La Pyramide de l'apprentissage selon un laboratoire du Maine

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Pyramide de l'apprentissage selon un laboratoire du Maine

Message par John le Sam 7 Jan 2012 - 23:02


_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Pyramide de l'apprentissage selon un laboratoire du Maine

Message par John le Sam 7 Jan 2012 - 23:05


_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Pyramide de l'apprentissage selon un laboratoire du Maine

Message par neomath le Dim 8 Jan 2012 - 0:09

Ce document correspond parfaitement à mon sentiment personnel. Je n'ai jamais eu l'impression de vraiment posséder une notion nouvelle avant d'avoir eu à l'enseigner.
Mais tiens, au fait. Avez vous remarqué que l'unique méthode utilisée par nos chers inspecteurs pour nous former, à savoir la conférence magistrale, est la moins efficace de toutes ? diable

( je mens : il m'est arrivé UNE fois, dans les années 80, de participer à une session de formation organisée par un inspecteur qui n'était pas une grand messe)

neomath
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Pyramide de l'apprentissage selon un laboratoire du Maine

Message par Clarinette le Dim 8 Jan 2012 - 12:19

Les conclusions de ce laboratoire semblent évidentes au premier abord, mais il ne faudrait pas non plus en conclure que mettre les élèves en groupes à tout bout de champ leur fera mieux acquérir les notions.
Il vaudra toujours mieux un cours magistral dialogué bien maîtrisé qu'une mise en groupes sans avoir "pensé" ce moment.
D'ailleurs, en écho à ce que qu'écrit neomath, je me souviens encore de mises en groupes lors d'anim' péda : on racontait des blagues, on échangeait des recettes de cuisine, pendant une heure, puis nous passions deux minutes à discuter sur le doc, tout cela sous l'oeil bienveillant de l'IEN bonnasse qui se pensait à la pointe de l'innovation !

_________________

Clarinette
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Pyramide de l'apprentissage selon un laboratoire du Maine

Message par kensington le Dim 8 Jan 2012 - 12:42

Et puis cette pyramide mesure apparemment le taux de rétention (la source indique des recherches sur la mémorisation).
Taux de rétention après 24h (d'après le fichier .doc) donc sans prendre en compte le facteur répétition.

Et puis, qu'en est-il de la compréhension? De la capacité à réutiliser, à transférer?
Apprendre, ce n'est pas juste mémoriser.

kensington
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Pyramide de l'apprentissage selon un laboratoire du Maine

Message par Gryphe le Dim 8 Jan 2012 - 12:57

J'ai l'impression que la pyramide ne prend pas tout en compte.
En effet, je veux bien croire qu'on retient beaucoup mieux les choses qu'on a expérimentées que celles qu'on a juste entendues une fois.
Mais par ailleurs, l'expérimentation prend beaucoup de temps.
Ainsi, si on retient à 90% une expérience qu'on a passé deux heures à faire, mais que par ailleurs, on ne retient que 10% d'une conférence d'1h qui nous a fait passer 35 notions, je ne sais pas de quel côté est le plus grand gain. scratch
Je suppose qu'en panachant un peu toutes les méthodes d'apprentissage, on parvient à un résultat correct... humhum

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Pyramide de l'apprentissage selon un laboratoire du Maine

Message par Celeborn le Dim 8 Jan 2012 - 13:21

Pour enseigner, il faut déjà avoir préalablement appris, non ?

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Pyramide de l'apprentissage selon un laboratoire du Maine

Message par neomath le Dim 8 Jan 2012 - 15:27

@Celeborn a écrit:Pour enseigner, il faut déjà avoir préalablement appris, non ?
Devoir enseigner un sujet dont on ignorait tout quelques semaines auparavant est une expérience rare pour un prof d'enseignement général mais parfaitement banale dans les matières techniques qui sont en perpétuelle évolution.
Exemple typique : j'ai eu un jour à enseigner le langage C. Je ne risquais pas d'en avoir entendu parler pendant mes études puisqu'il n'avait pas encore été inventé. J'ai donc dû acheter un bouquin, le potasser pendant les vacances d'été , faire des essais sur mon PC puis me lancer face aux élève dès la rentrée.
C'est ce type d'expérience qui me fait juger très pertinent le document à l'origine du post.

neomath
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Pyramide de l'apprentissage selon un laboratoire du Maine

Message par Celeborn le Dim 8 Jan 2012 - 15:38

@neomath a écrit:
@Celeborn a écrit:Pour enseigner, il faut déjà avoir préalablement appris, non ?
Devoir enseigner un sujet dont on ignorait tout quelques semaines auparavant est une expérience rare pour un prof d'enseignement général mais parfaitement banale dans les matières techniques qui sont en perpétuelle évolution.
Exemple typique : j'ai eu un jour à enseigner le langage C. Je ne risquais pas d'en avoir entendu parler pendant mes études puisqu'il n'avait pas encore été inventé. J'ai donc dû acheter un bouquin, le potasser pendant les vacances d'été , faire des essais sur mon PC puis me lancer face aux élève dès la rentrée.
C'est ce type d'expérience qui me fait juger très pertinent le document à l'origine du post.

Donc tu as dû lire ET pratiquer avant d'enseigner. CQFD.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Pyramide de l'apprentissage selon un laboratoire du Maine

Message par eclictek le Dim 8 Jan 2012 - 18:57

attention tout de même à ne pas confondre pratiquer et séances de travaux pratiques en sciences pour lesquelles je ne suis pas sûr que le taux de rétention est de 75%...

pour résumer cette pyramide : il faut s'investir dans ce que l'on fait

pas toujours évident lorsqu'on est jeune de s'investir réellement dans toutes les activités que l'on nous propose...

je note que les 2 meilleurs taux d'acquisition concernent surtout les adultes-jeunes adultes

eclictek
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Pyramide de l'apprentissage selon un laboratoire du Maine

Message par neomath le Dim 8 Jan 2012 - 19:04

@Celeborn a écrit:
@neomath a écrit:
@Celeborn a écrit:Pour enseigner, il faut déjà avoir préalablement appris, non ?
Devoir enseigner un sujet dont on ignorait tout quelques semaines auparavant est une expérience rare pour un prof d'enseignement général mais parfaitement banale dans les matières techniques qui sont en perpétuelle évolution.
Exemple typique : j'ai eu un jour à enseigner le langage C. Je ne risquais pas d'en avoir entendu parler pendant mes études puisqu'il n'avait pas encore été inventé. J'ai donc dû acheter un bouquin, le potasser pendant les vacances d'été , faire des essais sur mon PC puis me lancer face aux élève dès la rentrée.
C'est ce type d'expérience qui me fait juger très pertinent le document à l'origine du post.

Donc tu as dû lire ET pratiquer avant d'enseigner. CQFD.

D'une part, lire, pratiquer puis enseigner ne demandent pas le même niveau de maîtrise. C'est souvent soit au moment de passer à la pratique soit à celui d'expliquer une notion à quelqu'un d'autre que ce qui paraissait évident ne l'est plus du tout. Et donc motive un approfondissement.
D'autre part, il y a un "je ne sais quoi" dans le fait d'enseigner une notion acquise de fraîche date qui vous l'imprime définitivement dans la cervelle.

neomath
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Pyramide de l'apprentissage selon un laboratoire du Maine

Message par Moonchild le Dim 8 Jan 2012 - 21:38

Si on pousse à son terme la logique de cette pyramide, il faut que les élèves fassent le cours à notre place sinon ils n'atteindront jamais les 90% de retention.

Une question : les types qui ont pondu ce machin, ils sont payés pour ça ? Suspect

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Pyramide de l'apprentissage selon un laboratoire du Maine

Message par cliohist le Mer 13 Aoû 2014 - 9:27

.

Août 2014 : la pyramide des apprentissages, le retour

Une mention sur Twitter par Grandes Ecoles au Féminin,
des commentaires,
une citation d'un ouvrage de Normand Baillargeon,
et qq traces du triangle / pyramide au Québec depuis 2003

http://clioweb.canalblog.com/tag/pyramide

.

cliohist
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Pyramide de l'apprentissage selon un laboratoire du Maine

Message par Presse-purée le Mer 13 Aoû 2014 - 9:41

@cliohist a écrit:.

Août 2014 : la pyramide des apprentissages, le retour

Une mention sur Twitter par Grandes Ecoles au Féminin,
des commentaires,
une citation d'un ouvrage de Normand Baillargeon,
et qq traces du triangle / pyramide au Québec depuis 2003

http://clioweb.canalblog.com/tag/pyramide

.

Je ne vois pas où il est question du triangle de l'apprentissage dans l'article québéquois que tu cites. Pourrais-tu préciser s'il te plaît?

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Pyramide de l'apprentissage selon un laboratoire du Maine

Message par cliohist le Mer 13 Aoû 2014 - 10:36

C'est une légende pédagogique écrit Bernard Appy dans les commentaires de Twitter.
https://twitter.com/GEFeminin/status/497306219057782784/photo/1

Il donne le lien vers sa page :
http://bernardappy.blogspot.fr/2014/05/encore-une-legende-constructiviste.html
C'est lui qui cite Baillargeon via Lisa-Marie Gervais.

cliohist
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Pyramide de l'apprentissage selon un laboratoire du Maine

Message par Gryphe le Mer 13 Aoû 2014 - 12:01

@cliohist a écrit:C'est une légende pédagogique écrit Bernard Appy dans les commentaires de Twitter.
C'est drôle car deux ans après, les mêmes personnes ont redonné les mêmes arguments que sur Neo.  Laughing 

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Pyramide de l'apprentissage selon un laboratoire du Maine

Message par PascaleH le Mer 13 Aoû 2014 - 12:05

@neomath a écrit:
@Celeborn a écrit:Pour enseigner, il faut déjà avoir préalablement appris, non ?
Devoir enseigner un sujet dont on ignorait tout quelques semaines auparavant est une expérience rare pour un prof d'enseignement général mais parfaitement banale dans les matières techniques qui sont en perpétuelle évolution.
Exemple typique : j'ai eu un jour à enseigner le langage C. Je ne risquais pas d'en avoir entendu parler pendant mes études puisqu'il n'avait pas encore été inventé. J'ai donc dû acheter un bouquin, le potasser pendant les vacances d'été , faire des essais sur mon PC puis me lancer face aux élève dès la rentrée.
C'est ce type d'expérience qui me fait juger très pertinent le document à l'origine du post.
J'ai essentiellement enseigné des sujets que je ne connaissais pas quelques mois auparavant car j'ai bifurqué à la fin de mes études et ça ne me plaît pas du tout. Je me suis aidée de livres, du net, j'ai posé des questions à mes collègues. Ce qui me manquait c'était d'avoir entendu un prof présenter le sujet, d'avoir pu lui poser des questions.
J'aimerais bien savoir ce qui est entendu par cours magistral. Si c'est une personne qui fait un discours sans se préoccuper de son auditoire et sans permettre à son auditoire de l'interrompre par des questions. Dans ce cas là je suis d'accord que c'est nul mais du moment qu'il y a de l'interaction je ne vois pas comment ça peut être pire que la lecture.
Evidemment, devoir apprendre quelque chose à quelqu'un oblige à approfondir les choses

PascaleH
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Pyramide de l'apprentissage selon un laboratoire du Maine

Message par ycombe le Mer 13 Aoû 2014 - 12:26

Parfois c'est une pyramide, parfois c'est un cône. Dans tous les cas ce truc est une honte. On peut lire ce petit résumé de Willingham:
http://www.danielwillingham.com/daniel-willingham-science-and-education-blog/cone-of-learning-or-cone-of-shame
Cité dans les commentaires, ce petit historique qui vous apprendra d'une part que c'est très vieux (plus d'une quarantaine d'années, ce qui est énorme au vu des travaux faits dans le domaine depuis), d'autre part que c'est un faux scientifique:
http://www.willatworklearning.com/2006/05/people_remember.html

Pour le fonctionnement de la mémorisation, lisez Make it stick! Il est basé sur des recherches bien plus récentes et bien plus fiables.

Edit on peut lire aussi cet article de Willingham sur la mémorisation. C'est un bon début («Make is stick» est plus complet et n'insiste pas sur les même choses):
http://www.aft.org/pdfs/americaneducator/winter0809/willingham.pdf


Dernière édition par ycombe le Mer 13 Aoû 2014 - 12:42, édité 3 fois

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Pyramide de l'apprentissage selon un laboratoire du Maine

Message par PascaleH le Mer 13 Aoû 2014 - 12:33

http://binaire.blog.lemonde.fr/2014/06/26/pieges-a-mooc/
Depuis la nuit des temps, les professeurs debout s’agitent à quelques mètres de leurs élèves pour capter leur attention et les empêcher de s’endormir. On a pensé que l’écriture allait fondamentalement changer cela. On s’est trompé. Même le grand Socrate qui avait peur que ses classes soient désertées à cause de l’utilisation de l’écriture s’est trompé. On a pensé que l’imprimerie allait changer cela et qu’avec les livres, les élèves n’auraient plus besoin de venir en classe. On s’est trompé. On pense que le numérique va finalement changer cela. On se trompe. Tout comme les inventions de l’écriture et de l’imprimerie ont servi d’appoints (considérables) à l’enseignement, mais sans le changer radicalement, le numérique ne sera aussi qu’un appoint. Un appoint important, certes, mais seulement un appoint. Il faudrait idéalement parler d’appoint numérique de l’enseignement plutôt que d’enseignement numérique. Rien ne remplacera la présence physique du professeur si le but est de transmettre du savoir à de jeunes élèves.

PascaleH
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Pyramide de l'apprentissage selon un laboratoire du Maine

Message par cliohist le Mer 13 Aoû 2014 - 13:33

deux ans après, les mêmes personnes ont redonné les mêmes arguments que sur Neo
oui, par exemple Gryphe répondant à https://twitter.com/6amart6  Wink  Wink 

Merci à Ycombe pour la quête de la généalogie probable du visuel et des chiffres utilisés.

cliohist
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Pyramide de l'apprentissage selon un laboratoire du Maine

Message par doctor who le Mer 13 Aoû 2014 - 15:41

Surtout, allez dire à un étudiant sérieux que le cours magistral est inutile. Certes, 10% en sont retenus immédiatement, mais la foule d'informations qui enrobe le "coeur" du cours est nécessaire à la compréhension et à l'appropriation des connaissances. Sans elle, rien ne sera retenu.

EDIT : sans compter qu'un cours magistral est aussi destiné à être lu et appris plusieurs fois. Un étudiant en médecin ne retient certainement pas 10% de son cours. Ou alors, il est recalé.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Pyramide de l'apprentissage selon un laboratoire du Maine

Message par ycombe le Lun 19 Oct 2015 - 11:59

@cliohist a écrit:
deux ans après, les mêmes personnes ont redonné les mêmes arguments que sur Neo
oui, par exemple Gryphe répondant à https://twitter.com/6amart6  Wink  Wink 

Merci à Ycombe pour la quête de la généalogie probable du visuel et des chiffres utilisés.
Indiqué par Daniel Willingham sur twitter:



http://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/00220272.2015.1088063?journalCode=tcus20
C'est payant. Dommage, je l'aurais lu volontiers.

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Pyramide de l'apprentissage selon un laboratoire du Maine

Message par leskhal le Lun 19 Oct 2015 - 12:20

*supprimé*


Dernière édition par leskhal le Lun 19 Oct 2015 - 12:26, édité 1 fois

_________________
pingouin Dans consensus, la première syllabe prend trop de place. pingouin

leskhal
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Pyramide de l'apprentissage selon un laboratoire du Maine

Message par ycombe le Lun 19 Oct 2015 - 12:23

@leskhal, tu réponds à un message de 2012.

J'ai réactivé ce fil pour ajouter un lien vers cette étude manifestement en rapport, qui confirme le statut de mythe de cette histoire.

(Si un universitaire avec l'accès pouvait m'envoyer le pdf, promis je ne le rediffuse pas, c'est pour ma culture personnelle).

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Pyramide de l'apprentissage selon un laboratoire du Maine

Message par Mewtow le Lun 19 Oct 2015 - 13:02

L'étude précitée n'est pas la seule du genre. Et même des chercheurs qui publient dans des revues à comité de lecture se font avoir par ce mythe. Par exemple, on pourrait citer cette étude, qui montre que ce mythe est très utilisé dans la recherche sur l'éducation des médecins : Edgar Dale's Pyramid of Learning in medical education: a literature review.. L'article n'est pas accessible sans payer, encore une fois...

Mewtow
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum