce qu'on a pu dire sur la nécessité de l'apprentissage du code, les étiquettes sont encore monnaie courante en maternelle, un peu partout. Cela n'empêche pas 80% des enfants d'apprendre à lire et à écrire correctement.
En même temps, je n'ai pas envie de chanter l'air de la Marquise quand il y a lieu d'être vigilant. Le système des étiquettes et de l'écriture "globale" a fait de sacrés dégâts sur mon fils aîné. Il faut dire que - nous nous en sommes rendu compte plus tard - c'est un ambidextre vrai : cette manière d'aborder les mots était particulièrement inadaptée à son fonctionnement cérébral. Cela a généré chez lui des blocages (sentiment d'échec, refus de lire) et des troubles symptomatiques de la dyslexie (écriture en boustrophédon, inversion du sens de l'écriture en cours d'écriture, etc.) alors qu'il n'est pas dyslexique. En PS, nous étions (naïvement) confiants. En MS, fiston, par les simples lectures et les jeux à la maison, découvrait les lettres avec joie et enthousiasme. Il s'amusait à déchiffrer des mots simples (coca-cola, etc.). Et quelques étiquettes plus tard, blocage complet. C'est triste à dire, mais l'école nous l'a bousillé. Nous nous en voulons encore de ne pas l'avoir vu venir.
Mais tu sais, cela n'a jamais été de l'ordre de l'inquiétude. Il y a eu, hélas, des faits : les signes dont j'ai parlé, notre petit bonhomme en pleurs parce qu'il "n'arrivait pas à lire" (= reconnaître les étiquettes :mitrailler: ), ne se faisant plus confiance, ne jouant plus avec ses lettres, ne croyant plus en sa capacité à déchiffrer ce qu'il savait déchiffrer quelques mois auparavant...
Heureusement, les copains du GRIP m'ont conseillée, nous avons réparé les dégâts du mieux possible en faisant du Léo et Léa pendant toute la GS pour compenser les étiquettes. Mais ce n'était pas facile. Pas facile d'imposer ces séances de lecture à un enfant échaudé, pas facile d'être à la fois la maman et la prof... Ça a été une période rude pour tout le monde.

Tu comprends maintenant pourquoi je suis tellement heureuse de voir que le deuxième lit déjà et aime cela - c'est tellement important pour la suite ! - et quelle reconnaissance je peux avoir pour ses instits qui ont fait, au contraire de ceux de l'aîné, un boulot formidable.

Pour en revenir à ta fille, je crois que, tant que tout va bien (i.-e., elle apprend avec plaisir, ne se sent pas en échec, ne bloque pas face à un mot parce qu'il ne fait pas partie des étiquettes qu'elle reconnaît, s'intéresse aussi aux lettres...), je ne m'affolerais pas. Je ne lui mettrais surtout pas la pression en voulant qu'elle écrive bien avant l'heure. Mais je resterais vigilante. Et j'interpellerais l'équipe et la direction sur ces pratiques contestables, les textes officiels demandant de mettre l'accent sur le code (mais pas dès la GS) et le langage. Je leur offrirai de livre de T. Venot : De l'apprentissage des sons à la lecture.

Spoiler:
... et je la changerais d'école si la direction est bouchée !
avatar
Sapotille
Empereur

Re: hommage aux instits

par Sapotille le Mer 1 Juin 2011 - 16:02
@V.Marchais a écrit:

Pour en revenir à ta fille, je crois que, tant que tout va bien (i.-e., elle apprend avec plaisir, ne se sent pas en échec, ne bloque pas face à un mot parce qu'il ne fait pas partie des étiquettes qu'elle reconnaît, s'intéresse aussi aux lettres...), je ne m'affolerais pas. Je ne lui mettrais surtout pas la pression en voulant qu'elle écrive bien avant l'heure. Mais je resterais vigilante. Et j'interpellerais l'équipe et la direction sur ces pratiques contestables, les textes officiels demandant de mettre l'accent sur le code (mais pas dès la GS) et le langage. Je leur offrirai de livre de T. Venot : De l'apprentissage des sons à la lecture.

Spoiler:
... et je la changerais d'école si la direction est bouchée !

Rosy, voici d'excellents conseils...
En petite Section, il n'est pas temps de s'inquiéter ...
Mais ... les choses étant ce qu'elles sont, offre-lui un lot de figurines de la Planète des Alphas pour son anniversaire et fait chanter tout ce petit monde, puis fais fusionner la fusée et Monsieur a, pour faire ffffaaaaa... et toute cette sorte de chose...
Ce sera déjà essentiel pour ton moral de maman ...
avatar
LouisBarthas
Neoprof expérimenté

Re: hommage aux instits

par LouisBarthas le Jeu 2 Juin 2011 - 0:08
@V.Marchais a écrit:
D'abord, j'ai envie de te rassurer. Malgré tout ce qu'on a pu dire sur la nécessité de l'apprentissage du code, les étiquettes sont encore monnaie courante en maternelle, un peu partout. Cela n'empêche pas 80% des enfants d'apprendre à lire et à écrire correctement.
[/spoiler]
Mon expérience des huit dernières années sur trois écoles m'incline bien plutôt à considérer que c'est 80 % des enfants qui n'apprennent pas à lire et à écrire correctement.
Il fallu que je change d'école après être resté onze ans dans la même pour m'en rendre compte. J'ai été effaré. Maintenant, je suis habitué, je dois apprendre à lire à des élèves de CM et ce n'est pas facile quand les dégâts ont commencé en PS. À cette époque, je ne croyais pas aux signaux d'alarme concernant la dégradation de la lecture.
On met les échecs sur le compte de la dyslexie, une grande épidémie du nouveau siècle.
Et savoir lire signifie lire couramment, c'est-à-dire une lecture automatisée, sans hésitations, ruptures, modifications, oublis ou inventions de mots.


Dernière édition par LouisBarthas le Jeu 2 Juin 2011 - 8:02, édité 2 fois

_________________
Aller apprendre l'ignorance à l'école, c'est une histoire qui ne s'invente pas ! - Alexandre Vialatte
A quels enfants allons-nous laisser le monde ? - Jaime Semprun
Le véritable ennemi, c'est l'esprit réduit à l'état de gramophone. - George Orwell
Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse. - Albert Camus
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: hommage aux instits

par Rikki le Jeu 2 Juin 2011 - 0:11
Il n'est pas non plus nécessaire de s'affoler.

Les enfants d'enseignants, dans l'immense majorité des cas, s'en sortent très bien. Et dans le "CP Ribambelle" de mon école, la plupart des gamins arrivent à lire tout à fait correctement. Pour que ça bloque de manière dramatique, il faut que la méthode inefficace rencontre un problème chez le gamin.

L'avantage de la méthode Borel-Maisonny, c'est qu'elle est efficace à la fois pour les gamins à problème et les gamins sans problème, ce qui ratisse large !

Mais il ne faut pas s'affoler si un gamin fait une petite section plutôt comme ceci ou plutôt comme cela. On laisse l'enfant faire comme dit la maîtresse, et si on voit que ça "coince" trop, on lui apprend à lire, ce qui n'est ni difficile, ni déplaisant. On s'assied sur le canapé, on partage 10 mn chaque jour, on se fait plaisir, on sécurise le truc, et pas la peine d'en faire une affaire !

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
avatar
LouisBarthas
Neoprof expérimenté

Re: hommage aux instits

par LouisBarthas le Jeu 2 Juin 2011 - 0:50
@Rosy a écrit:
Ma fille a des étiquettes, fait peu de travaux manuels et devrait déjà savoir écrire son prénom en bâton maladroit comme bon nombre de ses camarades de classe en PS !
Est-ce que je dois m'inquiéter ? En fait, je suis un peu désemparée et je ne sais pas quoi faire : est-ce que je dois l'aider à savoir écrire son prénom ?
J'ai été étonnée car je pensais que l'apprentissage des lettres se faisait plus tard... mais je me trompe peut-être
L'écriture pose d'abord le problème de la compétence motrice de l'enfant. Les gestes fins et coordonnés de l'écriture ne deviennent possibles que suite à une maturation proprement neurologique et indépendante de l'apprentissage, qui intervient en moyenne à 5 ans 3/4. L'enfant parviendra ensuite entre 9 et 11 ans à une maîtrise réelle de ce geste ; puis il personnalisera son écriture tout en recherchant une rapidité d'exécution (Ajurriaga, Auzias, Coumes, Denner, Lavandes-Monod, Perron, Stambak : L'écriture de l'enfant, Tome 1 : L'évolution de l'écriture et ses difficultés, Éd. Delachaux et Niestlé).
Des efforts trop précoces d'écriture entraînent des crispations excessives (pour compenser l'hypotonie) qui peuvent favoriser à terme une dysgraphie très gênante (écriture illisible, crampe...).
De plus, quel est le sens d'écrire des lettres dont on ne connaît pas la valeur phonémique, ou des mots que l'on est dans l'incapacité de décoder ? L'enfant ne peut en retirer qu'une satisfaction imaginaire et fallacieuse.
Le graphisme à l'école maternelle doit être envisagé comme une activité en soi, indépendamment de l'écriture. Initier l'enfant au plaisir du trait lui donnera une ouverture sur cet art et le conduira à l'exercer volontiers pour son propre compte. Des jeux graphiques peuvent être pratiqués avec bonheur à condition de respecter les étapes de maturation neurologique. On travaillera au grand pinceau, ou avec un instrument à corps épais, ce qui évitera tous les problèmes liés à la micrographie.

_________________
Aller apprendre l'ignorance à l'école, c'est une histoire qui ne s'invente pas ! - Alexandre Vialatte
A quels enfants allons-nous laisser le monde ? - Jaime Semprun
Le véritable ennemi, c'est l'esprit réduit à l'état de gramophone. - George Orwell
Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse. - Albert Camus
Contenu sponsorisé

Re: hommage aux instits

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum