Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Page 6 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par A Tuin le Mer 7 Déc 2011 - 19:42

@Clarianz a écrit:
Que se soit les collègues qui ne devraient plus être devant des élèves.

Le premier souci c'est qu'on en connaît tous au moins un ou deux, des gens de ce genre-là. Mais en général ils font carrière loooonnnngtemps, avant d'avoir une procédure ou quelque chose, et parfois même rien.
Le deuxième souci, et pas des moindres en revanche, c'est qu'il y a de plus en plus de gens qui se font embêter en début de carrière et parfois même gravement, par les directions, les hiérarchies, avec des pressions parfois abominables, et que ça concerne des professeurs qui la plupart du temps ne sont ni mieux ni pires que d'autres, et qui ont juste la volonté de pouvoir faire comme il faut leur travail. Du harcèlement, mais la question que je me pose c'est les raisons de ce phénomène : pourquoi ? Parce que la personne ne rentre la dans le moule qui va bien, qu'on veut la mater ? Parce qu'elle est jeune et sensée être malléable ? Je m'interroge. Néanmoins c'est un constat insupportable.

A Tuin
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par Cardenio le Mer 7 Déc 2011 - 19:51

@Clarianz a écrit:Que se soit les collègues qui ne devraient plus être devant des élèves ou les stagiaires qui se font bouffer tout cru faute de formation et d'encadrement.

J'ai vu à la télé ce soir un monsieur (je crois qu'il était du syndicat des cde du privé mais je n'en suis pas tout à fait certain) expliquer que ce stagiaire avait bénéficié de deux ans de formation... Evil or Very Mad

Cardenio
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par olivier-np30 le Mer 7 Déc 2011 - 19:52

@Jane a écrit:Il est désolant que des enfants aient en face d'eux des adultes non formés au métier d'enseignant. humhum

Cette formation n'a jamais existé ou a été donnée en parallèle des enseignements, ce qui est trop tardif : une rentrée ratée, c'est très dur à rattraper.

Concernant le stagiaire, j'espère qu'il aura le droit à une seconde chance, on ne peut pas condamner qqn sous prétexte qu'il a des problèmes souvent liés à des erreurs de débutant.

A+


_________________
Quadra aujourd'hui, quinqua demain

olivier-np30
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par littlemary le Mer 7 Déc 2011 - 19:53

@Clarianz a écrit:C'est dans ce sens que je trouve l'action des parents non pas justifiée mais finalement nécessaire: ils attirent ainsi le regard et l'attention sur un problème que l'on ne veut pas voir.

+1
Cependant pendant mon année de stage, j'ai connu des stagiaires qui franchement (au risque de paraître détestable...) auraient mérité qu'on les mette à la porte de l'EN !!!
On les a laissés "enseigner" tout au long de l'année (à l'époque 6h), on leur a demander de refaire une année ...l'un a été gardé ( Rolling Eyes ), l'autre gentiment remercié ...
Je pense sincérement que certains ne sont pas faits pour enseigner même avec des stages, des formations...mais bon y'a plus assez de candidats dans l'EN...Quand je vois LES contractuels (attention certains pour ne pas dire la plupart, méritent d'être titularisés) qu'on nous envoie après un pauvre entretien avec l'IPR qui les juge aptes !!!! Bonjour les dégâts...(la dernière en date passe son temps à hurler pdt chaque heure decours mais dit que tout va bien...quand on lui demande si elle veut un coup de main, elle refuse...s'isole...)

littlemary
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par olivier-np30 le Mer 7 Déc 2011 - 19:54

@Sapotille a écrit:
Comment savent-ils que "ça hurle dans la classe"?

Je ne connais pas la situation mais ça ce n'est pas difficile à savoir : les écoles primaires donnent souvent sur la rue.

_________________
Quadra aujourd'hui, quinqua demain

olivier-np30
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par Angua le Mer 7 Déc 2011 - 19:54

@mimile a écrit:
les formateurs, le tuteur n'ont rien vu ? ils n'ont pas lancé la procédure "stagiaire bordélisé en difficulté" ? si ce qu'on lit est vrai (enfants en danger etc...), comment se fait il que personne n'ait rien vu.

Quelqu'un en parlait sur un autre fil. Concrètement (si mes souvenirs sont justes, c'est à vérifier), je crois qu'il était question de "lister ses besoins" pour "une visite-conseils".
J'imagine d'ici la scène "Je ne sais plus quoi faire pour avoir le calme en cours - Oh, mais c'est parce que vous ne préparez pas de bonnes situations problèmes / êtes trop exigent / montrez-moi votre progression."
A moins de tomber sur la perle rare... je ne suis pas sûre que ça apporte autre chose qu'une dose de pression au stagiaire.

Clarianz, je te rejoins sur l'effet "coup de projecteur", mais je crois que ce sera comme les autres: on s'indigne, et on passe au cas suivant, tout en se disant "l'école, ça ne va pas bien, quand même"...

_________________
journalsemilitteraire.over-blog.com

Angua
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par littlemary le Mer 7 Déc 2011 - 19:55

@Angua a écrit:Clarianz, je te rejoins sur l'effet "coup de projecteur", mais je crois que ce sera comme les autres: on s'indigne, et on passe au cas suivant, tout en se disant "l'école, ça ne va pas bien, quand même"...
+1
Malheureusement, c'est tellement vrai...

littlemary
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par olivier-np30 le Mer 7 Déc 2011 - 19:57

@Angua a écrit:
je crois qu'il était question de "lister ses besoins" pour "une visite-conseils".

je ne crois pas aux visites-conseils; l'EN est une machine administrative et la titularisation se joue de façon administrative, un "mauvais" papier c'est rarement bon pour un stagiaire.

_________________
Quadra aujourd'hui, quinqua demain

olivier-np30
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par lalilala le Mer 7 Déc 2011 - 19:58

@littlemary a écrit:
@Clarianz a écrit:C'est dans ce sens que je trouve l'action des parents non pas justifiée mais finalement nécessaire: ils attirent ainsi le regard et l'attention sur un problème que l'on ne veut pas voir.

+1
Cependant pendant mon année de stage, j'ai connu des stagiaires qui franchement (au risque de paraître détestable...) auraient mérité qu'on les mette à la porte de l'EN !!!
On les a laissés "enseigner" tout au long de l'année (à l'époque 6h), on leur a demander de refaire une année ...l'un a été gardé ( Rolling Eyes ), l'autre gentiment remercié ...
Je pense sincérement que certains ne sont pas faits pour enseigner même avec des stages, des formations...mais bon y'a plus assez de candidats dans l'EN...Quand je vois LES contractuels (attention certains pour ne pas dire la plupart, méritent d'être titularisés) qu'on nous envoie après un pauvre entretien avec l'IPR qui les juge aptes !!!! Bonjour les dégâts...(la dernière en date passe son temps à hurler pdt chaque heure decours mais dit que tout va bien...quand on lui demande si elle veut un coup de main, elle refuse...s'isole...)

ben si tu vas par là on aurait pu me mettre à la porte aussi à la fin de la première année de stage...la deuxième a été complètement différente, va savoir pourquoi et là, je refais de la merde...peut-être que l'année prochaine ce sera génial...

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par olivier-np30 le Mer 7 Déc 2011 - 20:03

@littlemary a écrit:
+1
Cependant pendant mon année de stage, j'ai connu des stagiaires qui franchement (au risque de paraître détestable...) auraient mérité qu'on les mette à la porte de l'EN !!!
On les a laissés "enseigner" tout au long de l'année (à l'époque 6h), on leur a demander de refaire une année ...l'un a été gardé ( Rolling Eyes ), l'autre gentiment remercié ...

Il y a en effet des profs qui ne méritent pas leur titularisation mais après c'est un choix : moi je n'aurais pas accepté d'exercer un métier dans lequel je ne suis pas à l'aise.

Cela étant je pense que la tolérance avec une personne qui débute est fondamentale car on ne peut pas juger qqn sur un échec, et un seul.

Surtout que cela conditionnera sa vie tout entière.

De plus rester sur un échec est néfaste. Mais venant d'une institution qui se veut catholique, je pense qu'ils sauront aide leur prochain.


Dernière édition par olivier-np30 le Mer 7 Déc 2011 - 20:05, édité 1 fois

_________________
Quadra aujourd'hui, quinqua demain

olivier-np30
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par Jane le Mer 7 Déc 2011 - 20:05

Je suis consternée que ce jeune stagiaire soit muté; alors quoi ? personne pour lui venir en aide quand il était en difficulté ? aucun conseil ? aucun tuteur ? aucune formation ? Si c'est le cas, est-ce VRAIMENT la faute du seul stagiaire ? Que va-t-on mettre en place pour l'aider dans ses nouvelles fonctions ?
Quant aux élèves, je suis tout autant consternée; quelle bien piètre image de l'école on leur donne... Comment respecter leurs enseignants quand leurs parents eux-mêmes les font virer ?
Concernant l'attitude des parents, je suis scandalisée. Leurs chérubins ne font pas le programme de CM1 ? J'imagine qu'ils se posent là en spécialistes ès-EN... No
Quant au Diocèse de Marseille, je n'ai même plus de mots. Des carpettes, épicétou.

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par olivier-np30 le Mer 7 Déc 2011 - 20:07

@Jane a écrit:Je suis consternée que ce jeune stagiaire soit muté

La mutation me semble la meilleure solution : il faut faire table rase et redémarrer sur des bases saines, le climat est trop malsain pour espérer un quelconque rattrapage.

_________________
Quadra aujourd'hui, quinqua demain

olivier-np30
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par Jane le Mer 7 Déc 2011 - 20:12

reste à voir dans quelles conditions il est muté. Arriver en traînant de telles casseroles et si aucun dispositif n'est mis en place pour lui venir en aide, c'est purement scandaleux. A suivre...

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par Oudemia le Mer 7 Déc 2011 - 20:12

@olivier-np30 a écrit:
@Jane a écrit:Je suis consternée que ce jeune stagiaire soit muté

La mutation me semble la meilleure solution : il faut faire table rase et redémarrer sur des bases saines, le climat est trop malsain pour espérer un quelconque rattrapage.

Certes; mais son nom a été publié, de bonnes âmes risquent de le retrouver.
Quant aux gamins, je soupçonne qu'ils aient forcé la dose si, pour une raison ou une autre, les parents se sont mis à dire du mal de l'instituteur: sûrs de l'impunité...

Evidemment, on ne sait pas ce qui s'est passé, mais...

Oudemia
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par User5899 le Mer 7 Déc 2011 - 20:23

@Clarianz a écrit:
@liliepingouin a écrit:En quoi consiste son comportement?

On peut lui reprocher son comportement si effectivement elle se conduit mal, fait des erreurs énormes, ne remplit pas sa mission.

Si en revanche, le seul problème est que les élèves se tiennent mal, mais qu'elle même ne commet pas de faute, je ne vois pas ce qu'on peut lui reprocher.
Des élèves qui sont doux comme des agneaux dans la plupart des cours, mais qui se lâchent dans celui d'un collègue, ça existe, et ça ne signifie pas que ce collègue soit nécessairement incompétent. En revanche, si les autres adultes laissent entendre devant les élèves que le problème vient du collègue, il n'arrivera jamais à rétablir la situation.
Et peut se retrouver plongé dans une très grande souffrance.


Tu veux dire qu'un adulte qui ne parvient pas à contenir 8 ado. sans histoire est à sa place devant eux?
Oui. Le problème de 8 ados qui ne se tiennent pas doit aussi, voire surtout, être l'affaire de la direction et de la vie scolaire. Le collègue a été recruté pour enseigner quelque chose, point. La direction a été recrutée pour diriger, pas pour pondre des projets prout prout.
Et la séquestration relève, si je ne m'abuse, de la cour d'Assises.
A part ça, je rappelle que sur ce forum, il y a peu, tout le monde chialait pour une collègue qui s'est immolée par le feu. Elle semblait être du genre à se faire séquestrer par dix connards avinés au prétexte qu'elle voulait leur enseigner les maths vu qu'elle était prof de maths.
C'est fou comme on change vite d'avis, ici. Le vent doit souffler fort, les girouettes s'affolent.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par Tristana le Mer 7 Déc 2011 - 20:37

Une prise d'otages, tout ça parce qu'un enfant aura fait trois mois de CM1 pas terribles (et encore, si cela est avéré) ?
Par ailleurs, je ne comprends pas ce que la mutation apporte : s'il est vraiment si ignoble, il ira martyriser d'autres élèves. Proposer un accompagnement, une écoute, éventuellement des conseils de spécialistes (oh, les grands mots !), c'est si inimaginable ?

_________________
« C’est tout de même épatant, et pour le moins moderne, un dominant qui vient chialer que le dominé n’y met pas assez du sien. »
Virginie Despentes

Tristana
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par olivier-np30 le Mer 7 Déc 2011 - 20:46

@Tristana a écrit:Par ailleurs, je ne comprends pas ce que la mutation apporte : s'il est vraiment si ignoble, il ira martyriser d'autres élèves. Proposer un accompagnement, une écoute, éventuellement des conseils de spécialistes (oh, les grands mots !), c'est si inimaginable ?

Quand on débute, on fait des erreurs, dans un autre contexte, le stagiaire ne fera certainement pas les mêmes erreurs.

La situation me semble inextricable; il vaut mieux tourner la page dans ces cas-là.

Je ne pense pas qu'il s'agisse d'ignominie: il est jeune et il peut garder la tête haute: on a certainement affaire à qqn qui a du mal à faire face, tout simplement.

C'est un métier où il faut être ferme sans être trop rigide pour autant. La dimension affective est plus importante aussi dans le primaire.

_________________
Quadra aujourd'hui, quinqua demain

olivier-np30
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par Condorcet le Mer 7 Déc 2011 - 20:48

@Angua a écrit:
@mimile a écrit:
les formateurs, le tuteur n'ont rien vu ? ils n'ont pas lancé la procédure "stagiaire bordélisé en difficulté" ? si ce qu'on lit est vrai (enfants en danger etc...), comment se fait il que personne n'ait rien vu.

Quelqu'un en parlait sur un autre fil. Concrètement (si mes souvenirs sont justes, c'est à vérifier), je crois qu'il était question de "lister ses besoins" pour "une visite-conseils".
J'imagine d'ici la scène "Je ne sais plus quoi faire pour avoir le calme en cours - Oh, mais c'est parce que vous ne préparez pas de bonnes situations problèmes / êtes trop exigeant / montrez-moi votre progression."
A moins de tomber sur la perle rare... je ne suis pas sûre que ça apporte autre chose qu'une dose de pression au stagiaire.

Clarianz, je te rejoins sur l'effet "coup de projecteur", mais je crois que ce sera comme les autres: on s'indigne, et on passe au cas suivant, tout en se disant "l'école, ça ne va pas bien, quand même"...

Ou le grand classique "si les élèves vous bordélisent, vous n'avez qu'à vous en prendre qu'à vous-même... Avez-vous seulement conscience de la souffrance que vous leur infligez, de l'ennui que vous inspirez avec des cours pareils ?". furieux :colere:

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par olivier-np30 le Mer 7 Déc 2011 - 20:55

D'un autre côté cela montre que ce n'est pas un métier facile et je pense que quoi qu'on en dise, beaucoup de gens s'en rendent compte.

Pour la suite, le stagiaire aura peut être la chance d'être affecté dans un environnement moins hostile et ce lui sera peut être salvateur : je le lui souhaite.


Dernière édition par olivier-np30 le Mer 7 Déc 2011 - 20:57, édité 1 fois

_________________
Quadra aujourd'hui, quinqua demain

olivier-np30
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par littlemary le Mer 7 Déc 2011 - 20:56

@lalilala a écrit:
@littlemary a écrit:
@Clarianz a écrit:C'est dans ce sens que je trouve l'action des parents non pas justifiée mais finalement nécessaire: ils attirent ainsi le regard et l'attention sur un problème que l'on ne veut pas voir.

+1
Cependant pendant mon année de stage, j'ai connu des stagiaires qui franchement (au risque de paraître détestable...) auraient mérité qu'on les mette à la porte de l'EN !!!
On les a laissés "enseigner" tout au long de l'année (à l'époque 6h), on leur a demander de refaire une année ...l'un a été gardé ( Rolling Eyes ), l'autre gentiment remercié ...
Je pense sincérement que certains ne sont pas faits pour enseigner même avec des stages, des formations...mais bon y'a plus assez de candidats dans l'EN...Quand je vois LES contractuels (attention certains pour ne pas dire la plupart, méritent d'être titularisés) qu'on nous envoie après un pauvre entretien avec l'IPR qui les juge aptes !!!! Bonjour les dégâts...(la dernière en date passe son temps à hurler pdt chaque heure decours mais dit que tout va bien...quand on lui demande si elle veut un coup de main, elle refuse...s'isole...)

ben si tu vas par là on aurait pu me mettre à la porte aussi à la fin de la première année de stage...la deuxième a été complètement différente, va savoir pourquoi et là, je refais de la merde...peut-être que l'année prochaine ce sera génial...

Sauf que dans les cas que j'évoque, la deuxième année n'a pas été vraiment meilleure et le stagiaire a été titularisé (l'autre non) !!! Sa 1ère année a été une suite d'arrêts maladies, de plaintes d'élèves/parents (et franchement ça se comprenait)...bref y'a un moment où il faut aussi savoir recaler certaines personnes qui non seulement finissent par se bouffer la santé, et finalement ne savent pas enseigner !

littlemary
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par Clarianz le Mer 7 Déc 2011 - 20:59

Cripure a écrit:
@Clarianz a écrit:
@liliepingouin a écrit:En quoi consiste son comportement?

On peut lui reprocher son comportement si effectivement elle se conduit mal, fait des erreurs énormes, ne remplit pas sa mission.

Si en revanche, le seul problème est que les élèves se tiennent mal, mais qu'elle même ne commet pas de faute, je ne vois pas ce qu'on peut lui reprocher.
Des élèves qui sont doux comme des agneaux dans la plupart des cours, mais qui se lâchent dans celui d'un collègue, ça existe, et ça ne signifie pas que ce collègue soit nécessairement incompétent. En revanche, si les autres adultes laissent entendre devant les élèves que le problème vient du collègue, il n'arrivera jamais à rétablir la situation.
Et peut se retrouver plongé dans une très grande souffrance.


Tu veux dire qu'un adulte qui ne parvient pas à contenir 8 ado. sans histoire est à sa place devant eux?
Oui. Le problème de 8 ados qui ne se tiennent pas doit aussi, voire surtout, être l'affaire de la direction et de la vie scolaire. Le collègue a été recruté pour enseigner quelque chose, point. La direction a été recrutée pour diriger, pas pour pondre des projets prout prout.
Et la séquestration relève, si je ne m'abuse, de la cour d'Assises.
A part ça, je rappelle que sur ce forum, il y a peu, tout le monde chialait pour une collègue qui s'est immolée par le feu. Elle semblait être du genre à se faire séquestrer par dix connards avinés au prétexte qu'elle voulait leur enseigner les maths vu qu'elle était prof de maths.
C'est fou comme on change vite d'avis, ici. Le vent doit souffler fort, les girouettes s'affolent.


Cripure, je te serai reconnaissante de ne pas travestir mes propos.
Là, je parle d'une collègue précise, je ne parle pas de Lise Bonnafous.
Jusqu'à preuve du contraire, dans une classe l'administration ne vient pas faire la police. Enseigner, c'est transmettre et donc créer une relation propice. Nous sommes les adultes, ce ne sont que des enfants. Et, dans le contexte précis dont je parle il n'y a AUCUN problème de discipline. Comme il y a des facteurs inaptes, des infirmières dingo, il y a des mauvais profs, ça arrive aussi.

Les faits relatés ne permettent pas de dédouaner l'instit' en question de toute responsabilité.

J'aimerai que l'on soit aussi capable de réaliser qu'il ne s'agit pas du braquage d'une banque à l'arme lourde, mais d'un groupe de parents qui retient sans violence un CDE pour attirer l'attention.
Ce qui est grave, c'est de ne pas avoir d'autre solution, c'est une situation tragique, au même titre maintenant, que l'immolation de Lise: parents et enseignants se trouvent démunis devant une machine administrative qui broie l'humain.
C'est le diocèse qui s'en sort bien: on ne remet pas en cause le recrutement ou la formation, ni même la décision d'éviction qui semble trop rapide pour être réfléchie, non, on préfère huer ces crétins de parents d'élèves fouille-merde et/ou plaindre ce malheureux instit' bordélisé par des enfants de 8 ans.

-sur ce point je maintiens, comment peut-on être bordélisé dans le privé par des enfants de CE2???
Ce n'est pas une ZEP RAR ECLAIR du 93 ou du 94 quand même!


Dernière édition par Clarianz le Mer 7 Déc 2011 - 21:03, édité 1 fois

_________________
Mama's Rock

Clarianz
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par olivier-np30 le Mer 7 Déc 2011 - 21:01

@littlemary a écrit:bref y'a un moment où il faut aussi savoir recaler certaines personnes qui non seulement finissent par se bouffer la santé, et finalement ne savent pas enseigner !

Je suis d'accord mais pour être sûr on ne peut pas juger sur un échec : ça doit être une décision prise de concert après au moins 2 ans d'exercice.

_________________
Quadra aujourd'hui, quinqua demain

olivier-np30
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par littlemary le Mer 7 Déc 2011 - 21:01

@olivier-np30 a écrit:
@littlemary a écrit:
+1
Cependant pendant mon année de stage, j'ai connu des stagiaires qui franchement (au risque de paraître détestable...) auraient mérité qu'on les mette à la porte de l'EN !!!
On les a laissés "enseigner" tout au long de l'année (à l'époque 6h), on leur a demander de refaire une année ...l'un a été gardé ( Rolling Eyes ), l'autre gentiment remercié ...

Il y a en effet des profs qui ne méritent pas leur titularisation mais après c'est un choix : moi je n'aurais pas accepté d'exercer un métier dans lequel je ne suis pas à l'aise.

Je ne suis pas complètement d'accord ce n'est pas toujours un choix : comme toi, je ne pourrais pas enseigner sans être à l'aise mais on est avant tout là pour apprendre aux élèves, et faire croire à qqun qui n'est pas à l'aise, qui passe son temps à crier, qui ne peut faire cours dans des conditions correctes, que ça s'arrangera : c'est souvent un leurre, personne n'ose prendre la responsabilité de dire "vous ne pouez plus continuer à exercer ce métier"

Cela étant je pense que la tolérance avec une personne qui débute est fondamentale car on ne peut pas juger qqn sur un échec, et un seul.

tout à fait d'accord !

Surtout que cela conditionnera sa vie tout entière.

De plus rester sur un échec est néfaste. Mais venant d'une institution qui se veut catholique, je pense qu'ils sauront aide leur prochain.


littlemary
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par olivier-np30 le Mer 7 Déc 2011 - 21:02

@Clarianz a écrit:
-sur ce point je maintiens, comment peut-on être bordélisé dans le privé par des enfants de CE2???
Ce n'est pas une ZEP RAR ECLAIR du 93 ou du 94 quand même!

Le privé c'est aussi parfois les enfants dont personne ne veut, ce n'est pas toujours plus gratiné que le public.

C'est aussi dans les écoles "de standing" "une clientèle" (j'aime bien ce mot) exigeante, qui souvent d'ailleurs prend les enseignants pour des gens qui ne sont pas capables de faire autre chose.


Dernière édition par olivier-np30 le Mer 7 Déc 2011 - 21:04, édité 1 fois

_________________
Quadra aujourd'hui, quinqua demain

olivier-np30
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par Ergo le Mer 7 Déc 2011 - 21:04

@Clarianz a écrit:
-sur ce point je maintiens, comment peut-on être bordélisé dans le privé par des enfants de CE2???
Ce n'est pas une ZEP RAR ECLAIR du 93 ou du 94 quand même!
Mon père était instit de CM1 dans un zone pas du tout zep - rar - eclair and co...et en fin de carrière, il me racontait des trucs qui pouvaient se passer dans la classe...je ne suis pas sûre qu'en tant que stagiaire, j'aurais réussi à les remettre à leur place, ces élèves de CM1. Donc ça, si, moi, je trouve que c'était tout à fait possible, public ou privé, zep ou pas zep.
Pour le reste, je ne me prononce pas.

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un stagiaire débordé, des parents révoltés et une directrice retenue en otage...

Message par Clarianz le Mer 7 Déc 2011 - 21:06

Tu rigoles là???

Nan, parce que les gamins dont personne ne veut, je te rassure, n'ont pas les moyens de se payer les boîtes privées parisiennes.
Alors oui, il y a d'infects petits cons, mais ce ne sont pas les mêmes conditions.

Est-ce que tu veux comparer une primaires privée et une seconde dans un lycée qui craint?


--je répondais à olivier


Dernière édition par Clarianz le Mer 7 Déc 2011 - 21:07, édité 2 fois

_________________
Mama's Rock

Clarianz
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum