Soutien à un collègue coupable d'un "geste malheureux et regrettable".

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Soutien à un collègue coupable d'un "geste malheureux et regrettable".

Message par Clarinette le Lun 28 Nov 2011 - 22:25

Cripure a écrit:
@Palombella Rossa a écrit:
Cripure a écrit:L'appel est réservé aux instits ?


Je ne sais pas, mais je l'ai signé, de toute façon... Plus on est nombreux, plus on rit (jaune)
Ouaip. Signé, des deux mains.

Non non, c'est ce soir qu'il faut signer ! Laughing

Clarinette
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien à un collègue coupable d'un "geste malheureux et regrettable".

Message par User5899 le Lun 28 Nov 2011 - 22:26

@zebra a écrit:Quand on a un peu de culture juridique, la garde à vue, qui n'a peut être duré que le temps de l'audition de l'enseignant, et qui l'a sans aucun doute mis dans la position de faire valoir son droit à la défense (avocat, entre autres) est normale.
Quels sont vos titres pour écrire d'aussi grosses conneries ?

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien à un collègue coupable d'un "geste malheureux et regrettable".

Message par User5899 le Lun 28 Nov 2011 - 22:27

@Clarinette a écrit:
Cripure a écrit:
@Palombella Rossa a écrit:
Cripure a écrit:L'appel est réservé aux instits ?


Je ne sais pas, mais je l'ai signé, de toute façon... Plus on est nombreux, plus on rit (jaune)
Ouaip. Signé, des deux mains.

Non non, c'est ce soir qu'il faut signer ! Laughing
:colere: :colere: :colere: :colere: :colere: :colere: :colere: :colere:

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien à un collègue coupable d'un "geste malheureux et regrettable".

Message par Clarinette le Lun 28 Nov 2011 - 23:17

Razz Razz Razz Razz Razz Razz Razz Razz

_________________

Clarinette
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien à un collègue coupable d'un "geste malheureux et regrettable".

Message par Waldeck75 le Mar 29 Nov 2011 - 11:32

Je ne comprend pas une chose : comment une blessure qui ne saigne pas ( d'après l'AVS qui a soigné l'enfant) se transforme-t-elle en trois points de sutures? Nan parce que une blessure profonde au point de faire trois points de sutures, ça saigne et pas qu'un peu!

Pour le reste, je n'ai rien à ajouter, on marche sur la tête!

Waldeck75
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien à un collègue coupable d'un "geste malheureux et regrettable".

Message par Fourchette le Mar 29 Nov 2011 - 13:08

J'ai signé aussi même si je ne suis pas instit. ;-)

Fourchette
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien à un collègue coupable d'un "geste malheureux et regrettable".

Message par Thalia de G le Mar 29 Nov 2011 - 14:09

@Waldeck75 a écrit:Je ne comprend pas une chose : comment une blessure qui ne saigne pas ( d'après l'AVS qui a soigné l'enfant) se transforme-t-elle en trois points de sutures? Nan parce que une blessure profonde au point de faire trois points de sutures, ça saigne et pas qu'un peu!

Pour le reste, je n'ai rien à ajouter, on marche sur la tête!
Cela dépend des zones de la blessure. On peut saigner peu pour une entaille assez profonde sur une zone et beaucoup sur une autre.
J'ai souvenir d'un appel affolé au médecin pour mon fils qui s'était blessé à la lèvre et qui pissait le sang. Il m'a dit que les lèvres étaient très vascularisées, que c'était impressionnant mais pas grave. Comme il était très dévoué et pas le genre à se défiler, je l'ai cru et il avait raison. Blessure très superficielle.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien à un collègue coupable d'un "geste malheureux et regrettable".

Message par zebra le Mar 29 Nov 2011 - 18:29

@V.Marchais a écrit:Si, c'est disproportionné. Parce que cela ne tient aucun compte du contexte. Certains mômes s'y entendent à merveille pour pousser à bout. À 30 et huit heures par jours, il faut avoir les nerfs solides pour faire ce métier. Mais l'on est humain. Parfois, c'est le geste de trop, la célèbre gifle de tel professeur, le mot en trop de tel autre. Il faut une réponse qui remette chacun dans son rôle et à sa place, y compris l'enfant qui a créé cette situation. Sinon, on détruit l'école, on rend impossible d'enseigner.

D'ailleurs, à cette aune, nous pouvons tous nous retrouver en tôle demain.
La démagogie tue le métier.
Impunité totale pour les mômes à peu près quoi qu'ils fassent.
Responsabilités exacerbées pour les enseignants.

Il y a quelques années, je me souviens de la terreur de l'enseignante de maternelle de mon fils de 4 ans, qui était monté sur une borne incendie (ce qui est bien évidemment interdit), avait sauté et s'était éclaté la tête contre un mur. Il avait toute la figure râpée : le front, le nez, les joues... C'est bien simple, il est resté mochissime pendant un mois. La maîtresse flippait à mort de me le rendre comme ça. Elle était responsable. Quand je lui ai dit, devant Toto : "Ben quoi ? Il a 4 ans, il a fait une connerie, il s'en souviendra, il recommencera plus, c'est le métier qui rentre", j'ai cru qu'elle allait se mettre à pleurer.

Quand j'étais en début de carrière, j'ai giflé un gamin qui m'avait poussée à bout. C'est parti tout seul. Le môme aussi est parti, se plaindre à la principale. Laquelle connaissait le loustic et son pouvoir de nuisance et lui a demandé s'il en voulait une autre. C'est peut-être pas dans les clous, comme réponse, mais ça a le mérite d'être sain. Comme je l'ai expliqué après au petit bonhomme : "C'est délicat de réclamer la protection de la loi quand on s'est mis soi-même hors-la-loi."

Là, on est dans le malsain. Légal, je n'en doute pas une seconde, mais extrêmement malsain. Complètement contre-éducatif.

Apprenez ce que c'est que notre métier, Zebra, en parcourant les pages idoines de ce forum, et on en reparle.


Bonjour,

Oui, je suis collègue et non je ne suis pas un parent d'élève revanchard.
Je comprends vos réactions mais je suis désolé de dire que je ne les partage pas (ça ne va pas arranger mes débuts par ici mais tant pis)

On peut déraper, ça arrive à tout le monde. Maintenant, quand on dérape et que ça merde, il faut assumer. Trois point de sutures, trois jours d'ITT sur un enfant dont on a la responsabilité, ce sont des conséquences graves, même si le geste est involontaire.
Je répète que trois mois avec sursis et 3000 € de dommages et intérêts ne sont pas grand chose au regard des peines encourues pour avoir causé des blessures involontaires. Une petite recherche sur les peines encourues vous montrera que le tribunal a bien mesuré le contexte de l'affaire (salle de classe, perturbation de l'enfant...)
Les faits sont là, malheureusement pour l'intéressé.

zebra
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien à un collègue coupable d'un "geste malheureux et regrettable".

Message par carolette le Mar 29 Nov 2011 - 18:45

Signé aussi.

Je suis entièrement d'accord avec V.Marchais.

Ca pourrait m'arriver, avec l'affreux loustic que j'ai cette année... et il n'est qu'en CP (tremblez, chers collègues !)... Il me met à bout, et la main me démange plus que de raison.
Mais les parents trouvent "normal que sa conception de la sagesse soit différente de la mienne"...

Le gamin a eu trois jours d'ITT, pour 3 points de suture ? Cela n'est pas exagéré, très franchement ?!

carolette
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien à un collègue coupable d'un "geste malheureux et regrettable".

Message par doublecasquette le Mar 29 Nov 2011 - 18:53

@carolette a écrit:Signé aussi.

Je suis entièrement d'accord avec V.Marchais.

Ca pourrait m'arriver, avec l'affreux loustic que j'ai cette année... et il n'est qu'en CP (tremblez, chers collègues !)... Il me met à bout, et la main me démange plus que de raison.
Mais les parents trouvent "normal que sa conception de la sagesse soit différente de la mienne"...

Le gamin a eu trois jours d'ITT, pour 3 points de suture ? Cela n'est pas exagéré, très franchement ?!

Il me semble aussi.
Lorsqu'un mercredi après-midi (ouf !) mon Tancrède s'est pris une pierre délicatement projetée par son petit camarade Mathusalem, juste à l'angle externe de la paupière, un peu en-dessous de l'arcade sourcilière, et que le chirurgien a été obligé de faire trois points car les "strips" n'auraient pas suffi, il était en classe dès le lendemain matin, avec interdiction de courir, de faire du sport et obligation de rester calme pendant les récréations, mais il était là.
Je ne vois pas très bien comment une plaie au menton peut empêcher un élève d'écrire, d'écouter et même de parler ou de lire...

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien à un collègue coupable d'un "geste malheureux et regrettable".

Message par V.Marchais le Mar 29 Nov 2011 - 18:56

Idem.
En plus, décider ou non de faire des points, c'est en partie subjectif. Les faits, les faits... Un médecin posera des strips là où un autre mettra des points. Et des parents un peu chieurs peuvent insister, pour les points.
Pour ma part, je trouve l'exposé des faits plutôt troublant et incohérent, et le foin qui a été fait autour de ça particulièrement malsain.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien à un collègue coupable d'un "geste malheureux et regrettable".

Message par arcenciel le Mar 29 Nov 2011 - 19:03

Il y a un mois, une enfant de ma classe est tombée sur le menton: 3 points de suture et de retour dès le lendemain! 3 jours d'ITT, ça fait un peu beaucoup je trouve. Etrange...

arcenciel
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien à un collègue coupable d'un "geste malheureux et regrettable".

Message par Thalia de G le Mar 29 Nov 2011 - 19:06

Ma fille était tombée, bousculée dans un jeu, points de suture au front : 0 jour d'ITT. Faut dire que papa et maman travaillant...

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien à un collègue coupable d'un "geste malheureux et regrettable".

Message par gelsomina31 le Mar 29 Nov 2011 - 19:17

@arcenciel a écrit:Il y a un mois, une enfant de ma classe est tombée sur le menton: 3 points de suture et de retour dès le lendemain! 3 jours d'ITT, ça fait un peu beaucoup je trouve. Etrange...

Il y a 5 ans, un élève que je voulais empêcher de se bagarrer m'envoie son coude dans le nez et me le casse. Un jour d'ITT... parce que j'avais le WE juste après... Bon OK mon nez n'était que fêlé mais j'ai quand même souffert pendant une semaine de douleurs et j'ai dû faire gaffe pendant un mois pour que la fracture ne s'ouvre pas.
Quand au traumatisme de se prendre un coup par un élève, même sans faire exprès (il ne m'avait pas entendu lui demander d'arrêter, il a cru qu'un autre élève voulait se bagarrer), 0 jours d'ITT...
Il ne s'agit de trouver des excuses au collègue, juste de dire que parfois, il y a deux poids deux mesures, en défaveur des profs.

gelsomina31
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien à un collègue coupable d'un "geste malheureux et regrettable".

Message par MelanieSLB le Mar 29 Nov 2011 - 19:31

Parfois?
Je te trouve bien optimiste, Gelsomina31!

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .
La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)

MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien à un collègue coupable d'un "geste malheureux et regrettable".

Message par gelsomina31 le Mar 29 Nov 2011 - 19:40

@MelanieSLB a écrit:Parfois?
Je te trouve bien optimiste, Gelsomina31!
j’essayais de m'exprimer avec modération

gelsomina31
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien à un collègue coupable d'un "geste malheureux et regrettable".

Message par V.Marchais le Mar 29 Nov 2011 - 20:10

Il est normal que nous, adultes, n'ayons pas à rendre compte de nos actes de la même manière que des enfants, mais dans le système actuel, ça tourne à la caricature. Des emmerdeurs patentés, qui exercent perpétuellement des violences sur d'autres élèves, insultent les enseignants, ruinent les cours, se prennent avertissement sur avertissement, rien de plus, mais nous, au plus petit dérapage, c'est Thémis tout entière à sa proie attachée...

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien à un collègue coupable d'un "geste malheureux et regrettable".

Message par Thalia de G le Mar 29 Nov 2011 - 20:12

@V.Marchais a écrit: c'est Thémis tout entière à sa proie attachée...

Joli et... percutant

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien à un collègue coupable d'un "geste malheureux et regrettable".

Message par zebra le Mar 29 Nov 2011 - 20:32

Vous confondez l'ITT (incapacité totale de travail) et l'interruption de travail.
Ce n'est pas la même chose, l'ITT ne donnant pas forcément droit à une interruption de travail. Un médecin peut très bien délivrer une ITT sans arrêt de travail ou avec une durée d'arrêt plus ou moins longue que l'ITT. Donc on peut avoir une ITT de plusieurs jours et reprendre le boulot le lendemain.

Quant à soutenir que le médecin a été influencé pour avoir la main lourde au niveau des ITT afin d'excuser le collègue de sa responsabilité dans cette affaire, je vous laisse libre de votre mauvaise foi.

zebra
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien à un collègue coupable d'un "geste malheureux et regrettable".

Message par Sophie 37 le Mar 29 Nov 2011 - 20:42

@zebra a écrit:Vous confondez l'ITT (incapacité totale de travail) et l'interruption de travail.
Ce n'est pas la même chose, l'ITT ne donnant pas forcément droit à une interruption de travail. Un médecin peut très bien délivrer une ITT sans arrêt de travail ou avec une durée d'arrêt plus ou moins longue que l'ITT. Donc on peut avoir une ITT de plusieurs jours et reprendre le boulot le lendemain.

Quant à soutenir que le médecin a été influencé pour avoir la main lourde au niveau des ITT afin d'excuser le collègue de sa responsabilité dans cette affaire, je vous laisse libre de votre mauvaise foi.
Mais à quoi ça rime de te donner une incapacité totale de travail de trois jours et de te renvoyer au boulot dès le lendemain ???

Sophie 37
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien à un collègue coupable d'un "geste malheureux et regrettable".

Message par Schéhérazade le Mar 29 Nov 2011 - 20:44

@zebra a écrit:Vous confondez l'ITT (incapacité totale de travail) et l'interruption de travail.
Ce n'est pas la même chose, l'ITT ne donnant pas forcément droit à une interruption de travail. Un médecin peut très bien délivrer une ITT sans arrêt de travail ou avec une durée d'arrêt plus ou moins longue que l'ITT. Donc on peut avoir une ITT de plusieurs jours et reprendre le boulot le lendemain.

Quant à soutenir que le médecin a été influencé pour avoir la main lourde au niveau des ITT afin d'excuser le collègue de sa responsabilité dans cette affaire, je vous laisse libre de votre mauvaise foi.

Nous attendons avec intérêt votre présentation dans la rubrique qui lui est dévolue.
Et pour la mauvaise foi, commencez par balayer devant votre porte.

Schéhérazade
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien à un collègue coupable d'un "geste malheureux et regrettable".

Message par Moonchild le Mar 29 Nov 2011 - 20:50

@zebra a écrit:Vous confondez l'ITT (incapacité totale de travail)
Alors dans ce cas, j'ai beaucoup d'élèves qui souffrent d'ITT chronique...

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien à un collègue coupable d'un "geste malheureux et regrettable".

Message par carolette le Mar 29 Nov 2011 - 20:58

En effet, zebra :

"C'est la durée de l'incapacité temporaire totale (I.T.T.) qui détermine la juridiction compétente.

L'I.T.T. ne correspond pas à l'arrêt de travail mais à la période pendant laquelle la victime ne pourra accomplir ou subira une gêne importante dans l'accomplissement des actes usuels de la vie (se laver, manger, s'habiller...).

L'ITT donc est différente de l'arrêt de travail. On peut donner une ITT à un bébé ou à une personne âgée ou au chomage : il n'y a aucune notion d'arrêt de travail mais d'incapacité à ses occupations quotidiennes.
Cette ITT est donc trop souvent confondue avec l'arrêt de travail (avec confusion Incapacité Temporaire de Travail ou Incapacité totale de travail)"


Je maintiens donc que 3 points de suture sous le menton ne vont pas "entraîner une gêne importante dans l'accomplissement des actes usuels de la vie (se laver, manger, s'habiller...)" pendant 3 jours. Cela aura sans doute un peu tiré, mais c'est tout. Des enfants (et même des adultes) avec des points à cet endroit, en en voit souvent, et cela n'entraîne pas de forte incapacité.


Dernière édition par carolette le Mar 29 Nov 2011 - 21:12, édité 1 fois

carolette
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien à un collègue coupable d'un "geste malheureux et regrettable".

Message par illizia le Mar 29 Nov 2011 - 21:05

Bah Zebra est très au fait de tout ça: il/elle souffre lui/elle-même d'une ITT (Infichucité Temporaire -on l'espère- Totale de se présenter) récurrente, à bien distinguer de l'AT (Absolue Testardise) professeur

illizia
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien à un collègue coupable d'un "geste malheureux et regrettable".

Message par Thalia de G le Mar 29 Nov 2011 - 21:46

Ce qui me gêne, zebra, outre le fait que vous ne vous présentiez pas, ce qui est la moindre des politesses quand on vient discuter sur un lieu de discussion (merci de bien vouloir excuser ce pléonasme volontaire) c'est votre froideur, votre vision technique de l'affaire.

Je ne sais pas, vous auriez dit que cet enseignant avait été violent aux termes de la loi, qu'il mérite la sanction juridique parce qu'il a perdu son sang-froid, mais que vous comprenez qu'il ait pu se laisser aller à ce geste, j'aurais accepté, parce qu'un forum, par définition n'est pas consensuel.
Vous me glacez. C'est pour cela que je vous vouvoie, alors que je tutoie naturellement à quelques exceptions près, dues au statut des intervenants.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien à un collègue coupable d'un "geste malheureux et regrettable".

Message par Dhaiphi le Mar 29 Nov 2011 - 21:52

@Thalia de G a écrit: c'est votre froideur, votre vision technique de l'affaire.

Ce n'est pas mal de "dépassionner" l'affaire et d'apporter une vision extérieure sans parti-pris (si les renseignements fournis sont exacts naturellement).

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum